• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 11 Novembre : Je ne cautionne pas les hommages nationaux des tueries de (...)

11 Novembre : Je ne cautionne pas les hommages nationaux des tueries de 14-18

19 millions de morts et 20 millions de blessés dans le monde pour “la Der des Der” : Du devoir de ne pas cautionner les hommages nationaux des tueries (14-18 et autres salades !)… :

 

Le dernier Poilu et après !

( Extrait)

« (…) En son temps, je crois me souvenir qu'un homme s'était opposé à la Première Guerre Mondiale avec énergie et courage. C'est plutôt à ce genre d'homme que j'aurais envie de dire merci. Un homme de passion que l'histoire devrait retenir pour son engagement à refuser les guerres. Comment s’appelait-il déjà ?

Ah, oui, Jean Jaurès !

Dieu que le monde aurait avantage à se rappeler des hommes d’exceptions comme celui-ci plutôt que de traîner dans la fange où se vautrent les politiques de bas niveau et qui font très certainement régresser les peuples en envoyant leurs officiers ordonner l’anéantissement de l'Espérance des peuples. Mais mieux encore, c’est au courage silencieux de tous ces petites gens de rien du tout, qui par conviction idéologique ou religieuse, refusèrent tous ces massacres inutiles et n’ont pas hésité en leur temps à se faire objecteurs de conscience, à devenir des insoumis et des déserteurs pour sauver le sens de l'Homme dans les sociétés, que je dis merci. Oui, à tous ces obscurs pacifistes et antimilitaristes qui préfèrent la rencontre des peuples par le partage des richesses pour tous plutôt que les égoïsmes nationaux et internationaux. Car ne nous y fions pas, ce n'est pas en nous surarmant pour protéger quelques biens matériels périssables que nous rencontrerons nos semblables, mais bien en œuvrant par l’amélioration de la condition des plus nécessiteux que nous ferons avancer la paix.

Le moins que l’on puisse constater, c’est que nous n'en prenons pas la direction. La France n’est-elle pas la première productrice d'armes du monde par habitant et troisième exportatrice mondiale alors que des sans-abri périssent dans ce même pays de froid et de misère.

A qui voudrait-on faire croire que ce chemin est un chemin d’avenir et d’espérance ?

Les prochains carnages sont déjà programmés et il serait quand même temps d’inverser ces tendances de destruction que nous font subir toutes ces “têtes brûlées”, pour s’orienter vers un avenir moins dysharmonieux et plus radieux.

(…) »

Source : http://pierre.souchier.free.fr/revoltons_nous/page.revoltons-nous.12.html

Votre insoumis, déserteur de service !
Pierre Sarramagnan-Souchier,
le 6 novembre 2018.

#Déserteur, #Insoumis, #14-18, # Der des Der, # Première Guerre Mondiale, #11 novembre,

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.34/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • Arthur S NEMO 7 novembre 2018 09:26

    Ceux qu’ont l’pognon ceux-là r’viendront
    Car c’est pour eux qu’on crève
    Mais c’est fini car les trouffions
    Vont tous se mettre en grève
    Ce s’ra votre tour messieurs les gros
    D’monter sur le plateau
    Car si vous voulez faire la guerre
    Payez-la de votre peau

    La Chanson de Craonne


    • zzz'z zzz’z 7 novembre 2018 09:44

      L’homme, c’est comme les lapins, cela s’attrape par les oreilles.

      Honoré-Gabriel Riqueti, comte de Mirabeau

      • Arthur S NEMO 7 novembre 2018 10:00

        @zzz’z

        et le diable s’attrape par la queue
        pour Trump, la femme s’attrape par la chatte
        suffit de trouver les bons pièges ? 
        c’est ça ?


      • zzz'z zzz’z 7 novembre 2018 17:49

        @NEMO
        Ce fut écrit avant l’ère industrielle des pièges à cons pour 14/18 avec cette éducation nationale assassine, et, bien avant la société de consommation, pour celui qui considère la femme comme un pack de Kro.

        Après, le dualisme, pour moi appartient à la loi de Mirabeau.


      • ZenZoe ZenZoe 7 novembre 2018 10:02

        Vous mélangez hommage aux Poilus et glorification de la guerre.

        Parce qu’on peut être contre la guerre et saluer du plus profond du coeur tous ces pauvres combattants morts pour vous et moi, contre leur gré souvent.

        Parce qu’on peut être contre la guerre et apprécier quand même que des soldats défendent leurs compatriotes jusqu’à la mort en cas d’agression ennemie. Parce que la rencontre des peuples, c’est bien joli voyez-vous, mais quand un peuple nous tombe dessus à coups de bombe et de chars, on fait quoi ? On se barre tous à la plage ou à la montagne ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 novembre 2018 10:21

          @ZenZoe

          On se barre tous à la plage ou à la montagne ?

          Oui, car l’épilé a remplacé le poilu smiley


        • malitourne malitourne 7 novembre 2018 10:31

          @ZenZoe
          C’est clair ! L’hommage aux poilus, c’est aussi l’hommage au peuple qui a payé de sa chair pour rattraper les conneries de ses élites, qui elles sont restées planqué à l’arrière, bien entendu.


        • Et hop ! Et hop ! 7 novembre 2018 11:09

          @ZenZoe : «  que des soldats défendent leurs compatriotes jusqu’à la mort en cas d’agression ennemie »

          Il n’y a pas eu d’agression ennemie.

          Vous les connaissez les causes de la guerre de 14 ? On enseigne que c’est à cause de l’attentat de l’archiduc d’Autriche à Sarajevo. 

          Le vrai but de la guerre était de mettre fin au projet germanico-ottoman de chemin de fer Bagdad-Vienne-Berlin qui aurait permis d’acheminer le pétrole de Bassora et du Golf, en court-circuitant les navires des compagnies pétrolières américaines et anglaises.

          La guerre a été engagée par la décision de mobilisation générale du chef de gouvernement Réné Viviani, un avocat, membre du Parti radical, du Grand Orient de France et de l’Alliance israélite universelle.

          Trois ans avant, le même Viviani qui était ministre des colonies avait décidé d’incorporer dans l’armée française des recrues des pays d’Afrique noire et d’Afrique du Nord, et les Radicaux avaient porté la durée du service militaire à 3 ans au lieu de 2.

          Il faut se souvenir que ce sont les Républicains qui ont instauré et rétabli 2 fois le service militaire obligatoire, qui n’existait pas sous la royauté pour les non nobles (les engagement étaient volontaires et payés), et qui a été supprimé sous la Restauration, puis à nouveau sous Napoléon III.

          L’Allemagne a deux fois offert en 1915 et 1916 de mettre fin aux hostilités et de revenir au statu quo d’avant 1914 sans conditions de part et d’autre.

          C’est Clémenceu, qui était l’homme des USA et de la Grande Bretagne, instigatrice de la guerre, qui s’y sont opposé.

          C’était une guerre de rivalité entre l’Empire britannique et les empires allemand, autrichichien et ottoman. C’était une guerre impérialiste avec des motifs financiers et pétroliers, pas du tout une guerre nationaliste.

          Le nationalisme a fait partie de la propagande d’État pour motiver les soldats à se battre.


        • Fergus Fergus 7 novembre 2018 11:22

          Bonjour, ZenZoe

          Ayant lu cet article, je m’apprêtais à écrire un commentaire dans ce sens. Vous m’avez devancé et je souscris totalement à vos propos : l’auteur se fourvoie en plaçant de fait tous les acteurs de la guerre  qu’ils soient décideurs, combattants malgré eux ou victimes collatérales  dans le même sac.


        • ZenZoe ZenZoe 7 novembre 2018 12:06

          @Et hop !
          Les causes d’une guerre sont multiples et restent mystérieuses pour le commun des mortels, mais c’est un autre débat, certes passionnant, mais que je n’aborde pas dans mon commentaire. Je parlais des soldats, pas des élites, et je disais simplement que si quelqu’un se sacrifie pour moi, je ne lui fais pas de leçon d’histoire, je lui dis merci.


        • bob de lyon 7 novembre 2018 15:56

          @Et hop !

          Une histoire de train !

          Moi qui croyais que c’était surtout la mobilisation préventive de l’armée russe demandée par le Tsar qui servit de prétexte à l’offensive allemande, j’aurai appris quelque chose !

          Par contre ce train servit de travail forcé pour parfaire le génocide arménien. Une main d’œuvre gratuite. Un avant-goût de rivière Kwaï.

          Train qui fut terminé par les Anglais, car déjà avant la guerre de 14 les Allemands n’avaient plus de pognon pour le financer et les Turcs faisaient appel aux banques françaises.


        • baldis30 7 novembre 2018 17:43

          @bob de lyon
          bonsoir,
           le BBB ( Berlin-Byzance-Bagdad ) pour effectivement être prolongé jusqu’à Bassorah est une idée de Bismarck .. pour contrer les anglais, cela est vrai !
           La doctrine hitlérienne a repris totalement cet objectif.
           Son prolongement vers Damas ( et plus au Sud) à partir de la Turquie fut effectivement de financement français.
           La doctrine hitlérienne a repris totalement cet objectif.


        • velosolex velosolex 7 novembre 2018 18:06

          @Et hop !
          Il n’y a pas de but, à proprement parlé, mais des causes, chacun fonçant dans une logique qui lui est propre. Un sujet qui a fait beaucoup parler, et dont les conséquences en tout cas sont toujours mortelles ; Les pesticides sont issues de l’industrie de guerre. 
          14 marque le début d’une époque dont on n’est pas sorti. Depuis on court après le progrès, qu’on ne parvient pas à canaliser dans un sens...
          Ce qui fait qu’on ne fait qu’accompagner la catastrophe, et à tenter d’endiguer les conséquences catastrophiques : Pollution, extinction des espèces. ;..
          Les écologistes ont remplacé les pacifiste d’hier. Et les patrons les généraux. Plus de drapeau, plus de bombes, mais une mort silencieuse. Les firmes elles sont les mêmes. Bayer et BASF en Allemagne, Dupont aux states. 


        • Raymond75 7 novembre 2018 19:26

          @ZenZoe

          En effet, de nos jours on considère la première guerre mondiale comme une monstrueuse guerre civile européenne, sans signification véritable, mais authentique et ignoble carnage. En France, un homme sur quatre a été tué ou blessé : environ 1 000 000 de morts et 3 000 000 de blessés, souvent invalides ou défigurés. Chez les Britanniques, les Italiens, et les Allemands bien sur, les victimes furent considérables. Mais aussi, nous ne pouvons pas oublier que les agresseurs étaient de l’autre côté du Rhin.

          C’est à la souffrance de ces hommes que l’on rend hommage, à ces hommes qui du fond de leur souffrance pensait que ce serait « la der des der » ... Hélas, ce ne le fut pas.

          Il y a deux types d’hommages ; ceux qui célèbrent une ’victoire’, dans l’horreur et la destruction (avec les troupes allemandes toujours en France) : ce sont les hommages officiels, et ceux qui rendent hommage à la souffrance de ce peuple, qui fut aussi très courageux dans l’adversité, ce sont les mémoires populaires..


        • Raymond75 7 novembre 2018 19:46

          @Raymond75
          Pardon : 1 400 000 morts ...


        • Kapimo Kapimo 7 novembre 2018 22:36

          @ZenZoe
          On peut penser qu’ils ne se sont de facto pas sacrifié pour nous (meme s’ils le pensaient), mais pour des intérets différents de l’intéret général (des intérets impériaux et autres).
          Quoi qu’il en soit, nous sommes d’accord sur un point : meme si elle a très probablement été trompée, il est normal de rendre hommage à cette génération de victimes qui pensaient combattre pour une noble cause.
          Il faut par contre conchier tous ceux qui en France ont poussé à cette guerre et à sa continuation (à commencer par Clémenceau).


        • mmbbb 7 novembre 2018 23:11

          @Olivier Perriet la prochaine sera certainement contre les barbus Les épiles auront interêt a se tirer puisque les barbus n aiment pas trop les epiles


        • lala rhetorique lala rhetorique 7 novembre 2018 10:07

          Il y a surtout différentes façons de faire la guerre ; nous vivons la guerre économique, celle des dirigeants qui veulent tuer leurs peuples.... c’est moins saignant mais le résultat est le même. La guerre à l’ancienne peut encore être de rigueur en europe, si les peuples se révoltent trop c’est une bonne solution !


          • nono le simplet nono le simplet 7 novembre 2018 10:18

            il faut toujours garder en mémoire une guerre, une guerre boucherie comme celle de 14-18 ... ne serait ce que pour pouvoir dire « plus jamais ça ! »


            • lala rhetorique lala rhetorique 7 novembre 2018 11:29

              @nono le simplet
              C’est au nom de ce « plus jamais ça » qu’on nous « entube » avec l’europe..... C’est au nom de ce « plus jamais ça » que les mâles sont devenus des fifilles soumises.... fragiles.... qui crient après les attentats « je ne changerai pas ma façon de vivre » mais se cachent derrière une femme le 14 juillet au bruit d’un pétard ! C’est au nom du « plus jamais ça » qu’on nous fait croire que tout le monde il est pareil, il est gentil et que finalement, les allemands sont comme du bon pain et qu’il faut donc les embrasser sur la bouche en y mettant la langue pendant qu’ils nous la mettent bien profond et sans vaseline !


            • Et hop ! Et hop ! 7 novembre 2018 12:07

              @nono le simplet :

              Et 1938, il n’y avait pas besoin d’avoir la mémoire longue,
              la fin de la boucherie c’était seulement 20 ans avant,
              comme si pour nous il y avait eu une guerre qui s’étaient finie en 1998, avec des orphelins, des veufs et des amputés dans toutes les familles.

              On comprend que les Français en 1939 n’avaient pas du tout envie de déclarer la guerre à l’Allemagne, le gouvernement le savait n’a pas demandé de vote au Parlement, la France est rentrée en guerre de façon complètement illégale, sans déclaration de guerre, poussée par les Anglais.


            • zzz'z zzz’z 7 novembre 2018 18:04

              @lala rhetorique
              C’est parti du surréalisme.


            • velosolex velosolex 7 novembre 2018 18:12

              @nono le simplet

              Mon grand-père a fait toute cette guerre dans la cavalerie. Trois fois, son cheval est mort sous lui, touché par des balles. 

              Il faut se souvenir de tous ces braves, honnêtes, et courageux. Ils ont fait leur devoir, dans un univers monstrueux….Une guerre ne se termine pas au son du clairon. Elle continue dans les têtes, dans les conséquences, dans le destin des veuves et des orphelins…. 

              Pendant mon service militaire, mon bataillon a fait une longue marche à travers tout ce pays dévasté. J’étais dans un régiment d’infanterie, et d’ampoules aux pieds. J’aurais préféré le cyclisme, avec un vélo et un phare avant. J’ai repensé à mon grand-père, aux autres, et même aux pauvres chevaux, en marchant sur la tranchée des dames, un endroit tristement célèbre. Mais pas de dames ! Damned !... C’était au mois de novembre. 100 Kms dans la boue du coté du chemin des dames. Le ciel qui pesait comme un couvercle. Comme une immersion. Le pays là bas ne s’est jamais remis à cause des millions d’obus. C’était un plaine, ce sont maintenant des collines, et des ravins. Mieux vaut ne pas gratter la terre. De temps en temps, un obus explose encore, des os remontent à la surface, ou une montre arrêtée. « Plus jamais cela ! » disaient les anciens. 


            • chantecler chantecler 7 novembre 2018 18:40

              @velosolex
              salut ,
              Sympa ton commentaire .
              Je connais le Chemin des Dames , la tranchée des baïonnettes .
              La Tranchée des Dames , non ...
              Elle se situe où ?


            • velosolex velosolex 7 novembre 2018 19:08

              Effectivement c’est une coquille. Ou un lapsus, j’ai du penser à la tranchée des baïonnettes. .A l’époque, en 73... j’étais dans le camp militaire de Sissones, et nous montions dans des camions à ridelles débachées, sous la pluie de novembre, avant de commencer des marches infernales, dans un univers ressemblant parfois à un terrain de moto cross. Je me souviens d’une marche de 100 kms, sac et armes sur le dos, avec pour but, à la fin, une sorte de monument qui dominait la plaine. Arrivé là, un vieux de 14, avec une jambe au moins et la gueule cassée, nous a fait visiter une sorte de musée des horreurs de 14. C’était instructif sans doute mais nous ne tenions pas debout. Certains les pieds en sang se voyaient obligés de se mettre ensuite au garde à vous devant le drapeau. Bien loin évidemment des horreurs vécus de 14, ces quelques inconvénients nous mettaient tremblant de froid, dans une sorte de nébuleuse où il était un tout petit plus facile de comprendre ce qu’avaient pu endurer ces hommes, soumis à la perversion de petits chefs. C’est ce souvenir qui taraudait mon grand père ; Les allemands devant, les gendarmes derrière, et parfois des officiers incompétents au milieu. Les ordres absurdes, déconnectés. Comme tant d’autres, ces souvenirs ont passé les générations. Je me souviens de belles fraternités, et aussi du choc quand on a appris le coup d’état militaire au chili..


            • velosolex velosolex 7 novembre 2018 19:29

              @Et hop !
              . Si je suis d’accord avec vous pour l’état d’esprit des français, par contre, pour l’analyse historique, ça laisse à désirer.
              la France déclare simplement la guerre quand la Pologne est envahie, en rapport aux traités d’alliance. Pour mémoire, elle ne l’a pas fait quand la Tchécoslovaquie l’a été, contrairement à ses engagements.
              C’est donc le dos au mur qu’elle s’y résout, quand le doute n’est plus permis : Elle sera la suivante à être attaqué....Cela va précipiter un peu les plans allemands, qui pensaient que la lâcheté des autres allait durer. 
              Ca ne fait rien ; L’Allemagne est alors prête. Elle ne l’aurait pas été si les démocraties s’étaient mobilisés quand les sudètes ont été envahi...Contrairement à une légende, les armées françaises et allemandes sont alors à peu près égales, mais les notres sont très mal dirigées. La guerre rapide ( le blitzkrieg) est alors la solution pour remporter la guerre contre la france le plus vite possible, afin d’attaquer ensuite ailleurs...
              Le même plan en fait qu’en 14, qui avait été stoppé sur la marne. Ce ne sera pas le cas cette fois ci. Bien que la traversée des Ardennes par les chars avait été repéré par l’aviation, lors du plus grand embouteillage de l’histoire. L’histoire aurait pu s’arrêter là, avec une escadrille de bombardiers....Mais l’état major refusa de croire. ....


            • Arogavox 7 novembre 2018 22:14

              @velosolex
              «  hommes, soumis à la perversion de petits chefs » ... !


            • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2018 09:02

              @Ptdr
              T’es vraiment une gauchiasse émasculée.

              t’es toujours aussi gracieux ? tes petits enfants doivent t’adorer smiley


            • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2018 09:09

              @velosolex
              L’histoire aurait pu s’arrêter là, avec une escadrille de bombardiers....

              Sedan a été bombardé en 1940 par des bombardiers français et anglais pour détruire les ponts ... seulement 170 ... et la moitié a été détruite, faute de chasseurs pour les escorter


            • Arthur Gohin 8 novembre 2018 09:39

              @Severomorsk
                C’est vrai : cette guerre était complètement illégale puisque le parlement n’a pas été consulté. L’Angletterre ayant déclaré la guerre, le France a emboité le pas quelques heures après pour d’obscures raisons diplomatiques puisque les français n’en voulaient pas. « Faut-il mourir pour Dantzig ? » disait-on à l’époque.
                Rien ne pouvait faire les français recommencer la récente boucherie de 14-18 . c’est une cause majeure de la défaite : l’erreur stratégique de déclarer la guerre sans vouloir vraiment la faire.
                C’est une des causes de la demande d’armistice de Pétain, comme il l’a dit il ne voulait pas « saigner à blanc la France une seconde fois » . (En outre c’était stratégiquement un succès comme tous les partenaires de la guerre l’ont reconnu).
               


            • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2018 09:45

              @Severomorsk
              pemile a le nez aussi creux que le mien smiley


            • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2018 13:13

              @Ptdr
              tu es tellement crédible quand tu es désagréable que si tu disais le contraire, je ne te croirais pas


            • aimable 7 novembre 2018 10:21

              pour trouver la cause de cette guerre , trouver ceux qui se sont enrichis , et le désir de vengeance et la haine du peuple Allemand contre ceux qui se sont enrichis ont créé les conditions de la deuxième .


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 7 novembre 2018 10:26

                Jean Jaurès est mort dans les premiers jours de la guerre.

                Donc comment aurait-il « géré » la suite ? 

                Peut-être aurait-il collaboré avec le militarisme allemand sous couvert de pacifisme ?

                Qu’aurait-il fait face à « l’union sacrée » des sociaux-démocrates allemands ?

                En fait on en sait rien.

                Un peu comme Lumumba mort en héros, trop jeune pour avoir instauré une dictature à la façon Castro, ou l’ex président à vie du Zimbabwe je ne sais plus comment il s’appelle.


                • Le Poilu Le Poilu 7 novembre 2018 13:07

                  @Olivier Perriet
                  Il est mort le 31 juillet 1914 et la guerre de 14 a commencé le 3 août 1914. La France déclare la mobilisation générale le 1er août... Donc pas mort dans les premiers jours de celle-ci...


                • velosolex velosolex 8 novembre 2018 00:01

                  @Olivier Perriet

                  Avec de tels arguments, vous pouvez écrire la vie de la vierge Marie finissant maquerelle dans un bordel, et celle de Jeanne d’Arc finissant leader du front national !

                  Même en temps de paix, on se fend la pipe ! 


                • Cadoudal Cadoudal 8 novembre 2018 00:07

                  @velosolex
                  La vierge Marie, fais gaffe c’est pas halal progressiste...

                  "C’est un choix personnel. Ce prénom n’a rien à voir avec la guerre. Il ne faut pas voir la guerre partout. En France, plein de filles s’appellent Marie, c’est également un prénom connoté religieusement, mais on ne leur dit rien"

                  https://www.ledauphine.com/france-monde/2018/11/06/un-bebe-prenomme-jihad-la-justice-saisie


                • Arthur Gohin 8 novembre 2018 09:45

                  @velosolex
                    La paix et le respect de la vérité sont très liés. Si on écrit publiquement, il faut faire bien attention à ce que l’on écrit. Olivier Perriet a bien raison de corriger l’erreur. 


                • leguminator 7 novembre 2018 10:28

                  On peut être contre la guerre et avoir une pensée pour les pauvres types qui se sont faits dézinguer à cette époque...


                  • Et hop ! Et hop ! 7 novembre 2018 12:10

                    @leguminator :

                    Ce qu’on fête le 11 Novembre, c’est l’armistice, donc la fin de la guerre, pas son commencement, et aussi le courage de tous les soldats.


                  • chantecler chantecler 7 novembre 2018 18:46

                    @Et hop !
                    ...le courage , le sacrifice et les sacrifiés .
                    P. Pétain n’a pas vraiment risqué sa peau comme tous les hauts gradés , le haut commandement d’ailleurs .
                    Eux cherchaient à obtenir encore du galon et à se faire bien voir dans les sphères politiques .
                    Ils n’appartenaient pas aux m^mes classes que les combattants .
                    Et sacrifier des dizaines de milliers d’individus dans des offensives absurdes ça ne les dérangeait pas vraiment .
                    Au contraire ils obtenaient des promotions .


                  • foufouille foufouille 7 novembre 2018 10:39

                    comme il est contre, ben il est devenu citoyen de l’empire allemand puis du III° reich si il est aryen. sinon il est mort.

                    puis encore plus tard, il est devenu américain, japonais ou üntermenschen.


                    • julius 1ER 7 novembre 2018 10:48

                      excellent article ... et je constate que beaucoup de gens croient encore en cette phrase « plus jamais çà » ... la preuve en est que moins de 20 ans plus tard on a remis çà et de manière encore plus violente et horrible !!!

                      alors quelles conclusions tirer de tous ces carnages ????

                      mon avis est que si l’homme n’apprend rien de l’Histoire, il est condamné à :la revivre en ce sens ces propos de Brecht sonnent étonnement juste plus 1/2 siècle après les avoir prononcés .....

                      contrairement à ce que dit notre Président notre époque ne ressemble pas aux années 30 , par contre ce qui est beaucoup plus grave, c’est que l’Histoire que nous vivons actuellement utilise les mêmes ressorts ...Lénine a écrit un livre sur le stade suprême du Capitalisme « l’Impérialisme » .... et je conseille vivement à notre « bien aimé » Président de le lire car il apprendra nombre de choses sur le mouvement historique de la concentration de l’économie et ses méfaits en devenir ainsi que sur ses corollaires nationalisme, xénophobie, fracturation des sociétés, inégalités grandissantes qui sont des poisons ou des métastases rendant les prochains conflits plus que possibles !!!!


                      • JulietFox 7 novembre 2018 16:53

                        @julius 1ER

                        La guerre est la continuation de la politique, par d’autres moyens---Clauzewitz


                      • mmbbb 8 novembre 2018 07:43

                        @julius 1ER ce fut une guerre des empires liberaux qui a amena au suicide des nations Par ailleurs les accords de Sykes Picot mis un terme a hegemonie de l empire ottoman allie des allemands Apres ces accords le moyen orient fut partage notamment les britanniques prirent l actuel Irak Les nationaliste ont oeuvre pour la propagande Reduire cette guerre a un conflit franco allemand est absurde


                      • Arthur Gohin 8 novembre 2018 09:57

                        @julius 1ER
                         Lénine n’est rien d’autre qu’une brute sanguinaire. 
                         On peut tout aussi bien écrire un livre « l’impérialisme, stade suprême du communisme, ou aussi »l’impérialisme, stade suprême du catholicisme". 
                          Je conseille vivement de le comprendre.
                          Macron lui s’en moque, il ne lit rien il suit les directives des Rothschilds. 


                      • Tall Tall 7 novembre 2018 11:07

                        Ben oui, à l’époque, on n’avait encore pas la bombe atomique qui flanque la trouille à tout le monde.

                        On en serait aujourd’hui à 4 guerres mondiales sans l’arme nucléaire, la 3e étant même datable : 1962 ( crise des missiles de Cuba ).

                        En comptant que la 2e avait déjà fait 50 millions de morts, ça fait au moins 100 millions de vies épargnées.


                        • Tall Tall 7 novembre 2018 11:13

                          Quant à Jean Jaurès, il était persuadé qu’en étant zentil avec les zallemands, ils seraient zentils aussi du coup .... euuh ...

                          Résultat : il se fait flinguer au début de la guerre par un type qui n’était pas d’accord, et celui-ci a été acquitté après la guerre, tandis que la veuve de Jaurès a dû raquer les frais de justice.

                          J’ignore cependant si elle devenue la maîtresse du flingueur, l’histoire ne le dit pas.


                        • lloreen 7 novembre 2018 15:16

                          @Tall

                          Comme s’il y avait tous les méchants dans un camp et tous les gentils dans l’autre. Il y a de véritables méchants, les opportunistes et les suiveurs et les situations à géométrie variable qui font que les limites sont très floues.
                          Il me semble que cela dure depuis la nuit des temps de part et d’autre des frontières sans doute à cause de raisonnements primaires dus à une propagande outrancière et une manipulation des masses.


                        • chantecler chantecler 7 novembre 2018 18:48

                          @Tall
                          Très malin ton commentaire !
                          Décidément ....


                        • Tall Tall 7 novembre 2018 19:29

                          @chantecler
                          Tes arguments me pétrifient


                        • Tall Tall 7 novembre 2018 19:40

                          @chantecler

                          Et puisque tu fais le déni de l’Histoire ( un déluge de sang ), un conseil : ne regarde surtout pas la préhistoire, c’est encore pire.
                          On sait que l’homo sapiens a une origine unique située quelque part en Afrique. Et qu’il a progressivement envahi toute la planète en quelques milliers d’années. Coïncidence curieuse : tous les autres hominiens qui l’ont croisé ont mystérieusement disparu ...
                          L’enquête est en cours, la police s’interroge.


                        • Taverne Taverne 7 novembre 2018 11:15

                          L’itinérance mémorielle passera-t-elle par le souvenir des caporaux de Souain ou cette affaire insupportable sera-t-elle passée par les armes de l’Oubli et ce, malgré que Stanley Kubrick en ait fait un grand film : les Sentiers de la Gloire". 


                          • mmbbb 11 novembre 2018 10:43

                            @Taverne tres bon film joue par un grand acteur K Douglas et censure pendant longtemps L absurdite de cette guerre decrite 


                          • bonnes idées 7 novembre 2018 11:50

                            Oui et puisque c’est le bagdad bahn qui est à l’origine de cette guerre monstrueuse entre l’Angleterre et l’Allemagne alors il n’y a rien à chercher au delà de cela. La France encore une fois complice dans son destin tragique ne s’en remettra jamais.


                            • baldis30 7 novembre 2018 17:53

                              @bonnes idées

                              BONSOIR 
                               Le BBB est un élément parmi d’autres pas plus , pas moins : tout le monde avait envie d’en découdre ! Voir par exemple l’alliance intellectuelle réelle de Gallé , le protestant au demeurant aussi pianiste ayant vécu à Weimar ce qui donne une idée et de Daudet le catholique monarchiste !


                            • velosolex velosolex 8 novembre 2018 00:48

                              @baldis30
                              On a toujours tendance à projeter nos vues et nos valeurs sur une époque qui n’avait rien à voir, pétri du sens de l’honneur, du sens du devoir et de la nation. 
                              Je ne me hasarderais pas à en faire la négation, car cela ne ressemble à rien, si ce n’est que de se moquer des gens qui y ont cru, à tort ou à raison, et qui se sont sacrifiés, ou qu’on a sacrifié. Mais beaucoup de volontaires n’ont pas eu à être poussé dans le dos à cette époque ; Il y eut des gamins de 16 ans, et des grands père de 60 qui trichèrent sur leur âge. 
                              L’Histoire, c’est cela ; On reste dubitatif devant le climat de l’époque, qui sans aucun doute nous aurait fait ressembler à ces hommes, pris dans la spirale de l’histoire, chantant les paroles des chansons qu’étaient sur toutes les lèvres... Renoir disait que chaque homme n’est plus ni moins qu’un bouchon sur une rivière, suivant le courant, assez malin parfois pour dévier sa route vers le coté. 
                              Appolinaire nous a dit « Dieu que la guerre est jolie »..Fernand Léger s’est extasié sur son esthétisme, même Thomas Mann vantera les vertus de la guerre, pour une jeunesse trop molle. Du moins les premiers temps ;..Après guerre, nombre de peintres allemands comme Otto Dix peigneront les gueules cassées...https://bit.ly/2JLqtOt
                              Giono écrira le « grand troupeau », qu’on mène vers l’abattoir...Ca devait pas être très gai de se promener dans les bourgs...La gueule de bois au milieu des gueules cassées


                            • juluch juluch 7 novembre 2018 11:53

                              Hommage à nos Anciens ! on les remercie pour leurs sacrifice !

                              11 Novembre jour férié et jours de commémoration !VIVE LA FRANCE


                              • lloreen 7 novembre 2018 15:03

                                @juluch

                                Je ne contredirais pas votre commentaire. Il est juste d’honorer la mémoire de tous ces pauvres gens, pas seulement les combattants, qui ont été les victimes de ces massacres mémorables.

                                Mais un moment, continuer à commémorer des événements sans en tirer les enseignements ni en étudier les tenants et les aboutissants vire à l’aveuglement. Et c’est à cette limite que je me heurte.
                                Les massacres effroyables n’ont malheureusement pas cessé. Ils sont moins spectaculaires car les victimes tombent pas millions chez elles, dans d’autres conflits : la précarité, la paupérisation galopante, la pollution ...Elles meurent lentement mais sûrement, loin des regards.

                                La masse laborieuse est passée du stade de chair à canon à celui de chair économique, taillable, corvéable et jetable au profit exclusif de castes qui ont été et sont encore toujours à l’origine de tous les maux qui affectent décennie après décennie les classes dites populaires qui commencent à suffoquer suite à la lente asphyxie dont elles font les frais.
                                Bon nombre de ceux qui se rendent devant les stèles continuent année après année à faire comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes...sans réfléchir au fait qu’il serait quand même grand temps de s’attaquer aux problèmes pour y remédier .


                              • juluch juluch 7 novembre 2018 15:13

                                @lloreen

                                C’est vrais aussi, mais je réagissais fortement à l’article que j’ai trouvé déplacé pour les 100 ans de la WWI.

                                je porte la tenue et ça m’a fait honte pour nos anciens morts ou encore parmi nous.


                              • lloreen 7 novembre 2018 15:27

                                @juluch

                                Je n’ai connu aucun conflit armé mais je ne peux pas fermer les yeux sur le fait qu’ils n’ont jamais cessé.A ce jour, il y a la guerre dans de nombreux pays.Ceux qui en font les frais sont les combattants mais encore plus les civils.

                                Voir monsieur Macron-dont je me demande s’il n’est pas un bio-robot tant son apparence est étrange et son discours encore plus venir en donneur de leçons et traverser le paysage entouré de son aréopage folklorique pour commémorer des horreurs dont ses commanditaires -la caste sataniste des Rothschild et consorts sont les premiers responsables en tant que financeurs me donne froid dans le dos dans ce contexte surréaliste.


                              • lloreen 7 novembre 2018 16:03

                                @juluch

                                Personnellement, j’ai honte en voyant le massacre de toutes les espèces (animale,végétale,...) à l’échelle planétaire.
                                On ne peut commencer à résoudre les problèmes qu’à l’échelon local et j’ai l’impression que les gens autour de moi hibernent toute l’année...ce qui est plutôt paradoxal à l’heure du réchauffement climatique.


                              • juluch juluch 7 novembre 2018 17:05

                                @lloreen

                                je pense qu’il ,ne faut pas tout mélanger.

                                là on parle d’un hommage nationale à la fin de la WWI, un hommage important pour nos anciens, pour leurs familles et puis nous aussi ici sur le net vu que l’on a eu aussi des nôtres qui ont fait cette guerre.

                                ensuite le débat sur l’écologie est....un autre débat. smiley


                              • lloreen 7 novembre 2018 17:44

                                @juluch

                                Il n’y a pas eu de « fin » de la première guerre mondiale en 1918, pas plus qu’elle n’a été la première. Il n’ y a jamais eu de fin de guerre mais des guerres perpétuelles.
                                Qui a inventé ce concept totalement décalé de « première guerre mondiale » en 1914...je n’en sais rien et ce n’est pas le sujet mais de temps en temps il faut quand même se poser quelques questions surtout quand on constate que les guerres n’ont jamais cessé.

                                Le fin du fin étant quand même qu’il n’y a JAMAIS eu de traité de paix depuis la « fin de la première guerre mondiale » mais que des armistices, ce qui est loin d’être la même chose.Il n’est peut-être même pas superflu, surtout le 11 novembre, de se demander pour quelle raison.


                              • lloreen 7 novembre 2018 18:13

                                "je pense qu’il ,ne faut pas tout mélanger.

                                « 
                                (...)

                                 »ensuite le débat sur l’écologie est....un autre débat"

                                J’ai bien compris le sens de la démarche mais à mon sens on ne peut pas rendre un hommage d’un côté en permettant allègrement le massacre de tout ce qui vit sur cette planète. Ce n’est pas un comportement très responsable. Tuer les gens, les animaux, les espèces végétales, polluer et faire comme si de rien n’était depuis cent ans est tout de même à mon avis très paradoxal...


                              • Arogavox 7 novembre 2018 22:37

                                @lloreen
                                très juste, pertinent et profond :
                                   
                                « Les massacres effroyables n’ont malheureusement pas cessé.
                                Ils sont moins spectaculaires car les victimes tombent pas millions chez elles, dans d’autres conflits : la précarité, la paupérisation galopante, la pollution ...Elles meurent lentement mais sûrement, loin des regards.
                                 »

                                   

                                 Pour frapper les esprits, inspirer un déclic susceptible de favoriser un changement de paradigme, on peut même suggérer cette traduction de faits actuels :
                                  une guerre civile larvée, qui fait vraiment des morts et qui torture, lentement, systématiquement, avec préméditation en réunion :
                                 la différence d’avec l’idée que l’on se fait classiquement des guerres n’est qu’une question de durée des tortures et mises à mort ; 
                                 pour preuve ?  qu’est-ce donc qu’une réduction non ’naturelle’ des espérances de vie si ce n’est une mise à mort ? ...
                                 Qu’est-ce donc qu’une exclusion sociale, est un déni de dignité (avec des Françaises et des Français qui seraient des ’rien’) si ce n’est une torture psychologique et plus, avec toutes ses conséquences ... ?


                              • velosolex velosolex 8 novembre 2018 00:57

                                @lloreen
                                BASF, Bayer et Dupont de Nenours, qui pourvoyaient en gaz et en obus, n’ont même pas eu à traverser la rue pour recycler leurs saloperies sous formes de pesticides, et il y a fort à parier que les bébés sans bras sans mains, du scandale actuel, lié au REMERA, soient des victimes de la guerre de 1914-2018


                              • velosolex velosolex 8 novembre 2018 01:11

                                @velosolex

                                C’est même précisément cela le grand mensonge ; La guerre de 14 nous a fait rentrer dans quelque chose d’inédit, qui se poursuit toujours ; La soumission aux diktats du capitalisme mortifère, un état abandonnant ses principes de contrôle, faisant confiance aux ingénieurs, qui inventent, qui mettent au point, qui ne font plus objet de contrôle, laissés à leur folie. L’EDF et ses centrales atomiques étant par exemple cet état dans l’état, qu donne ces ordres à des pantins qui n’ont plus de principe directeur
                                Le ministère du plan a disparu, d’ailleurs, un révélateur. Nous n’anticipons plus, nous suivons, tentant de nous adapter à des progrès mortifères, dont l’intérêt doit avant tout doit être économique, liés à l’intérêt de quelque prince, montrant que nous sommes retombés dans la barbarie du moyen age, que nous avons rompu avec les lumières. 
                                La guerre a été déplacé sur le champ agricole, avec une déclaration de guerre au vivant ; Oiseaux, mammifères, mais aussi abeilles, source de pollinisation. Les animaux ne mettent pas de masques à gaz, anticipant notre mort programmée, sur fond d’accélération des maladies neurovégétatives et des cancers..


                              • Arthur Gohin 8 novembre 2018 10:04

                                @lloreen
                                 Excellant


                              • lloreen 8 novembre 2018 20:46

                                @velosolex

                                J’en suis persuadée.
                                Quand on regarde ces atrocités avec le recul, on ne peut pas ignorer que tous les profiteurs de guerre sont devenus de plus en plus riches de fusions en fusions et de fusions-acquisitions en fusions-acquisitions, la spécialité de monsieur Macron du temps de son association avec Rothschild...
                                Le Dr Mathias Rath a d’ailleurs très bien résumé le problème dans cette vidéo tout en insistant sur le devoir que nous avons tous à ne pas nous laisser aveugler par ces marchands d’illusion dont l’industrie de la mort -sous toutes ses formes est la spécialité de la « maison » (Rothschild)...
                                https://michelduchaine.com/2014/06/25/livre-numeriqueles-racines-nazies-de-lunion-europeenne-de-bruxelles-par-dr-mathias-rath/

                                Un tel scandale des bébés nés sans bras a déjà éclaté en Allemagne dans les années 1960 ainsi qu’au Canada...
                                Quel est le nom de cette société qui bénéficiait d’une masse d’esclaves pour faire tourner son industrie de guerre et s’en servir comme « rats de laboratoires » au cours d’infâmes expérimentations...pour tester dès les années 1940 les effets d’empoisonnements.

                                Qui commémore cette horreur et à quelle date ? Quels sont les monuments aux morts sur lesquels apparaissent les noms de toutes ces pauvres victimes ?
                                J’ai mon opinion, personnelle, à ce sujet et j’ai la désagréable impression que ces commémorations servent davantage à « fêter des carnages » à l’insu évidemment de bon nombre de participants parce qu’il y a trop d’évidences tout au long de l’histoire pour penser que tout cela n’est pas intentionnel.


                              • lloreen 7 novembre 2018 14:44

                                Paul Valéry a très bien cerné le sujet en le résumant en une seule et si juste phrase :

                                « La guerre, c’est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas. »



                                • Ruut Ruut 7 novembre 2018 15:21

                                  C’est quoi les causes de la première guerre mondiale ?


                                  • velosolex velosolex 7 novembre 2018 18:33

                                    @Ruut
                                    J’ai lu pas mal de bouquins sur l’origine, par les acteurs de l’époque, et eux mêmes sont loin d’être d’accord. Stephan Zweig, un intellectuel s’est trouvé ahuri lors de la proclamation de guerre, tout comme son pôte Romain Rolland. Sans doute ces deux progressistes pro européens refusaient de croire au suicide. Dans « le monde d’hier » ses mémoires, un document précieux, Zweig parle très bien de cette europe là qui ne pouvait pas admettre le retour à la barbarie, après les progrès qui caractérisèrent l’europe...Ce n’était pas l’avis de beaucoup de nationalistes, qui virent dans la guerre une exhalation des valeurs oubliées, un moyen de se ressourcer. Et des types comme Léger et Apollinaire l’ont célébré. Maurras s’attend lui à la guerre, et s’inquiète tout de même de la disproportion des forces...Quand on regarde les journaux de l’époque, et même les livres d’école il y a tout de même une exaltation de l’esprit guerrier, de la soif de revanche. Mais beaucoup d’hésitation sur le bord du vide. Comme dans les autres pays.
                                    A partir du moment qu’un domino tombe, les autres se laissent entraîner. Se trouve une raison. L’Angleterre voulait arrêter les volontés impériales de l’Allemagne industrielle, la France récupérer l’Alsace lorraine, la Russie était rétive mais fidèle à ses alliances....« Les somnambules » de Christopher Clark, sont une bonne analyse d’une situation que n’avait sûrement rien d’inéluctable, contrairement à 40 ! Il aura suffi peut être que d’un serbe....


                                  • chantecler chantecler 7 novembre 2018 19:43

                                    @velosolex
                                    Oh !
                                    C’est la Russie qui a déclaré la guerre à l’Autriche Hongrie qui avait déclaré la guerre à la serbie etc etc


                                  • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 2018 19:59

                                    @chantecler
                                    Et si aujourd’hui le Pakistan envahissait la Slovénie ?

                                    Merkel et Macron envahiraient la Hongrie ?

                                    Vivement que le Pakistan intègre l’Union Européenne...

                                    http://www.fdesouche.com/1101699-la-slovenie-naccepte-plus-aucun-migrant-le-droit-dasile-est-supprime-selon-un-journal-italien


                                  • Jean Keim Jean Keim 7 novembre 2018 20:48

                                    @Ruut

                                    La première guerre mondiale a probablement été ourdie pour enrayer l’internationale ouvrière, cette fraternité entre les travailleur qui se développait dans beaucoup de pays au dessus des idéologies, des nationalismes et autres « ismes », ce mouvement aurait pu renverser la puissance des nantis qui en avait une trouille bleue, alors ces derniers ont inventé la guerre de 14 pour détourner les travailleurs de leurs idéaux. Je vous conseille de lire l’ouvrage de Jacques R. Pauwels, 1914-1918 La Grande Guerre des Classes aux éditions Aden.


                                  • Jean Keim Jean Keim 7 novembre 2018 20:52

                                    @velosolex

                                    Peut être ne connaissez-vous pas le livre de Jacques R. Pauwels, 1914-1918 La Grande Guerre des Classes aux éditions Aden. il jette un éclairage nouveau sur les origines de la guerre 14-18, ou plus exactement 14-45.


                                  • velosolex velosolex 7 novembre 2018 21:35

                                    @chantecler
                                    C’est le jeu des alliances... La responsabilité de la serbie est au centre du jeu de dominos ! Le climat nationalisme en Serbie avait armé le bras de l’assassin. La Serbie avait accepté huit des neufs conditions exigées par l’Autriche en guise de rétorsion, tout, sauf la présence d’enquêteurs autrichien sur territoire serbe (cela fait penser aux enquêteurs en Irak en 2003).
                                    La guerre emportera tout ce jeu de fleurets mouchetés d’alliances, et de volonté d’extension matoise. Les Romanov seront emportés par le retour de manivelle de la guerre. 
                                    C’est la guerre des excés et des etc...


                                  • velosolex velosolex 7 novembre 2018 23:35

                                    @Jean Keim 7

                                    Je note. Merci du tuyau
                                    Mais peut être devrait on parler de 1914-2018...


                                  • Jean Keim Jean Keim 8 novembre 2018 08:21

                                    @velosolex

                                    Je crois que sur ce point nous nous comprenons, l’Histoire commence avec l’écriture et depuis que les hommes ont une histoire il y a toujours eu des guerres, dans qq. centaines ou milliers d’années, quand les cours d’histoire tenteront d’expliquer aux enfants ce que c’était que la guerre, ils diront qu’elle s’est déroulée durant des millénaires sans interruption sur notre planète.


                                  • France Républicaine et Souverainiste France Républicaine et Souverainiste 7 novembre 2018 16:33

                                    On commémore les soldats tués durant la grande guerre, pas les enjeux patriotiques ou autres... Quant aux déserteurs, ce sont les égoistes qui laissent les autres se battre à leur place... Il convient de remettre les choses à l’endroit !


                                    • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 2018 17:13

                                      @France Républicaine et Souverainiste

                                       Quant aux déserteurs, ce sont les égoistes qui laissent les autres se battre à leur place...

                                      Comme nos migrants qui désertent leurs pays au lieu de se battre pour un meilleur avenir ?


                                    • baldis30 7 novembre 2018 18:07

                                      @zygzornifle

                                       désertent-ils ? la mort ou le départ  ? les grandes immigrations existent faut-il rétroactivement condamner les italiens fuyant la misère à partir du milieu du XIXème siècle ? Le problème a été posé même à l’Opéra par « la fianciulla del ovest » de Puccini ...
                                      Se battre sur place.... ? A mains nues ? Encore faudrait-il les aider à rester comme par exemple ce Conseil Général qui accueille depuis pas mal de temps et finance des jeunes en devenir agricole et fournit enseignement tout en donnant au pays d’origine le matériel rénové qui ne sert plus en France ?


                                    • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 2018 17:08

                                      S’il y a un jour une guerre je retournerai mon arme vers celui qui m’obligera a la faire .....


                                      • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 2018 17:12

                                        On sort l’ouvrier de l’usine qui bossait pour engraisser son patron et tous les parasites de la politique , on l’envoyait se faire trouer la paillasse pour ces escrocs qui eux n’allaient pas au front mais consolaient la veuve et une fois fini les survivants bien souvent très mal en point retournaient comme esclaves au boulot pour faire vivre toute cette caste de sales parasites ....


                                        • zygzornifle zygzornifle 7 novembre 2018 17:15

                                          la guerre c’est un massacre de gens qui ne se connaissent pas au profits de gens qui se connaissent mais qui ne se massacrent pas ....


                                          • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2018 09:26

                                            @zygzornifle
                                            la guerre c’est un massacre de gens qui ne se connaissent pas au profits de gens qui se connaissent mais qui ne se massacrent pas ....
                                            Paul Valery


                                          • Jean Keim Jean Keim 7 novembre 2018 20:23

                                            On peut faire du fric avec la drogue, la prostitution, la spéculation, l’esclavage (mais un esclave n’est pas un consommateur, d’où leur disparition dans les pays industrialisés), avec l’art, la politique, la religion, etc., mais le plus juteux sur le long terme c’est la guerre, voilà vous savez tout.


                                            • Jean Keim Jean Keim 7 novembre 2018 20:25

                                              Mon commentaire colle bien avec celui écrit par zygornifle.


                                            • Hervé Hum Hervé Hum 7 novembre 2018 21:36

                                              M E R C I  !!!!!!!!!!!!


                                              • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 2018 22:43

                                                Deux fois en deux jours ! La fenêtre d’Overton est en train de bouger. Ce qui ne pouvait pas se dire, même en privé, il n’y a pas si longtemps, se dit à présent ouvertement devant le Président de la République et les caméras.

                                                Et ce sont des vieux qui le font. Bravo à eux !

                                                https://twitter.com/GaspardAlizan/status/1060247975430119424?ref_src=twsrc%5Etfw


                                                • troletbuse troletbuse 7 novembre 2018 22:51

                                                  @Cadoudal
                                                  Bien emmerdé notre P. des riches par la question. Mais ce menteur, une fois de plus, a encore biaisé et a essayé de détourner le sujet.


                                                • troletbuse troletbuse 7 novembre 2018 22:54

                                                  @Cadoudal
                                                  Regarde une deuxième fois. Micronimbus se gratte le pif. Or c’est un geste inconscient qui signifie qu’il ment.


                                                • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 2018 23:36

                                                  @troletbuse
                                                  Évidemment qu’il ment...

                                                  -C’est votre parole...

                                                  -Je la retiens...

                                                  On sent Macron mal à l’aise face à la droiture...


                                                • troletbuse troletbuse 7 novembre 2018 23:42

                                                  @Cadoudal
                                                  Bien sûr mais le geste de se toucher le pif est évident et même deux fois de suite.


                                                • Cadoudal Cadoudal 7 novembre 2018 23:47

                                                  @troletbuse
                                                  Le brave ancien combattant, il à peut-être pas eu l’habitude de fréquenter les banquiers, il à l’air dit croire lui aux bobards de Manu...
                                                  Espérons qu’il ait une bonne mémoire .

                                                  Prosper Hier

                                                  Les journalistes du Monde sont horrifiés car Zemmour ou Obertone vendent des livres non subventionnés alors que le Monde ne vit que des aides à la presse. Si demain les aides à la presse s’arrêtent ils vont être obligés de dire la vérité sur le grand remplacement pour vivre,horrible !!!

                                                  https://www.lemonde.fr/m-actu-chroniques/article/2018/11/06/au-carlton-de-lille-un-franc-parler-de-souche_5379479_4573473.html


                                                • troletbuse troletbuse 8 novembre 2018 00:05

                                                  @Cadoudal
                                                  Je viens de trouver ca mais j’ai pas eu le temps de voir si il y a vait une vidéo

                                                  https://fr.news.yahoo.com/ne-massacre-personne-macron-r%C3%A9pond-152845021.html?guccounter=1


                                                • troletbuse troletbuse 8 novembre 2018 00:07

                                                  @Cadoudal
                                                  S’il te plait
                                                  Dis L’Immonde et non le Monde  smiley


                                                • Arthur Gohin 8 novembre 2018 10:14

                                                  @troletbuse
                                                  C’était déjà l’opinion du Géneral de Gaulle.


                                                • charly10 8 novembre 2018 09:14

                                                  Certains refont l’histoire, uchronie .Aucun des commentateurs n’a connu l’époque, 1914 1918.Comment aurions-nous réagit, nous n’en savons rien, même ceux qui crient « au loup » sur les décideurs de l’époque. Autre temps, autre contexte.

                                                  On peut être critique quant à la conduite des opérations, par des généraux type Nivelle, Mangin, responsables des massacres du chemin des dames, ou Foch et Allenby sur la Somme et l’Artois, et je suis le premier à le regretter. C’est pour cela qu’il faut célébrer ces hommes dans les villages, autour du monument aux morts, plutôt que de célébrer les maréchaux aux invalides.

                                                  Qu’on en ait fusillé quelques-uns est également une honte, car ils n’étaient pas déserteurs mais seulement fatigués, et conscients des erreurs de commandement.

                                                  Je conçois l’antimilitarisme, pas le défaitisme.

                                                  Les soldats de base ont subi et encaissé avec courage, et résignation, même si certains n’étaient pas convaincus. Ne pas oublier que c’est l’empire allemand qui a envahi le territoire français et soumis pendant 4 longues années les peuples des régions Nord et Est de la France.

                                                  Rien que pour le souvenir de tous ces poilus français de toutes confessions et des pays coloniaux tombés au combat, on se doit de se souvenir par respect. Dire cela n’a rien à voir avec le fascisme ou la xénophobie.


                                                  • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2018 09:24

                                                    @charly10
                                                    je n’avais pas lu ton com avant d’écrire le mien ... je partage !


                                                  • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2018 09:22

                                                    moi ce qui me gêne un peu aux entournures c’est l’hommage rendu aux maréchaux ... Pétain ou pas Pétain ...

                                                    quand on pense qu’ils menaient la guerre à plus de 100 km du front et qu’ils ont envoyé à la boucherie des centaines de milliers de poilus avec des charges sur plusieurs centaines de mètres en rase campagne ... la plupart fauchés par les mitrailleuses allemandes ... et même pire ils ont longtemps porté le pantalon rouge « garance », excellente tenue de camouflage smiley

                                                    les généraux d’empire ça avait une autre gueule ... ils chargeaient à la tête de leurs troupes ...

                                                    hommage aux soldats !


                                                    • velosolex velosolex 8 novembre 2018 09:57

                                                      @nono le simplet
                                                      La garance est une plante du sud de la france, ont on extrait la couleur rouge, technique mise à mal par la chimie, surtout allemande, qui obtiennent alors des couleurs de synthèse.
                                                      Le choix du pantalon rouge est en relation. Il faut soutenir l’industrie française en danger...
                                                      La moitié des morts Français sont morts pendant les premiers mois pour soutenir donc l’économie.
                                                      Sans doute pas qu’à faute de ce foutu pantalon qu’avait le mérite de ne pas être salissant en ces temps d’hémoglobine, mais faut avouer que les kmers verts arrivaient à mieux s’en sortir...
                                                      On adopta le bleu horizon, pas terrible non plus, sauf pour ceux qu’arrivaient à se planquer derrière un nuage.


                                                    • nono le simplet nono le simplet 8 novembre 2018 10:56

                                                      @velosolex
                                                      l’horizon étant une plante éphémère et furtive dans laquelle se cachent les pieds des arcs en ciel ...


                                                    • Hervé Hum Hervé Hum 8 novembre 2018 10:35

                                                      Le vrai courage, c’était de déserter, pas d’obéir à faire la guerre.

                                                      et le vrai combat, c’était de faire la révolution contre ce gouvernement (comme les précédents) inféodé aux intérêts des possédants, qui pour mâter son prolétariat contre ses velléités de justice sociale, sollicita la guerre, à ses partenaires européens, eux même au prise avec leur propre prolétariat. Comme cela fut fait pour mâter la commune de Paris d’ailleurs.

                                                      Ainsi, pendant que les dirigeants faisant la guerre ensemble, les soldats, tous des prolétaires sauf exception, la faisait contre eux même.

                                                      Le résultat fut la mort de 19 millions d’hommes et de ces millions de blessés, souvent mutilés, où, loin de leur rendre justice, on les assassines une seconde fois avec ces hommages cachant la vérité sur les raisons de leur mort. Pour perpétrer un mensonge qui loin d’être dénoncé, est devenue une pseudo vérité où encore aujourd’hui, comme le rappelle Pierre Sarramagnan-Souchier, tout est fait pour les préparer à s’entre tuer une nouvelle fois. Et ce, en usant du même artifice. La patrie en danger, mais qui cache toujours la vrai raison, le capital des possédants en danger.

                                                      Quand le peuple est affamé et réclament le sang des coupables de sa misère, il ne faut pas qu’il regarde à l’intérieur ceux qui le gouverne et vivent sur sa peau, mais à l’extérieur ou bien, que ce soit celui qui à l’intérieur est désigné comme l’étranger, celui qui doit être renvoyé à l’extérieur.

                                                      Mais comme le remarque Tall, si aujourd’hui la guerre tarde a revenir sous nos latitudes, c’est qu’entre temps est apparut l’arme nucléaire qui n’épargne personne. Qu’à cela ne tienne, la guerre dites froide suffit à contrôler les peuples et nos dirigeants y travaille d’arrache pied !

                                                      On va donc célébrer des bouchers pour les remercier de leur efficacité à envoyer à l’abattoir des millions d’êtres humains,. Par milliers chaque jour, sans doute même devaient t’ils f aire des paris à celui qui en tuerait le plus en une journée.

                                                      Où la polémique autour du maréchal Pétain sert surtout à faire diversion, donner du grain à moudre aux idiots de services et continuer à s’apitoyer sur les conséquences sans jamais regarder les causes.


                                                      • charly10 8 novembre 2018 11:38

                                                        @Hervé Hum

                                                        « On va donc célébrer des bouchers pour les remercier de leur efficacité à envoyer à l’abattoir des millions d’êtres humains ».

                                                         On ne célèbre pas les généraux, on célèbre avant tout les poilus, ceux qui ont combattu contre leur gré, quelquefois avec résignation mais beaucoup de courage et de sacrifice.

                                                        Je doute que, dans des circonstances identiques, la réponse des citoyens d’aujourd’hui, soit au même niveau d’abnégation.


                                                      • velosolex velosolex 8 novembre 2018 11:43

                                                        @Hervé Hum
                                                        Je suis assez prudent sur ce genre d’affirmation, à propos de la guerre de 14, bien qu’étant pacifiste de cœur. Le monde de 14 est encore imprégné d’idéaux chevaleresques, de patriotisme, et même les fils des généraux d’industrie ont souvent péri dans cette boucherie. On a envie de projeter ses valeurs et ses dégoûts, mais je ne pense pas qu’elles étaient dominantes à cette époque. La vanité, la bêtise, la croyance imbécile qu’on va être épargné est le marqueur de ces années. Les soldats, bien sûr, évolueront sous le poids des évidences du massacre inutile, de la bêtise meurtrière. Lire les mémoires de Louis Berthas, tonnelier, est un repère utile pour comprendre l’époque. A l’arrière, tout va bien. Les gus sont à l’ouest. Là les écrits de Proust, dans « le temps retrouvé », sont intéressants. Il raconte le sentiment de beauté qu’il a eu en voyant un combat aérien au dessus de la capitale, et le passage d’un zeppelin. « Mon dieu que la guerre est jolie ! » disait Appolinaire. Bien des artistes ont chanté la guerre. De Fernand Léger à Junger. Un bain de régénérescence. Pas des artistes mineurs, mais de ceux qui sentent au niveau atavique les aspirations de la foule et du temps ; C’est pour cela que je dirais que ce suicide collectif s’est fait avec la complicité d’une grande partie de la population. Ce qui nous ramène aux notions de bien, de mal, et de sens de la vie, dans un univers en proie à de grandes mutations. Comme la guerre de 30 ans et ses horreurs a crée un catharsis dans l’europe du 17 siècle, celle ci l’ a fait durablement pour nous. 


                                                      • Hervé Hum Hervé Hum 8 novembre 2018 13:45

                                                        @velosolex

                                                        Je comprend ce que vous écrivez, c’est ainsi que j’ai été conditionnée à voir la chose, mais c’est surtout pour oublier ce que j’écris sur les motivations réelles de ceux qui ont poussé à la guerre, c’est à dire, la menace du prolétariat de revendiquer plus de justice sociale à une époque où la bourgeoisie appelait le prolétariat, la « canaille » pour marquer tout le mépris qu’elle lui portait où lui donner le minimum lui paraissait encore trop.

                                                        Aussi, quoi de plus naturel que d’envoyer à l’abattoir la canaille récalcitrante ?

                                                        Après, c’est toujours la même technique consistant à voir l’arbre qui cache la forêt, car je doute que si on regarde les statistiques, on trouve le même % de morts du coté de la haute bourgeoisie que des ouvriers. Pour la petite bourgeoisie, les % doivent se rapprocher, mais plus on monte dans la hiérarchie, plus l’écart est grand.

                                                        Je ne ni donc pas qu’il y en eut et que la loi se voulait égalitaire dans le texte, mais dans la réalité, cela m’étonnerait.

                                                        Les massacres n’étaient donc pas inutile pour la bourgeoisie qui craignait plus que tout les idées communistes de l’époque et c’est bel et bien cette peur qui liait la bourgeoisie française à la bourgeoisie allemande.

                                                        Pour preuve, je n’ai pas souvenir d’avoir vu un seul documentaire à la télé traitant des causes de la guerre, parler de cette raison, mais uniquement de l’assassinat de l’héritier au trône d’Autriche et des jeux d’alliances entre nations, mais jamais de la menace de l’alliance internationale du prolétariat. Tous les livres d’histoires ou documentaires que j’ai visionné prennent soin de ne pas relier les deux.

                                                        Car juste avant l’entrée en guerre, le prolétariat français et allemand étaient unis contre leur bourgeoisie respective, mais que le mot d’ordre fallacieux « la patrie en danger » va d’un seul coup en faire des ennemies mortels et détruire cette alliance qui représentait et représente d’ailleurs toujours, la pire des menaces.

                                                        C’est, aujourd’hui, la même technique qui est utilisé et les mêmes dindons qui doivent servir de farce.


                                                      • Hervé Hum Hervé Hum 8 novembre 2018 14:03
                                                          • @charly10

                                                            Je doute que, dans des circonstances identiques, la réponse des citoyens d’aujourd’hui, soit au même niveau d’abnégation.

                                                            et ce serait la meilleur des choses !

                                                            Mais c’est sans compter avec la propagande actuelle jouant le principe du pompier pyromane, pour d’un coté parler de fraternité universelle et de l’autre, attiser les haines entre les peuples par le biais de la concurrence ou guerre économique entre prolétariat de tous pays, accentué par le flux migratoire provoqué sciemment.

                                                            Et là, les élections de trump aux USA, de Bolsonaro au Brésil, de l’échec des parties dits de gauches un peu partout en raison de la pression économique exercé par la ploutocratie contrôlant les principaux gouvernements occidentaux, préparent bel et bien le prolétariat de tous les pays à la guerre contre eux même et toujours par l’intermédiaire du mot d’ordre « la patrie en danger ».



                                                      • velosolex velosolex 8 novembre 2018 14:16

                                                        @Hervé Hum
                                                        Les idées communistes sont encore bien embryonnaires, et beaucoup de paysans les rejettent en France. Cette internationale des prolétaires a mon avis n’a pas été le déclencheur, car anecdotique...La phobie des rouges, après la révolution soviétique, sera bien plus grande à partir des années 20, et une des composantes de la seconde guerre... Pas en 14.. Le nationalisme était depuis 70 très présent en France, un pays alors en expansion bourgeoise, où les progrès sociaux amenèrent un optimisme envers le progrès, notion qui de valeur positive va s’inverser après guerre
                                                        . Cette guerre a été une catastrophe pour la plupart des gens, bourgeois compris. Car c’est un pays vainqueur mais ruiné qui émerge en 18. Pas de vainqueur en fait....L’Europe va s’enfoncer, et perdre ses valeurs, son aura, son économie, sa place, au bénéfice des états unis. La chute de posture amenant la perte de l’empire colonial date aussi de cette guerre. Les idées de supériorité des blancs, d’un devoir de civilisation, que même Jean Jaurès soutenait
                                                        Donc s’il y a eu un plan derrière cela, il était l’oeuvre d’un fou. La théorie des alliances est têtue car elle tient, et est plus complexe qu’elle en a l’air, car la Serbie, d’où tout part, et soutenue par la France et la Russie. L’empire austro Hongrois ne veut pas d’une guerre européenne, mais joue sa place face à cette Serbie de plus en plus nationaliste, et qui vient de liquider un dirigeant. Cet assassinat anecdotique, à peine traité par la presse, va mettre du temps à allumer le feu. Les autrichiens vont fixer au début des mesures de rétorsion, envers les serbes, que ceux ci vont accepter sauf une ; La venue d’inspecteurs. On est au bord du précipice. Mais encore en équilibre. Jusqu’au moment où on ne l’est plus. Une guerre locale va dégénérer, car chacun a des intérêts, ou pense en avoir dans une victoire, qui sera forcément rapide. 


                                                      • Hervé Hum Hervé Hum 8 novembre 2018 15:35

                                                        @velosolex

                                                        Votre début de commentaire ignore un fait important, c’est l’histoire de la commune de Paris et celle ci, contredit ce que vous écrivez. L’internationale des prolétaires ou travailleurs n’est donc pas anecdotique, elle est fondamentale. Ensuite, la phobie ne fera que se poursuivre et provoquera la 2ème guerre mondiale et permettra les lois sociales qui aujourd’hui sont battues en brèche et face auxquelles, le prolétariat occidental en vient à vouloir en découdre avec les autres prolétaires pour défendre ses pseudos acquis sociaux, parce qu’il ne veut pas s’en prendre à sa propre oligarchie. Pseudos acquis, car ils ne sont qu’une contrainte imposé par la guerre froide, dont la fin a permis d’amorcer le retour du système tel qu’en lui même.

                                                        Ensuite, parler des nations comme la propagande nous l’enseigne dès l’école, consiste à prendre des vessies pour des lanternes. La manipulation des cogito se faisant quasi exclusivement par le confusionnisme.

                                                        Plutôt qu’un long discours, je vous recopie ce qu’écrivait Voltaire et qui est toujours autant d’actualité.

                                                        "

                                                        Quand nous parlons de la sagesse qui a présidé quatre mille ans à la constitution de la Chine, nous ne prétendons pas parler de la populace ; elle est en tout pays uniquement occupée du travail des mains (y compris des intellectuels et autres scientifiques, qui sont les mains du cogito asservie). L’esprit d’une nation réside toujours dans le petit nombre, qui fait travailler le grand, est nourri par lui, et le gouverne.

                                                        C’est une suite naturelle de l’inégalité que les mauvaises lois mettent entre les fortunes, et de cette quantité d’hommes que le culte religieux, une jurisprudence compliquée, un système fiscal absurde et tyrannique, l’agiotage, et la manie des grandes armées, obligent le peuple d’entretenir aux dépens de son travail. Il n’y a de populace ni à Genève, ni dans la principauté de Neuchâtel. Il y en a beaucoup moins en Hollande et en Angleterre qu’en France, moins dans les pays protestants que dans les pays catholiques (ou musulmans). Dans tout pays qui aura de bonnes lois, le peuple même aura le temps de s’instruire, et d’acquérir le petit nombre d’idées dont il a besoin pour se conduire par la raison (et non se laisser manipuler par la passion, d’une culture faites pour cimenter la populace à servir les intérêts de ses maîtres)."


                                                        Les parenthèses sont de moi, mais la justesse d’analyse est implacable et vaut toujours autant.

                                                        Cela veut dire que, pour autant que le système ne soit pas menacé, le petit nombre qui gouverne le grand nombre peut jouer à la guerre, mais si la populace en vient à menacer le système qui leur permet de vivre au dépend du grand nombre, alors, la guerre visera à éliminer cette menace en priorité, mais où vous ne vous pouvez pas vous en rendre compte, parce que ce sont, en apparence, toujours les mêmes protagonistes se faisant la guerre.

                                                        Autrement dit, détenant le pouvoir, c’est eux qui décident des raisons de la guerre et c’est toujours la défense du système qui prime sur leurs rivalités personnelles, mais cela, vous ne pouvez le voir que si vous comprenez que la patrie n’a de raison d’être que pour contrôler la populace et la soumettre, en aucune manière pour défendre les intérêts du peuple en tant que prolétariat, puisque le but est de l’exploiter. Là encore, parler de peuple seul, permet de mélanger, d’unir des intérêts opposés et de diviser des intérêts liés en fonction de la classe sociale.

                                                        Bien sûr, les lignes de démarcations sont plus subtiles, parce qu’au milieu, se trouve toujours des cas où le dirigeant est animé d’empathie envers le peuple et épris d’un minimum de justice sociale, mais c’est l’exception, pas la règle.


                                                      • velosolex velosolex 8 novembre 2018 17:42

                                                        @Hervé HumP
                                                        Paris n’est pas la France. Je vous dis cela de Bretagne où dans cette région le pouvoir cléricale est énorme. Et même Paris ne trouvera pas une adhésion totale aux idées des communards, zola et Flaubert en témoigne, ainsi que les versaillais. 


                                                      • Hervé Hum Hervé Hum 9 novembre 2018 08:53

                                                        @velosolex

                                                        Paris n’est pas la France, mais c’est là où le pouvoir se faisait et se défaisait. C’est là où donc, les idées s’imposent aux régions, pas l’inverse.

                                                        La révolution française s’est faites à Paris et ensuite est descendu dans les régions, or, si elle avait échouée comme pour la commune de Paris, il n’y aurait tout simplement pas eut de révolution.

                                                        Surtout, l’échec de la commune de Paris va venir de son isolement grâce à l’armée d’occupation allemande que la bourgeoisie française va réclamer pour mâter les communards et leur abandonner, volontairement et même en insistant, l’Alsace et la Lorraine.

                                                        Enfin, aucune idée ne reçoit l’adhésion de totale et n’est pas nécessaire, car encore une fois, sous cette condition, aucune révolution ne peut avoir lieu.


                                                      • velosolex velosolex 9 novembre 2018 14:31

                                                        @Hervé Hum
                                                        Non, l’armée française à pris une claque, due à la bêtise de napoléon 3 qui est tombé dans le piège qui lui a été tendu, après la dépêche d’Ulm. Intendance, organisation, cette armée fonctionnant avec des charges héroïque de chevaux face aux canons, anticipe le décalage qui sera présent dans les premiers mois de 14. La défaite était prévisible, elle s’est transformée en raclée ; Comme en 39 l’état major est à l’ouest. Paris refuse la défaite, la paix, sur des idéaux de gauche. Moment glorieux, mais condamné, avec les forces allemandes autour de la ville. Il est possible que la paix a été haté par les français, rapport à la commune, comme l’Allemagne a haté l’armistice en 18, avec la peur de la révolution russe faisant contagion.Mais l’un comme l’autre des deux événements dans des défaites militaire qui étaient inéluctables, et 71 bien plus que 18 pour les allemands. 
                                                        Maintenant je ne crois pas que la commune dans le contexte de la guerre avait une chance de faire contagion dans un pays dominé. Sans doute l’opportunité était plus grande en 1848. Marx pensait que la révolution avait plus de chance de se passer en france ou en angleterre qu’en russie. 
                                                        Pour le reste. Paris à beau être paris ; On ne met pas le peuple au garde à vous des idées révolutionnaires. . Il faut qu’elle soit souhaitée ailleurs. C’est ce qui s’était passé en 89, où elle a d’ailleurs commencé à Grenoble avec la révolte des tuiles, qui amènera par ricochet la réunion des états généraux. 


                                                      • Hervé Hum Hervé Hum 10 novembre 2018 12:04

                                                        @velosolex

                                                        On ne va pas refaire l’histoire et croyez ce que vous voulez, mais le nationalisme, le patriotisme ou autrefois, le royalisme, ne servent qu’à asservir les peuples, la populace à leur élite dirigeante, en aucune manière pour la défendre contre l’étranger. Mais pour convaincre la populace d’un pays quelconque d’obéir et de se soumettre à son élite dirigeante, il faut la présence permanente d’un ennemi extérieur justifiant la dictature intérieure. Ce principe était déjà connu au temps de l’antiquité et n’a fait que perdurer. C’est ainsi que la muraille de Chine fut construite.

                                                        La difficulté d’entendement, c’est la confusion entre d’un coté des luttes de pouvoirs au niveau des élites et de l’autre, les luttes de classes à l’intérieur des pays. Par le fait que c’est toujours la condition de tranquillité de la seconde qui laisse libre la première.

                                                        Pour le cas dont nous parlons, une fois l’armée de Napoléon battu par l’armée prussienne, où seuls les soldats meurent, il s’agissait surtout, pour la bourgeoisie au pouvoir, de sauver la république bourgeoise et non de sauver l’honneur de la France.

                                                        Enfin, en 1871, la France ,ouvrière était encore trop agricole face au prolétariat industriel et n’avait donc aucune chance de gagner la province. Par contre, en 1914, elle devenait de plus en plus industrielle où la menace n’était plus concentré à Paris, mais aussi dans les grandes villes de province. Et puis l’empereur de Prusse avait tout intérêt à soutenir la bourgeoisie et non le prolétariat. Enfin, il manquait une condition qui n’était pas rempli et ne l’est d’ailleurs toujours pas, c’est d’avoir un modèle communiste qui ne soit pas une réaction au modèle capitaliste, mais fondé sur ses propres postulats.

                                                        Pour le reste. Paris à beau être paris ; On ne met pas le peuple au garde à vous des idées révolutionnaires. . Il faut qu’elle soit souhaitée ailleurs. C’est ce qui s’était passé en 89, où elle a d’ailleurs commencé à Grenoble avec la révolte des tuiles, qui amènera par ricochet la réunion des états généraux. 

                                                        Le hic, c’est que la révolte en question confirme ce que j’écris sur le fait que c’est la lutte des classes qui provoqua la révolte et ensuite, la révolution. Et encore une fois, c’est Paris qui a décidé de la révolution, pas Grenoble ou n’importe quelle ville de province. La réalité des faits, prouvent que, si vous ne disposez pas de la force militaire, c’est en mettant une bonne partie du peuple au garde à vous des idées révolutionnaires qu’on peut faire la révolution pour changer de régime de pouvoir. C’est ce qui s’est passé en 1789, sans la populace au garde à vous des idées révolutionnaires, pas de révolution du tout, juste une révolte. Enfin, mais on peut continuer, ces idées révolutionnaires étaient portées par la philosophie des lumières, MAIS SURTOUT, par l’exemple anglais qui avait déjà fait sa propre révolution de palais. En effet, c’est la noblesse anglaise elle même qui va réduire le pouvoir monarchique et inviter la bourgeoisie à la table des chefs. Et pourquoi fait t’elle cela ? Par simple raison de cupidité, parce que la bourgeoisie se révèle la plus compétente pour développer la technique et le commerce afin de donner à l’Angleterre, l’empire qui sera le sien.Ce sont donc les idées de la révolution dites « libérale », qui va gagner la noblesse anglaise, puis européenne, d’accepter de partager le pouvoir avec la bourgeoisie, avant de devoir se soumettre totalement à ses conditions. Mais les deux sont comme cul et chemise, ce qui ne peut être le cas avec le prolétariat.


                                                      • JL JL 8 novembre 2018 10:39

                                                        ’’On croit mourir pour la patrie ; on meurt pour des industriels ’’ Anatole France.

                                                         

                                                         Merci pour cette belle pensée qui mieux que de longs discours, fait ressortir l’essentiel.

                                                         

                                                        Je voudrais revenir ici sur l’hommage à Pétain voulu par Macron et ceux pour qui il œuvre, pour dire deux choses :

                                                         

                                                        La première : je trouve révoltant que la raison invoquée pour expliquer le rétropédalage à ce sujet n’est pas l’indignation nationale du susdit, mais le fait que ses cendres ne reposent pas aux invalide !!! Ce prétexte constitue à mes yeux une surcouche de scandale sur le scandale ! Qu’on y réfléchisse.

                                                         

                                                        La deuxième chose : je ne crois pas une seconde au pseudo attentat qui aurait été déjoué, imputé à la « droite extrême » ! En effet, qui donc est en phase avec Macron sur ce déni de l’indignité nationale dont a pourtant bel et bien été frappé Pétain, sinon cette fange que faute de mieux ici, je qualifierai de « droite extrême » puisque la fille de celui qui ne voyait des les génocides systématiques qu’un « détail de l’histoire » s’est acheté depuis peu une respectabilité républicaine ?

                                                         

                                                        J’ajoute : vu sous cet angle, le débat du deuxième tour de la récente présidentielle, prend un sens tout à fait révélateur.

                                                         


                                                        • velosolex velosolex 8 novembre 2018 11:24

                                                          @JL

                                                          D’accord avec vous. Il faut sauver le soldat Macron. Ce soi disant attentat préparé, ressemble à une tenue de camouflage, après qu’il est mis le pantalon rouge...Ou une tentative de diversion. Au niveau de la com, ce gars là en tout cas aurait du lire« la présidence pour les nuls »...Bon, peut être rêvait il de réunir derrière lui ceux de l’extrême droite. Mais qui se rappelle encore de Charles Maurras tout autant. Cela pourrait avoir le mérite d’offrir aux jeunes l’envie de s’intéresser à Pétain. Cette vieille baderne réussit tout de même l’exploit d’être pris pour un sauveur en 40. Ce qui en dit long sur les réactions d’un peuple en état de choc. 


                                                        • Arthur Gohin 8 novembre 2018 12:01

                                                            Je suis pour la désertion lors de cette guerre de 14-18, mais je reconnais qu’il n’est pas facile d’être lucide dans l’esprit de son temps. Sans oublier que c’était risquer le peloton d’exécution... sauf si l’on arrivait à convaincre toute sa région. 

                                                             Ces dernières années nous français sommes en réalité en guerre, et qui pis est contre des pays trop faibles pour se défendre. De même qu’en 1914, chaque militaire devrait démissionner, personnellement puisque la conscience de chaque homme est personnelle. 

                                                            Mais le primat de la conscience n’est guère en voque même aujourd’hui :

                                                           https://reseauinternational.net/lettre-ouverte-au-general-pierre-de-villiers/

                                                            Pourtant la conscience est le seul trèsor que ni la guerre ni la misère ne peuvent ravir. A chacun de voir comment Dieu peut l’aider à garder ce trèsor. 

                                                            Ce 11 novembre 2018, les puissants de ce monde vont faire leur théatre habituel. Comme pour le centenaire du génocide arménien, ils se sont rassemblés mais rien n’a changé pour autant. 

                                                            Cependant ils ne sont pas tous semblables, que Dieu inspire les siens. 

                                                            


                                                          • velosolex velosolex 8 novembre 2018 14:27

                                                            @Arthur Gohin
                                                            Il faut avoir à l’esprit que pour la plupart des soldats, déserter, c’est trahir. Difficile de comprendre cela, quand on est derrière un clavier au calme. Dans un corps d’armée, soumis à la pression, à la guerre, à la peur, à la nécessite de serrer les rangs, c’est autre chose. Une emprise psychologique fait qu’il devient extrêmement difficile de se détacher des autres. C’est ce qu’on appelle « l’esprit de corps »...Ce corps va générer un sens, une intelligence, une façon d’analyser pragmatiquement les enjeux, les raisons, faisant marcher chacun au pas....La dedans la conscience individuelle est mis en veilleuse, dans une dynamique de survie et d’adaptation....C’est cela qui explique les traumatisés, ces gens qui se sont trouvés à accomplir parfois des abominations, et qui prennent après les combats la mesure de ce qu’ils ont fait. Alors oui, déserter quand c’est un choix, pas du à l’écroulement des viscères, cela s’apparente non à de la lacheté,mais à une capacité de compréhension et d’un courage énorme. 


                                                          • Arthur Gohin 8 novembre 2018 18:18

                                                            @velosolex
                                                              J’ai écrit moi aussi la difficulté de déserter. Mais je n’écrit pas au calme comme vous dites, la vie m’est bien difficile à moi aussi ; heureusement Dieu est plus grand que le vie.
                                                               Ainsi en aucune circonstance de la vie il ne faut mettre sa conscience en veilleuse, car c’est là où Dieu ne vous abandonne jamais.


                                                          • alinea alinea 8 novembre 2018 15:46

                                                            Oui, il y a eu Romain Rolland, Aldous Huxley, Hermann Hesse, à cette époque.

                                                            Si j’étais Ministre de l’Éducation, je les mettrais au programme tous les ans, qu’au bac on les connaisse.

                                                            Il n’y a pas qu’eux, mais ils sont français, anglais et allemands !


                                                            • velosolex velosolex 8 novembre 2018 18:17

                                                              @alinea
                                                              « Le monde d’hier » de zweig est intéressant en ce sens. Il montre la décadence morale de l’Europe, le reniement des valeurs d’ouverture et de progrès, après la guerre de 14, pour le nationalisme. Zweig est issu c’est sûr de Vienne, de parents riches et cultivés, qui voient déjà l’Europe se faire avec 70 ans d’avance. 
                                                              Le mouvement « Die Brücke » dans l’Allemagne de la république de weimar, et les visions de Rosa Luxembourg seront broyés par les bottes des nazis en germanisation. 
                                                              Le problème avec l’histoire enseignée aux enfants, c’est qu’il extrêmement difficile je pense de faire des ponts avec le présent pour les profs. Leur donner des outils de compréhension, c’est bien, mais avant leur donner le gout eux même de la recherche. 


                                                            • Julyo Julyo 8 novembre 2018 17:53

                                                              Ce Macron en loupe pas une quand il s’agit de la chose guerrière.

                                                              Quand je l’ai vu se pavaner dans un véhicule militaire sitôt son élection, j’ai compris ce qui nous attendait.

                                                              Le bombardement de la Syrie souveraine avec ses acolytes ne restera pas isolé.

                                                              Ses déclarations ridicules de constitution d’une armée européenne pour contrer les soi disant menaces de la Russie en disent long.

                                                              A quoi sert de commémorer si on laisse ce type en place et qu’on le laisse faire ?


                                                              • JC_Lavau JC_Lavau 8 novembre 2018 18:39

                                                                @Julyo : « soi disant ». Ah ? Et qui serait le « soi » ?
                                                                Pourquoi ne pas employer le mot juste : « prétendues » ?


                                                              • lloreen 8 novembre 2018 21:22

                                                                @Julyo
                                                                « A quoi sert de commémorer si on laisse ce type en place et qu’on le laisse faire ? »

                                                                Cet imposteur se voit déjà empereur.
                                                                Après le coup d’état du 5 décembre 2016 qui a mis fin à la constitution du fait de la fin de la séparation des pouvoirs conformément à l’article 16, la clique des Rothschild & consorts a fait organiser des élections pour imposer leur associé-gérant, expert en fusions-acquisitions (association de malfaiteurs...) en trafiquant les machines à voter, ces mêmes machines qui permirent au clan Bush de prendre le pouvoir aux Etats-Unis par le même stratagème.

                                                                La transition se met lentement mais sûrement en place, les preuves sont là.
                                                                https://www.youtube.com/watch?v=jvezLxcZme0


                                                              • lloreen 8 novembre 2018 21:03

                                                                Puisque le sujet s’y prête, je vous invite à regarder ce documentaire historique « Tempête infernale » sur le massacre du peuple allemand -entre autres-...Ce sont des images effroyables qui font prendre conscience qu’il est temps de se débarrasser de ces prédateurs qui ne trouvent leur bonheur que grâce au malheur des autres en imaginant encore que le temps des duperies touche à sa fin.

                                                                https://librepenseur-demosophy.blogspot.com/2018/10/ce-quon-ne-vous-pas-dit-sur-la-seconde.html


                                                                • Julyo Julyo 10 novembre 2018 11:19

                                                                  @lloreen
                                                                  Vu le lien. C’est terrifiant parceque en plus, inimaginable et vraisemblablement la vérité !
                                                                  C’est corroboré par Cavanna dans les Russkofs qui décrit le viol
                                                                  collectif d’une Allemande et les excécutions des civils allemands par les Russes.


                                                                • captain beefheart 9 novembre 2018 01:22

                                                                  Je me suis souvent posé la question pourquoi en rapport avec la Grande Guerre on ne parle jamais de la clôture barbelé portant 2500 volt érigée par le Wehrmacht entre la Belgique et les Pays-Bas,de Cadzand à Vaals,plus de 200 km,de long 2m10 de haut.C’était dans un petit bouquin régionale sympa que j’ai appris ça,traitant des aléas des locaux frontaliers passant des denrées d’un pays à l’autre pour se payer un bout de gras le dimanche (genre du seigle dans le chassis de vélo ,du beurre sous les grosses jupes).Le premier victime de cette nouvelle perversité inventé par les humains était un jeune homme français déserteur ou voulant échapper à la mobilisation,il était d’Amiens je crois.Les trafiquants frontaliers inventaient des combines pour pouvoir passer quand même,comme un grand cadre hexagonal en bois coincé entre deux des 7 fils barbelés pour pouvoir faire passer un homme ,ou des biens.

                                                                  Est-ce que c’était la première fois dans l’histoire que ce procédé était utilisé,ou l’avaient-ils le déjà appliqué avant,en Afrique par exemple,on n’en sait rien.


                                                                  • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 14 novembre 2018 11:53
                                                                    Pour les 8 mai et 11 novembre : « Pardonne mais n’oublie pas ! » Nelson Mandela

                                                                    POUR UNE EUROPE FRATERNELLE !

                                                                    A mon avis, on devrait faire du 8 mai et du 11 novembre, des fêtes de paix populaires et joyeuses et dépasser ces commémorations sordides en reprenant l’idée de l’ancienne candidate à la présidentielle de 2012, madame Eva Joly qui proposait de remplacer le 11 novembre par une « journée européenne de la paix »

                                                                    #8 mai #11 novembre


                                                                    • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 21 novembre 2018 13:57

                                                                      Merci pour vos nombreuses remarques chers internautes !


                                                                      J’ai donc sans surprise constaté que le 11 novembre 2018 à Paris, l’on était bien au pays du “Ventedarmistang” !

                                                                      La France étant désormais le troisième marchand d’armes au monde :

                                                                      ( http://www.europe1.fr/economie/la-france-est-desormais-le-troisieme-marchand-darmes-au-monde-3421934?fbclid=IwAR37LUWFyasJOlfM6LbRrvYfqMLBWhcHIbXNQjJ8HtBgS2Hf29bmkMhZvKA ) Ce sui ne manque pas de sel pour cette cérémonie qui se prétendait être une célébration de la paix, que de réunir ainsi tous les puissants qui veulent en découdre pour le pire et surtout pas pour le meilleur de l’humanité !

                                                                      Il est vrai que depuis que tout est corrompu, nos sociétés de morts-vivants n’ont plus aucune morale et aucun respect pour l’humain…

                                                                      Et ces dirigeants qui nous dirigent, ont le culot de vouloir nous imposer leurs modes de vie… Un comble ! Des criminels en puissance qui veulent faire plier les peuples à leur volonté de l’égoïsme où les puissants seraient rois au détriment des peuples qu’ils massacrent et bombardent en toute impunité… C’est détestable… Honte à ce siècle d’hypocrisies…


                                                                      Ventes d’armes : Une politique qui va dans le mur…
                                                                      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/ventes-d-armes-une-politique-qui-208975

                                                                      Rappel :

                                                                      •••• La poutre dans l’œil de la France qui dénonce la paille des autres ••••

                                                                      Le Pape dénonce “l’hypocrisie des puissants qui parlent de paix mais qui vendent des armes”

                                                                      http://www.francesoir.fr/politique-monde/le-pape-denonce-lhypocrisie-des-puissants-qui-parlent-de-paix-mais-qui-vendent-des?fbclid=IwAR0B8i3m4eou9m8Pm8Do1PkprO-HKIFTrhUsM5SZU8UAQxYG-elK1OqgIw0


                                                                      La phrase pour en finir : 

                                                                      « Le chaos du monde ne naît pas de l’âme des peuples, des races ou des religions, mais de l’insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent. »


                                                                      Avec mes courtoises salutations citoyennes.

                                                                      Votre déserteur, pacifiste de service !


                                                                      • Pierre Sarramagnan-Souchier Pierre Sarramagnan-Souchier 18 décembre 2018 19:12


                                                                        URGENT // Budget 2019 : Pétition pour le gel du programme de modernisation des armes nucléaires françaises


                                                                        Pétition pour le gel immédiat des programmes de modernisation des armes atomiques françaises qui permettrait de dégager une somme minimale de l’ordre de 18 à 20 milliards sur les 37 milliards d’€uros prévus…


                                                                        https://www.mvtpaix.org/utils/petitionparlementaires-loidefinances2019.php

                                                                        voir aussi ici : 

                                                                        https://www.facebook.com/notes/le-mouvement-de-la-paix/intervenez-au-cœur-du-débat-parlementaire-en-cours-lettre-pétition-urgente-aux-p/2032267860143673/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès