• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Agir comme un sale Ghosn gâté

Agir comme un sale Ghosn gâté

JPEG

Comme un sale gosse millionnaire... Carlos, de grand PDG, passe à Tycoon, puis mégalo bon à renfermer ; c’est d’ailleurs ce qu’il lui arrive : En taule depuis novembre dernier au japon. Carlos Ghosn, le franco/libano/brésilien, certainement une brillante intelligence, un polyglotte aussi, mais dont les seuls vrais exploits ont été pour remettre à flot Nissan, 20.000 japonais à la porte : en terme moins respectueux, ce type de management s’appelle « cost killer », le chasseur (sans pitié) des coûts et dans son monde, là où l’air est raréfié, ce qui coûte trop cher sont les employés, d’autant que s’il fait virer, les bénéfices augmentent, les actionnaires sont contents et lui, ben, sa paye, ses bonus explosent le plafond. C’est un monde d’un tout gagnant sur les tous perdants...

Tout avait commencé nickel : chez les jésuites, puis polytechnique et enfin il sort avec le tricorne des mines comme ingénieur. Il fera une carrière éclair chez Michelin, et passera chez Renault : À la fin des années 1990, Carlos Ghosn met en place à la régie une politique radicale de réduction des coûts et de restructuration qui permet de rendre au groupe sa rentabilité et qui confère à Ghosn une réputation de « tueur sans état d’âme ». [1]

Il a toutes les casquettes multicarte du management moderne : Président-directeur général (PDG) de Renault depuis 2005, il est également président du conseil d'administration du groupe japonais Nissan — dont il a été PDG — depuis 2017, ainsi que président du conseil d’administration du groupe Mitsubishi Motors de 2016 à 2018 et président du conseil d'administration du producteur automobile russe AvtoVAZ. Il est également PDG de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, qui atteint en 2017 la première place mondiale devant les constructeurs Volkswagen AG, Toyota et General Motors...

Et pour tous ces titres, il touche pas moins de 16 millions d’euros par an de salaire, sans compter les jetons de présence, les actions, les bonus et les avantages en nature : jet privé, bagnoles, penthouse de 480 m2 dominant Tokyo. Il va plus vite que les fuseaux horaires : un appart de rêve à Rio, un autre dans le 16eme à Paris, Beyrouth, et tant...

Pourquoi « more than enough is never enough ? » (pourquoi plus qu’assez n’est jamais assez)

En suivant l’enquête d'A2, on découvre que Carlos a escamoté 71 millions sur le dos de Nissan, qu’ils s’est aussi servi de l’argent des sociétés pour payer une facture en millions concernant sa « maison rose » de Beyrouth, qu’il a créé des coquilles vides passant par les Bahamas et la Hollande afin de dissimuler des pépettes aux fiscs. Qu’il ne paye plus ses impôts en France depuis 2012.

A l’inverse de chez nous, où, l’état, « le cercle », la clique, ferme les yeux et laisse souvent ce genre « d’homme providentiel » faire ses petits coups en douce, au japon, il risque très-très fortement d’être condamné à 15 ans de prison. Ouais, au soleil levant on ne rigole pas avec l’honnêteté... Quoique, avant son arrivée, Nissan avait été pollué dans son management par les mafieux Yakusas.

A trop se la péter...

Devenu le mégalo total, vivant entouré de gardes du corps, d’assistants aux petits soins à ses moindre désirs ; un mec à la macron quoi. De plus complètement parano, voyant des complots partout : le plus fameux en 2016, où il accusa trois de ses bras droit de corruption et pots de vin pour des « secrets de fabrication » livrés à la concurrence. Si bien qu’il dut du bout des lèvres admettre son erreur et la justice octroya 11 millions à ces trois là, pour laver leur honneur... (Les malheureux malades et mourants à cause de l’amiante apprécieront avec leur 20 milles balles...). Bref, un de ces VIP, totalement coupé de l’humanité, qui aurait pu bien tourner et qui devient un prédateur psychopathe à tendances mégalomaniacs ; Chez ces gens là c’est un classic du genre. Si, bien qu’à la fin, il s’est fait des ennemis, qui gardaient très certainement sous le coude ses petites magouilles, en attendant de frapper.

Pour vraiment se mettre tout le monde à dos, lors de la réunion de 2017 des actionnaires, pour une fois, le salaire de leur PDG fut refusé par le vote... Eh bien, rien à foutre-Carlos, s’est assis dessus, son conseil d’administration l’a suivi, et ses 16 millions sont passés comme lettre à la poste. Lorsque...

Paf ! Novembre 2018, lorsqu’il atterrit à Tokyo, 4 agents montent dans son jet, lui passent les menottes et l’embarquent. Depuis, il croupit dans une cellule pas plus grande qu’un chiotte de gare, ne voit personne et sa chambrette est éclairée 24 sur 24 ; Comme du Strauss khan en rediffusé, sans la st clair et son chéquier...

Si on pousse un peu plus loin, car après tout « le grand homme » n’est qu’un employé, on peut penser que ça se passe plus haut.

Nissan vend 5,8 millions d’autos par an, Renault « que » 3,8. Depuis un certain temps, en avançant en crabe, l’état macronien, par le biais de lèche boule Bruno le maire voudrait une fusion des deux fabricants, et que que Renault garde le contrôle.

L'Alliance Renault-Nissan en son temps fut bénéfique pour ces deux là, mais, il serait intelligent et rentable que les japonais reprennent leur liberté après 20 ans avec ces français. En affaire, la reconnaissance du ventre n’existe pas. Donc, de provoquer un scandale, puis de lâcher Ghosn fissa, puis de mettre à la tête de Nissan un dénommé Hiroto Saikawa.... et hop, plus d’alliance, plus de franchouillard mettant leur nez dans le bol de riz et surtout la compagnie garderait dans son giron Mitsubishi, très rentable... Renault, repartirait avec ses caisses à savon, ses profits limites, et surtout ses problèmes de gestion de facteur humain : les grèves ne sont pas populaires sur l’ile, les grandes gueules on les transforment facilement en nouilles ramem, qui ne la ramènent pas. Banzaï... et bye bye, sayonara ! 

Comme moi... Vous vous dites qu’avec de telles rémunérations (en 10 ans il a eu 485% d’augmentation) ce qui ferait votre SMIC à 4850 mensuel, de quoi remplir le caddy non ? Tout cela à cause d’un ego hors galaxie : il désirait encore plus, car, très flatté d’avoir été contacté par Obama, pour prendre la tête de General Motors qu’il refusa, il voulait cependant être rémunéré comme la PDG actuelle, soit, 22 millions par an, persuadé qu'il était de ne pas mériter moins que ça ; Quant à ses magouilles ? Il pourrait bien y réfléchir une bonne décennie, dans sa prison 5 barreaux/5 galetas de Tokyo. Peut-être les japonais après l'avoir encencé, il y a même eu un Manga sous son nom, sont-ils prêt à l'éliminer, sachant que les affaires sont les affaires... Hors affaire.

Etre tout en haut là haut, là haut, et chuter vertigineuse, tout le monde vous plante, c’est table rase, les amis, les partenaires s’évaporent tel un levant nuageux sur Hiroshima... D’ailleurs les français du gouv. jamais en reste, sont à la recherche d’un nouveau patron pour Renault... Et ainsi l’aventure continue... Changer les têtes, mais pas la lettre.

Eh oui, mon bon Carlos, tu Manga de rien, pourtant le savais-tu ? Pierre qui roule n’amasse pas Ghosn... Amen !

 

Georges Zeter/janvier 2019

Toutes les infos de cet article viennent de différentes émissions TV et ces chaines n'ont pas été poursuivies à ce que je sache. J'ose donc croire que ce sont des infos fiables...

Complément d'enquête. L'affaire Carlos Ghosn - 17 janvier 2019 (France2

L'étrange affaire des espions de Renault

Ghosn : les révélations de trop #cdanslair 17.01.2019 : 


[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Carlos_Ghosn


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 23 janvier 10:43

    Pathologie lourde chez ce vieux Carlos, je n’aimerais pas varapper dans son arbre généalogique...

    La mauvaise nouvelle, c’est que Macron souffre des mêmes syndromes, et que celui-là, les japonnais ne vont pas pouvoir nous en débarrasser...


    • Spartacus Spartacus 23 janvier 11:23

      Quand on vous dit que les gauchistes sont les pires intolérants.


      Pas de chance pour Goshn, il ne fait pas partie des humains pour les gauchistes.

      Il aurait été noir, arabe, femme ou un Batista tueur de policier, on aurait eu droit aux larmes.

      Mais pensez vous, qu’elle horreur, il est riche.


      Un gauchiste préfère taper sur un riche a terre sans défense que de de s’offusquer de ce que se soi-disant ils se réclament, humanistes et solidaires.


      Il est désigné coupable sans procès. La présomption d’innocence bafouée.


      Aucun mot, zero indulgence ou rappel de la réalité de ces gauchistes qui n’investissent dans rien, ne créent rien ne s’offusque qu’on impose une garde a vue de plus de 2 mois sur une personne pour lui faire avouer comme un procès soviétique.

      Il est jugé coupable sans autre forme de procès, ni tenue compte de ses dénégations et sa défense.


      Mediapart, Agoravox, gauchistes larmoyant sur les inégalités et les injustices ou êtes vous ?

      Dénoncer une ’’ justice’’ japonaise n’ à pas bougé depuis le moyen âge et vous vous acharnez sur un homme qui a créé des centaines de milliers d’emplois.

      En a fait un leader mondial.

      S’il s’en sort blanchit comme Baudis, Dils, Agret, les accusés d’Outreau, croyez vous que les hyènes gauchistes viendront s’excuser ?


      Triste France de gauche, plus prompte a tuer son prochain du moment que c’est un riche qu’a dénoncer les victimes de l’injustice.


      • Trelawney Trelawney 23 janvier 11:56

        @Spartacus
        Il est désigné coupable sans procès. La présomption d’innocence bafouée.
        Il ne faut pas oublier que cette notion de « présomption d’innocence » varie selon les pays.
        En France vous êtes mis en examen pour un délit commis et c’est au juge d’instruction de poursuivre l’instruction. Tant que le présumé coupable n’est pas passé devant les tribunaux et est présumé innocent.
        Il faut quand même faire un distinguo avec un cas en France trés similaire à ce qui se passe pour Carlos Ghonn au Japon. C’est le cas du boxeur de CRS qui est passé en comparution immédiate et qui a demandé un délai pour préparer sa défense. Il est placé en détention provisoire en attente de son jugement et pour l’instant il est toujours présumé innocent, mais en prison.
        Au japon une plainte est déposé auprès des services de police qui fait son enquête. Si le résultat de cette enquête donne des preuves avérées du délit, le « présumé innocent » est placé en garde à vue (2x 10 jours sans contacts avec l’extérieur) le temps de rédiger le dossier d’instruction. Ensuite il passe devant un tribunal qui décide au vue du dossier de le déclarer coupable ou pas. S’il est déclaré non coupable, il retourne chez lui. Sinon c’est la prison le temps de son procés. Cela veut dire que la justice nippone a des preuves de culpabilité et qu’il est donc déclaré coupable.
        Au japon 99.7% des personnes mises en examen sont déclarées coupables !

        vous vous acharnez sur un homme qui a créé des centaines de milliers d’emplois. 
        Si c’était une autre personne que Carlos Ghonn à la tête de Renault, les emplois auraient été crées de la même manière. cet argument ne tient pas.

        Lorsque l’on est à la tête d’une société on se doit d’être irréprochable, car vous êtes au centre de toutes les attentions et vous êtes la cible des envieux. Dans ce cas précis, la morale a beaucoup plus d’importance que la légalité. 
        Je ne verserais donc pas une larme pour cet escroc de Carlos Ghonn


      • flourens flourens 23 janvier 11:57

        @Spartacus
        déjà, s’il avait un brin d’honneur il lui reste le seppuku, ce que ferait n’importe quel nippon
        ensuite la présomption d’innocence, mais c’est un employé, elle n’existe pas dans l’entreprise, n’importe quel ouvrier de chez Renault ne serait ce que soupçonné d’avoir piquer un boulon aurait été licencié pour faute grave sans indemnité et donc déclaré immédiatement coupable sans avocat ni juge, il sera peut-être innocenté dans plusieurs années par les Prud’hommes, en attendant il est puni et sanctionné sans AUCUNE présomption d’innocence
        effectivement quand l’absence de justice qu’on applique aux gueux se retourne contre l’élite, Mr Spartacus monte aux rideaux, pitoyable
        bossuet a dit « dieu se rit de ceux qui déplorent les effets mais chérissent les causes », dieu se rit de vous Mr Spartacus
        au fait, pour Mr Spartacus, les riches ne sont jamais, JAMAIS, coupables de rien, tout est la faute des gauchistes, je ne savait pas que la Japon était marxiste mais pour Mr Spartacus tout ce qui est à gauche de Trump, Marine ou Bénito, c’est gauchiste


      • Clocel Clocel 23 janvier 12:37

        @Spartacus

        Que faites-vous de la présomption de culpabilité mon bon Salamix !!! smiley

        Les « grands » capitaines d’industrie français qui ont joué à fond dans la carte de la mondialisation vont enfin connaître la place qui leur a été réservé !

        Un strapontin ridicule !

        Faut pas jouer à des jeux dont les règles peuvent être modifiées à l’envie dans un cénacle hors de votre portée...


      • Spartacus Spartacus 23 janvier 12:47

        @Trelawney
        C’est d’abord jusqu’à preuve du contraire, un innocent qui doit bénéficier, temps qu’il n’est pas jugé et de notre conception de la justice de la présomption d’innocence.

        Il a nié les faits qui lui sont reprochés.

        @flourens
        « n’importe quel ouvrier de chez Renault ..... faute grave ....sans indemnité et donc... coupable sans avocat ni juge ».

        Une simple requête google « vol-usine-Renault-employé » montre différents articles :
        Chacun peut lire dans ces articles publics les mots « soupçonnés », « suspecté », « suspects ». 
        Et tous ont droit a un avocat un juge.

        Le scandale n’est pas qu’il soit riche ou coupable.
        Il n’a pas tué des gens.

        Le scandale est votre mentalité de caste racisme anti-riche qui vous fait oublier l’humanité, et le respect du droit à la préemption d’innocence.

        C’est ce qui sépare les civilisés des sauvages. C’est toute cette gauche a sensibilité identitaire qui est a vomir.


      • Spartacus Spartacus 23 janvier 12:50

        @Clocel
         la présomption de culpabilité...
        Oui c’est un concept soviétique Stalinien. Il fallait tuer tous les gens qui prenaient la première classe dans les trains.
        Présumés coupables d’être des riches.


      • George L. ZETER George L. ZETER 23 janvier 14:02

        @Spartacus
        ahah, spartacus et les « gauchistes ».... rien à ajouter... ah si ! « créateur de milliers d’emplois ??? » après en avoir lourdé des dizaines de milliers chez Renault d’abord et Nissan ensuite...


      • George L. ZETER George L. ZETER 23 janvier 14:06

        @Spartacus
        spartacus, tu devais aussi défendre en son temps un strauss khan, avec la presumption d’innocence... c’est bien, ne pass varier, rester dans la ligne : tout article critiquant un riche, est un article anti riche écrit par un jaloux, simple non ?


      • Trelawney Trelawney 23 janvier 14:09

        @Spartacus
        L’enquête japonaise a démontré que :
        1 Carlos Ghosn a minoré de près de 60 millions d’euro ces revenus Nissan auprès de la commission boursière et du fisc japonais
        2 Carlos Ghosn a fait transférer à Nissan ses pertes sur investissements personnels pour un montant de 10 millions d’euros et cela par l’intermédiaire d’une filiale Nissan basée en Arabie Saoudite.
        3 Carlos Ghosn a embauché une partie de sa famille mais aussi des amis dont Alain Bauer et cela fictivement (montant 2 millions d’euros). Il s’est lui même embauché fictivement (et sous un faux nom) dans la filiale Mitsubishi Nissan basée au Pays Bas pour s’octroyer un salaire de 6 millions d’euros sans l’accord des 2 PDG des entreprises.
        4 Fausses factures avérées pour ses maisons dans le monde et son yacht au Brésil pour environ 1 millions d’euros

        Voila ce que la justice japonaise lui reproche. Comme là bas la présomption d’innocence n’existe pas, il attendra en prison la date de son procés où il pourra soit plaider coupable, soit s’expliquer sur les faits qui lui sont reprochés.

        Pour info, comme je vous déconseille d’organiser une gay ride à Kaboul qui n’est pas le lieu pour cela, comme je vous déconseille de frauder le fisc japonais ou de piquer dans la caisse d’une entreprise japonaise. Dans ce pays où l’entreprise veut dire quelque chose, l’abus de biens sociale est une chose sérieuse


      • flourens flourens 23 janvier 15:27

        @Spartacus
        non, les salariés licenciés pour faute n’ont pas droit aux juges et avocats, ils sont coupables et ceci par une personne qui est en même temps juge (non professionnel ) et parti, ils sont sanctionnés et punis immédiatement avant tout procès équitable, si procès il y a, dans le droit du travail la présomption d’innocence n’existe pas en France, ce n’est même pas la présomption de culpabilité puisque le salarié est puni et sanctionné immédiatement et déclaré coupable,


      • Laurent 47 23 janvier 18:47

        @Trelawney
        C’est très simple : si la Justice japonaise a des preuves accablantes de la culpabilité de Carlos Ghosn, eh bien qu’elle les communique aux avocats de la défense, qui pour l’instant, n’en ont pas vu la queue d’une cerise !
        Pour l’instant, le seul reproche que la Justice puisse lui faire, preuves à l’appui, c’est d’avoir évité à Nissan la dégringolade financière !


      • troletbuse troletbuse 23 janvier 19:06

        @Trelawney
        Putain Alain Bauer, le criminologue auto-proclamé. Bauer va rester en France. La justice sera clémente ou même ne s’y interessera aucunement.


      • George L. ZETER George L. ZETER 23 janvier 20:23

        @lloreen
        « Et pis tu sais que je suis là pour emmerder tout le monde », bon, c’est le genre de commentaire que tu envois zoriak ; putain, ta vie, quelle merde mon povre vieux !


      • lloreen 23 janvier 22:43

        "Carlos Ghosn a embauché une partie de sa famille mais aussi des amis dont Alain Bauer et cela fictivement

        ".
        Qui se ressemble, s’assemble...Ses conseils doivent être irremplaçables si l’on en croit son CV...
        Le professeur a dû confondre criminalité et criminologie...

        *Alain Bauer, né le 8 mai 1962 dans le 13e arrondissement de Paris, est professeur de criminologie appliquée au Conservatoire national des arts et métiers et consultant en sécurité français. Auteur d’une trentaine d’ouvrages sur la franc-maçonnerie et d’une quarantaine sur la criminalité, il était consulté par le président de la République française Nicolas Sarkozy et par Manuel Valls sur les questions de sécurité et de terrorisme, après avoir été dans la même situation auprès du ministre de l’Intérieur (et de ses prédécesseurs depuis Jean-Pierre Chevènement). Certains sociologues et juristes ont critiqué ses travaux sur le sujet, contestant leur validité scientifique."
        Wikipedia
         



      • troletbuse troletbuse 23 janvier 22:49

        @lloreen
        Devenu célèbre avec l’affaire de Tarnac  smiley


      • Spartacus Spartacus 24 janvier 10:29

        @George L. ZETER
        « créateur de milliers d’emplois ??? » après en avoir lourdé des dizaines de milliers chez Renault d’abord et Nissan ensuite...  »
        Oui Goshn a créé des milliers d’emplois.
        Un truc incroyable, on emploie pas des gens a ne rien faire ou qui coutent plus cher qu’elles ne rapportent.
        Je sais que c’est un concept qui dépasse le monde fantasmé des bobos qui voudraient que chacun vive de philanthropie de l’argent des autres.

        La vision du gauchiste ne se focalise que sur le buzz de licenciement massif, puisqu’il est limité qu’a ce qu’il voit et ne comprend pas ce qui ne se voit pas.
        Il refuse de voir les embauches régulières qui eux ne font pas le buzz et démontre une balance extraordinairement positive.

        « tout article critiquant un riche, est un article anti riche écrit par un jaloux » 
        Oui de la jalousie, mais aussi plus. Le racisme qui se cache derrière la psychologie des foules gauchistes.
        La photo montre des doigts levés. Bien loin du mot critique et plus près du racisme de caste.


      • foufouille foufouille 24 janvier 10:56

        @Spartacus
        le racisme anti pauvre est présent dans tout le patronat de ce genre.


      • Trelawney Trelawney 24 janvier 14:11

        @Laurent 47
        J’ai expliqué plus haut le système judiciaire japonais. Il est ce qu’il est mais c’est encore eux qui sont souverains dans leur pays.
        Maintenant essayez d’observer le problème sous un autre angle.
        Imaginez que Renault soit en difficulté et soit racheté à hauteur de 43,4% (part de blocage) par Nissan, alors que Renault ne détiendrait que 15% des parts de Niissan. Imaginez que Nissan impose un PDG à Renault et que ce dernier puise sans vergogne dans la caisse et pour son propre compte. Imaginez que ce PDG japonais fraude le fisc français.
        Combien de temps faudrait-il attendre pour qu’il se monte une cabale contre Nissan et que Renault reprenne son indépendance ?
        Carlos Ghosn a réalisé des économies chez Nissan en licenciant 21000 personnes et en vendant des usines. Je vous laisse imaginer ce qui se serait passé si Nissan avait fait cela chez Renault en France.

        Renault s’est fait abusé en mettant Carlos Ghosn à sa tête. On peut s’estimer heureux que pour l’instant l’alliance Renault Nissan n’est pas remise en question du coté japonais. Mais c’est certain Renault y laissera des plumes.
        La faute à qui ? au PDG ou aux japonais qui ont su saisir l’opportunité


      • Sergio Sergio 23 janvier 12:54

        « ... les partenaires s’évaporent tel un levant nuageux sur Hiroshima...  »

        Les japonnais ont déjà donné, ils lui ont répondu :

        « Eh no la Goshn ! n’as pas acquit tes biens légalement » 


        • lloreen 23 janvier 17:23

          "À la fin des années 1990, Carlos Ghosn met en place à la régie une politique radicale de réduction des coûts et de restructuration qui permet de rendre au groupe sa rentabilité et qui confère à Ghosn une réputation de « tueur sans état d’âme »

          « .

          Les »gaulois réfractaires« pourraient s’ inspirer de cette excellente méthode pour remettre leur pays à flots...

          Etape N°1

          Réduction radicale du coût de la dette:voir le lien pour ceux qui ne souffrent pas du vertige.

          http://www.dettepublique.fr/

          Annulation pure et simple de la dette, arnaque planétaire.Cette méthode a été adoptée par les islandais durant leur révolution pacifique de 2009.Si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est peut-être le moment de vous instruire à ce sujet.

          https://lesmoutonsenrages.fr/2012/01/23/apres-son-refus-de-payer-sa-dette-l%E2%80%99islande-fera-le-triple-de-la-croissance-de-l%E2%80%99ue-en-2012/

          http://www.wikistrike.com/article-silence-radio-sur-l-islande-103272392.html

          https://www.20minutes.fr/economie/1379001-20140519-20140519-islande-processus-annulation-dettes-menages-demarre

          Etape N°2

          Mutation des »gaulois réfractaires« en »tueurs sans état d’âme" de la dette et des escrocs un peu à la manière des islandais, qui se sont limités à expédier les escrocs derrière les barreaux.

          https://www.challenges.fr/economie/pourquoi-l-islande-met-les-banquiers-en-prison-et-pas-les-autres-pays_96449

          A voir le palmarès du personnage à la tête de la florissante entreprise, il est probable que sa recette puisse être étendue.


          • lee oswald poil 23 janvier 17:46

            Sic transit gloria mundi .


            • Laurent 47 23 janvier 18:39

              Tout ça c’est bien beau, mais on n’a toujours pas les preuves avancées par la Justice japonaise, de la culpabilité de Carlos Ghosn !

              Cela laisse planer un énorme doute sur l’indépendance de cette justice, vis-à-vis des lobbies comme celui de Nissan !

              Quand on demande à un prévenu de signer ses aveux rédigés en japonais, sans traduction, on comprend mieux pourquoi 99 % des prévenus sont condamnés !

              En gros, c’est Guantanamo, version nippone !

              Quand on pense que c’est grâce au travail acharné de Carlos Ghosn, que Nissan a évité de sombrer, ça ne donne pas envie de commercer avec l’Empire du Levant !

              La morale voudrait que Renault laisse tomber cette planche pourrie, et récupère ce que lui a coûté cette alliance nuisible !


              • Occitan Occitan 24 janvier 10:26

                @Laurent 47
                "Quand on demande à un prévenu de signer ses aveux rédigés en japonais, sans traduction, on comprend mieux pourquoi 99 % des prévenus sont condamnés !

                "
                Donc 99 % des prévenus qui sont japonais ne sauraient pas lire les textes écrits dans leur propre langue ?


              • flourens flourens 24 janvier 18:07

                @Laurent 47
                une exigence pour être patron d’une entreprise japonaise c’est de parler le japonais, tout le monde s’extasie devant le polyglotte Ghosn, donc il sait ou doit savoir le japonais, s’il ne le sait pas c’est une faute grave et il doit en payer les conséquences


              • marmor 23 janvier 19:12

                Pas de preuves, c’est vous qui le dites. Pensez vous que l’état japonais prendrait le risque d’embastiller sans preuves un capitaine d’industrie aussi connu, et dont l’alliance implique la France , dont les autorités compétentes sont d’une discrétion totale, jusqu’à chercher un remplaçant à Carlos. Imaginez qu’il soit remplaçé et plus tard, déclaré innocent !! Voilà les indemnités de licenciement !!!!!!


                • Citoyen de base 23 janvier 19:19

                  Pffff, 71 millions d’euros, qu’est ce que c’est !? Une broutille !...  smiley


                  • Citoyen de base 23 janvier 19:35

                    Bon, c’est sur que c’est pas en France que Carlos aurait été inquiété de quoique ce soit !  smiley


                    • Seudoo 25 janvier 11:13

                      @Citoyen de base
                       
                      En effet : le verrou de Bercy protège les patrons fraudeurs français.
                      Il n’a pas sauté mais a été aménagé début octobre 2018 :

                      "L’Assemblée nationale adopte 19 septembre 2018 en première lecture l’article du projet de loi antifraude qui instaure un mécanisme de transmission automatique au parquet des affaires qui donnent lieu à des pénalités administratives importantes. Le seuil retenu est de 100 000 euros.

                      Le vote définitif de la loi le 10 octobre 2018 introduit la possibilité de recourir à une convention judiciaire d’intérêt public dans le cadre d’une mise en cause pour fraude fiscale« 

                      En gros, plus de 100 000 € de fraude aux impôts, transmission automatique à la justice qui décide de lancer ou pas des poursuites. Cependant le fraudeur peut recourir à une convention judiciaire d’intérêt public soit une convention qui aura pour effet d’éteindre l’action publique. Ceci permet » à une entreprise de payer une amende afin d’éviter des poursuites sans reconnaissance de culpabilité".

                      Elle est pas belle cette justice en France !!!


                    • zygzornifle zygzornifle 24 janvier 10:27

                      J’espère que les jap lui feront payer ses repas et son hébergement ....

                      En France on lui aurait construit une prison pour lui tout seul avec vue mer devant et vu montagne derrière ....


                      • ETTORE ETTORE 24 janvier 22:03

                        C’est quand même con de construire des villas de 400m2 dans le monde entier et finir dans un placard à balais.

                        Après....au Pays du Soleil Levant....un placard à balais, si on sait s’y tenir raide comme des baguettes de bambou.....bah, on peut y coucher !

                        Au japon, vous avez des personnes âgées qui se font incarcérer pour de petits larcins, histoire d’être nourri/logé.

                        Non, mais....Carlos, sérieux ? pas toi quand même ?!


                        • Ruut Ruut 25 janvier 07:42

                          @ETTORE
                          Vas savoir, peut être as il trop de dettes.


                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 janvier 12:10

                          La France, (comme à se habitudes), s’est débarrassé de ce Ghosn Latino-zzzarabico-français, après l’avoir pressé comme un citron !

                          L’Elysée n’a pas bougé le petit doigt de sa machine infernale politico-diplomatico-satanique pour venir en aide à son génie esclave à la lampe d’Aladin qui avait réussi à relever l’industrie automobile française !!!

                          Depuis son arrestation au Japon (peut-être même que c’est l’Elysée qui avait fourni le dossier aux autorités japonaises), les responsables français n’avait murmuré aucun argument qui serait à la faveur du Ghosn !


                          • flourens flourens 26 janvier 13:48

                            @Mohammed MADJOUR
                            moi je veux bien être un citron à 24 millions par ans (Renault + Nissan), avoirs des châteaux partout et mettre 71 millions de coté au black, oui je veux bien être citron


                          • ETTORE ETTORE 26 janvier 13:56
                            Ruut 25 janvier 07:42

                            @ETTORE
                            Vas savoir, peut être as il trop de dettes

                             

                            Dettes morales.....certainement. lol

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès