• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 1 franc = 1 euro : c’est peut-être pour demain !

1 franc = 1 euro : c’est peut-être pour demain !

Un nouveau franc sera égal à 1 euro ne cesse de répéter la présidente du Front national afin de rassurer son électorat, celui qui compte bien la porter au pouvoir dans quelques jours, le 7 mai 2017 !

La parité franc/euro : absurdité !

Non Marine Le Pen, ce n'est pas vous qui fixerez, in fine, le cours du franc par rapport à l'euro et aux autres grandes monnaies internationales. En disant : 1 franc = 1 euro, vous et votre équipe mentez... et montrez encore pleinement votre incompétence monétaire et économique, votre incrédibilité. Il en est de même pour votre nouvel allié d'opportunité  : Nicolas Dupont-Aignan (lien 1) (lien 2) (lien 3) (lien 4). Comment cette personne là, peut-elle être demain Premier ministre ?

Votre incompétence pourquoi ? Parce que le cours d'une monnaie librement convertible − nous espèrons que le franc le sera, si malheureusement vous étiez élue − n'est pas fixé par sa génitrice ou son géniteur comme dans les pays pauvres ou les dictatures, où la monnaie est inconvertible, mais par le marché : le marché des changes international. Marché qui fonctionne 24h/24 et 7j/7. Le cours d'une monnaie y est fixé par la loi de l'offre et de la demande. C'est comme cela - pas autrement - et vous n'y pouvez rien !

Votre incompétence sera même amplifiée si, par exemple à l'automne 2017, vous écrivez et déclarez, encore, que vous osez fixer le cours du franc à 1 euro. Vous serez la risée du monde développé et la France entière, notre pays, avec vous !

Par ailleurs, dans votre projet (Tout ce qu'il faut savoir sur la fin de l'euro !) vous dites textuellement que "L’euro est surévalué par rapport aux autres monnaies du monde. Cela pénalise les exportations […]. [...] le bilan de l’euro est désastreux [...]. [...] les ravages de l’euro, monnaie surévaluée [...].".

Bref ! vos rengaines habituelles, parfois changeantes (notre article de demain, 3 mai), mais désormais bien connues de toutes et tous.

Si l'euro est si mauvais, si destructeur… pourquoi créer une nouvelle monnaie - le franc - ayant la même valeur ?

Quelle est donc votre crédibilité à vouloir gouverner le pays ?

Vous n'êtes évidemment pas crédible et votre principal conseiller, énarque de surcroit (Florian Philippot, probable futur ministre de l'Économie), ne l'est pas non plus. Vos incompétences conjuguées vous font dire tout et le contraire de tout !

Pourquoi ? Nous imaginons que vous n'êtes pas totalement idiots tous les deux. Vous savez très bien que la raison n'est pas de votre côté ! Vous dites de grosses âneries, mais cela demande, pour les contrer, des connaissances que beaucoup n'ont pas dans votre électorat. Cela s'appelle de la tromperie, de la manipulation, de la démagogie… du populisme spécieux le plus archaïque.

Par ailleurs − toujours dans votre projet (Tout ce qu'il faut savoir sur la fin de l'euro !) − vous parlez de dévaluation compétitive : "[...] les conditions (dites de « Marshall-Lerner ») sont remplies en France pour qu’une dévaluation soit bénéfique. [...]. [...] elle relancerait les exportations et donc la croissance et l’emploi [...].". Absurde : vous dévaluez... mais 1 franc reste égal à 1 euro ? C'est vraiment n'importe quoi !?!

Bon ! Soyons objectifs et cléments. Jouons un instant votre jeu !

Si vous voulez instaurer une monnaie dévaluée (c'est-à-dire dépréciée, donc faible), il ne faut pas fixer le cours du franc à 1 euro, mais plutôt à 0,90… ou 0,70 euro. Par ailleurs, si le franc est une monnaie convertible − ce qu'on espère, car la France n'est quand même pas un pays pauvre… aux frontières monétaires fermées −, ce n'est pas vous, Marine Le Pen, qui en fixerez le cours. C'est le marché des changes ! Cela veut dire que, une fois au pouvoir, probablement et malheureusement dès le 7 mai :

- Si la confiance que vous inspirerez est bonne, voire excellente, le franc sera immédiatement demandé (achat) et son cours s'appréciera de quelques points. On aura peut-être : 1 franc = 1,10 euro ou plus ; 1 franc = 1,20 dollar ou plus. Le monde voudra détenir du franc, car il sera une monnaie forte et recherchée. Notre dette diminuera en valeur 1 et nos importations en dollars ou en euros seront moins chères. Mais, en contrepartie, nos exportations seront plus difficiles et nos entreprises exportatrices souffriront, voire licencieront, si elles n'arrivent pas à baisser leur prix, baisser les salaires ou leur marge et/ou à augmenter sensiblement leur productivité ainsi que leur qualité ou bien monter en gamme !

- Si vous n’inspirez pas confiance (ce que nous, n'ayant pas voté pour vous, nous ne souhaitons absolument pas, car la France sera terriblement et durablement affaiblie), le franc sera immédiatement chahuté et son cours se dépréciera de plusieurs points. On aura peut-être : 1 franc = 0,70 euro ou moins encore. Le marché des changes vendra du franc à terme pour spéculer sur sa baisse, car notre nouvelle monnaie sera considérée comme une monnaie faible, voire même exotique. Notre dette explosera en valeur 1 et nos importations en dollars ou en euros seront très chères. Mais, en contrepartie, nos exportations seront facilitées, à condition que la dépréciation du franc soit importante (supérieure à 30 ou 40%. Voir courbe en "J" (ici, fin du paragraphe 1°)) et que nos entreprises n'augmentent pas leur marge et/ou les salaires, donc leur prix ! À court terme cela peut paraît attrayant de voir le volume de nos exportations croître, mais la faiblesse de notre monnaie ne va pas encourager nos entreprises à faire des efforts de gamme, de qualité, d'innovation, ni même de productivité. In fine, nos entreprises exportatrices seront cantonnées dans le bas de gamme… avec des bas salaires, comme corollaires.

Par ailleurs, sachez madame Le Pen : qu'une monnaie faible n'a jamais créé d'emplois (voir article paragraphe 1°), sinon tous les pays pauvres seraient riches… l'emploi étant créateur de richesse.

Dès votre élection, que choisira le marché des changes ? Un franc fort ou un franc faible ? C'est-à-dire : une France forte ou une France faible ?

Laissez le marché des changes décider ! Arrêtez de vous enfermer dans votre incompétence ! Vous n'êtes déjà pas crédible, pas de taille pour gouverner... n'en rajoutez pas encore !

Arrêtez aussi de faire croire à votre corps électoral que c'est vous qui allez tout définir, tout décider. C'est un mensonge, une tromperie de bas étage, la France n'est pas et ne sera jamais la Corée du Nord !

Mais, vous nous direz qu'en période électorale, c'est le jeu de dire tout et n'importe quoi pour accaparer les voix des gens (malheureux ou déboussolés) qui croient aux paroles des personnes comme vous. Personnes dont le métier − véritable aspirateur à voix − est uniquement de faire de la politique 2 en se nourrissant du malheur des populations les plus fragiles économiquement et socialement. Honte à vous !

Malheureusement, pour beaucoup de celles et de ceux qui vous écoutent et vont voter pour vous, le 7 mai, seul compte le fait de bien parler, de dire ce qu'ils veulent entendre, d'être sympathique et télégénique. Vous êtes malheureusement tout cela Marine Le Pen !

In fine, nous pensons : qu'amateurisme, incompétence, incrédibilité... et sophisme sont au cœur de votre projet et cela le rend funeste pour notre pays. Pourtant, 7,7 millions de personnes 3 ont pensé, ce 23 avril 2017, que vous, dame Le Pen, êtes leur avenir et même l'avenir de la France !

Heureusement que 39,3 millions de Françaises et de Français pensent apparemment le contraire. Cela devra être quand même confirmé le 7 mai prochain ! Le vote Macron est donc indispensable !

 

N.B : Le cours du franc est le premier sujet que nous voulions aborder. L'autre est que l'on ne change pas de monnaie comme cela, du jour au lendemain.

Faut-il vous rappeler que ça nous a pris 2 ans pour passer du franc à l'euro et que cela nous a coûté plusieurs milliards avant que nous ayons des euros dans notre poche, dès le 1er janvier 2002.

Alors, arrêtez de prendre les électrices et les électeurs pour des vaux 4, comme les leaders du Brexit l'ont fait pour le peuple britannique ! Ces malotrus, traîtres à leur peuple, ont d'ailleurs tous refusé d'assumer leurs responsabilités. Ces poltrons se cachent aujourd'hui 5

1. Si notre dette est de 2 100 milliards d'euros et que le franc (fort) vaut 1,10 euro, la valeur de notre dette ne sera que de 1 909 milliards de francs. Si 1 franc = 1,20 euro, elle ne sera que de 1 750 milliards de francs.

Par contre, si 1 franc (faible) = 0,90 euro, la valeur de notre dette sera 2 333 milliards de francs. Et, 2 625 milliards de FN si le 1 franc vaut 0,80 euro. Ou : 3 000 milliards de francs, s'il vaut 0,70 euro.

2. "[...] la politique est devenue un métier exercé par des gens qui n'en ont exercé aucun avant et qui n'ont aucune formation pour en exercer un autre après." (Jacques Attali : 100 jours pour que la France réussisse, p. 14).

3. Rappelons Proudhon quand il écrivait : "Le peuple, incapable encore de juger sainement ce qui lui convient, applaudit également aux idées les plus opposées, dès qu'il entrevoit qu'on le flatte : il en est pour lui des lois de la pensée comme des bornes du possible ; il ne distingue pas mieux aujourd'hui un savant d'un sophiste, qu'il ne séparait autrefois un physicien d'un sorcier." (Proudhon : Lettre à Messieurs les Membres de l'Académie de Besançon. Paris, le 30 juin 1840).

4. De Gaulle aurait dit que "83% des électeurs sont des vaux". À vérifier. Par Monsieur Philippot peut-être ?

5. "Ceux qui ont provoqué ce résultat (le Brexit) quittent la scène les un après les autres : Johnson, Farage, d'autres", a commenté, mardi 5 juillet 2016, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, les qualifiant "de rétro-nationalistes, pas de patriotes".

 

Quelques autres articles de l'auteur sur le sujet :

Marine Le Pen et l'euro : amateurisme et/ou incompétence 1 / 2 (lien)

Marine Le Pen et l'euro : amateurisme et/ou incompétence 2 / 2 (lien)

L'électeur est-il pris pour un gogo ? (lien)

Quid de la compétitivité hors-prix de la France ? (lien)

L'État-providence un enjeu discret de l'élection présidentielle (lien)

Du protectionnisme, de celui du Front national en particulier (lien)

La mondialisation 1, 2 et 3 (lien 1) (lien 2) (lien 3)

 

Crédit photo : Baudelet.net (ajout de A. Fay : "L'avenir... signé Le Pen").

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

208 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 2 mai 2017 08:35

    @ l’auteur
    J’espère que vous avez mis une couche-culotte car vous avez l’air de mouiller. C’est gênant surtout quand on marche avec Macaron.


    • velosolex velosolex 2 mai 2017 16:19

      @troletbuse
      L’invective et la moquerie sont les marques des bas du front. 

      Ensuite viennent les coups !
      Ainsi vous en aurez pour votre argent. 
      Mais ne vous étonnez pas demain de ne plus disposez que de francs CFA

      Ca serait comique que ce parti après tant avoir brocardé les migrants, Africains entre autres, en importe la monnaie de singe.
       Ceci dit sans arrière pensée douteuse.
      Cette Marine là, l’avez vous vu ne s’est pas risqué dans le port de Lorient ; 
      Gast ! Elle aurait bien été reçu...Pas prophète en son pays, elle a été vomir son boniment ailleurs que sur le port de pèche, où la vente à la criée en a pourtant entendu de toutes les couleurs. 

      "Si tu aimes, ne vote pas Marine. 
      Car celle n’a pas de voiles, mais qu’un vieux diesel ! 

    • Ouam Ouam 2 mai 2017 19:30

      @velosolex
      certes la franc montretout ne vaudra pas grand chose.
       
      mais pas plus que l’euro bientot ou tous les économistes un peu sérieux parient sur sa chute
      et la c’est pas 20 ou 30% que tu perdra...c’est la totalité (100%)
      les emprunts russes cela te dit quelque chose, ou les emprunts de john law non plus ?
      veimar non plus ? (etc...)

      je renvoie sur l’exellent jovano qui est certainement un des plus compétents dans le domaine, car lui, il à prévu la crise finance de 2008 et plusieurs mois avant (je le suivais déja lorsqu’’il prevenais)
      une monnaie sans état, il y en à eu des paquets dans le passé, une qui à survécu ?
       laquelle ? surtout celle avec la bce qui fait un max de Q.E. et qui elle n’est pas le $
       
      Meme si macron$ y croit comme le crapeau qui se voulais plus gros que le beuf smiley

      ouam,


    • Onecinikiou 2 mai 2017 21:47

      M. FAY ne comprend visiblement pas qu’une monnaie ne peut correspondre qu’à la compétitivité de l’appareil productif d’une nation et d’une seule, et des aspirations, sentiment d’appartenance et principe de solidarité d’un peuple et d’un seul. 


      M. FAY réduit le monde, les sociétés humaines, les rapports de force idéologiques comme la plus élémentaire réalité anthropologique à son seul économisme abscons, sans vision, sans projet, sans raison, et sans matérialité. 

      Mais l’économie M. FAY, vous devriez pourtant le savoir, ne commande la politique et encore moins la géopolitique, ce sont elles qui sont premières et qui utilisent l’économie comme un moyen et non une fin. 

      Et puis votre prétention à la scientificité, venant d’un obscur économiste incapable de relever la tête de ses courbes statistiques pour voir le monde tel qu’il est, non tel que vous aimeriez idéalement qu’il soit (au hasard : une zone monétaire optimale...), vous me faites doucement rigolez. 

    • Oupouaout Oupouaout 2 mai 2017 23:10

      @velosolex
      17h00 ce jour port de Lorient , j’ai trimé sur un vieux diesel, ligne d’arbre tout le tintouin, le vieux
      diesel est pret a sortir cette nuit . Je suis passé prendre un ptit noir au Balto ensuite je suis remonté chez Luis « Chez Finette » pour le télégramme.
      Je sais pas quelle port de Lorient vous vivez, Le mien il est plein de bas du front, des metallos a la
      construction/réparation navale, des matelots, des patrons pécheurs, des nanas des ateliers de marées, milles regrets pour ce que j’oublie .
      Ca fait peur hein , moi je le vis très bien, c’est gens là ne vous jugent pas eux. vrais que parfois
      des coups partent, mais rien de bien méchant comparé aux année 70/80 qui elle étaient rouges,
      a l’époque 79 j’avais réussis a me faire copter pour gratter quelles que heures comme docker occasionnel, tous les soirs je me tapais Lanester HLM La Gaieté le port a pied souvent pour rien j’y ais gagner l’art de casser des bouches et y ais laissé mes dents de puceau (pas grave toutes de traviole) juste avant de partir comme Bifin EV (ils m’ont payé une belle stellite)
      22 ans plus tard j’y suis revenus, et j’en suis trés heureux.

      Bas du front mais dans l’honneur pas comme certain, donneurs de lecons mais fraudeur a la
      carte scolaire.

      Au plaisir sur la Perriére a moins que vous fréquentiez les voileux a Cité de la mer

      Sans rancune entre morbihannais
       
      Bonne soirée.
       


    • velosolex velosolex 3 mai 2017 00:57

      @Oupouaout

      Le parlé est joyeux et sent la grappe fleurie. A vrai dire je ne tire des bords maintenant que sur mon vélo. Des marins et des équipages j’en ai beaucoup croisés, par toujours entiers. Je me souviens d’un capitaine de pétrolier qui cherchait son 300 000 tonnes au bout du quai, se plaignant qu’on lui avait piqué, sans se rendre compte qu ’il était dans un pavillon de psychiatrie. 

      J’aime Lorient, ses ports et ses cicatrices, une ville cassée par la guerre, qui échappe aux catalogues touristiques. Quel dommage qu’ils aient détruit ce pont tournant construit pour les sous marins allemands ! J’ai tiré des kilomètres de photos noirs et blancs bien avant le numérique. Il parait qu’ils vont construire sur le toit des bunkers de la base sous marine qui hébergeait les U Boot la plus grande station solaire de France. Que les nids de guerre deviennent des miroirs d’énergie, est une idée révolutionnaire. Des idées, passons aux actes !
       Ce pays d’armor et d’arvor les gens, selon quelquefois quelques kilomètres de fait, aussi rapidement que la lumière dans le ciel. La mer et la lumière ne connaissent pas les frontières. C’est pour cela que la plupart des pays de mer sont accueillants. 
      Est et ouest, ce Morbihan a toujours été une terre de notables et de brigands, avant même qu’on pende Marion du Faouet, et que Georges Cadoudal ne défia le Napoléon le long de la rivière d’Etel, dans sa cachette de Locoal Camors, face à Saint Hélène, le village.
       Napo aurait du se méfier, y voir un présage !
       La Marine , version franc, ou euro, est une fausse sœur de la côte, qui se déguise comme Bécassine pour plaire aux touristes, cherchant à les convaincre qu’elle a du fond, alors qu’elle ne fait que patauger dans la vase. Vase à marée basse sur le Blavet qu’on contemple du haut du haut du bonhomme, faisant des clins d’oeil à sa bonne femme hissée sur l’autre pilier du pont, tout près du cimetière des bateaux de Kerhervy en Lanester. 
       Son papa, à Marine, qui s’appelait infanterie, a toujours tenu davantage du vieux corps mort où l’on s’enfonce, ou l’on se fait bouffer par les tarets, que de la fière goélette qui flotte au vent.
       C’est cela qui fait rêver. Pas papa fouettard ni sa fille. Je parle du vent. 
      Celui contre lequel on lutte quand on monte en danseuse la cote de Quistinic. 
      Pas moyen de tirer des bords sans avoir bu un verre, ou deux
      Mais ce qui fait bouger le drapeau, ce n’est même pas le vent. 
      C’est l’esprit. 

      Bien à vous. Au festival des bagadou peut être, vous me reconnaîtrez. Facile, j’ai une canette de Jeanlin en main

    • velosolex velosolex 3 mai 2017 01:05

      @velosolex

      Rectificatif
      Confondu Locoal Camors et Locoal Mendon. 
      Mille excuses pour Cadoudal, sa cachette,et la susceptibilité des gens du cru. 
      Une heure de vélo en roulant bien entre les deux localités ; a Camors il y a encore un sabotier ; et une eau miraculeuse dans la foret. 
      C’est pas là que Marine vient se ressourcer. 
      Sinon elle serait polluée

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 mai 2017 01:52

      @troletbuse


      Voter blanc ou s’abstenir, c’est faire élire Macron. Ceux qui ne se l’admettent pas sont des hypocrites ou des sots.. Ca ne se discute même pas sérieusement.

      Pierre JC Allard

    • Remosra 3 mai 2017 02:01

      @Pierre JC Allard

      Sérieusement ?
      Vous voulez forcer les gens à voter pour ce qu’ils ne croient pas ?
      On ce demande qui sont les sots !
      Ou peut être que votre pensée unique n’émerge pas une possibilité autre que celle que vous avez envisagée, et donc de part ce fait, vous semblez assez réduit à la sottise et à la pensée réduite qui parait vous définir !
      Votez brave gens pour un idiot ou une sotte, ça ne peut que vous être bénéfique !


    • franc 3 mai 2017 05:38
      @Onecinikiou
       
      très bonne réponse à ce monsieur Fay d’arrogance et de stupidité qui pense pouvoir réduire la vie à l’économisme et plus encore à l’économisme financiariste

    • ERANOVA 3 mai 2017 21:58

      @Onecinikiou
      Oui, heu... Avant de donner des leçons sur les rapports dialectiques entre économie (ou plutôt chrématistique) et géopolitique (vaste sujet que le rapport entre nécessité, politique et géographie ; qu’une saillie à la va vite ne suffira pas à élucider) ; il faudrait peut-être d’abord distinguer monnaie et devise. Le franc, l’euro sont des devises, pas des monnaies à proprement parler. La vraie monnaie, c’est du métal précieux. 


      Un pays vraiment souverain garde lui-même ses réserves de monnaie (or, argent, etc...) : c’est ce qu’on appelle le Trésor. Or depuis 1973, le Trésor de France est misé sur les places financières et converti en dette ; quant aux réserves physiques d’or et autres métaux précieux, elles sont stockées chez des voisins.
       Alors, question : le trésor de France (celui sur lequel sa monnaie nationale est censée s’appuyer) il est passé où ? 

      Je veux dire : l’or d’Allemagne et celui des pays-Bas sont en train d’être rapatriés des US. 

       Mais l’or de la France, il est où exactement ? En Angleterre (comme 80% des réserves d’or des pays européens ; 160 milliards d’euros) ou à la FED ! 

      Parler de souveraineté monétaire sans régler effectivement l’épineux problème de la dette ( et des relations de la France avec ses suzerains monétaires) et de la disponibilité plus que hypothétique du Trésor en garantie de la monnaie nationale, c’est de la démagogie ou pire, de l’incompétence. 

       Et ce n’est pas une lettre ouverte à la BDF en 2014, qui y changera quoi que ce soit.
       Il faudrait peut-être distinguer « Tiens ! » et « Tu l’auras… ». Promesses, promesses…


      • Hecetuye howahkan 2 mai 2017 08:43

        Vous nous prenez pour des buses aimé....quand les chinois veulent dévaluer leur monnaie pour doper le commerce extérieur..que font ils ? et bien ils le font...

        http://www.lemonde.fr/economie-mondiale/article/2015/08/12/la-chine-annonce-une-nouvelle-forte-baisse-du-yuan-face-au-dollar_4721674_1656941.html


        • Taverne Taverne 2 mai 2017 10:16

          @Hecetuye howahkan

          C’est vrai que la Chine ressemble à s’y tromper à l’Europe et à la France ! smiley
          Vous n’auriez pas un autre exemple aussi édifiant ? Les Zoulous, par exemple.
          Ne vous étonnez pas que l’auteur, expert en économie et en finances, ne s’abaisse même pas à répondre des arguments aussi indigents.


        • foufouille foufouille 2 mai 2017 10:49

          @Taverne
          réponse aussi idiote, par contre la chine exporte beaucoup.


        • Ben Schott 2 mai 2017 10:51

          @Taverne
           
          « C’est vrai que la Chine ressemble à s’y tromper à l’Europe et à la France ! »
           
          L’archétype de l’argument spécieux ! A peu près aussi valable que « votre politique n’est pas applicable, parce que voyez-vous le monde change ! »
           

          Dites-nous donc plutôt pourquoi la France ne pourrait pas déprécier sa monnaie comme la Chine, mais comme beaucoup d’autres pays d’ailleurs ? Qu’on rigole.
           
          « Vous n’auriez pas un autre exemple aussi édifiant ? Les Zoulous, par exemple. »
           
          Les Zoulous sont la première économie mondiale ?
           
          L’auteur est un « expert », oui... comme vous en philosophie !  smiley
           

           


        • Taverne Taverne 2 mai 2017 10:58

          @Ben Schott

          Le Pen n’aura pas à dévaluer la monnaie puisque la dépréciation du franc se fera hélas tout de suite et dans des proportions telles que les ménages français seront ruinés, leurs économies et leurs retraites ou salaires ne vaudront plus rien au moment d’acheter des biens.

          Ne tombez donc pas dans le piège qui est de faire croire que ce sera une décision délibérée et utile de Le Pen : ce sera une conséquence néfaste de sa politique économique et monétaire protectionniste. Le franc perdra de sa valeur par lui-même face à l’euro.


        • Remosra 2 mai 2017 11:04

          @foufouille

          Ne cherchez pas Foufouille, Taverne et Aimé FAY ont des arguments qui contrediront tout ce que vous dites, car ces deux pseudos experts, nous ont bien démontré que rien n’était possible, tout en évitant de proposer des solutions ! Car si une solution est proposée, un espoir naitra !
          Mais ces deux corbeaux ne veulent pas voir d’espoir, ils ne veulent que pessimisme et détresse morale. Ils s’en nourrissent et chérissent ces moments de voluptés qui donnent tant de plaisir façon bondage ! Car comme ce dernier mot le signale, à partir du moment ou vos entraves sont bien ficelées, alors vous ne pouvez vous échapper de leur noir idéologie.
          TREMBLEZ brave gens, car RIEN n’est possible, et donc vous allez continuer à subir toutes ces injustices !
          En image, voici nos deux compères !
          http://fcg.rugby.free.fr/upload/tucy7ytmzj.jpg


        • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 11:07

          @Remosra
          Votre expertise est claire vu le nombre de vos brillants articles ( 0 + 0 = ?)  !


        • Ben Schott 2 mai 2017 11:11

          @Taverne
           
          Popaul, expert en philosophie et en boule de cristal !
           


        • foufouille foufouille 2 mai 2017 11:15

          @Taverne
          "dans des proportions telles que les ménages français seront ruinés, leurs économies et leurs retraites ou salaires ne vaudront plus rien au moment d’acheter des biens."
          c’est ce qui s’est passé aux époques de dévaluations du franc ?
          ou la valeur des biens immobiliers étaient abordables pour tous ?
          les gens étaient ruinés ?


        • foufouille foufouille 2 mai 2017 11:17

          @Remosra
          ce sont surtout des bourgeois qui ont peur de perdre leurs 15% de rendement du bon fonds de pensions.


        • Taverne Taverne 2 mai 2017 11:25

          @foufouille

          C’est ce qui s’est passé dans les années 30 en Allemagne. Parce que nous parlons d’une forte dévaluation incontrôlée, ce qui n’a rien à voir avec une dévaluation volontaire, mesurée et contrôlée.


        • Remosra 2 mai 2017 11:34

          @Aimé FAY

          Ah oui je l’avais presque oublié cette rétorique !
          Et le compte rendu de la fondation RES PUBLICA au sujet du Franc, vous l’avez squizzée ?
          Petit rappel Monsieur qui met des articles à profusion et qui à chaque fois en prend pour son grade ! (on dirait que vous ne retenez pas les leçons) !
          Je vous ai retrouvé le rapport au sujet de l’éclatement de l’Euro et donc du retour au Franc !
          Bonne lecture à vous !
          https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2015/12/etude_euro_respublica.pdf


        • Remosra 2 mai 2017 11:36

          @Aimé FAY

          Désolé j’ai été trop vite, pour éviter de vous taper tout le rapport, ça commence à partir de la page 80, mais je pense quand même qu’il faut lire l’ensemble pour arriver à la conclusion sur l’arrivée du Franc !


        • Ben Schott 2 mai 2017 11:44

          @Taverne
           
          « C’est ce qui s’est passé dans les années 30 en Allemagne. Parce que nous parlons d’une forte dévaluation incontrôlée, ce qui n’a rien à voir avec une dévaluation volontaire, mesurée et contrôlée. »
           
          Il n’y a que vous qui parlez d’une « dévaluation incontrôlée », je vous signale. Et vous en parlez parce que vous fantasmez en permanence.
           
          Et l’honnêteté élémentaire vous eût fait préciser que la crise économique des années 30 en Allemagne, que vous évoquez à dessein, Hitler n’y était absolument pour rien.
           


        • foufouille foufouille 2 mai 2017 11:44

          @Taverne
          tu oublies la crise de 29 aux usa.
          dans nôtre cas, ce serait contrôlé comme pour la chine ou le franc.
          quand la bulle immobilière éclatera ce sera incontrôlable.


        • Zolko Zolko 2 mai 2017 12:42

          @Aimé FAY : « @Remosra : Votre expertise est claire vu le nombre de vos brillants articles ( 0 + 0 = ?)  ! »
           
          Bon, OK, moi j’en ai écrit 5 (d’articles) dont 2 sur la monnaie, alors moi je peux le dire : vous dites des âneries. La parité 1 Franc = 1 €uro sera le cas à l’introduction du (nouveau) Franc, ensuite ce nouveau Franc va se dévaluer d’environ 20-30% en quelques jours, puis il sera aussi stable que la balance commerciale (ou de paiements, faut voir les détails) Française.
           
          Les exportateurs seront gagnants, les salariés et PME ne seront pas affectés, les seuls qui perdront seront les rentiers.


        • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 12:46

          @Zolko
          Merci, c’est mon article de demain !


        • Gavroche 2 mai 2017 13:03

          @Zolko


          « les seuls qui perdront seront les rentiers. » ceux que vous appelez des rentiers seront essentiellement  les millions de pauvres gens avec un livret A ou une assurance vie, péniblement  constitués pour servir en cas de coup dur. Il perdrons 30% de leur épargne.

          Les rentiers riches eux , même s’ils perdent quelques millions, il leur en restera encore suffisamment pour entretenir le yacht !

          Sachant que nous ne fabriquons plus rien et qu’il faudra des dizaines d’années ^pour reconstituer le tissu industriel, , vous dites « ce nouveau Franc va se dévaluer d’environ 20-30% en quelques jours, »  et que les salariés ne seront pas affectés ?

          Il faudra bien continuer d’acheter ailleurs mais en payant 20 à 30 % plus cher  les matières premières, le pétrole, mais aussi toute la consommation courante, le peu de made in France étant abordable que par les riches.

          Comme il faudra se protéger des importations, il faudra y mettre des taxes aux frontières, conséquentes pour être dissuasives.

          20 à 30% plus cher, plus les taxes frontières 30% =  +60%, voilà ce que coûtera tous ce que nous achetons ailleurs, c’est à dire l’essentiel.
          Sachant que les salaires ne risquent pas d’augmenter, qui pourra supporter de telles conséquences ? 


        • Legestr glaz Ar zen 2 mai 2017 13:12

          @Gavroche

          Vraiment n’importe quoi ! Un commentaire vide de sens. Un ramassis d’idioties. 

          Lisez, cela vous mettra du plomb dans la cervelle.


        • Gavroche 2 mai 2017 13:17

          @Ar zen


          Vraiment n’importe quoi ! Un commentaire vide de sens. Un ramassis d’idioties. 

          En effet je n’aurais pas osé vous le dire mais si vous jugez ainsi vous même votre commentaire, je vous croit volontiers ; 
          Le fait d’avoir basculé vers Lepen vous fait éloigner de la classe d’Asselineau en vous faisant adopter le langage habituel de ses partisans ici.

          Mais je vous croit récupérable, contrairement à d’autres.
          Cordialement.

        • Zolko Zolko 2 mai 2017 13:25

          @Gavroche : « Sachant que nous ne fabriquons plus rien et qu’il faudra des dizaines d’années pour reconstituer le tissu industriel... »
           
          ben va falloir se sortir les doigts du cul et aller un peu plus vite alors. En fait, en filigrane, entre les lignes, on lit que ce que vous souhaitez est de ne rien branler et d’avoir des smartphones et des T-shirts à pas cher. Fabriqués par des enfants au Bengladesh. Avec du pétrole pas cher venant de l’Arabie Saoudite. Là, effectivement, nous ne sommes pas du tout du même bord.
           


        • Leonard Leonard 2 mai 2017 13:47

          @Aimé FAY

          Mon pauvre Aimé...

          Vos derniers articles sont tellement lus... En moyenne à peine 2000 vue pour 2017... Avec des torchons...

          Et vous osez venir la ramener ? (oui va voir mes articles et FTG =) )


        • Gavroche 2 mai 2017 17:43

          @Zolko


          En effet , on demandera aux gens de travailler plus sans gagner plus car d’après vous ils se gondolent sans rien faire.

          Et si possible baisser les salaires pour être « compétitifs » pas vrai ? et en même temps payer l’indispensable 60% plus cher, y compris pour les chômeurs,  pour que les « patriotes nationalistes » puissent vivre leur rêve souverainiste infantile et irresponsable

          On ne peut être souverains quand on est fauché, on est forcément dépendant.

          Les milliardaires apatrides font travailler l« es enfants au Bengladesh. Avec du pétrole pas cher venant de l’Arabie Saoudite. » pour leur seul profit.

          « ce que vous souhaitez » ..... moi je ne souhaite rien, j’ai assez travaillé comme ça pendant 40, pas pour mon profit !
           Les français travaillent déjà beaucoup, ceux qui ont du travail, moi je suis pour que les requins de la finance « se sortent les doigts du cul  » hors de leurs châteaux , comme vous dites si élégamment, 

          A lieu de se prélasser sur leurs yachts, piquer les milliards que leurs esclaves leurs fabriquent pour les planquer en suisse ou délocaliser leurs usines pour gagner toujours plus avec des salaires de misère..  

          Effectivement, nous ne sommes pas du tout du même bord. Heureusement pour moi.

        • Ouam Ouam 2 mai 2017 19:39

          @Gavroche
          "comme ça pendant 40, pas pour mon profit ! Les français travaillent déjà beaucoup, ceux qui ont du travail, moi je suis pour que les requins de la finance « se sortent les doigts du cul » hors de leurs châteaux , comme vous dites si élégamment, A lieu de se prélasser sur leurs yachts, piquer les milliards que leurs esclaves leurs fabriquent pour les planquer en suisse ou délocaliser leurs usines pour gagner toujours plus avec des salaires de misère..  « 
           
           
          Soit c’est le »open-bar" (cas actuel) et vous avez inévitablement les résultat induits, je vous épargne les longues explications sur les optimlisations ficales, et les démantellements de sièges sociaux et des fillialles que les millionaires sur les yachs bénéficient grace à cette politique que vous fustigez
           
          Vous ne pouvez pas d’un coté etre pro européen (et macronien$) et constater avec stupeur et éffroi les ravages qu’ils induisent....


        • Ouam Ouam 2 mai 2017 19:49

          @Taverne
           Nous le constatons tous les jours avec le pouvoir d’achat de nos pauvres amis Hevetes qui sucent des caillouxs.
          Ceux qui bougent un peu, que tous les matins, c’est les suisses qui viennent travailler en france, et le soir c’est les suisses qui rentrent chez euxs.
           
          La monnaie suisse, c’est l’€, on le sait tous ici smiley
          ainsi que ca ne bouge jamais, et que le F Suisse est attaqué tous les jours...
           
          Et bien sur que la Suisse c’est super loin de la France, et c’est pour cela que c’est si différent....

          Si vous pouviez nous passer ponsifs erronnées habituels du genre exprimé par le blaireau moyen du style : la suisse c’est que des banques (etc), ou plus petit, ou autre sornettes habituelles.
          merci,


        • Ouam Ouam 2 mai 2017 19:55

          @Shawford
          Oais on lit de ces trucs ici, défois ca me fait peur....
          c’est sur que apres ce lie, puis surtout demonter le propos de ces deuxs la de manière étayée...
           
          https://www.youtube.com/watch?v=d70SakbjKKs
           
          La cela va commencer à devenir dur pour les macronniste$ invétérés.
           
          Ps regarde le c’est extra, tous les potes onts apprécié, il y à de la matière et enfin un peu de décryptage différent de la dowa qui nous est sertvie tous les jours.
          Surtout que les deuxs sonts des spécialistes de l’économie (dans leurs différents domaines respectifs, et pas depuis hier....)


        • Gavroche 2 mai 2017 20:20

          Bonsoir @Ouam


          Vous êtes nantis, donc opposé à ce que je dis, donc contre le partage des richesses dérobées aux travailleurs ?

          Qui vous dit que je suis pro européen et macronien ?

          Je dis simplement que la sortie brutale est une catastrophe pour les pauvres , les petits épargnants et qu’avant il faut réunir un certain nombre de conditions. parce que je connais le sujet de part ma profession.


          Si vous êtes nantis, mon ami, tout peut arriver, vous pourrez toujours vous en sortir. 
          Des dizaines de millions ne le sont pas, alors pensez à eux.

          De toute façon je connais très peu de gens capables aujourd’hui de connaitre les arcannes de l’UE et se prononcer en toute connaissance de cause. les gens se contentent d’écouter leurs gourous politiques et répéter ce qu’ils disent.

          D’ailleurs, à part Asselineau et ses 0.1% de fidèles, strictement personne n’est favorable au Frexit : ni Lepen, ni Macron, ni Mélenchon, ni fillon, ni Hamon. Ni 75% des français ! Ils sont tous macroniens ?

           Il y a certainement une raison
          cdlt

        • Legestr glaz Ar zen 2 mai 2017 20:32

          @Gavroche

          La raison c’est qu’ils protègent l’intérêt des 1% les plus riches. Et il y a donc 90% de personnes qui ne comprend pas ce que se passe par manque d’informations. Il faut faire fermer la bouche et discréditer ceux qui agissent dans le sens du peuple. Ne pas le comprendre est grave !

          Mais la zone euro va exploser !



        • Gavroche 2 mai 2017 20:43

          @Ar zen


          Vous pouvez élire tous les messies du monde , rien n’explosera tant qu’on ne fera pas exploser le capitalisme, 200 ans d’expérience sont bien suffisants pour conclure si c’est un bien ou un mal et faire ce qu’il faut.

          Partager les richesses, limiter les revenus scandaleux, nationaliser les grands moyens de production, les banques...et interdire les délocalisations de entreprises qui sont florissantes, prétexte pour aller exploiter encore plus d’autres peuples et mettre au chômage ceux qui ont fait par leur travail a fortune de l’entreprise.

          C’est Lepen qui va faire ça, de son château ?

          Il fallait voter Mélenchon mon ami, et lui donner la majorité nécessaire à l’explosion. 

           Avec tous les autres vous ne ferez que des emplâtres sur l’existant, et ça peut durer encre longtemps, tant que le peuple asservi et aveugle continuera à soutenir les requins.

        • Onecinikiou 2 mai 2017 21:59

          @Gavroche


          Il est marrant ce faux Gavroche : il veut « exploser le capitalisme » et révolutionner le monde macro-économique mais dès qu’on lui propose « sortie de l’euro », par ailleurs inéluctable, il panique tellement pour son petit bas de laine qu’il préfère encore la globalisation financière cauchemardesque à la Macron/Rothschild/Goldman Sachs, où la concentration en capital est tellement exponentielle que les 8 plus riches du monde possèdent désormais un patrimoine équivalent à celui des 3,6 milliard les plus pauvres... !


          Y sont pas beaux nos « Insoumis » smiley

          Comment dire... va te cacher imposteur, faux dissident, faux révolutionnaire en pantoufle !!

        • Gavroche 2 mai 2017 22:18

          Encore un qui est pour les nantis et contre le partage des richesses. Un confrère du Medef sans doute. ou membre des 8 les plus riches qui a peur de son magot ?


          Il est pour la sortie de l’Euro qui va affamer les plus démunis !! et insulte les plus démunis, les traitant de nantis !! 

          Et qui donnerait pas dix centimes à un Gavroche traînant affamé dans la rue.

          Et qui ne sait pas lire car il comprend exactement le contraire de ce qu’on lui dit.

          Moi j’ai voté Mélenchon mon pote, pas Macron/Rothschild/Goldman Sachs. Et mon bas de laine je l’ai sur mon dos, un vieux tricot râpé.

          Et vous ? tenté par les châtelains ? Exploser le capitalisme c’est pas votre truc, votre idole ne le propose pas ?

          Qu’est ce qui me prend de répondre à ça ? de plus il fait froid sous ce porche venté !

          Adieu mon ami, que dieu vous garde.


        • Sozenz 2 mai 2017 22:59

          @Taverne
          http://lexpansion.lexpress.fr/entreprises/pour-sauver-le-rafale-dassault-veut-devaluer-l-euro_1448514.html

          deuxième fois que je poste ce lien ...

          chacun sort toujours les mêmes phrases au final ... ...


        • Remosra 2 mai 2017 23:02

          @Sozenz

          Houlà il date l’article !
          D’ailleurs, en rapport direct avec ça, vous avez entendu ce qu’il ce passe en Belgique ?


        • Ouam Ouam 3 mai 2017 01:52

          @Gavroche
          Bonsoir
          « Qui vous dit que je suis pro européen et macronien ? »
          A votre discours constant sur la question bien sur, mais c’est tout à votre honneur

          mes idées sur ce sujet sonts tres claire et l’ont toujours été gravroche.

          Chouardien (pur et dur), donc une nation, un peuple, sa monnaie, son terriritoire sa culture et ses lois (sa souveraineté).
          Si vous etes mélenchoniste, vous comprenez evidemment ce que j’explique déja pour la partie lois, et sous l’UE vous etes irrémédiablement sous tutelle.

          La Suisse n’est pas dans l’Euro, ni sous la domination de l’UE, vious le savez tres bien.

          Je suis aussi contre un salaire completement open-bar, l’open-bar qui rémunere 800 fois plus un salarié d’un grand groupe que le plus petit c’est juste non pour moi.

          Je sais, pour certains pro open-bar c’est normal, c’est le service compris servi en permanence par les mondialistes débridés du plus d’etat, tout ouvert, pas de culture, le chacun pour soi, le communautarisme ou le partitionnement c’est bien.... j’ai bien saisi le message et en constate ses résultats tlj.

          La questioon à vous poser est donc : etes vous dans les plus riches qui ont leur jet privé + le pilote pour profier de l’open-bar & du no-border...(avez vous plusieurs nationalitées), c’est ma réponse à votre question, moi non ... et vous ?
          aliors dans tous les cas l’option de partir (ou de vous en sortir) sera dans la négative.

          « D’ailleurs, à part Asselineau et ses 0.1% de fidèles, strictement personne n’est favorable au Frexit : ni Lepen, ni Macron, ni Mélenchon, ni fillon, ni Hamon. Ni 75% des français ! Ils sont tous macroniens ? »

          Et votre remarque sur asselinot des 0%frise le ridicule, vous le savez tres bien en regardant les chiffres du référendum de 2005 joyeusement piétiné par les amis de l’open-bar co ltd.
           
          Puis si vous en etes si sur, peut etre avez vous raison ?..
          Alors pourquoi ne pas ouvrir le débat et faire un référundum sur la question, vous ne seriez pas contre, sachant que vous nous écraseriez sans aucun doute.
           
          De plus il faudra m’expliquer pourquoi quelques jours apres le frexit s royal expliquais que jamais un référundum n’aurai lieu en france sur la question.
          elle à étée postée aussi sur a vox à l’époque.
           
          et pour ce dernier point :
          « Je dis simplement que la sortie brutale est une catastrophe pour les pauvres , les petits épargnants et qu’avant il faut réunir un certain nombre de conditions. parce que je connais le sujet de part ma profession. »
          sur ce point (sortie brutale et désordonnée) ici je suis complement du meme avis que vous, je n’ai jamais évoqué une telle sortie, je me suis meme embrouillé avec jaja sur ceci, je dit sortir proprement bien sur, comme nous avons basculé du francs vrs l’euro, nous ferons tranquillement l’inverse....

          cdt,


        • Ouam Ouam 3 mai 2017 02:00

          @Ouam
          « i quelques jours apres le frexit s royal »
           
          Ici, c’est parce que j’en reve tellement ce nest plus une faute de frappe mais une projection .
          C’etait evidemment Brexit qui devait etre compris (et écrit) smiley


        • franc 3 mai 2017 05:44
          @Gavroche
           Vous oubliez que l’Etat en ayant la maitrise de la monnaie peut remédier à la diminution du pouvoir d’achat en augmentant les salaires et diminuer les impôts

        • Legestr glaz Ar zen 3 mai 2017 09:23

          @Gavroche


          Mélenchon ? Sans blague ! Sortez de votre torpeur. Tenez, un peu de lecture, des éléments que vous ne connaissez pas ou que vous n’avez pas mis en perspective. 

          Dans l’introduction à son livre-programme, Jean-Luc Mélenchon, en quatre lignes, en dit beaucoup sur sa compréhension du système européen et sur ses convictions : « l’Europe de nos rêves est morte.L’Union actuelle est seulement un marché unique et les peuples sont soumis à la dictature des banques et de la finance. (…) Notre indépendance d’action et la souveraineté de nos décisions ne doivent donc plus être abandonnées aux obsessions idéologiques de la Commission européenne ni à la superbe du gouvernement de grande coalition de la droite et du PS en Allemagne ».

          Ces quelques lignes méritent un commentaire tant elles expliquent les raisons des contorsions de Jean-Luc Mélenchon sur la question de l’Union européenne.

          D’abord, essayons de comprendre ce que signifie cette remarque étonnante : « L’Europe de nos rêves est morte ». Qui, un jour, a pu rêver à « l’Europe » ? Quand ? Pour quel contenu et pour quels buts ? Dans un texte programmatique, chaque mot possède un usage spécifique. Quel est le rôle de la formule « l’Europe de nos rêves » dans le discours mélenchonien ? Il s’agit tout simplement de donner un signal d’européisme à la fraction de la population (en fait l’électorat du PS que convoite Jean-Luc Mélenchon). Il faut montrer que Jean-Luc Mélenchon est un bon européen, qui était d’accord avec la construction européenne, mais qui la critique désormais (raisonnablement), précisément parce que celle-ci a trahi les idéaux initiaux, elle a trahi les « rêves ».

          Une autre formule est significative de la conception qu’a Jean-Luc Mélenchon de la « construction » européenne : « l’Union actuelle est seulement un marché unique ». On ne sait pas si Jean-Luc Mélenchon croit vraiment ce qu’il écrit ou s’il fait semblant, tant cette remarque est contraire aux faits. Peut-être, après tout, que Jean-Luc Mélenchon ne sait pas que la « construction » européenne a commencé en 1947 avec le Plan Marshall, pour des raisons économiques et pour conduire la guerre froide. Elle sera poursuivie en 1951 avec la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) qui était également fondée sur le marché. En 1957, le traité de Rome fonde le « Marché commun ». Jean-Luc Mélenchon ne se serait pas rendu compte que partout se trouve le « marché », au point de le déplorer aujourd’hui ?

          Encore une remarque : « les peuples sont soumis à la dictature des banques et de la finance ». Cette formule est à mettre en relation avec la phrase dans laquelle elle se trouve qui parle de « l’Union actuelle ». Autrement dit, cette « dictature » des banques et de la finance est « actuelle », ce n’était donc pas le cas avant. Jean-Luc Mélenchon devrait nous en dire plus, en particulier sur l’époque où cette « dictature » a pris le pouvoir, comment elle s’y est-elle prise, et pourquoi cela a-t-il été apparemment aussi facile ?

          Bien sûr Jean-Luc Mélenchon ne dit rien de tout cela car il est simplement dans la posture, pas dans l’analyse. Il veut montrer que la « construction » européenne a dévié de ses objectifs initiaux, qu’il faut la remettre sur les rails, et que l’on peut compter sur lui car il est resté fidèle aux « rêves » de l’origine. Il ne veut surtout pas entrer dans le débat sur la nature de l’Union européenne qui détruirait sa posture.

          L’accent mis sur la « dictature des banques et de la finance » ne correspond à aucune réalité. Les grands groupes de services et industriels bénéficient, eux aussi, du système de l’UE au même titre que les banques et la finance. Demandons-nous pourquoi Jean-Luc Mélenchon met l’accent sur le cas particulier des banques et de la finance ? Parce qu’il est encore dans la posture. Comme, à juste titre, le mécontentement gagne vis-à-vis des banques et de la finance depuis la crise de 2008, il surfe sur la vague. D’ailleurs, s’il croyait vraiment ce qu’il dit, il proposerait, comme dans le programme du CNR, la nationalisation de tout le secteur bancaire, financier et des assurances. Ce qu’il ne fait pas. C’est quand même étrange de dénoncer, d’un côté, une « dictature », et d’un autre côté de ne pas chercher à l’éliminer !


        • Legestr glaz Ar zen 3 mai 2017 09:24

          @Gavroche

          Et puis aussi ceci :

          L’assemblée constituante fondatrice de la VIe République prend un très mauvais départ avec Jean-Luc Mélenchon. En effet, comment imaginer changer de République dans un pays qui n’est pas souverain et dont les leviers essentiels de décision (budget, monnaie, frontière, commerce intérieur et international…) échappent au pouvoir politique ? La première chose à faire, avant toutes les autres, est de regagner notre souveraineté. Et cela passe par une révision immédiate de la Constitution de la Ve République, avant de mettre en place une constituante.

          Dans l’introduction à son livre-programme, Jean-Luc Mélenchon, en quatre lignes, en dit beaucoup sur sa compréhension du système européen et sur ses convictions : « l’Europe de nos rêves est morte. L’Union actuelle est seulement un marché unique et les peuples sont soumis à la dictature des banques et de la finance. (…) Notre indépendance d’action et la souveraineté de nos décisions ne doivent donc plus être abandonnées aux obsessions idéologiques de la Commission européenne ni à la superbe du gouvernement de grande coalition de la droite et du PS en Allemagne ».

          Ces quelques lignes méritent un commentaire tant elles expliquent les raisons des contorsions de Jean-Luc Mélenchon sur la question de l’Union européenne.

          D’abord, essayons de comprendre ce que signifie cette remarque étonnante : « L’Europe de nos rêves est morte ». Qui, un jour, a pu rêver à « l’Europe » ? Quand ? Pour quel contenu et pour quels buts ? Dans un texte programmatique, chaque mot possède un usage spécifique. Quel est le rôle de la formule « l’Europe de nos rêves » dans le discours mélenchonien ? Il s’agit tout simplement de donner un signal d’européisme à la fraction de la population (en fait l’électorat du PS que convoite Jean-Luc Mélenchon). Il faut montrer que Jean-Luc Mélenchon est un bon européen, qui était d’accord avec la construction européenne, mais qui la critique désormais (raisonnablement), précisément parce que celle-ci a trahi les idéaux initiaux, elle a trahi les « rêves ».

          Une autre formule est significative de la conception qu’a Jean-Luc Mélenchon de la « construction » européenne : « l’Union actuelle est seulement un marché unique ». On ne sait pas si Jean-Luc Mélenchon croit vraiment ce qu’il écrit ou s’il fait semblant, tant cette remarque est contraire aux faits. Peut-être, après tout, que Jean-Luc Mélenchon ne sait pas que la « construction » européenne a commencé en 1947 avec le Plan Marshall, pour des raisons économiques et pour conduire la guerre froide. Elle sera poursuivie en 1951 avec la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA) qui était également fondée sur le marché. En 1957, le traité de Rome fonde le « Marché commun ». Jean-Luc Mélenchon ne se serait pas rendu compte que partout se trouve le « marché », au point de le déplorer aujourd’hui ?

          Encore une remarque : « les peuples sont soumis à la dictature des banques et de la finance ». Cette formule est à mettre en relation avec la phrase dans laquelle elle se trouve qui parle de « l’Union actuelle ». Autrement dit, cette « dictature » des banques et de la finance est « actuelle », ce n’était donc pas le cas avant. Jean-Luc Mélenchon devrait nous en dire plus, en particulier sur l’époque où cette « dictature » a pris le pouvoir, comment elle s’y est-elle prise, et pourquoi cela a-t-il été apparemment aussi facile ?

          Bien sûr Jean-Luc Mélenchon ne dit rien de tout cela car il est simplement dans la posture, pas dans l’analyse. Il veut montrer que la « construction » européenne a dévié de ses objectifs initiaux, qu’il faut la remettre sur les rails, et que l’on peut compter sur lui car il est resté fidèle aux « rêves » de l’origine. Il ne veut surtout pas entrer dans le débat sur la nature de l’Union européenne qui détruirait sa posture.

          L’accent mis sur la « dictature des banques et de la finance » ne correspond à aucune réalité. Les grands groupes de services et industriels bénéficient, eux aussi, du système de l’UE au même titre que les banques et la finance. Demandons-nous pourquoi Jean-Luc Mélenchon met l’accent sur le cas particulier des banques et de la finance ? Parce qu’il est encore dans la posture. Comme, à juste titre, le mécontentement gagne vis-à-vis des banques et de la finance depuis la crise de 2008, il surfe sur la vague. D’ailleurs, s’il croyait vraiment ce qu’il dit, il proposerait, comme dans le programme du CNR, la nationalisation de tout le secteur bancaire, financier et des assurances. Ce qu’il ne fait pas. C’est quand même étrange de dénoncer, d’un côté, une « dictature », et d’un autre côté de ne pas chercher à l’éliminer !


        • Legestr glaz Ar zen 3 mai 2017 09:25

          @Gavroche

          Et encore ceci :

          ean-Luc Mélenchon veut « Refuser le chantage à la dette publique ». Il a raison ! Mais comment veut-il s’y prendre ? Il veut « Réaliser un audit citoyen de la dette publique pour déterminer la part illégitime et préparer un réaménagement négocié (échelonnement des remboursements, baisse des taux d’intérêt, annulation partielle… »). Là ça ne va pas du tout. On retrouve dans cette proposition le style mélenchonien habituel, fondé sur le flou camouflé par un embellissement littéraire. Jean-Luc Mélenchon ne veut pas parler d’annulation de la dette pour ne pas s’aliéner la partie « réaliste » de l’électorat du PS, sans pour autant s’aliéner la partie de l’électorat plus radicale qui veut cette annulation. Le bon équilibre, selon lui, est cet « audit citoyen ». C’est avec ce genre de manipulations que l’on se prive de mener les combats idéologiques et politiques. Jean-Luc Mélenchon fait ainsi l’économie d’explications sur la nécessité d’annuler et de restructurer la dette publique.

        • Legestr glaz Ar zen 3 mai 2017 09:33

          @Gavroche

          De toutes les façons vous aurez comme Président soit Le Pen soit Macron. 

          Vous avez fait votre choix ? Parce que même avec votre vote blanc ou nul ou une abstention, vous aurez quand même Macron ou Le Pen. Vous le savez j’espère !

          Le choix est cornélien, certes, mais il faut prendre le moins « pire » des deux. Les législatives ne donneront jamais un majorité à Le Pen à l’assemblée, il n’y aura pas de mouvement vers elle. En revanche l’élection de Macron risque d’être suivie par une majorité à l’assemblée, mélangeant « la droite » et « la gauche ». Mais à ceci vous n’avez pas réfléchi j’imagine. Le Pen ne pourrait pas gouverner tandis que Macron exercerait sa dictature. Mais pour comprendre cela il faut aller un peu au delà des poncifs habituels. 


        • Sozenz 3 mai 2017 10:15

          @Remosra
          quelque soit la date d un article , certains principes restent toute fois les memes . 
          l objectif etant de montrer que la devluation d une monnaie n apporte pas que des effets negatifs , et sont même souhaitables parfois ..
           Bien quand à votre question ; etant donné que je ne suis pas une adepte des grandes devinettes, de quoi voulez vous parlez ?
          postez un lien , exprimez vous clairement , apportez quelque chose ...
          ça me fait rire les personnes qui poussent les gens dans le vide .. sans moi , soyez clair et on en discute .( ou pas,selon si je repasse ici )


        • Remosra 3 mai 2017 10:32

          @Sozenz

          Vous vous emballez pour rien, ce n’était pas une critique, mais plutôt un étonnement de ma part que vous ayez réussi à récupérer cet article qui a au moins 6 ans. Car dans tout ce méli melo d’internet, tout s’embrique et s’emmele et il n’est pas toujours évident de retrouver ce que l’on cherche.
          Bref, votre article était très bien, et il m’a fait penser automatiquement à un aspect qu’un Belge m’a communiqué.
          Je m’explique. Les américains ont semé dans plusieurs pays de l’Europe, de l’armement nucléaire qui est uniquement destiné aux bombardiers, et la Belgique n’est pas épargnée.
          Donc, le gouvernement Belge a décidé récemment semble-t-il, de s’équiper d’avions militaire supplémentaires. Mais on leur a interdit d’acheter des avions Français (vive l’Europe) et d’acheter plutôt des avions américains, car qui dit bombe américaine = avion américain.
          Voilà, et non pour le moment je n’ai que la parole d’un Belge, mais je lui demanderais s’il a des sources qui confirment ses dires !


        • Fanfan49 2 mai 2017 08:52

          Quel tissu d’âneries,


          Sachez cher Monsieur Fay que les analyses du FN sur l’euro et le retour au franc sont pompées sur celles de Monsieur Vincent Brousseau, qui excusez du peu, est un des rares spécialistes mondiaux de l’euro et de façon plus générale des systèmes monétaires.

          De toute évidence, vous attiser les peurs et mentez effrontément aux francais, c’est vous qui prenez les français pour des veaux en leur servant une soupe instantanée faites de liens renvoyant à vos propres analyses partisanes. 

          Connaissez vous la loi dite de Lex Monetae ? Croyez-vous que l’euro rémanant (après sortie de la France de la zone euro) conservera son cours ? Que pensez vous de la balance des paiements Target 2 ?

          Je laisserai aux lecteurs le soin et la curiosité de chercher par eux mêmes la vérité. 




          • Fergus Fergus 2 mai 2017 09:18

            Bonjour, Fanfan49

            « les analyses du FN sur l’euro et le retour au franc sont pompées sur celles de Monsieur Vincent Brousseau »

            Brousseau, l’économiste maison de l’UPR, celui dont les brillantes analyses ont permis à Asselineau d’atteindre 0,92 % des voix au 1er tour. smiley


          • Fanfan49 2 mai 2017 09:30

            @Fergus

            Gaussez-vous, profitez du printemps, on en reparlera très bientôt.

          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 09:47

            @Fanfan49
             LEX MONETA voir mon article ici. Voir aussi mon livre « la crise... » qui en parle.

            Bonne journée !


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 09:54

            @Fanfan49
            Vincent Brousseau combien de livres publiés ?? « zero » !!!!

            « ce que l’on connait bien s’écrit clairement et les mots pour le dire arrivent aisément... » Cela n’est pas le cas de ce monsieur, que je ne connais pas du tout.


          • mac 2 mai 2017 10:38

            @Aimé FAY

            Et ça tire à combien vos bouquins ? Avec une telle suffisance vous devez être une référence à Harvard ?


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 10:45

            @mac

            Pourquoi restez-vous anonyme  ?


          • foufouille foufouille 2 mai 2017 10:51

            @Aimé FAY
            il ne fait pas partie de la Rance d’en haut comme toi.


          • mac 2 mai 2017 11:04

            @Aimé FAY Dans un pays classé si bas par repoters sans frontières, où les réseaux sociaux sont probablement scrutés , je préfère rester sous pseudo comme la loi m’y autorise. Et vous pourquoi ne répondez-vous pas à ma question ?


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 11:10

            @mac
            Vous êtes une personne des RG ?


          • mac 2 mai 2017 11:17

            @Aimé FAY Je ne vous ai jamais sommé de me répondre jusqu’à preuve du contraire donc je ne vois ce que les RG viennent faire là dedans. Après chacun peut en tirer les conclusions qu’il souhaite...


          • Ben Schott 2 mai 2017 11:25

            @Aimé FAY
             
            « Vincent Brousseau combien de livres publiés ?? « zero » !!!! »
             
            Argument d’autorité. Vous avez publié cinq livres, comme Einstein je crois...
             


          • Remosra 2 mai 2017 11:42

            @Aimé FAY

            A c’est sur qu’il vaut mieux écrire des livres pour être sur de ne pas ce voir réfuter vos arguments !
            Mr Brousseau fait des conférences, et donc des détracteurs peuvent y participer pour avoir l’occasion de discuter. Et vous combien avez vous fait de conférences ?
            Auriez vous peur de la confrontation ?


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 11:44

            @Remosra
            Non ! Brousseau peut me répondre sur AV ! Qu’il vienne !


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 11:48

            @Ben Schott
            Plus, mais sous un pseudo, car ils n’ont rien à voir avec l’économie. Dommage pour la comparaison avec A.E.


          • foufouille foufouille 2 mai 2017 11:56

            @Aimé FAY
            c’est plus le mal d’avoir un pseudo ?


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 12:00

            @foufouille
            ça se vend bien, c’est l’essentiel !


          • Ben Schott 2 mai 2017 12:03

            @Aimé FAY
             
            « Plus, mais sous un pseudo, car ils n’ont rien à voir avec l’économie. Dommage pour la comparaison avec A.E. »
             
            Votre remarque est profondément stupide ! D’abord je ne vous « comparais » pas à Einstein, vous l’aviez compris, mais je vous démontrait que le nombre de livres n’est pas pertinent pour juger de la qualité d’un auteur. Par ailleurs, si vos autres livres n’ont rien à voir avec l’économie, je ne vois pas pourquoi en parler ! Je ne parlais pas non plus des livres de jardinage qu’Einstein aurait pu écrire !
             


          • mac 2 mai 2017 12:21

            @Aimé FAY

            Et ceux sans pseudo, ils se vendent bien ? Pour les autres ça sera plus difficile de vérifier.


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 12:33

            @Ben Schott

            Einstein... j’y ai cru un instant ! Mince alors !


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 12:38

            @Ben Schott
            Vous devez en parler ! C’est très important de savoir qu’Einstein a aussi publié des livres sur le jardinage.

            Merci pour ce précieux éclairage.


          • Ben Schott 2 mai 2017 12:38

            @Aimé FAY
             
            C’est tout ?
             
            Et donc, concernant ma remarque sur votre argument d’autorité c’est-à-dire votre mauvaise foi) ? (« Vincent Brousseau combien de livres publiés ?? « zero » !!!! »)
             


          • Ben Schott 2 mai 2017 12:42

            @Aimé FAY
             
            « C’est très important de savoir qu’Einstein a aussi publié des livres sur le jardinage. »
             
            Quand on parle de physique, absolument pas. Tout le monde se fout ici de ce que vous avez pu écrire ne concernant pas l’économie.
             
            Vous êtes une synthèse.
             


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 12:43

            @Ben Schott
            Quelle mauvaise foi ? Exemples ?

            Je croyais etre objectif.


          • Ben Schott 2 mai 2017 12:47

            @Aimé FAY
             
            Vous le faites exprès ou c’est naturel chez vous ?
             
            Vous récusez les arguments d’un économiste que vous prétendez ne pas connaître pour la seule raison qu’il n’aurait rien publié. Je vous ai fait alors remarquer que cet argument s’appelle un argument d’autorité en rhétorique.
             
            Vous comprenez quand on vous parle ?
             


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 12:49

            @Ben Schott
            Vous commencez à vous énerver. Attention au coeur !


          • Taverne Taverne 2 mai 2017 12:53

            @Ben Schott

            Un argument d’autorité ? Peut-être parce qu’il n’y a pas photo entre l’autorité dont l’auteur fait preuve dans son domaine de compétence et la vôtre qui pavoise et repose sur le néant de l’ignorance, non ? Qu’en pensez-vous ? Si vous pouvez penser...


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 12:54

            @Ben Schott

            Si je devais répondre à tous les économistes qui n’ont rien publié, mon agenda n’y suffirait pas. Mille excuses pour eux ;


          • Ben Schott 2 mai 2017 12:55

            @Aimé FAY
             
            Vous ne risquez pas de vous fatiguer, vous !
             
            Allez, un petit effort ! Il vous faut sortir votre museau de la merde dans laquelle je l’ai mis !  smiley
             
            Tenez, en attendant, cultivez-vous un peu.
             


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 12:56

            @Ben Schott
            Vous devenez grossier !

            A ce soir. Je bosse... moi !


          • Ben Schott 2 mai 2017 12:57

            @Taverne
             
            Reprenez mes échanges avec Fay pour comprendre quelque chose ou bien retourner dormir.
             


          • Ben Schott 2 mai 2017 13:00

            @Aimé FAY
             
            « Si je devais répondre à tous les économistes qui n’ont rien publié »
             
            Et vous persistez ! Donc, avant de répondre à un argument, vous voulez savoir combien de livres a écrits celui qui l’énonce ?
             
            Vous êtes un rigolo.
             


          • Ben Schott 2 mai 2017 13:02

            @Aimé FAY
             
            « A ce soir. Je bosse... moi ! »
             
            Oui, vous donnez des « conseils »...
             
            Ne vous éreintez pas trop quand même, travailleur !
             


          • Legestr glaz Ar zen 2 mai 2017 13:21

            @Aimé FAY

            Faîtes donc le point sur les contrats qui sont rédigés en droit français et ceux qui ne le sont pas. Quel pourcentage pour les uns et pour les autres ? 

            La nationalité du prêteur aurait donc une incidence sur la nature du contrat, même si celui ci est rédigé en France, sous droit français ? 

            Après cette recherche vous reviendrez ici faire amende honorable, tout piteux de vous être trompé et d’avoir écrit n’importe quoi, sous couvert d’une pseudo connaissance. 

            Elles sont de quelle taille vos chevilles ? 



          • mac 2 mai 2017 13:31

            @Aimé FAY Il y a ceux qui n’ont jamais rien publié et ceux « qui n’ont jamais mis les mains dans la graisse » comme vous le sous-entendez pour Sapir. Heureusement vous, vous devez être une synthèse parfaite de la personne ayant autorité ? et en plus il y a au moins un autre individu sur ce site qui certifie, dans ses commentaires , cette autorité. ..nous n’avons plus qu’à nous incliner face à votre inoubliable et géniale argumentation ?


          • Fanfan49 2 mai 2017 13:50

            @Aimé FAY

            Donc la valeur, la crédibilité des propos tenus par une personne tient compte de la quantité d’ouvrages que celle ci à publiée ? Avoir publié un livre est-il la condition sine qua non pour s’autoproclamer expert ?

            Selon la Lex Monetae, la dette française sera relibellée en franc nouveau (98% de la dette) et sera donc payable en franc nouveau. Que le franc se déprécie face au dollar et à l’euro remanant, la dette sera toujours la même, on ne rembourse pas la dette en dollar que je sache. Donc c’est un épouvantail que vous agitez.


          • joletaxi 2 mai 2017 14:01

            @Fanfan49

            paraît que MLP fera aussi voler les licornes ?

            les contrats de dette sont libellés en euros, et seront remboursés en euro,c’est un contrat.
            lors du passage à l’euro, les parités euro contre les autres monnaies ont été fixées par les lois du marché en tenant compte des fluctuations au sein de la zone euro, le fameux serpent monétaire.
            Et les dettes émises en FF ont été converties sur cette base, soit la valeur réelle du FF contre les autres monnaies converties à l’euro
            pour rembourser une dette détenue en euro par un étranger, il vous faudra acheter de leuro sur les marchés, ne rêvez pas tout éveillé


          • Leonard Leonard 2 mai 2017 14:14

            @Aimé FAY

            Parce que justement on est anonyme...

            Nous sommes anonymes.
            Nous sommes légion.
            Nous ne pardonnons pas.
            Nous n’oublions pas.

            Comptez sur nous.


          • Fanfan49 2 mai 2017 16:53

            @joletaxi

            Les dettes passerons automatiquement en Francs comme la loi LEX MONETAE le permet. Seul 2% environ de la dette restera libellée en euros.

            Donc c’est vous qui rêvez et vous collez les miquettes aux autres en prime. Écoutez les vrais économistes, ceux qui ne sont pas payés pour mentir. Ils existent mais sont peu nombreux et évidemment peu médiatisés.


          • joletaxi 2 mai 2017 17:28

            @Fanfan49
            ben non

            votre dette est libellée en monnaie ayant cours légal l’euro
            vous la rembourserez en euros, vous pouvez invoquer même ste rita, cela n’y changera rien

            quand l’euro a été installé, les dettes étaient libellées en FF
            la parité du FF contre les autres monnaies t été « gelée » et la parité a été fixée contre l’euro, étant entendu que la parité euro dollar était purement psychologique.
            chaque pays a été amené à échangé sa monnaie contre l’euro en fonction des parités constatées à ce moment vis à vis des autres et du dollar
            le porteur d’une dette en FF a vu sa dette convertie en euro sur la base de 1 euro vaut 6.81 FF, l’allemand, pour 2 DM pour 1 euros etc., tout cela sur base de parités fixées par la constatation sur les marchés
            demain , si vous possédez encore des dettes de cette époque, vous pourriez risquer le coup de demander de l’échanger au cours constaté au moment de la conversion, je suis pa sur que cela soit une affaire, mais c’est peut-être jouable.
            En revanche, tout ce qui a été émis en euro sera remboursé en euros point barre

            il n’y a que les groupies de MLP qui croient le contraire, et ce n’est guère étonnant


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 23:24

            @Ben Schott
            Oui, je suis payé pour ça. J’évite à un petit cerveau de rouiller.


          • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 23:26

            @Taverne
            Merci pour la pertinence de votre message à B. Schott.


          • Ouam Ouam 3 mai 2017 02:17

            @Aimé FAYSi
            « Quelle mauvaise foi ? Exemples ? »
             
            Juste hate que a propos de l’€ vous informiez les lecteurs d’ici sur ce quui se passe précisément à la bce en ce moment.
            Je suis sur qu’ils vonts particulièrement apprécier, et ensuite avec vos explications tres pédagogiques sur le sujet ils auronts une confiance sans limlites sur la peiréinité de l’€...
            (en expliquant les « bad banks » etc...tout quoi)
             
            nous pouvons commencer par ce bout la...si vous le désirez smiley


          • franc 3 mai 2017 05:49
            @Aimé FAY

             Vous objectif !?

             Vous prenez les gens pour des cons.

          • Gabriel Gabriel 2 mai 2017 09:01

            Voila un auteur bon produit du système, qui vient ici avec ses articles mensongés troller pour l’oligarchie en place. Monsieur Fay expert de la finance (J’ai réussi à écrire ça sans rire...) dites moi comment, en gardant les mêmes principes politiques, vous allez régler le problème des millions de sans travail et sans logis avec la belle loi El Khomri ? SVP arrêtez de nous prendre pour des c....


            • fabrice 2 mai 2017 09:18

              M Macron a déclaré à la BBC que si l’Europe ne se réformait pas il y aurait Frexit http://www.bbc.com/news/av/world-europe-39765575/macron-eu-must-reform-or-face-frexit

              Pourquoi personne n’en parle ? M Mélenchon, Mme Le Pen et tous ceux qui parlent d’une éventuelle sortie de l’UE seraient-ils dans le vrai ?


              • titi 2 mai 2017 10:38

                @L’auteur

                Rien n’empêche MLP de fixer la parité du nouveau franc = 1 euro lors de son lancement.

                Comme jadis le nouveau franc a valu 100 anciens.

                Bien entendu dans la seconde qui suivra le lancement, la parité changera. Le franc baissera, et l’euro s’appréciera.

                Mais dire que MLP ne peut pas fixer la parité c’est un erreur.
                Elle peut tout à fait le faire... pendant 1 seconde.

                Et elle fera comme tous ceux qui ont voulu rendre le pays compétitif à coup de dévaluations... elle mangera son chapeau :)


                • Francis, agnotologue JL 2 mai 2017 10:52

                  @titi
                   

                   pour avoir un franc fort, et compte tenu d’une baisse probable dès les premier jours, pourquoi ne pas fixer le premier franc à deux euros ?
                   
                  Ce serait bon pour le moral, non ?
                   
                   

                • Zolko Zolko 2 mai 2017 13:07

                  @titi : « Rien n’empêche MLP de fixer la parité du nouveau franc = 1 euro lors de son lancement .... pendant 1 seconde. »
                   
                  bien plus qu’1 seconde : elle peut le faire tant que durent les réserves de la Banque de France. Ou tant qu’elle consent à dilapider ces réserves pour défendre ce cours. Mais ça serait pas très malin, puisque l’objectif d’introduire le nouveau Franc serait justement de dévaluer pour redonner de la compétitivité aux entreprises Françaises.
                   
                  Par contre, l’objectif de la parité est que la dette Françaises dénominée en €uros et convertie en 1F = 1€ va être dévaluée de la même proportion que le nouveau Franc.


                • titi 2 mai 2017 13:19

                  @JL

                  Un franc « fort » c’est n’est pas une question de parité au lancement.
                  Un franc « fort » c’est un franc qui est défini comme tel par le marché.

                  Démarrer à 2 pour être à 1.5 dans les 3 mois suivants ca va vite se voir sur le pouvoir d’achat.
                  Ne serait ce qu’à la pompe.


                • Francis, agnotologue JL 2 mai 2017 13:31

                  @titi
                   

                  Je suis bien d’accord. Mais c’est psychologique : en dessous de 1, il n’y a plus de plancher ; au dessus, oui.

                • titi 2 mai 2017 14:45

                  @JL

                  Vaudrait mieux partir à 1 euro = 100 francs... les Français deviendront millionnaires comme sous René Coty... puisque cette époque parait être un horizon indépassable pour nos concitoyens.


                • Taverne Taverne 2 mai 2017 10:46

                  Marine Le Pen ne sait plus « si elle est mâle ou femelle » comme dit l’expression populaire (lire ici Le Monde). Plus elle s’approche de l’échéance et plus elle panique en matière de programme économique : sortir de l’euro ou pas ? Elle sait pas. Quand ? Elle sait pas. Conséquences pratiques immédiates ? Elle sait pas.


                  • Francis, agnotologue JL 2 mai 2017 11:06

                    @Taverne
                     

                     elle est déboussolée. Et pourquoi est-elle déboussolée ? Parce qu’elle doit opérer une révolution au sein de son parti dans la perspective du nouveau paysage politique que les « deus ex machina » alias les démiurges du Système nous ont concocté avec « l’opération Macron », je veux parler de la mise à mort du clivage droite gauche au profit du nouveau clivage nationalistes vs mondialistes, ou si vous préférez et parce que ça ne sera jamais présenté comme cela mais comme ceci : « Républicains vs Démocrates ».
                     
                    Et de « Chef national » mais dans un projet looser elle s’est vue offrir le poste de « Délégué supranational » mais dans un projet winner : une promotion, assurément !
                     
                    Un projet winner parce que c’est LE projet qui gagne ; une promotion parce que la prochaine fois ce sera son tour.

                  • mac 2 mai 2017 10:54

                    Le Pen ou pas l’euro finira probablement par mourir de sa belle mort et ce jour là, il pourrait moins valoir que les anciens francs à savoir zéro, surtout pour ceux qui ont encore quelque chose sur leur compte. Si ce jour arrive nous pourrons resortir des articles aussi lucides...


                    • Gavroche 2 mai 2017 12:47

                      Bonjour


                      Quand on raisonne en moutons qu’aucun argument incontestable ne peut faire changer d’avis, le dialogue parait vite impossible.

                      Un fait certain : Sauf à appliquer le programme anti - capitalise de partage des richesses de Mélenchon, le chômage continuera d’augmenter, le pouvoir d’achat n’augmentera pas.

                      Ceci étant posé voyons quelles conséquences directes du Frexit :

                      L’auteur est compétent, il pourrait nous expliquer les choses autrement, de façon compréhensible pour tous car elle ne sont pas simples.

                      Prenons un exemple simple : 
                       un produit quelconque provenant d’Asie du sud est, de consommation courante et intensive comme un vêtement par exemple, acheté essentiellement par les millions gens pas fortunés car pas cher ; Il vaut disons 20€ actuellement. 

                      Ces millions de gens peu fortunés devraient le payer combien en cas de sortie de l’euro ? xx€ ?
                      Combien ?
                      Voilà qui serait parlant.

                      Bonne journée.

                      • Petit Lait 2 mai 2017 13:03

                        @Gavroche
                        Combien ? Si le FFR dévalue de 10% ce produit coutera FFR 22. FFR 24 si c’est 20%. Du coup, les FFR 20 que vous aurez reçu contre vos EUR 20 au départ ne vous permettront plus d’acquérir ce bien. 


                         

                      • Petit Lait 2 mai 2017 12:57

                        Donc, voici un auteur, plutôt spécialiste de la question, qui écrit un article documenté et circonstancié, selon toutes les théories économiques connues, qui se fait allumer gratuitement par, manifestement, une horde d’ignares de la chose économique, incapable du moindre réel argument dépassant l’invective voir l’insulte, au seul motif que ce qu’il écrit ne correspond pas à leurs créneaux politiques ou sociaux. La vérité, elle, on s’en fiche en fait. Non, on ne s’en fiche pas : elle peut devenir « alternative », ça va très bien. 

                        Les commentaires à cet article ont largement tendance à en démontrer la véracité : les supporters de Le Pen, Asselineau et aussi Mélenchon d’ailleurs, n’ont aucune idée de l’économie. Et pire, n’ont absolument pas conscience de l’importance d’une économie florissante sur leur propre bien-être. 
                        Le constat est amer... 

                        • Zolko Zolko 2 mai 2017 13:16

                          @Petit Lait : j’ai raté la partie « documentée » de cet article. Il n’y a que des liens vers ses propres articles. Quant au spécialiste, celui qui est capable de dire : « Si l’euro est si mauvais, si destructeur… pourquoi créer une nouvelle monnaie - le franc - ayant la même valeur ? » n’a pas compris la notion de valeur nominale d’une monnaie. Que 1F vaille 1€ ou 10€ n’a aucune signification autre que le symbolique, ce qui compte est l’entité qui la contrôle : la BCE hors d’influence du gouvernement Française ou la BdF soumise à la législation Française.
                           
                          Vous ne comprenez même pas ses choses simples et vous donnez des leçons. M’étonne pas que vous votiez Macron, tiens.



                        • Petit Lait 2 mai 2017 13:34

                          @Zolko
                          « Que 1F vaille 1€ ou 10€ n’a aucune signification autre que le symbolique » : La Marine nous raconte que son nouveau FFR vaudra 1EUR, oui ou non ? Mais qui décidera la valeur du FFR par rapport à l’EUR ? Le marché. A moins qu’elle ne le fixe, mais dans ce cas, le FFR ne dévalue pas, donc n’apporte absolument rien de neuf par rapport à l’EUR. Changer de monnaie juste pour avoir l’illusion de ne pas voir écrit EUR sur le billet est d’une stupidité abyssale. 

                          Mais en fait, pour ma part, j’aimerais bien que la France quitte l’EUR, le pays ne vaudra tellement plus rien qu’il y aura bien quelques résidences secondaires a acheter à prix réduit, avec mes CHF. Ce qui sera un moindre mal. Par contre, la méchante « finance mondiale » va se faire un plaisir d’acheter pour rien ce qu’il restera d’entreprises françaises et de les dépecer et d’en siphonner les actifs sans même que La Marine n’ait pu bouger le petit doigt. 
                          Mais après tout, vous l’aurez voulu !

                        • Petit Lait 2 mai 2017 14:19

                          @Ar zen
                          Oui, tant que la France vit en autarcie... mais je doute que la dette détenue à l’étranger ne soit convertie en Francs. 

                          Et la France est un pays importateur. Donc les importations deviendront plus chères. Compensé par une hausse des exportations ? Pas gagné. Du moins pas à court terme. La Suisse par exemple malgré un Franc fort exporte beaucoup. La force ou la faiblesse d’une monnaie n’est donc pas le seul paramètre. 
                          Pour améliorer la situation économique de la France et réindustrialiser, il faut déjà commencer par améliorer les conditions cadres : recherche et application des résultats au privé, formation, infrastructures, lois etc.... 
                          L’EUR et l’UE, même si ils n’ont pas que des avantages c’est certain, ne sont que des bous émissaires pour toutes les Marine et tous les Méluche de France. Les vrais problèmes se trouvent en France, pas ailleurs. C’est du pipeau, mais ça se vend bien au chaland. Rien de plus. 

                        • Legestr glaz Ar zen 2 mai 2017 14:28

                          @Petit Lait


                          Pas d’accord avec vous. L’UE ne sert pas la France mais, au contraire la désavantage. 

                          L’euro n’est pas adapté à l’économie française. La France ne peut plus déprécier sa monnaie pour une relance compétitive. Le poids des importations dans l’économie en France est d’environ 30%. 

                          De toute façon l’euro va exploser et il vaudrait mieux en sortir avant que cela ne se produise. Mais je sais qu’il est déjà trop tard. 

                          Si vous disposez de 30mn, vous allez tout comprendre, vraiment tout comprendre. Et ceci n’est diffusé nulle part. 



                        • Zolko Zolko 2 mai 2017 15:25

                          @Petit Lait : « Mais qui décidera la valeur du FFR par rapport à l’EUR ? Le marché. »
                           
                          Puisque vous vivez en Suisse, savez-vous qui décida de la valeur du Franc Suisse jusqu’au 15 janvier 2015 ? La Banque Nationale Suisse :
                           
                          « Un euro pour 1,20 franc suisse, c’est fini. La Banque nationale suisse (BNS) a mis fin, jeudi 15 janvier dans la matinée, à ce taux plancher qui avait été fixé le 6 septembre 2011. »
                           
                          http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/15/la-suisse-renonce-a-bloquer-le-cours-du-franc-face-a-l-euro_4557033_3234.html
                           
                          Donc qu’est-ce qui fixe la valeur d’une monnaie ? ben .... ça dépend. C’est balourd, hein ?


                        • Petit Lait 2 mai 2017 17:14

                          @Zolko
                          La BNS a été contrainte d’intervenir afin d’éviter une trop forte envolée du CHF, en effet. Et a dû arrêter, la situation devenant intenable pour elle et le pays, alors qu’elle était pourtant assez bien équipée pour imprimer des billets de CHF 1’000 par tonnes.... Voilà bien qui démontre un avantage de faire partie de l’EUR : la stabilité... Et le fait qu’elle ait dû arrêter montre bien qu’au final, c’est bien le marché qui fixe la monnaie. 


                          Quoi qu’il en soit, quel avantage de quitter l’EUR sinon pour dévaluer ? Encore faut-il avoir les moyens de maîtriser cette dévaluation. Pas sûr que la France en ait les moyens. Et dans tous les cas, même si ça marche, je doute que le gain en exportations ainsi réalisé suffise à combler les inconvénients crées... Je ne dis rien de plus... 

                        • joletaxi 2 mai 2017 17:15

                          @Zolko

                          là, on peut dire que vous avez tout compris

                          cela doit être une spécificité des électeurs de MLP,je me demandais qui pouvait gober ces idioties


                        • Clouz0 Clouz0 2 mai 2017 17:35

                          @joletaxi

                          Résultat du vote des militants de La France Insoumise pour le second tour, sur 243.128 exprimés : 
                          - 36,12% pour un vote blanc ou nul- 34,83% pour un vote en faveur d’Emmanuel Macron- 29,05% en faveur d’une abstention

                          Bof, À la vue des résultats de leur consultation citoyenne on peut déjà dire que la proportion d’imbéciles, ( ou/et d’aveugles, ou/et d’amnésiques... ) chez eux, dépasse les 65%. 
                          Pour tempérer un peu, il n’est pas certain que ce soit un % de beaucoup supérieur à celui de l’ensemble de la population.

                        • mac 2 mai 2017 18:26

                          @Petit Lait

                          Quand on en arrive à traiter les gens d’ignares c’est qu’on n’a pas forcément beaucoup de cordes à son arc. Pour qui vous prenez-vous ?

                          L’auteur est spécialiste (encore faudrait-il définir avec quel sens il faut prendre ce mot) d’une discipline qui est loin d’être considérée par tout le monde comme une science exacte. De plus, il est des « spécialistes » qui pensent exactement le contraire...

                          Il n’y a pas grand chose à conclure sur le fait que les dévaluations sont généralement immédiatement suivies d’une augmentation du chômage comme je l’ai lu auparavant...


                        • mac 2 mai 2017 19:57

                          @Clouz0
                          Pourquoi traiter les gens d’imbéciles, vous avez peur ?
                          Il est vrai que votez pour un quasi inconnu est une preuve d’intelligence...


                        • franc 3 mai 2017 06:01
                          @Petit Lait

                           Vous êtes complètement à côté d ela plaque

                          il ne s’agit pas de changer de monnaie pour changer de monnaie ou de retourner vers le franc pour le retour du franc mais pour avoir la maitrise de la création d ela monnaie et de la politique monétaire et de crédit et ainsi pouvoir librement faire la relance ou la reconstitution du tissus industriel français qui produira de la richesse qui pourra être redistribuée à tous les français et non pas quelques privilégiés ou parasites

                        • Gavroche 2 mai 2017 13:09

                          Inutile de trop cogiter , deux choses sont certaines : 


                          Macron est contre, Le pen ne peut être élue.
                          Et même si ça se produisait , aucun référendum ne serait majoritaire pour un Frexit.

                          Rien que la campagne électorale qui le précéderait et qui verrait étalés au grand jour les avantages et inconvénients du Frexit ne ferait que confirmer la situation actuelle : 75% des français sont contre .

                          • mac 2 mai 2017 20:00

                            @Gavroche
                            Normal 75 % des français voire plus n’y comprennent rien...


                          • Petit Lait 3 mai 2017 10:15

                            @mac

                            Permetez moi de vous citer : « @Petit Lait

                            Quand on en arrive à traiter les gens d’ignares c’est qu’on n’a pas forcément beaucoup de cordes à son arc. Pour qui vous prenez-vous ? »

                            Est-il besoin de rajouter quoi que ce soit ?


                          • Legestr glaz Ar zen 2 mai 2017 13:30

                            Une analyse qui infirme les dires de l’auteur. 



                            • abcd 2 mai 2017 13:46

                              Quand vous aurez fait lire votre billet à Stiglitz, je suis sur qu’il sera rassurer, plutôt que d’affronter le problème de la zone Euro (l’Allemagne), il suffit de ce voiler la face et de désigner un bouc émissaire (même si je ne voterai pas pour elle, mais je cracherai pas sur 20% des électeurs, ni sur la ligne gay friendly qui n’est plus un reste de l’OAS), vive les médiocres.


                              • abcd 2 mai 2017 13:48

                                @abcd
                                Et si vous vous intéresseriez au vrai économiste, vous seriez que Lordon a déjà prédit il y a des années que Marine ne sortira pas de l’Euro, vous vous tracassez vraiment pour rien (enfin si biaiser le problème pour ne pas l’affronter).


                              • abcd 2 mai 2017 21:21

                                @abcd

                                De toute manière ce n est pas les paroles d un économiste qu il faut écouter, mais c est acte, or cela fait quelques années qu un choix bizarre de diversification a été réalisé, au lieu d un patrimoine nominatif qui offre une garantie, un compte, une action, une maison ( si il n y a pas de problèmes dans la zone Euro) un choix plus risqué est réalisé, l achat de cailloux ( http://www.lespierresdejulie.com/blog/forte-augmentation-des-cours-des-pierres-fines-et-pierres-precieuses) mais c est comme un bon porteur n importe qui peut être débiteur, sauf que si l économie s écroulé, les cailloux en poche un billet d avion au matin et notre fortune est tres probable dans un lieu plus calme.


                              • Legestr glaz Ar zen 2 mai 2017 13:52

                                Je soumets à la sagacité de l’auteur un article de manière à le faire sortir du biais de confirmation d’hypothèse qu’il développe allègrement. 



                                • L'enfoiré L’enfoiré 2 mai 2017 14:08

                                  Bonjour Aimé,


                                   Bonne remise sur le chemin des monnaies.
                                   Si le franc était remis en chantier, il vaudrait bien moins que l’euro.
                                   Ce serait une dévaluation pour les deux monnaies, mais avec un impact plus grand sur la France.
                                   Il faudrait qu’il se refasse une santé ce FF.
                                   Ce qui est loin de se produire en fermant les frontières et en utilisant une technique périmée de mercantilisme avec des taxes d’importation et le protectionnisme.
                                   Tout s’échange aujourd’hui, en fonction de la compétence, du renom pour les matières, les productions et les hommes.
                                   De plus, de nos jours les entreprises produisent plus qu’elles ne peuvent vendre localement.
                                   Elles sont aidées par les machines dans ce but.
                                   Aujourd’hui quelle est la monnaie qui reste la référence ?
                                   L’euro, non, (de moins en moins d’ailleurs)...
                                   Si vous voyagez, prenez des dollars, c’est plus sûr.

                                  • njama njama 2 mai 2017 14:09

                                    Le cours d’une monnaie y est fixé par la loi de l’offre et de la demande. C’est comme cela - pas autrement - et vous n’y pouvez rien !

                                    eh ben non !
                                    depuis quand le franc CFA, le dirham marocain, la Livre syrienne ou turque, le shekel israélien, le rouble, ... seraient côtés sur le marché des devises ? ce sont des monnaies cependant convertibles sur leur marché intérieur

                                    Le franc (nouveau MLP_NDA), ne serait pas forcément adossé à l’€uro sauf conversion au tout début, puis après ce serait une monnaie nationale, comme la Livre anglaise £, le couronne suédoise, le franc suisse ...
                                    Je ne vois pas l’intérêt de garder un franc couplé à l’€uro qui subirait ses fluctuations car l’€uro est couplé au dollar , et quel avantage en €urope jusqu’ici Mr Aimé FAY ?

                                    quand le dollar est fort, on nous dit que ce n’est pas bon pour l’€uro !
                                    et quand il est faible, on nous dit ce n’est pas bon pour l’€uro !

                                    en fait c’est jamais bon pour l’€urope, du moins pour la France et après faut savoir, c’est l’€uro qui n’est pas bon ? ou c’est le dollar qui n’est pas bon ?
                                    à moins que ce soit que l’un et l’autre qui sont couplés qui n’est pas bon !!!
                                    je penche pour cette hypothèse qu’il faudrait déconnecter l’€uro du dollar (les partenaires européens seront-ils d’accord ?) ou retourner au franc et à une banque nationale, une « Banque de la France », et pas « Banque de France » qui n’était qu’une banque de capitaux privés ...


                                    • joletaxi 2 mai 2017 14:22

                                      @njama
                                      toutes les monnaies sont cotées sur le marché, et quand un pays se mêle de fixer son cours, il intervient sur le marché en achetant, vendant des devises contre sa monnaie, encore faut-il avoir des munitions, la Chine en est gorgée, elle peut se le permettre.
                                      c’est la cas de la France ?


                                    • joletaxi 2 mai 2017 14:18

                                      ce qui est particulièrement inquiétant c’est que la dette ne cesse de croître, et qu’elle est détenue principalement par l’étranger.
                                      Le Japon est bien plus endetté que nous, mais sa dette est détenue quasi à 100 % par les japonais, et la valeur du yen sur les marchés n’a aucune influence sur cette dette, sinon, qu’elle se dévalorise, et partant, dévalorise l’épargne.
                                      Le moindre relèvement du taux sur les marchés aurait des conséquences catastrophiques sur le budget, et dans ce sens, on peut se demander ce que vaudrait un emprunt rédigé en FF ?et à quel taux il trouverait preneur ?

                                      https://www.contrepoints.org/2017/04/29/287989-futur-president-ne-pourra-eviter-question-de-dette-publique

                                      c’est fou comme les gens endettés trouvent toujours mille et un prétexte pour tenter de se soustraire à leurs obligations.
                                      Et n’oubliez pas que les 2 derniers conflits européens ont eu pour origine une crise de la dette

                                      pra contre le truc "abracabrantesque du programme, c’est de revenir à la coexistence de 2 monnaies, une locale, et une internationale,,
                                      j’ai connu cette période transitoire, et pour les sociétés actives à l’international c’était le casino permanent, l’euro vait été accueilli comme un élément de stabilité.
                                      mais bon, vrai que l’on va aussi fermer les frontières, produire local, faire du 100 % renouvelable,
                                      vivement un smartphone local


                                      • Onecinikiou 3 mai 2017 04:57

                                        @joletaxi


                                        Vous avez raison d’aborder la question de la croissance de la dette, sauf que cette dette a été multipliée par 2,5 depuis l’introduction de l’euro en 2002, ce qui ne conforte pas l’idée que la monnaie commune nous aurait permis de résorber nos déficits et endettement - comme les promesses d’alors avait pourtant été martelées par tous ses partisans, nonobstant la croissance, la protection vis a vis de l’extérieur et la baisse du chomage concomittante qu’elle devait nous apporter... !

                                        Nous avons juste constater des tendances exactement inverses à celles qui avait été promises en contre-partie de nos abandons successifs de souveraineté, il est normal que les naïfs qui s’y soient laissés prendre et qui subissent surtout les conséquences délétères de ces choix politiques est quelques ressentiments à l’egard des bonimenteurs qui se sont trompés sur tout - dans le meilleur des cas, car dans le pire ils ont sciemment menti à leurs concitoyens, servant par la même les intérêts bien compris de la puissance actionnariale, la seule qui trouve son compte à cette situation de crise larvée.

                                        La croissance de la dette marque en France deux ruptures de pentes nettes ces dernières décennies : en 1992/1993, après l’adoption du Traité de Maastricht qui intégrait déjà l’adoption à court terme d’une intégration monétaire ; et en 2008/2009, suite à la crise financière mondiale, mais qui n’est qu’un déclencheur qui masque en réalité pour cette dernière un problème structurel de fond lié à la divergence croissante de la compétitivité des économies nationales au sein de la zone euro, constatable là encore de manière très nette à partir du milieu des années 2000.

                                        Cette divergence croissante de la compétitivité des différents appareils productifs nationaux se suffit a expliquer en lui-même l’augmentation toute aussi croissance des déficits jumeaux, tant commerciaux que budgétaires, au sein des Etats parmi les moins compétitifs et constitutifs de ladite zone, tout en expliquant correlativement le fait que cette zone fut, et demeure, de toutes les sphères macro-économiques celle qui, au monde, « bénéficia » du plus faible taux de croissance sur la période, depuis l’introduction de la monnaie commune. Ces différents phénomènes se cumulent et expliquent là encore très bien un taux de chômage endémique au sein de ces pays, ravagés par le marasme économique et la déflation salariale.

                                        Déflation salariale, vecteur supplémentaire de contraction économique, qui est la nécessaire contre-partie, absolument inévitable, au fait que ces Etats ne peuvent plus ajuster la compétitivité intrinsèque de leur appareil productif respectif par le taux de change monétaire, ne disposant plus de leur monnaie en propre. C’est donc le serpent (monétaire) qui se mord la queue, participant d’un cercle vicieux absolument préjudiciable à la bonne santé economique de nos différents pays. 

                                        Les partisans fanatisés de l’euro, qui préfèrent voir nos pays crever pour la sauvegarde illusoire de leur idole plutôt que de se déjuger face à leur bilan triste à pleurer, n’ont pas à s’etonner de la résistance croissante à leur projet mortifère détestable qu’il trouve parmi des individus lucides qui n’ont vocation à se soumettre aux diktats de la pensée unique européiste.

                                      • Petit Lait 2 mai 2017 14:22

                                        Petit détail piquant : nul doute que les taux d’intérêt exploseraient avec une sortie de l’EUR... quel effet sur les finances publiques ?????? Ah oui, c’est vrai... on s’en moque... 


                                        • Leonard Leonard 2 mai 2017 14:23

                                          @Petit Lait

                                          Tout dépends de la création d’une banque centrale étatique ou non... (vous savez le droit de battre monnaie... Ce qu’on nous a volé...)


                                        • franc 3 mai 2017 06:13
                                          @Leonard
                                           
                                          Oui tout à fait, je l’ai déjà dit dans un commentaire précédent ,ce petit lait est complètement à côté d e la plaque ,il oublie que la création d’une Banque Centrale d el’Etat qui peut battre la monnaie et faire crédit aux entrepreneurs et créateurs français pour reconstituer le tissus industriel français selon la tradition colbertiste et gaulliste

                                        • Leonard Leonard 2 mai 2017 14:22

                                          Donc si j’ai bien compris depuis la publication de vos « livres » sur papier et ici, de vos articles sur Agoravox, vous croyez avoir une science infuse ?

                                          « Le peuple, incapable encore de juger sainement ce qui lui convient, applaudit également aux idées les plus opposées » —> Continuer à applaudir Macron car, vous faîtes bien parti du peuple...


                                          • lahalle 2 mai 2017 14:54

                                            @ l’auteur

                                            Votre article ne tient pas apparemment compte des dernières modifications apportées à leur programme par les génies de l’économie de l’équipe Dupont-LePen…

                                            En effet, on s’acheminerait  dans le futur paradis populaire vers ce qu’il convient d’appeler une monnaie à deux vitesses :

                                            -L’€uro serait conservé et servirait uniquement aux échanges internationaux des entreprises.

                                            -Il serait créé une monnaie nationale et souveraine, sous-entendu dépréciable à souhait…

                                            Les hiérarques du front national, ainsi que la candidate« sans étiquette », se sont évertués toute la journée d’hier, à expliquer avec des fortunes diverses que cette situation n’était pas une première, puisqu’elle était identique à  celle que nous avons connue de 1979 jusqu’à 1999 où l’ECU et le franc cohabitèrent.

                                            Je n’ai pas la prétention d’être un spécialiste en économie, c’est pourquoi, je sollicite votre avis, vous qui semblez un peu plus éclairé que moi…. Mais enfin, il me semble bien que l’ECU n’était en aucun cas une monnaie fiduciaire et que son utilité était seulement d’appuyer sur les monnaies fortes les monnaies plus faibles du SME. Par exemple, on pouvait libeller une créance en ECU, mais elle devait être payée par une monnaie du panier de monnaie garanties par l’ECU et alors, que la monnaie utilisée soit par exemple la Lire , alors plutôt volatile, ou le Mark, déjà plus costaud, la confiance en la créance était totale, car garantie par l’ensemble ce qui évitait spéculation et dévaluation.

                                            Là, la mesure est totalement différente, puisque l’€uro est une monnaie fiduciaire. Et quoi qu’ait pu en dire la candidate "sans étiquette", lors de son passage  dans le journal de Pupu, la situation que nous risquons de connaître en France si ces cinglés arrivent un jour au pouvoir, sera bien la même que les cubains connaissent avec deux monnaies (eux étaient contraints de la subir, mais c’est une autre histoire…). A savoir, qu’en France il y aura deux catégories de personnes, celles qui seront rémunérées avec des franc dévalués (tous les salariés ) et ceux qui auront la possibilité de se procurer des bons gros €uros bien juteux (commerçants ayant pignon sur rue, industriels, députés européens…)

                                            Il est à noter, de plus, que le maintien de l’€uro comme monnaie d’échange international des entreprises obérera complétement la déjà hypothétique possibilité de relance de l’industrie et de baisse du chômage que le passage total au Franc dévalué proposait… En bref, les ouvriers français seront payés à coup de lance-pierre avec des francs dévalués et les entreprises continueront à vendre mal leurs produits en €uros, monnaie forte


                                            • Aimé FAY Aimé FAY 2 mai 2017 23:17

                                              @lahalle
                                              C’est mon article de demain 3 mai.


                                            • Hermes Hermes 2 mai 2017 16:31

                                              C’est vEaux et pas vaux !
                                               d’ou l’expression « quand le veau vote ça vaut pas ».


                                              • velosolex velosolex 2 mai 2017 16:37

                                                Bravo pour votre article qui dénonce cette absurdité électorale, qui clive même jusqu’à ce parti. Les conneries, ok, mais ne pas toucher au portefeuille d’’actions et de devises, quand même....

                                                Imagions la ruée vers les banques si une telle décision était prise. Et là, même les électeurs du front seraient devant, sortant vite fait leurs euros avant qu’on leur convertisse en monnaie de singe...Qui dévaluerait à toute allure, par effet mécanique du doute. Les banques d’ailleurs seraient obligés de fermer, de geler les comptes...Par effet d’entrainement, le pays serait paralysé, avec des conséquences innombrables ; Du coup, c’est sûr, plus d’importations, aucune entreprise etrangère accepterait de prendre des risques. C’est ainsi qju’on reviendrait à une économie de guerre, avec tickets de rationnements, comme à la bonne époque du Maréchal. Et papa Le pen ferait le catéchisme aux petits enfants....Les bonnes âmes seraient priés de donner leur dernier euro pour la quète du curé.....

                                                • mac 2 mai 2017 18:32

                                                  @velosolex

                                                  Allez arrêtez votre « délire ». Votre diatribe ne contient aucun argument.
                                                  Demandez aux chypriotes ce qu’ils en pensent de l’Euro. Ils ont vécu à peu près ce que vous dites...



                                                • Taverne Taverne 2 mai 2017 18:40

                                                  @mac

                                                  Cela n’est pas un délire, c’est ce que disent tous les économistes et les chefs des grandes entreprises françaises. Assèchement des liquidités (manque d’argent dans les distributeurs) et fuite des capitaux, crise de la bourse. Puis avec la sortie de l’euro : chute immédiate du pouvoir d’achat, renchérissement des importations à cause de la taxe Le Pen, etc.


                                                • mac 2 mai 2017 19:34
                                                  @Taverne

                                                  Non ce n’est pas ce que disent tous les économistes mais ce que disent certains économistes qui pantouflent souvent pour des grandes banques et les grandes entreprises qui ont crée l’Euro à leur image et qui s’en nourrissent.
                                                  Quand aux chefs des grandes entreprises françaises ce sont assez souvent des héritiers qui seraient parfois bien incapables de créer leur propre entreprise à partir de rien , voire des hauts fonctionnaires qui vivent de l’état ou des marchés de l’état. C’est peut-être à cause du pouvoir qu’on a laissé à certains médiocres que notre pays n’innove plus et exporte de moins en moins.

                                                  La valeur de notre monnaie est liée à notre capacité à innover et à exporter, mais nous avons foutu en l’air notre industrie de façon suicidaire et c’est pour ça que ça va mal. Tout le reste est de la littérature, un cautère sur une jambe de bois.


                                                • Ouam Ouam 3 mai 2017 02:22

                                                  @mac
                                                  +1 avec toi mac,et sur l’ensemble de tes propos

                                                   il suffit de se remémorer chypres, ils sonts retournés à l’age de pierre, en etant sous l’euro, apres en plus avoir été completement dépoullés de l’ensemble de leurs économies.

                                                  Ce qui de plus à completement stoppé net toute forme de développement et de commerce, vu que la bas plus personne n’a confiance dans l’euro (le fiduciaire quoi)
                                                  bref....


                                                • franc 3 mai 2017 06:17
                                                  @velosolex
                                                   Oui c’est ça on l’avait déjà dit aussi avec le Brexit ou le refus du TCE

                                                   ça ne prend pas ,ça ne prend plus.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité