• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 1er mai - La divergence des luttes

1er mai - La divergence des luttes

 

Emmanuel Macron ne s'inquiète pas trop, la "coagulation" des "mécontentements" ce n'est pas demain la veille. Et ce n'est pas les slogans ravageurs des manifestant du 1er mai qui vont changer la donne. Les syndicats français sont faibles et trop peu de salariés sont syndiqués, seulement 11% selon le DARE, ce qui est déjà mieux que 8%, mais un chiffre bien insuffisant pour impressionner le vertical de l'Elysée. 

 

Un taux de syndicalisation variable selon les secteurs

Ah ! si Philippe Martinez était le chef d'un syndicat nordique, il n'aurait qu'un mot à dire pour mettre le gouvernement à genoux, j'exagère un peu, mais il pourrait au moins discuter. Alors qu'en France, à chaque réforme le mot négociation se traduit par grève et manifestation. Pourtant, le taux de participation aux élections professionnelles est de plus de 52% dans le secteur public et de plus de 42 % dans le privé. Alors pourquoi le travailleurs gaulois est-il si rébarbatif lorsqu'un syndicaliste lui propose de prendre une carte d'adhérent ? Faudra-t-il un jour rendre l'adhésion syndicale obligatoire. En même temps... que le sacrement du baptême le nouveau né recevrait la bénédiction d'un syndicat... " Tu seras à la CGT mon fils ! ". J'exagère encore un peu.

"Tous ensemble, tous ensemble" qu'ils chantent dans les manifs. Une utopie, une belle image pour le 20 heures et la majorité des travailleurs reprendront le boulot le lendemain. L'unité c'est comme les slogans en chanson de l'initiative communiste. Rien que des paroles qui s'envolent ...

Sur l’air du petit navire : Il était un petit Macron (bis) / Entièrement dévoué aux gros patrons (bis) / Ohé, ohé, Jupiter, / Ensemble on va t’botter le derrièr’ / Ohé, ohé Jupiter, / Union des ch’minots, des fonctionnair’ !

Sur l’air du Chant des partisans : Ami entends-tu le vol noir de l’UE sur la France ? / Ami entends-tu le cri sourd du pays, sa souffrance ? / Ohé, cheminots, étudiants et enseignants fait’z alliance ! / Ohé, salarié, l’heure du combat d’ classe revient, résistance !

Sans Chemise Sans pantalon :

Ce soir, on va les virer / Sans chemise, sans pantalon —– /
Macron on va te virer / Sans chemise, sans pantalon
Gattaz on va te virer / Sans chemise, Sans pantalon
Philippe on va te virer / Sans chemise, Sans pantalon
L’UE on va te virer / Sansh Chemise, Sans pantalon
C’est eux, qu’il faut licencier / tous ensemble, on va gagner !

Merci Patron :

Bercy Macron, Bercy Macron, / Quel plaisir d’être exploités par vous, / On va se battr’ jusqu’au bout !
Bercy Macron, Bercy Macron,/ Sans chemise / et mêm’ sans pantalon, / Tu vas finir en cal’ çon !
Bercy Macron / Bercy Macron !
Tu roul’ pour le patronat / Et mêm’ pour Frau Angela !

 

Quel talent ! il en faut des années d'entraînement pour atteindre un tel niveau de perfection avec l'espoir de "faire vivre une journée en enfer" à Emmanuel "Macron et son monde". Mais dans le fond il a peut-être raison Olivier Besancenot lorsqu'il dit "on est tous le cheminot de quelqu'un". Sauf que tous les Français ne sont pas de cet avis. Alors, il ne faut pas trop compter sur la convergence des luttes. Chacun pour soi et à chacun son tour, car il y en aura pour tout le monde des réformes à un train d'enfer. Certes, elles sont nécessaires, le monde change et faire du surplace et le meilleur moyen pour ne pas avancer et se faire dépasser. Mais si les cheminots acceptent l'ouverture à la concurrence, fallait-il vraiment priver les nouveaux embauchés de ce fameux statut qui n'est pas responsable de la dette ? Et puis, la privatisation de la SNCF est dans l'air du temps, mais pas tout de suite, plus tard lorsque le président Macron aura trouvé un autre job dans le privé. Comme Président-directeur général de la Société nationale des chemins de fer français. Bon là, j'extrapole un peu vite sur l'avenir du président.

Par contre, la divergence des luttes syndicales est bien une réalité. La CGT de Martinez et la CFDT de Laurent Berger c'est comme Caïn et Abel. Quant à Jean-Claude Mailly n'en parlons plus, la loi travail l'a tué. 

Alors le 1er-Mai unitaire se fera en ordre dispersé. Car pour Berger, ce mode d'action "ne permet jamais d'avoir des résultats concrets pour les travailleurs". Donc, "le premier syndicat du secteur privé organise, à la place, un "1er-Mai culturel et revendicatif" avec la CFTC et l'Unsa, autour de la diffusion en avant-première d'un film italien, "7 minuti", sur les ouvrières d'une usine textile."

"La CFE-CGC, quant à elle, n'organise pas d'événement pour le 1er-Mai. Selon son président, François Hommeril, la convergence des luttes "nuit à l'efficacité syndicale" et comporte "beaucoup trop de risques" de mélange des genres avec le politique".

Emmanuel Macron et son gouvernement peuvent dormir tranquille. Bon, il y aura bien une poignée de casseurs pour l'animation, mais rien de grave, quelques vitrines fracassées et un peu de mobilier urbain vandalisé, avec en apothéose des fumigènes colorés de préférence en rouge. Pour arroser le tout, une bonne dose de gaz lacrymogènes et pour finir une charge de CRS, et tout rentrera dans l'ordre républicain. La routine, quoi ! 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Saint Rata de l'himalaya Maitre Ratatouille 30 avril 11:24

     pour l’instant, il neige à Rouen ,demain manif en ski 
    bataille de boules de neige avec la police ,cool,ça changerai . smiley


    • Jean Roque Jean Roque 30 avril 12:01

      Pas de peuple, pas de dieu, pas de pays, pas de race, pas de classe...
       
      Que des multiethniqués consumériste chacun pour sa pomme, alors 
       
       
      Des syndicats pour défendre quoi ?
       
      Le caddie de Burkini où celui de barbu mes colons ?
       
       
      « Votez Rothschild »
      cacique CGTiste bientôt grassement payé à l’UE où l’OIT

      2006 (Combattre les inégalités et la pauvreté. Les États-Unis face à l’Europe), le directeur de la recherche économique de Harvard, Alberto Alesina, et son collège Edward Glaeser montrent « la relation fondamentale entre fragmentation raciale et dépenses sociales en pourcentage de PIB », indiquant que plus un pays est fragmenté « racialement », moins les dépenses sociales sont élevées.


      • wasel 30 avril 14:01
        Bande d’égoïste, on harmonise votre niveau de vie avec toute la miséré du monde, vous pigez ?

        De trois a quatre décennies de répréhension des nationalismes, de développement d’infrastructure mondiale intense, d’harmonisation des normes, des lois, des cultures ; Pouvez admette l’existence d’une convergence d’intérêt de puissants pour la paix et la prospérité ?

        Aux quatre coins du monde riche on vous hurle de réduire votre consommation, d’étre écologie bio économique, responsable, ethique, sportif ! On vous fait exploser le prix des carburant, de l’énergie, du transport, des m², on baise vos salaires, augmente vos loyers !

        Aux quatre coins du monde pauvre on vous fait investir, d’emprunter, on vous distribue des crédits suspect gratuits a tour de bras on vous facilite l’accès a la propriété, a l’éducation, a l’étranger. On vous forme et vous intègre, dans les compagnies climatisés.

        Penchez vous sur la santé mondiale et constatez que les gouvernements et multinationales du monde entier, tot ou tard, adopte des pratiques semblables ou inspirées des recommandations de l’oms et d’exemples nationaux. Et les petit s’y plient !

        Penchez vous sur l’état de la gestion des forêts dans pleins de pays. Vous verrez qu’un standard d’exploitation renouvelable avec des parts et des délais, des essence de référence, des part de réserves brutes, s’impose progressivement dans le monde entier.

        [...]

        Vos maitres sont des experts de la gestion des populations et il n’ont aucun ennemi. Ils harmonisent le monde de fait, par ce qu’il vendent et achètent a tout ceux qui peuvent se le permettre, et font tout pour le permettre aux autres. Livré en 48h partout sur la terre.


        C’est la sauce végétarienne a la quel vous serez mangés. Tout est politique.


        ++














        • Fergus Fergus 30 avril 14:04

          Bonjour, Gruni

          Je suis d’accord avec toi, la « convergence des luttes » ne semble pas au programme en ce printemps. Et à cet égard le fléchissement des mouvements étudiants, et ce qui semble bien être un début significatif de rejet de la grève des cheminots dans l’opinion, ne vont pas le sens du remake de Mai 68 auquel certains ont semblé croire. A suivre...

          Pour ce qui est des taux de syndicalisation en France, il faut dire qu’il y a de grandes divergences entre les pays. Chez nous, être syndiqué ne donne droit à rien. Tel n’est pas le cas partout : ici,la carte syndicale donne ici droit à des réductions commerciales ; là, elle est nécessaire pour trouver du boulot, les syndicats jouant le rôle de Pôle-Emploi. Bref, difficile de comparer des situations aussi différentes !


          • gruni gruni 30 avril 14:34

            @Fergus


            Bonjour Fergus

            Je reviens sur la deuxième partie de ton commentaire, car effectivement il est important de comprendre le pourquoi de si peu d’adhésions. Comme tu l’expliques et contrairement aux syndicats français, les organisations syndicales d’autres pays ont su se rendre indispensables. Les pays scandinaves par exemple. Maintenant, je ne vais pas jouer les donneurs de leçons, je n’ai jamais été syndiqué.

          • vesjem vesjem 30 avril 17:12

            @gruni
            c’est bien gruni, t’as dit bonjour à fergus


          • georges jean 30 avril 16:38

            En mai 68 , il y a eu convergence des luttes
            Mai 68, c ’est surtout le slogan : CRS = SS crié en permanence.
            C ’est là un cas extrême de banalisation du mal. Si les CRS avaient été des SS , ils auraient tué tous ces « révolutionnaires » .
            Heureusement , pas de convergence des luttes en vue en 2018, donc pas de révisionnisme non plus.


            • raymond 2 30 avril 21:56

              @gruni
              J’écoutais tranquilement ça :
              https://www.youtube.com/watch?v=TQuy3FqVcYc&index=12&list=PL8ED16A98B35A3D2E
              J’ai vu sans lire complètement ton articlepuis j’ai pensé à ça :
              https://www.youtube.com/watch?v=o1Ro8kHS6Lg
              Anarchie vaincra restons dans le positif pffffffff ;


              • thierry3468 1er mai 07:46

                Divergence des luttes...C’est le message martelé par les médias pour conjurer l’inévitable convergence.En effet,le gouvernement essaie d’isoler les mécontents mais il suffira d’une étincelle pour faire exploser cette stratégie suicidaire.Tout le monde croit encore que la greve des cheminots est purement corporatiste alors qu’elle concerne tous les Français.Qui va payer la dette de la SNCF ?Le contribuable et donc toi,moi nous tous.Ce n’est pas une petite dette...Plus de 50 milliards.Je comprends que Macron prenne son temps pour reprendre cette dette colossale .Les contribuables font payer une dette pour faire rouler sur le réseau des sociétés privées qui vont privilégier les lignes rentables et supprimer tout ce qui ne l’est pas.En résumé ,nous allons payer très cher un service de moins bonne qualité.Les investisseurs privés se feront d’énormes bénéfices et l’entretien du réseau restera à la charge de l’Etat.Il ne faut plus croire que cette guerre (car c’en est une) n’épargnera personne.Macron n’est fort que si nous baissons les bras ,si nous nous divisons.Le toutou des Rotschild n’est rien qu’un yorkshire à sa mèmère qui croit faire peur en aboyant .Jupi t’es rien a besoin de trouver son maitre pour retourner à la niche tout penaud,la queue entre les jambes.En résumé,on oublie nos différences et on se rassemble avec pour objectif commun de faire le ménage,la toilette complète du yorkshire pour qu’il puisse continuer à manger ses susucres dans les beaux salons parisiens ?.


                • gruni gruni 1er mai 08:11

                  « l’entretien du réseau restera à la charge de l’Etat. »


                  Des péages seront acquittés par les entreprises qui se serviront du réseau


                  • thierry3468 1er mai 08:36

                    Les péages seront ridicules pour ne pas décourager la concurence et ne parviendront jamais à compenser les couts de l’entretien du réseau.Et que dire des petites lignes peu ou pas rentables qui ne pourront pas recevoir de péages.....La privatisation de la SNCF est une hérésie,une de plus dans l’illusion que la privatisation est la solution miracle.La SNCF est un patrimoine national et ne peut etre dépecée pour faire plaisir à Bruxelles et aux investisseurs privés.En résumé,nous devons défendre notre pays tout simplement et c’est ce qui doit nous rassembler dans cette guerre économique sans merci.Macron est un liquidateur,un exterminateur de ce qui reste de la France.Il s’y emploie avec zèle pour ses maitres aussi longtemps que les Français l’accepteront .


                    • lloreen 1er mai 08:52

                      "Regardez mes frères, le printemps est venu, la terre a reçu les baisers du soleil et nous verrons bientôt les fruits de cet amour. Chaque graine est éveillée, et de même, tout animal est en vie. C’est à ce pouvoir mystérieux que nous devons nous aussi notre existence. C’est pourquoi nous concédons à nos voisins, même nos voisins animaux, autant de droit qu’à nous d’habiter cette terre.

                      Cependant écoutez-moi mes frères, nous devons maintenant compter avec une autre race, petite et faible quand nos pères l’ont rencontrée pour la première fois, mais aujourd’hui, elle est devenue tyrannique. Fort étrangement, ils ont dans l’esprit la volonté de cultiver le sol, et l’amour de posséder est chez eux une maladie. Ce peuple a fait des lois que les riches peuvent briser mais non les pauvres. Ils prélèvent des taxes sur les pauvres et les faibles pour entretenir les riches qui gouvernent. Ils revendiquent notre mère à tous, la terre, pour eux seuls et ils se barricadent contre leurs voisins. Ils défigurent la terre avec leurs constructions et leurs rebuts. Cette nation est comme le torrent de neige fondue qui sort de son lit et détruit tout sur son passage."


                      Tatanka Yotanka, ou Sitting Bull, grand chef Sioux

                      En cette « fête du Travail »...
                      «  »Mes jeunes gens ne travailleront jamais.
                      Les hommes qui travaillent ne peuvent rêver. Et la sagesse nous vient des rêves."


                      Smohalla, chef indien Sokulls


                      • lloreen 1er mai 08:57


                        "Vous êtes déjà si misérables que vous ne pouvez le devenir plus. Quels genre d’homme doivent être les Européens ? Quelle espèce de créature choisissent-ils d’être, forcés de faire le bien et n’ayant pour éviter le mal d’autre inspiration que la peur de la punition ? (...) L’homme n’est pas seulement celui qui marche debout sur ses jambes, qui sait la lecture et l’écriture et montrer mille exemples de son industrie...

                        En vérité mon cher frère, je te plains du plus profond de mon âme. Suis mon conseil et devient Huron. Je vois clairement la profonde différence entre ma condition et la tienne. Je suis le maître de ma condition. Je suis le maître de mon corps, j’ai l’entière disposition de moi-même, je fais ce qui me plaît, je suis le premier et le dernier de ma nation, je ne crains absolument aucun homme, je dépends seulement du Grand Esprit.

                        Il n’en est pas de même pour toi. Ton corps aussi bien que ton âme sont condamnés à dépendre de ton grand capitaine, ton vice-roi dispose de toi. Tu n’as pas la liberté de faire ce que tu as dans l’esprit. Tu as peur des voleurs, des assassins, des faux-témoins, etc. Et tu dépends d’une infinité de personne dont la place est située au-dessus de la tienne. N’est-ce pas vrai ?"


                        Kondiarionk, chef Huron, s’adressant au baron de Lahontan, lieutenant français en Terre-Neuve



                        "Les hommes blancs annonçaient bien haut que leurs lois étaient faites pour tout le monde, mais il devint tout de suite clair que, tout en espérant nous les faire adopter, ils ne se gênaient pas pour les briser eux-mêmes.

                        Leurs sages nous conseillaient d’adopter leur religion mais nous découvrîmes vite qu’il en existant un grand nombre. Nous ne pouvions les comprendre, et deux hommes blancs étaient rarement d’accord sur celle qu’il fallait prendre. Cela nous gêna beaucoup jusqu’au jour où nous comprîmes que l’homme blanc ne prenait pas plus sa religion au sérieux que ses lois. Ils les gardait à portée de la main, comme des instruments, pour les employer à sa guise dans ses rapports avec les étrangers."


                        Pachgantschilhilas, chef des Delawares


                        "Chaque année notre envahisseur blanc devient plus avide, exigeant, oppressif et autoritaire... La misère et l’oppression, tel est le lot qui nous échoit... Ne sommes-nous pas dépouillés jour après jour du peu de liberté qui nous reste ?

                        A moins que les tribus ne se liguent unanimement pour modérer les ambitions et l’avidité des Blancs, ils nous auront bientôt tous conquis et désunis, nous serons chassés de notre pays natal et éparpillés comme les feuilles d’automne par le vent."


                        Tecumseh, chef Shawnee, en 1812


                        • zygzornifle zygzornifle 1er mai 09:42

                          On ne verra pas un seul sbire d’en marche manifester a coté des sans dents .....


                          • gruni gruni 1er mai 10:13

                            @zygzornifle

                            Le 1er mai c’est la fête du travail, des travailleurs et de leurs représentants, donc pas récupération politique.

                          • vesjem vesjem 2 mai 17:10

                            @gruni
                            petit planqué payé toute ta vie par l’état, tu deviens félon en optant pour la privatisation des services publics ; pas trop honteux mon petit gruni ?
                            faites ce que je dis mais ne faites ce que je fis ; la concurrence supposée et donc factice contre un service public ; idéologie minable


                          • gruni gruni 2 mai 17:57

                            @vesjem


                            D’abord je n’ai jamais été fonctionnaire, ensuite tu ne sais pas lire, je n’ai jamais dit que j’étais pour la privatisation, je préfère que la SNCF reste nationale. Je pense que par la suite elle risque d’être privatisée.

                            Maintenant tu peux continuer à fantasmer si ça t’amuse.

                          • vesjem vesjem 2 mai 19:52

                            @gruni

                            Des péages seront acquittés par les entreprises qui se serviront du réseau

                          • vesjem vesjem 4 mai 08:36

                            @gruni
                            il n’y a pas que des fonctionnaires qui travaillent sous l’état, et tu le sais bien ; tu joues sur les mots, mais tu ne trompes personne


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 1er mai 10:14

                            Bonjour,
                            .
                            Les salaries on été trahis durant ses dernières dizaines d’années par les DIRIGEANTS de TOUTES LES GRANDS SYNDICATS !
                            .
                            https://www.youtube.com/watch?v=bZTgf16Fxmw&t=0s
                            .
                            90% des subventions des Syndicats proviennent des directions des entreprises, privées et public, qui achètent la « paix sociale » !!!
                            .
                            Etienne Deschamps, juriste du syndicat CNT Nettoyage d’Île-de-France, apporte des précisions : « La corruption de syndicalistes est une pratique qui s’est développée depuis vingt ans dans ce secteur. C’est un syndicalisme de soumission. Il touche quasiment tous les syndicats. Les délégués qui ne jouent pas ce jeu font l’objet d’une répression patronale très dure ».
                            .
                            On nous explique par ailleurs que la CGT Nettoyage, qui dépend curieusement de la Fédération ports et docks, est très soutenue par le patronat. Les publicités dans les bulletins syndicaux illustrent la qualité de leurs relations. Ce n’est pas illégal, bien sûr, mais on peut comprendre ceux qui s’en étonnent. « Une façon de “tenir” les représentants du personnel, poursuit le juriste syndical, est de leur attribuer des petits avantages.
                            .
                            Promotion pour devenir chef, voiture de fonction, double salaire (au nom de deux boîtes de nettoyage), tout est bon, même l’obtention de logements par le 1 % patronal. Les DRH ne demandent pas nécessairement à l’heureux bénéficiaire d’abandonner son mandat, c’est plus fin que cela : ces avantages impliquent « spontanément » une forte baisse du niveau de revendication. On le constate alors par touches successives : au début, le délégué du personnel vient un peu moins aux réunions, puis plus du tout.
                            .
                            Ensuite, ses camarades nous expliquent qu’il délaisse certains dossiers urgents ou qu’il ne s’occupe plus guère de son travail syndical. Pire, qu’il minimise les problèmes des salariés. Enfin, on apprend qu’il a déménagé après avoir obtenu un appartement plus grand, mais sans vraiment s’en vanter. Ce sont souvent des indices forts. Tous les syndicats sont touchés. Le nôtre n’est pas à l’abri non plus de ces tentations ».
                            https://www.youtube.com/watch?v=sLgAdYx0Lbs&t=15s
                            .


                            • mazig 1er mai 11:55

                              Les secrétaires généraux de la CFDT et de FO se voient tous , à la fin de leur mandat gratifier d’un poste grassement payé en compensation de leurs efforts visant à bloquer toute unité syndicale en France.Ce que je dis est parfaitement vérifiable et irréfutable.


                              • vesjem vesjem 2 mai 17:13

                                @mazig
                                très juste mézig ;
                                bon, thibault n’avait pas le nez très propre non plus du temps de nikedouille (l’homme à la valise)


                              • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er mai 14:29

                                Le mot « travail » n’ayant plus aucun sens, il ne faut pas le rattacher à une date ni aucune fête ! 


                                Vous êtes heureux de vous appauvrir et de rendre plus riches les minables milliardaires ? 

                                Dans ce cas, il faut vénérer vos escrocs et vos plus « Grandes Fortunes » tout le temps, pas seulement occasionnellement ! 

                                Vive missieu Macron sur le sommet de sa pyramide pointue !!!

                                • Ruut Ruut 2 mai 08:06

                                  De toute Façon Macron n’as pas été élu pour le bien de la France mais par ceux qui se goinfrent sur son dos.
                                  Mais la propagande en France est puissante.
                                  Le peuple commence juste a souffrir assez pour commencer a se réveiller.
                                  Mais comme les syndicats sont inexistants tant en efficacité qu’en influence, la mobilisation n’est pas encore prête a faire trembler le Tsar Français E.M.


                                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 mai 14:14

                                    @Ruut


                                    Disons qu’il vaut mieux que les syndicats s’y mettent car le désordre étant inévitable et ira vers l’anarchie, il est préférable qu’il y ait un minimum d’encadrement ! Vous avez vu les quelques « encagoulés » ? Et si dans chaque coin de rue on observe la même chose lors d’un défilé...

                                  • Dzan 2 mai 09:22

                                    Quand je lis certains commentaires, ça me fait mal aux tripes.
                                    J’ai été délégué du personnel CGT, dans l’automobile.
                                    Pour que je puisse accomplir mon travail syndical : faire remonter, les revendications, jouer l’assistant social, faire le paravent entre les excités et la maitrise etc...mes compagnons d’atelier, me faisaient mes « minutes »

                                    Bien sûr marqué à l’encre rouge, augmentations individuelles qui me passaient sous le nez., j’en passe et des meilleures.
                                    Les aboyeurs sur AV, de plus en plus nombreux, n’ont jamais foutu leurs pieds dans une usine. Travaillé à la chaine.

                                    Et puis, pourquoi, un faible taux de syndicalisation ? Le nombre très important d’intérimaires, de CDD, le prix d’une cotisation (+ ou- 20 euros / Mois) ridicule par rapport aux syndicats nordistes tant vanté, qui ont une fortune à leur disposition.
                                    Pourquoi en Allemagne,est apparu le syndicat Verdi, alors qu’il y a la puissante DGB.
                                    Pourquoi 14 syndicats à Air France. Pourquoi fut créé FO, la CFTC, la CFDT issué d’unbe scission de la CFTC, pourquoi la FSU, issue d’une scission de la CFDT ? etc...Etc...

                                    Les gouvernements peuvent dormir tranquille. Le désordre syndical règne.


                                    • gruni gruni 2 mai 10:11

                                      @Dzan


                                      Merci pour votre témoignage Dzan, je vais le partager avec un autre site, si ça ne vous dérange pas.


                                    • Dzan 2 mai 10:33

                                      @gruni
                                      Vous avez mon accord.
                                      Merci de votre attention.


                                    • Fergus Fergus 2 mai 14:00

                                      Bonjour, Dzan

                                      Etre délégué syndical en entreprise n’est pas toujours un handicap. Il arrive que, pour neutraliser tel ou tel syndicaliste gênant, on lui offre une promotion juteuse, par exemple un poste de cadre, moyennant une mise à niveau alibi en formation continue. J’ai connu divers cas de ce type. Certaines personnes refusent, d’autres acceptent.


                                    • gruni gruni 2 mai 15:04

                                      @Fergus


                                      Bonjour Fergus

                                       « on lui offre une promotion juteuse, par exemple un poste de cadre » oui ça arrive dont pas mal d’entreprises, j’ai connu ça aussi. Même si comme tu l’écris certains refusent. Comment s’étonner ensuite de la défiance envers les délégués du personnel et plus globalement les syndicats.


                                    • Fergus Fergus 2 mai 16:20

                                      Bonjour, gruni

                                      Il est évident qu’entre ces promotions et les abus de « relèves syndicales » plus ou moins justifiées (mais néanmoins légales), il y a parfois de la grogne ici et là dans les rangs du personnel, et de la défiance vis-à-vis des syndicats. C’est dommage car il y a des élus qui font un travail de qualité pour servir les intérêts de leurs collègues.


                                    • vesjem vesjem 2 mai 17:19

                                      @gruni
                                      ne le déforme pas, petit collabo


                                    • vesjem vesjem 2 mai 17:29

                                      @Fergus
                                      quelle proportion ? des faits ; tu ne dénigres pas les collabos, tu préfères dézinguer les quelques rares brebis galeuses qui infiltrent d’ailleurs toutes les organisations ;
                                      aie au moins la conscience de ta classe et critique celle qui va te rendre , toi et les tiens et nous tous d’ailleurs, esclaves à moyen terme de cette nouvelle aristocratie de l’argent
                                      par tes prises de positions, tu fais le lit de ta prison
                                      ne me réponds surtout pas, c’est toujours ton égo que tu essaieras de faire briller et ton honneur que tu voudras sauver


                                    • Fergus Fergus 2 mai 17:47

                                      Bonjour, vesjem

                                      « quelle proportion ? »

                                      Aucune idée ! Mais il vous a sans doute échappé que j’ai utilisé le mot « parfois » pour désigner les comportement critiquables. Ce qui indique que dans la majorité des cas je n’ai pas de grief contre la manière dont sont exercés les mandats syndicaux !


                                    • Fergus Fergus 2 mai 17:49

                                      J’ajoute à cela que bien que n’étant pas encarté - je ne l’ai jamais été nulle part -, il m’est arrivé de donner des coups de main à des camarades militants syndicaux, notamment pour la rédaction de tracts. Je n’ai donc pas de leçons à recevoir !!!


                                    • Dzan 2 mai 18:14

                                      @Fergus
                                      Tout a fait exact. J’ai eu droit a une proposition de changement de poste, pour aller dans un bureau
                                      Comme je suis poli, je n’ai pas fait un doigt d’honneur à celui qui a osé, mais je lui ai claqué la porte au nez.

                                      Je l’ai payé au prix fort, croyait il, mais, j’ai pu continuer a me regarder dans ma glace.

                                      J’en ai connu qui ont cédé, sans d’ailleurs beaucoup de réticences.
                                      Même d’autres qui se servaient de leur mandat syndical pour se la couler douce.
                                      Ainsi va des hommes.


                                    • vesjem vesjem 2 mai 23:45

                                      @Fergus
                                      tu ne comprends pas ce je dis


                                    • zygzornifle zygzornifle 2 mai 10:49

                                      Notre Macron s’est trissé en Australie de peur de sentir la bonne odeur des lacrymos payées par le con tribuable , je suis sur qu’il a mis son panda sous garde rapprochée de peur que la CGT lui donne un de ses tracts .....


                                      • zygzornifle zygzornifle 2 mai 10:56

                                        Macron en 31 après JC :


                                        Caligula fit porter par Macron le testament de Tibère au Sénat, et fit casser la disposition qui léguait l’empire à son jeune petit-fils Gemellus Tibère. Macron avait toute l’estime de Caligula prétendant au pouvoir, mais une fois celui-ci parvenu à ses fins, et grâce à l’appui du préfet du prétoire, Caligula va prendre ses distances avec son ancien mentor, jusqu’à se moquer ouvertement de lui. L’attitude de sa femme Ennia Naevia, avec qui Caligula entretenait une relation adultère connue ou non de Macron, fut un poids pour l’empereur, qui décida de se débarrasser du couple. L’appui de Macron en faveur de Caligula ne fut pas récompensé : devenus encombrants, Macron et son épouse Ennia furent forcés de se suicider sur ordre de Caligula peu après son arrivée au pouvoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès