• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > A quel moment a-t-on légué le cerveau des « digital natives » à la science (...)

A quel moment a-t-on légué le cerveau des « digital natives » à la science ?

 

« Au pays des boiteux, tout le monde croit marcher droit » disait l’adage, peut-être une image assez simple finalement pour expliquer l’obscénité devenue « normale » de notre monde autoproclamé « moderne », ou « civilisé », termes se voulant en opposition probablement à celui des sociétés dites « barbares » qui lui préexistaient, et qui avant le déferlement de hordes sauvages venues d’Europe centrale sur l’empire romain, devaient être gouvernées par l’ « Homme des Cavernes  », gourdin dans la main droite, chevelure de sa femelle dans la main gauche ou on ne sait quel autre mâle alpha descendu de son arbre, pour remonter encore plus loin dans le temps où les pots de Nutella n'existaient pourtant pas encore…

 

Alors qu'allons nous faire maintenant, des « digital natives* connected », suprématistes modernes "de souche", futurs possesseurs de SUV « surequipés » pour aller à Méribel, de « forfaits tout compris 4G illimités sans conditions », et de samsung Galaxy rose métallisé lecteur Bluetooth pour immortaliser leur faces de boucs, qu'allons nous faire de la génération Z comme Zéro socio ou « ZuckerGerb  », le « selfie-made-man », notre maître à tous, qui a décidé tout seul cette année de changer notre mode de vie, mais en mieux parce qu’il paraitrait qu’il se serait plutôt raté jusqu’à présent, merci, une génération qui plus est fière de l’être, parce que « Ne Pas Pouvoir Faire Autrement » est même devenu une nouvelle mode et que c’est vachement sexy, de « ne rien pouvoir faire », vous trouvez pas ? Et qu’ils en redemandent, -on aura tout vu- et qu’elle risque en plus de durer, et que celui qui ne s’y plie pas, et ben il est craint trop, d’ailleurs le cassos en GSM (« cas social » Nda), c’est quoi son problème, il a été enfermé dans un placard ou quoi quand il était petit ? Nan mais allo on est en 2018 !

Où plutôt, que vont-ils faire de nous ?

 

 

Car aujourd’hui si t’as pas 600 amis sur facebook c’est que t’as vraiment un gros problème, tu peux même plus aller au States sans qu’on te mette un doigt dans le c*l, et si en plus tu connais pas les joies de snapchat, c’est que tu dois être né en 1950… Et encore y’a même des vieux cons qui s’y mettent, c’est pour dire ! Y sont d’ailleurs toujours à la page ceux- là…

 

" Mais si y’avait pas internet et le progrès comment on ferait pour savoir qui y a des esclaves qui travaillent en Asie pour nous fabriquer nos tablettes, nos strings et nos ordinateurs ?"(18 esclaves pour votre serviteur, très beau score, selon le questionnaire de slaveryfootprint.org, certes un peu culpabilisant me direz vous, mais tout de même...)

 

 « Grâce à internet je peux communiquer avec qui je veux où je veux quand je veux, en un clic j'achète n'importe quoi, et « je reste en contact avec les gens qui comptent pour moi », avant on pouvait rien faire, c’était chiant… »

 

 

 

Oui c’est vrai, avant on pouvait rien faire… trop terrible, aujourd’hui tu peux même aller sucer un esquimau** sur la plage devant 50 000 personnes, elle est pas belle la vie, grâce à Périscope  ?

** A ne pas confondre avec les inuits. Dans les années 2010, il est estimé qu'il se vend environ 3 milliards d'esquimaux par an, source wikipédia (autant ne pas mourir idiot...)

 

Et nous ne ferons pas l’inventaire de tous les avantages réunis que nous permettent ces Apple ou Microsoft dont on se doit maintenant de signer les conditions d’utilisation, évidemment sans les avoir lues, pour accepter que nos données personnelles soient utilisées à des fins juridiques ou commerciales « légitimes », et le cas échéant, pour améliorer la « qualité de service », nous disent-ils, comme corriger nos fautes d’orthographes, merci, afin de nous proposer les meilleurs publicités -au hasard- pour les sites de rencontres (présentés gentiment comme « sites de jardinage » sur leur page dédiée). Heureusement seuls leurs « ebots » seraient autorisés à lire nos emails, non pas pour les corriger, mais plutôt pour en analyser leur doux contenu… on est rassurés… Avis aux amateurs de sextos ou de mailMS, ils risquent de recevoir des sacrées bandes-annonces…

Alors attention à bien planquer vos appareils…

 

 

Et t’as voulu une société propre et efficace, tu l’as eue, elle est même devenue hyper-industrielle, « libre », même si légèrement totalitaire sur les bords, il faut pas trop le dire pour ne pas nous faire meugler, et puis avec ta mère qui fait partie des panels VIP de chez la SOFRES, çà te motive pour gérer ta vie, et au passage celle des autres, un peu comme dans un jeu vidéo, tu accumules des « like  », que tout le monde en a rien à foutre, mais que toi çà te fait plaisir de recevoir des poupouces bleus ou des petits cœurs adorables, parce que tu le veau bien, et que t’en as tellement manqué, dans la vraie vie…. Et que si çà te suffit pas tu finiras hater sur Instagram voire même à faire ton allumé sur Agoravox

 

 

 

La vie dans les années 2010, tristement comique, en vidéo

*Enfants du numérique, autrement appelés "digital naives"


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 1er février 10:20

    Un article du British Journal of Education Technology considère ce phénomène comme une forme de « panique morale », une expression d’origine nord-américaine (« moral panic »), sans équivalent en français, qui représente une réaction disproportionnée de certains groupes face à des pratiques culturelles ou personnelles jugées « déviantes » ou dangereuses pour la société.


    • Odin Odin 1er février 14:08

      @diogène

      perversité moutonnière 


    • Elixir Elixir 1er février 18:53

      @diogène

      J’avoue ne pas bien comprendre ton propos, c’est moi qui vais pas bien c’est çà ?

      Si c’est çà venu d’un journal dont je ne connais pas la ligne éditoriale çà ne me fait ni chaud ni froid.

      Néanmoins être en panique morale quand on voit les jeunes générations se faire lobotomiser, çà ne me pose pas de problème.

      Si t’es pas en panique quand t’entend qu’on fait respirer des gaz d’échappements à des singes ou des étudiants volontaires, c’est qu’il doit y avoir un problème...

      Mis à part çà, tout va bien...


    • baldis30 1er février 21:05

      @Elixir
      bonsoir,

      « Si t’es pas en panique quand t’entend qu’on fait respirer des gaz d’échappements à des singes ou des étudiants volontaires, c’est qu’il doit y avoir un problème... »

      On peut le résumer par un corollaire de la loi fondamentale de Murphy :

      « La leçon des leçons de l’Histoire, c’est qu’on ne retient pas les leçons de l’Histoire »

      le mouton noir, l’empêcheur de penser en rond, le grain de sable ; la peau de banane sont interdits ... tout doit rentrer dans le moule .... 

      « L’ennui naquit un jour de l’uniformité » en général la réaction ne se met pas en place sou la forme d’une révolution instantanée mais sous la forme d’une macération liée à des transmissions culturelles parallèles que le pouvoir en place laisse vagabonder les croyant insipides et sans danger .... l’explosion n’est que plus violente ( mai 68, printemps arabe, révolution des œillets, ...) et d’autres


    • L'Astronome L’Astronome 1er février 10:33
       
       « pour expliquer l’ obscénité devenue « normale » de notre monde »
       
      Comprends pas. Tout le monde se fout à poil ?
       

      • Elixir Elixir 1er février 19:03

        @L’Astronome

        le champ de l’obscénité n’est pas réservé au domaine de la sexualité. C’est un terme philosophique plus large.

        Au sens figuré, oui on peut dire que tout le monde se fout à poil à travers les réseaux sociaux, mais d’un manière biaisée, un peu comme la pornographie en libre accès, ersatz sans gout et « poisonneux » des rapports intimes...


      • baldis30 1er février 21:06

        @Elixir
        excellente comparaison !


      • L'Astronome L’Astronome 2 février 14:49

         

        @Elixir
         
        Obscène : il s’agit surtout, à mon avis, d’un sens emprunté à l’anglais, « obscene » dans cette langue signifiant aussi « monstrueux », « scandaleux ».
         
        Cela dit, l’élément chimique de base le plus généralement proposé pour un système biochimique alternatif au carbone, qui conditionne la vie telle que nous la connaissons, est le silicium, puisque le silicium a beaucoup de propriétés chimiques semblables au carbone et est dans le même groupe du tableau périodique, le groupe 14. En particulier, ils sont tous les deux tétravalents (cf. Wikipédia).
         
        Inutile de préciser que le silicium entre dans la composition de nombreux produits informatiques et « high tech ». Et puis, pensez donc à la « Silicone Valley » (Vallée de la Silice, Vallée du Silicium). La sursaturation d’éléments et de produits de nouvelle technique, à base de silicium, est le commencement d’une nouvelle ère, où vont cohabiter deux jumeaux : d’une part la vie « carbonée » (les végétaux, les animaux, l’homme) ; et d’autre part la vie au silicium (les techniques modernes, qui risquent de nous bouffer).
         
        Advienne que pourri, advienne que pourra !
         

      • JC_Lavau JC_Lavau 2 février 14:53

        @L’Astronome. Pfff ! Traduire en anglais « silicium » donne « silicon ».

        Ce qui n’est ni la silice, ni un silicone.


        • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 1er février 18:48

          @Elixir

          J’ai bien aimé votre article.
          Question peut-être indiscrète : quel âge avez-vous ?
          Je miserais sur 35 ans. J’ai bon ?

          • Elixir Elixir 1er février 18:57

            @Michael Gulaputih

            merci, je suis comme les femmes d’un certain âge, je ne dis pas mon âge.
            Mais vous êtes pas très loin de la vérité... :)
            Fine analyse socio-psychologique...


          • Le421 Le421 2 février 10:25

            N’empêche, pour ce qui est du PQ, je préfère quand même la version classique « papier » à celle moderne « digitale » !!  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès