• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 50 ans de cinéma SF - Minority report

50 ans de cinéma SF - Minority report

Washington, en 2054. L'agent John Anderton est à la tête d'une unité de police très particulière, la division « Pré-Crime », capable de détecter un criminel avant qu'il ne le devienne. Cette expérience controversée repose sur les visions de trois extralucides, les « Pré-Cogs ». Un jour, alors qu'il revient d'une mission périlleuse, Anderton prend connaissance d'un nouveau dossier. L'impensable se produit : il est le prochain criminel. Il s'enfuit pour échapper à ses propres troupes. Le fugitif tente de comprendre comment « Pré-Crime » a pu le désigner comme un tueur. Il part à la recherche de sa future victime et porte son attention sur Agatha, la plus douée des « Pré-Cogs »...

Loeil, loeil de la pyramide, loeil qui surveille, loeil qui détermine et a des visions. Cet oeil est détenu par trois, les trois extralucides. Le chiffre trois. Et donc, cette méthode particulière dun état totalitaire en passe de se mettre en place et d’être généralisé au pays entier – la ville de Washington étant la plus sécurisée du pays nous dit-on -, elle est celle qui consiste à sacrifier des libertés individuelles par le biais des nouvelles technologies et de la surveillance tous azimuts au profit de la sécurité ou – dit le film – de son illusion.

Car le personnage de Tom Cruise va basculer du chasseur au chassé et se retrouver de facto contraint de pénétrer la Zone afin dobtenir de nouveaux yeux, c est-à-dire un nouveau regard, celui-ci déconnecté des images transmises par la matrice policière mais connecté a lui-même, à son passé et à son présent.

Cette adaptation dune nouvelle de Philip K .Dick, écrite dans les années 50 en plein maccarthysme tandis que lauteur, communiste, était lui-même surveillé par le FBI, plonge dans la paranoia de la société américaine de lépoque, laquelle depuis, et elle est loin detre la seule, sest considérablement développée depuis. Les outils de controle et de géolocalisation des individus, les puces dans les téléphones, les caméras de surveillance, les drones fonctionnant à la reconnaissance faciale, on ne compte plus les inventions capables de mettre sous cloche la totalité de l'univers. Et cette obsession de ceux qui nous gouvernent, vendue sous langle mensonger de notre sécurité, sert de bien étranges intérêts…

Le film de Steven Spielberg, un de ses plus adultes, un de ses rares films vraiment noirs et un bijou en termes de mise en scène, plonge dans un futur o combien présent, et il le fait sous langle de la dénonciation dune dictature se mettant en place contre les individus composant la société. Tout est affaire de manipulation et de controle, suggère le film, et lhomme pour se libérer se doit se changer de regard, de se détacher des images fournies par une ingéniérie sociale manipulatrice. Le príncipe de précaution poussé à lextrême conduit directement à lesclavage et il convient pour se désenclaver de réapprendre à voir par soi-même et doter ses chaines intérieures. En sortant du cadre et donc du confort.

Les marionnettistes patrons de Tom Cruise sont tels des dieux qui une fois leur esclave sorti de la cage se retrouvent nus. Leurs prédictions et leurs avancées technologiques lisent certes lapparence du réel mais point les ames, lesquelles demeurent libres pour certains. La matrice sociétale est un voile et rien de plus que tout être doté de conscience peut à tout moment arracher.

Tel est le cheminement de Cruise, et telle est la proposition du cinéaste. Libère-toi de tes chaines nous dit-il. Redeviens-toi et vois.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 7 mars 18:38

    La division « Pré-Chômage de Macron  », capable de détecter une perte d’emploi avant qu’elle ne le devienne.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès