• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 1er mai, que fait la Préfecture de Police de Paris

1er mai, que fait la Préfecture de Police de Paris

1er mai, un brin de muguet, le joli mois de mai …

Comme chaque mai, nos syndicats, la plupart, nos travailleurs, disons un paquet, se préparent. Banderoles, cotillons, revendications, capuchons pour la pluie éventuelle, fanions … Dans les rues du centre de Paris, vers la Bastille et ailleurs, les forces de l'ordre se mettent progressivement en place, comme chaque année, bien veiller à ce que … en ce joli mois de mai.

Le cortège se lance et s'élance, les slogans de la CGT se font entendre, sont repris par les militants. Aux fenêtres des appartements parisiens, certains bourgeois, certains adeptes du monarque en place, observent ces hordes, de gueux ou de bonnes gens c'est selon. Les rangs sont serrés, ça sent parfois la merguez, ça fait bon enfant ça bloque certes la circulation, pratique pour aller faire ses courses au Carrefour Express, mais bon, c'est la coutume, une fois par an. Et puis c'est toujours mieux que la Fete à Jeanne d'Arc avec Marine et Jean-Marie !

20 000 manifestants annonce la Police, 55 000 retorque la CGT …

Depuis la place de la Bastille et d'ailleurs, sous l'œil, comment aurait-il pu en être autrement, des policiers sur le terrain, sortent de dessous terre des types en noir avec des sacs à dos, qui communiquent entre eux et prennent le chemin de la manifestation qui a commencé vers 15 heures. Ils s'y rendent à pied, sans se cacher, se passent des coups de fil, on peut les voir, ils ne sont pas par paquets de cent, plus dispersés que ça bien sûr, mais le théatre des opérations étant sous surveillance maximale, impossible qu'ils passent inaperçus.

D'autant que ces black blocks – la police nous sortira d'un chapeau le chiffre de 1200 qu'elle n'aura pas commencé je suppose à calculer à compter de l'incendie du Mac Do – avaient prévenu le coup de force à venir, nos forces de l'ordre, leur hiérarchie surtout, était prévenue. En dépit de, les gentils casseurs – 1200, une paille, plus de un vingtième des manifestants d'après les chiffres officiels – sont laissés librement aller et venir et prendre comme sur un champ de bataille leur position.

Jusqu'au TOP DEPART.

Partie vers 15h, la manifestation a très rapidement changé de tournure, bloquée par la présence de quelque 1 200 « black blocs » recensés par la préfecture de police, sur les 14 500 personnes venues hors cortège syndical.

Face aux affrontements et dégradations, les forces de l'ordre ont riposté par des tirs de gaz lacrymogènes et au moyen de deux lanceurs d'eau. De nombreuses dégradations ont été commises sur le trajet, dont un restaurant McDonald's saccagé et plusieurs véhicules brûlés. Rassemblés autour de banderoles comme « Premiers de cordée, premiers guillotinés », les militants encagoulés criaient « Tout le monde déteste la pólice » ou encore, « Paris, debout, soulève-toi ».

Des banderoles sorties d'on ne sait où au passage …

Le secrétaire national du syndicat Unsa Police, David Michaux, dénonce des « failles » dans la gestion de la manifestation.

« Les consignes, pour la plupart du temps, étaient d'intervenir rapidement dès lors qu'il y aurait des mouvements. Là, le problème c'est que l'ordre n'est pas venu tout de suite. Il a fallu attendre le feu du McDonald's pour que l'on commence à avoir des consignes », déplore le syndicaliste interrogé par France Info. Des individus cagoulés ont en effet saccagé un restaurant McDonald's près du pont d'Austerlitz.

« Les " black blocks " avaient déjà annoncé depuis longtemps qu'ils voulaient entrer en confrontation avec les forces de l'ordre », explique-t-il, rappelant en outre que la stratégie de gestion des débordements ce 1er mai a été décidée par la préfecture de Paris, et non par les CRS.

Donc la Préfecture de Police … de Paris. Stratège gribouille censé protéger une manifestation, les citoyens, les voitures et commerces, et qui à en croire ce syndicat policier est dans le viseur. Des coupables qui annoncent leur forfait d'avance, que l'on laisse pénétrer les lieux et commettre un incendie avant de faire le métier de base d'une hiérarchie policière à savoir donner une consigne appropriée.

Vers qui se tourne-t-on, de quoi parle-t-on ce jour, réclame-t-on la tête du Prefét de Police … que nenni. On parle d'anarchistes, de … zadistes – ah bon … -, de milices d extrême droite – la novlangue Mélenchon. Bref on fait peur au petit peuple de France, on tance les extrêmes comme souvent, on sort les discours rétrogrades, on se moque de cette pauvre CGT qui a vu sa fête quelque peu gachée. D'Australie Macron condamne, Collomb fronce les sourcils etc …

On omet de dire l'essentiel. L'Etat a gravement failli sur une mission régalienne. Compte-tenu de ce qui précède la question de l'intentionalité à dessein n'est pas déplacée. Car les corps intermédiaires, les revendications des travailleurs, la contestation sociale, tout ça une nouvelle fois est passé sous le tapis.

Un joli mois de mai qui commence bien …


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Clark Kent Clark Kent 2 mai 18:40

    copié-collé de mon commentaire sur l’article de Grandgil :


    «  Les casseurs ont toujours été et seront longtemps avant tout des provocateurs.
    Naïfs ou blasés, bénévoles ou rémunérés, flics ou débiles mentaux, les casseurs-provos sont là pour discréditer les mouvements populaires.
    C’est un grand classique, comme tout le répertoire de Micromacron qui puise toujours ses tirades dans le corpus moisi des dames patronesses.  »

    • Le421 Le421 4 mai 09:16

      @Clark Kent
      Pas nouveau tout ça... Très « ancien monde » !!

      https://www.youtube.com/watch?v=JMwEhp00ke0


    • quand 2 mai 20:11

      Le choc des Blak Blocs est incomparablement moindre, sans commune mesure avec la brutalité des autorités. Au pouvoir, celles-ci ne le sont que parce qu’elles disposent de gens bien supérieurs en nombre, prêts à imposer la violence qu’elles ordonnent.

      Ces petits soldats de l’ordre, elles ont les moyens de les armer, sur-armer.

      La bourgeoise française n’est pas seule, aidée de ses homologues mondialisées, coalisées en force de frappe incontrôlable.

      La vie nous accule à un défi, nous qui affirmons être épris de justice et qui pour beaucoup crevons sous l’indigence, qui n’en pouvons plus d’espérer trouver y compris en nous-mêmes une échappatoire salutaire.

      Ce défi, c’est celui lancé par une France qui possède d’abord et avant tout parce qu’elle est habitée de la subjectivité immuable d’écraser l’autre, de présider au destin d’autrui, par sa mort s’il le faut, avertissement sans concession envoyé à celles et ceux qu’elle épargne.

      Quand les frustrations se défoulent sur l’étranger, alors la bien-pensance applaudit et renchérit à la masse avec la cruauté la plus déchainée.

      Quand les colères se souviennent du vrai visage de l’oppresseur, alors les chiens de garde sortent griffes et crocs, et une morale qu’eux-mêmes piétinent, bafouent.

      Souvent la vie nous contraint à « épouser les combats de son temps » nous dit Edgar Morin.

      L’heure est au courage, peut-être aussi aux pleurs................Sinon rien


      • ukulele ukulele 3 mai 01:13

        @quand
        C’est pas faux…


      • ukulele ukulele 3 mai 01:08

        La Police a gardé son sang froid devant des groupes chauffés à blanc. C’est déjà pas si mal.
        Ce n’est pas évident de gérer ce type de situation…

        Depuis Sarkosy, les mouvements sociaux, les grèves et les manifestations n’ont plus aucun effet sur l’exécutif qui passe ses contres réformes en force sans négocier quoi que ce soit. Ne plus prendre en compte les oppositions qui restent dans un fonctionnement démocratique est un choix dangereux assumé par les trois derniers présidents français.

        J’ai le sentiment que sans retour à une politique sociale minimum, les manifestations vont devenir de plus en plus violentes…


        • Le421 Le421 4 mai 09:21

          @ukulele
          Les peuples qui n’ont plus rien à perdre s’orientent vers des formes d’expression violentes. Cela participe de la progression du terrorisme. Un zeste de croyance religieuse et hop, tout bascule.
          Heureusement, ces contestataires là* n’ont rien à voir avec « La Manif Pour Tous », qui sont restés raisonnables car faisant partie de la moyenne-haute société. Donc, trop à perdre...
          *Syndicalistes et manifestants ordinaires


        • Taverne Taverne 3 mai 06:46

          La tactique de sécurité a permis d’éviter le piège tendu par ces individus et qui était d’attirer toutes les forces de police autour d’eux pour permettre aux étudiants d’occuper les universités pour longtemps et refaire Mai 68.

          Quant aux dégâts ils sont infiniment moindres que ceux qui ont été commis par les bonnets rouges auxquels on a donné raison. L’abandon de l’écotaxe est une perte infiniment plus grande.

          Fallait-il que les policiers et policières, gendarmes et gendarmettes risquent leurs vie en défendant pied à pied un Mac Donald ? Qu’aurait-on dit alors ? Les gauchistes auraient dit qu’ils sont payés pour défendre les intérêts du capital uniquement car, rappelons-le, chaque jour dans les quartiers pauvres on tue, on viole, on brûle des voitures et on saccage sans que jamais la police n’intervienne.

          Les médias non stop ont montré les images de casse, jamais une seule image du défilé syndical. Objectivité des médias ? Non, récupération politique au service de ceux qui les payent.

          Mais le pire des messages envoyés, c’est encore cette décision de Macron d’octroyer un nouveau cadeau aux ultra riches, et cette fois aux pires d’entre eux, aux fraudeurs et pas les plus petits : ceux qui partent à l’étranger avec plus de 800 000 euros d’action dans leurs « valises ». Cela rapportait peu ? Cela rapportait la justice ! Dans la même idée, je crois que cela ne rapporte pas beaucoup non plus d’emprisonner les simples voleurs, autant les relâcher.

          Réduction des crédits pour les services publics, à commencer par l’hôpital qui voit se réduire de moitié l’évolution budgétaire annuelle et auquel on demande de faire des économies sur la santé des gens du peuple.

          Quant aux Gafa qui, s’ils acquittaient leur impôt, réduiraient tous les déficits de l’Europe et sauveraient la Grèce au passage, ils ne paieront rien, bien qu’ils ne sachent plus quoi faire de leurs fortunes qui les embarrassent : l’Europe - Allemagne en tête - décide de ne pas les ennuyer.

          Préparez-vous donc à de nouveaux et douloureux sacrifices !

          P.S : Ce message ne cautionne pas les violences. Il incite juste à ouvrir les yeux et à prendre du recul sur les choses.


          • jmdest62 jmdest62 3 mai 09:22

            @Taverne
            Salut
            « Les médias non stop ont montré les images de casse, jamais une seule image du défilé syndical. Objectivité des médias ? Non, récupération politique au service de ceux qui les payent. »
            °

            Bonne analyse.
            Le but des ces « provocateurs violents » était avant tout de nuire au défilé pacifique du 1er mai.
            Si l’objectif de ces voyous était uniquement de se confronter aux CRS il leur était beaucoup plus facile de casser un Mc Do à n’importe quel autre moment et d’attendre l’intervention des forces de l’ordre sur le lieu de leur méfait.
            Se pose alors la question : Qui avait intérêt à décrédibiliser le défilé du 1er mai ?
            @+


          • PiXels PiXels 3 mai 10:52

            @jmdest62

            Salut jmdest62


            Je constate que vous et moi faisons à peu près la même analyse et aboutissons probablement à la même réponse.


            Mais bon, ce n’est pas la première fois. smiley

          • jmdest62 jmdest62 3 mai 11:45

            @PiXels
            Salut l’ami
            Content de vous relire sur Avox
            @+


          • PiXels PiXels 3 mai 16:48

            @jmdest62

            Merci.
            Comment va le toutou ?

          • jmdest62 jmdest62 3 mai 17:01

            @PiXels
            En pleine forme ...30 kg de muscles toujours prêt à jouer et courir...usant !  smiley
            @+


          • Le421 Le421 4 mai 09:25

            @jmdest62
            Cela en fait rire certains mais hélas, c’est toujours, je dis bien toujours EXACT...
            A qui profite le crime ?

            Demandez aux enquêteurs de police sur des crimes ou méfaits comment ils investiguent.
            On cherche un mobile.
            Donc, un profit.
            Argent, situation, gain amoureux, de société, de condition, et j’en passe...
            L’être humain reste souvent prévisible lorsqu’il s’agit d’un groupe.
            Seul l’individu peut agir sans motif. Mais c’est extrêmement rare.


          • Taverne Taverne 3 mai 07:01

            Le nouveau rapport Borloo montre nettement des moyens très insuffisants dans les quartiers mais il a été immédiatement vilipendé : « ne trouvez-vous pas que l’on donne TROP à ces gens-là ? » fut la réaction des médias privés.

            Le rapport, fruit d’un lent et profond travail collectif de vérité et de terrain montre que les besoins les plus primaires sont bien moins couverts que dans les quartiers riches et la Cour des comptes vient encore de montrer combien à Marseille on retire l’argent des impôts de ces quartiers en supprimant notamment toutes les piscines.

            Il y a donc un manque cruel constaté objectivement mais c’est la subjectivité de l’opinion publique manipulée par les médias et la politique qui l’emporte pourtant : on donne « trop » ! Ne demandez surtout pas à ces assis, à ces pansus, des preuves de ce trop qu’ils croient voir ! Ah non, ils faut les croire sur parole. D’une simple phrase, ils réduisent à néant tous les efforts des derniers lanceurs d’alertes. Car après eux et leur démission, ce sera le silence.

            Laissons pourrir les choses, le populisme et l’islamisme continuer de se nourrir de ce mépris et de ces humiliations quotidiennes.


            • zygzornifle zygzornifle 3 mai 08:32

              @Taverne
               

              Les moyens une fois de plus seront détournés par les politiques et les assoces qui se pourlèchent de l’annonce de Borloo ....
              Ce qui restera du pognon partira en came ou en armes ou en soutient au terrorisme et peut être on achètera un bidon de peinture pour repeindre une cage d’escalier et BFMTV sous bonne garde policière nous fera un reportage d’enfer sur les rénovations des citées ......... 

            • Taverne Taverne 3 mai 09:00

              @zygzornifle

              Je n’ai pas l’impression que ce gouvernement-ci soit enclin à verser des subventions aux associations sans regarder les résultats et l’efficacité...Par conséquent votre prédiction est indigente. 


            • Le421 Le421 4 mai 09:27

              @Taverne
              Vous oubliez un détail...
              Selon Jupiter, Borloo s’est « auto-saisi » (sic) et son rapport n’a pas été commandé par le gouvernement et encore moins par l’Elyzée...


            • zygzornifle zygzornifle 3 mai 08:27

              C’est vrai qu’on a plus l’habitude de voir 4 ou 5 flics rouer de coup un manifestant a terre et le traîner sanguinolent jusqu’au panier a salade ou a l’intérieur loin des caméras on lui en remet une couche , l’inverse est inconcevable pour le mouton lobotomisé , touche pas a mon CRS , je suis CRS ....


              • Sparker Sparker 3 mai 09:13

                Hum, la pression monte, saccage à NDDL,vs saccage à Paris, destruction violente du social vs destruction violente du capital. Dans le marche ou crève les crevés se révoltent...
                Le peuple appelera t-il à la dictature militaire ou reprendra t-il le pouvoir, rendez vous dans dix ans ou avant peut-être...


                • Maitre Ratatouille Maitre Ratatouille 3 mai 10:39

                  Six policer blessés,il parait que ce ne serait pas des êtres humains sans familles,ni enfants ,ni amis,mais des clones cybernétique insensible à la douleur , que l’on pourrait brûler à l’essence,sans que cela ne porte à conséquence pour toutes les personnes de sont entourages et à lui même,sous prétexte qu’il aurait choisi ce métier et qu’il devrait aussi mourir sous les balles des terroristes pour sauvez notre peau .
                  j’ai prix trois prunes en 40 ans pour infraction au code de la route,je vais pas en faire un caca nerveux ,surtout qu"en deux roues je conduisait comme un dingue (jeunesse,jeunesse) plus d’un million de kilomètre ,et A ;B eT ,TC
                  Un radar automatique n’est pas un policier.
                  Une société sans policier c’est possible ,mais il faudrait que les membres de cette société soit des HUMAINS ,pour l’instant 10 % mondial max méritent ce nom,les autres sont des terriens survivalistes plus ou moins évolués.


                  • eddofr eddofr 3 mai 11:14

                    Pour ma part, je trouve que la police à très bien fait sont travail.


                    En termes de maintien de l’ordre (que j’ai un peu pratiqué), il ne sert à rien :
                    - de vouloir leur interdire l’accès à la zone, c’est un jeu du chat et de la souris perdu d’avance, et, au pire, si on réussit à les éloigner de la manifestation, ils risquent d’attaquer ailleurs, là ou aucunes forces de l’ordre ne sont en position.
                    - de vouloir protéger tous les biens, cela ne revient qu’à exposer les agents postés en « protection » à une attaque directe et « par surprise » qui aura sans doute des conséquences graves.
                    - de vouloir intercepter les fauteurs de trouble avant qu’il ne passent à l’action. Ils sont au milieu des manifestants pacifiques, outre le risque de dommages collatéraux, vous risquez de voir les manifestants prendre fait et causes pour les « pauvres jeunes interpellés sans raison ».
                    - de vouloir intervenir trop tôt après le début des violences, les manifestants sont encore mêlés aux casseurs et vous risquez, à nouveau, des dommages collatéraux.

                    Il vaut mieux, laisser les émeutiers se regrouper, manœuvrer discrètement pour les dissocier du gros des manifestants, et les laisser s’engager « à fond » dans les violences.

                    Dés qu’ils commenceront vraiment à casser, les innocents, par réflexe de survie, s’écarteront d’eux, laissant le champs libre à une action « brutale » (paradoxalement la seule manière, pour les forces de l’ordre, de limiter les dommages corporels, c’est d’être brutal. l’opération idéale étant « fulgurante »).
                    De plus, les laisser se regrouper et commencer à agir permet de les identifier, éventuellement de repérer les meneurs.
                    Enfin, regroupés ils sont plus vulnérables aux outils de maintient de l’ordre que sont les lacrymogènes, les jet d’eau, les murs de boucliers ou même une charge.
                    Enfin, regroupés ils peuvent être encerclés, ce qui limite leurs possibilités d’échapper à l’interpellation.

                    Voilà, je pense donc que les forces de police ont été, en l’occurrence, particulièrement efficaces !

                    • covadonga*722 covadonga*722 3 mai 12:56

                      hé hé z’ont les boules la FI les policiers ont fait le job correctement et sont pas tombé dans le panneau.

                      Bénito mélenchon en salivait déjà des blessés peut des morts ça aurait fait un beau coup de menton mussolinien a l’Assemblée la république policière la patrie de gauche en danger de fascisme ..et voila 
                      ça a pas marché et ça leur retombe sur la gueule du coup les manifs passent a l’as on ne parle que de la casse et qui ramasse la mise ben le banquier .
                      Melenchon coquerel et corbieres se baladent de facs en facs essayant de faire monter une mayonnaise qui ne prend pas , ils s’en foutent les élus du « peuple fonctionnaire » que les minots ratent 
                      leur examen .......1400 votant pour le blocage a Nanterre 1400 !!!! et la bouffisure Autain parlait de démocratie ce matin 
                      Le banquier Macron a l’opposition a sa hauteur la France insoumise dont la partie artistique de gauche vas défiler le 5 contre la politique de l’argent ....hé hé 80%de ces artistes sont gavés a la subventions étatique et ils vont défiler contre l’argent 

                      guignols !!!!!

                      • Le421 Le421 4 mai 09:33

                        @covadonga*722
                        Heu... C’est vu d’où ça ? De La Lune ?
                        Ah oui, c’est vrai, la démocratie, c’est pas votre tasse de thé.

                        Mais quand même.
                        Elle n’existe pas sans un équilibre de forces.
                        Une majorité et une opposition.
                        Et c’est qui, selon vous, l’opposition ?
                        A part sur le thème « les bronzés à la porte », je ne vois pas très bien la droite extrême se rebeller.
                        La droite fumiste de Wauquiez, pour la plupart, ils sont aux anges avec Macron.
                        Les socialos... ♪♫ Et ils sont oouuuuu, et ils sont oouuuuu,♫♫ et ils sont où les so-cia-los lalalalère, tralalalalère !!♪♫♪

                        Et je te le donne Emile, il reste qui ??
                        A part nous ?


                      • zygzornifle zygzornifle 3 mai 18:18

                        Les médias ont monté en tète d’épingle ces jeunes anarchistes , en fait il y a eut beaucoup moins de casse que dans pas mal de citées ces derniers temps , une ou 2 bagnoles de cramées alors qu’en citée c’est plusieurs dizaines a chaque fois, il est vrai qu’a Paris il est facile de filmer pour une équipe de télé encadrée par la police bien armée alors qu’en citée ils y vont avec de la merde bien liquide plein le slip les journaleux , trop peur de se faire mettre la tète au carré ....


                        • eddofr eddofr 4 mai 11:51

                          @zygzornifle

                          En même temps, dans ma cité*, les voitures qui brûlent, ce sont souvent celles qui sont bonnes pour la casse mais qui sont encore cotées (bon moyen de se faire rembourser une voiture trop chère à réparer ou invendable) ...

                          *Ma citéje n’y vis plus depuis que j’ai trouvé le moyen de me faire de la thune sans dealer ni braquer ni passer par la case aides sociales, mais ça reste ma cité, à vie !

                        • BA 4 mai 15:22

                          A propos des Black blocs du 1er mai :


                          Violences du 1er-Mai : centralien, fils de chercheur au CNRS... des prévenus aux profils étonnants.


                          Les premières comparutions immédiates après les violences du 1er-Mai à Paris ont eu lieu le jeudi 3 mai. Devant le tribunal, le profil de certains prévenus est étonnant  : parmi eux, un centralien payé 4 200 euros par mois.


                          Dans le box, un jeune homme de 29 ans, t-shirt blanc, diplômé de l’École centrale, consultant. Son salaire mensuel s’élève à 4 200 euros. Son casier judiciaire est vierge. Le jeune homme est calme, poli.


                          A côté de lui, à peine plus jeunes, un homme et une femme, en veste de survêtement. "Vous vous appelez Anne ?« , demande la présidente. »Non, j’ai menti : mon vrai prénom, c’est Andréa", répond-t-elle. Cette Française a aussi déclaré précédemment aux policiers qu’elle était Suédoise.


                          Son voisin explique aussi avoir donné une fausse identité « dans la panique de la garde à vue ». Une garde à vue qui a duré 48 heures pour ce fils de chercheur au CNRS et cette fille de directeur financier.


                          Les trois prévenus ont demandé un délai pour préparer leur défense. L’audience a été renvoyée au 30 mai. Le jeune centralien est rentré chez lui sans même un contrôle judiciaire.


                          Pour les deux autres, le mensonge coûte cher. La présidente leur explique : "Cela donne peu de garanties sur le fait que vous reveniez pour l’audience". Pour eux, c’est la prison : quatre semaines de détention provisoire. Dans le box, le jeune homme est livide, sa voisine en larmes.


                          Dans la salle, des camarades leur lancent : « Courage, on pense à vous ».

                          https://www.francetvinfo.fr/decouverte/1er-mai/violences-du-1er-mai-centralien-fille-de-chercheur-au-cnrs-des-prevenus-aux-profils-etonnants_2736481.html


                          • Les consignes du Préfet de police était d’éviter le contact physique avec les black- bloc,car cela entrain trop de blessés parmi les forces de l’ordre !( faut pas oublier que nous sommes toujours en alerte attentats islamiques ) .

                            Même si les forces de l’ordre sont capables de faire des charges de dispersions, le chic, comme c’était une manif pacifique, ( avant femmes et enfants ), je pense que la décision de ne pas faire de charges à était finalement une sage initiative.

                            Reste à étudier des moyens pour éloigner et disperser les Black-bloc sans rentrer en contact avec eux. Une idée ,au lieu d’utiliser les grenades lacrymogènes utiliser des grenades contenant un produit du style « poil à gratter »


                            @+ P@py


                            • @Gilbert Spagnolo dit P@py


                              « Poil à gratter » avec de l’eau contenant également un produit marqueur genre « bleu de méthylène »

                              Le bleu de méthylène est utilisé dans divers domaines :

                              • Il est employé comme coloranthistologique. Le bleu de méthylène teint le collagène des tissus en bleu. Il tache la peau durant plusieurs semaines. Il est donc utilisé comme encre alimentaire pour les viandes, par tampon 

                              En médecine, il est fréquemment utilisé comme marqueur afin de tester la perméabilité d’une structure (par exemple des trompes utérines lors d’une hystérosalpingographie) ou pour soulager les blessures graves en cas d’urgence.


                              @+ P@py


                            • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 4 mai 21:13
                              URGENT : Marc Granier, le CRS qui dénonçait la dictature du gouvernement a été mis en garde à vue hier soir :




                              • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 4 mai 21:14
                                URGENT : Marc Granier, le CRS qui dénonçait la dictature du gouvernement a été mis en garde à vue hier soir :



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès