• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Michel Maugis Michel Maugis 17 juillet 2011 19:49

@Walid Haïdar

  »Maugis, vous êtes soit de mauvaise foi, soit très ignorant de ce qu’est la science."

 Examinons donc les moyens fourbes que vous employez pour tenter de prouver votre assertion.

  »exemple le plus ridicule pioché dans vos diatribes minables "

 Vous êtes un menteur, car je n’ ai pas dit ce que vous osez écrire, ou alors vous ne savez pas lire, ou vous ne savez pas faire des copie-collés.

 Selon vous j`aurais écrit ce qui n’ est que votre stupidité :

  »La science ne peut pas prévoir le mouvement des planètes, car si elle le pourrait en amont, elle le pourrait en aval".

 Ce que j’ ai écrit est :

  C’ est faux ! ( que l’ astronomie permet de prédire le positions des astres pour des millénaires en amont, comme l’ affirmait Deneb, ET SI elle le pourrait en amont, alors elle le pourrait aussi en aval.

 Voilà monsieur ce que j’ ai écrit. Vous avez simplement omis le «  ET SI », est ce par inadvertance, ou par malice ? je vous laisse le soin de me répondre et de vous excuser, si vous le pensez nécessaire.

Je doute que vous le fassiez, car vous avez remplacé le « ET SI » par « CAR », ce qui suppose un édition volontaire et malicieuse de mon texte. 

 Alors, sur la base de votre fourberie, vous vous permettez d’ émettre votre opinion générale  sur mon « mépris de la science » et le "mépris de la langue française" en disant :

 "D’une vous ne savez pas parler Français (après votre mépris de la science, le mépris de la langue Française : pourquoi ne pas retourner dans votre jungle si vous détestez tant la culture ?).De deux, votre phrase n’est pas très correcte même si on devine ce que vous voulez dire."

 Donc,  votre jugement concerne VOUS MÊME, puisque cette phase que vous m’ attribuez et de laquelle vous tirez ce jugement, EST LA VÔTRE.

 Mais, comme vous devinez malgré tout ce que voudrait dire cette phrase, ce que je ne peux faire, car cette phrase, est incompréhensible, sauf pour vous encore une fois, alors vous dîtes :

 Votre phrase est fausse.

 C’ est que nous allons voir, en ce qui concerne la mienne, puisque celle-ci est la vôtre.

  »On peut savoir quelle était la position des planètes et des astres dans le passé, comme dans le futur ".

 Je n’ ai jamais dénié cela. C’ est Deneb qui affirmait qu’ elle le pouvait pour l’ amont ( le passé), sans préciser pour le futur, et qui ajoutait POUR DES MILLÉNAIRES, sans préciser dans quelles marges d’ erreur.

 Donc votre première  »réfutation" n’ en n’ est pas une. De plus, je précise, qu’ une assertion contraire à une autre ne sera jamais considérée comme une réfutation de la première, ce que le plus minable des scientifiques sait.

 Vous ajoutez, malicieusement et entre parenthèses l’ essentiel : (dans une certaine mesure du moins, et avec une marge d’erreur).

 On ne peut parler de marge d’ erreur sans préciser la durée sur laquelle s’ applique la prévision !. C’ est justement ce que je disais en prenant en compte les millénaires mentionnés par Deneb. Et si il y beaucoup de millénaires, il est absolument imposible de prédire la position des astres dans le passé et dans le futur, car le système est chaotique.

  »Vous dites donc n’importe quoi,"

 Votre donc est illusoire, car vous n’ avez rien prouvé du tout, sinon que vous avez confirmé que mon assertion est correcte.

   »sur un ton péremptoire, en mauvais Français"

 Le ton prémptoire est le vôtre, parce que vous partez du principe que j’ ai dit une bêtise alors qu’ il s’ agit de la vôtre.  Quant à cette phrase, qui est la vôtre, même si elle est fausse logiquement, elle est écrite en un français parfait ou vous n’ avez en rien dit où elle serait incorrecte.

  »en voulant donner des leçons à des gens qui disent des choses aussi simples que vraies"

 Je maintiens donc que Deneb a dit des choses fausses quoique que j’ avais parfaitement compris ce qu’ il voulait dire. Il a été tout simplement trahi par son empressement de placer une commentaire totalement futile pour se faire mousser, ou peut être pour se faire moinser.

 Quant à vous, je n’ espère pas vos excuses, pour votre empressement à venir au secours d’ un « collègue ». Mais sait on jamais ?

 Michel Maugis


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON