• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Bobby Bobby 5 août 2011 17:42

Monsanto est bel et bien une entreprise phare de « la servitude moderne », mais est loin d’être la seule (dans le même secteur) et a utiliser les mêmes techniques et argumentations... (en outre, ce secteur est très loin d’être unique dans cette même dynamique... généralisée !) mais que dire de ceux qui se sont laissés entraîner par cette marée (noire)... des semenciers, des agriculteurs, bien sûr, mais aussi des politiques de la CEE qui ont permis tel chaos... au pont de devoir accepter, il y a deux ans, 0.9999 % dans les produits « BIO »... quant on sait à quel point le label est contrôlé...

Nous avons joué à l’apprenti-sorcier, laissant tomber les bras devant la vague (die welle) d’un ploutocatrisme devenant incontrôlable accompagné de son contingent de mesures liberticides... et c’est bien cette mouvance que nous sommes en train de redécouvrir aujourd’hui.

Il nous faut, maintenant lutter pour avoir le droit de rester en bonne santé (c’est pas gagné !) remplaçant ainsi ceux qui en avaient la charge officielle, complètement débordés et manquant à la fois d’informations, de moyens et, oserai-je le dire, de courage (pour la plupart) devant l’énormité du tsunami !

On peut les comprendre ! quant à l’accepter... la problématique est devenue bien plus complexe ! les principes d’antan ont plus que décuplé en ramifications connexes. Et prendre une décision tient à l’heure actuelle procède de la taille des travaux d’Hercule !... sinon la dépasse nettement !

En effet, condamner Monsanto pour ses pratiques, bien sûr peut paraître logique, on y trouverait bien de quoi ! mais ce n’est qu’un coin du voile qu’on soulèverait là.

La dynamique économique actuelle tend aux privatisations... un bel exemple de contre-économie flagrant... qui s’inscrit dans un ensemble encore plus large dont la logique est telle qu’un avenir désespérant constitué par une augmentation galopante de la démographie conjointe à une progression importante des besoins selon le modèle consumériste Euro-Nord américain ont atteint le moral des décideurs... face aux limites évidentes des ressources et qui devant ce dilemme insoluble d’un orage trop costaud, ont fini par lâcher les rennes et se sont encore plus refermés sur un nombrilisme qui n’en avait déjà vraiment pas besoin ! C’est à une véritable fuite en avant, à l’échelon mondial que j’ai l’impression d’assister !

On peut, bien sûr, condamner les agriculteurs pour le manque d’information qui leur a fait prendre de bien mauvaises décisions, mais ce ne serait pas bien juste. on peut en faire de même pour ceux qui ont pris les décisions qui nous empoisonnent maintenant la vie, je ne suis pas sûr que ce soit plus justifié, même si on devait y découvrir quelques pots de vins perçus au passage (ce qui n’est qu’une supposition), alors, la faute à qui ? à notre mentalité mercantile ? assurément ! elle seule permet en prônant une réussite basée sur le numéraire de laisser de côté les autres aspects de la vie..... et ce, sur une large échelle ! c’est là que le bât blesse !

Nos responsables ont péché devant une vague énorme qui risque de laisser Fukujima-Daiitchi très loin derrière au palmarès du nombre de victimes dans une course ou j’ai la furieuse impression qu’il n’y aurait aucun gagnant ! au point que je serais bien tenté, avec Hubert Reeves, de croire qu’il serait « l’heure de s’enivrer »... mais ne puis m’y résoudre !

Bien à vous


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès