• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 2015 - Année du citoyen démocrate-libre et digne

2015 - Année du citoyen démocrate-libre et digne

Cette année 2015 sera l'année du citoyen qui prendra son destin en mains

La classe politique est en déroute et certains proposent la 6è république, comme la 5è et les précédentes des copains et des coquins.

Les constitutions ainsi que tous les autres textes en faveur du peuple n’ont jamais été respectés et continuent d’exister car toujours imposés aux citoyens, embrouillés même pour les politiques qui créent les difficultés et qui font croire qu’ils vont les résoudre, qui ne répondent pas aux demandes des citoyens, qui sont toujours les mêmes au pouvoir, qui ferment tout le système pour que le peuple ne puisse élire que ceux qui sont désignés par eux-mêmes.

Il n'y a plus d'économie ; seulement des économistes presque tous professeurs baratineurs au vu des résultats du chômage et des restos du coeur depuis 30 ans. Ils devraient être tous radiés de l'éducation nationale !

Il n' y a plus de monnaie ; il n'y a que des banquiers et à chaque commerces qui ferme boutique il ,prend sa place.

Il n' y a plus de politique ; il n'y a que des politiciens qui ne représentent qu'eux-mêmes dans toute leur splendeur pratiquant l'arrogance pour grandeur, la fermeté pour humanité et la fourberie pour ingéniosité.

Les grandes manoeuvres pour la spoliation du peuple sont en cours et continueront sans tenir compte des citoyens taillables et corveables à merci.

La vacuité de l'esprit de l'homme, créé par la pensée unique distillée par les médias et l'obligation d'obéir sous la menace de la force publique sans contre partie, ainsi que la cupidité des capitalistes pour le profit sans vergogne au mépris de la personne, avec la complicité des élus du peuple, sont les principales causes de l'exploitation de l'homme par l'homme et des malheurs de la famille et de la société pour finalité.

Continuerons-nous à voter pour les gouvernements qui consolident les oligarchies, les aristocraties et autres banquiers à la recherche du profit par le profit et pour le profit, la rentabilité pour eux et les pertes pour le peuple, voter pour les politiques non représentatifs des intérêts du peuple qui les paye et les voit irresponsables de tout ?

 Vous craignez pour l’avenir de vos enfants et des petits-enfants ; mobilisez-vous contre la pression fiscale, le diktat patronal et la mollesse des syndicats, ces derniers étant comparables à une organisation d’infiltration, véritable cheval de Troie, inutiles pour le moins et nuisibles dans les faits, subventionnés et corrompus par le patronat et les politiciens, les mêmes disparaissant lors des problèmes d’emplois, de fermetures d’entreprises, s’accordant avec tous les acteurs économiques sur le dos des salariés les mêmes qui à ce jour, n’ont pas compris que les entreprises sans les salariés ne produisent rien, ni que le rapport de force patron/salarié doit être sinon inversé pour le moins égalitaire car les deux sont indispensables à la bonne marche de l’entreprise et à l’économie dans les responsabilités partagées et les bénéfices également. Depuis 40 ans et plus il est donné de l’argent aux entreprises seul le chômage progresse malgré les baisses continuelles du niveau de vie imposés aux peuple créant la désertification de nos campagnes, plus de pauvreté, la destruction de la cohésion familiale et sociale, causes des malheurs de la société. Il ne sert à rien de produire si le peuple ne peut pas acheter car les entreprises fermeront !

  Ne soyons pas résignés, ne soyez pas les laissés-pour-compte le jour des élections et très sollicités pour payer taxes sur taxes et impôts sur impôts injustifiés, parfois avec la force publique avec obligation de déguerpir du logement cause de tous les drames familiaux. Ne baissons pas les bras. Défendre nos droits et acquis sociaux et les accroître, doit être notre but ! 

Comme par le passé, le seul souci des élus consistera à se servir. Vous serez toujours la vache laitière.

 Agir en Citoyen responsable c’est commencer par reprendre la liberté de penser et d’agir, de rejeter : la langue de bois et la pensée unique, les obligations sans contre partie et sans droit de savoir, l’injustice organisée ; de battre monnaie par le peuple et pour le peuple, de vivre dignement et résoudre les problèmes vitaux de la famille, ce pourquoi les politiciens sont élus mais incapables de faire actuellement et le reste suivra démocratiquement.

 Le SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE

Exprime les volontés du Peuple par le Peuple et pour le Peuple.

 C’est le seul document venant du citoyen vers les politiques lesquels chaque jour réduisent la démocratie, la liberté et la dignité des citoyens, bien réfléchi, sans angélisme béat ni naïf et immédiatement applicable avec lequel les politiques doivent compter ou se démettre ou être démis !

La Démocratie, la Liberté et la Dignité, personne ne doit les voler au Citoyen !

Il est normal de demander à tout représentant du peuple et de choisir celui qui prend l’engagement :

. de respecter le peuple qui le paye et ne pas faire de promesses fallacieuses,

. d’être responsable de ses actes, de faire valoir son travail au moins une fois par an, ne pas pratiquer la prise d’intérêt illégale.

. de ne pas faire de combinaison politique en faveur du parti politique auquel il appartient contre le peuple,

. de faire des lois pour le progrès social non pour la restriction, ne pas se voter lui-même sa rémunération et indemnités, 

. de permettre le référendum populaire et l’indépendance de la justice

. de ne pas faire intervenir la force publique contre le peuple et rétablir la séparation des pouvoirs

. de respecter la démocratie, la liberté et la dignité de l’homme avec humanité.

. de respecter la Déclaration des Droits de l’homme et du Citoyen bafouée tous les jours depuis plus de deux siècles, etc.

Pour la première fois, face aux partis qui, depuis plus de quarante ans, vous promettent tous une amélioration de vos conditions de vie qui ne vient jamais malgré les augmentations des impôts puisque c’est vous qui payerez, le Citoyen met en place une organisation au service des citoyens pour la diminution des impôts en éliminant la gabegie, seul moyen d’augmenter votre pouvoir d’achat, de combattre le chômage, de venir en aide aux familles défavorisées, aux personnes âgées, aux jeunes pour trouver une activité normalement rémunérée, des soins dignes, la disparition de la pauvreté, etc.

Pour la première fois aussi, afin que la démocratie, le sens des responsabilités soient respectés et que le citoyen retrouve l’espoir à brève échéance dans la société à laquelle il participe, le Citoyen prend la décision de changer les pratiques et de prendre le pouvoir de décider de ses besoins et coûts en application du SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE.

 Le Citoyen, considérant notamment que :

- La vie nous est transmise et qu’elle est une espérance vers un avenir de noblesse de pensées, de passions, d’actions et de paix, de connaissances, de tranquillité, de bien être, de prospérité en toute responsabilité de chacun et de dignité pour éradiquer l’esclavage, la prostitution et la misère .

- Le savoir, l’éducation, la convivialité, ne sont pas innés et s’apprennent pour une vie individuelle et en communauté riche et disponible pour le plaisir de recevoir et apporter, de participer au progrès sans lequel il n’y a pas de liberté, dignité et paix.

- Nul ne doit porter atteinte à la vie et au bien-être de tout individu ni ne saurait asservir un autre être humain partageant la même humanité pour des motifs personnels ou de société, de capital et moyens de production, spirituels ou politiques, par soumission, allégeance, idolâtrie et autres. Les besoins vitaux dus au progrès social, l’hygiène et la santé font partie de la dignité humaine.

 - L'obligation de subir, donne au Citoyen le droit de savoir. La démocratie représentative, le capitalisme d’Etat et les multiples organisations politiques couvrant de privilèges les aristocrates, castes et oligarchies, n’ont pour but que de prendre en otage les citoyens et détourner leurs pouvoirs à décider par eux-mêmes, de faire les lois, d’occulter la vraie Démocratie et autres, sont les causes de la corruption des gouvernants, de l’humiliation et des malheurs du Peuple taillable et corvéable à merci.

- La liberté, la responsabilité et la prospérité sont des valeurs non divisibles mais transmissibles.

- Le citoyen conscient de son utilité dans la société et des aspirations au bonheur pour chacun en fonction de ses moyens et connaissances, s’engage à les respecter sans idéologie, à les promouvoir et porter assistance, à ne pas créer ou encourager tout acte pouvant atteindre le rayonnement des valeurs humanitaires contribuant à la cohésion de la famille et de la société.

 

Moi, Citoyen maître de moi-même et de ma destinée, déclarant solennellement la Liberté et la Dignité de la personne

comme étant les principales qualités d’une Démocratie directe basée sur la responsabilité de chacun, prête serment.

 

1-  Je jure par Clisthène, fondateur de la première démocratie, par mes aïeuls outragés et opprimés par les tyrans, despotes et dictateurs de participer à la restitution de la liberté, de la responsabilité et de la prospérité pour chacun des citoyens acteur de l’économie et non comme ressource, à la restauration du pouvoir du peuple pour changer les institutions par l'égalité citoyenne, que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, l'engagement sous serment que je prends.

2- Je mettrai au rang de représentant du peuple tout citoyen candidat indépendant de tout parti politique qui, une fois élu, prendra l’engagement de respecter le présent serment, au titre de citoyen et d’élu, ne commandera pas la force publique à son service ni contre le peuple, remettra ses actions au vote citoyen pour approbation au moins une fois par an et par référendum à son initiative ou à celle des citoyens à chaque fois que nécessaire et qui ne s’immiscera pas, directement ou indirectement, dans la vie privée de chaque citoyen et de sa famille.

3- J’utiliserai la place publique appelée « Place de la Démocratie, de la Liberté et de la Dignité humaine » qui sera aménagée et organisée par une commission indépendante, sous le contrôle de la cour citoyenne élue par les citoyens qui jugera les représentants du peuple, afin de permettre à la population de s’exprimer pour la proclamation de l’organisation du référendum d’initiative populaire et y déposer la demande de référendum qui tiendra d’obligation de procéder pour l’élu qui y procédera, dans un délai d’un mois , dès que le nombre de deux pour cent des votants inscrits sera atteint.

4-  Je participerai toujours à l’épanouissement de la personne et à l’amélioration de la vie en commun, je partagerai mes connaissances, je pourvoirai aux besoins de la famille sans autre contrainte que son intérêt, j’apporterai mes moyens matériels, physiques et intellectuels au service des citoyens afin que la vie de chacun en soit améliorée, et en certaines circonstances, j’accepterai l’aide de la cité à qui je serai toujours moralement redevable.

5-  Je dirigerai l’action politique toujours à l’avantage de la personne seulement, non en faveur de toute institution ou administration ; suivant mes forces et mon jugement, je m'abstiendrai de toute injustice. Je ne remettrai à personne mon pouvoir de représentation par intérêt personnel autre que la santé et l’éloignement principalement si on me le demande, ni ne prendrai l'initiative d'une pareille suggestion.

6-  J’exercerai mon pouvoir de citoyen comme dans le respect d’autrui, de la justice et de l’indépendance totale.

7- Je ne provoquerai pas d’élection stratégique en faveur de qui que ce soit et pour quelque motif que ce soit ; je ne pratiquerai que la participation aux élections suivant les vraies considérations d’intérêt public et mon vote ne sera entaché d’aucune hypocrisie ; je ne ferais usage du vote comme un droit et un devoir que si au préalable, la démocratie est estimée.

8- Je respecterai la dignité de toute personne, dans quelque maison que je rentre pour l'utilité des habitants, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur.

9- Je ne ferai pas étalage de l’action citoyenne pour aider les familles dans la nécessité et je tairai ce qui n’a jamais besoin d'être divulgué, observant la discrétion comme un devoir en pareil cas.

10- Je jure à mes descendants de préserver la Démocratie, la Liberté et la Dignité humaine de toutes mes forces ; de m’opposer à toute personne et/ou formation qui viserait de spolier le Citoyen de ses droits inaliénables, imprescriptibles et consacrés.

Que la liberté et la démocratie soient la volonté, la responsabilité et la dignité soient la prospérité.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 2 janvier 2015 10:42

    Comme le remarque l’auteur, le système est bien verrouillé.

    Ceux là même qui nous ont mené à la faillite continuent à pérorer et à nous donner des leçons d’économie. C’est vrai que nous les avons laissé faire mais il est vrai aussi que nous n’avons aucun moyen de nous opposer efficacement à ce système d’alternance copains/coquins.

    Il n’est pas d’exemple dans l’histoire où ceux qui dominent abandonnent de leur seul gré leur domination. Par contre, il y a de nombreux exemples de groupes actifs et organisés obtenant par les armes et les combats de rues une autre répartition des richesses.

    La seule véritable question qui se pose est  : Est-ce que nous avons véritablement la volonté de changer ce système ?

    Il apparaît que non. Personne ou presque ne vote pour le Parti Anti Capitaliste, ni même pour le Front de Gauche.

    Nous sommes peut-être trop gras ou le collier ne nous étrangle pas assez ?

    Reste ceux qui ont tout perdu, qui dorment dans la rue en attendant la mort. A un certain degré de désespoir, ce n’est pas la révolte qui anime les êtres mais la résignation.

    La plupart d’entre nous n’avons pas cette excuse, juste l’espoir de s’en sortir, ce maudit espoir qui nous rend si lâche.


    • beo111 beo111 2 janvier 2015 12:21

      Comme le remarque l’auteur, le système est bien verrouillé.


      Pour info des jeunes grenoblois croyent avoir trouvé une faille.


    • taberleroi 3 janvier 2015 15:11

      Bonjour,

      Très bonne remarque.
      Je souhaite rentrer en contact avec ces jeunes par e-mail de préférence car je ne suis pas très fort en informatique.
      serment.citoyenarobasegmail.com
      Merci 
      Meilleurs voeux.

    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 janvier 2015 11:13

      Plus sérieusement, il faut banaliser la fonction politique en remettant le pouvoir aux lois et à la justice. La démocratie devait être comprise par tous comme étant « l’obéissance aux lois justes et non aux hommes politiques », cela suffit à en enclencher le processus qui pourrait réinventer la vraie démocratie et en finir avec le leurre démocratique !

      Il ne suffit pas d’écrire des textes pour meubler les institutions, il faut que ces textes acceptés par tous contraignent tout le monde de la même manière.

      Passer (pour la France) de la Ve à la VIe république, cela suppose une révolution car il y a tant de choses à corriger et donc tant de rèsistances à affronter, mais cela reste possible quand même...Mais n’oublions pas, quand une révolution pointe son nez, il y a toujours une contre-révolution derrière la porte des ...arrières pensées !

      La France ne s’en sortira pas toute seule, elle qui a entrainé le monde vers l’utopie des « droits de l’homme », il est essentiel de comprendre ce qui est plus qu’une nuance : «  »DEMANDER SES DROITS AUX RESPONSABLES POLITIQUES«  », cela ne s’appelle pas de la démocratie mais au contraire un leurre démocratique qui conforte l’idéologie esclavagiste ; «  »CONTRAINDRE LES HOMMES POLITIQUES A HONORER LEURS DEVOIRS POUR LESQUELS ILS SE SONT LIBREMENT ENGAGÉS«  », notamment lors des cirques électoraux, cela s’appelle la vraie démocratie et permet de libérer et d’élever le genre humain ...

      ll y a de la place pour tout le monde sur Terre, seuls les minables (principalement les malades milliardaires) ont peur de voir vivre convenablement l’ensemble des peuples !

      Il faut décréter la « DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS HUMAINS »  :

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-declaration-universelle-des-71132


      • La mouche du coche La mouche du coche 2 janvier 2015 13:41

        A mon avis, vous vous trompez.


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 2 janvier 2015 16:57

        Peut-être... Je m’accorde tout de même le mérite d’avoir étalé ma pensée à l’air libre !


      • Peretz1 Peretz1 2 janvier 2015 15:19

        « ... constitutions ainsi que tous les autres textes en faveur du peuple n’ont jamais été respectés » hélas, notre Constitution, a été au contraire trop respectée. C’est le PB. Lire une constitution citoyenne sur : www.citoyenreferent.fr.


        • taberleroi 3 janvier 2015 11:32

          Monsieur,

          Pour la bonne compréhension des lecteurs, il aurait été bon de relever les points qui vous paraissent contestables dans cet article et ne pas vous contenter de donner le lien de vos écrits préférés. Si je suis contre de nouvelles institutions c’est qu’elle sont méconnues par le citoyen qui vote comme je l’ai écrit dans l’article ; aussi, je me permets de vous faire part de ce qui suit et je reste à votre disposition pour éventuellement en débattre par courrier : serment.citoyenarobasegmail.com.

          La constitution citoyenne proposée par vous, n’a que le mérite de revenir sur l’histoire et la proposition en reprend les belles déclarations détournées au fil des constitutions et des régimes politiques pour arriver à ce jour à une démocratie où un parti ou une coalition de partis ne représentant que 20% environ des votants pris en compte commandent les autres 80% des citoyens, c’est-à-dire ceux qui sont contre, ceux qui se sont abstenus, les votes qui ne comptent pas, ceux qui ne se sont pas déplacés, ceux qui ne se sont même pas inscrits sur les listes électorales. Il faut être énarque pour comprendre le comptage des votes et la nous arrivons au sommet des pratiques politiques de l’enfumage, de la réforme des mathématiques et l’ensemble de ces 80% représentent le laissés pour compte. Vous trouvez cela normal tout comme la barre du minimum de 25% de la participation à l’élection pour déclarer l’élection valide si j’en juge par vos écrits.

           

          Vous dites que la constitution est respectée mais c’est une affirmation toute à fait gratuite de votre part et c’est nier la réalité constatée tous les jours par les abus, la gabegie, l’irresponsabilité des élus qui se pavanent aux frais des citoyens, c’est aussi ne pas tenir compte de l’obligation de respecter la Déclaration des droits de l’homme de 1789 en faveur du citoyen. A ce titre, le politique a détourné le pouvoir de contestation éventuel du citoyen en le transférant  sur un conseil constitutionnel à la merci du pouvoir exécutif, le même pouvoir exécutif qui commande aussi la police, les CRS et l’armée, dont vous n’ignorez pas la composition qui n’est autre que celle apparentée aux partis politiques auxquels il doivent leur nomination tout comme le président de la république qui en l’état n’est pas digne d’en être le garant de la constitution car si le préambule considérant que Déclaration des droits de l’homme comme acte fondamental de la constitution n’est pas respecté, il est le garant des institutions qui n’existent pas légalement et donc il occupe abusivement cette fonction ; si vous pensez que les faux représentants des citoyens vont remettre en cause la légalité des membres des institutions qu’il a fabriquées lui-même au détriment du parti qui le fait vivre, vous vous trompez lourdement et de plus ils se servent de la justice à leurs bottes pour ne jamais être inculpés de prise illégale d’intérêts la même justice qui condamnerait sévèrement tout citoyen qui en ferait seulement le centième. La légalité des décisions ne sera jamais mise en cause par les partis politiques qui ne font pas les lois en fonction de la conscience humaine mais en regardant l’intérêt des politiques c’est-à-dire les mêmes qui proposent et qui disposent sur le dos du citoyen. Ce qui est sûr également, est que pour être d’une extrême complexité pour les auteurs mêmes, personne ne lit les constitutions et autres textes politiques imposés au citoyen parce que considérés abscons, contradictoires, mensongers, inopérants, à la légalité à géométrie variable, au profit d’une minorité, liberticides, etc. de par les devoirs imposés au citoyen, dont les faux représentants élus sans légitimité et sans vergogne s’en exonèrent pour être devenus les patrons des citoyens.

          Un texte court et simple comme le Serment de Citoyen est à la portée de tous et facilement applicable et vérifiable dans l’exécution et a le mérite de sélectionner ceux qui respectent le citoyen qui les paye pour un service réel ce qui n’est pas le cas et nous en sommes très loin !


        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 3 janvier 2015 10:09

          Mais ce sont des bases renouvelées pour une nouvelle République, la 6ème ! Merci !


          • taberleroi 3 janvier 2015 11:16

            Bonjour,

            Merci de préciser où avez-vous lu, dans l’article, qu’il s’agit des bases pour une nouvelle republique et en l’occurrence la 6è république ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

taberleroi


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité