• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 5 bonnes raisons de combattre l’extrême-droite

5 bonnes raisons de combattre l’extrême-droite

 

Mon précédent article intitulé "Il faut détruire l'extrême-droite", a suscité quelques questionnements et quelques réactions mitigées parmi le lectorat. A coté de ces questions parfaitement légitimes, il s'est malheureusement trouvé quelques trolls d'extrême-droite pour détourner mes propos et m'accuser de prôner la persécution de personnes en raison de leur appartenance idéologique. D'autres arguent que je combattrais l'extrême-droite non par humanisme mais par vengeance ou par appât du lucre. Je souhaite donc exposer ici les raisons pour lesquelles tout citoyen honnête devrait être un adversaire implacable de l'extrême-droite.

Le terme "détruire" est certes fort et peut sembler excessif à certains. Il est utilisé ici volontairement, pour provoquer un sursaut et un certain regain anti-nationaliste en cette époque de mollesse et de complaisance générales. Dans la mesure où nos ennemis fascistes n'ont pas peur de dire que "la République doit être détruite" (comme le criait encore, il y a quelques mois, un cadre du mouvement intégriste Civitas), nous, républicains, ne devons guère nous effrayer d'en faire de même pour le fascisme. Non par cruauté ou par peur, mais par devoir envers la République. Le politicien Louis-Antoine de Saint-Just, dont je ne suis guère un adepte, a eu une phrase très édifiante lorsqu'il a déclaré en 1793 : "Ce qui constitue une République, c'est la destruction totale de tout ce qui lui est opposé".

Le sens de mon combat contre l'extrême-droite, entrepris depuis déjà plus d'un an et demi, est motivé, non par un désir de montrer quelque repentir (je ne regrette nullement mes choix passés : c'est grâce à eux que je peux, aujourd'hui, alerter la jeunesse sur le danger de l'idéologie nationaliste) mais par le désir de défendre la République, une fleur belle mais fragile dont il faut parfois émonder les mauvaises herbes qui s'amoncèlent autour d'elle et cherchent à l'écraser. Et par un désir au moins aussi ardent de faire connaître à tous la supercherie que constitue le nationalisme. Dans la légende arthurienne, seule une épée forgée par le souffle d'un dragon est capable de terrasser les dragons. Il en est de même ici : beaucoup de politologues et de journalistes écrivent sur l'extrême-droite mais seule une personne l'ayant connue de l'intérieur est à même d'en venir à bout. J'espère, dès lors, que mon expérience aidera les lecteurs à voir la vraie nature de cette idéologie.

Voici donc cinq bonnes raisons de combattre l'extrême-droite, quelles que soient vos inclinations politiques.

 

1) Elle est dangereuse

Lorsque l'on parle de "peste brune" ou des "heures les plus sombres de notre Histoire", cela provoque généralement l'hilarité des premiers concernés qui se gaussent que leur idéologie fasse peur. Ils ne rient pas que par moquerie, ils en jouissent aussi : c'est d'ailleurs pour cela que certains dépassent volontairement leur propre pensée et s'affichent encore plus radicaux qu'ils ne le sont : dans l'objectif de provoquer l'effarement et le dégoût de ceux qu'ils appellent "les fragiles" (un "fragile" étant toute personne qui s'oppose, par exemple, à l'exécution d'enfants ou à l'esclavage des femmes). Cette jouissance à lire de la peur dans le regard de ses adversaires, trait typique des sociopathes, devrait nous alerter sur la nature de l'idéologie nationaliste. Je ne reviendrai pas sur les soupçons, largement fondés, de racisme, d'antisémitisme et de sexisme qui pèsent sur l'extrême-droite (un article ne suffirait pas) mais ces traits jettent aussi un éclairage glaçant sur la dangerosité de cette idéologie. Une dangerosité qui s'exprime enfin par le caractère protéiforme de l'extrême-droite : un jour nostalgique de Vichy, le lendemain faisant l'éloge de la Résistance ; un jour, réclamant la fin de la démocratie, le lendemain beuglant pour l'introduction du "R. I. C.". On se demandera si ces parallaxes relèvent d'une stratégie d'infiltration digne de Weishaupt ou plutôt d'une instabilité infantile et d'un penchant inné à la protestation. Si la première hypothèse n'est pas à exclure totalement, la deuxième l'emporte au vu des nombreux louvoiements du nationalisme qui n'arrive toujours pas à se fixer un cap clair : laïcité ou christianisme d'État ? nationalisme social ou libéral ? la France seule ou un nationalisme européen ? s'allier à Israël contre l'islamisme ou l'inverse ? centralisme ou régionalisme ? progrès technique ou retour à la terre ? Bref, un beau ramassis de mécontents professionnels qui se sont piqués de politique alors qu'ils n'en ont ni la force ni l'intelligence requises. Plus que leurs beuglements racistes sur fond d'alcool bon marché, c'est leur inconstance politique qui constitue le vrai danger de l'extrême-droite. Voudriez-vous confier la destinée de notre pays à des gens qui réclament tout et son contraire, n'arrivant même pas à se mettre d'accord entre eux pour un programme politique ?

 

2) Elle est liberticide

Dans le microcosme nationaliste, il est de coutume de s'insurger dès qu'une personnalité droitarde est "persécutée pour ses opinions". Ainsi, un pseudo-sociologue catho, viré de l'enseignement pour avoir montré son zigouigoui à une étudiante à peine majeure, est devenu l'icône de tous les maurrasso-pétainistes en 2017 (je tairai son nom par charité). On pourra également citer l'exemple de l'athlète suisse Pascal Mancini, suspendu pour dopage et apologie du nazisme, qui fut porté au pinacle comme un prisonnier politique. Mais qu'en est-il de la liberté au sein même de l'extrême-droite ? Injurié sur Boulevard Voltaire pour avoir osé soutenir la chanteuse Mennel, conspué sur Riposte Laïque pour avoir déclaré qu'il existait l'éventualité d'un islam modéré ne soutenant pas Daesh, je pourrais en témoigner. Mais je manquerais à l'objectivité en tirant des conclusions générales à partir de mon seul cas. D'autres personnes ont fait les frais d'une trop grande liberté de parole : Frédéric M., viré (en toute illégalité) de DLF pour avoir fait une blague sur Dupont-Aignan ; Christian B., un journaliste boudé par l'ensemble des évènements et des médias nationalistes depuis qu'il a pris position pour le paganisme en déclarant que le catholicisme lui semblait trop sectaire (bien que ce soit un facho de première, il n'a pas tort sur ce point) ; Christophe L. et Maxence B., insultés sur les réseaux sociaux et traités de "sales traitres à la France et amateurs de beurettes" (sic) pour s'être convertis à l'islam ; Gabrielle C., virée en 2017 de Radio Courtoisie pour s'être opposée aux délires racistes d'Henry de Lesquen ; François G., exclu des "Patriotes" pour avoir énoncé, sans irrespect aucun, une évidence que tout le monde connaît à propos de Florian Philippot. J'évoquerai aussi cette amie que j'appellerai "Pénélope", une des seules personnes avec lesquelles j'ai gardé contact depuis mon départ du nationalisme, et dont j'avais déjà raconté l'histoire : cette jeune femme candide et vertueuse qui s'était laissée entraîner dans le groupuscule ultra-nationaliste Suavelos où elle avait subi un harcèlement sexuel répété (photos de pénis en érection et vidéos de masturbation frénétique envoyées sur son smartphone, tentative d'agression, remarques salaces), et à laquelle on a intimé le silence pour "ne pas faire de mal à la cause patriote". Et enfin, je ne saurais ne pas vous parler de Christelle S., Patricia B., Franck L., Benjamin P. et Georges L. : cinq figures du FN normand qui ont été exclues sans ménagement en 2015 parce qu'ils avaient impudemment osé demander où étaient passés les milliers d'euros investis par chacun dans la campagne des élections départementales. Voilà la conception de la liberté dans les rangs de l'extrême-droite. Si leur vision de la liberté est aussi étroite en interne, on vous laisse imaginer ce que leur arrivée au pouvoir préfigurerait pour la France. En termes de "médias aux ordres" et de  "journalistes à la botte du gouvernement", on serait servis.

 

3) Elle est hypocrite

J'ai déjà évoqué l'hypocrisie sexuelle qui régnait dans ce milieu et le décalage entre le dogme et les actes. Cette hypocrisie est loin de se cantonner à la seule intimité. Il inonde tous les aspects de leur idéologie. Tee-shirts "made in France" fabriqués au Bangladesh, maisons de certains cadres nationalistes rénovés au black par des clandestins sous-payés, comptes offshore, sommité de l'intelligentsia nationaliste ayant trempé dans une affaire de trafic d'organes au Philippines, harcèlement d'une blogueuse féministe par des mâles blancs qui se disent attachés aux "valeurs chevaleresques", arnaques en série de militants dévoués… La liste serait longue. La pire des hypocrisies est celle consistant à prétendre qu'ils sont bannis, persécutés, privés de ressources et de parole publique, de joyeux marginaux se battant à armes inégales contre un système tout-puissant. Rien n'est plus faux. Pour l'illustrer, il n'y a qu'à regarder tous ces mandarins et magnats de la finance qui sont les véritables éminences grises de l'extrême-droite et qui possèdent une fortune dont vous et moi n'oserions même rêver. L'historien Jean de Viguerie (ancien responsable culturel du FN, passé aujourd'hui au maurrasso-pétainisme) est ainsi professeur émérite à l'Université de Lille ; Jean-Marie Salamito, intégriste catholique, enseigne à la Sorbonne ; l'avocat Elie Hatem, ancien cadre de l'Action Française, enseignait, jusqu'à son récent renvoi, le droit des associations à Paris 13. Tandis que Lyon 3 et Assas sont de véritables nids à nationalistes (Gollnisch, Harouel, Delsol, Bilger etc…). Parlons aussi de Frédéric Rouvillois, ce juriste qui tempête sur TV Libertés et se veut donner un air de bon paysan à l'ancienne alors qu'il est Professeur d'Université (6000 euros par mois) et qu'il a fait, pendant huit ans, partie du Tribunal Suprême de Monaco où il était rémunéré à hauteur de 20 000 euros par mois. Monaco constitue, soit dit en passant, une plaque tournante du facho-business. Une autre grande hypocrisie de l'extrême-droite est le "patriotisme économique" dont elle se gargarise sans cesse. J'ai évoqué plus haut les tee-shirts de DLF et du FN fabriqués au Bangladesh et les maisons que certains haut-responsables nationalistes avaient fait rénover par des clandestins sous-payés. Il faut aussi ajouter la duplicité de plusieurs figures du "patriotisme économique" qui ont passé l'essentiel de leur carrière à l'étranger, avant de se découvrir, parfois à plus de cinquante ans, la fibre patriotique : c'est le cas d'Hervé Juvin et Maxence Hecquard, ayant passé leurs carrières respectives dans la haute finance allemande et états-unienne. D'autres, plus jeunes, marchent déjà dans les pas de leurs mentors menteurs. Par exemple, Jean-Philippe Tanguy, dircab de Dupont-Aignan et ardent défenseurs des "fleurons de notre industrie" (sic) a travaillé plusieurs années au Japon pour l'entreprise Hitachi, en concurrence directe avec l'industrie française. Il y a deux sortes de dévots : les fanatiques et les hypocrites. Nos natios ont réussi le coup de génie d'être les deux à la fois.

 

4) Elle est une insulte à l'intelligence

"C'est la DGSI qui a profané les cimetières juifs et les arbres en mémoire du jeune Ilan Halimi", "Black M n'a jamais eu de grand-père soldat", "Les franc-maçons veulent remplacer les Français par une population africaine pour pouvoir la faire travailler à deux centimes de l'heure", "Jean-Marie Le Pen a perdu son œil lors de la Bataille d'Alger en se battant pour la France", "Pétain a sauvé les Juifs de France et il n'était pas au courant de ce qui se passait à Auschwitz", "La Révolution a été provoquée par les illuminatis qui veulent détruire notre sainte mère l'Église", "La chimiothérapie tue plus que le cancer", "Benalla est l'amant de Macron", "Les Russes ont libéré le peuple syrien", "La guerre de 2008 a été déclenchée par la Géorgie qui s'est soudain dit qu'elle allait attaquer un pays cinquante fois plus peuplé". Si vous êtes d'extrême-droite, toutes ces affirmations sont pour vous des évidences. Mais si vous êtes des citoyens munis d'un cerveau fonctionnel, ce dont je ne doute guère, chers lecteurs, alors vous aurez au mieux ri et au pire soupiré en lisant tout cet amoncèlement de conneries et de fake-news que l'on retrouve inlassablement dans la propagande nationaliste. D'après CNN, trump dirait une vérité contre 250 mensonges. Des statistiques similaires n'ont pas été réalisée en France sur Dupont-Aignan et Le Pen, mais le compte devrait y être à peu de choses près similaire. On se souvient notamment de l'esbrouffe autour du traité de Marrakech et d'Aix-la-Chapelle ainsi que de la déclaration de Dupont-Aignan comme quoi le fait de parler arabe mènerait au terrorisme. Bref, en plus d'insulter les minorités et tout ce qui ne lui ressemble pas, l'extrême-droite insulte aussi notre intelligence avec sa dangereuse propagande.

 

5) Money, money, money (il n'y en aura plus si l'extrême-droite passe)

De tout temps, la grande faiblesse de l'extrême-droite française a été son incapacité à bâtir un programme économique crédible. Pour l'agrairisme du temps de Maurras, pour les petites entreprises du temps de Poujade et de Le Pen père, pour un nationalisme social avec Marine Le Pen et Philippot, puis pour un nationalisme plus libéral depuis le départ de ce dernier. A cela il faut ajouter les louvoiements sur la question de l'euro : là où Philippot et Dupont-Aignan s'y disent opposés par principe, des libéraux comme les Ménard ou Marion Maréchal sont favorables à une monnaie commune européenne, ou du moins font mine de l'être. Car, le leitmotiv de l'extrême-droite française ayant toujours été un attachement rétrograde à la souveraineté économique et au privilège de battre monnaie (on y reconnaît là le fond étatique hérité de l'Ancien Régime). Or, tous les économistes – sauf le conspi Jacques Sapir, mais ce n'est pas grave – sont formels : une sortie de l'euro coûterait très cher à la France, tant à court qu'à long terme. Baisse draconien du niveau de vie, gel des salaires dans la fonction publique, baisse du pouvoir d'achat, fuite des capitaux et des investisseurs, expatriation massive de jeunes diplômés, ce sont là les quelques conséquences envisagées pour notre pays s'il quittait l'euro et, à plus forte raison, l'UE. Revenons aussi sur le mythe du vilain immigré qui vole le pain de l'honnête Gaulois : dans les faits, la majorité des personnes issues de l'immigration travaille (hélas) dans des secteurs peu rémunérés et très précaires : femmes de ménage, ouvriers, agents de sécurité, chauffeurs de taxi, caissiers, épiciers, quand il ne s'agit pas de travailler au noir pour construire et rénover les maisons cossues pour bons paroissiens bourgeois. "Si les immigrés partent, vous êtes dans la merde !", tempêtait Me. Éric Dupond-Moretti sur le plateau d'ONPC en 2017. Force est de reconnaître que ce génie du barreau avait raison : le départ de ces immigrés, qui acceptent gentiment les métiers les plus précaires, provoquerait une flambée de la valeur du travail et donc une baisse significative de l'offre. En outre, si nous partons tous (et on serait entre 6 à 10 millions d' "étrangers") cela constituerait une baisse drastique de la consommation qui impacterait toutes les productions et aurait pour corollaire immédiat une multiplication des prix par deux voire trois. On peut donc dire sans exagérer que si l'extrême-droite arrive au pouvoir, le portefeuille des Français risque d'être aussi vide que la tête d'un skinhead.

 

Voilà, chers lecteurs, cinq bonnes raisons de combattre sans relâche l'extrême-droite et sa propagande jusqu'à ce que cette idéologie soit mise hors d'état de nuire. Delenda est Carthago !

 

Nicolas Kirkitadze


Moyenne des avis sur cet article :  1.34/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 février 10:38

    Ce n’est pas l’extrême-droite qu’il faut combattre mais toutes formes de totalitarisme : le stalinisme comme l’islamisme ou l’hitlérien. L’extrême-droit étant la forme la plus machiste et sadique dans sa mise en oeuvre. Parlez-moi de sécurité et d’ordre : j’entend le claquement des bruits de bottes et la sécurité jusqu’à en avoir la nausée.


    • Clocel Clocel 25 février 10:55

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Sors de ce corps Hannah Arendt ! smiley


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 février 10:57

      @Clocel

      Quel honneur. De si bon matin,....


    • soi même 25 février 22:10

      @ l’auteur en réalité t’est un beau facho, tu veut détruire l’extrême droite avec les mêmes moyens que l’extrême droite donc t’est un beau facho qui prêche pour le fascisme de ta conception du monde .
      La boucle est bouclé ton fascisme est aussi mortifère que l’extrême droite.


    • Matlemat Matlemat 25 février 10:47

       Tout dépend de ce que l’on qualifie d’extrême droite, il faut évidemment combattre les néo-nazis par exemple, alors pourquoi ne pas commencer par le régime en place en Ukraine, le fondateur du parti socialiste-national ukrainien a bien été reçu par De Rugy quand il était président de l’assemblée.

       Aujourd’hui il est très difficile de cataloguer les hommes politiques et leurs mouvements en extrême gauche, catholiques d’extrême gauche, extrême centre ou extrême droite tant il y a une différence entre leur paroles et leurs actes.

       

       



      • Matlemat Matlemat 25 février 11:02

        @Matlemat

        Andry Parouby est co-fondateur en 1991 du Parti social-nationaliste d’Ukraine (mouvement néonazi et antisémite désormais appelé Svoboda) 


      • Buzzcocks 25 février 15:58

        @Matlemat
        Bien vue, prendre RT pour parler de l’Ukraine, c’est à peu près aussi crédible qu’un article de philosophie signé BHL.

        L’Ukraine est dirigée par Porenchenko qui fait parti d’une coalition « Notre Ukraine » qui est effectivement de droite mais pas plus que notre Micron.


      • Matlemat Matlemat 25 février 16:23

        @Buzzcocks
        Pourtant il y a des photos à l’appui, vous insinuez que c’est faux ?



      • Orange 26 février 17:55

        @Matlemat Bonne remarque ! Il paraît tout de même assez notable que le président du parlement ukrainien soit d’extrême droite !


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 février 10:48

        sur la question e l’euro je suis très partagée. L’Allemagne (le diable) n’est-elle pas celle qui s’en est le mieux sortie après le guerre et encore aujourd’hui. C’est elle aussi qui nous a imposé son pas de l’oie sous forme de l’eurotique. Première caractéristique d’un système totalitaire et extrémistes de droite : couper toutes les têtes au même niveau. On commence par les carottes. La meilleure façon de couper l’herbe sous le pied des fasciste est de présenter une force unie et opposée : une nation. J’ai des difficulté à croire à la reconversion de ce Nicolas. Il y a mille façons d’être un facho et la Communauté européenne en a des relents, imposant aux autres son propre tempo. Ce

        Kirkitadze me semble un loup déguisé tentant de faire passer l’amère pilule de l’enc...e des européens. Sapir fils d’pun psychanalyste juif. Pas étonnant qu’il s’en méfie. 

        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 25 février 18:37

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          "Ce Kirkitadze me semble un loup déguisé tentant de faire passer l’amère pilule de l’enc...e des européens. Sapir fils d’un psychanalyste juif. Pas étonnant qu’il s’en méfie."

          Question : qu’est-ce que Jacques Sapir vient faire ici ?

          Quelques développements ou précisions seraient utiles pour les lecteurs.

          Quant à la formulation de votre phrase, je ne saurais trop vous mettre en garde sur les conséquences pénales qu’elle peut receler.

          Il existe en effet des erreurs de plume qui n’en sont pas et qui peuvent vous conduire en correctionnelle pour propos diffamatoires ou injurieux.

          Renaud Bouchard


        • Jonas Jonas 25 février 21:59

          @Mélusine ou la Robe de Saphir. « Kirkitadze me semble un loup déguisé tentant de faire passer l’amère pilule de l’enc...e des européens »

          Nicolas Kirkitadze est un militant socialo-progressiste qui veut détruire le seul rempart protégeant les droits des Français face à la gouvernance mondiale voulue par Macron et l’oligarchie mondialiste, dont huit personnes sur la planète détiennent autant de richesse que la moitié la plus pauvre de la population mondiale : notre Nation.
          La civilisation européenne qui depuis des siècles s’est construite sur le Sacré, l’Humilité, le sens du Sacrifice, l’Incarnation du souverain en son Peuple, a été lentement et progressivement détruite par la secte maçonnique.
          Le président Macron méprise la France et les Français, en expliquant dans ses meetings « qu’il n’y a pas de culture française », « l’art français, je ne l’ai jamais vu ».
          Pour lui et pour toute une bande de profiteurs, de banquiers et d’industriels, ce pays n’est qu’une gigantesque entreprise qui ne sert qu’à faire de l’argent (économie, croissance, bénéfices, etc...), destinée à devenir à terme une succursale de l’oligarchie mondialiste prônant une immigration de masse pour satisfaire les besoins du capitalisme, détruisant l’harmonie et l’identité culturelle, cultuelle, morale et ethnique du pays.

          La mise en place d’une Europe totalitaire sans frontières contrôlée par l’Allemagne de Merkel.
          En mai 1941, les nazis sont venus exposer à Paris au grand Palais, le projet politique d’une Europe sociale sans frontières, « la France européenne », contre « l’Europe cloisonnée des démocraties inefficaces ». Hitler déclarait dans son discours au Grandsportplatz de Berlin que « l’année 1941 sera l’année historique du grand regroupement de l’Europe ».
          Une Europe sans frontières dominée par l’Allemagne, unie sous la bannière de l’Islam, Hitler en avait rêvé, Merkel/Macron l’ont réalisé.

          Boukovsky nous a déjà prévenu : « J’ai vécu dans votre futur, et ça n’a pas marché ».


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 février 10:55

          Avoir une monnaie unique est encore la meilleur manière de contrôler les autre pays, par la bourse et le toute puissance de la DEUTSCHE BANK. Vous ne vous en rendez pas compte et c’est très insidieux. Que l’on serve une armée commune et l’euro pour le échanges commerciaux mais retrouvons notre indépendance pas rapport à l’Allemagne. Trois quart des allemands nie encore l’existence de la SHOAH.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 25 février 11:11

            Hitler ne rêvait pas d’une Allemagne supérieure, mais bien d’un GRAND REICH qui s’étendrait sur toute la surface du globe. La meilleure façon de lutter contre ce rêve mégalomaniaque me semble encore l’existence d’Etats Nations et de cultures fortes. De toutes façons, partout un virage à droite s’opère. Que les représentant d’un pays paraissent au yeux des autres : fort et puissant me semble la meilleure manière de lutter contre la mégalomanie consistant à mettre le monde entier sous la coupe d’une seule direction : celle du consummérisme et de l’abêtissement général. 


            • zygzornifle zygzornifle 25 février 11:24

              Et 100 pour combattre Macron le sérial-taxeur ....


              • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 25 février 11:46

                "Le portail de l’école Saint-Vincent à Sète a été dégradé en début de semaine dernière. Les auteurs présumés, membres d’un groupuscule de haine d’extrême-gauche, ont été interpellés et emmenés en garde à vue au commissariat de Sète."

                Voilà où se situe le véritable fascisme, chez vos amis, et nulle part ailleurs !


                • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 février 13:01

                  @Gilles Mérivac

                  Le fascisme d’extrême droite existe bien lui aussi. Mais il est vrai que l’auteur serait plus crédible s’il s’attaquait aussi à celui que vous rapportez, et qui, pour moi qui milite à gauche depuis toujours est un authentique fascisme d’une fausse Gauche.


                • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 février 14:31

                  @assouline

                  Dans son utilisation courante d’aujourd’hui, c’est vrai, le terme « fascisme » n’a pas de rapport direct avec ce qu’il était lors de sa création à l’époque de Mussolini. Le terme « facho » dit mieux le type d’individu considéré comme fasciste : celui qui estime avoir le droit de pratiquer ce qu’il pense être une violence juste.

                  Et ce sont bien, aujourd’hui, principalement, des individus qui se revendiquent de la Gauche où qui sont acceptés par elle. Ce sont principalement ceux qui se qualifient d’ « antifas » qui se conduisent comme d’authentiques fascistes  : tabassage de qui ne pense pas comme eux, destruction de librairies proposant des livres qu’ils estiment inacceptables, destruction d’églises et autres bien catholiques... Ils sont plus que tolérés par les pouvoirs politiques et médiatiques.

                  Bien des journalistes des grands médias s’abstiennent même de rapporter les cas où ce sont des confrères qui se font tabasser lors des manifestations.

                  Gilles Mérignac a raison de considérer que c’est aujourd’hui « à gauche » que sont les plus dangereux fachos.


                • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 26 février 11:39

                  @Pierre Régnier
                  "ceux qui se qualifient d’ « antifas » qui se conduisent comme d’authentiques fascistes

                  « 
                  Le pire, c’est qu’ils sont confortés par les pouvoirs publics qui les laissent casser en toute tranquillité pour mettre leurs exactions sur le dos des GJ ou de »l’extrême droite" et par la magistrature qui sanctionne leurs adversaires, comme à Montpellier où des enseignants voulant défendre leur université prise en otage ont été mis à pied.


                • Pierre Régnier Pierre Régnier 26 février 13:45

                  @Gilles Mérivac

                  Depuis des années maintenant, ce sont à la fois les gouvernants, la « Justice », une partie de la Police, le Syndicat de la magistrature, la grande majorité des journalistes dans les médias dominants qui sont, comme la fausse Gauche, complices des prétendus antifas se comportant comme d’authentiques fachos.


                • Cadoudal Cadoudal 25 février 12:04

                  « Si les immigrés partent, vous êtes dans la merde ! », tempêtait Me. Éric Dupond-Moretti sur le plateau d’ONPC en 2017

                   "Si les Arabes demain, les immigrés, et tous les gens qui sont venus ici se barrent, vous êtes dans la merde pour faire votre ménage ! Vous avez compris ?!« , s’est énervé l’avocat. »Argument bidons, de bobos, de bourgeois qui a besoin d’esclaves !",

                  http://www.afriqueconnection.com/videos/09-02-2017/vid%C3%A9o-dupond-moretti-%C3%A0-eric-zemmour-si-les-immigr%C3%A9s-se-barrent-demain-vous-serez-dans-la-merde-pour

                  Je sais pas comment on éduque les gosses en Géorgie, mais moi j’ai appris à faire ma chambre et nettoyer mes chiottes tout seul....


                  • sleeping-zombie 25 février 17:40

                    @Cadoudal
                    C’est vrai que cet argument m’a aussi fait tiquer : dire que la flambée de prix du travail m’appauvrira, c’est impliquer que mes revenus ne sont pas liés à mon travail.
                    Tous les français ne sont pas bourgeois/rentier, loin de las.
                    Je ne connais pas le contexte (ni les interlocuteur) de l’intervention de M.Dupond-Moretti, mais dit comme ça, c’est pas logique.

                    Rien a ajouter sur le reste de l’article :)


                  • GatoNegro GatoNegro 25 février 12:29

                    Plutôt que combattre l’extrême-droite, il serait sûrement plus profitable de lutter contrte les causes du succès de l’extrême-droite. Si vous consacriez à cette taĉhe le tiers de la moitié du quart de votre énergie...


                    • harry stot 25 février 12:43

                      Tu combat le nationalisme ?

                      Combats tu tous les nationalismes comme par exemple au hasard, le nationalisme juif ? Ou seulement le nationalisme français ?


                      • Matlemat Matlemat 25 février 14:06

                        @harry stot
                         Nationalisme israélien = bien , nationalisme français = pas bien , nationalisme ukrainien = bien , nationalisme russe = pas bien. 


                      • cétacose2 25 février 13:06

                        Pourtant ,d’après vos confidences vous en étiez !!!! Alors que s’est il passé ? ils vous ont jeté ? et depuis vous leur vouez une haine tenace et irrationnelle . En attendant ,ce n’est pas l’extrème droite qu’il faut combattre ,mais l’ennemi de la France : le ...( censuré )......


                        • Feste Feste 25 février 13:23

                          Mon précédent article intitulé « Il faut détruire l’extrême-droite », a suscité quelques questionnements et quelques réactions mitigées parmi le lectorat.

                          Il a surtout suscité pas mal de pitié et des moqueries tellement c’était dégoulinant de premier degré voire de degré zéro.

                          Je vous suggère de sortir bientôt un article sur la maladie c’est pas joli, et la mort c’est vraiment triste triste, sujet extrèmement fédérateur : C’est pas gentil d’être méchant, c’est mieux d’être gentil semblant être (avec l’amalgame généralisé de tous lieux communs) le summum de l’analyse politique de notre pédantissime auteur anarcho-européiste et ex facho cherchant à donner des gages aux éventuelles petites mains agoravoxienne de Lrem en vue probable d’un emploi de pigiste pour la maison mère. smiley

                          Comme souvent les anciens quelques choses (genre fumeurs) deviennent les pires sectaires des nouveaux quelques choses (anti fumeurs).Pas capables de se définir en dehors d’autre chose que de leur problème de base.

                          Passer de faf boutonneux à antifa de salon, bravo, mais est il bien utile de faire profiter tout le monde d’une telle chute de Charybde et Scylla, avec tant d’affectation dans votre style rédactionnel ?

                          Mais c’est bien continuez, après les gilets jaunes sont des pro-nazis, violeurs en série, voici les fachistes sont vraiment méchants, vous progressez dans les lieux communs et les élements de langage gouvernementaux pré-elections.

                          Vous verrez un jour vous aurez du taf avec Rudy Reischtadt quand vous en viendrez aux complotistes, vous pourrez lui tenir la porte du studio à lui ou à BHL si vous avez de la chance. smiley


                          • Feste Feste 25 février 17:00

                            @assouline
                             smiley
                            Je crois que bien qu’involontaire cette erreur décrit parfaitement au final ce que j’en pensais.

                            Ceci dit bien cher assouline, il est commun lorsqu’on prononce « sans vouloir » de l’écrire avec un ’r’ final plutôt qu’un ’t’. (Sans vouloit vous....) smiley


                          • Montdragon Montdragon 25 février 14:04

                            L’auteur nous parle des gouvernements Blair Clinton Trump Sarko Hollande Macron ou du faux nez fasciste socialiste des années 30 ?

                            Faut pas confondre hein coco.

                            Ukraine tenue par les ((())) fascistes, Glucksmann et sa belle-famille, le charcutier Kouchner...Socialistes, fascistes ou bien ?


                            • Cadoudal Cadoudal 25 février 14:31

                              @Montdragon
                              Nico, il fait pas de politique, il fait de l’Histoire..lol..

                              Sinon en France, les choses commencent à s’éclaircir :

                              Le fascisme c’est tirer dans les jambes...
                              L’antifascisme c’est tirer dans la tête...

                              http://www.leparisien.fr/faits-divers/grenoble-flambee-de-violences-urbaines-au-quartier-mistral-25-02-2019-8019822.php


                            • Cadoudal Cadoudal 25 février 14:57

                              @Cadoudal
                              Ils ont été remis à leurs éducateurs...

                              https://e-metropolitain.fr/2019/02/25/montpellier-mineurs-jeunes-majeurs-voleurs-de-telephones/

                              Tout va bien :
                              Le phénomène nouveau inquiète les policiers de la Sécurité publique : les ex-mineurs étrangers non accompagnés hébergés dans l’Hérault deviennent majeurs, mais ne quittent pas la ville, où ils deviennent des SDF qui vont dans les foyers d’accueil. Leurs dossiers de demandeurs d’asile ne sont pas acceptés, puisqu’il n’y a aucune guerre dans les pays où ils sont nés et d’où ils viennent via des filières de migrants. Ils ne sont que des réfugiés économiques.


                            • Cadoudal Cadoudal 25 février 15:13

                              @Cadoudal
                              Remis en liberté

                              http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/suresnes-il-retrouve-sa-maison-devastee-apres-un-squat-24-02-2019-8019291.php

                              z’ont pas appris à faire le ménage comme Dupont Morreti ?


                            • Cadoudal Cadoudal 25 février 15:23

                              @Cadoudal
                              Bamba (2), originaire de Guinée maritime, devait être vu le 4 mars. C’est du moins ce qu’il semblait avoir compris. Il a finalement été déclaré majeur

                              160 arrivées mensuelles à Tours

                              https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/la-justice-au-secours-des-migrants-mineurs

                              A chaque fois on pense que c’a y est, on est arrivé au bout du bout de la connerie, mais quand la justice du mur des cons en vient à inventer des pays imaginaires pour défendre l’invasion de mineurs de 32 ans, on se dit qu’ils n’arriveront jamais à toucher le fond....


                            • foufouille foufouille 25 février 15:49

                              tout ce que te demandes le libéraliste fredo est que tu t’occupe de son cul contre du fric.

                              tu n’es pas étranger et ne bosse pas pour 4€/h en bon libéral.


                              • gaijin gaijin 25 février 16:30

                                et quand vous coupez le bout droit d’un bâton il se passe quoi ?

                                miracle le bâton a de nouveau un bout droit ...........


                                • Le Comtois 25 février 17:30

                                  Cela fait 50 ans qu’on a la droite normale, puis la gauche normale au pouvoir... Et franchement c’est la merde depuis un moment. Alors tenter autre chose, ça ne sera pas pire je pense. Critiquer le maçon avant qu’il attaque le mur, c’est bien entendu facile pour les soi-disant biens pensants ! Une chose est certaine, pour notre pays l’Europe ça n’aura pas été beaucoup bénéfique... pour le peuple  


                                  • Le421 Le421 25 février 18:40

                                    @Le Comtois
                                    La « gauche normale », celle qui ressemble furieusement à la droite tout court...
                                    Le CICE, c’est la gauche normale qui l’a mis en place.
                                    Ce ne sont pas les travailleurs qui en ont profité mais les actionnaires.


                                  • Le421 Le421 25 février 18:37

                                    Le plus gros problème de l’extrême droite, c’est de faire croire aux « petits » et aux « sans grade » qu’elle se préoccupe d’eux alors qu’elle n’a jamais roulé que pour le fric...

                                    L’histoire du corbeau et du renard.

                                    Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute.

                                    Et puis aussi, faut dire que la gauche est laxiste, feignante et assistée.

                                    Dis comme ça, c’est beaucoup plus facile.

                                    Certains disent que la mer est bleue. L’eau de mer, par contre...

                                    Le reflet du ciel dans l’eau de mer, par beau temps, donne à l’océan sa couleur bleue. Une question d’apparences et de réalités...


                                    • Le421 Le421 27 février 09:55

                                      @pierre dunand
                                      Vous réduisez LFI à Jean-Luc Mélenchon. Je vous comprends parfaitement puisque le FN, enfin, le RN (vachement rassembleur !!) est réduit à Marine Le Pen.
                                      Sans la PME familiale du château de Montretout, il n’y aurait rien. Philippot l’a compris un peu tard...
                                      Mais ce n’est pas vraiment le cas.
                                      Quand aux quatre bras cassés, si il n’y avait pas eu une campagne présidentielle éhontée, on serait peut-être aux commandes et vous pourriez alors critiquer.
                                      C’est sûr, on vous aurait recollé l’ISF, aux friqués du RN...  smiley

                                      Quand au « vieux cheval de retour », lui qui a osé quitter le PS où il aurait pu couler des jours heureux, la relève est bien assurée.


                                    • Cadoudal Cadoudal 27 février 10:25

                                      @Le421
                                      Faites gaffe, vous allez bientôt passer derrière Bilal Hamon..lol..

                                      « On était bas, on progresse. Je préfère ce sens-là. La réalité, ce sont les dynamiques. Il y a toujours une surprise aux européennes. On avance », positive, malgré tout, M. Hamon.

                                      Sans compter les frères musulmans qui veulent aussi vous piquer le vote des colons..

                                      L’objectif rêvé pour l’UDMF est de recueillir quatre sièges au Parlement Européen. Leur liste sera déposée le 23 avril au ministère de l’Intérieur. Avant, le premier meeting de l’Union des Démocrates Musulmans débutera à 16h dans la salle de la Mairie Annexe Sud, à Vaulx-en-Velin.

                                      http://www.lyonmag.com/article/99701/vaulx-en-velin-l-8217-udmf-presentera-sa-liste-aux-europeennes-ce-samedi

                                      Y en a du monde sur le créneau colonialiste halal, c’est même le trop plein, peut-être qu’il serait temps pour vous de ramener votre vieux moukériste monomaniaque à la raison et qu’il arrête de confondre sa libido avec l’intérêt des prolos indigènes...

                                      Moi je dis ça , je dis rien...lol...


                                    • Alain 25 février 18:50

                                      Cette andouille de rédacteur veut nous faire combattre l’extrême droite selon 5 critères mais il n’a même pas vu que ces 5 critères, c’est pile poil la politique de LREM et du roi Micron.

                                      En fait, c’est pas l’extrème droite qu’il faut combattre, c’est la bêtise, mais comme la bêtise se sent déjà dans son article... que font les modérateurs ?

                                      Elle est dangereuse

                                      Destruction du service public, CRS qui tapent à tout va tous les samedis, garde à vue arbitraire.

                                      Elle est liberticide

                                      Lois dont certaines sont anticonstitutionnelles, mise au pas de la justice indépendante, arrestations préventives.

                                      Elle est hypocrite

                                      Moi, moi, moi et rien que moi. Les français ne peuvent pas se payer de costards, z’ont qu’à bosser. Les pauvres ? z’ont qu’à bosser parce qu’on dépense un pognon de dingue et pis, ces gaulois qui aillent se faire foutre, sont que des réfractaires.

                                      Si çà c’est pas être hypocrite ?

                                      Elle est une insulte à l’intelligence

                                      Castaner, Schiappa, Darmarin, çà pue l’insulte à la culture et à l’intelligence. Et ne parlons pas de Benalla... Ne mentionnons pas plus l’auteur de l’article.

                                      Money, money, money 

                                      Suppression de l’ISF pour que les copains chantent en choeur money, money, money et toi le retraité, prends toi dans la gueule la hausse de la CSG.

                                      C’est incroyable que l’auteur de cet article voit si mal le monde.

                                      Sais t-il au moins qu’en Décembre, Marine le Pen a rencontré Edouard Philippe pour parler justement de money, money, money (les dettes du parti RN) ?

                                      Jeu de dupes.


                                      • Le421 Le421 27 février 09:57

                                        @Alain
                                        A noter que le RN est vent debout contre le rétablissement de l’ISF.
                                        Quand le parti des « petits » et des « sans-grade » tombe le masque...


                                      • leypanou 25 février 19:56

                                        Beaucoup à dire sur l’article.

                                        Je reprends ceci : " D’après CNN, trump dirait une vérité contre 250 mensonges

                                        ", CNN est très mal placé pour donner des leçons d’honnêteté d’information, mais pour vous, certainement, des gens comme Christiane Amanpour sont des références journalistiques.


                                        • Lympios8 Lympios8 25 février 20:46

                                          @ l’auteur...

                                          Vous avez totalement raison l’extrême droite est inutile quand la droite traditionnelle alliée à la gauche bobo depuis bientôt 40 ans porte les coups les plus durs aux salaires et aux salaires différés : les retraites.

                                          .

                                          De Fabius à Macron la même politique issue de la même matrice.


                                          • soi même 25 février 21:56

                                            A l’auteur retourne a tes études, t’on article comme le précédent est un exposé de t’on acné juvénile, qui répond en rien si c’est que vous faites l’apologie de la guerre civile.


                                            • HELIOS HELIOS 26 février 00:51

                                              ... au fait, ou est cet auteur qui ne participe pas aux argumentaires qui sont developpés sur son billet (non, ce n’est pas un article).

                                              Serait-ce encore un de ces commentateurs qui du haut de sa chaise se sent tellement intelligent qu’il ne daigne defendre sont texte ?

                                              C’est sans doute un de ces roquets qui est passé par la et a laissé sa petite crotte, et a l’odeur, se convainc lui-meme de s’eloigner et oublier que c’est bien le fruit des boyaux de sa tete comme le disait Coluche, autrement plus fin, évidement.


                                              • Le421 Le421 27 février 09:58

                                                @HELIOS
                                                C’est exact...


                                              • Pimpin 26 février 10:30

                                                Il y a une sixième raison, la plus importante : pour détourner l’attention du vrai danger pour notre société : l’islamisation.

                                                Sinon cet article est un ramassis de contre vérités et de manipulations, on a l’habitude. Il y a même une nouveauté parmi toutes les affirmations grotesques : « Jean-Marie Le Pen a perdu son œil lors de la Bataille d’Alger ». Tant qu’à inventer n’importe quoi, surtout dans un chapitre intitulé « Elle est une insulte à l’intelligence », pourquoi se gêner. En fait c’est tout cet article qui est une insulte à l’intelligence.


                                                • Onecinikiou 27 février 01:18

                                                  « Plus que leurs beuglements racistes sur fond d’alcool bon marché, c’est leur inconstance politique qui constitue le vrai danger de l’extrême-droite. »


                                                  Hilarante supputation sachant qu’elle provient justement d’un type qui a quand même opéré ces derniers mois un revirement politique à 360° !!


                                                  Mais sans doute aviez-vous l’excuse de « l’alcool bon marché » pour l’expliquer... ?


                                                  • Saturne 27 février 07:00

                                                    Ça me fera toujours rire les gens comme l’auteur qui adoptent un ton condescendant vis à vis des autres, et qui dans le même temps balancent des énormités incroyables.

                                                    J’ai un scoop pour l’auteur qui visiblement aime partager des fakes news à l’insu de son plein gré

                                                    https://www.youtube.com/watch?v=eqf6hiH4wt0

                                                    Je ne vais pas revenir sur le reste de l’article qui est du même niveau.


                                                    • Saturne 27 février 07:20

                                                      @Saturne

                                                      C’est l’époque des fakes news, lesquen semble bien réel en fait.


                                                    • Emohtaryp Emohtaryp 3 mars 13:29

                                                      Il l’a raison le Kiki , il faut combattre le fascisme, celui qu’incarne macrotte et sa clique de mange marde....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès