• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Le matou 20 août 2011 10:10

Visiblement l’auteur et moi ne vivons pas dans le même monde et n’avons pas les mêmes sources d’informations :

Je cite l’auteur :

 « Depuis le début, l’Otan et les médias nous racontent que les rebelles ne cessent de se progresser, qu’ils ont conquis telle et telle ville, et qu’ils seront très bientôt dans Tripoli, où Kadhafi, « isolé et détesté », va tomber rapidement. »

Je n’ai jamais lu ça nulle part, même dans les journaux plus opposés au maintien au pouvoir du fou psychopathe de Tripoli. Faut-il rappeler que la rébellion qui encerclait Tripoli au début a été massacrée dans le sang par le Fou ? Lorsque la France et le Royaume-Uni sont intervenus, l’armée du Fou était aux portes de Benghazi, le dernier fief de la rébellion avec Misrata et le clan Kadhafi promettait un bain de sang à Benghazi, comme ils l’avaient déjà fait dans les autres cités qui s’étaient rebellées.

Ensuite avec les premières frappes de l’OTAN, l’armée du Fou a été brièvement mise en déroute, notamment vers Ras Lanouf. Le temps de se réorganiser et d’adapter sa stratégie à la nouvelle situation (notamment en utilisant des civils comme boucliers humains de ses convois militaires), l’armée du Fou a repris le terrain brièvement perdu sur les insurgés.

Ensuite pendant de longs mois, le front est resté équilibré, et contrairement à votre mensonge outrancier, les média n’ont jamais dit que les rebelles ne cessaient de progresser.

Ce n’est que depuis le mois d’août que les rebelles commencent à progresser, et que les villes qui s’étaient rebellées déjà en février reviennent entre leurs mains.

Enfin, je n’ai lu aucun média annoncer que Tripoli serait bientôt prise, au contraire j’ai lu les craintes notamment des représentants du CNT qui craignent une bataille qui finirait en bain de sang.

Enfin rappelons les méthodes du Fou de Tripoli qui utilise les milliards qu’il a volé au peuple libyen pour payer des mercenaires étrangers qui empêchent l’armée régulière de fuir le combat ou de déserter.

Bref, comme d’habitude, à chaque fois qu’un peuple prend les armes pour se débarrasser d’un pouvoir injuste et dictatorial, on trouve des réactionnaires pour le regretter et prendre le parti du pouvoir en place. Heureusement que les Français ne vous ont pas écouté en 1789.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès