• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


blackestmajor (---.---.142.198) 12 mai 2006 11:17

Demian, si la manif n’as pas attiré autant de personnes que pour le CPE par exemple, c’est tout simplement parce que les enjeux sont compliqués et les détails trop techniques pour le grand public. Sans compter l’absente quasi totale de relais de la part des médias traditionnels (télévision, radio, presse). Le grand public ne se sent pas plus touché que ça par cette cause, tant il est habitué à subir les monopoles autant de la musique que du logiciel. La plupart des gens quand ils achètent un CD ne se posent pas la question de savoir si l’éditeur est une major ou un indépendant, si l’artiste est justement rémunéré ou pas. Le français lambda va à la fnac, achète son CD et basta. Bien sûr il sait que ça lui coute la peau des fesses s’il veut acheter plusieurs CD par mois, tout en allant au cinéma, en enrichissant sa DVDthèque et en remplissant son iPod. Mais il est résigné, c’est dans l’air du temps. Mais je te l’ai déjà dit, il y’a une différence entre accepter cette situation comme normale et justifiée (ce que tu fais) et etre résigné parce qu’on ignore qu’une alternative est possible...

En ce qui me concerne le boycott de la chaine de diffusion traditionnelle est une habitude depuis bien longtemps, je m’oriente désormais vers la musique libre, je réécoute ce que j’ai déjà au lieu d’écouter de la nouveauté, et j’écoute la radio dans ma voiture, puisque sans droit à la copie privée je n’ose pas utiliser un CD acheté à la fnac dans mon autoradio, ces appareils ayant une facheuse tendance à rayer prématurément les CD. (en plus depuis qu’on a essayé de me le voler à grand coup de tournevis, il marche moins bien d’un coup, mais c’est une autre histoire)

Personnellement je suis pour encourager et soutenir franchement les alternatives, que ce soit la musique libre, les sites de téléchargement légal sans DRM avec rémunération bcp plus équitable pour les artistes etc... Quand les artistes se rendront compte que ce modèle là marche et rapporte plus aux créateurs qu’aux intermédiaires suce-le-sang, ils réfléchiront à leur condition et déserteront les maisons de disques et la filoute Sacem. Déjà sans consommateurs, les majors ne sont rien, mais sans artistes, ils seront moins que rien.

Quand aux réseaux cryptés, bah on y passera, il le faudra bien, même si comme je l’ai déjà dit dans un précédent commentaire sur un article éponyme, je ne suis pas convaincu que ce soit la vraie solution, vu que ça va créer une zone sans aucun contrôle qui pourra être exploitée par les pédophiles et les terroristes, les vrais, pas les internautes amateurs de musique qu’on appelle bientôt des terroristes numériques...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès