• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > À propos de justice climatique

À propos de justice climatique

L'article ci-après se rapporte à "Penser la justice climatique", livre de Michel Bourban, Docteur en philosophie, chercheur et chargé d'enseignement en éthique de l'environnement, et à la promotion qui en est faite, récemment relevée dans HuffPost.

« Ce serait en priorité aux habitants des pays riches de faire moins d’enfants. »

« Choisir d’avoir un enfant de moins permettrait aux individus dans les pays développés d’économiser en moyenne 58,6 tonnes de CO2-équivalent (tCO2) par année, ce qui est considérable. Les autres actions à haut impact sur les émissions individuelles, à savoir vivre sans voiture, éviter un vol transatlantique et adopter un régime alimentaire végane, permettent d’économiser respectivement 2,4 tCO2, 1,6 tCO2 et 0,8 tCO2 par année. »

« Un Américain émet en moyenne autant que 10 Indiens ; un Français, autant que 7 Kiribatiens ; et un Suisse, autant que 9 Bengalis. Les 10% les plus riches sont responsables d’environ 50% des émissions de gaz à effet de serre, tandis que les 50% les plus pauvres ne sont responsables que de 10% de ces émissions, d'après un rapport d'Oxfam. »

« Si la plupart des habitants des pays développés décidaient d’avoir un enfant en moins, la réduction des émissions mondiales de GES serait donc considérable. Un changement climatique abrupt causé par une continuation des trajectoires d’émissions actuelles serait beaucoup plus nuisible à nos économies et à nos systèmes de retraite qu’une réduction de la croissance démographique. »

 

En quoi Michel Bourban et Oxfam se trompent-ils ?

Au-delà du fait que l'émission de GES par un pays riche soit le plus souvent liée à sa consommation énergétique, proportionnelle à son niveau d'industrialisation, l'auteur tient-il compte de la part de cette pollution correspondant à ce qu'il produit pour satisfaire les besoins de pays pauvres, dont les populations seraient sans cela encore plus démunies qu'elles le sont ? La compassion de doux rêveurs ayant rarement été jusqu'à aider ces pays pauvres à se doter des industries qui leur manquent, ils seraient avisés de considérer l'assistance considérable qui leur est couramment accordée, sous de multiples formes, précisément grâce aux richesses produites par les pays riches.

S'agissant de réduire la population mondiale en commençant par celle des pays les plus riches, ces mêmes rêveurs devraient réfléchir au fait que c'est la vitalité de ces pays, fondée sur le niveau de leur richesse en moyens humains et matériels, qui permet à leurs industries de produire pour satisfaire – de manière toujours insatisfaisante en raison d'une augmentation incessante de la population – les besoins de l'immense majorité des habitants de la planète. Ce serait donc scier la branche sur laquelle l'humanité est assise que de commencer par réduire ses moyens.

https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2016/04/des-vrais-dangers-d-denatalite.html

 

Et pourquoi se trompent-ils ?

- Parce que l'aspiration de tout individu est légitimement d'accéder aux conditions de vie de plus favorisé que lui, le remplacement des riches étant ainsi garanti en toutes circonstances.

- Parce qu'ils sont plus soucieux d'une archaïque lutte des classes que d'environnement, soumis à une pensée dominante aussi sommaire que le marxisme dont ils s'inspirent. Oxfam en donne souvent la preuve, notamment à propos du fameux “1% des plus riches” par rapport au reste de la population, dans les pires amalgames entre revenu et patrimoine comme en ce qui concerne la nature de la richesse de chacun, en oubliant son rôle moteur et vital, pour tous.

- Parce qu'ils se trompent de combat. Ce ne sont pas à des inégalités sociales – qui ne sont qu'une résultante – qu'il faut s'attaquer, mais au binôme démographie-économie, dont la croissance démesurée éloigne toujours plus le sommet de la pyramide sociale de sa base, aux frais de l'environnement.

https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2018/05/un-autre-marx.html

https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2018/03/quand-les-economistes-se-font-diafoirus.html

 

Le rapport Meadows et ses prolongements auxquels travaillent sans relâche une équipe tout autant crédible que Oxfam ou Michel Bourban, indiquent que l'humanité – toutes populations et conditions sociales confondues – a consommé à mi-parcours de l'année 2019, ce que la nature lui offrait pour l'année entière. Il s'agit donc, si l'objectif est bien le rééquilibrage de la population humaine par rapport à ses ressources, de raisonner mondialement, en moyenne par être humain, et d'agir d'urgence par dénatalité généralisée pour réduire notre population au moins de moitié. La décroissance qui découlera inévitablement d'une telle dépopulation se chargera de répartir l'effort de frugalité – demeurant indispensable – sur les différentes catégories sociales, sachant que bien évidemment ceux qui consomment le moins seront les moins concernés.

https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2018/10/empreinte-ecologique-et-rechauffement.html

https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2016/03/pyramide-sociale-et-empreinte-ecologique.html

 

La seule question qui se pose n'est-elle pas de savoir s'il vaut mieux le progrès et un bien-être inégal pour 3 ou 4 milliards d’humains, dans le respect de leur environnement, ou la stagnation dans une indigence égalitariste et le saccage de la planète, par bientôt plus de 11 milliards de super-prédateurs se répartissant les rôles ?

Plus brièvement, préférons-nous être 11 milliards à survivre jusqu'à sombrer à bref terme dans les souffrances d'un chaos généralisé, ou 3 ou 4 milliards à continuer de vivre selon notre condition ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.91/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Cet article déplaira, mais je le plussoie.


    • Claudec Claudec 21 août 14:59

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Merci, mais dommage que vous n’indiquiez pas vos raisons ; vous habituellement si prolixe.


    • Clocel Clocel 21 août 11:13

      Et si on allait se reproduire en Afrique, pour changer... On affecterait la courbe dans quel sens !? smiley

      Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu pour mériter ça ?


      • troletbuse troletbuse 21 août 11:22

        Dans les pays développés il y a constamment des incitations par la publicité, par les mensonges de nos politicards comme écologie, réchauffement, etc.. , des incitations à consommer des produits complétement inutiles qui serviront une fois avant d’être abandonnés et de favoriser la pollution sur laquelle on met des taxes. La boucle est bouclée.

        Surproduction dans les pays à bas coût de main d’œuvre pour l’enrichissement honteux de quelques-uns.

        Sur consommation des médicaments inutiles et même traitements inutiles sur de fausses maladies.

        Après ces requins, le déluge.


        • jocelyne 21 août 11:30

          Toujours le même problème, trop de gens ok (peut être) mais ne pas apporter de solution à la question « comment baisser de 7 à 4 ? » c’est juste créer une polémique aporique ( et ne me renvoyez pas à votre site qui ne propose pas non plus de solutions.


          • Claudec Claudec 21 août 14:57

            @jocelyne

            Vous ne lisez probablement que ce qui vous convient. Raison pour laquelle, si vous avez réellement et sérieusement visité mon blog (ou plus simplement lu quelques uns des articles qu’il m’est arrivé de publier ici-même), vous n’y avez pas trouvé mention de la solution préconisée, qui est la dénatalité, appuyée sur une intensification de l’éducation et en particulier du planning familial.

            Bien accueillie par des femmes toujours plus nombreuses à vouloir être maîtresses de leur corps, certaines ONG s’y appiquent depuis longtemps, contre des coutumes et l’avis de pouvoirs religieux et politiques plus soucieux du nombre de ceux qui les font vivre que de leur bien-être et de l’avenir de la planète.

            https://pyramidologiesociale.blogspot.com/


          • Le Gaïagénaire 21 août 16:49

            @jocelyne 21 août 11:30

            Voir en guise de solution, mon commentaire en réponse à celui de POPOV.

            Je sais, je sais : fasciste.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 août 11:33

            L’ennui, c’est que le CO2 n’est pas un poison, c’est l’origine de la vie végétale et animale sur terre. Par contre, les vrais polluants sont innombrables, ils polluent l’eau, les sols et l’air.

            Quant à œuvrer pour l’environnement, en dehors des comportements individuels, je voudrais bien que l’auteur explique comment un pays comme la France qui a perdu sa souveraineté, peut agir dans une Europe dédiée à la finance, aux lobbies et aux multinationales, qui se fichent bien de l’environnement ?


            • baldis30 21 août 12:54

              @Fifi Brind_acier
              bonjour,
              Vous n’aurez pas d’explications, comme d’habitude ! Tout au plus des arabesques latérales pour échapper aux incompétences politiciennes ... !


            • Claudec Claudec 21 août 15:21

              @Fifi Brind_acier

              Avec bientôt moins 0,5% de la population mondiale, la France pèse dorénavant bien peu sur l’échiquier démographique planétaire.

              Son influence et son aide pourraient par contre être déterminantes auprès des populations de nombreux pays directement concernés, spécialement en Afrique.

              Mais encore faudrait-il qu’une majorité de ses citoyens et de ses dirigeants soient conscients d’une situation légitime entre toutes, dont elle assume avec peine les effets, outre son addiction au dogme du “Croissez et multipliez !”, pouvant laïquement s’expliquer par la problématique du futur des retraites. 


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 août 17:59

              @Claudec
              Cette aide existe déjà, mais comme la politique étrangère est du domaine réservé du Président de la république, je ne sais pas trop ce qui se fait réellement sur le terrain. Il faudrait cesser de participer aux guerres de l’ OTAN en Afrique, le seul moyen pour cela est de sortir de l’ UE & de l’ OTAN qui sont intimement liés.

              Faciliter la fin du Franc CFA, et signer des accords de coopération avec les pays qui le souhaitent, en particulier les pays francophones d’Afrique. Pour l’instant, il existe toujours « la Françafrique », le pillage des ressources, (de plus en plus souvent par la Chine et les USA), ainsi que l’immigration au bénéfice du patronat européen qui a réinventé l’esclavage.


            • Spartacus Spartacus 21 août 12:14

              Le climat, la démographie, le problème c’est pas eux, c’est la peur des changements et l’exagération fanatique des peurs par l’utilisation des données tronquées en fonction de leurs intérêts militants..

              -Le climat changerait.....

              Déjà est ce simplement une période comme il y en a eu auparavant ?

              50 années après Jesus crist, les écrits indiquent des fournaises et fortes chaleurs, au 11eme siècle, c’est la période du réchauffement médiéval.

              En fait un réchauffement est un bienfait pour l’humanité...

              Encore plus ridicule vu de France, pleurer pour qu’une moyenne de 13° toute l’année passe à 15°. C’est irrationnel.

              -La démographie serait mauvaise ?

              Factuellement et c’est incontestable, plus il y a d’humains, plus les humains créent innovent et plus le développement s’améliore.

              L’humanité est sortie de la misère en ayant augmenté son nombre, pas en la diminuant. La démographie n’est pas un frein au progrès mais au contraire un avantage.

              Les 1¨% les plus riches ?

              Typique du militantisme raciste anti-riche. Dans une stat, la base de calcul doit être fixe pas dynamique. Les 1% d’hier( base de départ) ne sont pas les 1% d’aujourd’hui (base d’arrivée). C’est con, mais ça fait plaisir à ceux qui aiment y croire. Il faut que Besos ou Gates ou Arnault, expliquent qu’ils y a 30 ans ils n’étaient pas dans les 1% et que ceux qui en sont partis se montrent.

              Les ressources diminueraient ?

              Hélas personne ne connait les ressources sur terres, et plus on en a besoin plus on en trouve, car le besoin cree la motivation a en chercher ou trouver des alternatives...

              On vous avait dit qu’il n’y aurait plus de pétole....On en a jamais autant trouvé que ces dernières années. Et on exploite même le schiste.


              • Claudec Claudec 21 août 16:02

                @Spartacus

                Que répondre :
                1° À un cornucopianisme qui nie que toutes ressources ne peuvent que s’épuiser quand le nombre de leurs consommateurs augmente exponentiellement dans un système clos. Combien d’entre les futurs 10 milliards d’individus que comptera alors l’humanité – si elle va jusque là –, ont la perspective d’aller polluer Mars après la Terre ?
                2° À un climato-scepticisme qui ignore : la fonte des glaciers, de la banquise, du pergélisol, ... ; La désertification ; la multiplication des problèmes sanitaires ; la multiplication des murs, palissades et autres barbelés dressés par des hommes pour se protéger de leurs semblables ; un nombre de pauvres profonds en progression constante et qui atteint de nos jours 6 à 8 fois ce qu’étaient la population totale de la Terre – toutes conditions confondues – au début de ce qu’il est convenu de considérer comme le début de notre civilisation ; etc. Autant de sujets dont la chronique ancienne ne fait nullement état ni ne témoigne (à part le romantique Noë et son arche il est vrai). 
                3° À un optimisme sufisamment aveugle pour n’accorder qu’un regard distrait à l’accroissement des désordres et violences en tous genres (politiques, ethniques, religieux, climatiques, alimentaires, etc.) qui sont devenus notre spectacle permanent et qui s’aggravent chaque jour en dépit d’un progrès matériel indéniable.
                 ???

              • Claudec Claudec 21 août 18:49

                @Spartacus

                Je ne pense pas que l’épuisement des ressources de notre planète (ou venant d’ailleurs) soit le plus à craindre pour l’humanité, à part celles en eau potable. À titre d’exemple, le remplaçant potentiel des hydrocarbures que constituent les hydrates de méthane, dont les gisements sont considérables, est d’ores et déjà prospecté, sans compter des inovations comme l’hydrogène, l’énergie osmotique, etc.

                À défaut d’une catastrophe extérieure, parmi toutes celles qui nous menacent en permanence (comme ce “Dieu du chaos” qui devrait nous survoler sous peu), le sont probablement davantage la pollution de l’air, l’accumulation de déchets toxiques (cf. matières plastiques) et surtout l’ingouvernabilité d’une population surnuméraire, sombrant dans le crétinisme, dont la manifestation ultime pourrait bien être précisément sont incapacité de changer ses habitudes et de se réguler en nombre, avec la complicité de pouvoirs dont elle constitue la clientèle.


              • Spartacus Spartacus 22 août 09:49

                @Claudec
                1-Dans un système clos rien n’est perdu tout se transforme. Il n’y a pas d’épuisement, mais transformation.
                Le pétrole n’est que du plancton transformé.  smiley

                2-Les glaciers qui fondent en été et gèlent en hiver ça a toujours existé et des périodes de réchauffement il y en a toujours eu. Il n’y a pas désertification, mais au contraire verdissement de la planète. Quand allez vous admettre les chiffres incontestables ? Il y a moins de pauvre sur terre et de gens qui meurent de faim.

                3-Le Malthusianisme c’est toujours trompé.


              • Claudec Claudec 22 août 14:11

                @Spartacus


                Bien le bonjour.

                1-« Dans un système clos rien n’est perdu tout se transforme. Il n’y a pas d’épuisement, mais transformation.  »
                — Toute transformation a un coût (ou se fait avec déperdition – pertes en ligne pour l’énergie), d’où inéluctable appauvrissement de quelques ressources que ce soit, jusqu’à épuisement, sans compter que le résultat de la transformation qui nous intéresse plus largement ici étant hautement aléatoire, tant qualitativement que quantitativement, il n’offre aucune garantie de réemploi de ses résultats. C’est tout le problème du recyclage de nos déchets et de ses limites


                « Le pétrole n’est que du plancton transformé. smiley »

                — Je ne crois pas qu’il s’agisse de plancton, mais peu importe, nous ne sommes pas à une approximation près.


                2— « Les glaciers qui fondent en été et gèlent en hiver ça a toujours existé et des périodes de réchauffement il y en a toujours eu. Il n’y a pas désertification, mais au contraire verdissement de la planète. »

                — Sauf que de nos jours les glaciers fondus et la banquise diluée dans une eau dont la température s’élève, nécessiteront pour se reconstituer, des délais sans rapport avec la durée de vie de la plupart des espèces animales dont nous sommes.

                — 10 millions  : nombre moyen d’hectares gagnés chaque année dans le monde par la désertification, selon l’ONU.

                Et que vaut le verdissement de la planète s’il se produit sur des immensités de latérite ou des reliefs et zones diversement impropres à la culture, telle que requise par une population grandissant sans cesse  ?

                « Il y a moins de pauvre sur terre et de gens qui meurent de faim. »

                Archi faux ! Les experts se disputent actuellement sur une fourchette de 800 millions à 2 milliards de pauvres profonds, dont témoignent les innombrables bidonvilles, camps de réfugiés climatiques, politiques, ethniques, religieux, etc. mais aussi climatiques, dont le nombre ne cesse de croître partout dans le monde (sauf bien entendu là ils sont transformés en espaces de “rétention”et de tri avant renvoi là d’où ils viennent). Chiffres à comparer aux 250 millions d’habitants – toutes conditions confondues – ayant peuplés la Terre au début de notre ère ; quels que soient les bénéfices du progrès scientifique et technique et la proportion de ceux qui échappent aujourd’hui à la pauvreté.


                3- « Le Malthusianisme c’est (sic) toujours trompé »

                - Sauf là où des populations entières connaissent régulièrement la famine, outre ceux qui sont nourris dans les conditions ci-dessus, ainsi que la multiplication de nos bonnes vieilles soupes populaires (cf. secours catho et autres, tels que resto du cœur par exemple.)


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 août 13:17

                Une nouvelle étude en Chine révèle que le climat a changé de multiples fois, et son auteur est plus préoccupé par un refroidissement que par un réchauffement.

                L’effet de serre est principalement constitué de vapeur d’eau.

                S’il n’y avait pas d’effet de serre, il ferait 18°.

                A cette température, il n’y aurait plus rien à manger.


                • baldis30 21 août 18:39

                  @Fifi Brind_acier
                  bonsoir,
                  J’ignorai que la Chine s’intéressât au climat et à son évolution ... Avec les archives qu’elle possède et sait exploiter les prochaines études pourraient bien dépasser en textes écrits ce que le Roy Ladurie à fait pour les mille dernières années ( un peu plus en fait ) .


                • baldis30 23 août 14:45

                  @baldis30
                  vu les moinseurs nombreux n’admettant pas l’Histoire du climat (°) je comprends encore mieux leur soutien tant à l’attitude de Ribbentrop qui envoyait les traités aux ordures qu’à l’attitude de goebbels qui reconstruisait l’histoire bien avant 1984 ....
                  Les archives c’est dangereux ... il y a même dans un pays voisin un service abrégé sous la forme GDF qui, lors d’un départ d’enquête va droit aux archives ... et le résultat est éloquent ..... Par contre la mafia elle essaye de les détruire par tous les moyens : quel que soit le sujet les archives révèlent aussi bien les vérités que les fraudes ......

                  (°) lorsque les connards qui excitent toutes les rébellions du centre de l’Afrique auront terminé et qu’une exploitation de tout ce qui est « paléo » sera scientifiquement possible il y aura des surprises .... de grande taille .... De l’Égypte au Tchad en passant par le Tibesti et l’Ennedi )


                • popov 21 août 14:02

                  Faire moins d’enfants dans les pays développés ? Le taux de fécondité est déjà insuffisant pour maintenir la population à son niveau.

                  Et observe-t-on une décroissance démographique ? Non, au contraire on assiste à une croissance due à une immigration de masse.

                  Quel pourrait bien être l’avantage pour le futur de l’humanité de remplacer une population au QI moyen de 100 par une autre au QI moyen de 84 ?


                  • Le Gaïagénaire 21 août 16:18

                    @popov 21 août 14:02

                    « Quel pourrait bien être l’avantage pour le futur de l’humanité de remplacer une population au QI moyen de 100 par une autre au QI moyen de 84 ?  »

                    Le même avantage que celui consistant à encourager la reproduction des femmes dont les QI sont inférieurs à la médiane de 100 dans la population actuelle.

                    Je sais, je sais : misogyne,malthusien,eugéniste,

                    et nazi donc antisémite.


                  • Le Gaïagénaire 21 août 16:43

                    @Le Gaïagénaire 21 août 16:18

                    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/aphorismes-citations-et-autre-217095#forum5537993

                    La reproduction est un problème, pas par le nombre mais par la qualité. 

                    Ma solution : pas de reproduction sans un QI, un QE, un QP et un QF de 110 pour toutes les femmes en age de procréer.


                  • baldis30 21 août 18:41

                    @popov
                    bonsoir
                    « QI moyen de 84  »
                     84 ? trop orwellien .... ! visez plus bas  !


                  • popov 22 août 01:03

                    @baldis30

                    Bonjour

                    J’ai pris celui du Maroc (84) pour pas trop « stigmatiser ».
                    Algérie : 83
                    Tunisie : 83
                    Libye : 83
                    Égypte : 81
                    Qatar : 78
                    Mali : 74
                    Soudan : 71
                    Niger : 69
                    Somalie : 68
                    Tchad : 68
                    Cameroun : 64
                    Gabon : 64
                    Guinée équatoriale : 59


                  • Albert123 21 août 14:50

                    En tant qu’Homme blanc occidental et hétérosexuel je ne ressens aucune culpabilité dans l’état actuel du monde n’en déplaise à la femelliste Duflot et son cul plein de cellulite (on s’engraisse vite avec l’argent des contribuable) et toute la gauchiasserie contemporaine mue par son complexe de supériorité morale qui l’amène systématiquement à désigner des coupables de la manière la plus arbitraire qui soit pour justifier chaque génocide dont elle est à l’origine.


                    • Albert123 21 août 15:09

                      @Albert123

                      J’invite par contre toute les « Duflot » de l’univers à montrer l’exemple en s’appliquant à elle même ce qu’elles prodiguent aux autres et donc à se coller elles même une balle dans ce qui leur sert (mal) de cerveau


                    • Loatse Loatse 21 août 16:08

                      Bonjour 

                      Vous soulevez là un problème épineux, sensible car il touche à la culture... certaines populations considèrent qu’une famille nombreuse est une richesse (je ne parle pas du point de vue financier), 

                      Pour une femme dans ces cultures ci, avoir au moins 3 enfants (le mieux c’est 4 avec surtout un garçon indispensable le garçon ! c’est la garantie d’être entourée de nombreux petits enfants plus tard (de quoi remplir les grandes banquettes ;), de joyeuses réunions de familles, bref de perpétuer un mode de vie qui était celui de nos ainés avant l’ère industrielle... A l’époque du tas de fumier dans les fermes qui finissait dans le potager et donc ou ne se posait pas la question de la gestion des déchets.. (qui étaient d’ailleurs fort rares dans les campagnes des années 60, ou le plastique était chose rare)

                      et je rajouterai, à propos de la natalité, puisque nous j’ai abordé le sujet avec de jeunes femmes : l’assurance que l’on s’occupera des parents dans leurs vieux jours.... (il arrive souvent d’ailleurs que le cadet d’une fratrie ne se marie pas pour rester auprès de sa mère veuve ou délaissée par son mari)

                       l’influence religieuse est aussi partie prenante, mais cela touche aussi bien marie chantal, catho tradi que les autres tradis monotheistes pour qui l’enfant à naitre est synonyme de bénédiction... et donc qui se refusent à toute forme de contraception hormis l’abstinence... et encore faut il que le couple soit en accord, car se refuser à son conjoint peut constituer une faute grave...

                      Alors comment dire... le modèle de l’enfant unique c’est pas gagné !

                      La seule solution qui peut paraître de prime abord cruelle (ou non humaniste), c’est de laisser ceux qui en toute connaissance de cause veulent continuer dans cette voie non régulée à assumer les conséquences de leurs actes....

                      Seulement voilà, le sentiment de compassion pour ces innocents mis au monde dans un environnement hostile ou qui ne peut satisfaire à leurs besoins primaires, l’emporte... C’est humain.

                      Enfin, maintenant que le progrès se retourne contre nous avec l’ingestion partout sur la planète de micro particules de plastique bourrées de perturbateurs endocriniens, qu’on retrouve dans l’eau, la nourriture, il me semble que la tendance ne pourra que s’inverser....

                      C’est juste une question de temps avant qu’on ne devienne à notre tour une espèce sinon en voie de disparition mais en voie de raréfaction...

                      Ce qui impliquera de créer des structure familiale de substitution (enfants, fratrie)


                      • Claudec Claudec 21 août 22:18

                        @ Loatse

                        Bonsoir

                        Jean Bodin pensait-il aux familles nombreuses quand il a proclamé « Il n’est de richesse que d’homme », renchérissant sur le “Croissez et multipliez” des uns, avant que d’autres fassent du ventre de leurs femme un instrument de la conquête du monde ?

                        Mais les esprits évoluent tant bien que mal, le progrès social améliore partout les conditions de vie des plus démunis, en dépit de tous les intégrismes, de la résistance des pouvoirs

                        et de la réticence de l’être humain à changer ses habitudes.

                        Un recul démographique est d’ores et déjà enclanché en divers endroits de la planète, et ne pourra que s’accentuer du fait de la dégradation des conditions d’existence de l’espèce, due à la pollution par ses déchets et à son ingouvernabilité croissante (le tout sous incitation climatique).

                        Le progrès scientifique et technique ne promet-il pas d’y contribuer, avec les nouvelles technologies.

                        Reste à savoir si nous serons assez réactifs pour procéder à temps à ce grand chambardement. 


                      • Loatse Loatse 21 août 16:25

                        (suite)

                        Bref, je crois bien que La solution est contenue dans le problème.... (celui de la pollution environnementale)

                        Ce qui ne nous empêchent pas de travailler d’ores et déjà à construire et penser un monde plus sain, respirable, et harmonieux (dans lequel l’humain sera plus proche de la nature)...

                        C’est à la portée de tous ; planter un arbre, préserver un éco système, recycler nos déchets, ne plus consommer bêtement....


                        • Claudec Claudec 22 août 04:17

                          @Loatse

                          Je crains que par une candeur excessive votre arbre cache la forêt d’un obscurantisme allant au-delà du religieux.

                          La pollution dont se meurt l’humanité ne relève-t-elle pas d’un obscurantisme pire que celui qu’elle doit à son angoisse existentielle ou à la satisfaction des besoins matériels d’une population démesurée  ?

                          Il suffit de lire dans ce fil de discussion les réactions des Mengele des réseaux sociaux pour s’interroger.


                        • gardiole 21 août 18:05

                          Avoir au moins un garçon présente un avantage supplémentaire : la possibilité de l’envoyer travailler dans un pays riche pour qu’il envoie de l’argent à la famille restée au pays. C’est un investissement (il faut payer les passeurs), mais il est rentable.


                          • foufouille foufouille 21 août 18:37

                            @gardiole

                            avec 30 à 60 smic en cash c’est des pauvres ..........


                          • troletbuse troletbuse 22 août 09:48

                            Voici un bel exemple de recyclage du plastique européen dont Micronomo ne va pas parler :

                            https://www.youtube.com/watch?v=97D4jq3tbdg

                            A diffuser massivement à vos contacts. Et on nous dit de trier nos déchets !!!!


                            • Albert123 22 août 14:11

                              @troletbuse

                              Hugo Clément et toutes la clique des têtes à claque bien faux cul de Barthès non merci, c’est aussi faux et laid qu’un Plenel, 

                              ne parlons pas du « bilan carbone » de ce donneur de leçons qui va en malaisie pour filmer une brique de lait et un paquet de chips, 

                              c’est du même niveau que sainte Greta et sa ballade « écologique » en bateau qui nécessite 6 vols d’avion long courrier en parallèle.

                              la réalité c’est que la filière du recyclage en France bien que loin d’être parfaite n’est pas la plus déplorable qui soit, mais qu’on trouvera toujours une journalope comme ce misérable et immonde Hugo Clément pour faire d’un cas particulier une généralité qui indignera les bobos couillons.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès