• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Abbas et le droit de parler au nom des Palestiniens

Abbas et le droit de parler au nom des Palestiniens

JPEG

Le président palestinien Mahmoud Abbas a peut-être été désinformé sur l’annonce par les EAU d’établir des relations avec Israël. Sinon, il ne se précipitera pas pour dire que «  ni les EAU ni aucun autre pays n’a le droit de parler au nom des Palestiniens.  » C’est tout à fait ça, mais là où le bât blesse, c’est qu’on vous a menti quand on vous a dit que les EAU parlaient au nom des Palestiniens, qui ne manquent pas de porte-parole.

Tout le monde sait que sur l’échiquier palestinien, il y a une multitude de porte-parole du peuple palestinien, depuis le président Abbas lui-même à une longue liste de petits leaders de factions, de mouvements, d’organisms et de milices, en passant par des centaines de personnalités, de négociateurs en chef, et de représentants.

Les EAU n’ont pas non plus utilisé la question palestinienne comme prétexte pour établir des relations bilatérales avec Israël. Il n’y en a pas besoin. Vous et votre autorité avez des relations officielles avec Israël.

De plus, il y a des précédents politiques arabes, ainsi que des intérêts, des données et des faits stratégiques qui font que traduire le principe que «  la paix est un choix stratégique arabe  » n’est pas une question de polémique.

Abbas et ses compagnons savent que les Arabes boycottent Israël depuis la catastrophe de 1948. Ce boycott n’a rien changé à la question palestinienne. Ils savent très bien aussi que la décision des EAU d’établir des relations avec Israël est une affaire de souveraineté émiratie qui n’a rien à voir avec les droits des Palestiniens.

On ne voit pas comment la décision est «  une atteinte à Al Qods et à ses lieux saints  » et une influence sur la décision nationale palestinienne comme l’a considéré un responsable palestinien. Les EAU n’ont jamais dit qu’Abou Dhabi était le bon endroit pour négocier la question palestinienne. En revanche, ils ont insisté que la paix dépendait des négociations directes et des conditions fixées par les parties palestinienne et israélienne.

Il y a des commentaires et des déclarations de responsables palestiniens qui sont absurdes. Un d’entre eux a dit : «  Assez d’utiliser la Palestine. La Palestine a besoin de ceux qui lui sont utiles, pas de ceux qui ne cessent de l’utiliser. Assez, c’est assez.  » Je lui dis que vous avez raison, mais vous devez vous adresser aux camarades de lutte palestiniens, ainsi qu’à ceux qui prétendent défendre la cause en Iran, au Sud-Liban, à Doha et à Ankara. Les EAU n’ont pas utilisé et n’utiliseront pas la Palestine à des fins politiques.

La Déclaration commune des États-Unis, de l’État d’Israël et des Émirats arabes unis a noté que la diplomatie des Émirats arabes unis a eu le mérite d’arrêter l’annexion, bien que temporairement. Aucun représentant des Émirats n’a indiqué que la décision israélienne avait été annulée, par exemple.

«  Grâce à cette avancée diplomatique et à la demande du président Trump avec le soutien des Émirats arabes unis, Israël suspendra la déclaration de souveraineté sur les zones décrites dans la  » Vision du président pour la paix «  et concentrera maintenant son action sur l’élargissement de liens avec d’autres pays du monde arabe et musulman[,]  » lit-on dans la déclaration.

Il est connu que les dirigeants palestiniens sont les parties qui ont le plus nui à la cause. Celui qui aujourd’hui accuse les EAU de se lancer dans ce qu’il appelle une ruée vers la normalisation a oublié les termes des accords d’Oslo de 1993 et les nombreuses années de négociations ratées menées par le président Abbas, lui-même l’un des principaux artisans de cet accord, qui stipulait le droit d’Israël à vivre en sécurité et en paix.

Ce sont les mêmes qui avaient autrefois accusé le défunt président égyptien Anouar el-Sadate de trahison, d’avoir abandonné les Palestiniens et la cause palestinienne lorsqu’il a signé le traité de paix avec Israël dans les années 1970 et ensuite les accords d’Oslo.

Autre chose : qu’est-il advenu de cette cause et du projet d’État palestinien alors que ces dirigeants ont été incapables de réunir les Palestiniens pendant de nombreuses années ? Ils se sont enlisés dans des conflits, des guerres de mots et d’intérêts personnels, se sont disputés des postes de direction vides et ont abandonné la cause et le peuple à un sort inconnu.

Et qu’a fait l’armée des négociateurs palestiniens et leur chef ? Durant des années, ils n’ont fait que tergiverser et échouer sans réfléchir à d’autres solutions réalistes. Pendant ce temps, Israël allait de l’avant en vue de liquider la cause en annonçant l’annexion de Jérusalem-Est et en mettant fin au travail de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens alors que les les dirigeants palestiniens étaient incapables d’unifier les rangs et de combler le fossé entre Gaza et Ramallah.

Enfin, je suis convaincu que les dirigeants palestiniens ont enfin trouvé dans l’annonce d’un accord de paix émiratio-israélien quelque chose à redire. Ils s’efforcent de jeter tous leurs échecs sur les EAU et les autres pays arabes qui veulent trouver une nouvelle réalité géostratégique régionale alors que les nouveaux régimes hégémoniques régionaux en Iran et en Turquie avancent leurs projets expansionnistes.

Mais l’histoire retiendra des dirigeants palestiniens leurs tergiversations et leur fuite en avant. L’histoire n’oubliera pas qu’ils ont fait un grand bruit autour d’un effort sincère des Émirats pour voir une lueur d’espoir au bout d’un tunnel sombre dans lequel vit le peuple palestinien désemparé.


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 août 07:41

    « les nouveaux régimes hégémoniques régionaux en Iran et en Turquie avancent leurs projets expansionnistes.  »

    vous oubliez un pays qui est aussi dans les coin et a un régime hégémonique (et même d’apartheid) et avance ses projets expansionnistes depuis 75 ans. Cherchez un peu et vous trouverez.


    • chantecler chantecler 27 août 07:47

      @PUR INA ONE-ONE
      Pas facile de se dégager d’une secte , hein , chow chow ?
      Va falloir grandir .


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 août 08:08

      @PUR INA ONE-ONE

      t’aurais pu au moins tirer la chasse d’eau !


    • Amanite phalloïde 27 août 09:38

      Il y a deux raisons principales pour lesquelles l’accord entre Israël et les Émirats arabes unis a provoqué des réactions aussi furieuses de la part de Mahmoud Abbas.
       
      La première, politique, est bien connue : la perte de prestige du conflit israélo-palestinien.
       

      La deuxième raison est liée à Mohammad Dahlan, conseiller de Mohammed bin Zayed, prince héritier des Émirats arabes unis.
       

      La haine entre Abbas et son ancien chef de la sécurité de Gaza et conseiller clé est profonde. Elle a commencé à la fin de l’année 2010, lorsque Dahlan a divulgué à des médias arabes des rapports alléguant la corruption des deux fils d’Abbas, Tarek et Yasser, et que des rumeurs ont commencé à circuler sur son intention de monter un coup d’État.
      En 2011, Dahlan, qui était l’un des principaux candidats à la succession d’Abbas, a été contraint de quitter la Cisjordanie – trois ans après que le Hamas a expulsé ses hommes de Gaza –, avant de partir s’installer aux Émirats arabes unis.



      • Decouz 27 août 09:51

        Ce n’est pas que Abbas, mais toutes les factions, exceptionnellement.

        https://www.raialyoum.com/index.php/category/english/

        Egalement entre autres : refus du Maroc de normalisation. 

        https://www.reuters.com/article/us-morocco-israel/morocco-rejects-normalizing-ties-with-israel-pm-says-idUSKBN25J0SP


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 août 10:51

          @Decouz

          c’est sûr que l’avis du Maroc est majeur sur cette problématique, à peu près aussi important que celui du Liechtenstein...


        • Decouz 27 août 14:19

          @Olivier Perriet
          J’ai pas dit que c’était majeur, mais j’ai mis « entre autres », et significatif puisque le Maroc est un pays qui a des liens relativement bons avec Israël.


        • Decouz 27 août 14:32

          @Decouz
          disons moins mauvais, l’article en anglais de Bari Atwan lui-même palestinien (traduction facile et correcte avec DeepL) montre à la fois le caractère exceptionnel de cette union entre factions rivales, mais en souligne les limites, et exprime des doutes sur une future cohérence politique de la part des Palestiniens.


        • Amanite phalloïde 27 août 13:06

          Les images de Palestiniens brûlant et piétinant le drapeau des Émirats arabes unis (EAU) et les photos du prince héritier Mohammed Bin Zayed, ont déclenché une vague de protestations dans plusieurs pays arabes. Nombreux sont les citoyens arabes qui ont accusé les Palestiniens d’ingratitude, de trahison et d’hypocrisie.

           

          L’opinion publique arabe a été médusée par la violence des dirigeants palestiniens contre les Émirats arabes unis, un pays qui a officiellement accepté d’établir des relations avec Israël. Et la réaction de cette opinion publique est un signe de plus de la désillusion croissante du monde arabe à l’égard des Palestiniens.

           

          Le message que les Arabes envoient aux Palestiniens est à peu près le suivant : « Nous en avons assez de vous et de votre cause. Vous êtes ingrats, hypocrites et vindicatifs. Décennie après décennie, nous avons rempli vos coffres avec des milliards de dollars - et aujourd’hui vous avez l’arrogance de brûler nos drapeaux et les photos de nos dirigeants sans parler des insultes que vous nous lancez. »


          • Jonas 27 août 18:26

            Il faut reconnaître que les plus mauvais avocats des palestiniens sont les palestiniens eux-mêmes, par leurs divisions et leur guerre intestine. 

            1. Depuis 2007 , le président Mahmoud Abbas est interdit de séjour à Gaza , a la suite du coup d’Etat du Hamas. 
            2. Lors de la visite en 2018, à Gaza , du premier ministre de l’OLP , Rami Hamdallah, celui-ci a écourté sa visite a la suite d’une explosion qui avait sept blessés. 
            3. Ce marigot politique palestinien est plus préoccupé à garder le pouvoir que de vouloir un Etat. Lorsque l’on veut vraiment un Etat , il faut un seul représentant  qui parle au nom de tous. 
            4. Je pense que certains pays Arabes , commencent à être pragmatiques et à regarder la réalité en face , au lieu de se cacher derrière des slogans. Depuis 1948, Israël s’est renforcé dans plusieurs domaines et notamment militaire. Aujourd’hui comme hier, aucune coalition Arabe ne peut se mesurer à Israël. par conséquent avoir des liens , cela peut avoir un poids. Car en Israël il y a une opinion publique , des partis d’oppositions et des médias libres. Et un scrutin d’élection , l’un des plus pourris du monde, sur lequel s’appuie un Premier ministre pour gouverner . Si des relations commerciales , universitaires , culturelles , etc sont établis, ils auront plus de poids , et diviserons , les partis politiques , l’opinion publique et les médias que les slogans guerriers sans aucune efficacité. 
            5. Je salue la mémoire du grand patriote tunisien Habib Bourguiba , qui avait , dès 1963, conseillé , le pas à pas que le tout ou rien. Nul n’est prophète en son pays. 

            • Ouallonsnous ? 27 août 19:22

              @Jonas

              Tiens, le sioniste de garde !


            • Jonas 28 août 11:05

              @Ouallonsnous ?

              C’est votre seul argument « sioniste » ?

              Les Arabo-musulmans ne sont pas dans leur grande majorité pro-palestiniens , mais anti-juifs et israël.

              Sur Facebook, un marocain , raconte , que dans le Souk Larbâa , il a vu des gens illettrés et analphabète condamnaient Israël et le sionisme.
               

              << Ils frétillent à chaque fois qu’ils entendent les mots « Israël » ,« Intifada », « Al Quds » « normalisation », « Netanyahu , mais l’écrasante majorité de ces gens ne connaît pas les tenants et les aboutissants de ce conflit.

              Les marchands de légumes de Souk Larbâa , ne savent même pas situer Israël sur une carte, ni que veut dire » sionisme". Bien sûr ils brandissent le drapeau de la fraternité musulmane pour toute explication a ce qui se passe à des milliers de kilomètres de chez eux.  car au fond , qu’est-ce que ça peut bien nous foutre concrètement , à nous en tant que Marocains ? Mais on les entend rarement beugler quand ces palestiniens sont persécutés par leurs frères, Arabes.>> 


            • Ouallonsnous ? 28 août 11:19

              @Jonas

              « C’est votre seul argument « sioniste » ?  »

              Mais ça ne mérite pas plus et c’est vrai alors que votre propagande de hasbariste ne se renouvelle pas et vous connote bien au sionisme des occupants de la Palestine  !


            • Jonas 28 août 13:04

              @Ouallonsnous ?

              Mais je ne réfute pas le qualificatif de « sioniste » comme je ne cesse de clamer mon admiration pour Israël sur ce site. 

              Mais vous , en tant qu’arabo-musulman , de quoi êtes vous fier ? Pouvez-vous me citer , quelques cas dont les Arabo-musulmans peuvent s’en vanter. Ouvrez les yeux et passer en revue les 21 pays arabo-musulmans. 

              Quant à l’occupation , vous devriez regarder , vers le Sahara occidental, le nord de la Syrie et la domination de quatre capitales arabo-musulmanes par l’ ennemi , chiite qui prend sa revanche , sur tant d’années de persécution. 

              Mais pour cela , il faut un peu de culture géopolitique et non de la propagande , qui certes , vous réconforte sur le moment , mais ne soulage en rien , votre pauvre situation. 

              Quelques faits non exhaustifs qui montrent cette image obscurantiste de l’islam. 

              L’Avocate turque , Ebru Timtik , est décédée après 238 jours de grève de la faim. Que l’on soit dans un pays arabo-musulman ou musulman non arabe , il est interdit de s’opposer au pouvoir en place. 
               Le poète algérien , Mohamed Tadjadit , accusé injustement et doit répondre de dix chefs d’accusation. , pour avoir eu le courage de faire partie du Hirak. 
              L’Egyptienne Sarah Higazi , après avoir été persécutée dans son pays , pour son homosexualité , s’est suicidée au Canada où elle avait demandé l’exile. 
               


            • OMAR 27 août 19:45

              Omar9

              .

              Bedouin @Salem Al-Kadeb :« Vous et votre autorité avez des relations officielles avec Israël. ».

              .

              C’est vrai.

              Mais ce sont des relations entre des palestiniens occupés et colonisés et les occupants et colon israéliens.

              .

              Vous, c’est des relations entre un « peuple élu » et un peuple « sémite » du deuxième collège.

              .

              Votre nez (nif) vous feriez mieux de le couper :

              https://www.courrierinternational.com/article/2014/04/24/fini-les-nez-a-nez


              • Jonas 28 août 10:48

                @OMAR

                Les Arabo-musulmans , aiment s’insurger , contre toute décision prise faveur d’ Israël , tout en se fichant pas mal des palestiniens dans les pays arabo-musulmans. 

                -Au Liban , selon le rapport de l’Agence des Nations unies , pour les réfugiés ( avant les dégâts causés par les explosions ) les palestiniens sont dans une situation de pauvreté et de misère extrêmes et sont traités comme des moins que rien, avec interdiction d’exercer plusieurs dizaines de professions. 

                -En Syrie , le dictateur Bachar al-Assad a massacré plus de 2 500 palestiniens au camp de Yarmouk , par un une année de blocus et des bombardement de barils d’explosifs. Des palestiniens faute de nourriture étaient autorisés de manger des chats et des chiens. Sans que cela ne soulève ni réprobation ni manifestations. 

                Mon cher @Omar , vous qui êtes un algérien immigré, vivant sur le sol de l’ancien colonisateur , vous devriez être plus discret , concernant la Palestine , car vous n’êtes nullement un exemple. A moins que le mot de Palestine vous sert de tranquillisant. 

                En Algérie , le pays que vous avez fui , on change le personnel politique et on conserve les bonnes habitudes. Les leaders du Hirak, sont emprisonnés les uns après les autres et dernièrement le poète  Mohamed Tadjadik. 
                Mais il vaut mieux parler de la Palestine. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité