• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Afghanistan : le départ définitif des troupes américaines

Afghanistan : le départ définitif des troupes américaines

Le plus haut commandant américain, le général Austin Scott Miller dit qu'on lui demande souvent si les forces afghanes sont prêtes à combattre seules les talibans. Sa réponse ? « Ils doivent être prêts ».

L'armée des Etats-Unis a entamé son retrait complet d’Afghanistan, a déclaré dimanche le plus haut commandant américain, marquant le début de la fin de la guerre des Etats-Unis vieille de près de 20 ans dans le pays. « J’ai maintenant un ensemble d’ordres », a déclaré le général Austin Scott Miller, chef de la coalition dirigée par les Etats-Unis en Afghanistan, lors d’une conférence de presse auprès de journalistes afghans au quartier général de l’armée américaine à Kaboul, la capitale de ce pays.

« Nous procéderons à un retrait ordonné d'Afghanistan, ce qui signifie la transition des bases et du matériel vers les forces de sécurité afghanes », a rajouté l'officier supérieur. La mission Resolute Support de l'Otan a publié sur son compteTwitter ce 28 avril en citant le général Austin Scott Miller : « L’Afghanistan continue d’évoluer vers la paix et la stabilité avec l’appui de la communauté internationale ».

Les remarques du général Miller interviennent près de deux semaines après que le président Joe Biden a annoncé que toutes les forces américaines seraient hors du pays le 11 septembre, jour du 20e anniversaire des attaques terroristes qui ont propulsé les Etats-Unis dans leur longue guerre en Afghanistan. L'annonce de Joe Biden a été accueillie avec incertitude en Afghanistan alors que le pays se prépare à un avenir sans présence militaire des Etats-Unis et de l'Otan malgré une insurrection des talibans qui semble déterminée à une victoire militaire malgré les pourparlers de paix.

Si les talibans reviennent au pouvoir - que ce soit par la force ou en étant incorporés au gouvernement - ils risquent de faire reculer les droits des femmes, comme ils l'ont fait pendant leur régime sévère à la fin des années 1990. Les forces de sécurité afghanes, qui ont enduré un hiver particulièrement difficile, tiennent la ligne de front pour l'instant. Les offensives des talibans dans le sud et les attaques répétées dans le nord malgré le temps froid ont entraîné des pertes croissantes avant ce qui pourrait être un été violent alors que les forces américaines et de l'Otan se retirent. Bien que les forces militaires et de police afghanes, dans leur ensemble, comptent environ 300 000 personnes, le nombre réel est soupçonné d'être beaucoup plus faible.

Le général Austin Scott Miller a expliqué, comme relaté par le New York Times qu'« on me demande souvent : « Comment vont les forces de sécurité ; Peuvent-elles faire le travail en notre absence ? ». Il a répondu que « mon message a toujours été le même », « ils doivent être prêts ». Il a aussi rajouté que « certains équipements » doivent être retirés d'Afghanistan, « mais dans la mesure du possible » les Etats-Unis et les forces internationales laisseront derrière eux du matériel pour les forces afghanes. 

Il y a environ 3 500 soldats américains en Afghanistan et environ 7 000 membres de l'Otan et des forces alliées. Ces forces de l'Otan se retireront probablement aux côtés des Etats-Unis car de nombreux pays de la coalition dépendent du soutien américain. Au sommet des forces militaires internationales en Afghanistan, il y a aussi environ 18 000 entrepreneurs dans le pays qui, presque tous, partiront également. Le général Austin Scott Miller a déclaré que certains des contrats « devront être ajustés » afin que les forces de sécurité afghanes, qui dépendent fortement de l'assistance des entrepreneurs, en particulier l'armée de l'air afghane, puissent être soutenues. Les milliers d'entrepreneurs privés en Afghanistan sont chargés de divers emplois, notamment la sécurité, la logistique et l'entretien des aéronefs.

En vertu de l’accord de paix de l’année dernière avec les talibans, les forces américaines et internationales étaient censées se retirer du pays avant le 1er mai. En vertu de cet accord, les talibans se sont abstenus - pour la plupart - d’attaquer les troupes américaines. Mais ce qui reste incertain, c’est si le groupe d’insurgés attaquera les forces qui se retirent suite à la décision de Joe Biden de fixer la date limite finale plus tard, en septembre. « Nous avons les moyens et la capacité militaires de protéger pleinement notre force pendant la rétrogradation, ainsi que de soutenir les forces de sécurité afghanes », a déclaré le général Austin Scott Miller.

Actuellement, les troupes américaines sont toujours réparties sous la forme d’une constellation d'une dizaine de bases où la plupart contiennent de petits groupes de forces d'opérations spéciales conseillant l'armée afghane. Pour couvrir le retrait, l'armée américaine a engagé une quantité importante de soutien aérien, y compris le positionnement d'un porte-avions dans le golfe Persique, au cas où les talibans décideraient d'attaquer, informe le New York Times.

Pierre Duval

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=2676


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    



    • sirocco sirocco 5 mai 19:48

      "...certains des contrats « devront être ajustés »...

      On se doute bien que les Yankees ne vont pas abandonner l’opium comme ça !


      • julius 1ER 7 mai 10:21

        @l auteur,

         Est-ce une tragédie ou une farce que cette guerre en Afghanistan ????

        Déjà Kipling avec son livre ’the man ou would be king « avait relaté l’echec en 1888 de la conquête de l’ Afghanistan par l’armée britannique au sommet de sa gloire...
        de par sa configuration géographique il est difficile de tenir le pays ... à peine maîtrisé le jour mais pas du tout la nuit, les forces rebelles sont comme l’écrivait Mao »comme un poisson dans l’eau " dans les villes et les villages ..ces rivalités tribales ne finiront jamais en cela il faut se rappeler l’échec de l’armée soviétique dans ce pays ... échec qui a provoqué pour une grande part la chute de l’ex- URSS dans les années 80 ....
        à l’époque les USA soutenaient les tribus rebelles, et ont été à l’origine de groupes comme Al quaida .... l’ironie du sort fait que ces groupes n’ont pas eu la reconnaissance du ventre puisque ce sont ces groupes à l’origine du 11 /09 !!!!
        la prétention suprême était de vouloir imposer la Démocratie dans ce pays et Bush et consorts ont oublié d’apprendre la genèse de la Démocratie celle-ci ne peut s’imposer d’en haut (on le mesure tous les jours ) elle se construit pas à pas et n’est jamais aboutie parceque toujours imparfaite ... les récentes élections états- uniennes l’ont bien démontré pour ceux qui s’y intéressent !!!!!

        à regarder de plus près lorsque l’on voit le ratio dépenses/ résultats en Afghanistan côté américain n’importe quel individu doté de raison constate que 2600 milliards de dollars( l’équivalent de notre dette nationale ) plus tard les talibans que l’on prétendait combattre reviennent au pouvoir si cela n’est pas « une faillite totale » de la pensée militaire que cela je me demande ce qu’est une faillite de la pensée ?????

        or cela fait suite dans l’Histoire des USA à d’autres guerres perdues comme celle de Corée qui a aboutit à une partition du pays, à celle du Vietnam qui fut un désastre total puisqu’elle prétendait « endiguer » le communisme ... rien que çà ???

        or le communisme s’est installé au Vietnam et à ce jour ils n’ont pas eu le meilleur de celui-ci mais plutôt la vision totalitaire ... cela exigerait à minima un sérieux mea-culpa de la part des USA .... mais là je rêve ils continuent leur fuite en avant passant d’un conflit militaire à un autre sans jamais remettre en question leurs supposées certitudes à savoir qu’ils sont le bien et les autres le mal .... sic

        et l’Iran ??? après avoir soutenu à fond le Chah ils l’ont laissé tomber et finalement laissé s’installer les Islamistes toujours au pouvoir en ce moment quel échec ...surtout qu’il auraient pu aider les moudjahiddines dans leur lutte contre le totalitarisme islamiste .... mais que nenni au nom de leur vison binaire de l’Histoire ils continuent leur course en avant ... et nous idiots que nous-sommes continuons à les suivre aveuglément .... ils devraient apprendre Sun Tze dans leurs académies car il y a urgence !!!!!!!!!!!

        cerise sur le gâteau un extrait de Wikipédia sur les USA face à l’Iran :

        Fondée en opposition au chah, l’OMPI est demeurée active en Iran et à l’extérieur, durant et après la Révolution islamique de 1979. Elle a été notamment dirigée par Massoud Radjavi et demeure conduite en exil par son épouse, Maryam Radjavi. OMPI a été responsable de nombreux attentats à la bombe et d’attaques violentes en Iran et dans d’autres pays et a combattu avec l’Irak dans la guerre contre l’Iran entre 1980 et 1988. Au total, quelque 10 000 Iraniens furent tués par l’OMPI dans sa guerre contre l’Iran. Parmi leurs victimes de haut rang dans les attentats, on retrouve de hauts responsables iraniens, dont le président Mohammad Ali Rajai et le Premier ministre Mohammad Javad Bahonar en 1981 et Mohammad Beheshti, secrétaire général du Parti de la république islamique et chef du système judiciaire de la République islamique.

        L’organisation était placée sur la liste des organisations terroristes par les États-Unis de 1997 à septembre 2012, par le Conseil de l’Union européenne de 2002 à janvier 20091 et par le Home Office britannique jusqu’en juin 2008.

        L’OMPI est membre du Conseil national de la résistance iranienne (CNRI), qui déclare lutter pour l’instauration d’un régime démocratique et laïque en Iran2.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité