• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 26 mai 2019, la victoire de l’ignorance

26 mai 2019, la victoire de l’ignorance

Devant la télé, le soir des élections Européennes, je regardais le triste spectacle des différents partis qui se gargarisaient de leurs résultats. En plus d'une certaine amertume, je ressentais comme une envie de rire jaune. Sans pouvoir dire pourquoi, je ne pouvais pas m’empêcher d’entendre une ironie qui raisonnait dans leurs discours. Cette nuit, en y réfléchissant je me suis rendu compte de ce qui déclenchait ce rire jaune chez moi. En vérité - et c’est assez ironique vu le nombre de listes présentées - un seul parti sort grand gagnant dans ces élections Européennes : c’est le parti de l’ignorance.

Son champion le plus célèbre, le Rassemblement National est bien sûr peuplé de gens qui se trompent de colère mais la véritable ironie, c’est bien de voir qu’aujourd’hui, des gens pour qui la priorité absolue est d’enrayer les vagues d’immigration viennent de voter en masse pour un programme qui consiste à ne rien faire pour endiguer ce qui d’ici 30 ans aura produit entre 250 et 700 fois plus de réfugiés que le pauvre petit million de Syriens qui les dérange tant actuellement.

LaReM, n’est pas en reste : en 2017, certains électeurs ont trouvé pertinent de voter pour un candidat ouvertement sans programme qui promettait tout et son contraire, certains ont voté Macron pour faire barrage au FN… au premier tour des présidentielles, certains à l’entre-deux tours se scandalisaient que la France Insoumise ne soutienne pas Macron mais se contente d’un « pas une seule voix pour le FN » et reprenaient en cœur la comptine médiatique (et mathématiquement fausse) selon laquelle l’abstention ferait le jeu du FN ; la dernière touche d’ironie ? Hier, ils ont voté LaRem pour faire barrage au FN dans un scrutin… à la proportionnelle.

Les Verts méritent aussi une distinction pour avoir réussi à se faire passer pour le relai de grandes figures de l’écologie telle que Greta Thunberg… tout en prônant l’économie de marché. C’est un peu comme si Marine Le Pen se réclamait de Martin Luther King, Sarkozy de Jean Jaurès ou Pascal Praud de Simone Veil.

Mention spéciale au trio Yannick Jadot, Raphaël Glucksman et Benoît Hamon qui ont réussi à faire croire à des centaines de milliers de Français qu’ils cherchaient à unir la gauche… tout en se présentant sur des listes séparées. Ils ont également réussi -non sans l’aide assidue d’une paresse intellectuelle médiatique et électorale- la véritable prouesse de se faire passer pour des champions de l’écologie en arborant tous une copie du discours (clivant, vraiment ?) de la France Insoumise… mais sans programme viable. Une copie en plastique pas très écolo.

« Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être », disait Goethe. En ce sens, peut-être que le parti de l’abstention, détenteur de la majorité absolue, a reçu beaucoup de ‘non-votes’ de la part de gens clairvoyants qui ont en réalité choisi de ne pas voter pour tenter de se libérer de cette mascarade qu’on nous impose de cautionner ; de gens désabusés qui, pour ne pas sombrer dans la déprime, refusent de légitimer, d’être liés de près ou de loin au système qui nous conduit à la 6ième extinction de masse et à la fin de notre civilisation. Cependant, choisir d’ignorer des élections, c’est encore choisir le parti de l’ignorance car si le mot ignorer a bien deux acceptions différentes 1- ‘‘ne pas être informé de quelque chose’’ ; 2- ‘‘refuser de tenir compte de l’existence de quelque chose’’, elles ont bien la même conséquence mortifère : l’impression fausse d’une absence de responsabilité dans la catastrophe à venir (à l’heure d’internet et du smartphone, chacun est responsable de ce qu’il ignore).

Pour avoir bonne conscience, les électeurs du parti de l’ignorance (abstentionnistes ou flemmards intellectuels) caressent tous l’espoir de pouvoir rejeter leur responsabilité collective à leurs dirigeants et de se contenter d’assumer leur responsabilité individuelle en devenant végétarien, en évitant de prendre l’avion et en publiant sur Instagram leurs participations à des collectes de déchets sur la plage. Les ignorants les plus zélés et les plus dangereux se permettent même un glissement sémantique : la responsabilité individuelle devient culpabilité individuelle et celui qui gueule parce que le prix de l’essence l’oblige à vivre chichement devient un des principaux coupables de la destruction de la planète tandis que le ‘‘consom’acteur’’ qui prend son vélo en ville, mange local et s’est abonné à la newsletter de 100 gestes écolos.com pour enjoindre les autres à ‘‘abandonner leur petit confort’’ se voit comme un guerrier vertueux de l’écologie.

Pourtant, en dépit de leur bonne conscience, il y a bien une chose dont les ignorants sont responsables, voire coupables : Einstein a dit quelque chose qu’on pourrait traduire par « Le monde ne sera pas détruit à cause de ceux qui font le mal mais plutôt à cause de ceux qui regardent et laissent faire ». Les petits gestes individuels du quotidien sont vertueux quand ils suivent ce que Kant appelait l’impératif catégorique (agis comme si la maxime de ton action devait être érigée en loi universelle) mais ils sont inutiles si notre responsabilité collective n’est pas guidée par ce que Kant appelait l’impératif hypothétique (qui veut la fin veut les moyens). Ainsi, ‘‘ne pas laisser faire’’, ce n’est rien d’autre que reconnaître l’importance capitale de notre responsabilité collective, celle qui aujourd’hui devrait pousser chacun à voter pour le programme qui prend en compte l’urgence écologique de la manière la plus aboutie -même si ça fait mal à l'égo de reconnaître qu’on s’est trompé par le passé.

Reconnaître notre responsabilité collective écologique implique de reconnaître le devoir de se renseigner vraiment sur les solutions existantes et par voie de conséquence :

-Reconnaître qu’on a collectivement condamné nos enfants en 2017, qu’on vient de perdre en cassation, mais qu’il existe encore une chance (peut-être une seule d’ailleurs), faire appel en 2022 avant le début de l’exécution de la peine.

-Reconnaître que les solutions de transition écologique au sein du système de l’économie de marché (qui encourage la maximisation des profits immédiats comme les énergies fossiles au détriment des profits à long terme comme l’hydrolien) sont incompatibles avec l’urgence écologique puisque la civilisation sera effondrée avant que les gisements d’énergies fossiles (étroitement liées à l’éolien et au solaire et extrêmement profitables à court terme) ne soient tous épuisés. En un mot, seule une sixième république qui remplace la loi du marché par la règle verte dans sa constitution peut nous permettre de limiter la 6ième extinction de masse.

-Reconnaître qu’on n’a malgré tout pas d’autre choix que d’être élu via le système pour pouvoir le changer par la suite car changer le modèle par la rue plutôt que par les urnes requiert un temps que nous ne possédons plus.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • tuxuhikewi 1er juin 19:01
    BlackJune_FrancisAujourd’hui à 04:50
    L’écologie est une religion, un « manuel a penser sans réfléchir ».
    Chaque foutu élément de la base des raisonnement « écolo-autoritaire » est fabriqué :
    Le réchauffement climatique est fabriqué, prévisible, délibéré. (non complotiste, centaines d’alternative technologique disponibles)
    La disparition des abeille est fabriquée, on les as tuée avec des insecticide ciblé. (non complotiste, bayer en justice)
    La pollution au nitrates, aux engrais azotés, est fabriquée (non complotiste, monoculture et agriculture hydroponique dénoncée depuis toujours)
    La pollution des océan, est fabriquée. (non complotisme, des centaines de procès et d’action partout dans le monde contre pollueurs volontaires)
    Que les urbains sois hors sol et qu’il faille les mètres au vert est une chose sérieuse. Philosophique, spirituelle, médicale.
    Que les destruction de nature délibérée doivent étre réparé et que c’est long et chiant, c’est le prix a payer de la folie de nos prédécesseurs.
    Mais il n’y a aucune urgence climatique, aucune apocalypse imminente, aucune observation, aucun rapport, aucune modélisation, qui vas dans ce sens.
    Il faut abattre les fabriquant de problème a résoudre. Il n’y aura plus de problème a condition de ne plus laisser les « écologistes » diriger quoi que ce soit.
    Je vais vous paraître « radical », mais il le faut. C’est une des plus grosse quenelle qu’on nous ai enfilé.
    Quiconque vous parle d’urgence écologique, est profondément naif. Surtout après 50 année de sabotage délibéré et a peine dissimulée.
    Et, un pourcentage de malveillance délibérée, de vrai complot. Ceux qui sont trop haut placé, bien informé, bien documentés, pour être bête ou ignorants.
    L’écologie est un « relais de croissance capitaliste », une arnaque a fabriquer du pib, du travail inventé, de l’activité fictive.
    La pollution est volontaire, c’est un moyen de rendre les gents dépendant d’une « solution », demandeur d’une « solution » « ecolo-autoritaire ».
    La pluspart des militants, le savent trés bien. Bien peu de « vrai personnes », dans la vraie vie, pas dans la TV, croient vraiment a ces anneries.
    Peut étre, avez vous besoin de prendre conscience que la plusparts des gent le savent, pour l’intégrer dans vos discourt « publics », vous synchroniser.
    Ca fait fort longtemps que le centième singe a été atteint a propos de la « pollution volontaire », de la solution unique « écolo-autoritaire » .
    On peut aussi parler dans le genre, dans le « proche/lié », de la surpopulation imaginaire, ou sur la raréfaction de ressources imaginaires,
    Mais c’est un peu moins universellement admis. Les gent ne sortent pas assez des villes, il ne connaissez pas l’immensité de la planète.
    Beaucoup pensent encore qu’on est « nombreux », ou que les ressources renouvelables sont « limités ». Alors qu’on est rien a coté de 300 autres espéces.
    On est une minuscule biomasse, méme toute nos villes, toutes nos machines réunies on est rien ou presque. Seul l’orgeuil des humain est gigantesque.

    • Le421 Le421 2 juin 08:15

      @tuxuhikewi
      Beaucoup de constats...
      Quelles solutions ?
      On laisse couler le navire ?
      Ah...


    • tuxuhikewi 2 juin 08:56

      @Le421

      C’est vrai t’est enfin pret a rechercher des solution le 421 ?

      Ben clic. All hail Discordia.https://discord.gg/kEyEMs


    • Gasty Gasty 3 juin 15:52

      @tuxuhikewi

      « Alors qu’on est rien a coté de 300 autres espèces » 
      A mon avis il y en a plus de 300 autres mais quand vous dites que l’on est rien, c’est par rapport à ces 300 autres, nombre que vous avez estimez ou par rapport à l’une d’elle seulement ?
      Déjà par rapport aux fourmis, on est rien. Mais dites-moi les dégâts qu’elles ont pu commettre par rapport à nous.


    • baldis30 4 juin 09:05

      @tuxuhikewi

      bonjour,
       « L’écologie est une religion, un « manuel a penser sans réfléchir ». »
      Comme toute bible, comme tout coran, comme toute révélation magique... dictant les comportements ....
      Seul pourrait y échapper le Kâmasûtra ... et encore !


    • baldis30 4 juin 09:13

      @baldis30

      un oubli qui résume tout !

      « Timeo hominem unius libri »
       cela date de deux mille ans ..... nous sommes aussi cons qu’avant !


    • Alcyon 4 juin 13:56

      @tuxuhikewi
      « Le réchauffement climatique est fabriqué, prévisible, délibéré. (non complotiste, centaines d’alternative technologique disponibles) »

      Ca aurait été cool que tu passes ton bac. Non mais sérieusement, l’effet de serre est de niveau physique de lycée.


    • tuxuhikewi 1er juin 19:02
      BlackJune_FrancisAujourd’hui à 05:03
      Vous pensez, que les autres son cons, qu’il ont voté massivement pour EELV ?
      La fraude, a porté ce parti, qui s’alliera aux libéraux dans la pluspart des situation.

      • tuxuhikewi 1er juin 19:02

        Et la version « conspi » :

        Ouvrez votre esprit.
        La destruction de la nature est voulue, car elle est voulue par le nouveau pouvoir économique. Pourquoi ?

        Pour 3 raisons :

        1- La disparition de la nature et l’augmentation de la pollution vont rendre les individus encore plus dépendants du système économique pour leur survie, et vont permettre de générer de nouveaux profits (avec notamment une consommation accrue de médicaments et de prestations médicales...).

        2- Par ailleurs, la nature constitue une référence d’un autre ordre, celui de l’univers. La contemplation de la beauté et de la perfection de cet ordre est subversive : elle amène l’individu à rejeter la laideur des environnements urbanisés, et à douter de l’ordre social qui doit demeurer la seule référence. L’urbanisation de l’environnement permet de placer les populations dans un espace totalement controlé, surveillé, et où l’individu est totalement immergé dans une projection de l’ordre social.

        3 - Enfin, la contemplation de la nature incite au rêve et intensifie la vie intérieure des individus, développant leur sensibilité propre, et donc leur libre-arbitre. Ils cessent dès lors d’être fascinés par les marchandises, ils se détournent des programmes télévisés destinés à les abrutir et à contrôler leur esprit. Délivrés de leurs chaînes, ils commencent à imaginer une autre société possible, fondée sur d’autres valeurs que le profit et l’argent.

        Tout ce qui peut amener les individus à penser et à vivre par eux-mêmes est potentiellement subversif. Le plus grand danger pour l’ordre social est la spiritualité car elle amène l’individu à bouleverser son système de valeurs et donc son comportement, au détriment des valeurs et comportements précédemment implantés par le conditionnement social.

        Pour la stabilité du « nouvel ordre social », tout ce qui peut stimuler l’éveil spirituel doit être éliminé.


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 juin 08:25

          @tuxuhikewi

          La qualité de votre dernière ligne, ici, n’efface pas le grotesque néo-négationnisme de votre premier commentaire.


        • tuxuhikewi 2 juin 08:58

          @Pierre Régnier

          Et oui, plus les singes sont vieux, plus ils ont passé d’année dans l’erreur.

          Plus c’est dificile de leur éclater le cerveau. Mais on y arrive.

          Vient la toi. Spa le méme que celui du 421. je fait du suivi personalisé m’voyez ?

          https://discord.gg/F3eMuwt


        • Alain 3 juin 12:04

          @tuxuhikewi
          Plutôt que de déblatérer des conneries, peut-être te serait-il plus utile de lire pour comprendre pourquoi le drame est en cours. Allez, je vais t’aider un peu et de donner de quoi comprendre une partie du pb du drame humain :
          https://philitt.fr/2018/11/26/nicolas-briand-pour-f-g-junger-nous-ne-vivons-pas-lavenement-dhomo-deus-mais-dhomo-titanus/

          « Le premier automate qui a eu une influence sur l’histoire des hommes, sur le développement de la technique, sur l’évolution de la science et sans lequel rien n’aurait été possible, c’est l’horloge. C’est l’expression d’un temps mécanique qui devient indépendant des conditions extérieures et atmosphériques. »

          « Ce que nous vivons aujourd’hui, ce n’est pas l’avènement d’homo deus mais d’homo titanus. Le titan qui ressemble le plus à l’homme, c’est Prométhée. Pour F.G., il faut un équilibre entre les dieux et les titans. Si cet équilibre est rompu, il y aura une catastrophe. »


        • Clocel Clocel 1er juin 19:10

          Pas de doute, pour parler d’ignorance vous semblez avoir toutes les qualifications requises.

          Cette manie de rejeter les problèmes sur les autres, laissez-moi deviner...

          Vous êtes de gÔche !? Écolo compatible !? J’ai bon !? smiley


          • Arogavox 1er juin 20:22

            @Clocel
             Effectivement, le comble de l’ignorance est d’ignorer ses propres ignorances.

            (Ceci dit, cela ne me fait pas connaître mes propres ignorances, mais ça devrait m’en éviter une qui rend trop de gens imprudents dans leurs affirmations)

            Revendiquer l’intention de réduire à ceci des consciences qu’on ne saurait connaître , n’est que témoigner d’une preuve de ce l’on ose soi-même bafouer :
            « Pour avoir bonne conscience, les électeurs du parti de l’ignorance (abstentionnistes ou flemmards intellectuels) caressent tous l’espoir de pouvoir rejeter leur responsabilité collective à leurs dirigeants. »
              
             Dieu en personne aurait donc édicté son verdict, qui connaît toutes les consciences qui ne sont pas pliées, pour x raisons, sous les fourches Caudines d’un vecteur d’expression fort artificiel et scandaleusement limité !
             Mais, (entre autres ... !) quel Dieu se permettrait d’ignorer ou de ne pas avoir développé la conscience intellectuelle qu’il est loin d’être improbable de rencontrer des non-votants conscients de leur responsabilité collective ?
             


          • Sparker Sparker 2 juin 17:03

            @Arogavox

             Ne faite pas de mauvais procès, la relativité du vote est bien comprise en ce qu’elle concerne le fait de voter pour élire quelqu’un. C’est ce que veut dire l’auteur.

            Le vote pour approuver ou non un choix ou une décision ne sépare pas les individus mais en les met en état de débattre s’il le veulent.

            L’élection des chefs nous met dans l’obligation d’être des combattants pour celui ci, ce que l’on peut constater dans les fils de ce forum, cela sépare les gens et ne fait pas élever le débat, on à bien compris...

            A partir du moment ou une proposition est faite pour changer la donne, ceux qui ne poussent ses « proposants » pour les mettre en demeure d’en organiser la réalisation relèvent d’un des deux cas d’ignorance relaté par l’auteur.


          • Gasty Gasty 3 juin 16:10

            @Clocel

            Cette manie de soulever avec insistance les problèmes dérange indubitablement ceux de droite. Mais pourquoi donc ? Qu’ont-ils donc à se reprocher...


          • leypanou 1er juin 19:43

            d’être liés de près ou de loin au système qui nous conduit à la 6ième extinction de masse et à la fin de notre civilisation 

             : une lecture sur ces prédictions alarmistes reprises par quasiment tous les partis politiques ainsi que des milliers de jeunes cr.tinisés.

            Que du travail soit à faire pour préserver les abeilles et la biodiversité, contre les pollutions, etc, etc n’a rien à voir avec une propagande politique alarmiste hors sol.


            • Jean Guillot Jean Guillot (maçon) 1er juin 20:56

              Bonjour , j’estime que pour que tous nos concitoyens vivent bien , pour qu’il n’y ait plus de pauvreté , ni SDF , ni gilets jaunes , ni chômage , ni misère , il faut verser une allocation nette de 2000 € par mois à tout citoyen Français au dessus de 18 ans .

              Comme celà ce qui survivent en ville pourront aller vivre à la campagne , celà permettra aux villages de se développer , à la France rurale de se développer et générer de la richesse pour la France et une qualité de vie meilleure . 

               smiley


              • Attila Attila 1er juin 21:07

                "Pour avoir bonne conscience, les électeurs du parti de l’ignorance (abstentionnistes ou flemmards intellectuels) caressent tous l’espoir de pouvoir rejeter leur responsabilité collective à leurs dirigeants "

                Bien vu : je ne vote pas donc je ne suis pas responsable. Ben si ! En ne vous déplaçant pas pour venir voter contre Macron, vous le laissez gagner.

                .


                • Claudec Claudec 2 juin 03:00

                  Et pendant ce temps-là, plus de 250 000 consommateurs humains supplémentaires déferlent quotidiennement sur la planète, soit annuellement près de 100 millions ou la population du Benelux et de la France réunis.


                  Il s’agit là de chiffres et non de convictions ou de certitudes les mieux ancrées – individuellement ou collectivement –, concernant les causes et/ou les responsabilités – individuelles ou collectives –, cherchant à expliquer pourquoi notre civilisation court à sa perte à bref terme. Et c’est sur ces chiffres que se fondent des scientifiques pour alerter l’opinion depuis des décennies – sans au demeurant aller eux-mêmes au bout de leur raisonnement, selon lequel l’humanité est sur le point de consommer près du double de ce que la nature lui offre, ce qui indique en bonne logique qu’elle est le double de ce qu’elle devrait être et que c’est par conséquent incontournablement sur ce point qu’il faut agir, avant toute autre considération. (La dénatalité pourrait éthiquement y pallier, que chacun se rassure)


                  Est ainsi faite la démonstration irréfutable que l’origine de tous les maux de l’humanité et de son habitat sont dus avant tout à la prolifération du premier des prédateurs qu’est l’être humain. Pourtant, tous les pouvoirs, à commencer par le religieux et le politique, approuvés par l’immense majorité des populations concernées, continuent d’être davantage préoccupés par le nombre de ceux sur lesquels ils se fondent et prospèrent, que de leur bien-être ou de l’avenir de l’espèce à laquelle ils appartiennent.


                  Il ne s’agit donc pas d’ignorance mais, plus banalement et gravement à la fois, des conséquences d’un obscurantisme généralisé, que dans sa vanité l’humanité s’avère incapable de dépasser.


                  https://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com/


                  • UnLorrain 2 juin 07:57

                    @Claudec

                    La récession de 2008 n’est-elle pas un régulateur ? ( aucune idée de comment survient, surgit, ce régulateur et il en existera d’autres ) Récession induit décroissance il semble, donc je « deconsomme » . Je n’en suis pas à tel cet enfant africain dans ce jinkel a se laver plongé dans un fut métallique non...mais presque,dans une poubelle de 70 litres bricolée a cet usage,car tout est trop cher a mes yeux et depuis toujours ( jai un peu mieux depuis peu )

                    « une main invisible régule l’offre et la demande » dira un économiste libé...euuh non rien,rien.

                    Une autre main,insaisissable j’ai envie de dire, régule nos...aspirations ? Là,je sèche ne trouvant mot,je file,bricoler un verger éteint. Bonne journée.


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 juin 08:39

                    @UnLorrain

                    La solution n’est pas dans l’attente passive d’un nouveau régulateur qui survient on ne sait comment.

                    La décroissance de la population mondiale, mais aussi celle de la production et celle de la consommation doivent être programmées et organisées.

                    Mais bien sur, parallèlement, doit être programmée et organisée une répartition radicalement différente des produits naturels et des productions du travail des hommes qui permettent de vivre.


                  • UnLorrain 2 juin 13:19

                    @Pierre Régnier

                    Oui. Mais.... « décroissance de la population » On ( on, c’est défini par l’opinion chez les cruciverbistes...oups ?? Ce mot ne m’est pas suggéré,...obsolète peut-être...j’ai pourtant connu un monsieur qui remplissait la grille de mots croisés de l’est républicain en a peine 20 mns ) vous rétorquera de quel droit voulez-vous limiter les naissances ? ?

                    Seule,une indefinissable main invisible régulera ces excès.


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 2 juin 16:03

                    @UnLorrain

                    Merci de me le rappeler, j’avais oublié.
                    Au sein du libéralisme économique une main invisible agit, jusqu’à maintenant, pour le bien-être de l’humanité.
                    Et, demain, pour la sauver, elle fera des miracles.


                  • tuxuhikewi 2 juin 09:09

                    Et le voila, l’imbécile qui vas avec l’autre.

                    Remarquez ce schéma, vous le retrouverez souvent sur les article de merde sur agoravox.

                    L’imbécile qui fait sa propagande fake OT1-2, appuyé en semi hs même placement de théme par le fake OT 2-3.

                    Putain l’adversaire embauche de meilleur propagandiste les super-singes s’ennuient avec vos connerie.

                    Je vais replonger dans le gray net. Suivez le porc orange.


                    • Sparker Sparker 2 juin 17:04

                      @tuxuhikewi

                      Bon voyage...


                    • Sparker Sparker 2 juin 17:30

                      J’approuve l’article mais il faut relativiser par le conditionnement de masse à l’acception de la dite démocratie représentative élective et que si on veut porter un combat envers elle il faut se montrer patient dans l’urgence (?)

                      Même combat pour JLM qui a fait son meilleur score quand il était seul pour la FI en 2017 alors en postulant la présidentielle, ce n’est pas le moindre des paradoxes alors qu’il en préconisait l’abolition. Mais bon peut-être que quelqu’un qui dit qu’il se présente à un poste qu’il qualifie de nuisible pour le détruire à pu en séduire plusieurs, y voyant un gage d’honnêteté.

                      Bien que je n’ai pas lu sur ce site d’article ou de com qui tiennent la route sur la posture d’abstentionniste. Bien souvent il n’y a que des préventions purement personnelles se déchargeant de sa propre responsabilité collective en l’enrobant de mépris de ceux qui votent étant des veaux ou des collabos au choix. La bonne blague. Invocation d’une certaine pureté accompagnée d’une lucidité hors norme.

                      Pour la lucidité je ne leur jeterais pas la pierre, car voir la manipulation politique généralisée et quand même un acte salvateur mais se la récupérer pour ne pas voir une proposition et en draper sa pureté de non veau reposant sur le mépris des autres me laisse un peu colère aussi.

                      D’autant plus quand il y a une proposition pour changer les règles. J’ai été abstentionniste ne pouvant m’illuminer de l’aura d’un sois disant homme providentiel depuis 1983 et le retournement mais la proposition d’une sixième à débattre me semble une opportunité à saisir et à défendre dans les temps que nous traversons.

                      Mais tous ça est complexe et je suis quasi convaincus que beaucoup d’abstentionniste le sont par dégout ou incompréhension ou inconscience et le grands sac est ouvert pour tout jeter dedans. Car bon nombre ne peuvent/veulent faire une place importante dans leur vie de la chose politique.

                      Faut dire que la saturation de l’espace publique, la main mise des oligarchies, lobbyiste, politicard professionnel et hautains produit cet écoeurement et cette abstention qui ravi nos gouvernants ayant du coup beaucoup moins de monde à convaincre.

                      Bon les propositions de faire pèter cette cinquième et d’organiser le champ démocratique selon d’autres principes est tout a fait récent. Le temps que ça pénètre les esprits qui ne s’y intéressent que de loin voir pas du tout est à prendre en compte pour ne pas se tromper de stratégie de développement de cette idée et des actions nécessaires.


                      • Sparker Sparker 2 juin 18:25

                        @Positronique

                         smiley  smiley


                      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 2 juin 21:50

                        Bis ^^

                        Le capital est plus qu’heureux d’intégrer le mouvement [environnemental] grand public en tant que partenaire de sa gestion de la nature. Les grands groupes environnementaux lui offrent un triple service : de légitimation, en rappelant au monde que le système fonctionne ; de contrôle de la désobéissance populaire, en agissant en tant qu’éponge qui aspire et restreint l’anxiété écologique de la population ; et de rationalisation, en tant qu’administrateur utile afin d’introduire un certain degré de contrôle et de protéger le système de ses pires tendances, tout en garantissant la continuation des profits – Joe Kovel, 2002.

                        Citation tirée d’un très bon article de Mickael Barker, traduit par Nicolas Casaux :

                        Comment les riches ont façonné et neutralisé le mouvement écologiste grand public


                        • Djam Djam 3 juin 10:09

                          Cet article est celui d’un auteur plongé dans l’ignorance lui-même.

                          Lire autant de poncifs et de croyances sur ce qu’on « aurait du comprendre » laisse pantois.

                          Traiter les abstentionnistes de flemmards sans réaliser que l’abstentionniste est partout le symptôme de peuples qui justement ont parfaitement compris que le vote « démocratique » était une totale arnaque, c’est être totalement ignorant des mécanismes pervers de cette religion occidentale.

                          Quant à l’opinion, caricaturale repris par tous les médias occidentaux concernant les partis « populistes », voire « nationaliste » au sens bien entendu de fasciste, c’est là aussi être parfaitement inculte concernant la réalité du populisme authentique.

                          Ils sont nombreux ceux qui n’ont toujours pas piger que le RN pour ne citer que ce machin pseudo politique portait essentiellement les « valeurs de gauche » en se gardant bien de toucher au véritable problème : la puissance totale des multinationales qui ont pris tous les gouvernements en otage et qui détiennent les vrais pouvoirs.

                          Que cet auteur continue à veauter, il aura tout son temps pour pleurer ensuite sur le sort des enfants à venir. Et puis, de vous à moi, ils feront ce qu’ils voudront et pourront les enfants de demain, hein ? On l’arrête quand ce maternage fatiguant qui n’en finit plus de faire pleurnicher avec « les futures générations, le dérèglement climatique et bla bla bla.... » ?


                          • Sparker Sparker 3 juin 11:13

                            @Djam

                            Bah, chacun cherche à faire avancer le smilblick, ce qui est sur c’est qu’avec vous on n’avancera pas et vos lobbys et multinationales peuvent dormir tranquille.

                            Si l’abstention avait quelque avenir, il y a bien longtemps que les choses auraient changées vu le nombre.

                            C’est sur que de se poser la question du problème démocratique de la prise de décision en s’excluant du débat nous permettra de faire barrage aux multinationales...

                            Si vous faite la grève du vote faite aussi celui de la consommation car elles vous tiennent par là vos multinationale.
                            On veut bien être reconnu grand malin et pas gros veau comme les votants en étant abstentionniste mais pas sans écran plat, la dernière peugeot et les vacnaces à la grande Motte... faut pas déconner.

                            Les seuls abstentionnistes légitimes seraient les véritables anarchistes, et eux sont bien au dessus de vos petites considérations égotiques insultantes.

                            Quads à votre mépris concernant le générations futures, je ne sais que dire tellement c’est lamentable et égoïste. Mais bon arrive un moment ou l’aveuglement volontaire finit en cynisme crétin.

                            Vous avez des gosses ?


                          • leypanou 3 juin 11:45

                            @Sparker
                            ce qui est sur c’est qu’avec vous on n’avancera pas et vos lobbys et multinationales peuvent dormir tranquille 

                             : vous n’avez pas complètement tord, mais si vous êtes convaincu que le vrai combat est ailleurs et non dans le vote, alors vous vous abstenez.

                            Personnellement, je pense comme vous que pour ceux qui se contentent de ne pas voter, les multinationales peuvent dormir tranquilles.

                            Mais si on vote aussi pour des politicards arrivistes, cela ne va pas changer pas grand-chose. Pareil pour des politiciens qui n’ont aucune chance d’arriver au pouvoir.

                            L’auteur a écrit un article sur le fameux changement climatique que j’ai trouvé personnellement très bien, si vous avez du temps, il est ici.


                          • Attila Attila 3 juin 12:23

                            @Djam
                            Petite question pratique : comment allez vous faire battre Macron en vous abstenant ?

                            .


                          • Sparker Sparker 3 juin 15:09

                            @leypanou

                            « alors vous vous abstenez. »

                            Mais qu’est-ce que ça vous coute, votre considération vis à vis de vous même ? votre âme ?

                            Je dis et je répète que dans le cas d’une légère fêlure, qui consisterai en la proposition de changer de mode démocratique, se présente au grands public c’est l’occasion à saisir. Ça ne se reproduira pas de sitôt car tout sera fait pour la contrer une fois constaté qu’elle serait possible et bien reçu dans la population, ce qu’a confirmé la prise de position des GJ soutenu à 75% à ce moment là pour une démocratie directe.

                            C’est mon point de vue et je le défend, circonstanciellement.

                            J’ai dit dans d’autres posts que de voter pour élire était la forme qui nous mettait en compétition dans les idées des chefs et la division qui va avec et donc ne permet pas le débat et c’est comme ça que les « élites » peuvent monopoliser la décision car nous ne sommes pas en conditions de la définir.

                            Voter pour décider d’une action à réaliser ou d’un principe à respecter avec réaction concrète nous amènerai à débattre pour définir la solution si nous sommes d’accord sur l’intitulé ou la définition du problème.
                            C’est une autre démarche qui elle ne se nourrit pas de la division même si le débat peut être houleux il ne repose pas au fond sur une division mais sur une divergence. C’est toute la nuance.

                            Alors voter ou pas n’est pas le problème dans l’absolu, là encore c’est la division qui tente de désunifier et les partis politiques reposent sur cette désunion comme on le sait, diviser pour mieux régner.

                            En plus ça leur fait moins de monde à convaincre étant garanti qu’ils conserveront le pouvoir quoi qu’il en soit.
                            Je veux bien ne pas voter si une grande déclaration unitaire de gréve revendiquée du vote fasse contre poids, mais l’abstention chacun pour soi n’a pas de poids et donc ne sert à rien, autant voter pour le moins pire ou pour faire chier.
                             


                          • Eric F Eric F 3 juin 15:21

                            @Sparker
                            « l’abstention chacun pour soi n’a pas de poids et donc ne sert à rien, autant voter pour le moins pire ou pour faire chier »
                            Je partage totalement ce point de vue, l’abstention n’est pas interprétable, entre ceux qui s’en foutent, ceux qui « ne se prononcent pas », et ceux qui boycottent le système pour des raisons parfois contradictoires.
                            Une fois n’est pas coutume, j’ai voté « protestataire », sorte de « motion de censure » par les urnes.


                          • Cadoudal Cadoudal 3 juin 15:34

                            @Sparker
                            l’abstention chacun pour soi n’a pas de poids et donc ne sert à rien, autant voter pour le moins pire ou pour faire chier.

                            Moi j’attends toujours mon carton d’invitation au grand tournoi du « vivre ensemble » républicain, démocratique, colonialiste et génocidaire...

                            http://m.leparisien.fr/sports/ile-de-france/can-des-quartiers-dans-les-rues-les-mosquees-les-eglises-tout-creteil-en-parle-confie-moussa-sow-02-06-2019-8084895.php


                          • chandlermbiing 3 juin 18:43

                            @Djam

                            « peut-être que le parti de l’abstention, détenteur de la majorité absolue, a reçu beaucoup de ‘non-votes’ de la part de gens clairvoyants qui ont en réalité choisi de ne pas voter pour tenter de se libérer de cette mascarade qu’on nous impose de cautionner. » 



                          • Sparker Sparker 3 juin 23:15

                            @leypanou

                            J’avoue avoir lu l’article un peu en diagonale, c’est un peu long, mais c’est un avis personnel comme ne s’en cache pas l’auteur qui dit que le climat n’a pas changé mais que c’est notre façon de gérer les espaces et ressources qui rend les manifestations « normales » plus violente que la ... normale.

                            Il doit y avoir une nuance avec « l’activité humaine » que je ne perçois pas... car si c’est par ce que l’on fait des conneries que le climat est plus violent, c’est bien de nos activités dont il parle, non ? Oui ça peut être moins un changement climatique qu’un dérèglement, mais changement et dérèglement... ben ça bouge.

                            Je vis en zone de moyenne montagne ou la désertification végétale n’existe pas vraiment et je peux vous garantir qu’en trente ans ce n’est plus la même météo.
                            Bon à 1000 m on est content, fais moins froid et y’a plus de neige smiley mais bon...

                            J’ai un bureau en ville aussi à 300m d’altitude et la pollution y est bien plus présente qu’il y a vingt ans. C’est encore respirable on est pas en chine mais la poussière sur l’étagère à pris une couleur bien noire une fois humidifiée avec l’éponge, ça inquiète quand même...

                            Je trouve le soleil bien piquant ces dernières années alors que le fond de l’air peut être frais en même temps, comme dirait l’autre, ce n’est pas très équilibré pour une nature qui se veut autorégulatrice, c’est bizarre je n’ai pas connu ça avant, le soleil pique et brule rapidement mais s’il y a une légère brise ça caille... bizarre.

                            Bon l’auteur dit qu’il faut quand même changer de système de vie et de développement, heureusement... Je m’attendais à ce que l’auteur défende le droit à polluer car la nature absorbe et qu’il n’y a pas de soucis comme le disent certains (qui ont souvent de gros intrêts...) mais non ça va...

                            Je n’ai d’ailleurs pas compris de quoi il voulait nous convaincre par son raisonnement perso.


                          • Sparker Sparker 3 juin 23:17

                            @Cadoudal

                            T’as un costume au moins ?


                          • Cadoudal Cadoudal 4 juin 00:52

                            @Sparker
                            J’aurais bien les moyens de me payer un costard de colonialiste, mais j’ai pas le profil, alors je vivote dans le prolétariat indigène...lol....

                            Mustapha Laabid, 50 ans, est soupçonné d’avoir utilisé à des fins personnelles des fonds du collectif Intermède, association d’insertion professionnelle dans les quartiers défavorisés, financée uniquement par subventions publiques.
                            http://www.lefigaro.fr/flash-actu/juge-pour-abus-de-confiance-le-depute-laabid-lrem-reconnait-une-gestion-maladroite-20190603

                            Et puis la barbe ça me démange...

                            Un Islamopithéque se donne à cœur joie dans le métro parisien

                            https://twitter.com/ApostatAlgerien/status/1134023384143204353


                          • Cadoudal Cadoudal 4 juin 01:03

                            @Cadoudal
                            Au début du cataclysme migratoire organisé en 2015 par Soros et Merkel, Walter Lübcke avait fièrement invité les Allemands qui n’étaient pas satisfaits à « quitter le pays » de façon à ce que les envahisseurs musulmans puissent s’établir confortablement.

                            German politician to Germans : « If you don’t agree, you are free to leave ».

                            https://www.youtube.com/watch?v=g-r4RojL4-E&feature=youtu.be

                            Il est parti le premier...lol....

                            https://www.nouvelles-du-monde.com/un-homme-politique-de-la-cdu-assassine-walter-lubcke-retrouve-mort/


                          • Eric F Eric F 3 juin 11:54

                            Bref, à part l’auteur tout le monde est ignorant, les écolos qui votent écolo, les pas écolos qui ne votent pas écolos, ceux qui votent pour sanctionner le gouvernement, ceux qui votent pour le soutenir, ceux qui votent de manière générale, et ceux qui ne votent pas.

                            Les 47 millions d’électeurs français détiennent l’avenir de la planète, quand les yankees s’en fichent, et la Chine qui est l’usine du monde fonce à marche forcée vers l’american way of life consumériste. Heureusement, les grandes consciences comme Greta Thunberg qui appelle les collégiens à faire la grève des cours sauveront l’avenir du monde.


                            • Alain 3 juin 12:11

                              @Eric F
                              L’auteur parle de l’ignorance et s’appuie pour arriver à cette conclusion sur le plus bel outil qu’on est jamais inventé pour rendre les gens ignorants : la télévision.

                              Un exemple ? Un « produit » de la télé en vadrouille dans un collège à Tours :
                              https://www.lanouvellerepublique.fr/tours/le-lycee-clouet-accueille-bilal-hassani-en-roi

                              « Attendu et acclamé la nouvelle star française entre dans la classe pour trente minutes de concert privé. Cinq titres de »Kingdom« , son dernier album, dont »Fais beleck« , »Basic« et »Roi« comblent les élèves. Entre chaque titre, Bilal Hassani dévoile quelques anecdotes et conseils osés : »Bon courage pour le bac ! Je vous souhaite d’avoir de meilleurs résultats que moi. Ecoutez mon album au lieu de réviser vos examens« .

                              Le public lycéen, très largement féminin, est conquis par la performance du jeune homme de dix-neuf ans. »


                            • Eric F Eric F 3 juin 13:30

                              @Alain
                              Je pense surtout que l’auteur ne dit pas concrètement où il veut en venir, ou alors, en lisant entre les lignes (il parle de sixième république) qu’il aurait fallu voter LFI ? Pourquoi pas, mais déjà qu’un certain groupe traite les 98% qui ont voté différemment d’eux de collabos, celui ci traite les 94% qui ont voté différemment de ses propres convictions d’ignorants, il faudrait quand même un peu de modestie et de retenue.


                            • Sparker Sparker 3 juin 15:15

                              @Eric F

                              Ignorants n’est pas un jugement ou une insulte dans ce texte, c’est un fait, je suis ignorant dans plein de domaine et je fais pas un caca nerveux pour autant, je l’ai été en politique et je tente de réduire cette ignorance dans la mesure de mes possibilités et capacités.

                              Faut rester simple ou humble. Mais en effet sur Avox TV il y a une vidéo d’un certain groupe qui d’emblée traite les gens qui n’ont pas voté ou pas voté pour eux, de crétins et c’est bien appuyé ce n’est pas une fuite malheureuse de langage, s’il y a une subtilité positive je ne l’ai pas captée. Mais peut-être suis je braqué...


                            • Sparker Sparker 3 juin 15:18

                              @Eric F

                              Et ce n’est pas voter LFI dans le cas ici, c’est voter 6eme république que défend l’auteur. Ce n’est pas la même chose bien ce soit les seuls à le proposer et donc ça mérite qu’on s’y arrête un peu.


                            • Eric F Eric F 3 juin 15:28

                              @Sparker
                              Qualifier tous les autres d’ignorants, c’est quand même se considérer comme faisant partie de l’élite des « éclairés », ce n’est pas insultant mais, disons, dépréciatif. 

                              Concernant le « vote pour la 6ème république », ça veut forcément dire voter pour ceux qui la proposent, il me semble qu’il aurait fallu plus de clarté sur ce point. Chacun son avis sur la question, je ne pense pas que l’aspect institutionnel soit celui qui est primordial, on peut amender ce qui est le plus contestable sans tout remettre à plat pour se retrouver avec quelque chose qui ressemble à la quatrième république. Déjà si la constitution retrouvait l’esprit initial d’un président qui donne les grandes lignes et ne s’occupe pas de la gestion du quotidien, on retrouverait un meilleur équilibre. Et on peut parfaitement faire évoluer le RIP pour instaurer le RIC, il y a déjà un petit pas dans ce sens.


                            • Sparker Sparker 3 juin 22:43

                              @Eric F

                              Oui mais dans ce cadre il y aurait toujours une « classe » dirigeante qui de par nature ne peut que finir par s’octroyer tous les pouvoirs et l’octroi de tous les pouvoirs finit par la concentration dans le moins de mains possibles. C’est un peu rapidement envoyé mais ça se vérifie.

                              La 6eme ne renvoie pas forcément à un type de quatrième mais redessine et redistribue la capacité de décision, le parlementarisme serait changé par un autre type de vote qui ne serait plus électif. D’ailleurs le parlementarisme y serait-il toujours de mise, ce n’est pas sur.
                              Bon, ça peut être pire smiley mais c’est ce qui était déjà en germe à partir de 1789 mais l’option représentative à été prise.

                              Je crois en l’horizontalité de la décision mais ça implique un vaste programme d’éducation populaire permanent qui fait gravement et profondément défaut.

                              Je ne suis toujours pas d’accord avec votre regard sur l’ignorance qui n’est pas selon moi un jugement, sauf à l’utiliser comme une insulte, mais un état de fait.
                              Au élection de 2015 une amie récente m’a demandé ce qu’il fallait voter, j’en suis resté comme deux rond de flan elle était « ignorante » par non intérêt et non pas par incapacité de comprendre.

                              Bon à la décharge des « ignorants » le système est tellement brouillon qu’il faut vraiment s’y intéresser de près pour s’en faire un avis, ce que beaucoup refusent, ils sont ignorants du sujet mais n’en sont pas bête pour autant. Après dans la bouche d’un militant il y a peut-être de l’amertume qui peut faire penser à du mépris, ce qui vous donnerait raison sur ce coup...


                            • Sparker Sparker 3 juin 22:46

                              @Sparker

                              D’ailleurs ça peut être aussi une posture :

                              Vous ne m’intéressez pas donc je vous ignore...
                              Les politiques sont tous des vendus donc je les ignores...
                              Le vote est un attrape couillon donc je l’ignore...


                            • chandlermbiing 3 juin 18:56

                              ‘‘ne pas laisser faire’’, ce n’est rien d’autre que reconnaître l’importance capitale de notre responsabilité collective, celle qui aujourd’hui devrait pousser chacun à voter pour le programme qui prend en compte l’urgence écologique de la manière la plus aboutie

                              -même si ça fait mal à l’égo de reconnaître qu’on s’est trompé par le passé.

                              -Reconnaître que les solutions de transition écologique au sein du système de l’économie de marché (qui encourage la maximisation des profits immédiats comme les énergies fossiles au détriment des profits à long terme comme l’hydrolien) sont incompatibles avec l’urgence écologique puisque la civilisation sera effondrée avant que les gisements d’énergies fossiles (étroitement liées à l’éolien et au solaire et extrêmement profitables à court terme) ne soient tous épuisés. En un mot, seule une sixième république qui remplace la loi du marché par la règle verte dans sa constitution peut nous permettre de limiter la 6ième extinction de masse. 

                              Il ne faut pas se sentir vexé comme ça. C’est un fait : le contraire de reconnaître c’est ignorer.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

chandlermbiing


Voir ses articles







Palmarès