• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Adieu madame, adieu monsieur : bienvenue en Absurdistan

Adieu madame, adieu monsieur : bienvenue en Absurdistan

En août, la municipalité d’Amsterdam recommandait à ses employés d’éviter autant que possible les termes Monsieur et Madame. Elle préconisait l’usage d’un langage plus neutre, non sexué, pour les personnes souffrant de dysphorie de genre. Pourquoi ?

Reproduction

Pour éviter de mettre mal à l’aise ces personnes qui ont changé de genre ou de sexe. Changer de genre c’est se choisir homme ou femme quelle que soit notre identité sexuelle à la naissance. On garde son sexe de naissance, morphologiquement et biologiquement, mais on prend l’apparence et les comportements de l’autre sexe.

Changer de sexe c’est se faire opérer et remplacer ses organes génitaux par ceux de l’autre sexe. Particularité : on reste génétiquement de son sexe de naissance mais on a changé radicalement sa morphologie. Ce changement ne permet pas la reproduction de l'espèce.

En quoi garder les mots Madame et Monsieur serait-il dérangeant ? Une personne ayant changé de genre ou de sexe a choisi les apparences et attributs de l’autre sexe. Il n’y a que deux sexes, et partant, deux genres en ce qui concerne l’identité sexuelle.

Le sexe neutre n’existe pas. C’est une invention déraisonnable, que les politiciens ne devraient pas reprendre à leur compte. La nature a établit une norme. Elle consiste en la prévalence numérique et en la répétition d’une forme de sexualité permettant naturellement la reproduction.

 

transgenre,trans,ubu,reproduction,hitler,femme,homme,sexe de naissance,hétérosexuels,genre,norvège

Trans

La liberté individuelle, devenue un fondement de notre société et qui découle de la souveraineté individuelle, permet à chacun de se définir. J’y souscris. Je suis en accord avec la liberté de vivre une sexualité différente de celle, normative et majoritaire, des personnes hétérosexuelles. Mais l’identité de genre, fondée initialement sur l’identité sexuelle biologique et les rôles que celle-ci induit, ne saurait à mes yeux se suffire d’un ressenti subjectif. Je ne souscris en effet pas à l’idée que le genre ne serait qu’une construction sociale sans fond initial biologique normatif. C’est au mieux une hypothèse.

En faire un débat de société n’est pas de la transphobie comme on l’entend souvent – un mot inadéquat destiné à intimider moralement, et qui permet de surfer sur la tendance victimaire de notre époque. On refoule par intimidation morale. Cela écarte tout débat public et tout expression de désaccord. Pourtant on ne doit pas se laisser impressionner par cette intimidation morale.

La transsexualité comme l’homosexualité posent question à de nombreuses personnes. C’est normal. Il faut du temps et de la réflexion pour intégrer une différence aussi importante. Tout accepter sans discussion par crainte d’un jugement moral négatif n’est pas la bonne posture. Le risque à long terme est un retour de bâton, un retour du refoulé, conséquence d’un forçage moral. Le débat doit avoir lieu, d’autant plus que l’oligarchie LGBT déconstruit ouvertement l’hétérosexualité et influe pour faire renoncer aux termes qui désignent traditionnellement les genres dans notre société.

J’entends bien le malaise que peuvent avoir certaines personnes dont l’identité ressentie n’est pas l’identité sexuelle biologique de la naissance. Un malaise social autant que personnel. J’entends aussi que l’on valide socialement et juridiquement le subjectif, le ressenti, sans plus de substrat matériel pour l’asseoir. Mais inventer un troisième genre, je ne prends pas. Il n’y a pas d’égalité des genres avec les transsexuels car il n’y a pas trois genres : la dysphorie n’est pas un genre en soi.

 

transgenre,trans,ubu,reproduction,hitler,femme,homme,sexe de naissance,hétérosexuels,genre,norvège

Bonjour

Cela dit, en quoi un homme devenu femme serait-il gêné d’être désigné par le terme Madame ? Cet homme a bien choisi d’être femme, d’en avoir l’apparence et les comportements. L’appeler Madame est donc cohérent, non discriminant et respectueux de son choix.

Les personnes trans ne se révèlent pas facilement. Il semble qu’elles soient nombreuses à garder leur transformation secrète. On peut travailler à leurs côtés sans rien deviner. Les opportunités d’en croiser une dans sa vie semblent rares.

Au passage on constate, par l’existence des trans, que les identités masculines et féminines sont essentiellement différentes, dans les attributions sociales et les représentations du genre comme dans la biologie. Vouloir être homme quand on est femme, et vice-versa, en est la démonstration.

Respecter les personnes trans doit-il passer par l’abandon des terme Madame et Monsieur ? Et pourquoi accepterait-on d’enlever quelque chose à la majorité des humains, soit les hétéros, au profit d’une oligarchie sexuelle LGBT ?

Si je voyage en train, les annonces s’adressent aux passagers ou aux clients. Il n’y a pas de problème à entendre un Chers Voyageurs et voyageuses. Mais si je suis à un guichet de gare, comment me saluera-t-on ? Bonjour Monsieur, ou Bonjour cher humain dégenré bien que d'apparence masculine ? Bonjour peut suffire.

Et si dans un meeting un homme demande la parole, le modérateur ou la modératrice diront-ils : La parole est à cette personne qui ressemble à un homme ? 

 

transgenre,trans,ubu,reproduction,hitler,femme,homme,sexe de naissance,hétérosexuels,genre,norvège

Absurdistan

Plutôt que de supprimer les Madame et Monsieur, je suggère d’inventer un titre pour désigner les personnes transgenre. Par exemple :

  • – Masieur pour les FtoM (Female to Man, femmes devenues hommes) ;
  • – Mondame pour les MtoF (Male to Female, hommes devenus femmes).

On saurait exactement à qui l’on a affaire.

Quant aux toilettes spécifiques pour les personnes trans je ne comprends pas la demande. Un homme avec une apparence de femme peut aller dans une cabine des toilettes pour femmes, et vice-versa pour une femme devenue homme. Combien vont dans les toilettes pour transgenre, aux yeux de tous ?

Et l’Absurdistan dans cela ? Le terme est d’Alain de Benoist dans l’éditorial du numéro 168 d’octobre-novembre de la revue Éléments :

  • « Quand on regarde comme « sexiste » tout compliment fait à une femme, quand l’« islamophobie » commence avec les tirelires en forme de cochonnet, quand on menace de sanctions pénales ceux qui s’adressent aux « transgenres » au moyen de pronoms personnels les « assignant » à leur sexe biologique, quand on assimile Colbert et Christophe Colomb à Hitler, on quitte le politique pour entrer dans le psychiatrique. De délire en délire, à la double enseigne de la Novlangue et du Père Ubu, L’Europe devient l’Absurdistan. »

Je rappelle que la théorie du genre a été mise en question puis privée de subventions officielles en Norvège suite à une enquête mise en ligne en vidéo.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • popov 29 septembre 17:47

    @hommelibre


    Bonjour

    Avez-vous vu l’intervention de ce parlementaire allemand.

    • hommelibre hommelibre 30 septembre 13:35

      @popov

      Je découvre, merci pour le lien. 
      Certains politiques gardent heureusement la tête sur les épaules. Sa manière de dire est excellente.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 29 septembre 17:48

      Les poissons-clowns ne font pas tant d’histoires : ils sont hermaphrodites successifs comme cela existe dans plusieurs familles de poissons, labridés et poissons-perroquets par exemple. Mais dans la plupart des cas c’est la protogynie — femelle puis mâle — qui est la règle, alors que les poissons-clowns sont protandres, c’est-à-dire d’abord mâles puis femelles. Mais on ne change pas quand on veut : il faut que la chef de groupe soit d’accord.


      Le fait qu’ils soient muets comme des carpes évite de se poser la question de Monsieur-Madame et ils ne choisissent que des prénoms neutres comme Dominique ou Claude.

      • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 29 septembre 18:33

        @Jeussey de Sourcesûre

        Et les amours des hoîtres, vous connaissez ?

        Ah ! Les amours des huitres ! Extraordinaire ! Ça fait rêver. Figurez-vous madame Huitre, aguicheuse. Elle s’ouvre largement comme une starlette en quête de contrat, dévoile ses dedans gracieux, montre même subrepticement quelques portions de nacre délicatement irisé, les plus salopes dévoilent même impudiquement une jolie perle…

        Et voilà qu’arrive monsieur Huitre. Excité comme un jeune abbé dans un couvent de jeune fille ou un kamize pensant, avant d’appuyer sur le bouton, aux soixante et douze vierges qui l’attendent les cuisses écartées, le string à la main ! Monsieur huitre, il en peut plus. Il prend son pied et balance la fumée dans une extase marine. Madame Huitre, ouverte et offerte, se gave du nuage de jus intime de monsieur Huitre et connait enfin la grande secousse et le fameux petit frisson.

        Heureuse, elle va couver sa progéniture avec sa belle chair laiteuse des mois sans R. Puis qu’est-ce qu’elle fait quand elle a chié ses lardons madame Huitre ? Qu’est-ce qu’elle fait ? Je vais vous le dire. Je vais vous le dire. Eh ! Oh ! Calmos. Faut pas s’exciter comme ça. Bon. Madame Huitre elle change de sexe ! Elle devient monsieur huitre ! Et monsieur Huitre, qu’est-ce qu’il fait après avoir pris son panard ? Ben, il va pisser, il boit un coup, un fume une clope puis il rentre chez sa femme. Comme tout le monde, quoi. Et bien non ! Monsieur l’huitre, après avoir tiré son coup, il change de sexe ! Putaing ! Le pied les mecs et les meufs, non ? Connaître les deux plaisirs ! Le rêve de tout jouisseur hédoniste…


      • troletbuse troletbuse 29 septembre 19:46

        @Jeussey de Sourcesûre
        Et Macron, il est quoi ? et comment doit-on l’appeler ? smiley


      • Abou Antoun Abou Antoun 30 septembre 10:01

        @VICTOR Ayoli
        Et pour les moules c’est différent. Une moule reste une moule et c’est mieux ainsi, « Monsieur La Moule » c’est ridicule. Enfin l’important c’est que les deux prennent leur pied.


      • Abou Antoun Abou Antoun 30 septembre 10:31

        @troletbuse
        Ben, on ne sait pas, il n’est pas encore fini.


      • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 30 septembre 12:04

        @Abou Antoun

        Au fait, est-ce que le maquereau prend sa part sur ce que gagne la morue en échange de sa protection ?

        Est-ce que le merlan aime se faire une raie ?

        Les Français ont le droit de savoir

      • Abou Antoun Abou Antoun 30 septembre 12:16

        @Jeussey de Sourcesûre
        Le monde de la mer est fascinant.


      • BOBW BOBW 1er octobre 11:51

        @Abou Antoun : comme Rabelais on peut lui annoncer Il y a votre « poule qui mue » !


      • Clocel Clocel 29 septembre 18:11

        Un mien pote disait : Tu veux essayer la zoophilie sans faire de mal aux animaux ?

        Tape-toi une hollandaise !

        Hâââ,,, oui,,, y’avait quelques poètes dans la bande ! smiley


        • Alren Alren 29 septembre 18:17

          Bien sûr qu’on continuera de dire Monsieur ou Madame selon l’aspect de la presonne puisque c’est le souhait du (de la) transgenre d’être considéré(e) comme appartenant au sexe dont elle a l’apparence.
          Comme le foulard au collège pour les musulmanes, puis le burkini, le casher-halal dans les restaurants publics, ces histoires tournant autour des mœurs et des mentalités a pour objet de faire oublier la nécessaire lutte politique, économique, en faveur de l’écologie.
          Mais nous ne sommes pas dupes.


          • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 29 septembre 18:26

            Formidable article ! Clair, argumenté et...plein d’un humour caustique du meilleur aloi !
            Chaudement recommandé.


            • pallas 29 septembre 18:45
              hommelibre

              Sa n’a pas d’importance.

              A vrai dire je m’en tamponne des nouvelles idéologies faisant office dans les médias, je ne les écoutes pas.

              Personne n’écoute les médias, Les Élites ne représentent rien, ils sont tellement insignifiants.

              Alors sa fait beaucoup de bla bla, mais sa ne fait rien smiley.

              Comme je suis triste pour les nouveaux idéologues du « non homme et femme », c’est fâcheux de n’avoir que la rêverie comme auditoire.

              Le monde réel est cruel, dévoré ou être dévoré, ils commencent à prendre conscience.

              Ils m’amusent beaucoup

              Salut


              • troletbuse troletbuse 30 septembre 10:50

                @pallas
                Qui c’est « SA » ?


              • troletbuse troletbuse 30 septembre 10:56

                @troletbuse
                Ah oui Société Anonyme


              • Jao Aliber 29 septembre 18:47

                Malheureusement pour ces individus il n’existe pas de technologie, actuellement, pour choisir son sexe après sa naissance.La nature est donc victorieuse pour l’instant.Cette transformation apparente de leur morphologie est une mensonge à eux-mêmes et à la société.Elle a pour conséquence, comme l’auteur le précise, d’entraver la reproduction de l’espèce.En conséquence, une entreprise dangereuse pour la société sur le long terme : long vieillissement de la population puis Krach brutal de cette population.Toute production de richesse devient alors impossible.


                L’individu peut être libre mais sa liberté ne doit pas entrer en contradiction avec l’existence de l’espèce.Le degré de notre combat avec la nature limite en quelque sorte notre liberté potentielle.

                • Abou Antoun Abou Antoun 30 septembre 10:09

                  @Jao Aliber
                  long vieillissement de la population puis Krach brutal de cette population.
                  Seul scénario qui peut encore sauver l’humanité.


                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 septembre 18:56

                  @ Hommelibre


                  OUI. Totalement d’accord. La marginalité et les exceptions doivent pouvoir exister, mais non s’ériger en rivales de la normalité qui correspond au modele prévalent de la nature.

                  PJCA

                  • FreeDemocracy FreeDemocracy 29 septembre 23:06
                    @Pierre JC Allard
                    bonsoir,

                    vous êtes beau quand vous parlez ainsi 

                    FD

                  • Albert123 29 septembre 19:12


                    L’appeler Madame est donc cohérent, non discriminant et respectueux de son choix."

                    il n’y a aucun désir de cohérence juste le besoin de gémir et de se victimiser en permanence pour dominer l’autre par la culpabilisation.

                    et c’est quand on laisse ce genre de comportements se généraliser sans jamais les réprimer qu’on finit par avoir un pouvoir autoritaire, totalitaire voir fasciste à la clef.

                    Vient un moment où la majorité lassée de cette attitude contraire au vivre ensemble en vient à mettre au pouvoir celui ou ceux qui vont régler le problème de la façon la plus efficace et rapide qui soit.

                    libre à chacun de tirer sur la corde comme il l’entend, il faudra assumer le retour de bâton qui ira avec. 

                    chose que les inconséquents hystériques et narcissiques ne veulent bien sur jamais comprendre.




                    • Montdragon Montdragon 29 septembre 19:17

                      Encore un article.s sur l’écriture inclusi.ve.ves, comment croyez-vous que les enfants.tes vont s’en sortir en 6ème alors qu’on leur demande si les gaulois.ses et les francs.ques sont bien des migrants.tes ou seulement des envahisseurs.ses ?
                      Suis-je clair.e ?


                      • pallas 29 septembre 19:28

                        @Montdragon

                        La langue française disparait sur le territoire, voir la ville de Paris, ayant officiellement accepter le changement ethnique de la population en appelant ça « La Méditerranésation de la ville de Paris » dans un journal officiel.

                        A vrai dire, tout le monde s’en tamponne, moi le premier.

                        C’est merveilleux et jouissif, je m’en f.. o... u des idéologies nouvelles de type gender, à un point.

                        La vie est simple, le fort dévore le faible, et ils sont des faibles.

                        En Suede c’est merveilleux ce qui se passe la bas, un vrai bonheur.

                        Cette époque est tellement marrante.

                        Il n’y a que des proies.

                        Pas étonnant quand Afrique, La Chine est mis une base militaire qui comprendra bientot 10 000 soldats à Djibouti et foutant les occidentaux dehors, prenant le contrôle du continent.

                        Salut


                      • Pauline pas Bismutée 29 septembre 19:35

                        Ça peut-être effectivement un peu compliqué socialement parce que :

                        des trans ont l’air trans (hommes « habillés » en femmes, ce n’est pas péjoratif, j’essaie d’être claire)
                        des trans sont en période de « transformation » donc « entre les deux »
                        des gens sont homosexuels avec des inclinaisons très typées (en général lesbiennes très masculines)

                        et il est quelquefois difficile de s’adresser a ces personnes de manière « sexuée ».

                        Le plus simple est de faire simple, « bonjour » et si on doit absolument « sexuer » la personne, demander le prénom, ou être complètement honnête et demander quel genre la personne préfère..

                        J’ai vécu dans des endroits avec beaucoup de trans, « gays », et demander n’a JAMAIS été mal pris,
                        comme toute communication entre humains, le respect attire le respect dans 99% des cas.
                        Je ne pense pas que l’attribution d’un troisième sexe soit nécessaire dans le vocabulaire (mais il faudrait le demander aux gens concernés)

                        En général, leur drame et bataille sont justement d’être RECONNUS(UES) comme étant du sexe opposé...

                        Je fais volontairement abstention des hermaphrodites car ce sont effectivement des « physiques » non choisis sexuellement mais qui doivent s’assumer (comme hermaphrodites ou hommes ou femmes)

                        Ne quand même pas oublier que des drames humains terribles se jouent souvent derrière tout ça ... et la procréation est encore un autre sujet (a cause du nombre croissant de gens stériles)

                         


                        • pallas 29 septembre 19:49

                          @Pauline pas Bismutée

                          La vie n’a qu’une seule règle « le fort détruit ou dévore le faible ».

                          En Afrique, Le Japon et La Chine ont construit chacune et l’autre des bases militaires, comprenant de nombreux armements et hommes, ils nous foutent dehors de l’Afrique.

                          Pendant qu’en France ont parle de la théorie du Genre, à l’intérieur de la nation des pans entiers du territoire sont devenu hors contrôles.
                          Nos banques sont en faillites, le pays est dans un gouffre financier magistral.

                          Nos élites sont en train de se mordre les doigts, ils ne sont pas le bienvenu sur aucunes nations de la planète.

                          Ils n’ont pas la possibilité d’allez dans leurs villas dans les iles de saint Barthélémy, qui à été totalement anéanti.

                          Ils vont restez avec nous, ils n’ont nul part ou allez, mon sourire est grandissant.

                          Les choses sérieuses vont commencer.

                          Salut


                        • Gogonda Gogonda 30 septembre 18:36

                          @pallas


                          « La vie n’a qu’une seule règle « le fort détruit ou dévore le faible ». »

                          Chez les animaux sauvage peut être, mais pas chez les êtres civilisé.

                          .

                        • placide21 1er octobre 08:45

                          @pallas

                          Après tous ces divertissements et diversions qui peuvent être considérés comme les illusions et conflits nécessaires a la marche de l’humanité ,la testostérone va reprendre le contrôle. Comme d’habitude.


                        • BOBW BOBW 1er octobre 12:14

                          @placide21:Ou bien plutôt l’oestrone ??


                        • Pauline pas Bismutée 29 septembre 20:03

                          @ Pallas

                          J’ai bien peur que vous ayez raison GLOBALEMENT.

                          Mais l’article ne parle pas de la fin du monde, et j’ai pas envie de me flinguer trop prochainement.
                          Et certains débats sont intéressants. Et certaines personnes aussi.
                          HEUREUSEMENT.

                           


                          • pallas 29 septembre 20:19

                            @Pauline pas Bismutée

                            Je n’est que faire de votre avis et pensée, c’était juste une remarque de ma part.

                            La France va disparaitre, il n’y a nul part ou allez.

                            En d’autre terme La France est hors circuit.

                            Moi je m’amuse, mon sourire et mon rire en devient étouffant.

                            C’est un plaisir vraiment touchant :->

                            salut


                          • Pauline pas Bismutée 29 septembre 20:42

                            @pallas

                            Chuis pas en France ... smiley

                            Salut


                          • pallas 29 septembre 21:10

                            @Pauline pas Bismutée

                            Vous ne comprenez pas, la langue française va être effacer, comme son histoire, absolument tout, n’en restant pas une seule miette.

                            C’est chose acté et le prix à payer, c’est dans la bible je crois non ?. Cela se nomme vendre son âme au diable.

                            Cette époque est jouissif.

                            Salut


                          • François Vesin François Vesin 30 septembre 11:51

                            @pallas
                            «  Vous ne comprenez pas, la langue française va être effacer... »


                            A considérer votre pathétique pratique de l’orthographe
                            on comprend votre implication dans cet effacement !!!


                          • Jonas 29 septembre 21:07
                            « Pour éviter de mettre mal à l’aise ces personnes qui ont changé de genre ou de sexe.  »

                            L’idéologie libertaire est à la pointe dans des pays comme la Suède.
                            Dans certaines écoles. au nom de l’égalité des genres, les pronoms « il » et « elle » ont été remplacés par le pronom unique équivalent de « ille » pour désigner l’être humain neutre, devenant ainsi assexué. Il n’y a plus d’hommes ni de femmes, ni trans, ni bi, mais juste des humains. Inutile de décrire les perturbations psychologiques que cela induira à l’enfant lorsqu’il deviendra adolescent pour essayer de comprendre pourquoi son corps change, et s’il est un homme ou une femme, et les relations avec les êtres de sexe opposé.

                            Des tentatives d’institutionnaliser cette politique s’organise peu à peu en France avec les « ABCD de l’égalité » et la « ligne Azur », qui ont reçu un revers cinglant du Conseil d’État il y a quelques temps.

                            • pallas 29 septembre 21:59

                              @Jonas

                              J’ai l’impression d’être le requin du livre « Les dents de la mer », a ne pas comparer au film qui n’a absolument rien avoir, une honte,un massacre de l’œuvre littéraire.

                              La Suède est une nation mineur, d’un passé peut glorieux, aucunement vital, qui a choisi son auto destruction, bien leurs actes présences.

                              Les faibles disparaissent, c’est dans l’ordre de la nature.

                              SALUT


                            • Jonas 29 septembre 23:50

                              @pallas « La Suède est une nation mineur, d’un passé peut glorieux, aucunement vital, qui a choisi son auto destruction, bien leurs actes présences. »


                              La Suède a juste 10 ans d’avance sur nous.

                            • FreeDemocracy FreeDemocracy 30 septembre 09:25
                              @Jonas
                              bonjour jonas,

                              la suède le pays d’origine de real humans justement, proprement stupide tout ceci... une série qui évoque le « transhumanisme » en long en large et en travers et qui cherche à vous le faire avaler.





                            • FreeDemocracy FreeDemocracy 29 septembre 23:17
                              BONSOIR masieur BONSOIR mondame,

                              ravi, votre article est un excellent pied à l’étrier !

                              une série télévisée sans gay ça devient rare à trouver ? est ce normal cette propagande ?

                              REAL HUMANS une série symptomatique qui fait réfléchir sur la transhérésie qui occupe l’esprit de nos dirigeants qui veulent nous faire douter de tout et remettre en cause notre propre nature.

                              nous avons des robots à l’apparence parfaitement humaine qui une fois libérée par un programme acquiert une conscience humaine, on assiste alors à des mariages TRANSHUMAIN, une adoption, du grand délire en somme. Deux personnages sont lesbiennes, l’une est prêtre et la seconde devient militante pour la cause des VERITABLES HUMAINS REAL HUMAINS.

                              REAL HUMANS sur un esprit peu critique, ça donne un conditionnement parfait pour accepter toutes ces inepties de théorie du genre.

                              je radote un peu partout mais la théorie du genre is from mister KINSEY.« Father of gender theory ».



                              FD



                              • FreeDemocracy FreeDemocracy 29 septembre 23:22
                                Au fait le grand OBAMA très novateur sur le sujet, voir l’affaire des transtoilettes avait 3 ou 4 transexuels au sein de son administration.

                                Mieux encore il a fait libérer le soldat euh la soldate, on ne sait plus, dans quelques temps je ne pourrai plus m’exprimer comme cela, je serai transphobe comme vous le dites !

                                Oui il a fait libérer le soldat devenu femme MANNING condamné à 30 ans de prison pour trahison (de mémoire), donc il a voulu devenir TRANS hop billet de sortie merci OBAMA.


                                FD


                                • pallas 29 septembre 23:46

                                  @FreeDemocracy

                                  Vous avez un peut trop bu, tout comme moi d’ailleurs.

                                  Sérieusement, les humains ne sont que des proies, physiologiquement ainsi, dans tous les sens.

                                  Il est totalement anormal qu’une espèce aussi faible physiquement n’est pas le moindre prédateur et n’en a jamais eu et de quel droit ?.

                                  Les humains ne représentent rien, juste de la caricature néfaste et franchement moche, une vulgaire crasse dans un tableau.

                                  Le terme « humain » en devient une insulte.

                                  Je pencherai plutôt par « chose » ou mauvaise copie, sa en devient ridicule.

                                  C’est une divine comédie amusante.

                                  Salut

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès