• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A l’assaut des conformismes de la génération Z

A l’assaut des conformismes de la génération Z

génération Z

En France comme dans tout l'Occident, il n'est pas bien vu d'avoir l'esprit critique. Je veux dire par là le véritable esprit critique, celui qui remet en cause réellement la dogmatique actuelle. Il est de moins en moins bien perçu d'exprimer une opinion contraire au reste de la société. La pluralité est mal vécue, elle est anxiogène, et puis elle suppose de se conduire en adulte, de réfléchir par soi-même, de faire en somme un effort insupportable pour beaucoup en 2018. On dirait que la plupart aimerait se comporter en gamins irresponsables, à charge pour les « pions » de sonner la fin de la récré de temps en temps...

 

Je ne vous dis pas dans cette optique le sacrilège qu'est l'acte de s'attaquer au conformisme des plus jeunes. Et pourtant ce n'est pas exactement eux qui sont pour moi le problème, mais leurs parents et tous les éducateurs qui ont omis de leur apprendre, de leur donner le goût de remettre les certitudes en question. Et conventionnels ces jeunes le sont, à un degré rarement atteint auparavant qu'ils. appartiennent aux « Millenials » ou à la très docile « génération Z ». Celle-ci frappe, elle fait peur, cette obéissance irréfléchie à des règles d'un arbitraire extrêmement fort, plus dures que celles qui pouvaient exister auparavant.

 

Certes cela a toujours existé, il y avait auparavant le « jean » obligatoire pour tous les jeunes voulant se sentir jeunes, il y avait le badge « touche pas à mon pote » pour affirmer son anti-racisme, son ouverture d'esprit etc...

 

Mais c'était à des niveaux bien moindres...

 

C'est justement après avoir lu un article sur la « génération Z » du genre hyper-positif, sans aspérités ni nuances, (voir à ce lien), j'ai eu envie de réagir et d'évoquer son conformisme et ses côtés ultra-conventionnels. Elle s'opposerait aux « Millenials », ces jeunes de moins de 35 ans qui ont connu l'époque d'avant les technologies numériques hyper-invasives (voir à ce lien). Ces jeunes se rejoindraient sur divers points cependant, dont leur goût pour une certaine diversité, une diversité au sein du troupeau, leur côté très libéré sur le plan des mœurs, leur acceptation sans condition des invidivus LGBTQ +, leur addiction aux smartphones et autres tablettes.

 

Hyper-connectés ils ne voient rien à redire à la loi du nombre et à l'extimité de plus en plus marquée de leur vie personnelle se devant d'être exposée partout à tout moment. Ils ne voient pas le problème, si l'on se conforme aux règles, pourquoi aurions nous peur de perdre notre intimité ?

 

Bien entendu les deux articles n'y voient rien à redire...

 

Ils ne lisent plus, ne s'informent souvent que sur le net sur des sites mélangeant tout et son contraire dans une joyeuse absence de hiérarchisation des infos, évitant le plus possible l'analyse de fond qui ne retient pas le client, n'est pas payante. Ils n'ont des moins diplômés aux plus (voir à ce lien) aucune réelle autonomie de pensée noyés dans le « grand tout » idéologique leur imposant de ne questionner ni la légitimité de l'Union Européenne, ni le mariage pour tous ou le dogme multiculturel entre autres choses sans parler du reste. Cette génération n'inclut pas les gosses dits issus de la diversité qui eux conservent à divers degrés des références communautaires, à quelques exceptions notables bien entendu.

 

Il y en a toujours eu il y aura toujours des individus rétifs à toute forme d'autorité, fût-ce celle du groupe ou d'un troupeau hyper-positiviste, un troupeau dont les bêtes à cornes ont le mufle chaussé de lunettes rose-bonbon. Ces indociles ne se reconnaissent pas à un look particulier, croire que l'on se singularise en faisant comme tout le monde, c'est un autre conformisme. Le troupeau des braves bêtes à cornes ne les hait pas, n'a pour eux aucune rancœur, seulement un genre de pitié, de commisération face à des fous irresponsables.

 

Il y en a aussi que le désir de conformité absolue rend fou littéralement ou pousse vers une autre aliénation qui est de sombrer dans tel ou tel fanatisme et d'aller se faire exploser à un carrefour ou un autre en s'étant bien entendu malgré tout largement exposée sur « Instagram »...

 

...Car aliénés à une violence extrême ils n'en restent pas moins narcisses.

 

Image empruntée ici

 

Sic Transit Gloria Mundi, Amen

Amaury - Grandgil


Moyenne des avis sur cet article :  1.64/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Arthur S Dr Faustroll 13 août 2018 16:04

    Le terme « génération z » (qui suivait la génération y et précède la génération alpha) est une catégorie utilisée par les techniciens du marketing pour cibler un segment de clientèle dont seules leurs caractéristiques en tant que consommateurs (avec l’argent de leurs parents) les intéressent. Ce n’est pas pertinent en sociologie. Les comportements ne sont pas uniquement le résultat des stimuli publicitaires, et ce qui est suffisant comme approximation pour cerner les marchés de la grande distribution n’a aucun intérêt quand il s’agit d’étudier la structur réelle d’une population.


    • Arthur S Dr Faustroll 13 août 2018 16:08

      @Dr Faustroll

      en d’autres termes, ce que vous persiflez comme étant l’attitude conformiste d’un groupe n’est rien d’autre que le cumul des messages de conditionnement qui leur sont adressés et que vous percevez comme leur expression.

    • Arogavox 13 août 2018 16:14

      @Dr Faustroll
       le terme ’Génération Z’ est surtout un rejeton du terme ’Génération Y’ qui est lui-même affilié au fameux ’Génération X’ conçu par l’extraordinaire auteur (et ex-informaticien)  Douglass Coupland (1991)...


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 août 2018 16:15

      @Dr Faustroll

      Oui et ce conditionnement fonctionne vraisemblablement très bien


    • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 août 2018 16:23

      @Dr Faustroll

      Et je persifle et signe


    • Arogavox 13 août 2018 16:05

       « Il est de moins en moins bien perçu d’exprimer une opinion contraire au reste de la société »

        On pourrait désigner l’idéologie sous-jacente par le terme ’solipsisme de meute’ ...

       Mais il est maintenant avéré qu’il y a pire :
        interdit (selon des avatars internautes autant que des journaliste parmi les plus en vue) de poser des questions si on n’en connaît pas déjà les réponses !!
        


      • Le421 Le421 14 août 2018 09:09

        @Arogavox

        ... au risque de passer pour un con !!
        Exact.

      • Arogavox 13 août 2018 16:37

        « le problème [ :] leurs parents et tous les éducateurs qui ont omis de leur apprendre, de leur donner le goût de remettre les certitudes en question »

         
         Cette perception n’est encore qu’un euphémisme ! 
         Car non-seulement leurs parents ont fait pire que d’escamoter et pervertir la devise des Lumières préconisée par Kant, le fameux ’sapere aude’ (dont la traduction honnête est : « Ose te servir de ton propre entendement »), mais pire : ces parents sont tombés à pieds joints dans le piège des hauts-nantis qui ont instauré (’en même temps’ que leur propre emprise dans le Pouvoir conventionnel procédurièrement légitimationné) ... toute une QQulture de la contre-culture, de la subversion à la mode : le comble du conformisme !
         La boucle dictatoriale est donc bouclée.
         Pire encore : la crème de la crème des parents de ces parents, des grand-parents donc, dépassés par les ’nouvelles technologies’ et feignant de s’esbaudir devant le génie de leurs petits-enfants virtuoses dans le maniement des souris et autres boîtes à hologrammes, ont fait catéchiser la théorie d’une toute nouvelle génération mutante devant se dépêcher d’éclipser la génération intermédiaire de leurs parents. Dont acte avec le gouvernement actuel ! ...


        • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 13 août 2018 17:45

          @Arogavox La nouvelle génération est aussi paumée que l’ancienne en informatique. Elle ne sait pas trier les infos et ne sait pas gérer les fluxs.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 août 2018 21:22

          Perso j’étais génération « bof » ...alors...bof !


          • Paul Leleu 13 août 2018 21:26

            vous êtes un peu pessimiste... cette génération de merdeux soumis ressemble beaucoup à ses géniteurs. Ca date pas d’aujourd’hui qu’on endort la « jeunesse » avec un conformisme pseudo-rebelle ultra-étriqué et péremptoire, conçu et promu par des entreprises capitalistes. A la fin, tout ce petit monde se retrouve bien compressé par les réalités de la vie adulte (loyers, boulot, beaux-parents, gamins, impôts, etc.) Et surtout leur propre médiocrité qui leur interdit de transcender leur vie adulte. Car c’est cela le noeud du problème. 


            On dirait des objets de feraille passés sous une presse industrielle. C’est clair que la plupart en ont rebattu de leur orgueil smiley Mais quand ils s’en rendent compte (si ils s’en rendent compte), il est trop tard, et ils « font une dépression » plutôt que de changer quelque chose dans leur vie. Ils se « contractent » encore plus. 

            Vous savez, si une personne ne se démarque pas à 17 ans ou a 22 ans, elle ne le fera pas plus à 35 ou 58... Les changements en cours de route sont très rares. Et leur médiocrité flattée dans la jeunesse ne les quittera plus, même après avoir fanée. C’est pas très ragoutant. Essayez de fréquenter d’autres personnes. 

            • Le421 Le421 14 août 2018 09:13

              @Paul Leleu

              J’ai quand même le sentiment que « le goût de l’aventure » était plus prononcé il y a quelques décennies.
              A dix ans, mon rayon de déplacement frisait allègrement la dizaine de kilomètres.
              Aujourd’hui, chez les jeunes du même âge, c’est plutôt une dizaine... De mètres !!

            • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 août 2018 09:52

              @Paul Leleu
              « cette génération de merdeux soumis ressemble beaucoup à ses géniteurs » c’est ce que je dis quoi


            • titi 14 août 2018 11:53

              @Le421


              A 10 ans et surtout après vous n’aviez pas le choix…

              Pour retrouver les copains, et surtout les copines, il fallait faire des bornes en mobylette, en voiture (hors d’âge), pour aller refaire le monde au bistrot, ou draguer au bal, en boite.

              Aujourd’hui un coup de WhatsApp et vous êtes en ligne avec les copains et le copines et vous refaites le monde 24/7 et pareil pour la drague.

              Pour le roulage de pelle c’est plus compliqué...

            • ticotico ticotico 14 août 2018 09:41
              @mrGrandgil

              "Ils n’ont des moins diplômés aux plus (voir à ce lien) aucune réelle autonomie de pensée noyés dans le « grand tout » idéologique leur imposant de ne questionner ni la légitimité de l’Union Européenne..« 

              dites-vous

              Il se trouve que j’ai un enfant qui remplit à peu près tous les critères de la génération en question, mais qui place l’union européenne au premier rang des nuisibles, attribuant même cette nocivité a ses vraies causes, à savoir la prise de contrôle de l’UE par les multinationales.

              Par ailleurs, au cours de son activité virtuelle il lui arrive de rencontrer des phrases qui lui parlent, comme celle-ci, tirée d’une série US »Dans cette fête, y’a pas d’ambiance, c’est aussi mort que la démocratie !"

              Et il y en a d’autres parmi ses ami(e)s

              • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 août 2018 09:51

                @ticotico
                il y a certainement des exceptions confirmant la règle


              • Buzzcocks 14 août 2018 11:24

                C’est marrant, je connais quantités de jeunes qui ne veulent plus d’un CDI, faire toute leur carrière dans une même boite où rapidement se planquer (type EDF, SNCF, BNP, Areva, la ponction publique). Alors pour des moutons lobotomisés, je les trouve au contraire, plus libre que nous, à qui on a mis dans la tête qu’il fallait faire une carrière, rester tard le soir pour essayer d’être le petit chef du service lambda.
                J’ai ainsi un cousin qui est ingénieur, il a bossé 1 an en Suisse pour l’équivalent de l’edf Suisse, et puis se dire « ma vie derrière un écran à recevoir 1500 mails par jour.... au secours ». Le mec est parti faire du « woofing » autour du monde et maintenant il a un projet de ferme écolo en disant qu’avec 1000 balles par mois, il sera plus heureux qu’en Suisse avec 6000. Et en allant en Australie et en Italie, il a surement autant appris qu’un lecteur avisé comme vous. Il a appris deux langues, rencontrés des gens, vus des paysages, de la faune, de la flore etc....

                Et je le vois dans ma boite, ils ont un gros problème avec les jeunes, car, ils ne savent plus comment les fidéliser. Les DRH ont encore en tête le schéma « en entrant chez nous, vous allez faire une belle carrière, devenir chef de projet, puis chef de je ne sais quoi ». Là, au bout de deux ans, les mecs se cassent en disant « je me fais chier ».


                • titi 14 août 2018 11:48
                  @Buzzcocks

                  C’est aussi le fait de ne plus avoir à assumer se sécurité matérielle.

                  Il y a 40 ans il fallait assumer sa sécurité matérielle et celles de ses ascendants.
                  Il y a 20 ans il fallait assumer sa sécurité matérielle.
                  Aujourd’hui les ascendants sont toujours près à venir à la rescousse.

                  Les caprices de diva sont donc beaucoup plus faciles.

                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 août 2018 12:20

                  @Buzzcocks

                  Oui sur le CDI ils ont en fait parfaitement ingéré le discours libéral et la fragilisation du travail.


                • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 août 2018 12:22

                  @titi
                  ces caprices concernent une minorité nantie, la plupart des gosses aimeraient bien avoir la sécurité de l’emploi.


                • Paul Leleu 14 août 2018 15:04

                  @Buzzcocks


                  Oui... mais la-aussi faut éviter les caricatures. Personnellement, le potager ou la chambre d’hôte ça me fait autant chier que le bureau ou les petits jobs. 

                  Je connais pas mal de gens qui veulent faire des projets alternatifs, mais même pour cela ils ont beaucoup de mal à sortir des images d’épinal. 

                • generalchanzy generalchanzy 14 août 2018 13:22
                  Toujours les mêmes rengaines : « De mon temps », la génération machin ou truc etc.
                  J’ai 63 ans et les jeunes, je les trouvent très bien, critiques et lucides.
                  Il n’y a pas plus de cons et de conditionnés dans ces générations que dans la mienne.
                  Qu’ils s’éclatent sans comprendre la bourse, la politique, la « réclame » et tout le reste, c’est de leur âge et j’étais comme eux, il y a longtemps.
                  Aujourd’hui, je suis parent et je « transmet » comme TOUS les parents.
                  Il faut arrêter ce découpage en rondelles de générations. 
                  La vie ce n’est pas ça !

                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 août 2018 14:44

                    @generalchanzy

                    Oui, on oppose souvent ça mais je n’ai jamais dit que c’était de leur faute, relisez moi


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 14 août 2018 14:46

                    @generalchanzy

                    Vous vous transmettez mais visiblement la majorité des parents non


                  • jocelyne 15 août 2018 15:26

                    @Amaury Grandgil
                    quel temps à Loudes ?


                  • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 17 août 2018 15:46

                    @jocelyne Ça doit se vouloir drôle ?


                  • generalchanzy generalchanzy 14 août 2018 13:27
                    Trouve pas trouvent et bien avec un s.
                    Même vieux, je fais encore des fautes. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès