• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 10 drones yéménites frappent des installations pétrolières stratégiques en (...)

10 drones yéménites frappent des installations pétrolières stratégiques en Arabie Saoudite

Source : Moon of Alabama, le 17 août 2019

Traduction : lecridespeuples.fr

Voir ci-dessous la déclaration complète du porte-parole militaire de la résistance yéménite suite à cette opération.

Aujourd'hui, l'Arabie saoudite a finalement perdu sa guerre contre le Yémen. Elle ne possède aucune défense contre les nouvelles armes acquises par les Houthis au Yémen. Ces armes menacent les sites économiques vitaux des Saoudiens. L'attaque d'aujourd'hui fut décisive :

Des drones lancés par les rebelles Houthis au Yémen ont attaqué samedi un site massif d'extraction de pétrole et de gaz au fond du vaste désert de l’Arabie Saoudite, provoquant ce que le royaume décrit comme un « feu limité » lors de la deuxième attaque récente contre son secteur énergétique crucial...

La reconnaissance saoudienne de l'attaque est survenue quelques heures après que Yahia Sarie, un porte-parole militaire des Houthis, ait publié une déclaration vidéo affirmant que les rebelles avaient lancé 10 drones chargés de bombes visant le terrain dans leur « opération la plus importante à ce jour ». De nouvelles attaques sont en préparation, a-t-il menacé.

chayba.jpg 

Site de Chaybah, frappé par les drones yéménites

Voici de nouveaux drones et missiles exposés en juillet 2019 par les forces armées alliées des Houthis au Yémen.

L’attaque d’aujourd’hui est un échec et mat contre les Saoudiens. Shaybah est à quelque 1 200 kilomètres du territoire contrôlé par les Houthis. Il existe de nombreux autres objectifs économiques importants à cette portée :

La distance qui séparait ce site pétrolifère du territoire tenu par les rebelles au Yémen témoigne de la portée des drones des Houthis. Les enquêteurs de l'ONU ont déclaré que le nouveau drone UAV-X des Houthis, découvert ces derniers mois au cours de la guerre menée par la coalition saoudienne au Yémen, aurait probablement une portée pouvant atteindre 1 500 kilomètres. Cela place les champs pétroliers saoudiens, une centrale nucléaire émiratie en construction et l’aéroport international de Dubaï à leur portée.

Contrairement aux drones sophistiqués qui utilisent des satellites pour permettre un pilotage à distance, les analystes estiment que les drones des Houthis sont probablement programmés pour frapper une latitude et une longitude spécifiques et ne peuvent pas être contrôlés une fois hors de portée radio. Les Houthis ont utilisé des drones difficiles à détecter par radar pour attaquer les batteries de missiles saoudiens Patriot, ainsi que les troupes ennemies.

L'attaque démontre de manière concluante que les sites les plus importants des Saoudiens sont maintenant menacés. Cette menace économique s’ajoute au déficit budgétaire de 7% prévu par le FMI pour l’Arabie saoudite. La poursuite des bombardements saoudiens contre les Houthis entraînera désormais des coûts supplémentaires très importants qui pourraient même compromettre la viabilité de l’État saoudien. Les Houthis tiennent le prince clown Mohammad bin Salman par les c*** et peuvent les presser à volonté.

Les drones et les missiles utilisés par les Houthis sont des copies de modèles iraniens assemblés au Yémen avec l’aide d’experts du Hezbollah libanais. Il y a quatre jours, une délégation houthie s'est rendue en Iran. Lors de la visite, le Guide Suprême, l'Ayatollah Ali Khamenei, a reconnu pour la première fois publiquement que les Houthis bénéficiaient du soutien de l'Iran :

Je déclare mon soutien à la résistance des hommes et des femmes emplis de foi au Yémen... Le peuple du Yémen... mettra en place un gouvernement fort, a déclaré Khamenei à la télévision nationale lors d'une réunion avec le négociateur en chef du mouvement houthi Mohammed Abdul- Salam.

Khamenei, qui s'est entretenu pour la première fois à Téhéran avec un haut représentant des Houthis, a également appelé à "une forte résistance contre les complots fomentés par le gouvernement saoudien visant à diviser le Yémen", a rapporté l'agence de presse semi-officielle Fars.

"Un Yémen unifié et cohérent, doté d’une intégrité souveraine, doit voir le jour. Compte tenu de la diversité religieuse et ethnique du Yémen, la protection de l’intégrité du Yémen nécessite un dialogue national", a-t-il déclaré.

La visite à Téhéran a prouvé que les Houthis ne sont plus un mouvement isolé et que personne ne reconnait :

Des responsables iraniens, britanniques, français, allemands et italiens, ainsi que du mouvement Houthi Ansarullah du Yémen, ont procédé à un échange de vues sur le règlement politique de la longue guerre dans ce pays de la péninsule Arabique.

La réunion s'est tenue samedi au Ministère iranien des Affaires étrangères à Téhéran en présence de délégations iranienne, d'Ansarullah et des quatre pays européens présents.

Les délégués à la réunion ont exposé les points de vue de leurs gouvernements respectifs sur l’évolution de la situation au Yémen, y compris l’évolution de la situation politique et sur le champ de bataille, ainsi que la situation humanitaire dans le pays...

Les délégués ont souligné la nécessité d'une fin immédiate de la guerre et ont décrit les moyens politiques comme la solution ultime à la crise.

La guerre contre le Yémen lancée par MBS en mars 2015 s'est depuis longtemps avérée impossible à gagner. Maintenant, elle est définitivement perdue. Ni les Etats-Unis ni l'Europe ne viendront au secours des Saoudiens. Il n’existe aucun moyen technologique de se protéger raisonnablement contre de telles attaques. Le misérable Yémen a vaincu la richissime Arabie saoudite.

La partie saoudienne devra accepter des négociations de paix politiques. Les exigences yéménites de paiements de réparations seront à la hauteur des destructions, c'est-à-dire colossales. Mais les Saoudiens n'auront d'autre choix que de cracher tout ce que les Houthis exigeront.

Les Emirats Arabes Unis ont eu l'intelligence de se retirer du Yémen au cours des derniers mois. Leur objectif de guerre était de prendre le contrôle du port d'Aden. Leur alliance avec les séparatistes du sud du Yémen, qui contrôlent désormais la ville, le garantit. Reste à savoir combien de temps ils pourront le conserver puisque Khamenei rejette toute division du Yémen.

L'attaque d'aujourd'hui a une dimension encore plus grande que celle annonçant la fin de la guerre au Yémen. Le fait que l'Iran ait fourni des drones d'une portée de 1 500 kilomètres à ses alliés au Yémen signifie que ses alliés au Liban, en Syrie et en Irak ont ​​accès à des moyens similaires.

Israël et la Turquie devront en tenir compte. Les bases américaines situées dans le golfe Persique et en Afghanistan doivent également être sur le qui-vive. L’Iran dispose non seulement de missiles balistiques pour attaquer ces bases, mais également de drones contre lesquels les systèmes américains de défense antimissile et aérienne sont plus ou moins inutiles. Seuls les Émirats, qui ont acheté les systèmes de défense antiaérienne russes Pantsir S-1 montés sur un châssis de camion allemand MAN (!), disposent de quelques capacités pour neutraliser ces drones. Le Pentagone aimerait probablement en acheter quelques-uns.

houthiiran

C’est l’utilisation par les États-Unis de drones furtifs contre l’Iran qui lui a permis d’en capturer un, de l’analyser et de le cloner. Le vaste programme de drones de l’Iran est autochtone et assez ancien, mais il a bénéficié de la technologie fournie involontairement par les États-Unis.

Toutes les guerres menées par les États-Unis et leurs alliés au Moyen-Orient, contre l'Afghanistan (2001), l'Irak (2003), le Liban (2006), la Syrie (2011), l'Irak (2014) et le Yémen (2015), ont abouti à rendre l'Iran et ses alliés plus forts.

Il y a une leçon à tirer de cela. Mais il est peu probable que le borg de Washington ait la capacité de la comprendre.

Moon of Alabama

Voir également : La résistance yéménite menace l’Arabie Saoudite et les Emirats de nouvelles frappes

 

 

Déclaration de Yahya Sari', porte-parole de la Résistance yéménite, le 17 août 2019

Je cherche refuge auprès de Dieu contre Satan le lapidé.

Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Aujourd'hui, depuis les fronts frontaliers, nous annonçons avoir effectué notre plus grande opération qualitative depuis le début de l'agression. Par la Grâce de Dieu le Très-Haut et l'Exalté, l'arme aérienne constituée par nos drones a effectué la plus grande opération offensive depuis le début de l'agression contre le Yémen. Dix drones ont frappé le champ pétrolifère et les raffineries de Chaybah exploitées par l'entreprise ARAMCO. Elles se situent au sud du royaume d'Arabie Saoudite, à la frontière émiratie, dans la partie désertifiée de la région orientale. Notre opération a été intitulée 'Première Opération de Dissuasion'.

Ce champ pétrolifère est le plus important gisement stratégique de l'Arabie Saoudite, contenant plus d'un milliard de barils de pétrole. Cette opération est une riposte légitime et naturelle face aux crimes de l'agression et à son siège continu imposé à notre digne peuple yéménite depuis plus de 4 ans.

Nous promettons au régime saoudien et aux forces d'agression que nous lancerons des opérations plus importantes et plus larges contre eux si l'agression et le siège contre notre pays se poursuivent. Les forces armées yéménites saluent toutes les personnes honorables et libres qui ont permis le succès de cette opération [Iran, Hezbollah] à l'intérieur de ces régions (saoudiennes).

Nous renouvelons nos appels à toutes les entreprises et à tous les civils de s'éloigner complètement de tous les sites militaires et tous les centres (économiques et infrastructures) vitaux d'Arabie Saoudite, qui sont devenues des cibles légitimes, et pourront être ciblés à tout moment.

Nous confirmons aujourd'hui que la liste de nos cibles s'élargit jour après jour, et que les prochaines opérations seront plus douloureuses encore pour le régime saoudien et les forces d'agression, et qu'ils n'ont pas d'autre choix que de mettre fin à leur agression, arrêter la guerre et lever le siège contre notre cher pays, le Yémen.

Ce communiqué est terminé.

Que la paix soit sur vous, ainsi que la Miséricorde de Dieu et Ses bénédictions.

Pour soutenir ce travail censuré en permanence et ne manquer aucune publication, abonnez-vous à la Newsletter.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • San Jose 19 août 12:31

    Donc nos drone à nous que Poutine descend en bougeant un doigt quand on les lance sur la Syrie, y sont ’achement arriérés par rapport aux drones des Houtis ? Mince, faut qu’on se trouve un autre fournisseur. 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 août 12:50

      @San Jose

      L’armée devrait aller recruter dans les clubs d’aeromodelisme . Épicétout.


    • Aimable 19 août 13:27

      @Aita Pea Pea
      Un très bon amateur vaut mieux qu’un ingénieur formaté .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 août 13:49

      @Aimable

      Bonjour. C’était une blague mais pas que ...J’avais lu il y a longtemps qu’en effet l’ armée s’intéressait a certains Geo Trouvetout qui bricolent au fond des garages du drone ou autres ...Voir Zappata .


    • Attila Attila 19 août 20:05

      @Aimable
      « Un très bon amateur vaut mieux qu’un ingénieur formaté . »
      A condition d’avoir les bons Houthis

      .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 août 20:13

      @Attila

      Merde...l’ ai ratée .snif


    • simir simir 21 août 20:02

      @San Jose
      Tout simplement parce que Poutine a ses S 400 et pas les autres.
      Note bien pour changer de fournisseur on pourrait faire comme Erdogan qui est en train d’en faire installer.
      https://www.egaliteetreconciliation.fr/Defense-anti-aerienne-pourquoi-le-S-400-russe-est-meilleur-que-le-Patriot-americain-25177.html


    • San Jose 25 août 11:52

      @simir
      .
      Changer de fournisseur c’est bien, mais je me méfie.
      Il y en a qui disent que les Exocet français vendus aux Argentins et employés aux Malouines n’auraient obtenu de résultat que par le choc et le carburant restant, et ce parce que leurs têtes explosives n’auraient pas explosé. 
      .
      Acheter des S-400 serait peut-être une bonne idée, mais comment savoir si au cas où ils seraient tirés contre un intrus russe ils n’en recevraient pas un code les déroutant ? 


    • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 19 août 12:57

      Une attaque de drone menée par les houthis contre le champ pétrolifère de Shaybah, en Arabie saoudite, a provoqué un incendie mineur dans une usine de gaz, occasionnant des dégâts limités sans faire aucun blessé, a indiqué le ministère saoudien de l’Energie, de l’Industrie et des Ressources minérales.

       

      Les houthis ont récemment intensifié leurs attaques de drones et leurs tirs de missiles contre l’Arabie saoudite.
       

      La plupart de ces missiles et de ces drones ont cependant été interceptés et détruits par les forces aériennes du royaume.



      • Aimable 19 août 13:32

        @Ilan Tavor aka Massada
        Pour que vous repreniez la propagande saoudienne , je suppose qu’ils sont vos alliés aussi proche que les Américains .


      • Ilan Tavor aka Massada Ilan Tavor aka Massada 19 août 13:51

        @Aimable

        propagande saoudienne smiley smiley
        En dehors dire des conneries vous avez un autre hobby ?
        Xinhua News Agency or New China News Agency is the official state-run press agency of the People’s Republic of China.

        http://french.xinhuanet.com/2019-08/19/c_138319001.htm


      • ETIENNE 21 août 18:50

        @Ilan Tavor aka Massada
        Vous êtes un magnifique cas d’école


      • Christian Labrune Christian Labrune 19 août 14:46

        Les mêmes qui viennent lécher ici complaisamment les babouches d’un propagandiste à la solde d’une organisation terroriste (Hezbollah), manipulée par le régime islamo-nazi de Téhéran, auraient probablement, applaudi en 1938 à l’Anshluss, puis à l’annexion de la région des Sudètes et enfin à l’invasion de la Pologne qui devait marquer le début de la seconde guerre mondiale.

        Heil Khamenei !

        Syndrome de Stockholm ? Connerie pure ?


        • Raymond75 19 août 15:15

          @Christian Labrune

          Oui  !!! Bravo bouffon : vous avez atteint le point Godwin a une vitesse stupéfiante ! Il est vrai que vous avez déjà fais la preuve que vous êtes particulièrement doué pour ce genre d’attitude.

          Vous pouvez aller toucher votre prime, car bien que sioniste de salon bien au chaud à Paris toute sa vie, vous êtes visiblement un employé des services de propagande sionistes ; à moins que vous ne soyez un double pseudo de Massalia, car vous volez souvent en escadrille  smiley


        • Christian Labrune Christian Labrune 21 août 11:14

          à moins que vous ne soyez un double pseudo de Massalia

          ==============================================
          @Raymond75

          Massalia, c’est le nom que les Grecs avaient donné, dans l’antiquité, à leur petite colonie de Marseille. Or, je ne vois pas un seul Marseillais sur ce site, sinon vous, probablement.

          En revanche, il y a bien Massada, mais ce nom évoque un lieu à près de trois mille kilomètres, de l’autre côté de la Méditerranée. A la limite du désert de Judée, l’antique forteresse qui domine la mer Morte est devenue le symbole même de la résistance des Juifs face à tous les envahisseurs. Les Romains les en auront chassés trois ans après la destruction du Temple en 70, mais il y sont de nouveau et ils y seront toujours. Les arabo-musulmans génocidaires feraient bien d’y réfléchir : s’ils s’obstinent dans leur actuelle connerie : ils sont foutus d’avance et condamnés à l’éternel retour de leur « nakba ».

          Pour les ignorants, cette petite video :
          https://www.youtube.com/watch?v=UtZhFD_H9wE


        • pipiou 21 août 14:19

          @Christian Labrune
          Pour votre ignorance :
          Le « complexe de Massada » est fondamentalement une attitude pathologique qui évoque le rapport israélien à la faiblesse (comme le « syndrome de l’Holocauste » ou le « complexe de Samson »), c’est le sentiment d’être en permanence à la portée d’une menace grave, menaçant son existence même.


        • ETIENNE 21 août 18:51

          @Christian Labrune
          Vous êtes un magnifique cas clinique


        • volèm rien 25 août 21:08

          @Christian Labrune c’est tata rachel qui suce les wahhabites


        • the clone the clone 19 août 16:29

          Heureusement chez nous Renault ne fabrique pas de drone , on a assez d’emmerdes comme ça avec leurs caisses pleine d’électronique de daube ..... 


          • chantecler chantecler 21 août 18:25

            Bah , chacun sait qu’un drone yéménite démarre à la manivelle .
            Pas d’électronique , une mécanique de vélosolex , trois gouttes d’essence mélange 4,5 % d’huile...
            Les Saoudien vont être obligé de remplir de sable leurs puits de pétrole sinon leurs champs seront en feu et ça sera pas bon pour le niveau de carbone ..


          • HELIOS HELIOS 19 août 16:34

            ... la fatigue du lundi matin me fait dire qu’il faut être vraiment c.. pour imaginer qu’un pays comme l’Arabie Saoudite, même peuplée de chameliers sans chaussures, va accepter que des bricolages volants viennent compromettre les contrats qu’ils ont signés avec les multinationales les plus puissantes.

            Les drones yemenites, même s’ils pouvaient atteindre la Lune, en se faisant remarquer, vont permettre aux fabriquants d’armes de vendre des outils un peu plus chers et un peu plus performants a Ben Salman... et ce dernier, avec ses militaires va renforcer sa cruelle répression sur le Yemen qui devrait se faire -a mon avis- plus discret s’il veut au minimum sortir du conflit armé par un statut quo profitable.

            Quand aux fanfaronades iraniennes, on voit bien qu’il s’agit, comme pour le Hezbollah, de malades d’une religionite islamo-incurable et virtuelle et non pas du peuple perse qui a une autre valeur face a ces fous qui les dirigent et qui n’ont d’egaux que leur miroir saoudiens ... deux faces d’une même piece !


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 août 19:21

              @HELIOS
              des bricolages volants

              Votre haine de l’ Islam vous aveugle, les Iraniens ont récupéré un drone américain et en ont fait des copies.


            • Attila Attila 19 août 19:35

              @Fifi Brind_acier
              Et surtout, ils l’ont piraté en identifiant les signaux de télécommande ce qui leur a permis de forcer le drone a atterrir.

              .



            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 août 19:52

              @Attila
              Merci pour les détails techniques. Le site Boursorama annonce une hausse du prix du pétrole, après l’attaque de l’installation gazière en Arabie Saoudite par les Houthis. Ils ont beau dire que tout va bien, que tout est sous contrôle, s’ils commencent à se faire du souci pour le pétrole, c’est tout ne va pas si bien que ça pour les Saoudiens... 


            • HELIOS HELIOS 19 août 23:09

              @Fifi Brind_acier

              ... où avez vous vu que j’ai de la haine pour l’Islam ?

              Je combat cette culture lorsqu’elle vient empieter sur mes plates bandes occidentales, mais la haine, non : chacun sa m..de chez lui.
              Je n’ai pas la prétention d’intervenir là où l’islam est maitre chez lui... ce qui ne m’empeche pas d’avoir un avis sur les tactiques et les strategies des uns et des autres

              Lorsque je dis que les iraniens chiites prennent leur désirs pour des réalités, je le pense parce que les saoudiens ne sont pas débile non plus.

              Quand au drone américain abattu, je doute fortement qu’a partir d’un disque dur même en parfait état on puisse remonter a toute une chaine logistique de fonctionnement depuis la fabrication jusqu’au pilotage sur 1500 km... d’autant que, si je me souviens bien, dans les appareils il n’y a pratiquement que des données servies par les reseaux satellitaires et absolument aucun logiciels ni chargements.
              Les ingénieurs iraniens, pas plus bêtes que les autres, peuvent travailler longtemps pour reconstituer du code a partir de la structure mécaniques (couches de silicones de quelques nanometres d’épaisseur) constitutifs des rom embarquées a bord de ces drones.

              Alors, les drones yéménites, fournis par les iraniens (si c’est le cas) peuvent avoir des caractéristiques copiées a partir du drone américain (ils auraient pu acheter des revues scientifiques où tout est expiqué) mais il y a un abime entre un appareil comme celui qui a atteint les puits saoudiens et une arme efficace, versatile et fiable permettant d’attaquer des endroits simplement en donnant une position GPS.

              ... maintenant si le drone était russe, alors.... mais cela ne me semble pas etre le cas !


            • pemile pemile 19 août 23:27

              @HELIOS "mais il y a un abime entre un appareil comme celui qui a atteint les puits saoudiens et une arme efficace, versatile et fiable permettant d’attaquer des endroits simplement en donnant une position GPS."

              Non, un tracé GPS prédéfini, c’est ce qu’il y a de plus simple.


            • HELIOS HELIOS 20 août 00:02

              @pemile

              Ce n’est pas le tracé qui est compliqué, effectivement, c’est juste l’interaction entre le tracé, qui peut etre un fichier parfaitement numérisé et :

              le calcul de la position « actuelle », avec altitude et cap
               l’analyse et la déviation par rapport au calcul de base, la trajectoire prévue et la cible a a atteindre*
               la déviation due a divers phénomènes... propulsion, divers capteurs, horloges, et capteur GPS

              Rien que ça, cela est tout automatique mais ne se fait pas si simplement et démonter des smartphones pour récupérer les composants, ou même, installer ces téléphones a bord du drone, ne garanti en rien le fonctionnement sans défaut du drone... et je ne parle pas du controle du moteur lui même qui varie selon le vent, la temperature, l’altitude avec les outils de décisions qui s’y ratachent pour assurer le voyage.

              J’insiste, pour avoir diriger quelques ingenieurs dans ces environnement que bonne volonté, débrouilardise et récupération sont bons pour des tondeuses a gazon et pas pour un drone devant faire 2000 km en automatique avec les equiments qu’il contient et atteidre sa cible avec une précision d’une cinquantaine de metres pour etre éfficace (0,000025%)


            • San Jose 20 août 12:59

              @Fifi Brind_acier
              .
              les Iraniens ont récupéré un drone américain et en ont fait des copies
              .
              Vous connaissez l’histoire de 1900 des Anglais qui lassés de se voir piquer des plans de navires par..... une puissance asiatique montante, se sont fait voler volontairement les plans d’un bateau calculé pour aller, une fois à l’eau, aussi loin que le Vasa ? 


            • Kapimo Kapimo 21 août 05:14

              @HELIOS

              Les Saoudiens reconnaissent que la cible a été atteinte, la polémique porte sur l’étendue des dégats.


            • chantecler chantecler 21 août 18:26

              @Fifi Brind_acier
              Ouais , avec une imprimante 3 D c’est un jeu d’enfants .


            • illiadegun illiadegun 19 août 20:46

              ...Et Massada-Labrune sont venus nous psalmodier leur air ...maussade .


              • chantecler chantecler 21 août 18:30

                @illiadegun
                Ils ont le talmud rabat joie !
                Y’ a que quand des palestiniens ,à partir de l’âge de 5ans où comme chacun sait on devient terroriste , se font massacrer qu’ils sont heureux !


              • phan 20 août 08:29
                Les Yéménites vont produire des Bombycinus Robots ayant pour cible les installations pétrolières de l’Arabie Saoudite.
                Ces drones imitant les Cataglyphis (fourmis du désert) capables de supporter les chaleurs extrêmes du sol saoudien. Bombycinus n’a pas besoin de GPS, examine lors de ces arrêts, le soleil, l’un des rares éléments du désert qui puisse servir de repère. Plus précisément, il semble qu’elle soit à même d’analyser l’angle de sa course par rapport à l’astre, là encore dans une performance rare : dès qu’elle a trouvé la cible wahhabite, elle dépose la bombe et elle est alors capable de retourner directement, en ligne droite, à son point de départ, sans se tromper de route. Pour l’aider dans son estimation des distances, cette bombycinus est aussi capable de compter ses pas (du moins, estimer une distance parcourue à partir du nombre de pas effectués).
                La version civile est open source.

                • jocelyne 21 août 15:57

                  @phan
                  vous savez ce que c’est le Yemen ? un des pays les plus attardé du monde avec le Soudan, alors ces robots dans 150 ans peut être....


                • phan 22 août 10:31

                  @jocelyne

                  L’avance technologique n’est qu’un outil pour imposer sa violence et sa domination.

                  Les Romains l’appelèrent Arabia felix, l’Arabie heureuse : ouvert sur l’océan Indien, bénéficiant d’un climat moins aride que le reste de la péninsule, le Yémen faisait figure de pays de cocagne pour qui venait de traverser le rude désert d’Arabie. L’encens fut longtemps sa plus grande richesse.

                  Le Yémen est considéré à juste titre comme l’une des premières régions musulmanes du monde, ce qu’atteste son extraordinaire architecture traditionnelle. Mais beaucoup ignorent que le judaïsme et le christianisme y rivalisèrent d’influence du IVe au VIe siècle de notre ère.

                  Lors de fouilles dans le désert au nord du Yémen, un temple vieux de 3 000 ans, nommé Mahram Bilqis (temple de Bilqis, reine de Saba) a été découvert. Selon les archéologues, il s’agit d’un site sacré utilisé par les pèlerins entre -1200 et 550. Le temple est situé près de l’ancienne ville de Marib, capitale du Royaume de Saba selon la Bible et la tradition musulmane, et pourrait constituer une preuve de l’existence de la reine de Saba.
                  Le 7 mai 2008, des archéologues de l’Université de Hambourg ont rapporté avoir découvert le palais de la reine de Saba en Éthiopie. Les vestiges retrouvés se situent en dessous du palais d’un roi chrétien. Il semblerait qu’une première version du palais ait été remplacée par un bâtiment orienté vers l’étoile de Sirius, dont la reine de Saba et son fils Ménélik étaient devenus adorateurs selon la Bible.

                  “Après 70 ans d’excavations et de fouilles extensives sur la terre d’Israël, les archéologues ont trouvé que les actions du patriarque sont des histoires de légende ; nous n’avons pas séjourné en Egypte, ni fait un exode, nous n’avons pas conquis la terre. Il n’y a pas non plus de mention de l’empire de David et de Salomon. Ceux qui s’y intéressent savent tout cela depuis des années, mais Israël est un peuple têtu et ne veut pas en entendre parler.”
                   Professeur Ze’ev Herzog, chef du département d’archéologie et d’études de l’ancien Proche-Orient à l’université de Tel-Aviv, dans un entretien avec le magazine Ha’aretz le 29 octobre 1999 

                  La coalition wahhabite avec les armes anglo-sionistes de destruction massives a bombardé et organisé le blocus pour affamer la population sémite du Yémen : alors c’est quoi la lutte contre l’antisémitisme ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès