• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Adieu service public

Adieu service public

 

Dans cet article proposé par Figaro.fr : https://www.msn.com/fr-fr/finance/economie/lex%C3%A9cutif-confirme-la-suppression-de-120000-postes-de-fonctionnaires/ar-BBSUYAQ?li=BBoJIji&OCID=ansmsnnews11 ; il nous est annoncé la suppression de 120 000 nouveaux postes de fonctionnaires d'ici à 2022.

« L'objectif de supprimer 120.000 postes de fonctionnaires d'ici à la fin du quinquennat sera tenu, a déclaré mardi Olivier Dussopt, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics. Moins grâce aux efforts de l'État qu'à ceux des collectivités locales. Ces dernières paraissent en effet avoir mieux maîtrisé leurs dépenses de fonctionnement - donc leur masse salariale - en 2018 que ce que leur demandait le gouvernement. »

 

Concrètement, nous sommes là encore dans le principe de privatisation des acquis historiques des services publics. Je ne reviens pas sur les privatisations de nos industries comme Alstom dernièrement ou encore la poste, l'énergie, les autoroutes...Tout doit être délégué à des entreprises privés, tout et bientôt jusqu'à l'entretien de nos rues, (c'est déjà le cas pour la gestion des déchets par exemple). 

 

Quel est le but ? Bien sûr, on va nous parler d'économie, la France doit faire des économies pour répondre aux exigences européennes et se plier encore et toujours au racket entretenu par les gouvernements successifs au profit des banques d'affaires et de « ceux » qui se cachent derrière. (Rappelons encore une fois que l'actuel président est un ancien de la banque d'affaires Rothschild). Qu'en est-il en réalité ? À force d'observation, je vois deux bonnes raisons : la première est l'ambition de certains « capitalistes » d'indexer les droits fondamentaux directement sur la fortune personnelle. Autrement dit, remplacer la sécurité sociale publique et protectrice de fait, par des assurances privées qui ne répondront plus à un droit acquis par la simple appartenance nationale, mais à la capacité à payer un abonnement. Tous les aspects de la sécurité sociale et des services publics représentent un potentiel colossal d'affaires juteuses, n'en déplaise aux droits de l'homme.

 

L'autre bonne raison, c'est ce satané projet d'internationalisation du pouvoir, appelé aussi mondialisation capitaliste ou : nouvel ordre mondial capitaliste. En effet, la nation garante des services publics scelle ainsi son assise sur l'ensemble de la population. La nation n'est pas seulement l'institution suprême qui fait régner l'ordre, légifère et dirige notre ensemble, mais elle est aussi celle qui protège, qui soigne, qui éduque. Ce faisant, la fin des services publics protecteurs et constructifs affaiblie la nation, et c'est autant de puissance supplémentaire pour des organismes non-démocratiques internationaux comme l'Union européenne.

 

« Pour l'atteindre (l'objectif), il faudrait supprimer chaque année presque 15.000 postes, en 2020, 2021 et 2022. « Vous verrez que cet objectif sera tenu, mais avec une condition, une priorité essentielle pour nous, c'est le maintien de la qualité du service et le maintien de l'accès sur le territoire aux services publics », a précisé Olivier Dussopt. Une priorité affichée également par les « gilets jaunes ». »

 

L'article nous fait état du projet et de son avancement, mais jamais une once de contradiction. La vie au quotidien, les moyens toujours plus dérisoires des hôpitaux et des écoles nous prouvent chaque jour que le gouvernement laisse les services publics se délabrer surtout au niveau local et que les beaux discours ne sont qu'un leurre de politiciens sans vergogne, faisant toujours plus le jeu de la grande finance internationale.

 

« Olivier Dussopt a par ailleurs confirmé que le projet de loi réformant la fonction publique sera présenté au Conseil des ministres fin mars et que le texte tiendra compte des résultats du « grand débat national », qui doit s'achever le 15 mars. »

 

Il tiendra compte du résultat, peut-être, j'en doute ; mais ce qui est sûr, c'est que les suppressions de fonctionnaires elles, continueront.

 

La destruction des services publics n'est en rien freinée par le gouvernement, elle est voulue, elle est organisée, tout cela est fait sciemment. Tout cela est le fruit de la mondialisation.

« La mondialisation capitaliste telle qu'elle est en construction : c'est la privatisation de l'être humain » C.H.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • titi 16 mars 23:22

    @L’auteur

    Que du baratin.

    Il n’y a eu aucune baisse de poste dans la fonction publique depuis 20 ans.

    Toutes les suppressions de postes dans la fonction publique d’Etat ont été compensées par des création dans la territoriale.

    Pratiquement 1000000 de fonctionnaires en plus en 20 ans.

    Dont 300000 dans la fonction publique hospitalière…. donc la petite musique de « y’a pas de moyen, on supprime des effectifs, blablabla » c’est que du baratin.

    Il n’y a jamais eu autant de fonctionnaires en France… et l’administration n’a jamais aussi mal fonctionné.


    • samy Levrai samy Levrai 17 mars 01:07

      @titi
      titi parisien...


    • oncle archibald 17 mars 10:06

      @titi : on ne peut hélas qu’être d’accord sur ce constat.

      Dans les EHPAD publics par exemple elles sont vachement nombreuses .... mais à faire la causette dans les couloirs. Comme le dit l’un de mes neveux effectivement il manque du personnel : elles sont trois à faire la tchache au secretariat, avec une quatrième elles pourraient jouer à la belote.

      On prend l’exemple des établissements hospitaliers privés ou effectivement le personnel est en sous effectif et surmené et on interpole aux hôpitaux privés où le plus souvent il ne l’est pas. Sauf là ou il est le plus nécessaire et où c’est le plus visible : aux urgences.


    • oncle archibald 17 mars 12:21

      @oncle archibald

      erratum : on interpole aux hôpitaux publics ...

      J’ajoute que ce manque de personnel aux urgences est peut-être voulu et soigneusement organisé pour faire braire dans les chaumières .... sans aucun respect pour les patients qui passent des heures stockés sur des brancards dans les couloirs, mais ça au moins c’est spectaculaire !


    • titi 17 mars 14:34

      @samy Levrai

      Je sais pas si vous sous entendez que je suis parisien ?
      Mais je ne le suis pas.

      Ce qui est sûr c’est que les postes sont mal répartis.
      Mais la solution n’est certainement pas de créés des postes là où il y a des manques et laisser des milliers de personnes payées à rien faire.

      Le statut des fonctionnaires est sensés être une contrepartie à un certain nombres de contraintes, dont la mobilité. Sauf que dans les faits à part un débutant, célibataire sans enfants, et orphelin, il n’y a aucun moyen de redeployer les effectifs.


    • samy Levrai samy Levrai 17 mars 16:13

      @titi
      En province les hopitaux ferment, les commissariats ferment, les lignes de trains ferment, les classes ferment, peu de spécialistes, des mois pour une consultation, etc.
      A Paris par contre, ça baigne .


    • titi 17 mars 21:32

      @samy Levrai

      Quand j’étais petit j’habitais un village de 3000 habitants.
      40 ans plus tard il n’en compte plus que 1600.

      Ca me parait tout à fait normal que les effectifs soient « redéployés ».

      Les trains dans les campagnes ne transportent que des sièges vides… alors que dans le RER il y a 10 personnes par mètre carré…

      Les « campagnard » sont capables de faire 80 km pour acheter un carré de moquette, ou manger des boulettes Ikéa (je n’exagère pas… c’est du vécu). Ils peuvent en faire 30 pour avoir un service d’urgence répondant à toutes les normes.

      Pour ce qui est des « spécialistes » moi j’ai totalement renoncé : y compris aller « en ville » pour avoir un rendez vous…. je me rends à l’étranger.


    • JulietFox 18 mars 09:28

      @oncle archibald
      Quel Ehpad,quelles sont vos sources ?
      Moi, j’en connais une d’Ehpad publique qui tourne en sous effectif, avec des AS en CDD renouvelables tous les ans. C’est d’ailleurs ce que veut le skieur, qui nous sert de président (des riches)
      Horaires saucissonnés, jamais le même, vie de famille décousue, et paye, loin de correspondre, au travail fourni.
      Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage.


    • oncle archibald 18 mars 09:43

      @JulietFox : pour les aigreurs d’estomac je vous recommande Omeprazole ....

      Pour le reste, c’est stupide de défendre tout le service public par principe alors qu’il y a des gaspillages monstrueux et des rentes de situation avec des employés inamovibles quel que soit le travail qu’ils fournissent, en quantité et en qualité.

      Pourquoi un quidam fonctionnaire ne devrait-il pas être aussi performant dans le public que dans le privé ? Tentez de me donner une explication autre que c’est parce qu’il ne risque rien et qu’il a un boulot à vie quoi qu’il fasse et donc que rien ne l’incite à faire des efforts.

      Pire encore les feignasses pèsent sur leurs collègues consciencieux, parce que oui, il y a des mecs qui font leur boulot plus celui de leurs collègues qui glandent, juste parce qu’ils trouvent que le boulot doit être fait par respect pour les citoyens utilisateurs des services publics.

      Donc je dis bien il y a des glandeurs et des bosseurs. La différence avec le privé c’est que les glandeurs sont inamovibles et donc en quelque sorte « rentiers de l’état ». Pourquoi ne pas souhaiter qu’on mette un peu d’ordre la dedans ?


    • Attila Attila 18 mars 21:30

      @JulietFox
      Un excellent témoignage d’un ancien directeur d’Ehpad :
      Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”

      "on a dans les établissements, 30% des résidents qui souffrent de dénutrition. Ils ne mangent pas, ils n’assimilent pas assez de calories par jour. Pourquoi ? Parce que c’est dégueulasse, et que quand c’est dégueulasse, vous ne mangez pas. « 
      .
       »Pour donner à manger à une personne dépendante, il faut au moins vingt minutes, et la dénutrition vient de la qualité de la nourriture, mais aussi du manque de mains pour donner à manger. "

      .


    • oncle archibald 19 mars 09:52

      @Attila

      J’ai suivi votre lien, c’est glaçant et je confirme ce désastre dans des établissements privés et souvent prétendument luxueux. Ma fille ergothérapeute travaille dans un tel établissement au bord du lac Léman avec beaucoup de résidents suisses..... l’ergotherapeute existe surtout pour qu’on puisse se vanter de ses services sur les plaquettes en beau papier glacé qui vantent l’établissement. En fait on lui demande d’assumer beaucoup d’autres tâches ne nécessitant pas sa compétence parce qu’il manque du personnel pour les assumer, notamment aider les résidents à manger .... mais vite hein ! Et tant pis si le résident atteint d’elzheimer n’a pu manger qu’un tiers du repas dans le temps imparti !


    • JulietFox 19 mars 15:39

      @oncle archibald
      Raté vieil aigri toi même, je suis sous Lanzoprazole.


    • JulietFox 19 mars 15:42

      @oncle archibald
       Comme dans les grosses boîtes du privé.
      Des petits chefs comme s’il en pleuvait pour faire marner l’opérateur en dessous.
      Des fainéants il y en a partout. Mais une AS en Ehpad qui a 7 minutes pour faire une toilette, c’est cool n’est il pas ?


    • Old Dan Old Dan 17 mars 07:06

      Héhé !

      J’ch’ui déjà multi-milliardaire,

      mais tant qu’il y aura un petit sou à gagner à 5000m sous le pôle Nord, ou 2 litres de pétrole au fond de l’Amazonie, j’lâcherai rien...

      [... et c’est pas des pauvr’ types qui m’en empêcheront, non mais... ]



      • doctorix doctorix 17 mars 18:38

        Pour retrouver une politique nationale digne, conforme aux droits de l"homme et aux objectifs du Conseil National de la Résistance (celui qui bous a donné la Sécu), pour mettre fin aux privatisations ainsi qu’aux délocalisations (par le blocage des transferts de capitaux), il suffit de voter Asselineau.

        C’est pourtant simple...

        Cet Dussopt est en fait une belle salope. Quand on pense qu’il se réclame du PS...


        • titi 17 mars 21:53

          @doctorix

          Vous imaginez en 1945, quelqu’un proposer un programme politique avec des références de 1871 ?

          C’est exactement ce que vous faisez en nous parlant du CNR.
          Le CNR c’était il y a 74 ans.
          Il est temps que vous tourniez la page et regardiez un peu ce qu’est le monde en 2019. 

          C’est pas en vous référant à un machin d’il y a 74 ans que vous préparez l’avenir.


        • JC_Lavau JC_Lavau 17 mars 22:04

          @titi. En 1945, le peuple de France était assez largement représenté par des moyens tribuniciens, qui ont été pulvérisés depuis.


        • titi 19 mars 14:06

          @JC_Lavau

          Le peuple de France jusqu’en 1944 il se pensait représenté par Pétain.
          Et à partir de 1945 tous les politiciens ringards de la IIIè se sont recyclés.

          Alors laissez moi rire.


        • Spartacus Spartacus 18 mars 10:13

          Ma gamelle, ma rente, mes privilèges, le long chant des fonctionnaires qui pleure sur la peur de perdre des privilèges..

          Quand a on a goutté à la fonction publique et ses avantages et privilèges, impossible de s’en passer semble t-il.  smiley  smiley

          Quel beau texte de l’hypocrisie la plus absolue d’un égoïsme de caste et de corporatisme...

          La 1ere hypocrisie consiste a faire passer l’état comme la société..
          -« la France doit faire des économies » 

           
          Non, c’est que le fonctionnaire n’est pas gratuit et coûte trop cher et la société n’en pas pour son argent... Nuance fondamentale.

          2eme hypocrisie consiste a faire croire que le fonctionnaire est un assuré social comme les autres.
          -« remplacer la sécurité sociale publique et protectrice »
          Non, cher fonctionnaire tu es un « régime spécial » tu ne cotise pas à la sécu, car la sécu est un régime cantonné en balance entre cotisations et pensions. Toi tes régimes sont directement à charge des contribuables.

          3eme hypocrisie consiste a faire croire que sans l’état c’est le chaos.
          -La nation n’est pas seulement l’institution suprême qui fait régner l’ordre, légifère et dirige notre ensemble, mais elle est aussi celle qui protège, qui soigne, qui éduque.
          Non, il existe d’autres solution au monopole de l’état bien meilleur. La santé en Suisse est privée. C’est moins cher et mieux soigné. en Suède chacun choisit son école avec les chèques éducation.

          4eme hypocrisie consiste a faire croire que les services sont sous dotés.
          -les moyens toujours plus dérisoires des hôpitaux et des écoles
          L’école Française c’est le premier budget de l’Europe en éducation, 2eme employeur d’Europe . 250 000 personnes ne sont pas en face d’élèves. Soit plus que les salariés de Total et la SNCF réunis.
          C’est pas un manque de moyen. c’est simplement la gabegie de tragédie des communs.

          5eme hypocrisie consiste a faire croire que la société accepte cela.
          -le jeu de la grande finance internationale.......le fruit de la mondialisation
          Il n’est pas nécessaire de faire croire que c’est un complot international ou accuser une chimère pour se faire passer pour Marthyrs.
          C’est juste le bon sens.
          La société ne veut plus payer pour des caste et du corporatisme différencié. La société veut la fin des statuts. POINT. Dans tous les pays modernes cet anachronisme a disparu et un fonctionnaire n’est pas traité différemment d’un salarié du secteur privé.


          • JulietFox 19 mars 15:43

            @Spartacus
            Des liens Lutteur de foire. Des liens !


          • zygzornifle zygzornifle 18 mars 13:20

            Le gouvernement est un service public , alors il faut le privatiser .....


            • Ruut Ruut 18 mars 13:50

              @zygzornifle
              C’est le cas avec Macron et les médiats non ?
              Vue qu’il ne sert pas l’intérêt du peuple de France.


            • terera 18 mars 13:37

              que de trools sur ce forum !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès