• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ainsi fleurissent les villes fantômes...

Ainsi fleurissent les villes fantômes...

Après l'Espagne qui a construit à Valence et sur sa côte des musées, un aéroport, des résidences fantômes, c'est au tour de l'Angola de voir fleurir une ville fantôme toute neuve déserte de tout habitant.... Pourquoi ? On a du mal à imaginer un pays pauvre comme l'Angola se livrer à des investissements immobiliers coûteux !

En fait, c'est la Chine qui est à l'origine de la construction de cette cité au coût pharaonique..

La Chine, on le sait, s'implante de plus en plus dans tous les pays, et on la trouve dans tous les continents : les produits chinois nous envahissent, ordinateurs, jouets, textiles, meubles, tomates , etc.

En France, la renommée des vins attire de plus en plus les investisseurs chinois. Ceux ci ont acquis nombre de vignobles bordelais.... Rover, Volvo, le port du Pirée.., achat d'immeubles, de châteaux, dans tous les domaines, l'offensive chinoise sur le Vieux continent atteint des proportions considérables.

Cette offensive se perçoit aussi en Afrique et notamment en Angola où la Chine a fait construire une ville entière avec de magnifiques résidences... Dans quel but ? L'Afrique, l'Angola constituent des réserves de ressources minières, pétrolières ; ce sont là des sources de convoitise qui attirent les investisseurs chinois.

En Angola, Nova Cidade de Kilamba est donc une ville toute neuve, avec des bâtiments aux couleurs éclatantes, construite en moins de trois ans à une trentaine de kilomètres de Luanda, capitale du pays. Le problème c'est que la cité de Kilamba est également presque déserte, une ville fantôme bâtie pour la somme impressionnante de 3,5 milliards de dollars. Aucun habitant, aucune voiture !

 L'Etat chinois a ainsi obtenu un accès prioritaire aux ressources naturelles du pays, le pétrole dans le cas de l'Angola. Ce projet grandiose a bien été payé par le gouvernement angolais. Le problème, c'est que personne ne peut habiter les lieux. Sur les 2 800 appartements disponibles, dans les 750 bâtiments de huit étages, seuls 220 ont été vendus.

En fait, les habitations de Nova Cidade de Kilamba – dont le prix oscille entre 120 000 et 200 000 dollars – sont inaccessibles pour la grande majorité de la population, dont les deux tiers vivent avec moins de 2 dollars par jour, selon les estimations des organisations internationales. Un gaspillage qui paraît particulièrement inadmissible dans un pays pauvre !

En fait, il semblerait qu'en Chine même surgissent de nombreuses villes qui restent inhabitées : la Chine se développe, construit à tout va mais les habitants ont aussi des difficultés à acquérir ces logements... des milliers d'immeubles vides inaccessibles aux Chinois car les appartements sont trop chers !

La Chine paraît donc elle même menacée : une bulle immobilière est en train de se créer qui risque de conduire la Chine à la catastrophe...

Mais apparemment, le gouvernement Chinois poursuit son oeuvre de croissance à tout prix, quelles en seront les conséquences ? Il est vrai qu'en investissant à l'étranger dans des affaires juteuses, la Chine assure ses arrières et accumule des réserves au détriment des autres pays et même des pays les plus pauvres...

Dans tous les cas, on perçoit l'absurdité du système : ces habitations désertes vont se détériorer au fil du temps si elles restent inoccupées, à quoi bon construire des immeubles qui ne servent à personne ? Où est la cohérence ?

Source : Le Monde

Documents joints à cet article

Ainsi fleurissent les villes fantômes... Ainsi fleurissent les villes fantômes... Ainsi fleurissent les villes fantômes...

Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 6 juillet 2012 11:15

    ca fait travailler les amis


    • rosemar rosemar 6 juillet 2012 11:34

      Bonjour foufouille 

      Quels amis ?Les Chinois ?
      Ils doivent être ,en plus ,mal payés ,ces travailleurs chinois...

    • foufouille foufouille 6 juillet 2012 11:39

      celui qui remporte le marche, bien sur
      soit en sous traitant
      soit la grosse boite de BTP et son PDG
      comme en france avec les investissements locatifs a moitie vide
      ou en espagne


    • rosemar rosemar 6 juillet 2012 11:49

      On est bien d’accord, foufouille 


    • foufouille foufouille 6 juillet 2012 11:49

      http://devenirriche.blogspot.fr/2009/07/piege-erreur-loi-arnaque-scellier.html

      "Les villes les plus importantes attirent les gens pour trouver du travail. Parmi les villes à éviter parce que le secteur locatif est y déjà saturé : Tarbes, Montauban, Poitiers, Angoulême, Albi, Bourges, Montluçon, Moulins, Le Puy-en-Velay et Bergerac."

      Bergerac
      un pauvre petit bourgeois s’est fait rouler, la moitie des apparts vides au milieu des champs
      au bout d’un an sans locataire, plus de credit d’impot
      loyer de 650€ pour un F3
      ca lui est meme pas venu a l’esprit de baisser le prix avant
      car tout le monde doit etre comme lui : plein de pognon


    • Spip Spip 6 juillet 2012 13:38

      @ foufouille.

      Pour ce qui concerne la France, vous mettez le doigt sur le piège majeur du Scellier : avoir investit là où il n’y a pas de demande, parce que l’activité économique y est en baisse, voire en chute libre (une seule grosse usine qui licencie ou qui ferme, par exemple).

      Il n’y a pas que « le petit bourgeois plein de pognon » qui s’est fait piéger. Poussés par la peur soigneusement orchestrée du « pensez à arrondir votre retraite, elle ne suffira pas », d’autres, moins riches, se sont endettés au maxi dans cette histoire. Après, c’est la cata : non seulement, comme vous le dites, plus de crédit d’impôt mais aussi rappel de TVA et surtout la banque qui réclame ses mensualités. Au final, revente à perte . A qui ? Et bien, à des consortiums spécialisés qui, hasard, sont des filiales des banques et le tour est joué...

      Quant aux chinois, leur système est bien connu : du BTP à prix cassés et à qualité... incertaine, avec ouvriers chinois en camps de travail autonomes contre l’exploitation des richesses énergétiques locales. Pratiquement pas de cash à sortir.

      On pourrait demander aux algériens, par exemple, ce qu’ils en pensent, question emploi, avec un jeune sur cinq au chômage (il y a déjà eu des incidents anti-chinois, là-bas).


    • foufouille foufouille 6 juillet 2012 14:06

      @ spip

      crire que l’on va ganer plein d’argent avec une location (sans visite, juste sur la bonne foi du commercial) est du meme niveau que les mails de type western union


    • Spip Spip 6 juillet 2012 15:02

      @ foufouille.

      Le problème est bien dans le traitement commercial, que ce soit pour du Sceller ou n’importe quoi d’autre. On peut le disséquer comme suit :

      -1) Campagne médiatique, à partir de problèmes réels, avec participation « d’experts », visant à vous persuader que vous avez absolument besoin du produit X.
      -2) Phase de commercialisation par des gens payés aux résultats. Donc, pas de scrupules, du chiffre c’est tout.
      -3) Moment de déconvenue pour certains (autrement appelé retour à la réalité). Mais un contrat est un contrat et vous êtes censé avoir signé en tant qu’adulte responsable. Coincé. Les conséquences c’est pour vous, le commercial est loin, il est partit vendre autre chose...

      Aller investir à 800 km de chez soi, uniquement au vu d’une belle plaquette et sans se soucier de l’environnement socio-économique du projet est une aberration, on est d’accord. Mais l’expression magique « moins d’impôt » balaie tout pour certains.

      La crédulité pour la solution miracle marche d’autant mieux quand on est en période de crise, c"est bien connu.


    • noodles 7 juillet 2012 22:37

      Bonsoir !

      L’ impression surréaliste ressentie de ces couleurs fades et tristes c’est celle d’un univers concentrationnaire. Qui peut être heureux dans un tel monde ?

      Il y a des architectes qui bâtissent pour le bonheur des hommes. Ceux-là ne semblent pas s’en préoccuper. 

      Cependant, à ma connaissance, il y a une exception à ces projets dans le vide, c’est Brasilia, capitale administrative « forcée » du Brésil bâtie à partir de 1956. 

      « En 1955, Juscelino Kubitschek est élu Président de la République du Brésil. Il débute alors la réalisation d’un projet monumental : construire une capitale pour son pays, en ne partant de rien. Le lieu avait déjà été choisi en 1922, au cours de la commémoration de l’indépendance du Brésil ; en effet l’idée de fonder cette ville avait été émise depuis la fin du XVII ème siècle. Il fut décidé de la placer dans les terres, en plein coeur du pays à environ 1500 km au Nord-Ouest de Rio de Janeiro. Les travaux ne prirent qu’à peine plus de trois ans : achevée en 1960, la construction de Brasilia débuta en 1956, après que le Président ait désigné Oscar Niemeyer comme directeur du département d’architecture et d’urbanisme et que Lucio Costa ait gagné le concours ouvert pour le choix du plan de la ville. Ces deux hommes avaient déjà collaboré par le passé et consulté le célèbre architecte français Le Corbusier. »

      source : http://www.tv5.org/TV5Site/dotclear/index.php/Bresil-brasilia 

      Il y a des photos.

      Par comparaison, lors de la conquête de l’ouest, les Etats Unis auraient pu construire une ville à l’avance, en prévoyant qu’elle serait occupée à la suite de la ruée vers l’or. Mais cette idée bouscule tellement les données historiques que ça fait rire...et c’est ainsi le retour à cette ville monstrueuse angolaise...on en rirait, mais pourvu qu’il ne faille jamais en pleurer ! 

      noodles


    • noodles 7 juillet 2012 22:41

      Quelle trouvaille Rosemar, mais où allez-vous chercher de tels documents ! Bravo !

      et bon WE smiley

      noodles


    • justice99 justice99 6 juillet 2012 12:01

      Un commentaire assez interessant écrit sur E&R :


      Vous est pas tout simplement venu à l’idée que ces logements et infrastructures étaient destinés à des chinois ? Peu importe la qualité de construction, tout est déjà prêt pour accueillir les centaines de milliers d’esclaves forcés à l’exil par le régime libéral communiste affilié à l’Empire (Famille Li & Black Dragon) tout comme la Russie (Oligarques russes tous soumis à qui vous savez). Moi perso, je mettrais bien un petit billet sur cette option quand on connait l’intérêt que représente l’Afrique et ses richesses au yeux des chinois. Rappelons que la Chine est désormais la première puissance étrangère présente en Afrique et ce n’est que le début d’une expansion qui dissimule à peine des velléités de conquête planétaire et bien au-delà... 

      Qu’en pensez vous ?

      • rosemar rosemar 6 juillet 2012 12:30

        Bonjour justice99

        oui ,un commentaire intéressant :pour l’instant les appartements sont vides et ne profitent à personne si ce n’est au gouvernement chinois qui a obtenu des droits sur le pétrole angolais..


      • bnosec bnosec 6 juillet 2012 12:51

        Avez vous remarqué les balcons sous les fenètres (à 15s dans la vidée) ?
        WTF ????


        • rosemar rosemar 6 juillet 2012 13:00

          Bonjour bnosec 

          oui, c’est bizarre ! 

        • LE CHAT LE CHAT 6 juillet 2012 13:02

          Bien vu , MDR !


        • rosemar rosemar 6 juillet 2012 16:04

          Des balcons inaccessibles pour mettre des fleurs ??


        • slipenfer 6 juillet 2012 18:51

          personne n’a rien vu .. smiley 


        • calimero 6 juillet 2012 18:56

          Peut-être que c’est des plateformes pour mettre des climatiseurs.


        • rosemar rosemar 6 juillet 2012 19:26

          Bonsoir calimero 

          C’est vrai qu’il doit faire chaud par là bas...
          Qui a une autre idée ??

        • Laurent C. 6 juillet 2012 19:26

          Il n’y a pas d’habitant mais déjà un jardinier qui arrose la pelouse (à 21s dans la vidéo)


          • rosemar rosemar 6 juillet 2012 19:30

            Bonsoir Laurent C. Bravo pour le coup d’oeil 

            Oui ,c’est vrai ! je n’avais pas remarqué....C’est assez surréaliste d’ailleurs :au moins les pelouses sont entretenues !

          • rosemar rosemar 6 juillet 2012 19:39

            C’est incroyable ,ce que l’on peut voir ou ne pas voir sur une vidéo !


            • spartacus spartacus 7 juillet 2012 09:53

              Confusion entre « investisseur » et « promoteur ».


              Il faut se rendre compte qu’en France le financement des entreprise par la population socialisé est proche de zéro.
              Faute d’investisseurs locaux preneurs de risques, les investissement chinois font travailler du monde dans notre pays. On va pas demander aux fonctionnaires « bobos » donneurs de leçon de vider leur compte « préfon » pour investir dans le risque PME. 

              Y’a pas besoin d’aller en Espagne pour voir des immeubles vides

              De nombreuses villes construisent aujourd’hui des HLM qui seront vides demain pour respecter la loi SRU. Simplement parce qu’on a besoin de logement à Paris et pas à Trifouillis les oies.

              • rosemar rosemar 7 juillet 2012 09:58

                Autant d’immeubles vides en France ? J’ai du mal à y croire....


              • foufouille foufouille 7 juillet 2012 10:49

                ancien, oui, dans les tres petites villes tres mal geree par la mairie
                ces logements sont en tres mauvais etat, comme dans le prive (ca reste mieux que le pont)

                pour les logements neufs, comme a bergerac et ailleurs, c’est pour la classe moyenne « trop conne pour acheter », c’est donc pas des vrais HLM


              • spartacus spartacus 7 juillet 2012 12:28

                Mais oui, quand on oblige des communes à investir dans du logement social, mais sans débouché autour.


                Il y a bien des centaines immeubles complet d’HLM vides en France, souvent dans des villes moyennes. 

                Mais il « mal venu » d’en parler....Le gâchis d’argent public ça fait tache, y’a pas de publicité !

              • spartacus spartacus 7 juillet 2012 12:37

                Exemple Modane en Savoie, 20% de logements vides.


                La cour des comptes a dénoncé 74 villes avec un taux trop élevé de villes « sous logées ».

                Joigny 
                Saint-Florentin
                VENDEE
                Fontenay-le-Comte 
                SOMME
                Ham 
                Aussillon 
                TARN
                Castres 
                Mazamet 
                TARN-ET-GARONNE
                Moissac 
                Castelsarrasin 
                SEINE-MARITIME
                Bolbec 
                Cléon 
                ILLE-ET-VILAINE
                Louvigne-du-Désert 
                DEUX-SEVRES
                Cerizay 
                Parthenay
                SARTHE
                Champagne 
                Saint-Calais 
                SAVOIE
                Modane 
                Moutiers 
                HAUTE-SAONE
                Gray 
                Luxeuil-les-Bains 
                SAONE-ET-LOIRE
                Gueugnon 
                Torcy 
                EURE-ET-LOIRE
                Nogent-le-Rotrou 
                GARD
                Grand-Combe 
                JURA
                Saint-Claude L
                ANDES
                Mimizan
                LOIR-ET-CHER
                Montrichard 
                Romorantin 
                Salbris 
                LOIRE
                Firminy 
                Ricamavie 1
                LOIRE-ATLANTIQUE
                Chateaubriant
                MANCHE
                Beaumont-Hague
                ORNE
                Domfront 
                Mortagne-au-Perche 
                PUY-DE-DOME
                Beaumont 
                HAUTES-PYRENEES
                Lourdes 
                HAUT-RHIN
                Wittelsheim 
                VAL-DE-MARNE
                Villejuif 
                Sucy-en-Bry 
                VOSGES
                Chatenois
                Xertigny 
                MEUSE
                Bar-Le-Duc 
                Saint-Mihiel 
                Révigny-sur-Ornain
                MOSELLE
                Hombourg-Haut 
                Sarrebourg
                INDRE ET LOIRE
                Château-Renault 
                RHÔNE
                Pont-Evèque 
                Péage de Rousillion 
                INDRE
                Blanc
                Issoudun
                DORDOGNE
                Terrasson-Lavilledieu 
                DOUBS
                Audicourt 
                Grand-Chaumont 
                Maiche 
                EURE
                Les Andelys 
                Conches-en-Ouche 
                Gisors 
                Verneuil-sur-Avre 
                CORRÈZE
                Tulle
                Montbard 
                MAYENNE
                Château-Gontier
                Mayenne 
                MEURTHE ET MOSELLE
                Pont-à-Mousson
                Saint-Maxx
                ARDECHE
                Aubenas 9
                HAUTES-ALPES
                Gap 
                ARDENNES
                Revin 
                Bogny-sur-Meuse
                Vouziers
                MARNE
                Sezanne 
                Sainte-Menehould 
                TERRITOIRE DE BELFORT
                Beaucourt 
                CHARENTE-MARITIME
                Saint-Jean-d’Angély

              • foufouille foufouille 7 juillet 2012 21:20

                dans le prive c’est pareil
                grace a robin et scellier, etc, les spartacus ont construit plein de logements non louables, voire inhabitable


              • rosemar rosemar 7 juillet 2012 21:29

                Bonsoir foufouille 

                ils ont fait une mauvaise affaire ,alors ?

              • foufouille foufouille 7 juillet 2012 23:20

                non, ils se sont fait arnaque par des commerciaux aux ordres des patrons « spartacus »
                la moitie des logements au milieu des champs sont vides car tres cher
                certains sont plein de malfacons et l’entreprise n’existes plus
                 


              • noodles 8 juillet 2012 05:28

                Ah, on a l’air malins de se moquer du Chinatown angolais -O

                Alors on a nous aussi nos chinois-qui-s’ignorent et bâtissent en « Terre Promise » ? Si ce n’était que tout cet argent des « gogos », attirés par les avantages fiscaux, aurait pu servir à couvrir les vrais besoins, on en rirait ! Malheureusement on ne peut pas et il y a de quoi se taper la tête contre les murs ! Pauvre France  !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès