• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JL JL 13 août 2011 09:36

Bah ! Pas grand chose de neuf dans cette étude.

Les voisins ? Il semble qu’une forme insidieuse de stratégie du choc mise en oeuvre par les riches consiste précisément à empoisonner les relations de voisinage dans les banlieues populaires. Plutôt que de jouer la solidarité des voisins, je pense que les classe modestes se replient sur leurs communautés. Et si les communautés sont étanches - cf. l’échec du multiculturalisme - alors, cela ne peut que profiter à ceux qui ont intérêt à ce que les pauvres ne puissent pas s’organiser en force conséquente.


Annah Arendt disait : «  »« Les mouvements totalitaires avaient moins besoin de l’absence de structures d’une société de masses, que des conditions spécifiques d’une masse atomisée et individualisée. » Tout aussi vrai : « Le capitalisme a moins besoin de l’absence de structures d’une société de masses, que des conditions spécifiques d’une masse atomisée et individualisée. » La mise en œuvre de ces « conditions spécifiques » c’est le processus que l’on observe dans les Etats dont le gouvernement est acquis à la globalisation. On ne le dira jamais assez : le capitalisme a inventé la globalisation pour anéantir la démocratie son pire ennemi.

Cela donne tout son sens à cette citation d’Orwell : «  La conscience des masses n’a besoin d’être influencée que dans un sens négatif ».

Dire que les riches sont méchants ne va pas à l’encontre de cette stratégie.

A bon entendeur.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès