• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Absentéisme - Les salariés français trop souvent malades ?

Absentéisme - Les salariés français trop souvent malades ?

Nous n'allons pas revenir encore une fois sur la caricaturale image du bon travailleur et du méchant patron. Certes, si les salaires des ouvriers et des employés étaient plus souvent motivants et les conditions de travail parfois moins pénibles, il y aurait peut-être moins de Burn-out et d'arrêts maladie et l'entreprise s'en porterait que mieux. 

Mais vous qui travaillez ou qui êtes à la retraite, vous savez que dans la réalité de la vie au boulot, vous pouvez trouver des employeurs corrects et aussi des employés fainéants comme des couleuvres. Toutes les entreprises ont leurs tire-au-flanc, pour ne pas dire autre chose. Tout le monde a déjà rencontré ce genre de personnage jamais très éloigné de la machine à café, souvent absents ou en consultation chez un bon docteur. Ces malades chroniques en bonne santé, sont des boulets pour leurs collègues et nuisibles pour la boite qui les emploie. Mais ces gens-là sont une minorité et une étude sur les arrêts maladie réalisée par le groupe Malakoff Médéric sur 61.000 entreprises du privé qui emploient 2 millions de salariés, démontre que les travailleurs n'arrêtent pas de travailler au moindre petit rhume.

D'après cette étude, on apprend que 34,1% des salariés sont absents au moins une fois dans l'année. Est-ce si grave docteur ? En réalité pas pour tout le monde, puisque 29% des absents sont arrêtés seulement pour une durée de 1 à 3 jours, les autres sont des cas plus sérieux, comme les "troubles musculosquelettiques" ou le trop célèbre Burn-out et les maladies graves et chroniques. Mais si vous posez la question à l'employeur, il vous répondra que pour lui ces absences sont un vrai problème, puisque pour "1000 salariés, ces arrêts représentent près de 43 emplois équivalents". N'est-ce pas une bonne raison pour embaucher davantage ? Il le fait probablement, en CDD ou en intérim. Mais il peut également augmenter les cadences des autres travailleurs qui risquent à leur tour de tomber malades.

Voilà certainement le point le plus important de l'enquête qui devrait mettre un point final à certaines idées reçues. "20% des arrêts de travail prescrits en 2016 n'ont pas été suivis. 7% des arrêts ont été pris, mais pas en totalité, et 12% n'ont pas été pris du tout". Oui, on peut le dire, le travailleur français est un super-héros que rien n'arrête, même pas la goutte au nez. En fait non, la vérité est ailleurs. Comme vous le diront certains sondages, les travailleurs et travailleuses de notre cher pays aiment leur boulot (pas tous). À un tel point qui vont travailler même avec une bonne la grippe ; et ainsi contaminer toute l'équipe. En réalité, voilà les véritables raisons de cet acharnement au travail. 

"Ils n'ont pas l'habitude de se laisser aller, 29% des raisons financières, 23% la crainte d'avoir une charge de travail trop importante à leur retour, 22% la pression hiérarchique et 20% déclarent qu'il leur semblait impossible de déléguer leurs tâches".

Malgré tout, pour 97% des dirigeants d'entreprises, "la réduction de l'absentéisme permettrait d'améliorer la performance de l'entreprise et que le sujet doit être partagé avec les managers, les salariés et les syndicats (88%)". Mais quelles solutions pour prévenir l'absentéisme au travail ? 

 

Pour en savoir plus

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

102 réactions à cet article    


  • bob14 bob14 23 novembre 08:31

    depuis la rentrée, le collège ou notre petite fille (entrée en 6eme) se trouve, chaque semaine il manque un prof..souvent deux ?


    • Fergus Fergus 23 novembre 09:16

      Bonjour, bob14

      Les arrêts maladie ne sont pas seuls en cause, il y a également les formations et les relèves pour divers motifs (par exemple mandat électif local).


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 novembre 09:17

      @bob14

      Est-ce de l’absentéisme ou une incurie du ministère à créer d’autres postes, ou du rectorat à nommer des titulaires ?
      Les parents de M. Macron (tous les deux profs en fac de médecine) avaient trouvé la solution : chez les jésuites, point d’absentéisme, il en garde un souvenir ému : sa prof de Français faisait même des heures sup.

    • Laulau Laulau 23 novembre 09:22

      @bob14
      Cela est souvent vrai mais les raisons sont multiples :
      - Les professeurs remplaçants sont de plus en plus rares.
      - Les conditions de travail sont de plus en plus dure pour les enseignants.
      - Votre petite fille doit avoir 6 ou 7 professeurs ce qui augmente les chances de carences.
      - Les professeurs suivent des stages et leur administration ne prévoit, en général, aucun remplaçant.


    • bob14 bob14 23 novembre 09:28

      @Laulau...suivre des stages ?..pendant l’année scolaire ?..au détriment de l’apprentissage des enfants ?..On se moque de qui ?


    • gruni gruni 23 novembre 09:29

      @Fergus


      C’est vrai aussi que l’absence des profs est plus facilement remarquée que pour d’autres fonctions. Par rapport aux parents d’élèves. Les personnels de la Justice et de l’Intérieur sont plus souvent absent qu’eux.


    • gruni gruni 23 novembre 09:46

      @Jeussey de Sourcesûre


      « sa prof de Français faisait même des heures sup. »

      Là vous tirez encore une fois sous la ceinture, jeussez !


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 novembre 09:54

      @gruni

      Ben v’la aut’ chose !
      Moi je fais part de mon admiration pour la conscience professionnelle de l’héritière Trognuex et on me dit que je tape « en-dessous de la ceinture ».
      Tention, Gruni, vous êtes tendancieux, vous avez l’esprit mal tourné !

    • gruni gruni 23 novembre 10:00

      @Jeussey de Sourcesûre


       « l’esprit mal tourné ! »

      C’est bien possible smiley


    • Armelle Armelle 23 novembre 10:34

      Les profs seraient absents parce qu’ils suivent des stages ou sont en formation !!!
      En cours d’année scolaire !!! Ben voyons, on se fout du monde. Là où il y a de la gêne, il n’y a évidemment pas de plaisir !?!???
      Mais c’est certain, il est extrêmement difficile de trouver un créneau pour les stages et formations pendant les innombrables semaines de vacances !!! On aimerait percevoir leur audace dans d’autres domaines...


    • foufouille foufouille 23 novembre 10:49

      @bob14

      faut retourner en zunie.


    • Fergus Fergus 23 novembre 11:52

      Bonjour, Armelle

      « c’est certain, il est extrêmement difficile de trouver un créneau pour les stages et formations pendant les innombrables semaines de vacances !!!"

      Vous oubliez un élément essentiel : le salaire des professeurs est calculé sur 10 mois et réparti sur 12. Cela explique en partie pourquoi les enseignants français sont moins bien payés que leurs voisins européens.

      En fouinant sur le web, j’ai trouvé un article de blog qui recense tous les motifs d’absence du corps enseignant. C’est très bien fait et très complet : lien.

      Un mot encore  : je ne cherche pas à défendre les enseignants, il n’y en a aucun dans ma famille depuis que de deux des mes tantes, institutrices rurales, ont pris leur retraite, ce qui remonte déjà à quelques décennies. smiley



    • Laulau Laulau 23 novembre 13:33

      @bob14
      au détriment de l’apprentissage des enfants ?..On se moque de qui ?
      C’est pourtant les cas et ces stages sont organisés par leur employeur ... pas de la faute des enseignants si le plus souvent on ne prévoit pas de remplacement.


    • Armelle Armelle 23 novembre 14:51

      @Fergus bonjour,
      "Vous oubliez un élément essentiel : le salaire des professeurs est calculé sur 10 mois et réparti sur 12« .

      Mais je ne vois aucun inconvénient à ce que les profs soient augmentés en conséquence, là n’est pas le problème il me semble. D’autant plus quand on est parfaitement conscient que l’instruction est la base d’une société, elle donne le »LA« 
      Si l’on m’assurait que des résultats seraient positifs, je ne verrai aucun problème à imaginer payer les profs très très cher !!! Il faut avoir les moyens de ses ambitions et force est de constater qu’on ne les a pas !!!
      Alors c’est terrible, nous sommes conscients du problème, l’avons sans doute aussi en partie identifié et n’avons pas la volonté de mettre les moyens en face quand on sait que des milliards sont dépensés en armes et autres saloperies !?!? C’est cela ?
      J’avoue ne plus rien comprendre à ce monde de »tarés"


    • Le421 Le421 23 novembre 16:07

      @bob14
      Perso, me retrouver dans la cage au lions sans avoir même un fouet de dompteur et encore moins le droit de s’en servir, je comprends deux choses. Pourquoi il y a de moins en moins de vocations et pourquoi votre remarque pue le cliché à deux balles.
      Et je ne suis pas du tout enseignant...


    • bob14 bob14 23 novembre 16:36

      @Le421...Juste un bon français ?..vous habitez Vichy ?


    • Gasty Gasty 23 novembre 17:18

      @Armelle

      "Ben voyons, on se fout du monde. Là où il y a de la gêne, il n’y a évidemment pas de plaisir !?!???
      Mais c’est certain, il est extrêmement difficile de trouver un créneau pour les stages et formations pendant les innombrables semaines de vacances !!! "

      Mais qu’est-ce que vous croyez ? Vous n’avez jamais travaillé ? Moi je vais vous dire, tous les personnels d’entreprises ( quelle qu’elle soit ) font leur stages et formations sur leur temps de travail, pas sur leurs WE ou vacances.


    • lloreen 23 novembre 18:01

      @bob14
      « suivre des stages ?..pendant l’année scolaire ».
      Vous suivez des stages pendant vos vacances ?


    • Alren Alren 23 novembre 18:09

      @Armelle

      « Mais je ne vois aucun inconvénient à ce que les profs soient augmentés en conséquence, là n’est pas le problème il me semble. »

      Vous, vous ne voyez aucun inconvénient à ce que les enseignants soient augmentés !
      Mais depuis le retour de De Gaulle tous les gouvernements sans exception en ont vu un inconvénient !!!

      À la fin de la IVe république, un instituteur gagnait autant qu’un lieutenant de l’armée et un professeur du secondaire autant qu’un capitaine. On est loin aujourd’hui de cette parité alors qu’on exige un master des professeurs des écoles.

      Longtemps l’âge de la retraite pour les instituteurs, fonctionnaires « actifs », a été de 55 ans. Il sera maintenant de 60 ans voire davantage pour « équilibrer » les caisses de retraites alors que c’est l’État qui a obligation sur son budget de payer ces retraites de fonctionnaires.

      En fait, le métier devenant de plus en plus dur de l’aveu de tous, y compris, en confidence, des inspecteurs de l’Éducation nationale qui se rendant sur le terrain, les professeurs des écoles, majoritairement des femmes, prendront, épuisés, une retraite anticipée qui sera honteusement amputée bien au-delà des années non faites.

      Il faudra être masochiste pour exercer cette profession dans quelques années ... Or un masochiste peut-il être un bon enseignant ?


    • Armelle Armelle 24 novembre 09:58

      @Alren
      C’est très corporatiste comme réflexion !!!
      Je vous la refais à l’envers ;

      Longtemps l’âge de la retraite pour les travailleurs, a été de 60 ans. Il sera bientôt de 67 ans voire davantage pour « équilibrer » les caisses de retraite alors que c’est l’État qui a obligation sur son budget de payer ces retraites en retour des cotisations prélevées pendant plus de 45 ans !!!

      (en même temps il ne m’était pas venu à l’idée que ce soit le Vatican qui payait les retraites !!!!!!)

      En fait, les conditions de travail devenant de plus en plus dur de l’aveu de tous, les travailleurs, prendront, épuisés, une retraite anticipée qui sera honteusement amputée bien au-delà des années non faites.

      On parle d’une France malade parce que l’éducation est en panne (ce qui n’est d’ailleurs plus à remetttre en cause) et vous nous parlez de retraite ? J’ai bien lu ?

      J’aurais préféré que vous apportiez un autre argument !!! ce dont vous parlez est juste ce qui attend TOUT LE MONDE qui travaille et a travaillé, je ne vois pas en quoi ce paramètre serait particulier à cette profession. Si vous me parliez de « manque de moyens », je comprendrais mais là désolée

      Alors si l’on vous suit bien, un prof ferait du bon boulot s’il avait sa retraite a 55 ans ? car le problème est bien là finalement. Juste un problème d’efficience !!! Bah oui il faut avoir le courage de le dire, et si en face le salaire n’y est pas alors qu’on fasse les choses en ce sens, mais ne me parlez pas de retraite, et si vous prétendez que cela puisse être une raison pour traiter de maso les prétendants, ça montre alors un aspect « vocation » totalement inexistant, et pour exercer ce métier, s’il n’y en a pas, c’est voué à l’échec. Ce métier n’aura donc pas échappé à la règle des 82% des métiers exercés comme « métiers alimentaires » (avec cette particularité en plus pour celui-ci dans l’aspect sécurité de l’emploi)

      On comprends alors aisément les analyses PISA, qui indiquent en particulier qu’en France avec l’inertie des réformes et celle des générations, il semble illusoire d’attendre une quelconque amélioration avant 30 ans, ça laisse imaginer l’état de la France demain...les forces vives du pays...wouaaaaaa !!! ça décoiffe !!!

      ...Après moi le déluge...


    • chantecler chantecler 24 novembre 10:15

      @Armelle
      Retour vers le futur ....
      Et comme le temps passe :
      Sous Vichy il était aussi de bon ton de critiquer les enseignants , les instituteurs ...
      Les traiter de buses, d’ignorants ,de fainéants etc etc ....
      De critiquer la valeur de leurs enseignement ....
      Il y avait évidement d’autres cibles : la République , les fonctionnaires , les juifs , les syndicats ouvriers , les communistes, les socialistes , les congés payés, les retraites....
      D’ailleurs la « Révolution nationale » devait remettre les compteurs à zéro .
      Bref la droite maurassienne du début du 20 éme siècle dans toute sa splendeur.
      On pourrait penser que les débats sont modernes , que les idéologies exprimées ont été renouvelées .
      Il n’en est rien : que du vieux et ressassé .
      Les héritages familiaux ,.... !
      Lisez : « La France pendant la Seconde Guerre mondiale » de JF Muracciole et coll. ...(ldp ).


    • chantecler chantecler 24 novembre 11:19

      @bob14
      Faut tout vous expliquer : oui il y a des stages dits de formations permanentes , plus ceux organisés pour les nouveaux profs .
      Mais pour ne pas laisser un trou , pour remplacer il y avait des BD stages : brigades justement créées pour assurer les remplacements stages.
      Il se trouve que les effectifs BD s ont fondu et/ou ont été remplacés par des remplaçants amalgamés : brigades , Zil , etc etc ....
      D’autre part il faut tout de même admettre que l’enseignement s’est fortement féminisé depuis 30 ou 40 ans .
      La « mixité » n’est plus .
      Donc les absences liées à la maternité sont devenus assez prégnants .
      Sans aborder le problème des « mises en disponibilité »qui font que les enseignantes titulaires peuvent garder sous le coude leur poste pendant des années .
      Lequel est pourvu aux rentrées par un provisoire .
      Et c’est pas très sain .


    • Armelle Armelle 24 novembre 12:21

      @chantecler
      Tiens ! notre Chantecler national...le forgeron des temps modernes...Il y avait longtemps !!!
      Que de colorer vous même vos étoiles dès la parution de du commentaire ne lui donne pas plus de force !!! Nous ne sommes plus à l’école maternelle mon gros, redescendez 5 minutes, d’autant que vous sortez du sujet que j’évoque, à savoir les moyens, pour vous faufiler dans un discours caricaturale vous permettant de bien vous défiler !!!
      Votre verbiage amenant systématiquement l’aspect politique dans tous les sujets démontre non seulement votre manque d’objectivité mais la bêtise gauchiste à ne voir que l’intérêt personnel ou corporatiste tout en négligeant l’aspect économique qui, que cela vous plaise ou non reste le nerf de la guerre dans notre modèle de société !!!
      Les gens comme vous (les cultureux du dimanche) connaissent le prix de tout mais la valeur de rien...
      Retournez donc à votre forge, chauffer l’acier vous ira mieux que chauffer les esprits ici avec vos commentaires haineux et sans intérêt, surtout quand la forge, OUTIL DE TRAVAIL, n’est là pour vous qu’un objet ludique pour combler votre ennui entre deux visites sur Agoravox qui vous sert d’exutoire au trop plein de frustration qui semble vous avoir passablement esquinter
      A bon entendeur...


    • chantecler chantecler 24 novembre 12:37

      @Armelle
      Bisous mon puce , et joyeuse noël .


    • Armelle Armelle 24 novembre 13:02

      @chantecler
      Je fête volontiers le 14 juillet, mais certainement pas Noël...ni même pour les jours fériés qu’il procurent et que nos fervents défenseurs de la laïcité de l’éducation nationale ne laissent pas pour les autres...C’est amusant ma foi
      L’honnêteté intellectuelle disparaît souvent quand un profit quelconque pointe son nez...
      Le bal des rigolos...


    • marmor 24 novembre 15:35
      @lloreen
      Vous avez 4 mois de vacances ?

    • Alren Alren 24 novembre 17:44

      @Armelle

      Je n’ai pas tout lu de votre commentaire. Sachez que si la retraite des instituteurs et des cheminots a été fixée à 55 ans, ce n’est pas par favoritisme mais pour des raisons de sécurité pour les voyageurs et d’efficience pour les élèves.

      Le bon instituteur qui doit tout faire dans la classe, y compris l’EPS, doit rester debout et réactif toute la journée. C’est très fatigant, y compris semble-t-il de supporter le bruit dans la cour de récréation.

      Les vacances d’été, contrairement à ce qu’on a dit, n’ont pas été instituées pour que les enfants des campagnes participent aux travaux agricoles, puisque dans les écoles congrégationnistes des villes, les élèves de la bourgeoisie qui les fréquentaient, avaient depuis toujours droit à cette coupure nécessaire à leur cerveau. c’est pour les élèves que les vacances ont été instituées pas pour les enseignants, bien que ceux-ci aient aussi besoin de congés comme tout le monde.


    • files_walQer files_walQer 24 novembre 22:01

      Nous protestons contre la censure dont a été victime l’article du 17/11/2017 de Doctorix sur les 11 obligations vaccinales.

      Lettre de Doctorix


    • Dzan 26 novembre 10:20

      @Armelle

      les innombrables semaines de vacances !!!
      Mon Dieu My Gode !


    • Armelle Armelle 27 novembre 09:59

      @Alren
      ...Ha oui, donc je suppose que vous ne montez pas dans un avion si le pilote a plus de 55 ans, ni même que vous refuser de vous faire opérer par un chirurgien qui aurait lui aussi plus de 55 ans !!!
      Pffff Réfléchissez un peu avant d’écrire des âneries !!! C’est incohérent
      Tenez ! au fait, Ils avaient quel âge les responsables de la catastrophe de Bretigny selon votre avis de « spécialiste » ?
      On finit par en rire de ces imbécilités !


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 novembre 09:13

      Même les robots tombent en panne !


      Cela dit, les raisons de cette opiniâtreté des salariés à la tâche ne sont peut-être pas seulement celles qui sont évoquées.

      Aimer son boulot, ne pas risquer de perdre un centime, avoir la trouille du DRH, se croire indispensable ou éviter les surcharges au retour sont certainement des motivations, mais la raison la plus importante est peut-être tout simplement le conditionnement entrepris depuis la crèche et perfectionné tout au long de la scolarité. Ajoutez à ça une bonne manipulation parentale et vous obtenez de bons petits soldats disciplinés et culpabilisés. Depuis que les femmes travaillent et que l’école est obligatoire, le service militaire qui faisait ce boulot n’est plus nécessaire pour fournir aux employeurs une armée de soumi(e)s (inclusion obligatoire).

      • gruni gruni 23 novembre 09:35

        @Jeussey de Sourcesûre


        Je suis d’accord sur le conditionnement tout au long de la vie, on appelle ça plutôt l’éducation et l’apprentissage. J’ai quand même remarqué qu’il y avait pas mal d’insoumi(e)s tout au long de mon parcours de travailleur. Je remarque également que le correcteur d’orthographe n’apprécie pas l’écriture inclusive. Il n’est pas le seul.

      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 novembre 09:44

        @gruni

         « J’ai quand même remarqué qu’il y avait pas mal d’insoumi(e)s »


        est-ce une mauvaise nouvelle pour ceux qui ne considèrent pas les humains que comme des « ressources » ?

        PS : le correcteur d’orthographe est un robot qui attend les ordres du technicien qui est pour lui une sorte de DRH. Contrairement aux humains, il n’anticipe pas pour lui complaire dans l’espoir d’obtenir une promotion ou quelques privilèges dérisoires comme d’^tre tout seul dans un bureau ou avoir une agrafeuse neuve. Ainsi donc, windows10 et google n’ont donné aucun ordre à ce sujet.

      • gruni gruni 23 novembre 09:53

        @Jeussey de Sourcesûre


        « Ainsi donc, windows10 et google n’ont donné aucun ordre à ce sujet »

        Tant mieux, est n’allez pas m’accuser de sexisme, que ferions-nous sans e(s)

      • pipiou 23 novembre 12:01

        @Jeussey de Sourcesûre

        Ah parce que faire son travail et arriver à l’heure c’est être soumis ?

        Ce genre de discours plairait à beaucoup de lycéens insoumis ...


      • Fergus Fergus 23 novembre 09:14

        Bonjour, Gruni

        Très bon article. Les Français ne sont en effet pas les tire-au-flanc qui sont parfois décrits de manière abusive.

        Je profite de cet article pour souligner un point important en rapport avec les arrêts maladie : le rétablissement de la journée de carence dans la fonction publique va de facto pénaliser les salariés de ce secteur relativement au privé. Certes, il y a officiellement 3 journées de carence dans le privé, mais elles sont prises en charge par l’employeur dans 80 % des cas dans le cadre des conventions collectives. Ceci pour remettre les pendules à l’heure.


        • gruni gruni 23 novembre 09:43

          @Fergus


          Bonjour Fergus.

          En Alsace et en Moselle tous les employeurs sont tenus de maintenir intégralement le salaire pendant le délai de carence. Je ne sais pas avec précision s’il y a plus d’arrêts maladie de ce fait. Mais j’en connais qui en bien profité de cette faveur locale.

        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 novembre 09:45

          @gruni

          ah, le Concordat !
          Il faudrait le généraliser et revenir au bon temps de Napoléon 1er.

        • gruni gruni 23 novembre 10:03

          @Jeussey de Sourcesûre


          « le généraliser » 

          La tendance de gouvernements successifs serait plutôt de le supprimer. Pour le moment, le concordat tient bon. 


        • Eric F Eric F 23 novembre 15:02

          @Jeussey de Sourcesûre
          Le système de sécurité sociale d’Alsace Moselle hérité de la Reichsversicherungsordnung sous Guillaume II n’a rien à voir avec le concordat. On apprend au passage que le « social » n’a pas été inventé en France en 1936 et 45.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires