• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A propos de l’investiture de Marie Sara, on reparle de la (...)

A propos de l’investiture de Marie Sara, on reparle de la corrida...

L’annonce de l’investiture pour les législatives de la célèbre torera Marie Sara a ranimé un débat qui fait rage dans la société française depuis de nombreuses années : faut-il faire évoluer la corrida ?
 
Le mois de juin se profile et la grande féria de Nîmes est annoncée : de nombreux aficionados affluent pour assister à cette "fête".
 
Pour ma part, je ne suis pas une adepte des corridas : pour en avoir vu quelques images, j'avoue que je trouve ce spectacle barbare et inhumain...
La bête terrassée, le sang qui coule, la poussière qui souille l'animal, la souffrance du taureau... tout cela est indigne.
 
En écoutant les paroles de la chanson de Francis Cabrel qui personnifie un taureau, au moment où il va entrer dans l'arène, je me dis que cette pratique appartient à un autre temps, et qu'il faut faire évoluer la corrida.
La corrida ne ressemble-t-elle pas à une véritable torture ? L'animal est acculé, blessé, harponné, avant même d'être occis par le torero.
 
Bien sûr, certains vantent la qualité esthétique du combat : le torero danse autour de l'animal, le spectacle est coloré, accompagné de musique.
 
Mais on ne peut pas occulter toute la cruauté de la tauromachie : l'animal est d'abord affaibli, meurtri, blessé par le picador, les banderilles...
L'animal est réduit à néant, avant même d'être tué.
 
La corrida est ancienne, elle remonte aux jeux romains de l'antiquité où les gladiateurs étaient opposés soit à d'autres gladiateurs, soit à des animaux sauvages.
C'est là un reste d'un passé peu glorieux où des spectacles étaient organisés pour satisfaire les plus bas instincts de la foule.
 
Non, le taureau n'est pas "célébré" grâce à la corrida : il est martyrisé, anéanti au cours du combat.
Non, le taureau n'est pas magnifié par ce "spectacle" : sanguinolent, affaibli, il est privé de toute sa fougue.
 
On ne peut nier que l'animal souffre intensément au cours de ce combat.
On ne peut nier que des tortures violentes lui sont infligées.
 
Bien sûr, certains vivent de cette industrie de la tauromachie : des éleveurs, des commerçants.
 
Il faut donc faire évoluer la corrida : supprimer toutes les tortures imposées à l'animal, supprimer la mise à mort et ne garder que la lutte chorégraphique entre l'homme et le taureau.
 
 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/05/a-propos-de-l-investiture-de-marie-sara-on-reparle-de-la-corrida.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • Bernie 2 Bernie 2 24 mai 17:53

    Une niaiserie toutes les deux heures, on ne vous arrête plus.

    On a même pas pu commencer à rigoler de vos marmottes familières que vous nous pondez un, euh, truc ( difficile de trouver un mot pour qualifier l’indigence ) écrit sur un coin de table.

    Oui, la corrida c’est méchant, bout vilains !

    Et merci de ne pas mêler Cabrel qui a un autre niveau à votre rédaction d’adolescente.


    • Alren Alren 24 mai 18:18

      @Bernie 2

      La corrida c’est pour la beaufitude, celle qui dans les matchs de boxe d’autrefois criait : « Du sang, du sang ! »

      La corrida est, comme le catch, un « combat » truqué : sans les coups de lance des picadors et les banderilles, le taureau pourrait mouvoir le cou plus facilement et le torero serait encorné les trois-quarts du temps.


    • Bernie 2 Bernie 2 24 mai 18:45

      @Alren

      Je veux bien vous croire, vu que je n’ai jamais vu de corrida, ni personne que je connait. D’ailleurs, tout le monde s’en fout.

      Faut dire qu’en Seine et Marne, niveau corridas, on est relativement peinard. Alors le débat qui fait rage en France, comme nous le dit rosemar me fait sourire.
      J’ajouterais, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier alu... Et comme ça je fais le lien.


    • rosemar rosemar 24 mai 20:03

      @Bernie 2

      Il suffit de voir quelques photos pour percevoir toute l’horreur de la corrida.

    • Tribidule Tribidule 24 mai 20:39

      @rosemar
      Siou plait Mam Rosemar ...
      Pourriez vous aller dire la même chose chez mam Alinea la grande éleveuse procorrida de gauche.


    • Bernie 2 Bernie 2 24 mai 22:10

      @rosemar

      Même si je n’ai jamais assisté à une corrida, je sais à peu près ce qu’il s’y passe. Merci pour votre suggestion photographique, mais le discours que je tiens est plutôt jemenfoutisme. C’est une tradition vaguement ancrée dans le sud de la province France..

      Doit on faire sécession de ces arriérés à la culture ancestrale ? Mince, vous nous vantez tant que tant nos valeurs d’antan, mais on doit enlever celle là par exemple. Donnez nous une feuille de route de ce qui est bien à penser, ça aidera.

      De toutes façons, à plus de deux, les êtres humains (hommes comme femmes) deviennent une bande de cons, alors pourquoi pas OLÉ ?
       


    • François Vesin François Vesin 24 mai 22:33

      @Bernie 2
      En voilà un bon gros couillu qu’il est beau !!!


      Et je te méprise par ici,
      et je te ridiculise par là,
      et tout ça pour une micro-érection à la vue d’ une tarlouze en habit d’or
      terminer à l’épée ce que d’autres ont préparé à coup de sac de sable
      sur la tête (on en est aux médicaments me dit-on) puis de picadors et
      de banderilleros...une clique de fumiers à 10 contre 1 !!!

      En Camargue, on affronte le taureau d’égal à égal pour lui raseter la
      cocarde qu’on a préalablement accroché entre ses cornes...c’est autrement
      plus loyal et digne ....mais ces mots n’ont aucun sens chez les voyeurs !

    • rosemar rosemar 24 mai 22:40

      @Alren

      Mais Bernie est lui-même un beauf.

    • Fergus Fergus 25 mai 09:38


      Bonjour, rosemar

      Entièrement d’accord avec vous sur la corrida. Je vous invite à cet égard à lire l’article que j’ai consacré au sujet en avril 2014 : Corrida : stop à la barbarie !

      Bernie évoque une « tradition ». Mais comme je le montre dans cet article, nombre de pratiques barbares ont relevé d’une prétendue tradition qui n’est en réalité qu’un alibi destiné à justifier des violences extrêmes  exercées à l’encontre des animaux à des fins de jouissance 

      Dans une société civilisée, ce type de pratique doit être éradiqué. Ce qui ne veut pas dire suppression de l’art tauromachique, mais limitation à des pratiques n’infligeant ni blessures ni mise à mort aux animaux engagés dans les arènes.



    • mmbbb 25 mai 11:57

      @Alren le beauf Picasso assistait a des corrida  !


    • mmbbb 25 mai 12:03

      @Fergus dans une societe civilise, nous devrions nous attacher a abattre les animaux correctement ( a occidental comme chez mon boucher qui affiche le lieu de l’abattoir ) et de refuser l abattage rituel hallal Mais c’est un autre probleme .


    • Albert123 25 mai 12:34

      @rosemar


      Il suffit surtout à certains de voir quelques photos de corrida pour éviter de percevoir la véritable horreur du monde.

      bref typique des justiciers du dimanche qui pullulent sur internet et qui s’offrent ainsi une vertu à peu de frais.

      le lobby des toreros lâché par une retraitée du milieux prêt à faire une carrière politique en instrumentalisant un folklore devenu désormais insupportable pour des trous du cul noyés l’ultra hygiénisme gnan gnan , moi ça ne m’impressionne pas.

      bref un combat vide de sens typique de ceux qui font vibrer les petits bourgeois blancs, de ces combats qui évitent d’aborder les sujets de réel importance évidement.

      pour faire court : la France Macron qui s’ignore .


    • rosemar rosemar 25 mai 12:53

      @Albert123

      On peut toujours opposer des horreurs à d’autres horreurs. C’est facile. Mais la corrida est un vestige des anciens jeux du cirque : la mort et la torture sont érigées en spectacle.


    • Dom66 Dom66 25 mai 13:08

      @Bernie 2

      "D’ailleurs, tout le monde s’en fout."

      Non mon cher monsieurs...vous oui ! alors svp pas de commentaire, merci

      La corrida est une saloperie et le clown en costume à paillettes ne ferait pas le rigolo de gigolo plus de 30 secondes devant un taureau en pleine forme
      Corrida basta


    • Pierre 25 mai 16:09

      @François Vesin
      Tarlouze ? Va dans l’arène, mon pote, et on en reparle !


    • cassiusdemontpeul 19 juin 09:05

      @Bernie 2
      « C’est une tradition vaguement ancrée dans le sud de la province France. ».

      Il faut vraiment être débilement imbu de la supériorité de sa personne ( ça s’arrête à quelle latitude cette morgue débile pour tout ce qui touche le Sud ? ) , de sa culture pour occulter celle des autres : Il y a une vraie passion pour le taureau : dans tout le languedoc et en vallée du Rhône sud , la passion est exceptionnelle : chaque petit village a ses arènes en bois où les jeunes défient le taureau en sautant dans la piste : c’est un défi personnel , physique , intellectuel !

    • cassiusdemontpeul 22 juin 21:11

      @cassiusdemontpeul

      Je remet ce texte complémentaire qui m’a été refusé une 1ère fois je ne sais pas pourquoi.( merci au gestionnaire du site de me donner une explication : s’il y a des sujets tabous , il faut le dire ouvertement ! 

      Suite d’extraits du livre « Taches d’encre et de sang « de Simon Casas.

       

      Alors une petite porte s’ouvrit .Un autre toro bondit dans l’aréne avec une vivacité explosive. Il alla frapper directement les planches de la barrière, les fit voler en éclat et s’acharna sur elles , comme s’il avait médité depuis longtemps pareille vengeance.

       Un matador vêtu d’un costume couleur tabac , s’avança jusqu’à l’une des deux lignes blanches qui cernaient la piste .D’un cri sec , nettement perceptible, i l attira l’attention du toro qui, délaissant son œuvre de démolition , fonça sur lui le museau fièrement pointé en avant .Sur son échine, de petits rubans colorés flottaient au vent .

      Le torero le reçu dans les plis d’une d’une cape d’un rose scintillant et au revers jaune .Il bougeait à peine , déviant les charges de la bête alternativement à gauche puis à droite, faisant légèrement glisser ses ballerines noires sur le sable. Il utilisait sa cape comme une porte de soie .

      Sans que l’on eût conscience du temps écoulé , il se trouva au centre de la piste, où d’un geste ample accompagné d’un effet de ceinture, il lâcha la cape d’une main , que l’animal, dans un ultime bond , tenta d’atteindre . Définitivement frustré de ses intentions délétères , il s’arrêta tout net . Comme cloué sur place . Il semblait dépossédé de sa nature sauvage . Le matador lui tourna le dos sans précautions particulières.Serein il éleva le regard vers les gradins, imposant à chaque spectateur l’évidence de sa maîtrise . Il regardait la foule dans les yeux. Je l’ai trouvé sublime . L’homme près de moi reconnut alors son nouveau souverain « Antonio Ordonez est le meilleur « , dit-il sans autre commentaire .

       

      A la fin de la corrida , le maestro fut porté en triomphe jusqu’à son hôtel par une foule déjà acquise à sa nouvelle idole. Je suivis , admiratif, cette marche glorieuse jusqu’à l’Impérator , l’hôtel le plus luxueux de Nîmes . « L’hôtel des riches « disait-on dans la ville . Devant son entrée stationnait de somptueuses limousines . Une Rolls lustré et une imposante Hispano Suza étaient garées en double file , prêtes à démarrer .Des curieux épatés , tournaient autour d’elles sans oser les toucher . Je parvins à me faufiler jusqu’au grand salon trompant le service d’ordre qui en filtrait l’entrée . J’eus le sentiment de franchir clandestinement une frontière . Me faisant discret , je gobais du regard tout ce qu’il y avait à voir . Je découvrais un nouveau monde . D’un seul cpoup , l’attention générale se fixa sur trois hommes et une femme qui sortaient du jardin . L’un était grand avec une barbe blanche . Un autre plus petit était chauve . Le troisième portait de longs cheveux et s’agitait en parlant . Les noms de ces personnages furent colportés de bouche en bouche . Hemingway , Picasso , Cocteau et Ava Gardner . Je n’en connaissais aucun , mais il m’apparût évident qu’il s’agissait de personnalités importantes .

      Luis Miguel Dominguin , qui sortait de l’ascenseur , vint les rejoindre. Tous les quatre l’embrassèrent avec ferveur . Il retint la femme par la taille tout en portant son attention à ce que lui disait l’homme barbu qui , cambré et allongeant le bras , esquissait gauchement le geste d’une passe . Dominguin semblait contrarié , et lui signifia son désaccord par une moue . D’évidence , le matador était peiné par sa corrida ratée . Ce qui m’étonna , c’est que son attitude dans l’arène avait été totalement différente . Face à la foule , il s’était montré cynique , avec ses amis il avait l’air plus humble . Il portait le costume civil avec la même élégance que le costume de lumière . On avait l’impression que son corps continuait à toréer même en dehors des arènes .Aucun détail de son environnement ne semblait lui échapper .

       

      Pendant que Dominguin continuait à bavarder avec ses amis , Antonio Ordonez apparut à son tour à la porte de l’ascenseur. Une grande ovation l’accueillit , et à présent toutes les têtes étaient tournées vers lui . Sans aucun doute il était le triomphateur. Alors écartant de la main ceux qui essayaient de l’approcher , Dominguin se fraya un chemin jusqu’à l’extérieur. Il passa tout près d’Ordonez sans le saluer ni même le regarder . Un homme qui portait un fourreau d’épées en cuir ciselé, son mozo de espadas , lui ouvrit le passage jusqu’à la Rolls dont le moteur tournait déjà . De la portière le torero fit un signe d’adieux avec une princière distance . La voiture démarra et s’arrêta quelques mètres plus loin pour embarquer Ava Gardner , sortie de l’hôtel par une porte latérale .

       

      La nuit tombait . Un nouvel individu s’était glissé en moi .

       

      -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

       

      -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

       Etonnante confidence et révélation de Simon Casas à la fin de son livre « taches d’encre et de sang « :

      De l’autre côté de la barrière j’assiste pour la nième fois à cette scène . Subitement m’apparaît un évidence inattendue : c’est à ma propre enfance que me renvoie ces visions de souffrance .

      Je suis blotti entre les jambes de mon père ….J’ai quatre ans . J’assiste à ma première corrida .Fasciné . Effrayé .Aspiré par mon angoisse. J’ai toujours cru que c’est au triomphe du torero que je devais ma vocation taurine . Erreur : c’est à l’animal que je m’étais associé . A sa désespérance . Parce qu’enfant , moi aussi je souffrais . C’est au toro que je m’étais identifié .A son désarroi ,. A sa solitude . A sa perte .

      Quand adolescent , j’ai voulu être torero , je me suis trompé . C’est vers la douceur que j’avais besoin de me laisser conduire . La violence m’effraie . Je suis démuni d’agressivité physique . La vue du sang m’est insupportable .

      Je ne souhaite aucune cérémonie pour mes funérailles . Que l’on m’épargne dans toute arène le ridicule d’un minute de silence .

      Je suis un toro .

      Que ne puis-je imaginer , comme pour lui , le privilège de l’arrastre , mon corps tiré dans la poussière par des chevaux harnachés et au galop .Sublime sortie de scène .

      Je suis un toro .

      P.-S.




    • Bernie 2 Bernie 2 24 mai 18:59

      Wahou, c’est la valse des commentaires, on se croirait sous un fil à morice. Je serre les fesses ! A croire que la modération a pris fait et cause, et a décidé de faire de rosemar la superstar d’Agoravox. Une sorte de plébiscite à la Macron. smiley


      • rosemar rosemar 24 mai 22:39

        @Bernie 2

        Je n’ai supprimé aucun commentaire : est-ce que des commentaires ont disparu ??

      • Clouz0 Clouz0 24 mai 19:10
        A propos de l’investiture de Marie Sara, on reparle de la corrida...
        Passionnant !
        Sur le même principe, voici une proposition d’articles à traiter pour les prochains jours :

        - À propos de l’investiture de Mélenchon on reparle de la Bouillabaisse... (Plat typique pour touristes à Marseille)
        - À propos de l’attentat de Manchester on reparle d’Oasis... (pas Oasis Citron, Oasis le groupe pop)
        - À propos de la prolongation de l’état d’urgence on reparle de Georges Clouney... (acteur fétiche du feuilleton Urgences)
        - À propos du voyage de Donald Trump on reparle de Walt Disney... (créateur de petits mickeys)
        etc...

        J’ai à votre disposition une liste de 55 articles liés à l’actualité, articles que je peux d’ailleurs vous fournir en kits « prêt à publier » (cela pour vous éviter 3 fastidieuses minutes de recherche sur Wikipedia).

        Exemple d’article pour l’attentat de Manchester :
        A propos de l’attentat de Manchester, on reparle d’Oasis...
        Oasis
        Liverpool a eu les Beatles, Londres les Rolling Stones ; Manchester aura Oasis. Ouvertement inspiré par les Fab 4, le groupe mené par les frères Gallagher -Noel et Liam- devient rapidement le chef de file du mouvement Britpop. Ayant connu ses plus grand succès au milieu des 90’s, Oasis a été miné par les querelles incessantes de ses deux leaders. C’est l’une d’elle, lors de Rock en Seine 2009, qui mènera au départ définitif de Noel Gallagher. On se consolera en se disant que c’était à Paris...

        • Bernie 2 Bernie 2 24 mai 19:21

          @Clouz0

          Bravo rosemar, votre meilleur article depuis bien longtemps.

          Ah bon, c’est pas du rosemar ? C’est super bien imité. Bravo Mr Clouz0


        • rosemar rosemar 24 mai 20:28

          @Clouz


          Rien à dire sur la corrida ? Pas d’avis ?? 

        • Clouz0 Clouz0 25 mai 12:18

          @rosemar

          Bonjour,

          En quoi mon avis sur la corrida (j’en ai un) pourrait-il vous intéresser ?

          Je me moque de votre « Coq à l’Âne » visant à passer d’une actualité électorale à un sujet, Marronnier éculé du journalisme citoyen. Et, pour vous aider dans la rédaction de vos prochains articles « Coq à l’Âne », je vous soumets quelques pistes prometteuses.

          Vous auriez pu m’en remercier. ;-(


        • rosemar rosemar 25 mai 12:43

          @Clouz0

          J’oubliais : les trolls n’ont pas d’avis...

        • Dom66 Dom66 25 mai 13:09

          @Clouz0

          Vraiment comme commentaire chapeau !


        • Tribidule Tribidule 25 mai 13:15

          @Dom66


          Tiens vl’à le pilote de Boeing Bolivarien.

          Y’a de ces CV par ici 

        • Clouz0 Clouz0 25 mai 15:35

          @rosemar
          Que voulez-vous savoir ?

          Pour ou contre ???

          Pensez-vous que la question puisse être celle-là ? Cette tragédie véridique au centre d’une arène ne transcende-t-elle pas nos représentations de la mort, ne transcende-t-elle pas notre effroi devant une puissance physique animale qui nous surpasse, notre idée du courage, notre répulsion face à la mise à mort, etc...
          Croyez-vous qu’ici, en 4 ou 5 lignes, nous puissions régler son compte à la corrida, dans un sens ou dans un autre ?
          Ce que j’en sais c’est ce que j’en ai vu à Séville ou en Camargue. Un spectacle qui me révulse plus qu’il ne me fascine. Mais qui me fascine aussi. Sans doute un peu le même procédé que pour ceux qui prennent du plaisir à regarder un film d’horreur. Je préfère quant à moi assister à une corrida que regarder un film d’horreur. Je préfère ce spectacle, réel, où un animal est tué, après un combat avec des codes, une certaine esthétique et d’où je sors chancelant, à un spectacle fictif (le film d’horreur) où l’esthétique est un décor en carton pate mais où l’on représente « pour de faux » la mort d’hommes, de femmes ou d’enfants avec tout ce qu’il faut de véracité pour faire plus gore. Cela je ne peux littéralement pas l’avaler même si c’est du cinoche. 

          Il y a des années j’ai édité une superbe série de gravures sur Eros & Thanatos : le « Toro » en était le personnage unique, grandiose et majestueux, majestueux même dans son agonie. 
          Politiquement incorrect !


        • Dom66 Dom66 25 mai 16:07

          @Tribidule

          Tu sait ce qui te dit le pilote de Boeing ?

          Pour info... C’est Air France MON sieur pas Bolivarien


        • Dom66 Dom66 25 mai 16:08

          @Dom66
          oups tu sais !!!


        • Tribidule Tribidule 25 mai 16:23

          @Dom66


          Ouais, j’imagine bien ce qu’un pilote de play-station pas foutu d’aligner trois mots de suite peut me dire.

        • Dom66 Dom66 25 mai 18:12

          @Tribidule

          Et bien c’est simple, le jour où vous aurez des étoiles en positif vous pourrez la ramener. Ce qui donne à penser, ce que le monde sur AV pense de vous et de vos commentaires…. smiley

          Super j’ai posé plus de trois mots...c’est beau hein ?


        • Tribidule Tribidule 25 mai 20:07

          @Dom66


           Oui c’est beau, bravo War ace combat, je comprends que tu attaches de l’importance aux zolies nétoiles jaunes.

          Tu crois qu’un vrai pilote , avec le bagage intello que ça suppose,y’y perdrait dans ce genre de truc de cour d’école, poi ?

        • Dom66 Dom66 26 mai 00:01

          @Tribidule

          Mon pauvre, t’as pas eu de chance ça ce lis...allez salut et oublis moi merci


        • francesca2 francesca2 24 mai 20:37

          Totalement d’accord avec vous, rosemar. 


          La corrida n’est pas un « art », la corrida est une honte pour l’humanité.

          • Tribidule Tribidule 25 mai 13:13

            @francesca2


             Benoitement, je pensais que la perte de nos traditions séculaires étaient un tapis rouge déroulé pour le grand remplacement.

            J’a du me gourré queque part

          • Fergus Fergus 25 mai 18:51

            Bonsoir, francesca2

            Sur un tel sujet, nous sommes 100 % d’accord !

            A toutes fins utiles, je vous livre là une partie de l’article que j’ai mis en lien à rosemar au début de ce fil :

            « Des géants comme Victor Hugo et Émile Zola ont, en leur temps, condamné la corrida. Et cela avec d’autant plus de conviction qu’elle leur inspirait un profond dégoût, dicté non seulement par la torture infligée, mais aussi par le dégradant spectacle des vils instincts qu’elle induisait chez les amateurs : « Torturer un taureau pour le plaisir, pour l’amusement, c’est beaucoup plus que torturer un animal, c’est torturer une conscience  », clamait avec force le premier. « La corrida, ni un art, ni une culture ; mais la torture d’une victime désignée  » constatait avec répulsion le second. De nombreuses autres personnalités ont également fait part de leur condamnation sans appel de cette « art  » décadent dont les racines plongent dans les plus sadiques jeux antiques. Parmi elles : Victor Schœlcher, Hans Christian Andersen, Franz Kafka, H.G. Wells, André Malraux, Théodore Monod ou Simone Veil.

            Tous ces grands esprits, dont les qualités intellectuelles ne sont plus à démontrer, seraient-ils aveuglés par une suspecte bien-pensance ? Évidemment pas : guidés par leur profonde connaissance de la nature humaine, ils sont tout simplement arrivés, à des époques différentes, à la conclusion qu’il ne peut y avoir de respect de l’Homme lorsqu’il se livre ainsi, pour satisfaire un plaisir foncièrement sadique et avilissant, à la torture d’un animal. »


          • francesca2 francesca2 25 mai 22:13

            @Tribidule


            Mais c’est que je n’y avais pas pensé !! Merde alors, merci tribidule !!!
            C’est vrai que garder la corrida, « notre » tradition séculaire bien entendu, va assurément nous préserver du grand et du petit remplacement. Je rétire donc tout ce que j’ai dit.

          • francesca2 francesca2 25 mai 22:15

            Merci Fergus.


          • sarcastelle sarcastelle 24 mai 20:44

            La corrida sans mise à mort ? Mais ma pauv’dam’ ça va faire aux aficionados l’effet que la chasse photographique fait aux viandards ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès