• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 7 bonnes raisons de ne pas croire en dieu(x)

7 bonnes raisons de ne pas croire en dieu(x)

  •  y en a plusieurs, de dieux : chaque religion a les siens, tellement différent de ceux des autres qu’aucun gouvernement n’a encore trouvé mieux comme prétexte foireux pour envoyer s’entretuer leurs citoyen-n-es pour quelques arpents de terrain ou quelque milliards de barils de pétrole !
  •  y a pas besoin de dieu(x) : ça chagrine les marchands des temples cléricaux, mais le philosophe et frère Franciscain Guillaume d’Ockham expliquait déjà en son temps, et Aristote avant lui, qu’il ne sert à rien d’ajouter des hypothèses aux raisonnements sans nécessité. On appelle ça le principe du rasoir d’Ockham. Les marchands de religions prétendent que l’hypothèse de(s) dieu(x) permet de "tout comprendre" en dépit d’un paradoxe essentiel : elle ne permet rien d’expliquer ! Pourtant, ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, n’est-ce pas ? Les dieux sont superflus.
  • personne n’a jamais vu ni entendu de dieux, y’a pas de photos, y’a pas de films, y’a même pas un dessin ou une preuve indirecte : ça n’existe pas. Alors que si un ou des dieux existaient on devrait retrouver partout les mêmes témoignages. Sans avoir besoin de "syncrétismes" pour unifier le business clérical, non ?
  • les dogmes religieux sont bourrés d’erreurs : par exemple, les ignares qui ont écrit la Bible ont écrit que la chauve souris est un oiseau, alors que c’est un mammifère (Lévitique 11:13), que les lapins et les lièvres sont des ruminants, alors que ce sont des rongeurs (deutéronome 14:7), que c’est le soleil qui tourne autour de la terre (Isaïe 38:8). C’est d’ailleurs au nom de ce dernier passage que l’inquisition voulut condamner Galilée à brûler vif. La bible prétend aussi que le genre humain est né au proche Orient près de l’Euphrate : comme par hasard là où ont vécu les rédacteurs ! Cette théorie égocentriste est battue en brèche par l’archéologie : on sait aujourd’hui que l’homo-sapiens est né en Afrique, sans doute dans l’est. Et que dire de la "Genèse" ? "Dieu" commence par créer la Terre, puis la lumière, puis les mers, puis les végétaux puis les étoiles et la Lune puis les animaux puis l’homme et la femme, dit la bible. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les rédacteurs se sont trompés sur toute la ligne ! On sait aujourd’hui que les étoiles (dont le soleil) sont nées, puis la Terre, puis la Lune, puis les mers, puis les végétaux et les animaux, puis les humain-e-s, et enfin nous. Et tout ça a pris des milliards d’années, et pas six jours : la Genèse correspond aux vieux mythes sumériens de son époque de rédaction, mais n’a vraiment aucun rapport avec la réalité. Que la bible contiennent de pareilles erreurs prouve que ce sont des hommes qui l’ont écrite, et des hommes aussi ignorants que leur époque ...
  • l’omnipotence est physiquement impossible : pourtant, la plupart des religions ont inventé des dieux omnipotents : qui peuvent TOUT faire, dont la puissance est infinie. Ce n’est que bien longtemps après la rédaction de ces billevesées qu’Einstein a formulé la théorie de la relativité, et que l’on a compris l’équivalence entre masse et énergie. Une puissance infinie, c’est donc équivalent à une énergie ou à une masse infinie, ça revient au même. Mais c’est impossible : notre univers ne pourrait pas exister tel qu’il est, et nous non plus, si une masse-énergie infinie existait. Le "big-bang" n’aurait pas pu avoir lieu. De toute façon, même avec les théories alternatives au big-bang, les observations restent : l’univers est en expansion, et c’est un univers fini, qui contient environ 10 puissance 80 particules élémentaires. L’espace lui-même est en expansion et notre "horizon" depuis la naissance de notre univers s’éloigne de nous à la vitesse de la lumière, depuis environ une quinzaine de milliards d’années. Aucune matière, aucune énergie, ne peut aller plus vite que la lumière. Ce que nous pouvons connaître est à jamais limité à l’intérieur de notre univers : pour tout ce qui le compose, notre univers n’a pas "d’extérieur" ni de "bord". L’hypothèse d’une action "extérieure" est donc également impossible, parce qu’il n’y a PAS "d’extérieur" à l’univers : la notion "d’extérieur" n’a tout simplement pas de sens applicable à l’univers. Donc si un ou des dieux existaient, ils ne pourraient interagir avec nous qu’en faisant partie de l’univers. Mais l’existence de dieu(x) omnipotent(s) est tout simplement physiquement incompatible avec l’existence de l’univers lui-même ! On peut toujours douter de tout, et la science y encourage, mais on doutera à juste titre de l’existence de tels dieux plus facilement que de l’existence de l’univers incluant notre propre existence ...
  • les religions sont des dogmes alors que les sciences reposent sur des théories : chaque religion a ses dogmes aussi indiscutables et "sacrés" qu’ils sont indémontrables et surannés. Les dogmes sont immuables, contrairement aux théories. Une théorie est contestable, vérifiable, accessible à l’expérience reproductible. à l’inverse des dogmes religieux. Ainsi les théories évoluent au fil des expériences qui contredisent les théories antérieures. On peut mettre en doute toute théorie, alors que mettre en doute les dogmes théologiques est considéré comme un blasphème par les gardiens du temple de la foi. Les dogmes qui rejettent le doute, comme les dogmes religieux, sont des dogmes totalitaires, et sclérosants.
  • croire empêche de savoir : lorsque l’on croit avoir fermé le gaz, et qu’un doute subsiste, on aime bien vérifier, pour être sûr de savoir, des fois, non ? Les croyances religieuses sont d’une tout autre nature, puisque personne ne peut vérifier : les croyances religieuses s’opposent au savoir. A quoi bon vérifier, puisque les inquisiteurs "savaient" pour l’avoir lu dans la bible que "le soleil tourne autour de la terre" ? Le dogme de la foi empêche de chercher à savoir, à comprendre : les dealers de prières prétendent qu’il faut avoir la foi, c’est-à-dire croire leur truc invraisemblable sans le moindre semblant de preuve ! Ensuite, ils ont gagné : le pigeon qui croit à leurs fariboles sera prêt à gober à peu près n’importe quoi, sans discussion. Contre sa misère, il a la foi, et la promesse du "paradis" : "Les voies du seigneur sont impénétrables", "dieu donne, dieu reprend", "dieu l’a voulu", "mektoub" : après ça, pourquoi encore chercher à comprendre les choses ? C’est tellement plus facile de croire : au moins, y’a pas à réfléchir. Et si une fois, une seule fois, sur quelque chose d’aussi énorme que l’origine et la cosmogonie de l’univers, on gobe un dogme religieux, alors comment ne pas ensuite gober dans la foulée tous les dogmes du magasin ? Le seul "remède", est de ne jamais accepter de croire quoi que ce soit sans preuves ni vérifications expérimentales : on appelle ça le rationalisme, et c’est l’antonyme de toute croyance. Son opposé philosophique et sémantique. Avant même d’empêcher de savoir, croire empêche de penser à savoir, de chercher à comprendre, de faire l’effort de s’instruire. Le croyant qui croit savoir se condamne à ne jamais apprendre, et donc à ne jamais rien savoir : tous les dogmes religieux sont obscurantistes. C’est leur essence même et leur nature profonde : dites-le bien à celles et ceux qui n’auraient pas encore compris depuis quand, pourquoi, et pour qui les religions existent ... 

Ni dieux ni maîtres !!!

Minga , 2010

Voir aussi :
- Démocratie et séparation des pouvoirs : l’aliénation hiérarchiste
- dieu n’existe pas


Moyenne des avis sur cet article :  2.9/5   (78 votes)




Réagissez à l'article

428 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 8 février 2010 10:35

    Attention à ne pas faire un amalgame entre foi et religions. La première est libre, les secondes sectaires. Quant à l’existence d’une entité supérieure, il y a autant de preuves à charges qu’à décharges. Méfiez vous à ne pas être trop catégorique ou formel sur ce sujet, on est jamais à l’abri d’une surprise.


    • Voris 8 février 2010 10:41

      Ouais ! Disons bien que Dieu n’existe pas mais ne nous brouillons pas avec Lui. On ne sait jamais...


    • anti-oligarchie anti-oligarchie 8 février 2010 12:45

      @L’auteur de l’article

      Ayant une âme de révolutionnaire, jamais je ne te suivrais dans ton mouvement ’revolte.net’ au vue de ton article.Non car je sais pas si tu es au courant mais les athées sont ultra minoritaire sur cette planète,donc la révolution tu risques de la faire tout seul bonhomme.
      Parfait idiot utile du système.


    • docdory docdory 8 février 2010 13:12

      @ Anti oligarchie 


      Les athées et indifférents religieux ne sont pas si minoritaires que ça :
      -En France, c’est la moitié de la population
      -en Chine , la proportion est encore plus grande !

    • Rounga Roungalashinga 8 février 2010 13:31

      en Chine , la proportion est encore plus grande

      Ce n’est pas aussi simple que cela. En Chine, beaucoup de gens ne sont pas religieux au sens où nous l’entendons, mais ils ne sont pas à proprement athées. Les croyances chinoises sont le fruit d’un syncrétisme mêlant taoïsme, bouddhisme, confucianisme, sans dogme précisément défini et sans autorité religieuse supérieure. Ils sont généralement plus superstitieux que religieux.


    • Takuan Takuan 8 février 2010 16:02

      avoir la foi,c’est croire...et en quoi croire sinon en une croyance qu’on peut nommer...religion ou secte ou idéologie politique,ce qui en fait revient strictement au même vu que c’est le principe de base de la manipulation des masse en vue d’aquerrir le pouvoir.
      Quand à l’entité supérieure,ça relève du fantasme pathologique et mortifère parce qu’élitiste...les hérétiques des bûchers et autre morts du Goulag,entre autres, en sont une preuve édifiante...c’est toujours mieux dans sa propre église que dans celle des autres...et les « ceuss qui sont pas d’la paroisse ils arculent jusqu’à les arbres »...on la connait par cœur,c’est toujours la même rangaine et ça finit toujours en hécatombe.


    • Romain Desbois 8 février 2010 17:08

      Dieu existe puisque l’on parle de lui. Le problème est de savoir si il est réel.
      Mickey existe, tout le monde sait à quoi il ressemble, mais nous savons qu’il n’est pas réel.

      C’est vrai que si les religions monothéistes ne parlent pas du même dieu, Y en a qui se trompent.
      Si elles défendent le même dieu, c’est con de se foutre sur la gueule pour savoir qui qui est le meilleur croyant, et surtout c’est censé être interdit par leurs religions non, de se foutre sur le gueule.

      Moi j’aimerais que les croyants m’expliquent pourquoi dans la Bible, le Coran, la Torah on ne parle pas des dinosaures (démontrez-moi ou et comment. P’tet’que je me trompe) 

      Et pis j’ai pas compris tout le début.

      Adam et Eve ont deux fils qui vont perpétuer l’espèce humaine (il parait d’après des ignares de mécréants qu’il y a eu au moins six espèces humaines sur terre).

      La question est : AVEC QUI ????

      Ces femmes que Abel et Caïn vont féconder viennent d’où puisque c’est pas Dieu ni Adam et Eve qui les ont conçus ?

       Et pis la troisième génération, ils se sont reproduits entre cousins, entre frères et soeurs ? Non pas entre parents et enfants ? Po possib’ ! Pas beau l’inceste !!!!

      En tout cas si le dieu de la Bible existe réellement, il doit être traduit en justice pour être le premier criminel contre l’humanité de l’histoire de l’humanité, pour être responsable du plus grand génocide jamais connu !

      Car l’histoire du déluge est quand même un aveu écrit.

      A la barre Noé votre honneur ! Mais pour l’accusation ou pour la défense ?
      Tiens on recommence l’histoire de cousinage !

      Allez il est temps de dire adieu aux dieux

      PS : va falloir trouver un autre mot smiley


    • Minga Minga 8 février 2010 23:27

      à Gabriel :
      - « Attention à ne pas faire un amalgame entre foi et religions » : pour éviter cette confusion, on parle généralement de croyances dans le premier cas. La « foi » désigne précisément une croyance religieuse, c’est à dire dogmatique.
      - "quant à l’existence d’une entité supérieure, il y a autant de preuves à charges qu’à décharges«  : c’est FAUX !!! Il n’existe strictement aucune  »preuve«  d’existence d’une telle chose, qu’il conviendrait d’abord de définir plus rationnellement. Il existe par contre pléthore de preuves que les conceptions anciennes de ce genre de choses appellées dieu(x) étaient toutes des foutaises monumentales.
      -  »Méfiez vous à ne pas être trop catégorique ou formel sur ce sujet, on est jamais à l’abri d’une surprise" : je reste bien entendu tout à fait ouvert à une surprise, mais, même en cas de surprise(s), gageons que les plus surpris seraient encore les croyant-e-s empêtré-e-s dans leurs vieux dogmes séculaires et figés !


    • Gabriel Gabriel 9 février 2010 07:53

      Minga,

       La « foi »désigne précisément une croyance religieuse, c’est à dire dogmatique. 

      Une croyance ou une foi n’est pas nécessairement rattachée à un dogme, elle peut être issu d’expériences et de ressentis personnels et n’être représentée par aucun groupement ni aucune chapelle..

      Il n’existe strictement aucune « preuve » d’existence d’une telle chose, qu’il conviendrait d’abord de définir plus rationnellement. Il existe par contre pléthore de preuves que les conceptions anciennes de ce genre de choses appellées dieu(x) étaient toutes des foutaises monumentales.

      C’est un peu léger comme argument, j’attends vos preuves concrètes sur la non existence d’une intelligence supérieure… Je ne philosopherais pas sur qui de la poule ou de l’œuf a commencé.

      Je reste bien entendu tout à fait ouvert à une surprise, mais, même en cas de surprise(s), gageons que les plus surpris seraient encore les croyant-e-s empêtré-e-s dans leurs vieux dogmes séculaires et figés !

      Chacun à son heure aura la surprise, qui mourra verra. Maintenant vous faites encore l’amalgame entre foi, croyance et dogme. Une foi peut être évolutive et s’interrogée. Dans votre cas, la sûreté de vos propos font que vous devez détenir une vérité que nous tous ignorons. Le doute incite à la recherche et à la tolérance. La recherche et la tolérance nous conduisent à un début de connaissance.


    • Erkë 9 février 2010 12:42

      Il est triste de voir que l’auteur de l’article tombe dans le travers qu’il dénonce. En effet, son argumentaire ne démontre pas seulement qu’il ignore largement l’étude des textes qu’il condamne mais, de plus, il semble faire fi de la question essentielle : celle du traitement des textes dits sacrés par les Eglises elles-même.
      Je ne vais pas m’étaler ici, ce serait fastidieux et je crois sincèrement qu’il n’est pas utile de discuter avec quelqu’un qui fait de son athéisme une lutte et, partant, une œillère.
      Peut-être découvrira-t-il par lui-même que le terme rendu par « oiseaux » pour désigner les chauves-souris et la traduction baclée d’un mot hébreux signifiant plus exactement « créatures volantes ».
      Sur la question du lièvre ruminant ou non, fort intéressante, de récentes études montrent que lièvres et lapins se livrent à une « double digestion ». La nourriture passe deux fois par l’intestin et à l’animal un apport considérable en vitamines B élaborées par l’action des bactéries sur les aliments dans le gros intestin.
      La manipulation commence lorsque l’on parsème des faussetés dans le récit de faits avérés. Ainsi, dire que l’Eglise a brûlé des hommes pour leurs théories scientifiques est vrai. Le raccourcis dangereux est là : comme l’Eglise contredit la science, alors la Bible contredit la science et, donc, la Bible ne colle pas à la réalité.
      Mais l’auteur de l’article aurait pu citer JOB 26:7 où il est dit que Dieu « suspend la Terre sur rien ». Pourquoi ne le fait-il pas ?
      L’objet de l’auteur est de faire de son opinion une vérité et, dans ce but, il plie la réalité. C’est exactement ce que fît l’Eglise, pliant la Bible (ou luttant contre sa diffusion) à ses intérêt.

      La pratique est la même.


    • Minga Minga 10 février 2010 05:32

      à Gabriel : l’affirmation sans preuve de l’existence de « dieu » est la définition même d’un dogme. Toute croyance ne repose pas forcément sur un dogme, mais toute foi, si. Par définition du mot foi, selon ses créateurs.

      Ensuite, vous inverser la charge de la preuve : ce n’est pas aux non-croyants de prouver que ce soit, c’est aux cléricaux de prouver ce qu’ils racontent. C’est un argument éculé des religions, un peu court.

      En revanche, je ne peux que vous approuver lorsque vous dites que " Le doute incite à la recherche et à la tolérance. La recherche et la tolérance nous conduisent à un début de connaissance". C’est justement parce que je suis d’accord avec vous sur ce point que l’absence de doute et de tolérance inhérent aux dogmes religieux a fait l’objet de mon article, ce qui semble vous avoir échappé ?


    • aukauke aukauke 3 avril 2010 18:05

      ah , je vois que minga a reagi avant moi ^^ . Il n’y aura aucune surprise ^^ Dieux n’existe pas , c’est pas categorique de dire sa , c juste une verité que certain se refuse dentendre ( pour diferentes raisons , je rentre pas dans les details ) . En remarque je trouve toute cette discussion interessante , je sais pas si vous avez suivi les infos , l’histoire de zemmour qui a dit que « la plupart des trafiquants de drogue sont noire et arabes , zemmour c’est fait traité de raciste par la moitié de la france , seulement sa phrase n’est pas du tout rasciste , juste vrai . etre racisteest devenue la chose qu’il ne faut pas etre, et chacun accuse lautre de letre a la moindre petite ambiguité ( qui nen est pas une dans le cas de zemmour ) , c’est souvent les plus raciste qui crie au scandale dans se style d’histoire . Le rapport avec ce cette discussion houleuse sur la religions , est que , dire que dieux n’existe pas , meme si tout porte a croire que c’ »est vrai revient a passer pour quelqun sans spiritualité ou je ne sais quoi ....

      En sachant que je me suis assez mal exprimer , en sachant aussi que dieux malgres tout aide les gens dans la detresse a se racrocher a « quelque chose » , je vous dit aurevoir^^
      A+ minga


    • Musardin Musardin 8 février 2010 10:42

       une autre preuve de l’inexistence d’un dieu omnipotent c’est qu’il ne peut empêcher que ce qui a été ne soit pas,


      • volpa volpa 8 février 2010 10:43

        Aucune matière, aucune énergie, ne peut aller plus vite que la lumière. DITES VOUS ????

        Parait il qu’il y a l’ ultra lumière. ???

        http://savoir.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=648819


        • pierrot123 8 février 2010 10:45

          Vous ne craignez pas les « sujets-bateaux », vous, au moins, Mr. Minga ....


          • Minga Minga 9 février 2010 05:49

            Non, pierrot123 : j’adore les bateaux, surtout à voile, c’est à la mode, et je me gondole en en voyant sortir les rames et galérer pour soustraire leurs dogmes religieux à leur « intelligence », au gré du vent ...


          • Georges Yang 8 février 2010 11:00

            la question a se poser est pourquoi sept raisons et non 4 ou 22712 !
            Quant a bonnes, tout est question d’appreciation


            • Minga Minga 9 février 2010 05:52

              Très bonne question ! La réponse est pourtant simple : la liste n’est pas exhaustive, et le nombre « 7 » est purement arbitraire. De plus, si au lieu de sept ou huit exemples on en listait 666, je ne suis pas sûr du tout que ce serait plus convaincant pour les gens crédules ...


            • marc 8 février 2010 11:04

              A L’auteur
              Ne vous occupez pas des pitoyables réactions qui à l’heure où j’écris sont remarquables de vacuité. Pauvres gens, bien à plaindre pour se vautrer ainsi dans leurs banalités et leur ignorance ( sans compter le fasciste, raciste de service qui profite de n’importe quel sujet pour étaler ses fèces nauséabondes)
              Continuez au contraire dans cette voie ; vous intéressez les gens qui cherchent à penser un peu ;
              Merci


              • Gasty Gasty 8 février 2010 11:16

                Hé ho ! dites donc... Voris n’a jamais prêché dans le vide.


              • Voris 8 février 2010 14:19

                Dieu merci, Voris ne croit pas en Dieu. smiley


              • Pyrathome pyralene 8 février 2010 14:52

                 Mon dieu , Voris , mais tu blasphèmes !!...


              • Romain Desbois 8 février 2010 17:16

                Bah,le dilemme de l’athée c’est :

                1 si il n’existe pas, on s’en fout de sa colère puisqu’elle n’existe pas
                2 si il existe, c’est lui qui a décidé qu’on serait athée.

                 smiley


              • Minga Minga 9 février 2010 00:34

                Merci beaucoup, Marc : ça fait plaisir de voir ici des gens qui ose encore avouer à la face des clergés et de leurs idiots « utiles » faire partie des gens qui cherchent à penser un peu. C’est grave comme ça devient subversif, ici-bas ...


              • marie81 8 février 2010 11:06

                N’oublions pas que le dogme scientiste est aussi dangeureux que le dogme religieux,cela ferme les portes à toute l’investigation.Un vrai esprit scientifique est ouvert à tout ,y compris le domaine religieux(ou plutôt spirituel),cela depend comment on l’aborde.On ne peut jamais dire que la science a dit son dernier mot,et les verités scientifiques d’aujourd’hui sont forcement incomplètes et seront peut-etre ridicules demain.Personne ne peut dire qu’on a tout compris à la vie ,peut etre que la vie est beaucoup plus vaste que les marerialistes purs et durs veulent nous faire croire .David Bohm p ex n’ a pas refusé à dialoguer avec Krishnamourti ,c’etait un scientifique ouvert à toutes les approches ; le but est de comprendre la vie dans sa globalité, n’est-ce pas ?


                • marie81 8 février 2010 11:09

                  correction : materialistes,sorry


                • cob 8 février 2010 11:39

                  Le jour où la Science décèlera dans la nature et dans l’esprit humain un phénomène intrinsèquement incompatible avec une vision matérialiste du monde, alors elle se penchera sur ces histoires de « spiritualité ».
                  En attendant, tout ceci reste un concept creux.


                • Jean 8 février 2010 14:47

                  Faux cob, la science est la première à dire (physique relativiste ou quantique) qu’ elle est contre-intuitive


                • cob 8 février 2010 15:05

                  J’ai dit le contraire ?


                • Jean 8 février 2010 15:35

                  Pour la physique dite fondamentale, le monde n’ est plus si « matériel » que ça la matière devient même de corpusculaire à ....ondes, « énergie », il s’ « éthère » de plus en plus... rien n’ est si sûr que les matérialistes purs le prétendent etc.


                • marie81 8 février 2010 16:14

                  Dire : dieu n’ existe pas n’est pas mieux que de dire :dieu existe ; il y a mystère c’est tout, un peu de modestie s v p ; Il reste encore tellement des choses à découvrir,notament en ce qui concerne la conscience, le lien corps-mental,le fonctionnement du cerveau, la matière- energie,on ne sait rien sur la mort..Pourquoi avoir des conclusions hatives ? Il nous faut chercher ,ne pas avoir peur de s’interesser à des demaines pas trop bien vus par la pensée unique qui est finalement le pire des dogmes et des croyances


                • cob 8 février 2010 16:45

                  @Jean
                  Les débats autour de la nature corpusculaire/ondulatoire de la matière n’ont rien à voir avec le concept de matérialisme. Concept qui s’oppose, lui, au spiritualisme.


                • PhilVite PhilVite 8 février 2010 17:38

                  @ Marie81

                  Le mystère n’est absolument pas de savoir si dieu existe ou non.

                  Vous croyez —> dieu existe.

                  Vous ne croyez pas —> dieu n’existe pas.

                  (Vous ne savez pas trop —> c’est votre problème  smiley )

                  Quant au mystère de l’origine :

                  (définition de mystère : Ce qui est difficile à comprendre, à expliquer, mais qui n’est pas forcément impénétrable)

                  Pour le croyant, il n’y a pas de mystère puisque la réponse est « dieu ».

                  Pour le non-croyant, c’est juste une question à laquelle il n’a pas (encore) de réponse.


                • marie81 8 février 2010 18:39

                  Je n’ai pas dit croire ou ne pas croire
                   mais s’interroger


                • Minga Minga 9 février 2010 00:30

                  à marie81 : non, Marie, parce qu’il n’existe pas de « dogme scientiste » : si c’est de la science, ce n’est pas dogmatique. Si c’est dogmatique, c’est de la religion, et pas de la science. Et si le but est de comprendre la vie dans sa globalité, la science (observation, théories, expériences) et la philosophie sont bien utiles que n’importe quel dogme religieux, parce que justement la science et la philosophie ne sont pas des dogmes immuables et figés : elle évoluent. Comme nous.


                • marie81 9 février 2010 08:57

                  Ce que je voulais dire ce que tout comme dans chaque religion on trouve des integristes qui refusent toute contestation de l’exterieur et de l’interieur,
                  dans ce qu’on appelle souvent science( et qui n’est qu’un consensus du moment pour expliquer la vie et non pas la vérité absolue) on trouvera des gardiens du temple qui deviennent agressifs dès qu’on ose dire« ce n’est peut etre pas comme ça »
                  Essaye de parler à un medecin d’une autre façon de soigner p ex
                  ou à un pro-vaccin d’une autre approche de l’immunité ,il va t’assassiner !
                  Sans parler des études soit-disant scientifiques faussées à des fins commerciaux
                  tous ceux qui sont un peu observateurs ont du remarquer en 2009 comment le dogme vaccinal s’est fait aider par une vraie campagne publicitaire !
                  Ce que j’ai essayé d’exprimer dans mes messages,peut etre maladroitement( je suis pas française« de souche ») qu’il ne faut pas CROIRE non plus certaines « vérités scientifiques » qui sont des fois des mensonges repetés tellement de fois et qui ont finis par s’imposer,on n’y croit ,on ne se pose pas de questions,la messe est dite dans la science aussi


                • Minga Minga 10 février 2010 05:43

                  Dans ce sens-là, Marie, je suis totalement d’accord avec vous. Mais justement : on peut parce que c’est de la science dénoncer toutes les arnaques et magouilles justement parce qu’une magouille « scientiste » ne respecte pas la méthode scientifique. Si vous tombez sur les articles que j’avais écrit autour de la grippe « A », vous y verrez comment on peut « démonter » ce genre de magouilles, par le menu. C’est ce que je fait également ici avec les religions, et avec les mêmes méthodes. Pourquoi devrait-je être rationnel en toutes choses et cesser de l’être pour observer les religions ? Il n’existe aucune raison logique de cesser d’être logique quand on parle de « dieu(x) » ...


                • Pascain Pascain 8 février 2010 11:11

                  Il faut vérifier ses infos avant d’écrire n’importe quoi ...

                  lapin /la.pɛ̃/ masculin

                  (Zoologie) Petit mammifère lagomorphe
                  et non pas un rongeur (http://fr.wiktionary.org/wiki/lapin)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès