• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Benalla : retour sur un scandale d’Etat

Affaire Benalla : retour sur un scandale d’Etat

Affaire Benalla : retour sur un scandale d’Etat

Résumons : un proche collaborateur du président, Alexandre Benalla, garde du corps et ami intime de Macron, est filmé hors de tout cadre légal, déguisé en policier, sur un cortège du premier mai. Il y tabasse joyeusement plusieurs personnes, avant de s’éclipser, brassard de police, talkie-walkie et casque sur la tête.

Le ministre de l’Intérieur Collomb est informé des faits dès le 2 mai : il aurait diligenté une enquête et aurait informé le directeur de cabinet Patrick Strzoda, dont dépend Benalla. Ce même Strzoda, informe directement le président qui « aurait demandé des sanctions ». Ledit barbouze écopera de 15 jours de suspension et réintègrera un bureau à l’Elysée. 

18 juillet : une vidéo, filmée sur un portable par un militant de la France Insoumise, fait surface dans l’édition internet du Monde. On y reconnaît clairement ledit Benalla. L’affaire s’emballe immédiatement, la FI monte au créneau, suivie de près par l’opposition communiste et de droite. A l’Assemblée, où le projet de loi de révision de la Constitution doit être discuté, malgré les tentatives d’étouffement par le président de Rugy, et le rejet d’une demande de commission d’enquête parlementaire par les députés godillots de la majorité, l’opposition ne s’en laisse pas compter. Dès le 19 juillet la pression monte : les députés de l’opposition, tous bords confondus, multiplient les interventions pour demander des explications au gouvernement.

Hormis la ministre de la Justice Nicole Belloubet, qui affirme que « cet individu était présent sur les lieux sans aucune autorisation » (et qui contredit donc les affirmations du chef de cabinet Strzoda, qui lui avait affirmé l’inverse), le gouvernement fait la sourde oreille. Le porte-parole du gouvernement tente de justifier l’injustifiable en arguant que « la sanction envers M Benalla est la plus grave jamais prononcée envers un chargé de mission à l’Elysée ». Il aurait même été rétrogradé sur des affaires internes, ce que viennent contredire quelques heures plus tard d’autres révélations (images du bus des bleus, et de la panthéonisation de Simone Veil…). Loin de calmer les choses, ces déclarations contradictoires et clairement hors-sol font l’effet d’un jerrycan d’essence jeté sur un barbecue. 

Macron, en déplacement, répond maladroitement aux journalistes qui se font insistants : « Monsieur le président cette affaire n’entache-t-elle pas la République ? » « non non, la république, elle est inaltérable ».

 

L’emballement

Au fur et à mesure les révélations s’enchaînent : un autre collaborateur, Vincent Crase, aurait aussi fait partie de l’équipée barbouzarde, on le voit sur les vidéos. Le passé plus ou moins trouble de Benalla remonte à la surface médiatique : un gros nerveux manifestement, ce Benalla. Il a déjà plusieurs affaires sur le dos : tentative de port d’arme prohibée, coup de poing contre un photographe, intervention musclée contre un journaliste de Public Sénat, licencié par Arnaud Montebourg après un délit de fuite après avoir provoqué un accident… il s’est aussi affiché sur les réseaux sociaux en visite au Maghreb, aux côtés de gros bras armés jusqu’aux dents… la commission des lois de l’Assemblée se dote exceptionnellement des pouvoirs d’une commission d’enquête parlementaire, sous la pression conjuguée des oppositions FI+LR+PC+PS. Ses travaux doivent commencer le 23 juin selon le président de Rugy, désormais bien piteux.

Par ailleurs, le syndicat VIGI CGT police dépose plainte pour « usurpation de fonction » et « usurpation de signe réservé à l’autorité publique », ce qui oblige à la nomination d’un juge d’instruction. La chaîne de commandement est désormais mise en cause : le courant commence à remonter largement près des premiers fusibles…

20 juillet : l’affaire devient affaire d’État. Les révélations s’enchaînent toutes les heures, selon un rythme désormais bien connu : régulièrement des tuyaux font surface dans la presse, et ça creuse, ça creuse. Silence assourdissant du côté de l’exécutif et du gouvernement. Les députés LREM sont quant à eux comme paralysés. La gestion de crise de la macronie rappelle celle de l’affaire Léonarda par la hollandie : elle est piteuse, quasiment inexistante et très souvent à côté de la plaque. A l’image de ce Castaner qui affirmait maladroitement, contre toute évidence et ce dès le 18 juillet, que « personne en France n’est au-dessus des lois ». Manifestement, ça n’était pas le cas pour tout le monde…

A la mi-journée, l’Assemblée est complètement paralysée, l’opposition rejetant en bloc les discussions sur le projet de loi de révision de la Constitution, multipliant les rappels au règlement à l’adresse du président de Rugy et de la majorité LREM. Les séances sont régulièrement suspendues. Le groupe FI porte une motion de censure envers le gouvernement.

Dès la mi-matinée, Benalla est licencié, placé en garde à vue et auditionné par les services de police. 
On apprend de surcroît que 3 policiers, dont deux commissaires (! !), ont été mis à pied car ils auraient transmis des images de la fameuse intervention, filmées par les caméras de vidéo surveillance de la préfecture de Police à… M. Benalla.

Collomb est désormais mis en cause par l’opposition, il savait dès le 2 mai, et n’a rien fait à part couvrir le sinistre homme de main… Le Sénat va l’auditionner, ainsi que la commission d’enquête nouvellement formée. 

 

Une gestion de crise calamiteuse, et des conséquences encore mal évaluées

Il semble désormais évident que cette affaire est devenue, malgré les dénégations gênées des membres de la majorité (du moins du peu qui ont osé braver les consignes et s’exprimer), une affaire d’Etat. L’Elysée est inexistante depuis le début, et ce qu’elle voulait faire passer pour une banale échauffourée est en train de lui exploser à la figure.

Un Ministre d’Etat, le premier flic de France en plus, ainsi que le président de la République, ont couvert les agissements délictueux d’un de leurs subordonnés. Dans les termes de l’article 40 du Code de procédure pénale, « toute autorité constituée, tout officier public ou fonctionnaire qui, dans l’exercice de ses fonctions, acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit est tenu d’en donner avis sans délai au procureur de la République et de transmettre à ce magistrat tous les renseignements, procès-verbaux et actes qui y sont relatifs ».

On peut raisonnablement imaginer que Collomb y laisse sa chemise, histoire de protéger le président qui est directement mis en cause depuis plusieurs jours.

Quand à ce dernier, bien qu’il soit intouchable juridiquement parlant pendant toute la durée de son mandat, il ne pourra pas sortir de cette affaire sans y laisser des plumes. Cela parait désormais acté : cette affaire est celle qui vient de casser la magnifique dynamique de « la république en marche », dans une macronie où tout semblait relativement bien huilé…

L’effet coupe du monde de Macron n’aura pas duré 3 jours, un record, et sa popularité, déjà bien entamée, n’y survivra sans doute pas.

Au-delà de ces possibles développements immédiats, il y a bien sûr les nombreuses contradictions que cette affaire soulève : la vision macroniste du « dialogue social » et la soi-disant « exemplarité » d’un président qui n’hésite pas à sermonner un lycéen et à s’acharner sur lui, est mise à mal par ce même président qui au fond cautionne des méthodes de voyous, tout en s’affranchissant lui-même des règles qu’il n’hésite pas à porter en étendard, comme une marque de fabrique. 
Un désastre pour ce grand communicant.

 

Un bénéfice pour la démocratie, ou ce qu’il en reste

Le fait également de voir une opposition ressoudée sur des questions de principe, qui font, quoi qu’en disent et pratiquent certains, le cœur même de la République –exemplarité, devoir de transparence, probité des agents de la Fonction Publique et de leurs représentants–, et la formation de cette commission d’enquête –alors que la majorité avait déjà balayé de son revers de main coutumier cette possibilité– redonnent quand même un peu d’espoir dans cette démocratie qui semblait chaque jour s’enfoncer de plus en plus dans l’autoritarisme et le fait du prince.

Il existe malgré tout encore quelques mécanismes de contrôle et de sauvegarde qui semblent fonctionner, cette commission d’enquête en est la preuve, et le point positif dans cette affaire est sans doute à chercher là.

Autre sujet de satisfaction, et pas des moindres, la réaction de la presse dans son ensemble, qui relaie l’affaire et ce, quel que soit son bord. On a longuement constaté la compromission quasi généralisée de la presse mainstream française, qui a porté Macron au pouvoir et qui depuis plus d’un an désormais, lui déroulait le tapis rouge. Il faut bien constater aujourd’hui qu’avec cette affaire, la donne a changé : le ton n’est plus le même, la lune de miel semble bel et bien terminée, de BFMTV à Valeurs Actuelles, en passant par Libé ou LCI, tous ceux qui hier encensaient le président et son style, le golden boy de l’Elysée, sont désormais attentifs au développement de l’affaire et sont passés en mode « emballement médiatique maximum ». Au-delà de ce constat, c’est bien parce que ce quatrième pouvoir a repris en mains ses prérogatives, que l’exécutif n’a désormais plus le choix : comme de Rugy qui a dû plier devant la pression médiatique, le président doit s’exprimer dans les prochains jours, avant que tout ceci ne devienne incontrôlable.

 

Retour de bâtonInstant Karma Justice comme ils disent

Dernier point, et nous en resterons là, c’est quand même la gestion de l’affaire par la France Insoumise. Arrêtons de nous voiler la face : le timing était parfait, et cette affaire était sans doute sous le coude depuis un bon moment (depuis début mai en fait, rappelons-nous que les faits furent filmés par un militant FI et brusquement « sortis » dans l’édition du Monde du 18 juillet dernier).

Mais là aussi, c’est de bonne guerre : on peut hurler au loup, faire même des parallèles avec l’affaire Fillon, toujours est-il que comme le disait mon vieil ami Africain, « quand on grimpe au cocotier il vaut mieux s’assurer qu’on a le derrière propre ». La morgue de LREM, le verrouillage de l’Assemblé nationale par une majorité de députés godillots, ainsi que le mépris constant et renouvelé du président des ultra riches pour le peuple, toute cette accumulation trouve ici magiquement son dénouement dans un espèce de retour de karma absolument magnifique.

L’image bien lisse et donneuse de leçons de « la république en marche » a désormais volé officiellement en éclats, et il faudra attentivement scruter la réaction des français : resteront-ils sagement dans la torpeur estivale, post coupe du monde, qui semble les caractériser…ou bien demanderont-ils des comptes à ce gouvernement ? 

Les paris sont ouverts…


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • Rinbeau Rinbeau 20 juillet 18:21
    ça rappelle les plus sombres heures du nazisme, lorsque les petits copains d’Hitler allaient youpinner allègrement à la matraque, histoire de se faire la main pour ce qui allait venir ensuite..
    Je le répète Hitler avait des accointances certaines avec les grandes banques occidentales,
    Le petit Macron Rothschild aussi..
    C’est signé ! ces salopards de banquiers se croient tout permis.

    • baldis30 20 juillet 19:12

      @Rinbeau
      bonsoir,

      Meuh non .... c’est pas possible .. ; mais qu’allez-vous donc supposer : des gens si honnêtes, si gentils, qui œuvrent pour le bien public... à la condition expresse qu’il tombe dans leur escarcelle.

       C’est un complot ... d’ailleurs regardez les nombre de personnes impliquées c’est le même genre de complot qui devait renverser Erdogan ... Cela part du ministre de l’intérieur, touche le directeur du cabinet de l’Elysée, met en cause des hauts fonctionnaires qui communiquent indument des extraits de vidéos... c’est bien orchestré...

      Reste à savoir quelle est la puissance étrangère qui est derrière le complot : San Marin ? le Vatican voulant reprendre Saint Jean de Latran sans payer ? le Vanuatu ? A moins que ce ne soit la République de Terre Adélie...

      Ou encore les belges vexés de leur élimination en demi-finale ... une fois... c’est possible !

      C’est du dernier tragique... et en quelques jours après l’intempestive manifestation du mauvais comique de la présence à Moscou pour se revêtir de la peau du lion comme nous l’enseigna La Fontaine dans sa célèbre fable « L’âne revêtu de la peau du lion » ..... « On voit les sabots » !


    • Rinbeau Rinbeau 20 juillet 19:19
      @baldis30
      Je vous vois venir avec vos grands sabots !


    • Cadoudal Cadoudal 20 juillet 19:34

      @Rinbeau

      Quand Sarkozy prophétisait sur Macron : “tout cela se terminera en farce”

    • Rinbeau Rinbeau 20 juillet 19:41
      @Cadoudal
      La cinquième république est une gigantesque farce !
      donc tous ses présidents en ont été, sont et seront les dindons !


    • Rinbeau Rinbeau 20 juillet 19:42
      @Rinbeau
      Et nous avec malheureusement..

    • ASTERIX 24 juillet 09:27

      @baldis30



      JUPITER va se bruler les ailes AVEC UNE BOUGIE ET NON LE SOLEIL !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      macron est il dans les pas DU SAC DES RIPOUX  PASQUA PANDRAUD CHIRAC ???

      aussi louche qu ’EUX       ??         OUI

    • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 20 juillet 19:02

      Les « barbouzes » le retour ? auriez vous pu sous-titrer votre article, que je ne peux qu’apprécier.

      Comme quoi en « république exemplaire », il y a le dire pour le meilleur et le faire pour le pire... 

      • Macondo Macondo 20 juillet 19:12

        Bonjour. Désinformé volontaire depuis 3 jours, constatant que TOUTE la presse streamée était unanime, j’ai pensé trouvé ici un bon résumé de cette seconde chute annoncée du mur de Berlin à Pearl Harbor le 11 Septembre. J’ai bien compris le topo. De la pisse d’âne en jet bâton, coulant de la capitale proclamée. Affaire sans le moindre intérêt, ni pour la Planète, ni pour une éradication de toute la représentativité, soit les deux mamelles uniques du seul sens politique autorisé aujourd’hui. Alors j’allais zapper quand j’ai lu ça, une perle que peu de journaleux serait capable de pondre, voir même de comprendre, Calvi peut-être, bien bourré : "Autre sujet de satisfaction, et pas des moindres, la réaction de la presse dans son ensemble, qui relaie l’affaire et ce, quel que soit son bord. On a longuement constaté la compromission quasi généralisée de la presse mainstream française, qui a porté macron au pouvoir et qui depuis plus d’un an désormais, lui déroulait le tapis rouge. Il faut bien constater aujourd’hui qu’avec cette affaire, la donne a changé" ... Sérieux ? Ou c’est moi ?...


        • Elric Menescire Elric Menescire 20 juillet 19:32

          @Macondo

          je vous l’accorde, je savais que j’aurais dû le mettre en gras : ll faut bien constater aujourd’hui qu’avec cette affaire, la donne a changé. 


          Et j’aurais dû rajouter, je vous l’accorde, uniquement avec celle ci, car pour le reste je ne me fais pas d’illusions.

          Mais il se trouve que j’ai écumé pas mal de canaux médiatiques mainstream depuis deux jours, et il faut être aveugle pour le constater : ils ne peuvent plus le cacher. Ca les emmerde beaucoup d’ailleurs il me semble...y compris le remplaçant de Calvi, encore mieux que lui je trouve (si si ça existe), l’inénarrable éditocrate Bruce toussaint.

          Un conseil : continuez à rester « désinformé volontaire », ça vous réussit mieux que l’analyse politique ;)

          bonne soirée

        • Macondo Macondo 20 juillet 19:45

          @Elric Menescire ... Bruce Toussaint ?!? J’avais oublié, pardon. Je vais donc suivre vos conseils avisés, mais dès que Brigitte file une enveloppe de 200 balles à sa manucure, promis, je repasse. Pas question de rater la prochaine Révolution. Bonne soirée.


        • Doume65 20 juillet 19:48

          @Elric Menescire
          Cette affaire tombe peu après la loi sur le secret des affaires, qui, de fait, met les journalistes d’investigation au chômage. On comprend que les rédactions aient du mal à retenir certains chiens alors qu’ils ont un si bel os.


        • Rinbeau Rinbeau 20 juillet 19:53
          @Doume65
          Chiens ! ne soyons pas trop enthousiastes !
          Toutous tout au plus !

        • Doume65 20 juillet 20:07

          @Rinbeau
          C’est juste, mais les toutous aussi aiment les os. J’ai une chienne adorable mais elle ne lâche pas les os à moelle qu’il m’arrive de lui laisser. smiley


        • Elric Menescire Elric Menescire 21 juillet 00:29

          @Doume65

          Bien vu ;) 

          Quel beau métier que celui de journaliste en France hein.. 

          Si la profession avait encore un peu de credit, je pense que desormais c’est fini ...

        • Kapimo Kapimo 21 juillet 02:31

          @Doume65

          "Cette affaire tombe peu après la loi sur le secret des affaires, qui, de fait, met les journalistes d’investigation au chômage. On comprend que les rédactions aient du mal à retenir certains chiens alors qu’ils ont un si bel os.« 

          Concernant les journalistes d’investigation, je crains qu’ils ne soient déjà au chomage depuis pas mal de temps pour ceux qui essaient de travailler dans le mainstream.
          Cela fait par ailleurs belle lurette que »les rédactions« s’autocensurent sur les sujets qui touchent au pouvoir et à la vraie politique. Les rédactions savent très bien »retenir« ce qu’il leur reste de »journalistes«  ; en ce sens, je pense que »les rédactions" ont le feu vert de leurs actionnaires, qui doivent trouver que décidement Macron en fait trop, et qu’il est temps de lui rappeler qui a le pouvoir.

        • jmdest62 jmdest62 21 juillet 07:13

          @Kapim

          « je pense que »les rédactions » ont le feu vert de leurs actionnaires, qui doivent trouver que décidement Macron en fait trop, et qu’il est temps de lui rappeler qui a le pouvoir."
          °
          Bien vu ! Cette hypothèse est effectivement à considérer ..
          @+

        • lejules lejules 22 juillet 11:38

          @Kapimo


          « A la mi-journée, l’Assemblée est complètement paralysée, l’opposition rejetant en bloc les discussions sur le projet de loi de révision de la Constitution, multipliant les rappels au règlement à l’adresse du président de Rugy et de la majorité LREM. Les séances sont régulièrement suspendues. Le groupe FI porte une motion de censure envers le gouvernement. »

          on peut penser que l’opposition se sert de prétexte de cette affaire pour faire de l’obstruction pour que la loi ne passe pas ce qui est une excellente chose

        • mecheri 20 juillet 19:27

          Une petite frappe, qui donne encore l’occasion à nos amis journalistes et une minorité de racistes de pointer du doigt une catégorie de français à part entière, à l’instar de Mr Zérouni - directeur monde de la rechercher et du développement du Groupe SANOFI, hier, Mr cherif Mécheri, qui reçut les éloges de Jean Moulin pour son courage face au nazisme, avant de devenir Préfet hors cadre, conseiller spécial à l’Elysée, secrétaire général de l’Union française, puis à la retraite depuis 5 ans et avec dérogation d’âge, exercer les simples fonction de Conseiller maître à la Cour des comptes … 

          Mais, il ne faut surtout pas raconter ce genre d’histoire car ça participe un peu trop à notre lien social ! Quant aux quelques érudits et honnêtes gens que celà pourrait intéresser, Voire le fond d’archive sur ces quelques personnages, mis à l’honneur sur le site internet de sciences po  ! Très cordialement


          • Doume65 20 juillet 20:00

            On en apprend d’autres, et des pas tristes, sur Benalla.


            • alinea alinea 20 juillet 22:46

              @Doume65
              Typique le mec qui n’a pas le mental de sa fonction, petit mélange des genres, il s’est pris pour le roi ! mais apparemment il n’en avait pas reçu l’éducation !


            • Elric Menescire Elric Menescire 21 juillet 00:32

              @Doume65

              Ça s’appelle l’ego, l’hubris... Et manifestement ce type en est bouffi... Le retour de karma existe, cette affaire le prouve ! 


            • Doume65 23 juillet 12:43

              @troletbuse
              nordpresse.be est un site parodique. Tous les articles de ce site ne sont fait que pour rigoler.


            • troletbuse troletbuse 23 juillet 14:03

              @Doume65
              Pourtant, la ressemblance est évidente, non ?


            • Rinbeau Rinbeau 20 juillet 20:12

              Quand Macron cron cron
              Fait le con con con

              Ainsi font font font
              Les petites marionettes
              Ainsi font font font
              Trois p’tits tours
              Et puis s’en vont.

              • Jean nemare Jean nemare 20 juillet 20:29

                Tout ce que j’espère, c’est que cette affaire fasse tomber Macron et l’accule a la démission, lui et son gouvernement dont les plus hauts représentants sont mouillés jusqu’au cou en couvrant ces actes de voyoucratie ! Il n’est pas normal que Macron soit protégé durant son mandat : il devrait rendre des comptes devant la justice comme n’importe quel citoyen ! Au Brésil, on n’hésite pas à contraindre le Président (ou la Présidente) à la démission et à les traduire devant la justice.


                Rien ne justifie qu’en France, il n’en soit pas de même ! A part vouloir protéger les voyous en costume cravate qui nous gouvernent... 

                • Rinbeau Rinbeau 20 juillet 21:04
                  @Jean nemare

                  Peut-être effectivement faudrait-il écrire notre propre constitution, celle du peuple et pour le peuple !
                  et ensuite arriver à l’imposer !
                  Mais il faut bien reconnaitre que globalement les gens s’en foutent pour la majorité !
                  on a donc les politiciens qu’on mérite !
                  Tant qu’une majorité de Français ne crèveront pas de faim, rien ne se passera !


                • Arogavox 20 juillet 22:11

                  @Rinbeau


                    Ben oui, On n’a que la ’démocratie’ qu’On mérite !   
                     
                    Quant à crever de faim, les disciples de Machiavel ne sont pas nés de la dernière pluie   
                      ("Panem et circensens’ ... = de la malbouffe et du foot ) ils ont paré à ce risque : nos journaleux pondent régulièrement des productions pédagogiques pour expliquer comment survivre en faisant les poubelles ...   
                     
                     L’actuelle diversion médiatique est tout de même risquée , et un rien ballot : après l’ire des militaires suite à la démission du général des armées (de Villiers), se permettre d’indisposer ou narguer les journalistes et les gendarmes ! ... 
                    
                    
                    En même temps, dans un pays (et pire : dans un monde) qui ne trouve aucune question à éclaircir quand on lui raconte qu’un bambin de 3 ans et demi peut se raccrocher à un balcon après avoir chuté d’un étage (voire même de deux ! - on ne sait toujours pas !!) ... les dictateurs marchent sur du velours !

                • sirocco sirocco 20 juillet 22:33

                  @Jean nemare

                  « Tout ce que j’espère, c’est que cette affaire fasse tomber Macron et l’accule a la démission, lui et son gouvernement... »

                   
                  Vous voulez rire ! Tout au plus le sénile Collomb, qui s’essouffle et fait pitié aux forces placées sous son autorité, en profitera - peut-être - pour jeter l’éponge, maintenant qu’il est assuré que lui, sa famille, ses potes... auront tout le fric dont ils auront besoin pour vivre dans l’aisance jusqu’à la fin de leurs jours.

                   
                  Mais Macron, certainement pas ! Qui le ferait « tomber » ? Les Français, en descendant massivement dans la rue ? Ils ne décolleront jamais le cul de devant leur télé !


                • Rinbeau Rinbeau 20 juillet 23:33
                  @Arogavox

                  Oui, dès fois ça ne se goupille pas comme ils veulent les « big brother » ! Alors ils ont le blues !
                  Un blues qui peut durer des siècles !
                  En 14-18, ils déclenchent une guerre pour éviter une révolution dans un pays d’Europe et merde ils se retrouvent avec une révolution dans le plus grand des pays Européens.
                  On finance Hitler pour qu’il s’en prenne à la Russie, et merde il envahie tous les pays sauf celui-là !
                  Et depuis nos chères élites courent après les russes, mais plus possible de faire de guerre entre grandes puissances à cause du nucléaire.

                  Alors comme dirait Michel Blanc dans les bronzés font du ski « sur un malentendu on sait jamais »

                • Elric Menescire Elric Menescire 21 juillet 00:38

                  @Jean nemare

                  Vous savez très bien que c’est un beau rêve, qui a hélas peu de chances de se réaliser. On a beau critiquer les Usa par exemple (il y a vraiment de quoi !) mais une affaire de ce type aurait sans doute coûté son poste à n’importe quel président dans ce pays...Pareil pour les pays scandinaves, où un ministre a dû démissionner pour avoir payé une course de taxi de 50 euro sur la caisse de son ministère...

                  Chez nous, si nous ne sommes pas 10 millions dans la rue pendant une semaine minimum il ne se passera rien hélas....Et vu l’état de mort cérébrale de la majorité de nos concitoyens ça n’est pas pour demain... 

                • Homphilo 21 juillet 01:33

                  @Jean nemare Helas macron comme tout ex president français restera car ils s estiment au dessus des lois.donc il restera avec cette morve hautaine qui le caractérise.ils sont là nos élus pour leurs bien être..il est loin le temps de l étique de Degaulle


                • jmdest62 jmdest62 21 juillet 07:34
                  @Elric Menescire
                  Salut

                  @+

                • Fergus Fergus 21 juillet 09:04

                  Bonjour, sirocco

                  D’accord avec vous : dans le meilleur des cas, c’est Collomb qui passera - fort logiquement, eu égard à son implication fautive - à la trappe. Or, même ce départ n’est pas certain tant le ministre est proche de Macron et surprotégé.

                  Je pense que Macron va liquider 2 ou 3 lampistes et compter sur les vacances pour que l’affaire s’estompe. Il n’en aura pas moins fait la démonstration qu’en matière d’exercice du pouvoir au dessus des lois, il est aussi tordu que ses prédécesseurs !


                • cevennevive cevennevive 21 juillet 09:29

                  @Fergus, bonjour


                  J’ai vu son frère jumeau à Palerme, fin mai, aux catacombes des Capucins. Oui ! Oui ! Un qui lui ressemble... Il pourra toujours aller en retraite là bas s’il est « remercié » par M. Macron.

                  Car il vieillit. Il n’était pas au courant nous a-t-il dit. Depuis le 2 mai, il ne se rappelait plus...


                • jmdest62 jmdest62 21 juillet 09:41

                  @cevennevive

                  Salut
                  Vous parlez de Chirac« qui »grâce à" sa mémoire défaillante est passé au travers des gouttes ...ça dégoûte . smiley
                  @+

                • arioul arioul 21 juillet 09:58

                  @Fergus
                  Mon cher révérend si vous pensez que Collomb ou qui que soit d’autre va démissionner , vous revez éveillé. Notre République bananière ne donne que l’illusion de la démocratie et les socialistes comme Collomb sont les spécialistes du trucage , de malversation et du mensonge éhonté. De plus avec la treve des vacances le bon peuple a d’autres préoccupations que les errements d’un nazillon islamiste .


                • cevennevive cevennevive 21 juillet 10:24

                  @jmdest62, bonjour,


                  Au moins, notre « Chichi » national était un ’bel homme" (dixit Jack Lang) !

                  En plus, malgré les vicissitudes de son mandat, je lui suis reconnaissante de ne pas avoir hurlé avec les loups déchirant à belles dents Sadam Hussein...

                • jmdest62 jmdest62 21 juillet 11:44

                  @cevennevive

                  Ouais ouais ...La France avait encore un semblant d’indépendance diplomatique à cette époque ...
                  Mais ça n’excuse en rien toutes les casseroles.
                  @+

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès