• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Carlos Ghosn : Le Parquet dément l’enquête ouverte sur (...)

Affaire Carlos Ghosn : Le Parquet dément l’enquête ouverte sur Rachida Dati

L’affaire Ghosn ainsi que l'enquête menée par Renault et Nissan en interne avait permis de mettre en lumière un contrat liant Rachida Dati, l'ex-garde des sceaux devenue avocate et une filiale RNBV, censée chapeauter l'Alliance et basée aux Pays-Bas. Le Parisien avait annoncé après la plainte qui avait suivi ce scandale, qu’une enquête avait été ouverte la concernant. L’information a été démentie par le Parquet National Financier.

Un autre volet de l’affaire Ghosn

Les informations sont revelées en Fevrier dernier. En ce moment, Carlos Ghosn le magnat de l’automobile et PDG du groupe Renault-Nissan est serieusement mis en cause. Il est accusé d’abus de biens sociaux notamment, d’avoir utilisé les fonds de son entreprise pour rénover des acquisitions immobilières personnelles aux Pays-Bas, au Liban, en France et au Brésil. Au fur et à mesure, d’autres accusations fusent. Carlos Ghosn est soupsonné de fausses déclarations auprès des autorités financières et boursières japonaises. On lui reproche d’avoir fait endosser ses propres pertes à Nissan sur des produits dérivés financiers pour 14 millions d'euros lorsque s’effondrait la banque Lehman Brothers en 2008. Il n’aurait d’ailleurs pas déclaré 30 millions d’euros de revenus entre 2010 et 2015 chez Nissan et aurait sous-évalué son salaire pour la somme de 25 millions d’euros pendant une période de trois ans.

Il est arrêté et plaçé en garde à vue à de multiples reprises. Renault-Nissan, au cœur du scandale entreprend alors conjointement un audit interne sur le fonctionnement et l'utilisation des fonds de cette filiale RNBV censée chapeauter l'Alliance et basée aux Pays-Bas.

C’est alors qu’ils y decouvrent Rachida Dati. L’ancienne ministre pendant qu'elle était encore eurodéputée était rémunérée pour assister le développement de l'Alliance au Proche-Orient et en Afrique du Nord, étudier les thématiques fiscales et les régulations, analyser pour le compte de RNBV les situations politiques et l'environnement socio-culturel , les investissements à l'étranger et les facteurs de risque.

Rachida Dati a été engagée entre novembre 2009 et février 2013, d'après Bloomberg. Elle n’aurait pas facturé les services de consultante mais plutôt ceux d'une avocate.

Comme l’indique l’Express, l’ancienne ministre aurait perçu la somme de 600 000 euros payés en quatre fois. Son avocat Olivier Pardo avait precisé que, sa cliente tenue au secret professionnel d’avocat, n’était en rien obligée de justifier la matérialité de ses conseils prodigués. 

Seulement voilà : en tant que députée européenne à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, Rachida Dati n'a déclaré aucune activité professionnelle sur l'année 2009 en tant qu'avocate, alors même qu'elle travaillait déjà pour l'Alliance. Elle avait remis sa déclaration d'intérêts le 31 décembre 2014 sans en faire mention. Sa convention d'avocat prenait pourtant effet en novembre 2009 pour se conclure en février 2013.

Des frais de consultants et d’avocats douteux

Tandis que le budget global de la société pour 2018 n'est que de 60 millions d'euros, les sorties d’argent liées aux frais de consultants et d'avocats sont d’un montant de 12,4 millions d'euros.

Avec celui de l’ancienne garde des sceaux, un autre nom est cité : Celui d’Alain Bauer « engagé » entre 2011 et 2012 par Renault pour ses conseils en sécurité.

Un actionnaire de l’alliance dépose une plainte, le 17 avril, auprès de la justice française en vue de dénoncer ces versements douteux. Concernant Alain Bauer, il n’évoque aucun montant de rémunération, mais déclare que « la réalité des travaux du (consultant) n’a jamais été démontrée ».

Que cachent ces rémunerations ? Quels intérêts servaient-elle réellement ?

Le parisien relayant ses sources, avait affirmé que les investigations, visant des soupçons de corruption et d’abus de biens sociaux avaient été confiées aux policiers de l’Office anti-corruption (OCLCIFF). Selon le journal, les enquêteurs devraient s’intéresser aux missions et aux rémunérations de Rachida Dati et d’Alain Bauer. Cette information a été formellement infirmée ce mardi 21 Mai par le Parquet National Financier. Comme le notait l’agence Reuteurs, il n’y avait aucune ouverture d’une telle enquête pour l’heure.

Rachida Dati a nié toute illégalité dans les versements perçus de RNBV : « J’ai été rémunérée comme avocate et non consultante de 2010 à 2012, de façon forfaitaire : 300 000 € par an. Tous les contrats ont été validés par le commissaire aux comptes et le directeur juridique Monsieur Husson. À chaque réunion de travail, il y avait soit Carlos Ghosn, soit Christian Husson, soit la secrétaire générale Mouna Sepehri. » se défend l’ancien Ministre dans le Parisien. Elle s’est interrogée sur les motivations de l’accusation et a à son tour porté une autre plainte contre les medias ayant relayé ces informations.

Notons que les policiers chargés de l’enquête évoquent la probabilité d’une autre piste : celle d’un règlement de compte en interne.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • ZenZoe ZenZoe 27 mai 15:40

    300 000 euros, je viens de calculer, ça fait 25000 euros par mois.

    Ca c’est en plus de son salaire d’environ 11 000 euros en tant que député européen (sans compter les remboursements de frais qui peuvent monter jusqu’à 5000 euros). Et il est fort possible que certains députés, comme Mme Dati, aient encore d’autres sources de revenus plus ou moins déclarés.

    Et certains trouvent que les GJ exagèrent ! Que les retraités pinaillent !

    Légèrement écoeurée smiley


    • Armelle Armelle 27 mai 18:22

      @ZenZoe
      ...« Légèrement » ?
      Cette figure de la politique ne fait que confirmer une fois de plus, ce que sont réellement tous ces gens, et aucun bord n’est épargné, la liste est longue à droite comme à gauche...
      La question est ; élisons-nous des délinquants , ou est ce la politique qui transforme les gens en délinquants ?
      Ceci dit, ils auraient tort de se priver car même s’il sont jugés, pour eux ils ont droit à un juge d’application des peines très complaisant, cahuzac est un bel exemple, pour le voyou de Levallois, ce sera sans doute la même chose.
      Mais de toute façon, la première chose que fait un politique c’est d’user de ses divers pouvoirs pour constituer des « dossiers » sur les uns ou les autres, puis user du chantage si par hasard leur histoire tournait mail...Ils se tiennent tous par les ... Donc autant pisser dans un violon plutôt que d’aller voter... Ce truc est une complaisance accordée pour faire croire au peuple qu’il décide !!! Pfff, la naïveté de la populace n’est pas prête de disparaître...

       


    • Paul Leleu 27 mai 22:16

      @Armelle

      le grands politiciens conservateurs qui ont institué la République, savaient parfaiement que le système serait verrouillé.

      Il faut voir avec quel cynisme Thiers, après avoir écrasé la Commune promeut la République auprès des monarchistes. Gardons le pouvoir en nous donnant les apparances de la démocratie, et ainsi nous coincerons nos adversaires.

      La 3ème République, qui a commencé par l’écrasement de la Commune et terminé par l’élection de Vichy...


    • kirios 28 mai 09:10

      @ZenZoe
      « Et certains trouvent que les GJ exagèrent ! Que les retraités pinaillent ! »
      je le regrette, mais ces « certains » sont la majorité ; ces dernières élections le prouvent


    • covadonga*722 covadonga*722 28 mai 09:20

      @kirios
      je le regrette, mais ces « certains » sont la majorité ; ces dernières élections le prouvent

      ben non la majorité de 50% ça fait pas la majorité de ce que vous appelez le « peuple » 
      par ailleurs je me permet de vous rappeler que 47% des gj de novembre decembre n’avait pas votés a la présidentielle et aux législative rien ne prouvent qu’ils se soient déplacés cette fois ci 


    • Armelle Armelle 28 mai 17:03

      @Paul Leleu
      « La 3ème République, qui a commencé par l’écrasement de la Commune et terminé par l’élection de Vichy »
      Oui ou plutôt « lamentablement coulé » dans l’horreur de la collaboration nazi avec tout ce qu’on sait...
      Merci à la belle mouvance de gauche, qui se revendique encore aujourd’hui avoir le monopole de la bienpensance !!! ...Haaafff, Donc se sont bien ces belles ordures, 1ères lignes du front populaire et soi disant fervents défenseur de la condition humaine, qui auront été déterminants dans la déportation, compris celle des enfants, lesquels les Allemands ne voulaient pas !!!
      Jolie famille...Avec une histoire pareille au cul, j’aurais honte de donner encore des leçon...Mais on ne doute de rien, la bêtise occulte toute honte c’est bien connu...


    • Garibaldi2 30 mai 12:04

      @Armelle

      Il paraît que Philippe Pétain était un Franc-Maçon radical socialiste !


    • Julot_Fr 27 mai 21:10

      Pendant ce temps, les ultra riches continuent de depeusser ce qu’il reste de la France.. Renault et Fiat sont en discussion de fusion.. comment ne pas faire le rapprochement avec l’eviction bidon de Goshn pour ouvrir la voie ?

      Quand les entreprises fusionne, il a une perte de controle national et des pertes d’emplois, tres bien pour les riches.. pas pour les gens


      • Waspasien 28 mai 01:49

        C’est quand-même une belle plante !

        Pour elle, je quitte ma mère et vend mon vélo...

        ... et, audacieux,

        nous filerons dans Villeurbanne cheveux au vent, sur ma trottinette neuve !


        • ETTORE ETTORE 28 mai 10:51

          La « politique » est un virus !

          que beaucoup cherchent à attraper.

          Il rend malade du cerveau, mais offre une excellente immunité carcérale.

          Son éradication par fumigation dans les urnes, est empirique .

          Je crains qu’il ne faille en passer par une éradication totale et irréversible.


          • scorpion scorpion 28 mai 11:02

            Bof c’est les tarifs d’une call girl de luxe et la Rachida, elle fallait bien qu’elle se sape cher Dior et chez Chanel...


            • Samson Samson 28 mai 11:58

              « Arrivée » comme lui, l’ancienne garde des seaux à champagne a beau afficher avec ostentation des goûts bling-bling presque aussi douteux que ceux de son ex-donneur d’ordre, je lui trouve dans la rouerie nettement plus de classe que lui.

              Ben oui, bling-bling, strass, paillettes et lingerie de luxe valent leur pesant d’oseille et Mme Dati fait en conséquence preuve d’un talent certain pour creuser son trou dans les fromages républicains et affiliés.

              Après tout, on est en France et elle le sait ! Son ambition n’étant pas à ce point démesurée et mégalomane qu’elle se soit essayée à rouler dans la farine le fisc japonais, les indulgences plénières de Bercy devraient comme de coutume s’appliquer à ses petits arrangements.

              Les combines et trésors d’ingéniosité qu’elle déploie pour, sinon décrocher la timbale, à tout le moins continuer à très confortablement beurrer ses épinards me font très subjectivement plus rire qu’ils ne me scandalisent ! smiley


              • zygzornifle zygzornifle 2 juin 15:32

                Touche pas a ma Dati ....


                • Waspasien 2 juin 16:55

                  et padati et padata !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès