• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


scripta manent scripta manent 3 septembre 2011 10:22


L’emballage est soigné, mais le contenu est de l’ordre du superficiel. Il passionnera peut-être quelques experts en communication, de même que les souverainistes acquis d’avance aux thèses de l’UPR, mais pourquoi l’UPR ne consacre-t-elle pas la même énergie à développer concrètement ses propositions ? On aimerait qu’elle nous explique avec le même luxe de détail les modalités et les conséquences d’une sortie de la France de l’Union européenne.
Prétendre que l’Europe a plongé la France dans le déclin est faux. L’Union européenne a profité à la France, comme à tous ses membres, jusqu’à ce qu’elle se laisse contaminer par le dogme de l’ultralibéralisme.
Ce qui est en cause, ce n’est pas l’Europe, c’est l’abandon de leurs pouvoirs par les gouvernements au profit de la finance et de l’économie. Prétendre que la France, dont le poids sur la scène mondiale va continuer à décroître, peut renverser à elle seule cette évolution mortifère pour la politique et la démocratie, est chimérique. 
La finance ne doit plus être une puissance extraterritoriale en mesure de dicter sa loi à des territoires politiques ouverts à tous les vents. L’Europe, si elle se réforme, dispose encore de la puissance pour contribuer à cette restauration du politique. C’est à cela que la France doit contribuer.
Ce projet est semé d’obstacles, à commencer par la volonté des politiques nationaux de cultiver leur pré carré, mais la voie du repli national ne l’est pas moins. Difficulté pour difficulté, regardons la route qui peut s’ouvrir aux peuples européens, plutôt que le rétroviseur.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès