• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Affaire Strauss-Kahn : Sa démission du FMI n’est pas une preuve de (...)

Affaire Strauss-Kahn : Sa démission du FMI n’est pas une preuve de culpabilité... Enfin il peut préparer sa défense !

Dans l'hypothèse d'une libération conditionnelle...

Il faut qu'il sorte de prison le plus vite possible !

Cela fait plus de trois jours que Dominique Strauss-Kahn était quasiment privé de toute possibilité de communication, avec sa famille, ses proches, ses amis, et ses défenseurs...
 
Comment aurait-il pu réfléchir en toute sérénité et préparer sa défense dans l'univers carcéral effroyable que représente Rykers-Island ?
 
14000 détenus dans un univers de promiscuité complètement dingue sur une île prison New Yorkaise à quelques kilomètres de Manhattan où règne la violence et qui a la réputation d'être le lieu carcéral le plus terrible des Etats-Unis : de quoi déstabiliser n'importe quelle tête d'affiche.
 
Car c'est bien ce que recherchait sans doute, et ce que recherche encore aujourd'hui le Procureur de l'Etat de New-York.
 
Déstabiliser l'homme, Dominique Strauss-Kahn, afin de lui faire avouer en préalable ce qu'il n'a sûrement pas commis et obtenir ainsi une mise en accusation des plus facile.
 
Mais c'était compter sans le désir de l'ex président du FMI de pouvoir se défendre en toute liberté d'esprit et d'action afin de présenter toutes les preuves de son innocence.
 
Dominique Strauss-Kahn a enfin pu s'exprimer ce matin par l'intermédiaire de ses avocats : "je dément toutes les allégations qui sont portées à mon encontre" a-t-il dit...

Il comparaîtra aujourd'hui à 15H00 heure française devant la cour pénale de l'Etat de New-York où ses avocats américains feront une nouvelle demande de mise en liberté sous caution.

Cette demande sera proposée à un nouveau juge pour un montant d'un million de Dollars, avec la contrainte du port d'un bracelet électronique, assortie d'une mesure d'assignation à résidence chez sa fille Camille qui vit à New-York.

Dominique Strauss-Kahn mettra en outre en garantie de son respect d'une assignation à résidence, la maison qu'il possède avec son épouse Anne Sinclair à Washington.

Ce n'est assurément pas là l'attitude d'un homme coupable des faits qui lui sont reprochés. D'ailleurs ses avocats américains avaient expliqué à la Cour Pénale de New-York : "que les analyses médico-légales ne concordaient pas avec la réalité des faits".
 
Cette petite phrase avait suffi à mettre en émoi la quasi totalité de la Presse mondiale et du public qui se demandait si, peut-être, il y avait eu une relation sexuelle consentie ...
 
Elle vient d'être démentie vigoureusement par Dominique Strauss-Kahn qui réfute catégoriquement toutes les allégations portées contre lui.
 
La Presse mondiale en est donc pour ses frais car la suggestion qu'il aurait pu y avoir "anguille sous roche" n'a pas fonctionné.
 
Dominique Strauss-Kahn plaidera certainement Non Coupable devant le juge auquel il sera présenté vêtu de la traditionnelle combinaison carcérale.
 
Il doit y avoir des preuves vidéo au restaurant !
 
Et dans la rue ? Et des traces électroniques...
 
Que fait donc la police de New-York ? Il doit bien y avoir quelques preuves vidéo de Dominique Strauss-Kahn déjeunant au restaurant avec sa fille. des faits précis ?
 
DSK sortant de l'hôtel Sofitel, ou à la réception en train de régler sa note ? 
 
Et puis dans un Sofitel - Big Brother oblige - toutes les serrures sont contrôlées électroniquement, avec les heures d'entrées et de sorties, au sein d'un ordinateur central qui contrôle tout. C'est fait pour éviter les vols et contrôler le travail du personnel. 
 
Il doit y avoir aussi des traces horaires précises de la présence de DSK hors de son hôtel à l'heure de l'agression et du viol supposé ? Sortant de sa chambre, payant à l'hôtel...
 
Ou sont donc passés les tickets de cartes bancaires...
 
Et les traces des déplacement de Dominique Strauss-Kahn, il doit bien y avoir des vidéos de ses diverses allées et venues... Celle de son arrivée à l'aéroport ? A quelle heure ? 
 
Et les témoignages ? Notamment celui de la française qui a salué dans le hall du Sofitel celui qui était encore le directeur du FMI, presque promis futur candidat à la Présidence de la république française ?
 
Dominique Strauss-Kahn n'était pas encore mis en accusation à ce moment là...
Il ne donnait pas l'impression d'être un homme particulièrement pressé, ni aux abois, quittant rapidement le Sofitel, afin d'échapper à la Police ou à des citoyens américains.
 
Que fait on de ces divers témoignages qui doivent exister ? Ou sont-ils donc passés ???
 
Dans ce monde policé, envahi de multiples yeux électroniques, il doit bien exister quelque part un film vidéo montrant le président du FMI en train d'arriver au restaurant...
 
Et même si la ou les caméras ne tournent pas continuellement, au moins toutes les vingt secondes il devrait y avoir quelques images de DSK dans ses déplacements... 
 
Au moins dans la rue. Montant dans une voiture, en descendant, payant à la caisse du restaurant, entrant dans l'aéroport, entrant en zone douanière.
 
Avec la surveillance permanente des dangers d'attentats, les yeux de la sécurité publique sont bien présents et peuvent être exploités.
 
On imagine mal que les services de police de la ville de New-York aient des preuves de l'innocence de Dominique Strauss-Kahn et ne les présentent pas spontanément aux défenseurs de l'ex Président du FMI.
 
Même dans le système judiciaire américain, accusatoire, dans lequel le procureur essaie d'établir par tous moyens mis à sa disposition la culpabilité d'un inculpé... Dominique Strauss-Kahn a encore des droits !
 
Toujours présumé innocent, on verrait mal la justice des Etats-Unis et de l'Etat de New-York se comporter en tribunal révolutionnaire d'un espace totalitaire qui aurait cessé d'exister depuis un certain temps !
 
A moins d'un tour de passe-passe on ne voit pas comment l'ex Directeur général du FMI pourrait échapper aux preuves de son innocence...

Moyenne des avis sur cet article :  1.9/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 mai 2011 14:19

    Hier, DSK aurait démissionné du FMI.

    par Jean-Pierre Llabrés (xxx.xxx.xxx.82) 19 mai 10:43

    Alors que DSK pourrait être blanchi par le Grand Jury, dès demain, vendredi 20, il est très étonnant que DSK n’ait pas attendu de savoir si ledit Grand Jury ne retient aucune charge contre lui ou le traduit devant un tribunal, avant de démissionner du FMI.


    Cette démission, qui sonne comme un aveu, est en totale contradiction avec ses dénégations des charges dont il est accusé.

    Dans ces conditions, il devient difficile de croire que l’affaire en cours puisse se retourner dès demain...


    • epapel epapel 20 mai 2011 00:05

      D’autant plus qu’elle a été pliée aujourd’hui.


    • bloggerfou bloggerfou 19 mai 2011 14:35

      Cher Jean Pierre.

      Que feriez vous à sa place : il doit assurer la continuité de l’institution et en même temps préparer sa défense...
      J’ai expliqué dans mon papier sur : Affaire Strauss-Kahn : une possible machination, que la position de DSK au FMI était particulièrement fragile et mise à mal face à la situation économique américaine. I devait en tout état de cause : donner sa démission.
      Puisqu’il clame son innocence, ses avocats auront peut-être les bons arguments...
      Un inculpé est présumé innocent tant qu’il n’a pas été prouvé le contraire.
      Et ce ne sont pas les quelques baveux du Net qui me feront dire le contraire : que les droits de la défense comme de la victime présumée doivent être respectés.
      Merci pour votre contribution à ce débat.

      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 19 mai 2011 17:38

        « Que feriez vous à sa place : il doit assurer la continuité de l’institution et en même temps préparer sa défense... »


        Ces deux tâches auraient bien pu se cumuler jusqu’à samedi matin, après que le Grand Jury se soit prononcé.

      • epapel epapel 20 mai 2011 00:07

        Sauf que la décision du grand jury a été notifiée aujourd’hui à 20h37 heure française.


      • JPL 20 mai 2011 00:11

        On est visiblement dans une situation qui faisait que l’inculpation (du moins son équivalent américain) était très probable, avec en sus un procureur qui visiblement a trouvé l’affaire qui va le rendre célèbre (et peut-être garantir sa réelection : c’est un sale frenchie communiste).

        En revanche deux détails qui peuvent indiquer un changement de situation :
        - alors que le dimanche les images diffusées partout grace à la complaisance de la police de New-York et du tribunal montraient un DSK menotté et abasourdi, les photos du vendred au tribunal montrent un homme souriant
        - dans sa lettre de démission comme dans la plaidoirie de vendredi il rejette toutes les accusations, ce qui est très dangereurs aux Etats-Unis en cas de condamnation (ajout du crime, gravissime là-bas, de parjure)
        Soit il a pété un câble, est devenu inconscient, soit lui et ses avocats sont très confiants quant à la suite, même si on peut dire qu’elle va prendre des semaines.


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 20 mai 2011 07:45

        DSK s’installe pour longtemps dans la vie judiciaire new-yorkaise.
        Questions :
        Risquera-t-il de plaider non-coupable jusqu’au terme de son procès afin d’être intégralement innocenté ?
        (avec le risque d’être condamné à un maximum de 74 ans de prison et contraint d’indemniser la victime)
        Acceptera-t-il de plaider (partiellement) coupable, et donc de ne pas être intégralement innocenté, afin de réduire au maximum sa peine de prison sans être exonéré d’indemniser la victime ?


        Regret :
        Comme pour Delors, en 1995, mais pour des raisons toutes différentes, on ne saura pas (jamais ?) si DSK disposait d’un programme présidentiel sérieux, rationnel, ambitieux, visionnaire, réaliste, et cætera... propre à redonner de l’élan et de l’optimisme aux Français.

      • Francis, agnotologue JL 20 mai 2011 07:55

        Llabrés qui se plussoie systématiquement tout seul fait dans le gâtisme : il ignore qu’on on ne saura jamais si les prétendants qui ne seront élus disposent d’un programme présidentiel sérieux, rationnel, ambitieux, visionnaire, réaliste, et cætera... propre à redonner de l’élan et de l’optimisme aux Français.

        Une chose est de proposer un programme, une autre est de le mettre en application. Enfin, un programme politique ce n’est pas le fait d’un homme mais d’une équipe. Que je sache, DSK n’est pas le seul straus-kahnien du pays !

        Le programme de DSK est connu : privatisantion et aggravation de la dette : un comble, on vend le patrimoine pour faire la belle vie. Volià le programme des libéraux qu’ils se présentent de droite ou de gauche ! Et sous la bannière de la gauche, ils sont encore pire.


      • bloggerfou bloggerfou 20 mai 2011 10:25

        Salut Jean Pierre.


        La justice américaine est ainsi faite que le plaider coupable ou non existe et que la défense doit apporter les preuves que l’accusation ne tient pas.

        C’est un mélange du jeu de la souris et tu me tiens, et je te tiens par le nez la barbichette ou autre chose que je ne nommerais pas...

        C’est le jeu de l’intimidation de la guerre et de la violence totale entre un procureur de l’Etat qui bien souvent n’apparaît pas en première ligne, mais qui envoie son adjoint, et des défenseurs, avocats de renom pour l’accusé et qui ont l’habitude de ce genre de procédure.

        Bien souvent le Procureur qui représente l’Etat et la victime, en rajoute dans les effets de prétoire afin de convaincre le jury populaire que l’accusé est coupable des faits qui lui sont reprochés. Cela donne des discours fleuves pour convaincre le juge que... Ou le jury que...

        Mais parfois, le dossier de l’accusation est particulièrement vide, ou d’autres fois il est tellement pourri que l’accusation est forcée d’abandonner les charges qu’elle a retenu contre l’accusé.

        Lorsqu’on analyse les faits : un horaire qui change de 13H00 on passe à 12H00... 
        Mais on a un homme qui ne quitte pas l’hôtel précipitamment vers 12H30...
        Un homme qui prends même le temps de saluer une française avec qui il échange quelques mots... Un homme qui déjeune avec sa fille au restaurant... 

        Un homme qui n’est pas particulièrement pressé de quitter les USA... 

        Un homme qui passe un coup de fil pour récupérer son portable ... 

        Un homme qui ne manifeste pas de panique particulière à l’aéroport... 

        Un homme qui manifeste une surprise totale lors de son arrestation dans l’avion... 

        Un homme que l’on met en garde à vue durant plus de trente heure... 

        Un homme que l’on expose aux caméras du monde entier... 

        Un homme que l’on présente avec les mains menottées dans le dos, pas rasé, dans une posture de soumission totale à l’autorité... 

        Un homme à qui l’on a dit, comme à la Presse mondiale, que l’on a d’abord vu la plaignante sortir de sa chambre, profondément troublée, que l’on a des preuves, qu’il ferait mieux d’avouer... 

        C’est bien ce qui se passe durant l’interrogatoire qui a duré plus de trente heures... 

        Au public, on explique que la plaignante a appelé son frère au téléphone, et que c’est lui qui a conseillé de déposer plainte et de prendre un avocat... 

        Au final on s’aperçoit que le frère n’est pas le frère, que la vidéo des couloirs était en panne et que la plaignante a mis presque deux heures avant de déposer plainte...

        Pour l’instant j’en suis là... 

        J’attends comme tout le monde de voir et d’entendre les preuves de la culpabilité ou non de Dominique Strauss-Kahn...

        Que jusqu’à preuve du contraire, j’aurais plutôt tendance à croire innocent !

        Ceux qui, peut-être un jour, condamneront ou pas Dominique Strauss-Kahn, devront aller 
         « au delà du doute raisonnable » pour pouvoir le condamner...

        Je suis désolé pour ceux qui font déjà le procès de Dominique Strauss-Kahn avant que toute l’investigation ait été faite, mais j’ai vraiment des doutes à croire en la culpabilité d’un homme qui ne présente pas toutes les caractéristiques d’un coupable.

        Il aime le sexe peut-être un peu trop ? Ses travers sont bien connus ? 

        Et alors, cela fait il de lui un coupable ?

        Merci pour votre contribution à cet article...

        Leo


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 20 mai 2011 11:20

        «  il ignore qu’on on ne saura jamais si les prétendants qui ne seront [pas ?] élus disposent d’un programme présidentiel sérieux, rationnel, ambitieux, visionnaire, réaliste, et cætera... propre à redonner de l’élan et de l’optimisme aux Français. »

        Faut-il comprendre que seul le prétendant élu « dispose d’un programme présidentiel sérieux, rationnel, ambitieux, visionnaire, réaliste, et cætera... propre à redonner de l’élan et de l’optimisme aux Français » ?
        Comme celui élu en 2007 ?...


      • Francis, agnotologue JL 20 mai 2011 11:23

        JPL, mais non, vous comprenez de travers.


      • UltraLord 19 mai 2011 14:40

        Vous dites « afin de lui faire avouer en préalable ce qu’il n’a sûrement pas commis »

        Pourquoi ? Parce que c’est juste une femme de chambre noire ?

        Je suis tout a fait d’accord avec la présomption d’innocence ... Donc pour moi, tant que le verdict ne sera pas tombé, il ne sera pas coupable ...

        Mais pensez à la victime présumée. Si c’est véritablement le cas, et il est possible que ce soit le cas ... vous pensez qu’elle le vit comment le fait que tout le monde fasse comme si c’était elle la méchante menteuse manipulatrice ...


        • Castel Castel 19 mai 2011 19:53

          Je suis tout a fait d’accord avec la présomption d’innocence ... Donc pour moi, tant que le verdict ne sera pas tombé, il ne sera pas coupable ..

          Quelqu’un peut être coupable et déclaré innocent..
          On peut masquer un crime en suicide... ça arrive fréquemment notamment pour défendre la réputation d’une ville ou d’une institution.
          On peut masquer un meurtre en accident (Coluche)
          La justice, ce n’est pas plus qu’une illusion. Tant que les gens sont contents ou n’ont pas le pouvoir de remettre en question le pouvoir, il n’y a pas de problèmes moraux.


        • epapel epapel 20 mai 2011 00:10

          Accusé présumé innocent et plaignante présumé victime, avouez quand même que c’est contradictoire à la limite incompatible.


        • velosolex velosolex 22 mai 2011 19:08

          Vous êtes bien naïf !


        • UltraLord 19 mai 2011 14:43

          Vous dites « Toujours présumé innocent »

          Ce n’est pas le cas au Etats unis. La justice américaine n’est pas la même que la justice française. Il devra donner les preuves qu’il est innocent ... Il devra convaincre le jury qu’il est innocent.

          Il est donc aux Etats Unis techniquement présumé coupable ...


          • Sourcière 19 mai 2011 14:57

            @ UltraLord

            Tout à fait exact ! c’est ce que les français ont du mal à comprendre ...


          • JPL 20 mai 2011 00:05

            Inexact : le procureur devra démontrer qu’on peut le considérer comme coupable « au-delà de tout doute raisonnable » (beyond any reasonable doubt).
            Il revient à ses avocats de mettre en avant les éléments et faits qui induisent un doute raisonnable ou davantage, et au procureur de montrer qu’il ne peut y avoir de doute.


          • epapel epapel 20 mai 2011 00:14

            Devoir démontrer la culpabilité au delà de tout doute raisonnable, ça n’empêche pas qu’au USA il y a présomption de culpabilité et je dirais même que ça l’impose.


          • bloggerfou bloggerfou 19 mai 2011 15:22

            Cher Monsieur, 


            bien sur que je pense aussi à la... Plaignante... Qui pour l’instant n’a pas encore été déclarée victime, mais... Victime présumée... Cela n’enlève rien à ses qualités de personne et de femme. Je dirais la même chose pour une française ou pour une personne d’une autre nationalité, qu’elle soit blanche ou noire ou une asiatique.

            Cette femme respectable a déposé une plainte et c’est son droit le plus strict.
            Et je respecte son droit.
            Le fait que je ne la cite dans cet article pas ne signifie en rien que je ne la respecte pas. 
            Bien au contraire... Je l’ai d’ailleurs citée dans mon article d’hier sur :

            Dominique Strauss-Kahn : Heureusement qu’il lui reste sa famille ses amis et ses défenseurs... 
            Alire sur mon blog : 


            C’est le lien direct de la page.

            Je ne veux en aucun cas choquer le public et je m’en tiens aux faits.

            Pour l’instant ceux ci me font dire que toute la lumière n’a pas été faite sur cette affaire qui ne fait que commencer et qui à mon sens pourrait avoir encore de nombreux rebondissements.

            Si Dominique Strauss-Kahn n’est pas innocent des faits qui lui sont reprochés , il faut qu’il soit puni...

            Mais si il est prouvé qu’il est innocent, il sera bien difficile à tous ses détracteurs de remonter la pente !

            Merci pour votre contribution à cet article.

            Leo.



            • joelim joelim 19 mai 2011 17:37

              Mais si il est prouvé qu’il est innocent, il sera bien difficile à tous ses détracteurs de remonter la pente !

              Et inversement mon cher Watson...

            • joelim joelim 19 mai 2011 17:39

              L’auteur est tellement obtus qu’il dénie le droit d’être détracteur de SK sans se prononcer sur sa culpabilité. Je lui décerne la couronne du roi des gonds. smiley 


            • JPL 20 mai 2011 00:15

              On ne dit pas « victime présumée », cette formulation n’est pas celle de la justice. On dit plaintiff, ce qui se traduit bien en français par plaignant(e).
              « Victime présumée » n’apparaît - je pense - que dans les médias français


            • LE CHAT LE CHAT 19 mai 2011 15:48

              merci à la police newyorkaise d’avoir débarassé notre pays et sa presse complice de ce détraqué sexuel dont les agissements ont été cachés et dissimulés par son parti et par ses proches !

              en plus de violer une femme de chamabre , devoir voter pour lui , boursoufflure pleine de blingbling et de luxure , aurait été un viol de la conscience !


              • Mr Mimose Mr Mimose 19 mai 2011 16:43

                Heu DSK est connu aussi en france pour avoir tenté de violer deux femmes, Tristanne Bannon et Aurélie Filipetti.
                Tout cela ne plaide pas en sa faveur.
                Il va finir sa vie de violeur en prison et c’est ce qu’il mérite.


                • Castel Castel 19 mai 2011 19:59

                  Deux femmes, minimum... « largement »
                  C’est de notoriété publique. Je ne trouve pas particulièrement décent de défendre un dominateur, mais bon, il faut de tout pour faire un monde.


                • joelim joelim 19 mai 2011 17:35
                  Dominique Strauss-Kahn mettra en outre en garantie de son respect d’une assignation à résidence, la maison qu’il possède avec son épouse Anne Sinclair à Washington.
                  Ce n’est assurément pas là l’attitude d’un homme coupable des faits qui lui sont reprochés.

                  Purée la justice de caste que l’auteur veut nous vendre !!!

                  Alors, comme ça il parait moins coupable parce que sa femme est riche ??

                   smiley 

                  • epapel epapel 20 mai 2011 00:20

                    Enaurme !!!!

                    Et donc en suivant ce raisonnement un coupable se se ferait un devoir de rester en prison.

                    Mieux ils se rendent avant que la police ne les appréhendent et font une déclaration publique de culpabilité.


                  • Francis, agnotologue JL 20 mai 2011 11:30

                    Enorme en effet ! Notez, c’est signé bloggerfou !

                     smiley


                  • byle 19 mai 2011 17:36

                    ouai mais pas de bol, comme pour le pentagone, toutes les cameras sont tombées en panne.. ainsi que les terminaux de carte bancaires etc.. c’est balot.
                    mais qu’il s’estime heureux le gros dodo, lui, il n’a pas pris 2 balles dans la tronche avant qu’on balance son corps a la flotte..


                    • velosolex velosolex 20 mai 2011 01:01

                      Content de lire un article avec des propos cohérents, objectifs et tempérés.
                       Ca change du règlement de compte personnel et jubilatoire habituel.
                      Le roman à deux sous vous donne vite c’est vrai un cœur de midinette
                      D’un coté un méchant pervers. Un type tenant de l’oncle Picsou et de Dutrou.
                      De l’autre une pauvre femme seul, noire, immigrée travailleuse !
                      Et vous voudriez défendre ce type !
                      Mettre en doute la parole du scénariste
                      Alors qu’il y a plein de femmes violées, méprisées.
                      Et vous vous prétendez socialiste !

                      On n’est prié de ne pas être trop regardant sur les preuves, tellement le crime est immonde. C’est comme ces romans je vous dis à deux ronds, dont on tourne à toute vitesse les pages pour arriver vite fait à la fin, sans encombrer des détails qui ralentissent l’action.

                      La police change les plages horaires, et alors....Il s’avère que finalement aucune caméra n’a filmé les protagonistes sortant de l’hotel, elle panique, lui en désordre, soucieux.

                      Et voilà que le frère n’est finalement pas le frère. Et alors, qu’est ce que ça peut faire. Foutez lui la paix, à cette femme, elle a assez souffert.
                      C’est comme l’affaire Dreyfus. Encore aujourd’hui, on le croit coupable.

                      Ramenez nous encore des couleuvres à avaler, des œufs à gober

                      Plus ils sont gros, plus on en raffole !


                      • velosolex velosolex 20 mai 2011 01:25

                        Vous n’êtes par le seul à mettre en évidence que les Etats Unis n’ont pas DSK en odeur de sainteté. Même le peu socialiste journal l’expansion le reconnait, dans un article.
                        Les négociations toutes proches, qui devaient être menées par DSK, devaient redéfinir une ligne de crédit pour la Grèce.
                        Indépendant de la Grèce, c’est de l’avenir de l’euro dont il est question.
                        Une ligne dure, viendrait à mettre en danger l’avenir d’un pays, c’est tout le reste qui tomberait par effet mécanique.
                        Depuis quelques années, l’euro taille des croupières au dollar, et devient peu à peu une monnaie de substitution, en particulier pour la chine, qui veut diversifier ses placements, et arrêter de stoker de la monnaie de singe, ce dollar de plus en plus menacé.
                        VOILA VRAIMENT CE QUI SE JOUE ACTUELLEMENT A NEW YORK ;
                        Ce qui doute que l’Amérique ne se donne pas les moyens de ses ambitions, et respecte les règles du jeu, sont vraiment de gros naïfs. 
                        Derrière DSK, c’est l’euro évidemment qu’on vise.


                      • bloggerfou bloggerfou 20 mai 2011 09:15

                        Ce que vous dites est parfaitement vraisemblable. Ce qui se joue en filigrane c’est peut être une redistribution des cartes de l’économie mondiale avec l’Euro en victime potentielle.

                        Je vous prie de bien vouloir lire mon blog, il y a un papier qui parle de manipulation dans lequel j’explique un certain nombre de choses...


                        Merci pour votre contribution à cet article.

                        Leo.

                        • avocatdudiable avocatdudiable 20 mai 2011 09:22

                          Pauvres violeurs présumés qui n’ont pas les moyens comme lui de payer 1 million de dollars + 5 millions de caution pour préparer leur défense. La justice c’est l’égalité cela va de soi.


                          • Francis, agnotologue JL 20 mai 2011 09:41

                            avocatdudiable : c’est ça la justice ? Non, c’est ça un système judiciaire libéral. Notre système est plus rigoureux, et c’est peut-être pour ça qu’il y a l’omerta que nous connaissons, concernant certains faits.

                            Il y a une certaine ironie à constater que c’est un système judiciaire libéral qui a fait tomber ce « grand libéral de gauche » !!!

                            Par ailleurs, je vous invite à réfléchir à ça : Outreau a été un moment fort dans le projet de réforme de notre système judiciaire français. Mais ça n’a pas suffit, l’opinion publique n’a pas été assez sidérée. L’affaire DSK sera peut-être celle qui permettra à tous ces gens de pouvoir d’obtenir ce qu’ils cherchent depuis longtemps : un système à l’américaine.

                            La pensée unique propage l’idée que l’on n’a entendu qu’une seule version des faits, et que c’est regrettable. Cette idée est fallacieuse : DSK a nié les faits. C’est donc une version.

                            Sur la version que ces « beaux esprits » attendent, un mot : quand la défense aura obtenu les pièces du dossier, elles pourra utiliser ses gros moyen pour construire une version qui colle aux pièces du dossier et, en apportant ses propres expertises, entreprendre de détruire celle de l’accusation. C’est donc une bataille judiciaire d’experts qui va se jouer, un peu comme une partie de poker qui se joue avec des cartes déjà ditribuées (les faits avérés). Et l’on sait que les batailles d’experts dépendent des moyens fi,anciers dont disposent les partis en présence.

                            Cette version des faits établie sur mesure qu’attendent nos éditocrates, on apppele ça la VO. Ils pourront alors gloser de concert.


                          • armand armand 20 mai 2011 09:57

                            La caution exigée de DSK est proportionnée à l’importance de l’individu, à sa fortune, aux risques (sérieux) de fuite. Ce ne serait pas le même montant pour le quidam.


                          • Mariedes 20 mai 2011 11:16


                            Que risque la victime présumée, s’il était démontré qu’elle ait menti ????

                            Quelqu’un peut-il nous renseigner ?


                            • Jacques Raffin Jacques Raffin 20 mai 2011 11:21

                              Puisque DSK est couvert par la présomption d’innocence, on ne peut qu’approuver cet article.

                              Heureusement, la victime présumée n’est pas française, et l’on n’est donc pas obligé de la présumer innocente également.

                              Sinon, on serait bien embêté pour exprimer une opinion…


                              • terreetciel terreetciel 20 mai 2011 12:28

                                DSK se croit innocent... il a toujours traité les femmes ainsi, personne ne lui a jamais dit que ça posait un problème


                                • velosolex velosolex 21 mai 2011 13:22

                                  La plupart des gens croient que c’est en lançant des cailloux dans le jardin de leur voisin qu’ils peuvent régler leurs problèmes

                                   ( snoopy, le vrai- extraits des peanuts)


                                • Rousquille Rousquille 20 mai 2011 13:47

                                  Maintenant qu’il est sorti, nul doute qu’il ne se mettre à jouer de toutes ses grosses ficelles cousues d’or pour imposer le silence à ses autres victimes et faire pression tous azimuts, tout en posant en malheureuse victime de la justice puritaine d’outre-Atlantique et d’une machination internationale pour l’empêcher de jouer au père Noël avec les peuples de la terre. .
                                   
                                  Franchement, je me demande ce que DSK a fait à la France, aux Français et à l’auteur pour qu’ils s’émeuvent à ce point de son sort et nient l’évidence de son comportement pathologique à l’égard des femmes. Allez, messieurs, parlez-nous tout du long de ses bienfaits soit comme ministre soit comme patron du FMI et souvenons-nous qu’un homme de gauche comme Mélenchon n’a pas hésité à déclarer récemment que son bilan était NUL et CRUEL.


                                  • Rousquille Rousquille 20 mai 2011 13:54

                                    Je vois que l’auteur de l’article fait partie de l’école « séréniste », celle qui tire argument de la tranquillité de DSK après son forfait présumé pour en déduire son innocence. Il est possible que pour vous et moi nous ne puissions sortir d’une altercation sexuelle avec une femme sans être dans un état émotionnel épouvantable, mais que savons-nous, que savez-vous de la psychologie de personnes différentes ? Je connais un homme qui peut piquer des crises de colère qui me laisseraient tout chamboulé pour le reste de la journée qui se calment , et même sont capables de plaisanter, quelques secondes après leur accès de fureur.


                                    • Rousquille Rousquille 20 mai 2011 13:58

                                      Certaines des questions que vous posez sont bonnes, mais le fait que l’on ne puisse pas y répondre ne signifie pas qu’il y ait un complot. C’est tout simplement que l’accusation n’a pas encore mis toutes ses cartes sur la table, un point, c’est tout. L’enquête médico-légale est encore en cours, voyons.


                                      • Rousquille Rousquille 20 mai 2011 14:03

                                        Ce n’est assurément pas là l’attitude d’un homme coupable des faits qui lui sont reprochés.

                                        Cet argument est absurde, grotesque. Quand on est coupable, on ne paie pas de caution même si on en a les moyens ? On se terre volontairement au fond de sa cellule pour se punir et boire jusqu’à la lie le calice de la promiscuité et de l’isolement en attendant le verdict fatidique ?


                                        • Vermay 20 mai 2011 15:25

                                          Tu oublies les traces de sang et de spermes retrouvés dans la chambre, les marques de griffures trouvées sur son dos... Pourquoi vouloir défendre un homme pareil... Il est coupable c’est tout. Tu te fais complètement berner par la puissance de son réseaux, qui fait tout pour le protéger. Cette affaire représente une bonne nouvelle pour la France et les français.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès