• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


kemilein 4 juin 2011 01:14

je m’oppose a la hiérarchie. quelque soit sa forme.

il n’existe selon moi (en l’état des connaissance sur le développement humain et neuronal) qu’une seule entorse : le développement des enfants, qui pour des raisons de « structuration des schémas et comportements sociaux » (en gros apprendre les coutumes) et de tressage-dressage neuronal on besoin de se voir imposer une autorité.

cette autorité n’est pas totalitaire ou autoritaire, mais un enfant n’ayant pas de « choix » de ce qu’il veut apprendre ou « doit » apprendre (par exemple respecter ses semblables plutôt que vouloir leur mort) parce que lui même n’est pas en état de le choisir, nous lui imposons, pas de force, mais, de fait une éducation et une instruction.

au nom de quoi ? vaste question... mieux vaut il laisser les enfants tel quel sans éducation, ne pas leur apprendre a parler, a lire écrire ? ou bien leur imposer une éducation, bâtie sur quelle légitimité ? pour moi dans le doute, l’éducation est préférable pour leur propre survie/adaptation ainsi que pour cette même survie/adaptation du groupe dans son environnement.
c’est une vue pragmatique concrète, pas forcément légitime, mais on a rien trouvé de mieux pour éviter aux hommes d’être des animaux plus bestiaux que sociaux, et leur évité aussi d’être du bétail.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès