• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 65 ans de deuil de sang et de larmes : Qui se souvient de la Nekba (...)

65 ans de deuil de sang et de larmes : Qui se souvient de la Nekba ?

« Malheur au monde à cause des scandales ! Il est fatal, certes, qu'il arrive des scandales, mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive ! »

(Evangile selon saint Luc)

 

 15 mai 1948, une étape importante dans la chaîne des malheurs des Palestiniens. Ce jour-là, des autochtones qui vivaient là depuis la nuit des temps furent brutalement considérés par le fer et par le feu comme des apatrides. Les Nations unies, par la reconnaissance quelques jours plus tôt de l'Etat d'Israël, venaient de livrer du même coup des hommes, des enfants, des femmes pour l'immense majorité sans défense, aux mains d'une organisation terroriste qui mit en oeuvre une épuration ethnique au nom de la religion. Il fallait une Terre pour un peuple sans Terre au nom de la Bible. Bien plus tard, le président Yitzhak Rabin l’homme qui a combattu durement les Palestiniens mais qui aurait pu faire la paix, s’il n’avait pas été assassiné, affirmait, à juste titre, que « la Bible n'était pas un cadastre ! »


Tout est parti du plan Daleth

En novembre 1947, au moment du vote du plan de partage, la Palestine mandataire compte environ 600.000 juifs pour 1.200.000 Arabes. David Ben Gourion a confié à Yigaël Yadin le soin d'étudier un plan militaire permettant de préparer le Yichouv à l'intervention annoncée des États arabes. Comment bouter les Arabes du maximum de terres pour l'espace vital juif ? Il s'agit du plan Daleth qui est mis en application dès le début du mois d'avril.
Le plan Daleth ou plan D, est le plan établi par la Haganah en mars 1948 pendant la guerre de Palestine de 1948. Il fut rédigé par Israël Ber et Moshe Pasternak, sous la supervision de Yigal Yadin, chef des opérations de la Haganah. Ilan Pappé y voit un plan mis au point par les sionistes pour spolier les Arabes palestiniens de leur terre en les chassant de leur terre. » (1)
 

 Dans un article intitulé « Plan Daleth : Master Plan for the Conquest of Palestine », Walid Khalidi présente, lui aussi, le plan comme une ligne de conduite donnée à la Haganah pour l'expulsion des villages palestiniens. Il tire ses conclusions de plusieurs éléments du contexte liés au sionisme et à la guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire en donnant l'argumentaire suivant :

1° Les sionistes étaient confrontés à un problème territorial en tant que mouvement nationaliste sans territoire sous son contrôle ;

2° Le transfert de la population arabe hors de Palestine était dans leur esprit depuis Théodore Herzl. Les sionistes ne pouvaient accepter de ne posséder qu'une faible proportion des terres cultivables dans la partie accordée à l'État juif par le plan de partition (1.500.000 de dounams cultivables seulement sur les 7.500.000 cultivables et les 13.000.000 de la surface totale) ;

3°L'État juif tel que défini par le plan de partage était peuplé d'autant de juifs que d'Arabes ; les sionistes étaient conscients de leur puissance [militaire].

4°La défaite arabe palestinienne ne pouvait être effective que si les Arabes étaient « délogés », étant donné que malgré la « surpuissance » des juifs, les Arabes étaient in situ ; le plan sioniste devait être implémenté avant le 15 mai 1948, date à laquelle on pouvait s'attendre à ce que les armées régulières arabes interviennent pour respecter le statu quo en Palestine ».(2)

 

« En avril 1948, lit-on sur l'encyclopédie Wikipédia, la guerre entre dans une deuxième phase avec le passage de la Haganah à l'offensive. le 9 avril, des troupes de l'Irgoun et du Lehi perpètrent un massacre à Deir Yassin qui a un impact important sur la population palestinienne. Le 14 mai 1948 à minuit, le mandat britannique sur la Palestine s'achève officiellement. L'État d'Israël a été proclamé dans la journée sur une partie du territoire. Tandis que l'ONU propose d'autres plans de partage, les Israéliens lancent de juillet 1948 à mars 1949 une série d'opérations militaires entrecoupées de cessez-le-feu, prenant le contrôle de toute la Galilée, du sud-ouest de la Samarie de la majeure partie de la zone côtière, de l'ouest de la Judée jusqu'au secteur de Jérusalem, et enfin du Néguev. Durant la période du 15 mai 1948 à la mi-avril 1949, plus de 350.000 Palestiniens (sur les 750.000 de l'ensemble de l'exode palestinien) prennent la route de l'exode, fuyant les combats ou expulsés des zones contrôlées ou conquises par Israël. »



La Nekba : un nettoyage ethnique

Rappelons que la résolution 194 de l'ONU dispose que « les réfugiés qui désirent rentrer dans leurs foyers et vivre en paix avec leurs voisins devraient y être autorisés le plus vite possible ». Tous les gouvernements israéliens se sont opposés à l'application du droit au retour, au nom du caractère juif de l'Etat. Avant même la fin de la Seconde Guerre mondiale, les juifs de l'Irgoun appuyé par le groupe Stern se retournent contre les Anglais, en réaction contre l'interdiction de l'immigration des juifs en Terre d'Israël ; le 22 juillet 1946, un attentat terroriste de l'Irgoun contre l'hôtel King David, centre de l'administration britannique à Jérusalem, fait 92 morts. L'Angleterre ne traite pas de la même façon les Palestiniens qu'elle a matés et les Israéliens qui l'attaquent. Selon Henry Laurens, il n'est pas possible pour eux d'utiliser contre des Blancs occidentaux, et de surcroît contre des juifs après la Shoah, des méthodes utilisées contre des indigènes. Devant leur incapacité à concilier les points de vue arabe et sioniste, face aux coups reçus et aux trop nombreuses pertes, ils décident de mettre un terme à leur mandat et de remettre la « question de la Palestine » à l'ONU.

Dans son ouvrage courageux « Le Nettoyage ethnique de la Palestine », l'historien israélien, Ilan Pappé, professeur à l'Université de Haïfa, que les sionistes considèrent comme un « juif honteux », démolit le mythe selon lequel les Arabes auraient attaqué Israël au moment de sa fondation. En fait, le nettoyage ethnique de la population palestinienne (massacres, terreur et expulsions forcées à grande échelle) était prévu dès la première heure. Le nettoyage ethnique commença - de manière un peu désorganisée - dès les premiers jours de décembre 1947, quelques jours à peine après le vote de l'ONU et trois mois avant l'adoption du plan Daleth. Quant aux méthodes utilisées par les sionistes à cette époque, Ilan Pappé montre qu'elles étaient déjà ce qu'elles sont aujourd'hui : cynisme et chutzpah, mensonges permanents, (...) crimes de guerre et crimes contre l'humanité.(...) Dès le départ, l'armée « la plus morale de tous les temps », s'est distinguée par sa brutalité, son sadisme et sa cupidité : pillages, destructions systématiques, viols, exactions en tous genres, assassinats ». » (1)

La Nekba n'est pas tombée du ciel, elle a été minutieusement préparée. Dès juin 1938, Ben Gourion déclare devant l'Exécutif de l'Agence juive : « Je suis pour le transfert forcé [l'expulsion des Arabes palestiniens]. Je ne vois rien là d'immoral. » Dix ans plus tard, le 24 mai 1948, il écrit dans son Journal : « Nous allons créer un Etat chrétien au Liban, dont la frontière sud sera le Litani. Nous allons briser la Transjordanie, bombarder Amman et détruire son armée, et alors la Syrie tombera. Après quoi, si l'Egypte veut continuer à se battre, nous bombarderons Port Saïd, Alexandrie et Le Caire. Ce sera notre vengeance pour ce que les Egyptiens, les Araméens et les Assyriens ont fait à nos aïeux à l'époque biblique. Indépendamment du fait que la prétendue oppression des juifs par les Egyptiens, les Araméens et les Assyriens est dénuée de tout fondement historique, et que les ancêtres du « père » de l'Etat juif étaient très probablement des Khazars sans le moindre lien avec la Palestine. » (1)



Massacre de masse et racisme, conséquences de la Nekba

Parmi les architectes du nettoyage ethnique par le fer et par le feu, « Menahem Begin se distingue pendant cette guerre en massacrant avec d'autres tueurs de l'Irgoun, 240 civils à Deir Yassine (le 9 avril 1948, cinq semaines avant la proclamation de l'Etat d'Israël). 200 villageois assassinés par la Haganah, l'armée régulière, huit jours après la proclamation de l'Etat juif. Ce massacre, plus tabou encore que celui de Deir Yassine, a été « révélé » en 2000 par Teddy Katz, de l'Université de Haïfa. A Dawaimeh, le pire de tous les massacres israéliens, plus de 450 civils palestiniens ont perdu la vie en octobre 1948. Ilan Pappé écrit à ce propos : « Les soldats juifs qui ont pris part au massacre ont rapporté les horreurs : bébés au crâne fracassé, femmes violées ou brûlées vives dans les maisons, hommes poignardés.. » Quant aux Britanniques, ils ont laissé faire. Ilan Pappé parle de « passivité complice » ».

A propos du massacre de Deir Yassin, le grand physicien Albert Einstein, juif de confession, s'était toujours élevé contre la politique des organisations sionistes et terroristes. Il écrit le 10 avril 1948, à M.Shepard Rifkin, directeur exécutif des amis Américains des combattants pour l'indépendance d'Israël : « Cher monsieur, quand une véritable catastrophe finale s'abattra sur la Palestine, le premier responsable en sera le gouvernement britannique et les seconds responsables seront les organisations terroristes qui émanent de nos rangs. Je ne veux voir personne associé avec ces gens égarés et criminels. » (3)

Après Deir Yassine, il y eut Kibya, il y eut Jenine. Il y eut Ghaza. La sociologue Ester Benbassa écrit : « Comment des juifs, dont les parents ont vécu la persécution, la souffrance, peuvent-ils tolérer qu'un autre peuple, les Palestiniens, connaisse un sort similaire ? Je ne veux pas non plus être juive et approuver cette guerre immorale que mène Israël. » (4)

On sait que les crimes de masse d'Israël ont précédé l'existence et depuis 1947, date du vote de l'ONU du partage de la Palestine, l'Etat d'Israël n'a cessé de continuer à tuer, de violer, d'incendier, à accaparer les terres des Palestiniens, de détourner les eaux des pays voisins, en un mot, de terroriser le Moyen-Orient sous l'oeil complice, voire impuissant de l'Occident. Jénine nom mythique eut son calvaire. Jénine est une ville de Cisjordanie et un important centre agricole palestinien. L'assaut contre le camp de réfugiés de Jénine, considéré alors par les Israéliens comme une pépinière de kamikazes, dura du 3 au 11 avril 2002, dans le cadre de l'opération « Rempart ».

Le journaliste Amnon Kapeliouk fait parler un militaire participant au carnage. Ce dernier décrit sans état d'âme son rôle dans l'armée la plus morale au monde : « Un pilote de l'escadrille, le lieutenant-colonel Sh., raconte : « Notre escadrille a lancé pendant tous les jours de combat une quantité énorme de missiles à l'intérieur du camp des réfugiés. Des centaines de missiles. Toute l'escadrille fut mobilisée pour ces opérations, y compris des réservistes. (...) Pendant les combats, il y avait toujours au-dessus de Jénine deux Cobra prêts à lancer un missile vers la maison indiquée par le QG en bas (...). Les ´´combattants volants´´ ne jureront pas que leurs missiles n'ont pas touché des civils. (...) Ce n'est pas difficile d'imaginer ce qui se passe à l'intérieur des maisons après tout ce qu'on a tiré dessus, dit un réserviste qui requiert l'anonymat. (...) Pendant le couvre-feu, il y avait des ´´patrouilles violentes´´. Un char ´´galopait´´ dans les rues désertes, écrasait tout ce qu'il trouvait sur son chemin et ouvrait le feu sur ceux qui violaient le couvre-feu. (...) Une nuit, j'ai monté la garde (dans un appartement dans lequel nous nous étions installés). Toute la nuit, j'ai entendu une petite fille qui pleurait. Là-bas, il s'est produit une déshumanisation. Certes, nous avons subi un feu nourri, mais, en revanche, nous avons effacé une ville. » (5)

« Il y a 65 ans, écrit Salah Hamouri, (...) Ce jour-là, où plusieurs centaines d'enfants ont été tués de sang-froid, plusieurs centaines de femmes se sont fait violer, et des centaines de villages ont été complètement détruits, ce jour-là, une nouvelle page de l'histoire d'un peuple qui est devenu réfugié dans les camps a commencé à s'écrire. Au cours de cette guerre, les milices sionistes ont commis des crimes contre l'Humanité, sous l'observation et le soutien de la communauté internationale. (...) 65 ans après, la colonisation continue de confisquer notre terre, pour poursuivre le projet qui vise à déraciner le reste de notre peuple. (...) Aujourd'hui, après tout ce que nous avons vécu pendant ces années d'occupation, notre peuple est de plus en plus convaincu que ses droits à l'indépendance, la liberté et au retour ne tombent pas dans l'oubli. (....) Enfin, en ce jour, les martyrs nous rappellent depuis leurs tombes qu'il ne faut jamais oublier leur sang qui a arrosé la terre de la Palestine et qu'il faut surtout continuer leur chemin de lutte et de résistance jusqu'à ce que nous arrachions notre droit, pour vivre libres comme tous les peuples autour du monde. »(6)

L'épuration ethnique actuelle, la colonisation à marche forcée, la Loi du retour, qui font qu'un juif du bout du monde a le droit de retour en Israël comme cela est permis aux juifs d'Europe centrale, aux Falashas et même aux juifs chinois qui ont fait leur alya ! : Leur montée vers Israël » Cependant, on note tout de même une discrimination même parmi les juifs (7)

La volonté israélienne de faire d'Israël un Etat juif va, par la force des choses, amener les Arabes Israéliens à quitter leur pays. Ce sera l'accomplissement définitif de la Nekba. L'avenir des Palestiniens est plus que jamais sombre. Le fait accompli commence à être reconnu comme irréversible. Malgré des protestations comme celle du célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking qui a boycotté une conférence en Israël, les Palestiniens continueront à vivre dans la peur et le déni de dignité. Les arbalètes du Hamas sont plus des sursauts de dignité qu'une réelle puissance. Les Etats-Unis se sont retirés. Les Arabes s'étripent et Israël tourne le dos au droit international et à la dignité humaine. Pourtant, on se prend à rêver de la paix sur cette Palestine, terre cananéenne, qui a vu naitre une même souche : les Cananéens. Certains d'entre eux se disent investis d'une mission divine qui fait d'eux un peuple élu qui a reçu une Terre de Dieu. L'historien Schlomo Sand dans son ouvrage : « Comment le peuple juif fut inventé » et deux autres auteurs israéliens, Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman, ont montré justement que nous avons affaire à un même peuple : les Cananéens. » « Il n'existe aucune preuve, écrivent-ils, d'une invasion de Canâan par les enfants d'Israël commandés par Josué.. L'archéologie révèle que les habitants de ces villages n'étaient autres que les peuplades indigènes de Canâan qui, petit à petit, ont fini par développer une identité ethnique que l'on peut qualifier d'israélite. » (8)

 

En définitive, seul un Etat de tous les citoyens avec une égale dignité permettra le retour de la paix dans cette région du monde qui a vu l'avènement du monothéisme.



1. Ilan Pappé : Le nettoyage ethnique de la Palestine Arthème Fayard 2008

2. Walid Khalidi, Plan Dalet : Master Plan for the Conquest of Palestine, Journal of Palestine Studies, Vol.18, No1, Special Issue : Palestine 1948. Automn 1988, pp4-33.

3. http://www.alterinfo.net/Einstein-et-Bricmont-sur-l-imposture-sioniste

4. Ian Hamel : Le cri de colère d'Esther Benbassa. Site Oumma.com 17 novembre 2009

5.Amnon Kapeliouk http://www.monde-diplomatique.fr/2002/05/KAPELIOUK/16488 mai 2002

6.Salah Hamouri. Nakba : il y a 65 ans http.www.france palestine. org/Nekba

7.http://www.chineinformations.com/guide/les-chinois-en-israel_2503.html

8.Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman : La Bible dévoilée p.157.Ed Gallimard 2010.

 

Professeur Chems eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (79 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 20 mai 2013 14:51

    La nakba, les Palestiniens l’ont fêtée admirablement par les tires et les violences des djihadistes dans le camps Yarmouk



    • appoline appoline 20 mai 2013 19:06

      On vous virerait de chez vous à coups de pied dans le cul, comment réagiriez-vous ?



      • daniel paul 20 mai 2013 15:21

        l’avènement du monothéisme....est il dit....pour moi ce n’est pas un avènement mais un événement et une des nombreuses fausses barbes inventées pour coloniser les esprits.....croire c’est se soummettre

        çà marche toujours bien..


        • Louve Louve 21 mai 2013 19:16

          Ne croire en rien c’est se vider de toute substance et de toute morale.

          « Un monde sans Dieu est un Monde ou tout est permis » disait Dostoievski.                    Croyez vous vraiment que le « monde ou tout est permis » est le monde ideal selon Dostoievski ?
          Il faut a present reapprendre a cherir notre Histoire Chrétienne. C’est le Christianisme qui a fait la grandeur de la France, suffit de voir la beautééblouissante des cathedrales d’antan, voyez la grandeur de notre passé et regardez le délabrement actuel de ce systeme post soixante huitard

        • voxagora voxagora 20 mai 2013 16:11

          .

          J’ai bien fait de lire jusqu’à la fin parce que
           «  ..peuple juif .. peuplades indigènes .. qui ont fini par développer une identité ethnique 
          que l’on peut qualifier d’israélite .. »  avec ça on est censé tenir quelque chose ?
          On dirait un pétard qui part dans tous les sens, ça fuse, et rien ..
          Sinon,
          le texte c’est le texte, c’est votre texte, bon.
          Mais l’image ? C’est votre choix, entre toutes les images ?
          J’ai relu récemment l’histoire de France de Michelet, il ne s’agit que de guerres de possessions,
          d’hommes qui se trucident pour prendre à l’autre, lui reprendre, lui céder, lui disputer non pas la terre,
          mais le terrain, au sens de gagner du terrain, perdre du terrain, reprendre du terrain.
          on peut relire cet article sous cet angle là, et voir qui sont les protagonistes, les belligérants.
          Combattants au cimeterre, à la kalach, au lance-flamme, à la baïonnette, au missile : que ça gicle !
          Je veux en venir par là à l’image qui illustre l’article, le choix de montrer la victime des victimes,
          le sacrifice du plus innocent des innocents,
          et la douleur d’un homme.
          Mais de femme, point : à dégager, le féminin ! entre hommes on se trucide, entre hommes on pleure.






          • Talion Talion 20 mai 2013 16:42

            « J’ai relu récemment l’histoire de France de Michelet... »

            Michelet était tout sauf un historien.


          • appoline appoline 20 mai 2013 19:09

            Si j’étais israelien, je ne serais pas fier


          • volt volt 20 mai 2013 19:55

            voxagora voyagez dans le temps, 

            l’image qu’il y a sur votre écran c’est pas « une image », 
            cet enfant a vécu, ce moment a eu lieu, 
            et on comprend peu que sur une image d’enfant vous ne supposiez pas immédiatement la mère, mais où est-elle ? 
            qui vous dit qu’elle est pas pliée de douleur au sol, ou morte, ou... (...)

            d’autre part, c’est une photo de 48 ? 
            mais c’est la même photo en 67, 73, 82, 2006, la même...
            seulement comme depuis c’est en couleurs, zooms...
            que le phosphore est arrivé depuis, 
            le gosse il est nettement plus crâmé. 

            je veux voir son visage une dernière fois ! crie la fameuse mère devant la morgue, 
            tenue par une demi-douzaine d’infirmières.
            c’est... impossible, répond le dr en blouse blanche...
            mais pourquoi ?? hurle-t-elle.
            il n’y a plus de visage madame.

            c’est bon ? vous avez la photo ?

            essayez la sorcière de michelet c’est mieux, 
            puis des femmes, y’en aura.

          • voxagora voxagora 20 mai 2013 20:09

            Vous vous égarez, Volt,

            à m’appeler Camille et m’assigner à résidence.
            .

          • volt volt 20 mai 2013 20:40

            passé l’âge des voix de garage - 

            dans blés vous appeler plus Camille, 
            quand c’est vous, tout d’une vie, 
            qui signez vos scènes à boum ?
            allons.


          • non667 20 mai 2013 16:13

            qu’attendre d’autre d’une religions (le judaïsme ) , de ses adeptes , dont le 1° commandement est fondé sur l’ethno-racisme (voir genèse chapitre XVII = peuple élu = déclaration de guerre souterraine aux goyim= complot juif quadrimillénaire puisque implicite dans leur religion  ! ) 

            honte à ceux qui les soutiennent ou qui ne disent rien  : qui ne dit rien consent .
            les moyens de les amener à l’humanité sont simples/faciles (ils ne sont pas bêtes ):dans l’ordre
            -dénonciations mondiales martelées de leurs exactions et de leur duplicité . mise au banc de l’humanité .
            -rupture des relations diplomatiques
            -embargo miliaire et économique
            - guerre militaire

             


            • appoline appoline 20 mai 2013 19:16

              Peuple élu : écriture d’homme faite par un homme et non un demi-dieu. Peuple hypocrite, qui flatte tout en gardant ses intérêts sournois en tête. Peuple qui chouine, se plaint, se réfugie mais ne se bat pas. Peuple qui oeuvre dans l’ombre, ne respecte rien surtout pas les goys. Peuple de la honte oui ou même dans l’enfer des camps polonais certains trouvaient le moyen de s’engraisser sur les plus faibles. D’où vient le terme « musulman » qui qualifiait ces corps décharnés si près de la mort, j’aimerais le savoir.



            • daniel paul 20 mai 2013 16:16

               Un peu jeune la bible par rapport à ce que je mets en dessous......qui comprends pas mal de moments différents comme :
              — Esaïe : entre -740 et -400
              - Jérémie, Lamentations : Vers -550
              - Ezéchiel : entre -593 et -571
              - Daniel : vers -165
              - Osée : -722
              - Joël : vers -400
              - Amos : vers -750
              - Abdias : vers -400
              - Jonas : vers -300
              - Michée : vers -700
              - Nahoum, Habaquq, Sophonie : vers -600
              - Aggée : vers -520
              - Zacharie : vers -500
              - Malachie : vers -450

              pour une écriture de quelque chose présenté vaguement comme homogène car : LA BIBLE...ne penses plus et obéit au livre..tout est là...et là je me dit chouette....super.

              mais quid de ceci qui a 12 000 ans si bien sur tout est exact..car qui croire, il serait plus simple de ne plus rien croire....

              Donc on continue les massacres....au nom de dieu c’est ça smiley


              • Talion Talion 20 mai 2013 16:40

                Dieu n’est qu’une excuse... En réalité les hommes n’ont jamais eu besoin de lui pour s’entre-tuer.

                Lorsque l’on cherche bien on se rend compte qu’il n’est jamais la raison véritable des guerres... Contrairement à la terre et à l’accès aux ressources.


              • daniel paul 20 mai 2013 17:13

                Tout à fait d’accord .....cherchons le business man / financier d’abord.....


              • vesjem vesjem 20 mai 2013 17:31

                tu as raison daniel , pourquoi ne pas laisser en suspend la question de l’existence d’un dieu ; mais non , il y aura toujours une multitude de gens formatés dès l’enfance par des réseaux de « curés » de toutes obédiences ; ces gens seront marqués au fer rouge des religiosités et rares seront les dissidents ; ces derniers porteront malgré tout , l’obéissance virtuelle de leur « tout-puissant » ; nous-mêmes , agnostiques ou athées , sommes imprégnés de cette soumission latente par notre immersion dans ce monde majoritairement converti .   


              • vesjem vesjem 20 mai 2013 17:32

                tu as raison daniel , pourquoi ne pas laisser en suspend la question de l’existence d’un dieu ; mais non , il y aura toujours une multitude de gens formatés dès l’enfance par des réseaux de « curés » de toutes obédiences ; ces gens seront marqués au fer rouge des religiosités et rares seront les dissidents ; ces derniers porteront malgré tout , l’obéissance virtuelle de leur « tout-puissant » ; nous-mêmes , agnostiques ou athées , sommes imprégnés de cette soumission latente par notre immersion dans ce monde majoritairement converti .


              • vesjem vesjem 20 mai 2013 17:36

                vaut mieux 2 fois qu’une


              • daniel paul 20 mai 2013 17:38

                je trouve cela juste vesjem...
                pour moi on utilise la partie these /antithese du cerveau au détriment « d’autre chose »..dans le cerveau...(expérience !!)
                être contre( ce que je fais ici comme antithèse simpliste de la propagande totalitaire,conscient de cela) c’est encore jouer au même jeu comme opposant..alors que peut être il ne faut plus jouer du tout....tout en ne se laissant pas faire, quand cela est possible...si cela est possible personnellement ?
                j’ai un article qui doit venir sur le sujet de cet « autre chose » évoquée ici , bientôt..

                salutations.


              • appoline appoline 20 mai 2013 19:23

                Des écrits qui parlent de soumission, de punition et rarement d’amour ne sont pas dignes d’un dieu, mais d’hommes prêts à tout pour obtenir juste deux choses : le pouvoir et l’argent


              • hunter hunter 20 mai 2013 19:26

                ’ lookin’ forward to reading the text dude !

                 smiley

                take care

                Be seeing u

                H/


              • appoline appoline 20 mai 2013 19:25

                En plus, ils ont réussi là où Hitler a échoué : nous les plaignons


              • Talion Talion 20 mai 2013 16:36

                Je sens que l’internationale de la Hasbara ne va pas tarder à débarquer sur ce sujet... Il faut comprendre qu’à leurs yeux certaines vérités doivent à tout prix être étouffées.

                ...Qu’ils s’agissent de la Nekba, de l’irradiation des gosses séfarades, ou encore de la stérilisation forcée des falashas.

                Ce serait en effet assez emmerdant qu’on puisse leur renvoyer en pleine gueule certains arguments dont ils usent (et abusent) en permanence en pleurnichant, ou en faisant un chantage perpétuel à la compassion et à la repentance.


                • appoline appoline 20 mai 2013 19:26

                  Voyez qui nous entourent dans nos médias, comment voulez-vous que l’on passe à côté de la repentance alors qu’on nous la serine à longueur de journée


                • Talion Talion 20 mai 2013 21:07

                  « ...comment voulez-vous que l’on passe à côté de la repentance alors qu’on nous la serine à longueur de journée »

                  Simple : Pas de télé, ni de journal imprimé, ni de radio.
                  Internet suffit amplement.

                  C’est fou comme d’un seul coup on est beaucoup moins emmerdé par les ayatollahs de la repentance.  smiley 


                • volt volt 20 mai 2013 16:37

                  merci pour ce rappel précis, et clair.

                  un point cependant sur lequel vous vacillez : 
                  quoique racontent les derniers auteurs cités dans votre article, il suffit du texte biblique pour distinguer à jamais l’hébreu du cananéen ; quant à ce dernier, la littérature grecque et romaine en a dressé un portrait suffisamment atroce, pour qu’on ne s’en vante pas...

                  ce qui m’a aussi intéressé c’est l’ignorance profonde et grave, et révélatrice, de ben gourion qui écrit : 
                  « notre vengeance pour ce que les Egyptiens, les Araméens et les Assyriens ont fait à nos aïeux à l’époque biblique ». 
                  Or cet idiot qui fut le premier chef d’Israël ne connait pas sa bible, 
                  ce plouc est incapable de se douter que si dans le cas egyptien et assyrien ce qu’il dit est valable (à considérer que la vengeance soit de mise, et 25 à 35 siècles après, quel malade profond ; et c’est encore ce vicieux amalgamme qui veut assimiler les « philistins » bibliques, avec les palestiniens arabes qui n’ont aucun rapport), pour ce qui est des araméens par contre, côté persécutions, c’est complètement faux ; et au contraire, c’est david qui domine aram, c’est le royaume de juda qui s’allie avec aram contre l’assyrie, etc.
                  à moins que ce ne soit là encore que mauvaise foi militante, histoire de glisser liban et syrie dans l’équation, cela valant son pesant d’eau.

                  • Montagnais .. FRIDA Montagnais 20 mai 2013 17:06

                    « Comment bouter les Arabes du maximum de terres pour l’espace vital juif ? » vous dites.


                    Vu comme ça, les Juifs, il leur resterait encore au moins 30 millions de Kilomètres carrés pour faire le boulot. On est pas couché ..

                    Par ailleurs, qu’en est-il ? vous pourriez nous dire ? sur la prétention affichée et tonitruée, hurlée jusqu’à extinction de voix, du Ponant au Levant, de Acrux et Gracrux à Alpha Ursae Minoris .. par 2 milliards de musulmans ..

                     .. de détruire le petit état et ses habitants jusqu’au dernier.


                    Israël va rendre aux Palestiniens les terres d’une ancienne colonie 

                    On vient de lire .. vous voyez, ça pourrait s’arranger .. siles palestiniens étaient pas murés ..

                    .. côté Egypte et Jordanie.

                    Pas oublier : c’est l’invasion arabe en océan déferlant, puis l’Empire Ottoman, qui ont recouvert et annexé la judée sans vergogne au cours de l’histoire.

                    Si on se met à vouloir remettre en cause l’invasion du monde par les Arabes, par la Djihad depuis exactement 14 siècles, on est pas couché ..


                    • Talion Talion 20 mai 2013 17:10

                      Qu’est-ce que je disais...  smiley


                    • volt volt 20 mai 2013 17:52

                      Désolé sieur Montagnais, Acrux était inconnue des Arabes, quant à Alpha Ursae Minoris, elle fut très aimée des marins phéniciens, mais négligée par l’islam, sauf certaines obédiences.

                      Sous l’empire ottoman, bien des juifs ont vécu dans le monde arabe ; à l’exception notable des prétentions messianiques de tsabattaï tsevi, même jacob franck était possible à Gaza ; le sud et l’est de la méditerranée furent bien plus cléments que le nord et l’ouest, demandez aux premiers et deuxièmes pîtres thessaloniciens.

                    • Jonas 20 mai 2013 17:37

                      Voilà un polytechnicien, docteur ingénieur et docteur en sciences. Avec tant de diplômés de cet acabit., cela ne doit pas étonner que l’Algérie soit dans le domaine de l’innovation 125e sur 125 pays. Par ailleurs , je comprends que les responsables politiques d’Algériens fassent appel aux techniciens chinois car ce genre de bidule qui étale sa carte de visite pour impressionner comme dans son pauvre bled. n’est pas rassurant. Quelques vérités :


                      1) Selon une étude récente réalisée par le Groupe Thomson Reuters, la recherche scientifique Algérienne demeure très faible. Le nombre des publications scientifiques reste également dérisoire par rapport à d’autres pays de la région.

                      2)La recherche scientifique connaît en Algérie, de nombreuses carences. L’un des freins à la pérennité du système de recherche est le déficit enregistré en termes de compétences et d’encadrement. 

                      Si les pauvres algériens ont des cadres de la compétence de chems eddine Chitour. je comprends qu’ils invitent les cadres chinois pour remplacer les cadres algériens incompétents malgré + de 50 ans d’indépendance.

                      Chems eddine Chitour est aussi nul en histoire que dans le reste. Le polytechnicien docteur ingénieur et docteur en science dit des contre-vérités par ignorance. 

                      1) Ytzhak Rabin n’a jamais été président d’Israël.

                      2) Je rappelle au polytechnicien , docteur ingénieur et docteur de science etc... que la résolution 181 de l’Assemblée générale des Nations unis, votée le 29 novembre 1947, recommande le partage de la Palestine en un Etat Juif, un Etat ARABE ( non palestinien) et une zone « sous régime international particulier ». 

                      3) Lorsque le 15 mais 1948 à 16 heures au moment même ou David Ben Gourion donne la lecture de la proclamation de l’Etat d’Israël, un bombardement aérien était déclenché par surprise contre Tel-Aviv ( Ville fondée en 1909 par le Ychouv ndlr).

                      « Six Spitfires n’arborant aucune marque d’identification lançaient chacun deux bombes contre le quartier du port dont la défense antiaérienne était faible. C’est par cette attaque imprévue que les Etats arabes commençaient leurs hostilités contre le nouvel Etat.

                      Un communiqué de la Haganah annoncé qu’au moins un des appareils a été abattu. Le pilote un Egyptien a été capturé.

                      Peu après on apprenait que dans les Etats arabes limitrophes de la Palestine l’état de siège était proclamé et que les armées syro-libanaises par le nord, la Légion arabe et l’armée irakienne par l’est, l’armée égyptienne par le sud avaient franchi les frontières de la Palestine. 

                      Les Palestiniens en tant que combattants ne sont pas mentionnés ndlr

                      Le roi Abdallah de Transjordanie, ( devenue plus tard Jordanie avec + de 70 % de palestiniens ndlr)) commandant suprême des cinq ( 5) armées arabes , a lancé un manifeste radiodiffusé annonçant les hostilités : 
                       » Je considère que la fin du mandat britannique annule toutes les promesses faites aux Juifs par la déclaration Balfour.

                       Je déclare que les Juifs n’ont plus aucun droit en Palestine.

                      Les juifs n’ayant pas répondu à mes offres antérieures aucun privilège d’autonomie locale ne leur sera accordé désormais« .

                       Pour avoir le coeur net , vous le polytechnicien , docteur ingénieur et docteur en sciences etc... reportez-vous au Journal Le Monde du 16/17 mai 1948 numéro 1027.

                       Donc ce n’est pas contre les palestiniens qu’avait combattu Israël lors de sa création mais contre cinq pays Arabes , qui ne prenaient même pas la précaution de citer les pauvres Palestiniens.

                      3) Lors de l’armistice de 1948, l’ Egypte a conservé Gaza qu’elle a colonisé de 1948 à 1967. Et la Transjordanie devenue Jordanie a , elle, annexé la Cisjordanie et Jérusalem est. Des députés Palestiniens siégeaient au Parlement Jordanien et c’est seulement en 1988 que le roi Hussein de Jordanie s’est dégagé de la Cisjordanie et de Jérusalem est.

                      Il est extraordinaire que ces deux pays arabo-musulmans , l’Egypte et la Jordanie qui avaient entre leurs mains les territoires qu’ils réclament aujourd’hui pour les Palestiniens n’avaient pas pensé a leurs frères en religion. De 1948 à 1967 soit dix-neuf ans ces territoires étaient sous la domination Arabo-musulmane. Aucune résolution de la Ligue Arabe ne fut proposée à l’ONU pour que ces deux pays arabo-musulmans à savoir l’Egypte et la Jordanie donnent une autonomie aux Palestiniens en attendant le règlement du conflit.

                       Il a fallu la cuisante défaite des armées arabes de 1967 pour que ces derniers commencent à penser que les palestiniens existent et ont besoin d’un Etat . 
                       Etat dans les Territoires qu’ils avaient en leur possession de 1948 à 1967.

                      Donc pour votre gouverne polytechnicien , docteur ingénieur et docteur en sciences etc.. de 1967 à 2013 cela ne peut pas faire 65 ans même en comptant Gaza qui a été libérée depuis. Un simple calcul d’arithmétique , de 1967 à 2013 cela fait 46 ans et non 65, puisque de 1948 à 1967 les palestiniens étaient sous la domination de leurs frères en religion, pour un ingénieur algérien çà fait désordre.



                      Vous devez être un bon polytechnicien , docteur ingénieur et docteur en sciences etc... en Algérie , ailleurs , vous êtes nul dans tout , même en histoire. Vous devez être un protégé de la clique de Boutéflika pour être un enseignant. 

                      Occupez-vous de ce qui se passe dans votre pays qui subi des attentats toutes les semaines, les immolations, les grèves, chômage, Harragas etc.

                      Portez votre regard à vos frères syriens qui se font massacrés par un dictateur, déjà + de 90 000 morts sans parler des blessés et des disparus , comme à l’époque des années de plombe en Algérie , ( 200 000 morts) . Penchez-vous sur l’Egypte-Tunisie-Yémen-Irak-Soudan-Somalie-Lybie-Bahreïn , Pakistan-Afghanistan- Bangladesh etc sans oublier les musulmans asiatiques , les Rohingyas de Birmanie, les Ouïgours du Xing Gyang en Chine etc. Vous avez du boulot.

                      Le conflit Israélo/Palestinien ( de basse intensité) vous permet de vous évader des malheurs qui frappent le monde ARABO-MUSULMAN et dont vous êtes incapable de faire une analyse correcte.

                      PS : Même à l’époque Ottomane il n’y avait pas d’Etat Palestinien proprement dit. Pourtant les ottomans ont occupés les pays arabes ( Maroc excepté ) pendant plus de quatre siècles.
                      50% des Etats qui existent aujourd’hui sont nés de la défaite de l’Empire Ottoman lors de la Grande guerre. Jordanie-Arabie Saoudite -Syrie- Liban-Israël-Irak etc.

                      Que pensez-vous du pouvoir FLN d’interdire la parution de deux journaux l’un francophone » Mon journal« et l’autre arabophone » Djaridati" pour avoir mentionné la santé de Boutéflika ? 



                       

                       

                      • appoline appoline 20 mai 2013 19:32

                        Comment le mossad (yeux et oreilles de tsahal) peut être à côté de la plaque ainsi ? Parce que la plaque n’existe pas tout simplement


                      • daniel paul 20 mai 2013 17:45

                        ça ne change rien au fait incorruptible que la Palestine est colonisée et ses habitants tués et que ça a commencé vers 1903 environ..point barre et rien ne peut changer ce fait....même pas des tonnes d’insultes de mensonges .
                        la colonisation ,spécialité de tant de pays que le listing en serait fastidieux.....c’est quasiment un mode de vie humain, on envahit des gens qui survivent ensemble pour les voler eux et leurs terres.

                        sans jamais admettre et ça c’est valable pour tous les pays colonialistes que c’est pour voler....

                        les voleurs, d’ où qu’ils soient , devrait songer à faire un coming out....ça aiderait et dire : oui bien sur c’est uniquement pou de basses raisons de business ,de profit sur le dos des autres que nous faisons cela....et arrêter...


                        • Jonas 20 mai 2013 18:13
                          chem eddine chitour .

                          Cela fait rire lorsqu’ un arabo-musulman parle de religion. Cela donne raison à AlBaradei ,( ancien de l’AIEA) lorsque dans une interview au journal Al-Hayat de Londres parle de l’analphabétisme des pays arabo-musulmans.

                          « Quasiment tous les pays du monde arabo-musulmans, font référence à l’islam dans leur Constitution , selon Jean-Phillipe Bras, professeur de droit public à l’université de Rouen. Mais on distingue deux groupes , ceux qui se bornent à faire de l’islam la religion d’Etat, comme au Maghreb , et ceux qui comme au Moyen-Orient , font de la charia, en plus , une source du droit ». Journal La Croix «  L’islam dans les Constitutions des pays du monde musulman ».

                          Juste deux exemple au hasard. 

                          1) Maroc. L’institution présidée par Mohammed VI, « Commandeur des croyants » ( Amir al-Mouminime) , vient d’émettre une fatwa affirmant que le musulman qui change de croyance ( règle de l’ apostasie) mérite la peine de mort. , selon le quotidien « Akhbar Al Youm ».

                          2) Tunisie ( comme l’Egypte d’ailleurs dont elle s’est inspirée) Texte du projet de la Constitution « La Tunisie est un Etat libre, indépendant, souverain, l’ISLAM ET SA RELiGION, l’arabe sa langue et la République son régime ».

                          Qu’un arabo-musulman puisse divaguer sur la religion des autres cela montre l’idiotie et le crétinisme des connaissances prodiguées dans des ces pays. 


                          • N.AMARA 20 mai 2013 19:39

                            Deux questions :
                            1) Pourquoi un arabo-musulman ne devrait pas parler de religion ?
                            2) Qui vous dit que M. Chitour est Arabo-musulman ?

                            Je n’attends pas de réponse mais en posant ces deux questions, je mets en avant vos préjugés racistes et votre stupidité. Vous n’êtes qu’un abruti.


                          • almodis 20 mai 2013 18:15

                            Ilan Pappe est une exception ! 

                            les juifs français se répandent dans le blog JForum , en propagande pro israelienne , à longueur de temps ; pour contrer l’émotions possible ( ? ) à l’évocation de la Nakba , voici un article de la semaine dernière :
                            Voilà ! La Nakba ? un mythe ! 
                            Les méchants ? ce sont les arabes , pas les juifs .

                            • SEPH SEPH 20 mai 2013 18:49

                              UN PEU D’HISTOIRE

                              On sait maintenant que le slogan «  Une terre sans peuple pour un peuple sans terre » n’était qu’une tromperie sordide ! Loin d’être un désert, il y avait là-bas des centaines de villes et villages, des cultures prospères, des jardins, des êtres humains de religions diverses.

                              Lorsque les forces britanniques d’Allenby sont entrées en Palestine en 1917 pour libérer sa population du joug de la domination ottomane, les Juifs en Palestine étaient une petite communauté ne dépassant pas les 56.000 âmes.

                              En 1944 , un peuple de plus d’un million d’humains vivait sur cette terre et la cultivait ![1]

                              Selon les archives du Mandat Britannique qui va de 1920 à 1948, les Juifs possédaient à la fin du mandat 1.490.000 dunams (dunam = 1000 mètres carrés) des terres de Palestine. Cela représente 5,5% de la Palestine, ou 7% de la superficie d’Israël (20.250.000 D.). 


                              Donc 93% de la surface d’Israël sont des terres palestiniennes où les Palestiniens vivaient depuis des siècles. Ils détenaient la terre selon la loi islamique, sous diverses classifications de propriété, mais elles étaient toutes prévues pour le bien du peuple

                              Ainsi, sous le Mandat Britannique, les Juifs grâce à l’immigration, ont réussi, à la fin du Mandat en 1948, à accroître leur nombre à environ 600.000 personnes (soit 30% de la population totale).



                              LE TEMPS A PASSE ET, PEU A PEU, LA RÉALITÉ S’EST DÉVOILÉE

                              On sait maintenant que l’Etat d’Israël est le résultat d’une colonisation violente qui a débuté bien avant la guerre de 1940/45…. Et qu’elle n’a que très peu de lien avec la «  solution finale » .

                              On sait aussi, depuis l’ouverture d’une partie importante des archives israéliennes, que la création de l’Etat d’Israël a été réalisée en commettant un véritable crime contre l’humanité  : une nettoyage ethnique !

                              Le plan, dit « Plan D » , élaboré par Ben Gourion et froidement exécuté par les milices sionistes visait à « désarabiser » le pays en tuant les opposants, en expulsant les populations et en rasant villes et villages.

                              Il fut méticuleusement mis en œuvre dès 1947, près d’un an avant la proclamation de l’État d’Israël, le 14 mai 1948.

                              Ainsi, grâce à leur puissance militaire, les forces juives ont conquis 78% de la Palestine en 1948 et ont dépeuplé 675 villes et villages, laissant seulement 15% des citoyens palestiniens sous domination des forces juives. Cette zone de Palestine a été appelée Israël. La population expulsée représente 6.320.000 habitants (2008) qui sont des réfugiés depuis 1948.

                              L’objectif de créer un Israël ethniquement « pur » n’a pas vraiment été atteint puisque «  seulement » 750 000 à 800.000 palestiniens furent expulsés, quelques milliers de civils exécutés et 531 villages rasés.

                              Et qu’il reste encore des Palestiniens sur cette terre.

                              Il a fallu de nombreuses années pour que, peu à peu, les détails de cette ignominie soient accessibles au public ! [2]

                              Même les historiens sionistes reconnaissent aujourd’hui l’existence de ce plan… En minimisant son importance et les conséquences de son contenu, évidemment.



                              UN BREF ETAT DES LIEUX

                              Avec la myriade de villages militairement isolés les uns des autres, la Cisjordanie, où vit la majorité du peuple palestinien, ressemble indéniablement aux “réserves indiennes“ des Etats-Unis.

                              L’ensemble de ce territoire est sous le contrôle de l’armée israélienne qui fait régulièrement des incursions dans la maigre zone A (4% du territoire !) qui est, en principe, sous le contrôle de l’Autorité palestinienne.

                              La zone B, dite mixte, est en réalité totalement contrôlée par Israël.

                              Sachant que l’Autorité palestinienne n’a aucun pouvoir sur la zone C, il suffit de regarder la carte pour se rendre compte que Abbas et le Fatah ne contrôlent plus rien, excepté ce qu’Israël décide de lui déléguer, momentanément !

                              Seul Gaza peut encore être considéré comme territoire sous autorité palestinienne.

                              Objectivement parlant, Gaza est devenu le “plus grand camp de concentration à ciel ouvert du monde“[3] avec ses 1,6 million de personnes enfermées dans un espace de 360 km2… 7 fois moins que le Luxembourg !

                              Selon l’ONU, cette population passera à 2,1 millions en 2020 ce qui portera la densité à 5.800 habitants au km2.

                              En août 2012, des responsables de l’ONU ont averti [4] : si des mesures ne sont pas prises contre le blocus qui continue à leur être imposé, les conditions de vie des habitants de la bande de Gaza vont s’aggraver d’ici 2020.

                              En Cisjordanie, Israël poursuit chaque jour le vol de l’eau, les destructions de maisons et les expulsions pour l’installation de colonies. A Jérusalem-Est, le régime développe la « judaïsation » en chassant les habitants, sous l’œil complice des États-Unis et des pays de l’Union européenne.

                              Une des techniques utilisées pour s’accaparer les terres est de décréter que tel champ ou telle oliveraie devient zone militaire.

                              Une fois les occupants expulsés, l’armée décide que ce n’est plus une zone militaire… Et la cède aux colons !

                              Il faut y ajouter ce honteux mur (760 km prévus) qui empiète un peu plus sur les terres palestiniennes. Quand il sera achevé, 9,5 % de la Cisjordanie sera côté israélien ! [5] et privera les habitants de leurs récoltes, d’accès à leurs puits, à leur famille.

                              Dans certains cas – Al Walaja[6] avec ses 2000 habitants est l’exemple le plus connu – le village est carrément enfermé par cette muraille.

                              En 2004, Israël a été condamné par la Cour de Justice Internationale de La Haye.

                              Elle a exigé la destruction du mur ainsi que le démantèlement des colonies installées au delà de la Ligne Verte de 1967… Israël a répondu par le mépris en continuant à ériger la barrière et en accélérant la colonisation en Cisjordanie !

                              Il est vrai que, comme le proclamait Sharon : « Israël a le droit de mettre les autres en procès, mais certainement personne n’a le droit de juger le peuple juif et l’État d’Israël  » [7]

                              Qui peut d’ailleurs encore croire un seul instant que cette muraille a comme objectif d’empêcher les attentats terroristes quand on sait qu’elle est loin d’être hermétique : chaque jour, environ 15.000 ouvriers palestiniens la franchissent clandestinement pour se faire exploiter comme travailleurs « illégaux“… et sous-payés, évidemment. 



                              Le nettoyage ethnique n’a pas cessé depuis 1947… Seulement la méthode ! :


                              En effet, Netanyahou menace les Palestiniens d’expulsions massives, il le fera d’autant plus facilement que Israël est un état raciste où l’apartheid règne depuis sa création.

                              Ainsi, Jonathan Cook écrivain et journaliste basé à Nazareth, Israël membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine nous apprend que :

                              « Israël a refusé de reconnaître une nationalité israélienne à l’instauration du pays en 1948, faisant ainsi une distinction inaccoutumée entre « citoyenneté » et « nationalité ». Même si tous les Israéliens sont qualifiés « citoyens d’Israël », l’État, lui, est défini comme appartenant à la « nation juive », c’est-à-dire non seulement aux 5,6 millions de juifs israéliens mais encore aux plus de 7 millions de juifs de la diaspora.

                              Le statut spécial de nationalité juive est un moyen pour saper les droits de citoyenneté des non juifs en Israël, spécialement pour le cinquième de la population qui est arabe. Quelques 30 lois en Israël privilégient spécifiquement les juifs, notamment dans les domaines des droits relatifs à l’immigration, à la naturalisation, à l’accès à la terre et à l’emploi.

                              Grâce à l’apartheid, il est donc facile pour le gouvernement Israélien de chasser de leur pays tous les non juifs pour laisser la place aux juifs venus de pays étranger. Le but est de faire d’Israël un État juif peuplé que de juifs, véritable sanctuaire d’une religion qui dérape vers des pratiques sectaires. Israël a pour obsession l’agrandissement de son territoire pour accueillir le maximum de juifs.


                              Ce pays fait régner le terreur autour de lui. Il n’hésite pas à kidnapper des enfants palestiniens pour faire que la peur s’empare des palestiniens.

                              En effet,les forces israéliennes ont arrêté en une année environ 700 enfants palestiniens, et les traduire en cour martiale sous l’inculpation pour jet des pierres sur des véhicules ou des soldats israéliens. 97 pour cent d’entre eux ont été soumis à la torture, et 14 pour cent d’entre eux étant soumis à des agressions sexuelles, ou la menace d’agression sexuelle. Ceci est révélé par la journaliste israélienne Amira Hass, dans un journal « Ha’aretz ».

                              De plus, 1337 enfants assassinés par l’armée israélienne et les colons depuis le soulèvement d’Al Aqsa

                                • Israël est donc un Etat terroriste.


                               ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                              [1] 752 048 personnes selon un recensement anglais de 1922 et de plus d’un million en 1944 selon le « Palestinian Academic Society for the Study of International Affairs »

                              [2] « Le Nettoyage Ethnique de la Palestine » de Ilan Pappe (Fayard, 2006)

                              [3] Selon le dictionnaire : lieu fermé de grande taille créé pour regrouper et détenir une population considérée comme ennemie

                              [4] « Le Parisien » du 27/8/2012

                              [5] Laurent Zecchini dans son article «  Prières contre le mur de Crémisan » (Le Monde du 19-20 août)

                              [6] Voir le reportage « La bataille d’Al Walaja » (www.france24.com/fr/20100723)

                              [7] A la BBC le 25/3/2001


                              • daniel paul 20 mai 2013 19:01

                                wow, !!!! je ne pourrais plus dire : je ne savais pas smiley


                                • Jonas 20 mai 2013 20:00

                                  Je suis surpris aucun arabo-musulman ne parle des centaines de ses frères qui meurent chaque jour de mort violente. Au Soudan-Syrie-Irak-Yémen-Somalie-Nigéria-Mauritanie-Mali - Egypte-lybie-Algérie-Tunisie , Turquie- Pakistan-Afghanistan- Bangladesh etc . 


                                  Un arabo-musulman a un coeur élastique et des larmes sélectives . 

                                  L’arabo-musulman est frappé de poliomyélite d’esprit. Il ne peut voir ce qui se passe ailleurs dans les pays arabo-musulmans. Il n’a pas été éduqué pour réfléchir er se poser des questions Il a tout perdu, honneur, fierté , dignité , il ne lui reste que la parole, même la religion lui a été piquée par ses frères islamistes. 

                                  Donc il lui faut un bouc émissaire, dans sa frustration et son obsession , c’est le colonisateur les Etats-Unis ou Israël , ce dernier pays est l’objet de sa haine. 

                                  Pourquoi parce que ce pays lui, montre que ce qui compte en fin de compte c’est la valeur des hommes et non le nombre. Comme le disait Jean Bodin « Il n’est de valeur que d’hommes ».Malgré ses 57 pays de 1 300 millions d’individus et ses + de 30 millions de kilomètres carrés , il ne sont connus dans aucun domaines d’innovations, de recherches, d’inventions etc. 

                                  Ils ne sont connus que par : 

                                  1) Les hydrocarbures qu’ils ont reçu des mains des anciens colonisateurs. 
                                  2) Du terrorisme, attentats, violes , assassinats, massacres conflits ethniques , tribaux, familiaux, religieux ( Chiites/ Sunnites et à l’intérieur de cette division , il y a d’autres divisions encore plus sévères) 

                                  3 ) Par l’immigration. Aujourd’hui dans le monde ce sont les arabo-musulmans qui fuient leur pays , sans honte ni pudeur,, et, ils font encore les fiers. Leurs grands-parents ou leurs parents se sont battus pour l’indépendance pour faire de l’indigène un citoyen Leurs enfants et petits enfants se battent soit pour obtenir un visas soit en fuyant leur pays sur des bateaux de fortune au péril de leur vie. 
                                  La fierté d’un arabo-musulman réside dans son ventre. Il vient vivre chez l’ancien colonisateur et apprendre sa langue et se faire soigner chez lui comme Boutéflika au Val-de -Grâce. 

                                  Comment un pays avec plus de 190 milliards de dollars de réserves de change et + de 50 ans d’indépendance n’arrive pas a avoir un hôpital pour soigner ses dignitaires et son peuple ?. 
                                  Dans les pays arabo-musulmans on construit plus de mosquées que d’écoles, d’universités, d’hôpitaux , de maternelles etc.

                                  C’est la même chose dans les autres pays du Golfe. Combien de princes frappés de stérilité , viennent sous des pseudos se faire soigner mais qui dans les forums internationaux maudissent Israël , comme Boutéflika contre la France.



                                  • Montagnais .. FRIDA Montagnais 20 mai 2013 20:36

                                    Des milliers de coptes persécutés et forcés de fuir l’Egypte mahométane .. sang et larmes ..


                                    C’est là, maintenant.

                                    Violences et discriminations menées par une populace fanatisée et encouragées par la télévision islamiste d’un pays totalement désorganisé et ivre de haine.

                                    Qui s’en soucie ? qui s’en souviendra ?

                                    Ici, la Nakba, le désastre, la catastrophe, c’est pour les coptes.

                                    Coptes ? connait pas dira le bien-pensant d’Agora.

                                    Et la Tunisie ? j’peux même pu y aller voir mes amis.

                                    L’Algérie ? Heureusement, on peux encore voir Dilem ..

                                    Bonne nuit .. bonne nuit Monsieur Chems

                                    • Talion Talion 20 mai 2013 22:01

                                      En Égypte les intégristes ont été placé au pouvoir par la CIA et le MOSSAD.

                                      Il suffit de lire Huntington pour se rendre compte que le rêve des sionistes c’est de bâtir de toutes pièces un Moyen-Orient épuré de l’ensemble de ses chrétiens.

                                      C’est pas la marionnette qu’il faut blâmer...


                                    • ung do 20 mai 2013 21:17

                                      La situation de la Palestine ressemble assez à l’Algérie . Là bas , les Français avaient écrasé presque complètement la résistance au point de vue militaire . Ils ont quand même du se retirer . Comment expliquer cela ? C’est comme Napoléon ou Hitler qui se sont attaqués à la Russie ou les Japonais à la Chine en 1930 . Même si les envahisseurs étaient militairement supérieurs sur le court terme , à long terme ils étaient perdants . Par ailleurs en 1960 , les Algériens comme les Palestiniens étaient soutenus par la communauté internationale tout entière et grâce à cela ,de Gaulle s’est rendu à la raison . Il aurait dit à propos de la Palestine : « les Arabes ont le temps , le nombre et l’espace » 


                                      • daniel paul 21 mai 2013 08:21

                                        Ceci me semble .« .sage » ! ainsi le mal ’(binarité simpliste oblige, pour se mettre à niveau,désolé) finit par perdre ,toujours...faudra t’il un jours qu’il ne recommencà point smiley

                                        salut.


                                      • Hervé Hum Hervé Hum 20 mai 2013 22:01

                                        l’histoire de l’humanité est une histoire de colonisation. Le droit des colonisés n’est que celui que le colonisateur accorde...

                                        ceci n’est pas une opinion, c’est un fait.

                                        Maintenant, une colonisation réussit que quand elle est reconnu par son entourage, de la même manière qu’un étranger qui s’installe dans un vilage, aura réussit son implantation le jour où la majorité des villageois l’auront adoptés.

                                        Or, c’est le cas d’Israël, il a la reconnaissance de la majorité des villageois. Le hic pour lui c’est qu’il ne fait rien pour séduire ceux qui ne l’aiment pas et irrite beaucoup ceux qui l’ont accepté...


                                        • alinea Alinea 21 mai 2013 01:03

                                          Israël est la honte des juifs et la mort de son peuple... mon coeur saigne
                                          et pour ce désastre pour eux-mêmes, il persécute un peuple légitime... mon coeur saigne


                                          • daniel paul 21 mai 2013 08:05

                                            enfin une verité smiley


                                          • daniel paul 21 mai 2013 08:12

                                            quoique peuple juif....on ne dit pas peuple chrétien ,ou peuple islamiste, dommage encore loupé !
                                            tous humains, sur la même portion insignifiante de cet univers au delà du temps et la négation de cette vérité absolue rend fou !!comme la quete d’un bonheur qui est impossible, illusoire, ou de croire que de massacrer des gens qui n’ est l’appannage d’un tribu est la raison d’être..comme la negation de la mort du corps....c’set le deni de la réalité..

                                            l’homme est tout petit, inexistant ,même vu des plus haut nuages , et sa fin proche le terrorise tout le temps,alors il invente de fausses histoires , alors il dessine un gros dessin avec lui a coté de son dieu, dieu qui est un mot et un mot n’est jamais la chose ...et se dit : je suis génial ;l’égal des dieux...foutaise que tout ceci....mais le fou sait il qu’il est fou ?

                                            mais que peut on faire devant tant de haine ?


                                          • Hervé Hum Hervé Hum 21 mai 2013 08:43

                                            Alinea, il n’y a pas de « peuple légitime » cela n’existe pas. Il n’y a que de peuple « légitimisé » par la force des armes. Tous ceux qui ont cru le contraire ont péri, jeté dans l’abîme...


                                          • Hervé Hum Hervé Hum 21 mai 2013 08:59

                                            Ce que j’écris n’est pas une opinion, ce sont des faits. C’est l’histoire même de l’humanité.

                                            Reconnaitre la réalité des faits est la première des choses pour pouvoir la changer...


                                          • daniel paul 21 mai 2013 09:05

                                            Hervé les autres aussi meurent ,le conquérant de la vie des autres ,en clair l’assassin , tout le monde est sous terre mangé par de jolis vers ou brulé un jours ou une nuit....c’est pour éviter de regarder ce fait absolu que les humains sombrent dans cette folie sans arrêt reconduite, tout plutôt que de voir que mon seul destin est de ne plus être....or c’est dans ce vide que le sens se dévoile, le sens ne s’invente pas, il se dévoile..
                                            cet humain aujourd’hui dégénère ,mais il ne le sait pas car les jouets qu’il fabrique peuvent le laisser croire qu’il atteint quelque chose..or même un nuage de pluie on ne sait pas faire, ni le vent, ni quelque chose à partir de rien....et ça ne changera plus...nous sommes un produit fini dans les deux sens qui fait le beau , le fier mais est terrorisé par sa vie et tente de l’oublier
                                            le présent ou tout EST, est a celui qui n’est rien .....


                                          • Jonas 21 mai 2013 09:28

                                            Réponse à Alinéa


                                            Votre coeur devrait saigner pour les 100 000 syriens arabo-musulmans, pour les Irakiens qui se massacrent entre chiites et sunnites au nom du Prophète Mohammed.

                                            Je ne parlerai pas des 200 000 morts en Algérie. Des 150 000 au Liban des 600 000 morts sous le héros du monde arabe Saddam Hussein et le million de morts dans sa guerre contre l’Iran

                                            « Chaque Arabe porte en lui une âme de héros, et une velléité de revanche sur tout ceux qui l’ont bafoué. Si on la lui promet , il tend l’oreille, avec un mélange d’attente et d’incrédulité. Si on la lui offre, même partiellement, même sous forme symbolique, il s’enflamme ». Amin Maalouf - le Dérèglement du monde- Grasset 2009 p. 142

                                            Votre coeur devrait saigner pour la Somalie ce quasi Etat arabo-musulman en conflit depuis des décennies et qui vit grâce à l’aide Occidentale et dans l’incapacité des 57 pays arabo-musulmans de lui venir en aide. ou de l’aider à faire la paix.

                                            Comme le Maroc qui occupe le Sahara Occidental depuis des décennies et dont les Arabo-musulmans frappés de cécité ne voient rien. 

                                            Votre coeur doit normalement saigner pour vos frères en religion au Soudan,en Egypte, Tunisie, Turquie, Pakistan, Libye etc qui font les « UNES » des journaux pour leurs massacres et leurs sauvagerie.

                                            Dans quelle région du monde des hommes en plein XXIe siècle découpent un homme pour manger son coeur ?

                                            Quelle est cette religion qui pousse des hommes à bouffer le coeur de leurs adversaires comme aux siècles de la préhistoire ? 

                                            Pauvres arabo-musulmans vous êtes tellement abrutis par votre religion mal assimilée et mal comprise. Nombre d’arabo-musulmans sont incapables de lire le Coran correctement et de le situer dans son contexte géographique et historique.

                                            Le plus grand nombre ânonne le Coran , dont quelques sourates sont apprises par coeur à coups de fouet sur la tête d’ou les séquelles irréversibles sur leur santé mentale.

                                            On mange le coeur de son adversaire c’est Hallal, comme les « Fatwa » pour le viol des femmes en Syrie et en Irak. En Egypte le viol des femmes est devenu un sport national.

                                            De tout cela les arabo-musulmans ne parlent pas parce que les imams l’interdisent ou ne le savent pas eux-mêmes . Un imam sunnite c’est un quidam, qui s’auto-proclame , même quand il est analphabète . Il lui suffit de citer certaines sourates et d’avoir quelques amis. Et comme un arabo-musulman. ne sait pas réfléchir par lui-même, tout est dans l’ordre.

                                             . D’ou la faillite des Etats Arabo-musulmans , même un pays comme la Turquie bien que la croissance soit importante , a peine 0, 002 % de turcs sont retournés dans leur pays. Ils préfèrent rester à + de 3 millions en Allemagne et 450 000 en France Donc bonne ou mauvaise croissance , un arabo-musulman ne connaît que la fuite de son pays. Sport national. La course aux visas.






                                          • Hervé Hum Hervé Hum 21 mai 2013 09:47

                                            Salut Daniel Paul, c’est vrai ce que vous dites, mais cela ne change pas la réalité que j’énonce. Le pire des égoïsme me semble être ceux qui font des enfants tout en agissant comme si rien ne devait subsister après eux. En d’autres termes, ils font des enfants comme d’autres achète des chiots pour s’en amuser tant qu’ils sont tout petit mignon et ensuite les abandonner au bord de la route.

                                            Car fondamentalement, désirer un enfant et en avoir, c’est accepter sa propre finitude et surtout de préserver l’avenir de ses enfants, sauf dans le cas que je dénonce plus haut. Mais combien de gens prétendent ainsi penser à l’avenir de leur enfant, s’en inquiéter et dans les faits les menacer du chaos par leurs propres actes égoïstes.

                                            Alors il est vrai qu’il y a deux manière extrême de voir la vie à partir du même constat. Avec autrui ou contre autrui...


                                          • daniel paul 21 mai 2013 10:59

                                            Salut hervé, je comprends bien...le probleme des humains ,enfin le mien plutôt , celui des humains est de conquérir ce qui ne peut l’être ,vient lorsque justement je pense l’avenir en terme de continuité....car l’avenir à la qualité de l’incertitude que je refuse et de non continuité. or pour moi cette qualité d’incertitude, peut être vécu avec une partie du cerveau que nous avons perdu, mais pas avec notre outil qui nous reste..bref on ne vit pas le présent du tout mais on pense planifier le futur qui quoique l’on fasse demeurera incertain, insécurité..notre quete est impossible....on en devient « fou » à tuer.
                                            j’ai un article en modération un peu la dessus...basé sur des evenements pas des hypothèses..peut être en reparlera t’ on .

                                            Salut et robustesse..


                                          • alinea Alinea 21 mai 2013 11:08

                                            Jonas : la tristesse que je peux ressentir dans mon coeur est celle que je vis dans mes tripes ; je sens le vide de la communauté juive ( on peut dire ça autrement : la culture juive de l’Europe) comme un manque, un déséquilibre chez nous ; c’est mon enfance, l’amitié et l’admiration que j’avais pour ces gens-là ; le sioniste les a séparés ; quant aux palestiniens, je projette la souffrance de cet exil et de ces massacres, ils n’avaient pas lieu d’être ; légitime parce que chez eux, chez eux ! L’Amérique a fondé son empire sur le génocide des indiens ; les juifs, avec l’aide des américains veulent fonder le leur sur le meurtre des arabes ; Je ressens cette violence si intimement que je ne veux même plus m’intéresser à cette politique. Quant aux autre pays du Proche et Moyen Orient, c’est bien encore l’Occident qui sème la violence.. pour ça, je ressens une énorme colère...
                                            Et qu’on se foute de ce que je ressens, oui, je peux bien le comprendre !


                                          • daniel paul 21 mai 2013 08:34

                                             Another word for a town filled with stuck up, snobby, A&F people who walk around with sticks up their asses and think they shit nuggets of gold.


                                            • chems eddine Chitour 21 mai 2013 11:31

                                              Beaucoup de commentaires nous éloignent du sujet à savoir de l’éradiction des Palestiniens . Les combats d’arrière garde de tous les prophètes de malheur qui font dans la diversion ne font pas avancer le débat. Dire que les pays musulmans connaissent des convulsions profondes dues il faut bien le reconnaitre à la gabegie de leurs dirigeants , c’est uen triste réalité. Il faut honnêtement ajouter tous les parasitages des anciennes puissances coloniales qui n’ont de cesse que de placer des hommes à leur solde pour perpétuer une nouvelle forme de néo-colonialisme. 
                                              Le XXe et le XXIe siècle souffrent de plusieurs maux ; D’abord, le néo-libéralisme prédateur, la rareté des matières premières qui expliquent dans une large mesure la débâcle des peuples arabes dans le cadre dde ce que la doxa occidentale impose comme printemps
                                              Si on ajoute à cela que cela le plaise ou non la volonté de puissance d’Israël i au nom d’une dette de l’Occident pour la faute de l’un des leurs- Hitler qui a procédé lui aussi à une Nekba à l’endroit de milliers de juif-  fait que les Occidentaux sont tétanisés ad vitam aeternam et font tout- boosptés en cella les différents CRIf installés au quatre coins de la planète ( Aipac et autres - pour diaboliser tout ce qui ont l’outrecuidance de s’en prendre à un cheveu d’Iraël.. L’abbé Pierre en son temps fut diabolisé pour avoir « mal commenté » le Livre de Josué, qui a bien des égards s’applique au sort des Palestiniens ces autres cananéens comme les Juifs qui ont vécu sur cette Terre depuis la nuit des temps. 
                                              Permettre à des Juifs européens, chinois, russes et tant d’autres d’avoir au nom de la loir du retour la prééminence sur les Palestiniens qui sont nés ont vécu et meurent à petit feu avant leur expulsion de leur maison est scandaleux au nom de la dignité humaine.
                                              Mais qui peut faire entendre raison à Israël qui se veut un Etat Juif, expurgé, ethniquement pur et même raciste vis à vis des Juifs qui ne sont pas ashkénazes ?. C’est dire si Israël qui se proclame par médias occidentaux aux ordres et tétanisés- comme une démocratie à a du chemin à faire.
                                               Quand aux attaques ad hominem, c’est facile quand on la position courageuse d’un planqué derrière un micro, obnubilé pas l’asservissement à la cause sioniste, elle n’honore pas son homme. Je ne lui ferais pas le plaisir de demander la censure de sa logorrhée. 

                                              Je nous félicite que cette contribution ait pu quand même - malgré la dizaine d’interventions déplacés et nourris par tout sauf la bienséance- recueillir le suffrage de plus de 9 personnes sur 10. C’est dire malgré les combats d’arrière garde des inconditionnels du sionisme, la raison la justice, l’appel à la dignité humaine l’ont emporté sur la haine

                                              Pr.C.E. Chitour  

                                              • daniel paul 21 mai 2013 12:03

                                                 smiley et bravo....

                                                salut et resistance


                                              • Jonas 21 mai 2013 16:05

                                                Un arabo-musulman qui parle de dignité humaine. Lui, que les pays de sa religion massacrent chaque jour des centaines de personnes de leur propre religion en détruisant , mosquées , immeubles, écoles, hôpitaux , maisons, cimetières etc 

                                                Il faut penser que l’arabo-musulman de service est sourd aveugle à ce qui se passe dans les nombreux pays de la « OUMMA ».

                                                L’arabo-musulman de service polytechnicien, docteur ingénieur et docteur en sciences oublie qu’il existe plusieurs Palestine . Une dirigée par le Hamas à Gaza dont le premier ministre est le« frère musulman » Ismail Haniyeh et l’autre dirigée par Mahmoud Abbas du Fatah.

                                                Je rappelle à l’arabo-musulman, polytechnicien, docteur ingénieur et docteur en sciences.Mais en Algérie , ce qui montre la valeur de ses diplômes. Les universités algériennes sont parmi les plus mauvaises d’ou un chems eddine Chitour. qui est enseignant de surcroit.

                                                Que + de 70% de la population du roi Abdallah de Jordanie sont Palestiniens. Et 20% d’arabes palestiniens sont citoyens israéliens. Tous les rapports démontrent que proportionnellement à leur nombre par rapport aux 340 millions d’arabes , ils sont plus éduqués et nombre d’entre eux sont des universitaires , chercheurs , ingénieurs , médecins etc.
                                                Je rappelle également que suivant plusieurs sondages dont un de Gilles Kepel , + de 70 à 80% de palestiniens d’israël refuseraient dans le cas d’un Etat Palestinien d’abandonner la nationalité israélienne.
                                                Cela rappelle les centaines de milliers d’Algériens qui se précipitent pour obtenir la nationalité Française. Sur les 140 000 demandes de naturalisation par an 80 % sont par des arabo-musulmans. Les indépendances sont oubliées avec leur folklore médiatique devant les estomacs vides.




                                                Les pays ou l’islam politique est dominant c’est des massacres et des assassinats . Là ou il est minoritaire ce sont des revendications communautaires avec ses lots de violences.


                                                « Force est de constater que l’islam politique depuis sa naissance n’a pas du tout évolué sur le plan intellectuel. Il est donc resté arcbouté sur les thèses qui ont été le produit du contexte historique et politique dans lequel il est né. Ainsi après de longues années de déshérence et d’extermination physique et idéologique voulue par des régimes forts ». Karim Ben Slimane.

                                                 ( Des régimes élus par les sujets arabes. Le mot citoyen est inadéquat , les concernant ndlr) 

                                                Nasser au pouvoir par un coup d’Etat devient le héros des masses incultes arabes. Saddam Hussein , lui aussi par un coup d’Etat , élu a plusieurs reprises avec 99, 96 %, jusqu’à sa fin tragique
                                                Muammar Kadhafi , coup d’Etat puis au pouvoir une fois pour toute jusqu’à sa chute. Ben Ali élu par les Tunisiens avec 94, 49% jusqu’à son abandon par l’armée.

                                                Moubarak élu successivement avec 90, et 88, 60% , puis rejeté par l’armée qui occupe + de 35% des rouages économiques sans parler des terres . 
                                                 a plusieurs reprises 
                                                Boutéflika après avoir bidouillé la Constitution est élu avec 90, 24% etc.

                                                Le dictateur Bachar al-Assad président héréditaire par défaut à la suite de la mort de son frère dans un accident de la route. Lui le petit dictateur veut faire mieux que son père qui en 1982 avait massacré , la population de la ville de HAMA 35 000 à 40 000 morts Aujourd’hui , il y a presque 100 000 morts et ce n’est pas fini. Le petit dictateur qui est aidé par le Hezbollah dont son chef Nasrallah , jurait sur le Coran que jamais ses armes ne se retourneraient contre un musulman. (Takiyya chiite)

                                                Voilà ce que l’arabo-musulman Chems eddine Chitour devrait savoir, mais hélas en tant qu’arabo-musulman bardé de diplômes achetés comme cela se fait souvent dans ces pays, n’a pas étudié l’histoire des différents fiascos des régimes arabes.

                                                Devant nos yeux des régimes abandonnés par l’armée comme en Egypte, Tunisie sont remplacés par d’autres dictatures. D’autres libérés par des armées étrangères sont également dirigés par des régimes autoritaires.

                                                Conclusion : Le monde ARABE ne fait que changer de bourreaux.

                                                C’est Hassan II du Maroc qui avec lucidité et courage avait tiré cette sentence « La Palestine c’est l’aphrodisiaque des pays arabes ». 

                                                Les nombreux pays arabes et musulmans sont en ébullition et l’arabo-musulman de service chems eddine Chitour ramène sa pauvre science sur la Palestine.

                                                Que pense t-il de son président Boutéflika qui vient se soigner en France au « Val-de -Grâce » après 14 ans de pouvoir et pas un seul hôpital digne de ce nom dans un pays indépendant de puis 1962 et pourvu de 190 milliards de dollars de réserves de changes ?

                                                Que pense l’arabo-musulman de service de ce slogan devant l’hôpital Mustapha « Le Val-de-Grâce pour tous » ? Ou de cette apostrophe« Y a Boutéflika , 20 000 cancéreux condamnés à mort d’ici 2014 » ?
                                                Non l’arabo-musulman de service chems eddine Chitour, polytechnicien, docteur ingénieur et docteur en sciences etc... est programmé pour les Palestiniens et rien d’autres.


                                              • Montagnais .. FRIDA Montagnais 21 mai 2013 13:27
                                                Félicitations Monsieur Chems .. félicitations pour votre lumineuse démonstration !..

                                                Vous nous avez montré que votre « cause » peut compter sur :

                                                - la considérable puissance médiatique d’une terrible cinquième colonne 

                                                - le formattage des masses, ici et ailleurs

                                                - la haine qu’ont les petits blancs d’eux-même

                                                - la joyeuse acceptation de la dhimmitude

                                                - la falsification et la prostitution de l’histoire

                                                - l’obession de la « bien-pensance »

                                                - l’oubli de l’histoire .. 632 .. 732 .. 1529 .. 1571 .. 1683 .. 

                                                Mais soyez assuré que les menaces qui, si elles n’étaient ridicules relèveraient de la justice la plus bénigne , telles celles d’individus comme le dénommé Mastermind, me conseillant, le benêt, de « me convertir » .. resteront sans effets.

                                                Comme vous dites judicieusement : « Quand aux attaques ad hominem, c’est facile quand on la position courageuse d’un planqué »

                                                Félicitations Monsieur Chems.

                                                • Abdelouadoud El Omrani 21 mai 2013 14:09

                                                  @Jonas qui a écrit dans son post-scriptum ce qui suit « Même à l’époque Ottomane il n’y avait pas d’Etat Palestinien proprement dit »


                                                  C’est la vieille propagande du peuple sans terre auquel on a donné une terre sans peuple.

                                                  Voici deux images qui vous informeront historiquement, documents à l’appui sur la Palestine d’avant la Nakba.

                                                  Ici des timbres-postes issus par La Palestine, avec des textes en arabe et en anglais, pas de trace d’hébreu, timbres datant de (tenez-vous bien !) 1918 :

                                                  Et mieux encore, voici un billet de banque de 100 Livres palestiniennes issu par (tenez-vous bien aussi)
                                                  Palestine Currency Board et utilisé de 1929 á 1944.

                                                  Frapper la monnaie par une autorité centrale est bien signe de souveraineté. Conclusion : la Palestine n’était point une terre sans peuple ou sans nation


                                                  • yvesduc 21 mai 2013 21:40

                                                    Heureusement, la propagande médiatique est arrivée, effaçant les crimes sionistes de nos mémoires et renvoyant le qualificatif de « terroriste » aux Palestiniens. Nous sommes sauvés : les médias nous disent où est le bien et où est le mal. Citoyens, gaaaaarde-à-vous !


                                                    Merci pour cet excellent article.

                                                    • yvesduc 21 mai 2013 21:43

                                                      Merci pour cet excellent article, qui complète celui de Chems Eddine Chitour.


                                                      • QAmonBra AmonBra 22 mai 2013 13:44

                                                        La devise de $ion c’est : Par la tromperie, l’humanité à la guerre tu mèneras.


                                                        Quoi de plus normal pour un état dont le nom autoproclamé signifie : Dieu combattras.

                                                        Dans tous les monothéismes, il n’est qu’un seul personnage s’estimant assez puissant pour lutter contre Dieu . . . 

                                                        • 6ber 6ber 22 mai 2013 14:47

                                                          Si on se souvient.
                                                          Comment oublier Arafat qui a sacrifié sa vie à son peuple et que l’on a assassiné ?
                                                          Comment oublier cette propagande mensongère des année 50/60 qui a entrainé nombre de mes amis à aller ramasser les oranges dans les kibboutz ?
                                                          Non, on a pas oublié Chems mais rien n’a changé depuis un demi siècle.
                                                          Bien au contraire.
                                                          Je ressens une profonde amertume et une grande tristesse matinée de haine pour tous ces gens chassés de chez eux à coups de bulldozer.
                                                          Alors quand on me parle de shoah et de repentance je sors mon flingue, même si je déplore cet état de fait.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès