• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 11 millions de Gagarine

11 millions de Gagarine

Le 12 avril 1961, le Monde entier était stupéfait. La lancement réussi de la capsule Voskok 1 faisait de Youri Gagarine le premier humain à se rendre dans l'espace. Pour les États-Unis, c'était une véritable gifle. Leur suprématie scientifique, technologique, éonomique et militaire semblait remise en cause.

Nous connaissons tous la suite des événements. Piqués au vif, les États-Unis mirent en place un programme spatial ambitieux, porté par des structures étatiques, qui leur permit de reprendre la première place et d'envoyer des hommes sur la lune. À cette occasion, ils démontrèrent au Monde qu'ils formaient bien la nation la plus avancée du moment.

Pourtant, dés le 12 avril 1961, il suffisait pourtant de réfléchir un peu pour deviner quelle serait l'issue de la compétition. Tout le monde savait, en effet, que les États-Unis étaient un pays incomparablement plus développé que l'Union Soviétique, et que de surcroît, cette dernière était sortie très affaiblie des purges staliniennes et de la seconde guerre mondiale.

Plus tard, l'administration américaine imagina même un stratagème pour éliminer l'adversaire soviétique : lui faire croire que les États-Unis préparaient la "Guerre des Étoiles". L'initiative fut couronnée de succès. En essayant de suivre cette course ruineuse à l'espace militaire, l'Union Soviétique coula son économie et disparut.

Il est frappant de constater le choc psyhologique que créa un événement, somme toute mineur, ainsi que ses conséquences historiques considérables.

À l'époque, les États-Unis ont su répondre à un Youri Gagarine, mais aujourd'hui, ils sont incapables de réagir au 11.5 millions de Gagarine, qui sont pourtant tout près de chez eux.

Qui sont-ils ? Quel défi lancent-il aux États-Unis ? Je suis assez surpris qu'une telle information soit passée presque inaperçue : l'espérance de vie des cubains dépasse désormais celle des nord-américains.

Pour vous en convaincre, tapez dans Google "espérance de vie Cuba", puis "espérance de vie États-Unis". Vous verrez alors s'afficher deux courbes dynamiques, une pour chaque pays. En 2015, les États-Unis en étaient à 78.74 années, contre 79.55 ans pour Cuba. En superposant les deux graphiques, on constate que Cuba a rattrapé les États-Unis au début des années 70, pour être légèrement au dessus en 2015. Depuis, les choses ne s'arrangent pas, puisque l'espérance de vie aux États-Unis vient de baisser pendant deux années consécutives. L'OMS nous apprend aussi que l'espérance de vie en bonne santé des désormais plus longue en Chine qu'aux États-Unis

Tout comme en 1961, il suffit de réfléchir un peu pour se rendre compte que les États-Unis ont des capacités économiques, technologiques, scientifiques et médicales infiniment supérieures à celles de Cuba, mais face aux 11 millions et demi de Gagarine Cubains, où est la réaction d'orgueil américaine ? Au contraire, l'administration Trump remet en cause le peu d'assurance santé qui existe, ce qui aggravera encore les choses.

Pourtant, la vie et la bonne santé de 325 millions d'habitants ne sont-elles pas des enjeux autrement plus importants que quelques cailloux sur la Lune ? Mais les États-Unis, amorphes et tétanisés, regardent passivement les Gagarine tourner au dessus de leur tête. Les voient-ils seulement ?

En fait, l'absence de réaction américaine n'est que le symptome de la grave maladie qui ronge ce pays, et qui nous guette aussi. J'y reviendrai dans un prochain article.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Laulau Laulau 2 juillet 2018 14:28

    L’avance technologique des USA n’est pas construite sur un enseignement supérieur et une recherche de qualité. Elles est la conséquence de la sujétion au dollar que les états unis imposent au monde par la force. Dans les laboratoires US les étrangers sont très largement majoritaires car peu d’américains ont la volonté et les moyens de faire de longues et couteuses études scientifiques pour aboutir à des fonctions mal rémunérées si ont les compare aux débouchés des études de droit ou même de médecine.


    • Ouallonsnous ? 2 juillet 2018 16:16
      @JPB73,

      vous auriez pu vous dispenser d’écrire ce poulet, vous ne convainquez personne sinon que vous êtes un des innombrables lécheurs de cul des yankees !

      • Désintox JPB73 2 juillet 2018 18:04

        @Ouallonsnous ?

        Curieuse réaction.

        J’explique dans mon article que les États-Unis se sont fait dépasser par Cuba dans le domaine médical tout comme ils s’étaient fait dépasser par l’URSS dans le domaine spatial, et me voilà taxé de « lécheur de cul des yankees » ...

        Je ne comprends pas.

      • gardiole 2 juillet 2018 18:17

        Je ne sais plus où je l’ai lu : du fait de l’embargo, l’agriculture cubaine n’utilise pas, ou peu, de pesticides. L’île et un vrai paradis de la biodiversité. L’industrie y est faible. Donc, peu de pollution. Et la consommation de cigares et de rhum ne compense pas smiley


        • foufouille foufouille 2 juillet 2018 18:37

          @gardiole

          manifestement de la propagande.


        • Désintox JPB73 2 juillet 2018 19:33
          Bonjour,

          On peut en effet douter que Cuba soit le paradis de l’agriculture biologique. Ceci dit, l’utilisation de pesticides n’a pas empêché l’espérance de vie d’augmenter un peu partout dans le monde. On peut certes penser que sans pesticides, il y aurait moins de cancers, mais pense pas que le récent recul de l’espérance de vie aux États-Unis soit dû aux pesticides.

          • Spartacus Spartacus 2 juillet 2018 23:21

            Wahahaahahahahhaha.......

             smiley  smiley  smiley Elle est bien bonne celle là ! Wahahahahahahhaha !

            Les stats de Cuba dans un pays totalitariste qui ne laisse pas vérifier par des organismes indépendant....

            Traduction :
            Cuba a tellement de facteurs de risque qui causent des décès prématurés dans d’autres pays, cigarettes non filtrées, eau contaminée en passant par un régime alimentaire riche en viande. 
            Le flux de réfugiés fausse les statistiques de longévité, puisque ces naissances sont enregistrées mais pas les décès.
            Avec ces simples évidences nous savons que les statistiques sont faussées. 
            Les femmes enceintes sont traitées avec des tactiques très autoritaires pour maintenir les statistiques favorables. 
            Les médecins  subissent des pressions pour exécuter des avortements.
            Les femmes enceintes qui développent des complications, sont placées dans des« Casas de Maternidad » et subissent des pressions pour subir des avortements.
            Les médecins subissent des pressions pour atteindre certaines cibles statistiques. 
            S’il y a un pic de mortalité infantile dans certain districts, il y a des pressions pour falsifier les statistiques les médecins risquent le licenciement... 
            Les données les données post-révolution ont été « surestimées » et faussent les stats sur l’espérance de vie qui se mesure de la naissance à la mort.

            Les cocos aiment vous faire fantasmer sur leur monde idéal qu’ils aiment reproduire les propagandes cocos. 

            Mais des milliers de gens cherchent à fuir de Cuba au péril de leur vie, va comprendre coco, ces vils ingrats qui ne reconnaissent pas le bonheur communiste manipulé...
            Ayez pitié des apôtre de l’idéologie. ils fantasment le communisme et dénient les monstruosité de leur idéologie.


            • Garibaldi2 3 juillet 2018 03:52
              @Spartacus

              Ce qui est marrant avec Sparta, c’est qu’il se tire facilement une balle dans le pied même quand il fait une citation : ’’en passant par un régime alimentaire riche en viande.’’. Donc, dans une pays voué à la pénurie alimentaire, à cause des bolcho aux manettes, le régime alimentaire de la population est ’’riche en viande’’ !!!



            • Laulau Laulau 3 juillet 2018 07:18

              @Spartacus
              Je n’ai pas bien connu le vrai Spartacus mais tout me porte à penser qu’il devait être infiniment moins niais que vous. Que de conneries juxtaposées, un quasi record !


            • Désintox JPB73 3 juillet 2018 07:25
              @Spartacus_le_mal_nommé

              J’ajoute que les espions castristes ont aussi infiltré des espions dans les organismes de statistiques américains et que c’est eux qui ont trafiqué la baisse de l’espérance de vie aux États-Unis.

              Ce qui est pratique avec vous, c’est qu’on sait à l’avance tout ce que vous allez dire.

              Avec votre finesse coutumière, vous n’avez même pas remarqué que l’article porte sur les États-Unis et pas sur Cuba.

            • Spartacus Spartacus 3 juillet 2018 09:14

              @JPB73


              Quelle ingratitude ces Américians qui ne veulent pas immigrer vers le pays du bonheur collectiviste Cuba, quelle ingratitude ces centaines de milliers de Cubains qui fuient vers horrible capitalisme Americain.

              Y’a comme une couille dans les démonstrations des cocos...


            • Désintox JPB73 3 juillet 2018 12:34
              @Spartacus_le_mal_nommé

              Au lieu de débattre sur le sujet, vous débitez toujours les mêmes idées toutes faites.

            • Spartacus Spartacus 3 juillet 2018 16:38

              @JPB73

              Mais c’est plein le sujet...
              Les endoctrinés prennent pour argent comptant les statistiques frelatées et propagandiste d’un pays totalitariste...

              Les faits :
              1968-2015, 5,17 millions d’avortements ont été pratiqués à Cuba (sans compter les avortements illégaux).
              Sur 136 580 naissances, il y a 75 808 avortements, ce qui signifie que pour 10 naissances, il y a en moyenne 5,5 avortements. 
              Quel charmant pays smiley  ou pour faire des stats pour que les gauchistes du monde entier les reprennent, on incite les femmes à avorter même si c’est pas necessaire.

            • Désintox JPB73 3 juillet 2018 17:20
              @Spartacus_le_mal_nommé

              Tiens, je croyais que les statistiques cubaines ne valaient rien ...

              Au Canada aussi, il y a environ une IVG pour 3 naissances. Je ne vois pas quelle conclusion on peut en tirer, sinon que lorsque les IVG sont légales et gratuites, de nombreuses femmes préfèrent y recourir plutôt que devoir assumer une grossesse non désirée.

              Maintenant, c’est vrai qu’il faut privilégier la contraception à l’avortement. Je n’ai pas de donnée sur la diffusion de contraceptions fiables à Cuba.. De toutes façons, ce n’était pas le sujet de mon article.

              Je vois que vous êtes très bavard sur Cuba. Par contre, vous restez muet comme une carpe sur le sujet de la baisse de l’espérance de vie aux États-Unis, qui était le sujet principal de mon article.

            • Spartacus Spartacus 3 juillet 2018 19:04

              @JPB73
              Les statistiques viennent des journalistes de la presse libre forcée à l’exil.

              Cuba ne communique pas celles ci évidemment
              www.desdecuba.com/

              Quand à l’espérance de vie, si vous aviez une expérience des statistiques, vous sauriez que cela se mesure sur toute une vie. Et qu’on ne peut tirer aucune conclusion aussi conne sur les performances d’un système de santé. 
              La santé n’étant qu’un agrégat de l’espérance de vie.

              Cela peut venir de dizaines de raisons. 
              Les USA dans certaines régions sont sujettes à des séismes, tremblements de terre, ou d’autres à des inondations ou d’autres à des cyclones. Les USA ont eu aussi des attentats de masse. Se sont engagés dans des guerres.
              Mais l’une des plus importante est l’incidence des migrations qui dans ce pays modifie les statistiques à millions de personnes.
              Ce pays est un pays de migrants, et un grand nombre d’américains n’ont pas vécu toute leur vie dans le pays mais y meurent, (20% des Cubains exilés de la dictature Cibaine vivent à Cuba) personnes qui sont comptées dans les calculs de l’espérance de vie.

            • Désintox JPB73 3 juillet 2018 21:08
              @Spartacus_mal_nommé

              Ah, vous essayez de débattre sur le sujet.

              Bon, pour le calcul de l’espérance de vie, vous pouvez lire la  page Wikipedia et vous apprendrez comment on fait.

              Dans mon article, je n’ai pas dit que le système de santé est la seule chose qui impacte l’espérance de vie. C’est vrai qu’il y a les cyclones et il y en a probablement plus à cuba qu’aux États-Unis, mais quand il y en a un à cuba, personne n’en parle. Les attentats ne modifient pas l’espérance de vie d’un pays de 325 millions d’habitants.

              Mais vous avez raison sur un point : le système de santé n’est pas le seul facteur à prendre en compte. Dans un prochain article, je donnerai l’explication du phénomène.

              Quand à l’argument des migrants, il n’explique rien. D’abord parce que ce n’est pas d’hier que l’Amérique du Nord est un lieu d’immigration, ensuite parce que les immigrés arrivant aux États-Unis bénéficient du système social et médical en vigueur dans ce pays, et dés lors, ne se différencient plus des autres.

              La France aussi est un pays de migration (certes moins), et cela n’empêche pas l’espérance de vie d’augmenter .. enfin jusqu’à maintenant.


            • Ruut Ruut 3 juillet 2018 16:38

              Logiquement vue la qualité de la nourriture industrielle vendue aux USA, il est normal que la durée de vie d’un américain soit en chute libre.
              Même un pays sous-développé avec une agriculture locale ferait mieux.

              Les USA ne sont aucunement une nation exemple au niveau de la qualité de vie.

              Il existe un gouffre entre la vie vendue par Hollywood et la Réalité US.

              E TV est très loin du quotidien vécu par la majorité du peuple des USA.


              • Désintox JPB73 3 juillet 2018 17:27

                @Ruut


                Oui, la malbouffe est une des raisons de l’espérance de vie. Toutefois, aux États-Unis comme en France, on peut très bien se nourrir correctement si on veut.

                La malbouffe est une réalité qui est elle-même la conséquence d’une autre crise, que j’aborderai dans un prochain article.

                Cette crise touche les États-Unis, mais aussi la France. Rappelons que nous avons, nous aussi, connu une alerte à l’espérance de vie.

              • Ruut Ruut 3 juillet 2018 22:22

                @JPB73
                Il faut avouer que ni les autorité Françaises ni les Autorité Américaines prennent le problème de la nourriture toxique (industrielle) au sérieux.

                Alors les innocents peux, voir mal informés, continuerons a avoir tonnes de cancers et crèveront.

                De plus la majorité des citoyens de ces pays n’ont pas les moyens de se nourrir en bio, ni le temps ou l’espace pour cultiver un potager sains.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Désintox

Désintox
Voir ses articles







Palmarès