• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Charles Aznavour : pourquoi France Bleu doit sanctionner Nathalie (...)

Affaire Charles Aznavour : pourquoi France Bleu doit sanctionner Nathalie Mazet

Au lendemain de la disparition de Charles Aznavour, cette journaliste/animatrice de la radio France Bleu s'est publiquement félicitée de sa mort sur le réseau social Facebook.Cette personne est Nathalie Mazet, travaille à France Bleu dans le Vaucluse. Son message le voici "Aznavour sexiste, raciste de droite, bon débarras", a-t-elle écrit. La famille serait en droit de déposer plainte.

Après avoir interpellé la station de radio pour lui demander si elle cautionnait ces propos, la radio à publié un simple tweet dans lequel elle se désolidarise des opinions exprimées par son animatrice : "France Bleu ne cautionne pas les propos injurieux et diffamatoires émis par une animatrice du réseau à l’encontre de Charles Aznavour. Ces propos diffusés sur les réseaux sociaux ont été tenus à titre personnel. France Bleu se joint à l’hommage unanime rendu à ce grand artiste."

Seulement nous attendons bien plus comme réaction de la part d'une radio du service public. Nous exigeons une sanction à la hauteur de la gravité des propos diffamatoires tenus. Nous attendons que France Bleu publie sur son site un communiqué annonçant les mesures exemplaires qu’elle compte prendre. Cette animatrice a un rôle important, il apparaissait sur son profil Facebook qu'elle gère France Bleu Vaucluse.

Pour France Bleu ces propos auraient été tenus à titre personnel. Seulement une radio de service public ne peut garder dans ses rangs une journaliste dont les propos sont qualifiés par son employeur d'"injurieux et diffamatoires".Nathalie Mazet n'a présentée aucun excuse... Le post de Nathalie Mazet a même été relayé par un négationniste du génocide arménien. C'est un mauvais signal envoyé à la diaspora arménienne de France que de ne pas sanctionner cette personne.

Des sanctions exemplaires et publiques sont attendues. La France, vendredi matin, rendra un hommage national à Charles Aznavour dans la Cour des Invalides. Aussi il appartient désormais à France Bleu de prendre les sanctions qui s'imposent et de les faire connaître publiquement.

Cette affaire est bien grave qu'un simple post public sur Facebook de la part d'une journaliste de chez France Bleu. Il pose la question de l'éthique et de la déontologie. Ce n'est pas la première fois que des dérapages se produisent. 

Laurent Ruquier a refuse d'inviter Eric Zemmour dans" On n'est pas couché" suite aux propos insultants d'Eric Zemmour visant Hapsatou Sy.

Mennel Ibtissem, candidate de "The Voice", critiquée pour des messages au sujet des attentats écrits en 2016, deux anciens messages, publiés sur son compte Facebook. Elle avait du abandonner l'émission. 

Depuis quelques années, l’éthique est devenue une préoccupation majeure du secteur public. Nous sommes donc en droit de nous interroger sur le sens des démarches entreprises à ce jour si aucune sanction n'est prise par France Bleu pour les propos que cette même radio juge de : "injurieux et diffamatoires"

Une pétition est en ligne ici : https://www.change.org/p/france-bleu-une-sanction-doit-être-prise-contre-nathalie-mazet


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 5 octobre 2018 19:25
    Mais que fait la kommandantur ??? Mon Dieu ! Mon Dieu ! Mon Dieu... !

    Ce pays s’ensauvage ma bonne Germaine, on ne se sent plus respecté, c’est terrible vous savez !? smiley





    • Et hop ! Et hop ! 6 octobre 2018 15:43

      @Clocel : 


      Sous l’occupation nazie les gens n’étaient pas obligés de dire qu’ils aimaient Wagner et les chanteurs d’opérette allemands, le régime actuel est bien pire.

      Quand Ronald Mac Donald va mourir, il sera obligatoire de dire qu’on adorait son menu chicken sauce barbecue.

    • jocelyne 10 octobre 2018 18:27

      @Clocel
      oui, attendons les interventions de « l’auteur »....


    • cétacose2 5 octobre 2018 21:03

      Cette journaliste n’a fait qu’exprimer son point de vue et elle en a parfaitement le droit ,point de vue largement partagé par la majorité des gens honnêtes et sensés que l’admiration stupide et pathologique pour des saltimbanques cupides et névrosés exaspère et révolte......


      • aimable 5 octobre 2018 21:38

        @cétacose2
        je partage votre point de vue , cette femme a le droit de s’exprimer , ceux qui veulent lui donner des leçons sur ce qui est bon a dire ou pas s’adjugent des droits qu’ils ne peuvent avoir , même en que partisans de la pensée unique .


      • popov 6 octobre 2018 10:39

        @cétacose2

         
        Le racisme étant un délit en France, on ne peut traiter quelqu’un de raciste que s’il a été condamné pour racisme par un tribunal. 
         
        Avant cela, il y a présomption d’innocence.
         
        Accuser quelqu’un de racisme dans ces conditions relève de la diffamation et peut entraîner des poursuites judiciaires.
         
        Enfin, c’est ce que je crois, mais je peux me tromper.

      • Et hop ! Et hop ! 6 octobre 2018 15:45

        @popov : Pourquoi vous parlez de racisme ?


      • Alren Alren 7 octobre 2018 19:45
        @Et hop !
        « Pourquoi vous parlez de racisme ? »

        Parce que la journaliste a prétendu qu’Aznavour était raciste !
        Si Aznavour, descendant direct de martyrs arméniens a écrit une chanson sur leur génocide, il ne s’est jamais mêlé de politique.

        Cependant sa chanson en faveur d’un homosexuel n’est pas celle d’un raciste qui confond généralement dans sa haine les étrangers et les homosexuels. Le meilleur exemple est Le Pen.

        Quant à ce commentateur qui parle de « saltimbanque », qu’il écrive donc une chanson, une seule, de la classe de celles des Aznavour, Barbara, Brel, Brassens, Ferrat, Ferré etc. avant d’éructer sa bave de crapaud !

      • Jean 11 octobre 2018 12:38

        @Et hop !
        on écrit « pourquoi parlez vous », merci


      • math 6 octobre 2018 07:53

        sanctionner Nathalie Mazet ? elle n’à pas frauder le fisc il me semble ?


        • Et hop ! Et hop ! 6 octobre 2018 15:46

          @math : Ni usurpé des insignes de policier pour tabasser des passants.


        • math 7 octobre 2018 07:18

          @Et hop !..Faut dire que la personne en question, était « Maitre Queue » de l’Elysée !


        • guylain chevrier guylain chevrier 6 octobre 2018 12:45

          Quel étonnement de voir ces commentaires défendant la mise en cause, en banalisant, concernant cet article qui attire l’attention sur le fait qu’une de ces journalistes de l’élite médiatique soit dans cette démarche qui n’a pas de qualification, si on se réfère à ses propos, et donne la nausée. Qualifier Aznavour de « Raciste » tombe bien sous le coup de la loi, car c’est de la diffamation si cela n’est pas fondé, et je ne vois pas bien ce qui peut le justifier, en dehors d’un gros coup de délire.  La question de la sanction en est une autre, car c’est effectivement un fait à caractère privé, mais qui n’est pas sans conséquence pour la Radio du service public. Je ne suis pas sûr pour autant que légalement cela soit possible, car c’est au droit du travail et à son gagne pain que cela touche, il en va là des mêmes protections que tous. La question de fond est sans doute ailleurs, elle est morale et sociale. Bien sûr, on voit de tout sur les réseaux sociaux, mais là tout de même, si une journaliste qui est censée faire preuve de hauteur dans sa façon de faire l’information laisse à ce point parler ses pulsions, en participant du lâcher-prise ambiant, cela ne peut que légitimement inquiéter. C’est la démocratie et la liberté de communiquer qui en est un des fondements, qui s’en trouvent atteints. Ne plus rien respecter devient la règle, surtout pour ceux qui se voit sur le toit du monde au point de croire pouvoir s’y laisser aller dessus sans retenue. C’est le jeu de ces inconnus qui sortent de l’ombre en faisant le buzz avec des raclures de tiroir, dégradantes surtout au final pour celle ou celui qui en fait usage. Un signe de plus de la dérive d’une partie de ces faiseurs d’information qui se croient tout permis. 


          • zygzornifle zygzornifle 6 octobre 2018 13:48

            JMBLC d’Aznavour , traduction je m’en bat les couilles d’Aznavour, il est mort heureusement on a la photo de Macron aux lentilles chez Wiliam Saurin avec les saucisses de ses 2 potes spécialiste du langage pour sourds..... 


            • Fanny 6 octobre 2018 15:48

              J’aime beaucoup Aznavour, peut-être mon chanteur préféré.

              Cette dame ne l’aime pas, c’est son droit.

              Traiter Aznavour de raciste ? Cette insulte est aujourd’hui banalisée. Dès que vous exprimez une réserve vis à vis de quelqu’un qui se rattache à une communauté, vous serez traité de raciste sur Internet. Cette insulte ne signifie plus rien.

              Renvoyer cette dame devant les tribunaux n’aura qu’un seul effet : renforcer la République des juges, soit l’horreur. C’est-à-dire l’écrasement du peuple par l’idéologie dominante déclinée par des juges, pervertissant des lois débiles, trop générales, permettant de condamner n’importe qui déplait.

              Est-ce cela votre objectif ? Seriez-vous naïf ?


              • alinea alinea 6 octobre 2018 15:59
                Voilà le tribunal qu’il vous faut :

                • ZenZoe ZenZoe 6 octobre 2018 18:22

                  L’auteur peut s’indigner tant qu’il veut, il ne me semble pas que la journaliste ait commis le délit de diffamation.
                  En effet, pour cela, elle aurait du accuser Aznavour à tort d’un acte raciste. En l’occurence, en disant d’Aznavour qu’il est raciste, on peut juger qu’elle pointe seulement une pensée raciste.
                  Les opinions (même racistes) n’étant pas condamnables en France (pas encore, ça viendra peut-être), elle ne diffame donc pas le chanteur.


                  • Esprit Critique 8 octobre 2018 10:13

                    Espérons que ce Ruquier parasite n’invitera pas Hapstou qui a dit a Zemmour qu’il insultait la France.


                    • Esprit Critique 8 octobre 2018 10:14

                      Quelqu’un pourrrait demander a cette Mazet ce qu’est un raciste de Goche ! ?


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 8 octobre 2018 10:15

                        question. J’ai eu de nombreux amis arméniens. Je ne sais pas pourquoi, mais Aznavour m’a toujours laissée totalement insensible.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès