• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Marianne Marianne 25 juillet 2011 11:32

Non, c’est plus habile que cela. Il y a bien une contribution du secteur privé car il est obligé de s’engager à des conditions forcées et s’il choisi l’échange de titres grecs risqués contre des titres de dettes de pays de la zone euro moins risqués il devra quand-même payer une décote qui du reste doit déjà être provisionnée dans ses comptes, mais ce dispositif permet de limiter les risques futurs pour le secteur privé, grâce à la garantie de l’UE. In fine ce sont en effet les Etats, donc les contribuables de ces Etats, qui vont subir le risque pour la suite à la place du secteur privé.

Quant à la réaction de Fillon, elle ne peut s’expliquer que par une mauvaise foi dans la présentation très pessimiste des chiffres pour justifier un accroissement de la dette excessif, ou pire, sa certitude que la Grèce va faire faillite, que la garantie de l’Etat sera exercée et qu’ils ont bel et bien fait un cadeau au secteur privé (dans ce cas les 15 milliards aggravant la dette sont même pires qu’une dette mais une perte sèche).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès