• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Electric Electric Tof 9 juin 2011 17:38
Non seulement cette éruption était très forte, mais sa nature même a laissé pantois les ingénieurs de la Nasa, à tel point, que cela puisse remettre en cause le fonctionnement admis de notre « machine thermo-nucléaire » :
 
http://www.suite101.com/content/vast-solar-eruption-shocks-nasa-and-raises-doubts-on-sun-theory-a327330
 
Il en effet admis depuis les décisions quasi unilatérales de Sir Arthur Eddington en 1920 que les étoiles sont des feux de camps célestes.
 
Hors, il existe une autre interprétation issue des travaux de K Birkeland, T Langmuir, CE Bruce, ou encore RE Juergens et surtout Hannès Alfven, le père de la cosmologie des plasma, que le soleil serait alimenté en énergie électrique par la galaxie, elle même alimentée par de formidables courants électriques intersidéraux dits de « Birkeland ».
 
En d’autre terme, le soleil serait en vulgaire ferraille et jouerait le rôle d’un pôle positif, une anode, au centre d’une décharge permanente d’électricité, le deuxième pôle, la cathode, étant constitué par une double couche de plasma fermant l’héliogaine. Dans ce schéma, les champs électromagnétiques induits suffisent à faire tenir ensemble les bras de la galaxie, la matière, ce qui entre parenthèse évacue les trous noirs, le big bang, la matière noire et l’énergie noire, bref, toutes cette cosmologie religieuse qui égare le scientifique depuis 40 ans.
 
La force électromagnétique est 10P39 fois plus forte que la gravité, force ridiculement faible.
 
Le modèle cosmologique standard est battu en brèche à chaque nouvelle sonde envoyée, notamment celles qui mesurent les champs magnétiques ou les rayons X.
 
Nous avons en ce moment même un Galilée, version moderne du savant maudit, Halton C Arp, interdit de temps de télescope en 1982 lorsqu’il a mis en évidence la proximité géographique de quasars et galaxies aux redshifts très différents, ce qui est une incompatibilité majeure avec le modèle communément admis d’expansion de l’univers.
 
Deux vidéos de vulgarisation, très bien faites :
 
http://video.google.com/videoplay?docid=1966820922322808100#
 
http://video.google.com/videoplay?docid=1966820922322808100#docid=-2827896363014586265
 
Toute la cosmologie actuelle repose sur la seule interprétation du redshift comme preuve de l’expansion de l’univers, et par voie de conséquence, des trous noirs et du big bang.
 
Quelles conséquences pour la planète ? Énormes !
 
« Le vent solaire » est en fait un courant électrique qui relie la terre au soleil, pour faire court. La terre se comporte comme un condensateur fuyant (les orages) auto-réparant. La ionosphère est chargée positivement, l’atmosphère est l’isolant, et la terre chargée négativement. L’essentiel de notre météo est d’origine solaire, à commencer par le jet stream, les cyclones, les tornades, et cela va jusqu’aux séismes, au volcanisme également en partie d’origine électrique. Cela influe aussi sur notre cervelle.
 
Les étoiles, les planètes sont des corps chargés électriquement, l’espace n’est pas neutre, bien au contraire.
 
Nous assistons au réveil en fanfare du cycle solaire 24, déclaré actif après la grosse éruption du 24 février dernier. Le 9 mars, soit l’avant-veille du tremblement de terre au Japon, une énorme tempête solaire a balayé la planète, provoquant des aurores boréales jusque dans le Michigan.
 
Ce cycle solaire 24 sera, compte tenu du développement de notre environnement technologique électronique, celui de tous les dangers : épidémie de transformateurs qui grillent, météo dévastatrice avec des cyclones jamais vus, des épidémies de tornades, la multiplication des séismes, etc, ....
 
Cette cosmologie du modèle électrique de l’univers est sponsorisée sans tambours ni trompettes par le Los Alamos Laboratory, en mode quasi subliminal, pendant que nos impôts alimentent les chercheurs de trous noirs par milliards dans une direction où il n’y a rien à trouver.
 
http://plasmascience.net/
 
Évidemment, ce modèle est particulièremment anxiogène, puisque les caprices de la galaxie et de l’intensité des courants qui l’alimentent étant par définition imprévisibles, nous nous retrouvons à devoir vivre sur une planète d’une dangerosité inouïe, à la merci de la prochaine surtension qui nous renverra à l’âge de pierre, ou d’une baisse de régime, à l’âge de glace.
 
Tout ceci est un peu schématique, et je prépare un papier de vulgarisation pour expliquer tout cela.
 
Sortez couverts.
 
http://www.electric-cosmos.org/
 
 
 
 
 
http://www.ieee.org/index.html : la référence en matière électrique.
 
 
 
 
 
 
http://www.thunderbolts.info/home.htm : site à caractère commercial de vulgarisation
 
http://www.thunderbolts.info/tpod/00subjectx.htm : de quoi passer en revue tout l’univers électrique à travers l’historique des « pics of the days ».
 
http://www.thunderbolts.info/predictions.htm : chaque nouvelle sonde envoyée réjouit les théoriciens de l’univers électrique.
 
http://www.youtube.com/user/ThunderboltsProject : quelques vidéos de vulgarisation
 
Sur un forum scientifique :
 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès