• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A l’heure de l’obsolescence programmée, que vaut le patrimoine (...)

A l’heure de l’obsolescence programmée, que vaut le patrimoine ?

JPEG

Notre monde vit dans l'immédiateté, l'instantanéité : les objets, les vêtements sont faits pour ne durer que très peu de temps... "jette, achète", tel est le credo de notre société de consommation.

 

Peu importe la qualité de ce que l'on nous propose, ce qui importe, ce sont les apparences...

On nous vend des désirs sans cesse renouvelés : des écrans de télévision de plus en plus grands, des smartphones de plus en plus performants, des ordinateurs parlants, des machines à laver de plus en plus sophistiquées, des vêtements et une mode sans cesse renouvelés.

 

Que vaut le patrimoine face à ce monde consumériste ?

Hélas, il est souvent mis au rebut, mal entretenu, laissé à l'abandon.

Et pourtant, que d'efforts, que de labeur, que de minutie, et d'ingéniosité ont été nécessaires pour bâtir des cathédrales !

 

Bien sûr, il convient de faire des choix et de préserver les monuments les plus représentatifs et les plus intéressants... mais cette préservation n'est même pas assurée.

Notre époque vouée à l'hyper consommation nous fait oublier tous ces vestiges venus du passé que nous avons tendance à négliger.

Bien sûr, ce patrimoine a une valeur touristique, mais il a surtout valeur d'héritage : il nous vient du passé, d'une longue histoire, il nous vient de tous ceux qui nous ont précédés.

Comment pourrait-on le dédaigner ? Ce sont là nos racines.

 André Comte-Sponville déclare justement à ce sujet : " nous ne vivons pas "hors-sol", ni sans relations avec ce qui nous précède. Les déracinés le savent bien, qui en souffrent. Ils ont le mal du pays, comme une envie douloureuse d'y retourner..."

 

D'ailleurs, chacun en a pris conscience lors de l'incendie qui a ravagé la flèche de Notre Dame.

Chacun a pris conscience de l'importance d'un patrimoine qui unit les Français, qui représente l'histoire de notre pays, ses racines profondes.

Il est évident que nos racines sont profondément chrétiennes... que d'églises sont ainsi laissées à l'abandon et se retrouvent dans un état de délabrement extrême !

Cet héritage est précieux, il fait partie de notre culture, nous ne pouvons le négliger.

 

Comme le rappelle André Comte-Sponville, "nous sommes des héritiers, des débiteurs. Cela nous donne moins de droits que de devoirs, dont le premier est de préserver ces trésors innombrables, donc aussi et surtout de les léguer, à notre tour, à ceux qui viendront après nous."

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/04/a-l-heure-de-l-obsolescence-programmee-que-vaut-le-patrimoine.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Jean De Songy Jean De Songy 22 avril 19:56

    LE DON D’UBIQUITÉ DU MINISTÈRE DE LA VÉRITÉ MULTICULTURELLE (Saint multiethniquage)

    Incendie criminel de l’église Saint Sulpice, 17 Mars
     :
    Les prostitués du mondialisme avaient dans les 5mn dit que c’était un accident...
     
    Notre Dame, l’architecte des bâtiments de France, Benjamain Mouton, ancien conservateur de la cathédrale, qui a mis en place des portes coupe feu et des systèmes de détection, affirme que seule « une forte charge calorique » peut avoir déclenché l’incendie. Une poutre en chêne ne s’enflamme pas comme du papier...
     
    « La protection incendie mise en place dans la cathédrale était à son plus haut niveau »
    « En 40 ans d’expérience, je n’ai jamais connu un incendie de la sorte »
    « L’incendie n’a pas pu partir d’un court-circuit, d’un simple incident ponctuel. Il faut une vraie charge calorifique au départ pour lancer un tel sinistre. Le chêne est un bois particulièrement résistant. »

     
    Les prostitués du mondialisme ont dans les 5mn dit que c’était un accident...
    Artisans des monuments historiques, très dubitatifs (leurs manque la révélation d’Allah...) :
    « Le bois des charpentes était dur comme de la pierre, vieux de plusieurs siècles. […] je n’arrive pas à m’expliquer comment des morceaux de 60 centimètres de large ont brûlé aussi vite » Didier.

     
    https://fr.sputniknews.com/france/201904221040841532-notre-dame-incendie-artisans-opinion/
    https://www.valeursactuelles.com/societe/paris-saint-sulpice-incendiee-la-piste-criminelle-privilegiee-105030
    https://www.batiactu.com/edito/notre-dame-apres-incendie-rien-n-est-fini-selon-ex-56147.php
     


    • rosemar rosemar 22 avril 23:22

      @Jean De Songy

      Il faut sans doute attendre les résultats de l’enquête...


    • Jean De Songy Jean De Songy 23 avril 09:36

      @rosemar
      Il n’y aura pas de vraie enquête. Elle sera truquée par le commissaire Mohamed de Nice bastonneur de vieille souchienne, et collabo Narcissique à vomir, le pantalon baissé gland remplacé content de sortir de l’Histoire, trop difficile à assumer par cette larve. Le procureur est à la botte de l’oligarchie, via la caste pourrie, de tte façon.
      A l’évènement de Pétain un seul juge démissionna...


    • rosemar rosemar 23 avril 11:18

      @Jean De Songy

      On a vu se répandre bien d’autres rumeurs qui n’étaient pas fondées...


    • UnLorrain 23 avril 12:55

      @Jean De Songy

      Mais aussi pour l’auteur, je vois obsolescence « prématurée »...peut-être pour noyer le poisson.

      Démonstration de combustion par pyrolyse vu un jour a la TV,la fumée est si concentré, si chaude,qu’une étincelle approchée et c’est les flammes qui suivent. J’avais le regard sur les étriers de frein bloqués je venais de faire 3 kms ainsi. ...Wouf si vous permettez l’onomatopée, des flammeches irréductibles et bariolées apparurent, j eu bien du mal a éteindre ce micro incendie. Un court circuit peut - traitreusement- faire terriblement chauffer ce qui peut devenir un comburant.


    • Jean De Songy Jean De Songy 23 avril 13:42

      @UnLorrain
      On enlève la poussière pour éviter le coup de grisou (c’est le carburant, le carbone réducteur, l’oxygène de l’air est le comburant, l’oxydant). Il y a ce genre de phénomène dans les silos de céréales où l’air est filtré justement.
      Pour faire monter en température la charpente de ND de poutre de 60cm en chêne pour que la pyrolyse commence, comme ds une chaudière à pyrolyse, à la manière dont vs le décrivez, il faut « une grosse charge calorique » de départ.... en pratique qq jerricans d’essence.
      A Fahrenheit 451 commence la pyrolyse pour les livres gochos smiley
       
      A la fin de la guerre, les allemands mettaient au point des réacteurs d’avion à poussière de charbon, manque de kérosène oblige ... c’était imaginatif le teuton... avant le gland remplacement évidement...


    • UnLorrain 23 avril 13:59

      @Jean De Songy

      Accident ou « accident calculé » nul ne saura ou n’osera savoir.


    • Old Dan Old Dan 23 avril 02:04

      Question d’actualité : Et si la cathédrale avait été complètement détruite ?

      Dans un an, les médias n’en parlaient plus.

      Dans 10 ans, C’était un anniversaire

      Dans 50 ans, un président commémorait

      Dans 100 ans, un vague émoi passager...

      Dans 101 ans, c’était... Bof ! (Voir 14-18, par ex.)

      .

      [ Que d’émotions et blabla futiles, mais rentabilisées un max ! ]


      • Old Dan Old Dan 23 avril 02:13

        Question d’actualité :

        Est si la cathédrale avait été complètement détruite ?

        Dans un an, les médias n’en parlaient plus,

        Dans 10 ans, c’était un anniversaire

        Dans 50 ans, un président commémorait

        Dans 100 ans, un vague historien à la télé (comme 14-18)

        Dans 101 ans, c’est... Bof !

        .

        [ De l’émotion et du blabla... à rentabiliser vite fait ! ]


        • rosemar rosemar 23 avril 11:16

          @Old Dan

          Tout de même, un monument si emblématique, si ancien, si représentatif de notre culture et de notre histoire ! 


        • Old Dan Old Dan 23 avril 21:11

          @rosemar
          « ... représentatif de notre culture, de notre histoire... »
          D’accord, mais pour combien de temps encore ?
          Culture ? L’heure est aux Jeff Coons, aux Buren, à l’art (dit) Contemporain
          Notre histoire ? Les éléphants, les ormes et l’eau propre en étaient aussi...
          .
          [ ... le marché d’Alep, Bamyan, Palmyre... aussi ! Bof... ]


        • monde indien monde indien 23 avril 09:13

          Société de consommation abjecte , oui mais pas pour tous . Et ceux qui vivent dans les cités s ’ en foutent un peu du patrimoine , non ? La culture est surtout quelque chose de vivant qu ’ il faut réinventer chaque jour , quelque chose de la communauté humaine qui doit mériter ce titre de communauté , ce qui n ’ est pas le cas aujourd ’ hui .

          http://mondeindien.centerblog.net/


          • rosemar rosemar 23 avril 11:07

            @monde indien

            Alors, on rase tout, on détruit tout et on recommence ? Vive l’anarchie !


          • ZenZoe ZenZoe 23 avril 12:10

            Un patrimoine est comme une langue : il est vivant et se transforme au gré des évolutions de la société. Ce qui est utile à un moment ne l’est plus à un autre, et doit être non pas détruit, mais recyclé ou modifié. Rares sont les ouvrages architecturaux qui n’ont pas été modifiés au cours des siècles. Un château fort se fait plus confortable et accueillant à la Renaissance, on ajoute un grand escalier, des ornements, on élargit les fenêtres. Même la cathédrale de Paris s’est fait coiffer par une flèche bien après sa construction. S’approprier son patrimoine, c’est le faire vivre, et s’assurer qu’il dure dans le temps.

            Garder nos racines est indispensable bien sûr, on n’est rien sans elles, mais il ne faut pas tomber dans l’excès en momifiant la France, qui est déjà bien à la peine. Elle regorge de trésors, utilisons-les, plutôt que de se borner à les « préserver ». Ce n’est pas le bon mot. A mon avis, cette attitude est le plus sûr moyen de le faire péricliter à terme pour ne garder que les monuments les plus emblématiques et touristiques, cad ceux qui rapportent. Or la France n’est pas seulement un musée, et un patrimoine s’autodétruit s’il n’est pas utilisé.Tout bâtiment devrait avoir une vraie fonction et être « habité ».

            C’est le seul moyen de le garder.


            • rosemar rosemar 23 avril 12:16

              @ZenZoe

              On peut donc transformer une église en restaurant...


            • rosemar rosemar 23 avril 12:35

              @ZenZoe

              En fait, transformer une église en lieu de consommation, c’est tout à fait dans l’air du temps...


            • zygzornifle zygzornifle 23 avril 12:39

              @rosemar

              La vente d’hosties au cannabis ?


            • rosemar rosemar 23 avril 12:44

              @zygzornifle

              Tout est possible...


            • ZenZoe ZenZoe 23 avril 14:25

              @rosemar
              Ca c’est vous qui le dites, mais après tout, pourquoi pas ?


            • ZenZoe ZenZoe 23 avril 14:26

              @zygzornifle
              Le résultat voulu est le même de toute façon : aller au paradis.


            • zygzornifle zygzornifle 23 avril 16:17

              @ZenZoe

               Avec les menottes .... lol


            • L'enfoiré L’enfoiré 23 avril 16:20

              @ZenZoe
              Très bon raisonnement.
              Un mot résume tout ’adaptation’


            • @ZenZoe

              D’où l’expression biblique : on ne met pas de vin nouveau dans de vieilles outres. Plus précisément : Louis Segond Bible
              On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent. Je rajouterais on ne met pas du vin mauvais dans de vielles outres au risque de les démolir entièrement. La re-construction de Notre-Dame impliquera non pas de rajouter une prothèse, mais de revoir l’ensemble de la structure pour l’affermir. 


            • Fergus Fergus 23 avril 17:38

              Bonjour, rosemar

              Cela existe déjà en divers lieux. Par exemple le K9 à Angers ou Les petits saints à Nantes (excellente adresse).


            • rosemar rosemar 23 avril 18:26

              @Fergus

              Eh oui, certaines églises sont même transformées en discothèques !!
              C’est ça, la société de consommation...



            • rosemar rosemar 23 avril 22:32

              @ZenZoe

              Certaines églises sont même transformées en discothèques... Vive la société de consommation !! 


            • Fergus Fergus 24 avril 08:51

              Bonjour, rosemar

              Il n’est pas choquant que des églises désaffectées par manque de fidèles soient transformées en restaurants, en discothèques, en lieux d’exposition ou même en halles alimentaires dès lors que leur architecture est respectée. C’est même souvent un moyen de pérenniser leur existence.

              A ce propos, si vous connaissez des personnes intéressées, l’église anglicane de Dinan est à vendre.  smiley


            • zygzornifle zygzornifle 23 avril 12:38

              Dans patrimoine il y a patrie et il y a moine , une histoire a « pognon de dingue » ....


              • rosemar rosemar 23 avril 12:44

                @zygzornifle

                En fait, le mot vient de pater (« père ») et munio (« munir »).


              • @rosemar

                 Donc rien à voir avec le pâté de moineaux  smiley


              • Pierre 23 avril 14:21

                Des monuments finissent par être plus « neufs » que des bâtiments plus récents à force de les restaurer et d’y mettre des nouveaux matériaux pour ce faire. Pour ND, idem mais en une seule fois !


                • L'enfoiré L’enfoiré 23 avril 16:18

                  Il reste un principe de base : ce qui rare reste cher.

                  Que ce soit du patrimoine ou tout autre chose.

                  Si vous voulez réaliser le patrimoine, ce n’est pas chez le petit commerçant, mais chez Sotheby’s.

                  Ce n’est pas non plus en vendant les biens du patrimoine aux Chinois.

                  Les louer me semble plus judicieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès