• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 2021 : Bonne Santé à tous !

2021 : Bonne Santé à tous !

« Cendre de lune, petite bulle d’écume
Poussée par le vent, je brûle et je m’enrhume
Entre mes dunes, reposent mes infortunes
C’est nue que j’apprends la vertu. »
("Libertine" chanté par Mylène Farmer, 1986).



Déjà la fin de l’année 2020 ! Terrible, nous entrons en 2021 avec la torpeur d’un virus de 2019. Jamais on ne saurait mieux souhaiter la bonne année et surtout la bonne santé qu’à ce nouvel an 2021 : la pandémie de covid-19 est là pour le rappeler. Plus de 1,8 million de décès dans le monde, dont 64 381 en France, plus de 14 000 décès dans le monde rien que pour la journée de ce mercredi 30 décembre 2020, bref, la crise est majeure, mondiale, durable, de quoi cauchemarder encore de nombreuses nuits d’hiver.

Paradoxalement, cette année 2020 qui vient de s’écouler a été l’occasion, à chaque occasion, pas seulement au nouvel an, de prendre réellement soin de ses proches. Même les formules de politesse ont changé avec "Prenez soin de vous" à côté d’un "Cordialement" ou d’un "À bientôt". Au-delà des formules de politesse, c’est bien les relations sociales qui ont été bouleversées par ce satané coronavirus SARS-CoV-2 avec les gestes barrières : finies les pudiques bisous à l’exaltante assistante du troisième, finies les poignées de main très fermes avec l’interlocuteur viril, finies les embrassades, finies les tapes à l’épaule, les gestes qui consolent, et l’amour qui commence, insouciant. À cause du sida, les années 80 avaient vu une remise en cause des relations sexuelles libérées la décennie précédente ; les années 20 voient un éloignement physique, une distanciation physique qui va nous rendre tous anglo-saxons ou nordiques ou même asiatiques…

Inutile de réfléchir très longtemps pour savoir comment résumer en un seul mot l’année 2020. Un résumé dans toutes les langues, mondial, globalisé : covid-19. Nom de code complètement inconnu il y a seulement un an. Le virus existait déjà, et certains médecins chinois avaient osé le signaler, mais l’annonce officielle du gouvernement chinois a été beaucoup plus tardive, encore deux ou trois semaines. En quelques semaines, comme un feu de paille, la planète s’est embrasée dans la maladie mortelle pour de nombreuses personnes.

Faisons un petit détour en France et sur le quinquennat du Président Emmanuel Macron. Franchement, qui veut gouverner la France aujourd’hui ? Quel niveau de masochisme doit-on avoir pour vouloir gérer une crise sanitaire et économique d’une telle nature ? Emmanuel Macron aurait-il été candidat s’il avait su, lui qui avait du temps, par son jeune âge, pour attendre son tour ? Mais a contrario, Alain Juppé aurait-il été à la hauteur ? François Fillon ? François Bayrou ? et les autres, tous plus nuls les uns que les autres ?

Reprenons les "nouvels ans" de son quinquennat. 2018 ? C’était encore l’état de grâce. La réforme du code du travail passée comme une formalité devant la sidération des syndicats (je n’ai pas compris pourquoi ce fut si simple, Jean-Luc Mélenchon non plus, lui qui rêve tous les quarts d’heure du grand soir). 2019 ? C’était fini. En pleine crise des gilets jaunes. Réformes déjà enrayées. L’affaire Benalla pour corser le tout (après tout, quel Président n’aurait-il pas eu d’affaire ?). 2020 ? Idem. En pleine crise, mais pas la même. Les gilets jaunes ? Résolu avec le grand débat. Et les élections européennes ont montré que les gilets jaunes, décidément, n’étaient pas faits pour la politique (on ne peut pas vouloir plus de services de l’État et moins d’impôts et de taxes). Non, la crise-là était plus traditionnelle, sociale, grandes manifestations et grèves contre la réforme des retraites. J’ai déjà dit ce que j’en pensais. Nous étions encore dans un autre monde. Alors, 2021 ? Rien de tout cela. Comme si le destin s’amusait sans arrêt à zapper et à changer de film. Pandémie de covid-19. Production en mondovision, avec son armada de complotistes. Alors, terminons-en très rapidement sur le plan politique. La prochaine élection présidentielle a lieu au printemps 2022. Autant dire demain. Tout le monde espère qu’elle aura lieu ou plutôt, que la pandémie permettra le déroulement régulier de la campagne électorale. Cela signifie que 2021 est l’année des candidatures. Nécessairement. Déjà, c’est bien tard. Aucun candidat à une élection présidentielle n’était inconnu quinze mois avant une élection présidentielle. Cela veut dire que tous les acteurs de 2022 seraient en principe déjà en place. Pour info, le record, à mon sens, dans l’histoire, c’était Emmanuel Macron, en piste dès mars 2015, soit deux ans avant l’élection. Certains candidats étaient en piste pendant trente ans, chez nous. Mais tout s’accélère…

Sur le plan européen, 2020 était un peu comme la succession de confinement/déconfinement, en gros, un jour sans fin ou une année sans fin : après avoir adopté l’accord sur le Brexit en janvier 2020, voici in extremis l’accord de partenariat entre Union Européenne et Royaume-Uni ratifié ce 30 décembre 2020. Il fallait finaliser avant le 31 décembre 2020, c’était moins une.

Revenons à l’origine, à l’idée principale. 2021, le seul souhait que tout le monde émet, c’est évidemment la santé, la résolution de la pandémie. Manifestement, complotistes et mandarins égocentriques ont dit n’importe quoi pendant un an. Ils continueront à dire n’importe quoi dans l’année qui vient, évidemment, puisque plus on s’enfonce intellectuellement, plus on y prend goût.

On peut critiquer le gouvernement, mais le gouvernement français est comme les autres gouvernements étrangers : le coronavirus était inconnu il y a un an. On ne savait rien ! On ne l’imaginait même pas ! L’impréparation, les responsables, c’étaient les gouvernements antérieurs, pas actuels ! Jean Castex a dit deux ou trois fois une chose à la fois étonnante de bon sens et pourtant, qu’il faut marteler : l’ennemi, ce n’est pas le gouvernement, c’est le virus ! Tout monde veut contrôler l’épidémie, mais le virus a ses propres lois dont on en ignore quelques-unes encore.

Entre faire et ne pas faire, et quoi faire si faire, il y a toujours sujet à critique. Pas de masque ? On critique. Trop de masques ? On critique. Pas de test PCR ? On critique. Trop de tests PCR ? On critique. Et on aura la même chose avec les vaccins. Trop lent. Trop rapide. Jamais comme il faut, toujours mieux chez les voisins, l’herbe y est toujours plus verte… que de dépréciation antipatriotique chez les Français !

Pourtant, chez les voisins, cette seconde vague, ce n’est pas fameux. La France fait partie de ceux qui s’en tirent le mieux, ou plutôt, le moins mal. Allemagne ce 30 décembre 2020 : +752 décès ; Royaume-Uni : +981 décès ; Italie : +545 ; France : +303. Ce ne sont pas des moyennes (surtout à l’époque de Noël, il faut faire des moyennes sur une semaine), mais ces données sont assez représentatives depuis plusieurs semaines. La France a confiné plus tôt que ses voisins, résultat : les voisins ont dû reconfiner brutalement juste avant Noël. La France a su préserver la fête de Noël. Qui remerciera le gouvernement français pour ce Noël sauvé ? Sûrement pas les Français. En revanche, en Allemagne en décembre, on ne cessait de dire depuis des semaines : il faut faire comme la France, il faut reconfiner !

Oui, ce sentiment de ne rien maîtriser, de ne rien contrôler, de devoir faire d’immenses concessions, les réformes mais aussi l’économie, pour sauver des vies, pour sauver NOS vies, oui, nos vies, aujourd’hui 300 à 400 décès par jour en France, il faut le répéter, chaque jour qui passe, ce sont des centaines d’êtres chers qui disparaissent avec cette saleté de maladie. Ce n’est pas un rhume. Cela continue à tuer. Sans arrêt. 14 000 hier, comme je l’ai indiqué plus haut.

Pourquoi faut-il pourtant être optimiste ? Parce que les vaccins sont déjà là, et c’est unique dans l’histoire des sciences. Jamais on est allé aussi vite. C’est une incroyable lueur dans le cauchemar des deuils et du chômage. Il n’est pas possible, à l’heure actuelle, de soigner cette maladie. Elle est très contagieuse (beaucoup plus que la grippe), ce qui nécessite effectivement des mesures drastiques de restriction sanitaire. Mais le meilleur moyen d’en venir à bout, ce sont les vaccins.

Or, le vaccin à ARN messager non seulement est prometteur, mais il est là, déjà là ! Décembre 2020 aura été le mois de la vaccination. Là encore, on pourra toujours critiquer le gouvernement français pour sa timidité, son enthousiaste pour le moins fade, mais la France aura autant de vaccins que les autres pays européens, en proportion de la population. Comme dans tout acte d’innovation, il y a les avant-gardistes et les suiveurs. Qu’importe le doute : les suiveurs suivront, ils verront bien, en juin 2021, lorsque les premières personnes vaccinées auront déjà un an d’ancienneté (et même plus, les premiers tests sur l’humain ont eu lieu le 24 avril 2020).

C’est le vaccin qui est la perspective la plus optimiste. Les complotistes pourront toujours rouspéter, ils s’enferreront dans leurs contradictions. Comment ? Les gouvernements auraient créé une pandémie pour ruiner les peuples ? (pourquoi ? quel intérêt ? je l’ignore). Et maintenant, ils vaccinent. Pourtant, en vaccinant, ils vont justement mettre fin à la pandémie. Pourquoi l’auraient-ils créée pour y mettre fin ? Bref, chaque élucubration de complotiste est une incohérence majeure, est un défi à la raison, est une insulte à la science.

Non seulement je me réjouis du début des campagnes de vaccination, mais je considère qu’elle est un point d’inflexion dans l’histoire des sciences. Le vaccin à ARN messager a un avantage majeur que les complotistes anti-vaccin (que je ne convaincrais pas puisqu’ils sont du registre de la secte) n’ont pas bien considéré : il n’a aucun moyen d’être combattu avec les arguments classiques. Pas d’adjuvant. Pas de virus inactif, donc pas de risque d’avoir la maladie. Le seul pitoyable argument, c’est l’ignorance de ce qu’est l’ARN messager, une molécule instable qui se détruit après avoir fait ce qu’on lui a demandé de faire, sans aucune possibilité de modifier l’ADN de l’humain parce qu’elle est incapable d’entrer dans le noyau de la cellule.

La vaccination par l’exemple ? Des centaines de maires ont proposé de se faire vacciner pour participer à l’acceptabilité. C’est une erreur, à mon sens, qu’il n’y a pas de volonté d’exemplarité au plus haut niveau de l’État, sous prétexte de préserver la hiérarchie des priorités. Personne ne dira qu’être gouvernant ne demande pas d’être protéger de tout événement mettant en danger la santé. À l’étranger, beaucoup de dirigeants se sont faits vacciner, notamment Joe Biden et Mike Pence.

Toujours est-il que cette année 2020, avec la pandémie, on a pu voir l’humanisme ou la manque d’humanisme de certains. Ce fut très instructif. Cela permet, parfois, d’en dire beaucoup sur les personnes. Espérons que 2021 sera l’année du triomphe de la raison et de la science, que les nombreux échos sur Internet ont salies massivement cette année.

Et puis, puisqu’il est l’heure : bonne année et bonne santé à tous pour 2021 !


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (31 décembre 2020)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
2021.
2020.
2019.
2018.
2017.
2016.
2015.
2014.
2012.
2010.

_yartiNouvelAn202102


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 31 décembre 2020 11:16

    L’auteur a de l’humour...


    • Pere Plexe Pere Plexe 31 décembre 2020 14:12

      @Taverne
      ...c’est du second degré ?


    • troletbuse troletbuse 31 décembre 2020 11:21

      Moi aussi, je souhaite aussi une bonne santé à tous les politicards et journaputes et autres commissions pourries comme l’ARS, Comité scientifique

      Naturellement, je parle de la prison de la Santé


      • Francis, agnotologue Francis 31 décembre 2020 11:45

        ’’Des centaines de maires ont proposé de se faire vacciner pour participer à l’acceptabilité. C’est une erreur, à mon sens, qu’il n’y a pas de volonté d’exemplarité au plus haut niveau de l’État, sous prétexte de préserver la hiérarchie des priorités.’’

         

        Pour une fois j’approuve Sylvain.

         

         ps. Merci pour la photo des Miss.


        • Pere Plexe Pere Plexe 31 décembre 2020 14:37

          @Francis
          On ne peut à la fois invoquer l’esprit critique, la rigueur scientifique, et servir des arguments du genre « vous voyez il y a des gens qui pensent que le vaccin est sans danger. »
          C’est un peu comme quand l’auteur annonce « 1,8 million de décès dans le monde » sans dire que la planète en aura connu 57 millions.
          C’est à dire qu’en 2020 le Covid c’est 3% de la mortalité mondiale.
          Sans covid les maladies respiratoires provoquent 6,7 millions de morts/an...sans que ça fasse la une des journaux !


        • Francis, agnotologue Francis 31 décembre 2020 15:40

          @Pere Plexe
           
           mais je n’approuve pas du tout cet article : j’ai seulement souligné que l’auteur fait preuve de suite dans les idées en réclamant que Macron et sa suite se vaccinent en premier. Tous les volontaires à la vaccination seront cocus si Macron et compagnie ne se vaccinent pas. Et ils devraient tester tous les vaccins qui seront mis sur le marché, ils sont assez nombreux pour ça. Et moi j’attendrai sagement le temps qu’il faudra pour voir s’ils n’ont pas d’effets secondaires indésirables.
           
           Si les anti-vaccins sont comme des ados qui revendiquent leur indépendance, les fadas du vaccin se conduisent en la matière comme des enfants apeurés et dominateurs.
           


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 31 décembre 2020 11:46

          Dans une dictature sanitaire, la formule « Bonne santé à tous » n’est plus un vœu, mais une injonction !


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 31 décembre 2020 11:54

            @Séraphin Lampion

            ... bientôt une ’dernière sommation avant black-out" !


          • Francis, agnotologue Francis 31 décembre 2020 15:45

            @Séraphin Lampion
             
            on n’a plus le droit d’être malade, c’est la suite logique du « on n’a plus le droit, ni d’avoir faim ni d’avoir froid » ces paroles qui ne choquent curieusement jamais personne.
             
            État d’urgence sanitaire : « La figure du danger était celle du terroriste, demain, ce sera le malade »
             
            Demain ? non aujourd’hui, on y est.


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er janvier 12:17

            @Francis

            « salauds de malades ! » aurait dit l’initiateur des restos du cœur dont on peut se demander s’il aut=rait été d’accord avec les paroles en question...
            la récupération est une technique très efficace de manipulation !


          • Pere Plexe Pere Plexe 4 janvier 19:04

            @Séraphin Lampion
            Dictature le mot est un peu fort.
            Oligocratie ploutocratique et autoritaire serait plus juste.
            Quant au qualitatif « sanitaire » il semble aussi incongru que le « démocratique » accolé à certains nom de pays...


          • Octave Lebel Octave Lebel 31 décembre 2020 12:01

            Trêve de propagande. Bonne année à tous.


            • rogal 31 décembre 2020 12:11

              « Manifestement, complotistes et mandarins égocentriques ont dit n’importe quoi pendant un an. Ils continueront à dire n’importe quoi dans l’année qui vient, évidemment, puisque plus on s’enfonce intellectuellement, plus on y prend goût. »

              Au secours ! Sylvain-Rakotoarison nous enfonce !


              • Pere Plexe Pere Plexe 31 décembre 2020 14:20

                @rogal
                ...il ne parle pas de Macron Salomon et toute la bande ?
                C’était pourtant adapté.


              • Gégène Gégène 31 décembre 2020 13:39

                mardi 29, hommage à R. Hossein,

                jeudi 31, mort de l’artiste susnommé...

                il est mortel ce type !!!


                • phan 31 décembre 2020 13:59

                  Et son « Dubol » est parti en 2020 ...


                  • phan 31 décembre 2020 19:07
                    Copié sur le site Politologue.com depuis l’url : https://coronavirus.politologue.com/coronavirus-madagascar.MG
                    Derniers chiffres du Coronavirus issus du CSSE 31/12/2020 pour le pays Madagascar. Le jeudi 31 décembre 2020, le nombre total de cas est de 17 714, le nombre de guérisons est de 17 228, le nombre de décès est de 261 Le taux de mortalité est de 1,47%, le taux de guérison est de 97,26% et le taux de personnes encore malade est de 1,27%

                    Copié sur le site Politologue.com depuis l’url : https://coronavirus.politologue.com/coronavirus-france.FR
                    Derniers chiffres du Coronavirus issus du CSSE 31/12/2020 pour le pays France. Le jeudi 31 décembre 2020, le nombre total de cas est de 2 661 168, le nombre de guérisons est de 189 941, le nombre de décès est de 62 746 Le taux de mortalité est de 2,36%, le taux de guérison est de 7,14% et le taux de personnes encore malade est de 90,50%

                    A Madagascar, on soigne avec l’Artémisia Afra.

                    En France, on soigne avec du (Doliprane + le 15), du Rivotril dans les Ehpad et bientôt du ARN Messager avec beaucoup de principe de précaution et de médecine fondée sur les preuves.

                    Allez Rakoto, Bonne Piquouse pour 2021 !


                  • phan 1er janvier 00:35
                    Bonnes Piquouses pour 2021 !
                    Un infirmier en Californie a été testé positif au Covid-19 plus d’une semaine après avoir reçu une première injection du vaccin de Pfizer, a rapporté mardi 29 décembre une filiale d’ABC. 

                  • Mizaru Mizaru 1er janvier 09:42

                    @phan

                    Concernant l’Artemisia, je vous recommande cette vidéo qui date d’il y a deux ans.Tout ce qui s’est passé cette année avec la Covid est dans cette vidéo même si le sujet est la malaria.

                    Pressions des laboratoires, boycott de l’OMS, suppressions des financements, confiscation des travaux de recherche, interdiction par... la France. On a droit à la totale.

                    Vous ne risquez pas d’être qualifié de complotiste, vu que la vidéo est de France 24, qui est un média d’état. smiley

                    https://youtu.be/W6TgP5RlsDQ


                  • phan 1er janvier 12:21

                    @Mizaru
                    Merci
                    La version longue du documentaire Malaria Business et un interview de Lucile Cornet-Vernet, fondatrice de la Maison de l’Artemisia.


                  • Pere Plexe Pere Plexe 31 décembre 2020 14:15

                    Meilleurs vœux pour la nouvelle année

                    Et puisse 2021 voir l’auteur retrouver sa santé mentale et un semblant d’esprit critique.


                    • rogal 31 décembre 2020 18:21

                      Allons, Pere Plexe !
                      Un chouilla d’esprit critique suffit pour comprendre qui peut être cet « auteur » ; ou plutôt : où il se niche. La santé mentale n’a rien à voir dans l’affaire.


                    • ETTORE ETTORE 31 décembre 2020 21:17

                      Sylvain Rakotoarison@

                      Faisons un petit détour en France et sur le quinquennat du Président Emmanuel Macron. Franchement, qui veut gouverner la France aujourd’hui ? Quel niveau de masochisme* doit-on avoir pour vouloir gérer une crise sanitaire et économique d’une telle nature ? Emmanuel Macron aurait-il été candidat s’il avait su, lui qui avait du temps*, par son jeune âge*, pour attendre son tour ?

                      _____________________________________________________________

                      Bon, primo...Fin d’année ou pas, vous avez décidé de tirer votre feu d’artifice personnel, malgré l’interdiction du «  Jeune âgé, Monarc le bien no(R)mé »

                      ( Soit dit en passant, méfiez vous, parce que le traiter, d’immature*, de masochiste*, d’homme pressé*, vous vous la jouez dangerous, et ce ne sont pas les services rendus, qui feront que, vous ne risquerez pas de finir en esclave sexuel )

                      Quant à poser la question de savoir « qui veut gouverner la France aujourd’hui »

                      C’est quand même un peu fort, d’accorder à un fouteur de merde, par l’exclusivité d’un doute, de la faire nettoyer par un autre .

                      Si la France est aujourd’hui la réplique d’une fosse à purin, c’est bien la faute au Joupy terre l’Elyséen, qui au lieu de nettoyer les Ecuries d’Augias, se prend pour un hercule, alors qu’il n’est rien de moins qu’un vents , qui n’as même pas la bienséance d’être silencieux.

                      Cela dit, je crois que vous êtes bien accroché à votre croix, et que d’aventure, il vous manquait un clou, vous pencheriez certainement du côté de votre mentor.

                      Chapeau ! Ca c’est de la fidélité !


                      • Copain 1er janvier 02:12

                        Il ne faut pas voter extrême droite les gens, cela mène au racisme à Hitler et tout, j’ai bien appris ma leçon du parfait petit bolchévique embourgeoisé. Il faut voter Nationaliste les gens, le seul qui se permet de déféquer sur la pharisienne de Paris, c’est primordial. 

                        Ce monde amer
                        Et bien, quel fruit va t il produire,
                        ce monde amer
                        Et si ma vie n’est que de la poussière
                        qui cache l’éclat d’une rose
                        A quoi suis je bon
                        Le paradis est seul à le savoir
                        Seigneur, ce monde amer
                        Oui, il peut être si froid
                        Aujourd’hui tu es jeune
                        Trop tôt, tu deviens vieux
                        Mais tandis qu’une voix en moi pleure
                        Je suis sûre que quelqu’un répondra à mon appel
                        Et ce monde amer
                        Oooh peut être pas
                        Oh il l’est tellement après tout
                        Ce monde amer
                        Seigneur, ce monde amer
                        Que l’amour est bon
                        que personne partage
                        Et si ma vie n’est que de la poussière
                        qui cache l’éclat d’une rose
                        A quoi suis je bon
                        Le paradis est seul à le savoir

                        Bonne Année ; je dégusterai de vos chairs et je reprendrai ma place parmi les miens, tous gouteront au champignon divin qui fait perdre la raison. Et tous ces gens qui crèveront de faim me suivront 


                        • Mizaru Mizaru 1er janvier 09:53

                          La perspective la plus optimiste n’est pas le vaccin mais la disparition naturelle de l’épidémie, comme c’est arrivé pour la plupart des épidémies. Ca, c’est du véritable optimisme.

                          Pour le reste, si la France a confiné plus tôt, c’est simplement parce que l’épidémie est repartie plus tôt. Il est illusoire de penser qu’un pays, que ce soit la France ou un autre, puisse contrôler un virus. On voit bien que ceux qui étaient mis en avant pendant la première épidémie, sont touchés par la deuxième épidémie, et vice versa. L’auto-satisfaction affichée par le gouvernement est donc très prétentieuse.


                          • Le Panda Le Panda 1er janvier 10:42

                            Bonjour à tous et toutes,

                            je profite de venir à chacun que 2020 reste comme un cauchemar. 2021 ne sera pas forcément meilleur au moins jusqu’à la fin de l’année peut-être. Nous marchons sur des coquilles d’œufs un fait est évident nous ne saurons jamais qui est arrivé en premier la poule, ou si c’est la poule qui a fait l’œuf. Bonne année et santé pour les anciens comme les nouveaux. Peut-être pourrons l’écrire et le dire à nouveau fin 2021. Plein de bisous de mes petits enfants à tous les enfants du monde.

                            Le Panda 


                            • Le Panda Le Panda 1er janvier 10:43

                              Bonjour à tous et toutes,

                              je profite de venir à chacun que 2020 reste comme un cauchemar. 2021 ne sera pas forcément meilleur au moins jusqu’à la fin de l’année peut-être. Nous marchons sur des coquilles d’œufs un fait est évident nous ne saurons jamais qui est arrivé en premier la poule, ou si c’est la poule qui a fait l’œuf. Bonne année et santé pour les anciens comme les nouveaux. Peut-être pourrons l’écrire et le dire à nouveau fin 2021. Plein de bisous de mes petits enfants à tous les enfants du monde.

                              Le Panda 


                              • Albert123 1er janvier 12:24

                                Bonne année aux immunisés, les chacals on va les dégager à coup de pompes dans le cul


                                • Zolko Zolko 1er janvier 15:17

                                  que les complotistes anti-vaccin (que je ne convaincrais pas puisqu’ils sont du registre de la secte) n’ont pas bien considéré

                                   

                                  ben moi, je n’ai rien contre à ce que vous et n’importe qui se fasse vacciner, du moment que c’est vous qui payez de votre poche.

                                   

                                  Par contre, si vous voulez vacciner des millions de Français et payé par l’argent public, que l’on pourrait utiliser à équiper les hôpitaux par exemple, alors là, je suis opposé. Il s’agit d’un simple calcul de rentabilité : avec 1 milliard, 1) combien de personnes peuvent être vaccinés, et 2) combien d’infirmières peut-on payer ?


                                  • Francis, agnotologue Francis 1er janvier 15:53

                                    @Zolko
                                     
                                     les accros aux vaccins ont souvent comparé les réfractaires à des ados qui revendiquent leur indépendance.
                                     
                                     Je pense que ceux qui veulent que tout le monde se vaccine sont des enfants capricieux et apeurés qui exigent des autres qu’ils se soumettent à leurs désirs.
                                     
                                     Enfants apeurés et capricieux contre ados, cependant que les adultes sont muselés ? pas de doute, on est dans la cité de l’enfant roi.
                                     
                                    « Malheur à la ville dont le prince est un enfant » (verset de l’Ecclésiaste )


                                  • agent ananas agent ananas 1er janvier 23:52

                                    @ l’auteur

                                    Va te faire inoculer, ça nous fera des vacances ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité