• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ajaccio-Le Havre - Racisme anti-corse ?

Ajaccio-Le Havre - Racisme anti-corse ?

La passion du supporter d'une équipe de football est inexplicable. Ceux qui n'ont jamais supporté un club de foot ne peuvent pas comprendre le débordement d'enthousiasme qui prend aux tripes le passionné de ballon rond lorsque son équipe fétiche marque un but, ou plus encore quand ses dieux du ballon rond remporte une coupe ou le championnat de France. Incompréhensiblement, il se passe quelque chose au niveau du cerveau qui s'apparente à de la folie. Alors, imaginez une seconde ce qui peut se passer dans la tête de milliers de supporters à l'occasion d'un match de pré-barrage retour entre Ajaccio et Le Havre pour une éventuelle montée en Ligue1, surtout si l'événement se déroule en Corse... Mais, pourquoi préciser la région, pourquoi cette stigmatisation, les règles du jeu seraient-elles différentes sur l'ile de beauté qu'ailleurs dans le monde, n'est-ce pas déjà une forme de racisme anti-corse ?

Non ! une personne qui n'aime pas le football, donc normale, ne peut pas comprendre qu'en guise de bienvenu, le bus de l'équipe visiteuse soit caillassé à son arrivée au stade, ce comportement dépasse de loin son entendement. D'ailleurs, ce genre d'incident n'arrive pas qu'à Ajaccio ou à Bastia. Et puis, vous qui n'avez jamais mis les pieds dans un stade le jour d'un match capital, comment pourriez-vous déchiffrer le langage subtilement codé des supporters. Tous ces mots doux adressés aux joueurs de l'équipe adverses en rapport avec la couleur de peau de l'ennemi d'un soir. Parfois même, vous pouvez assister à un magnifique lancé de banane, d'une canette vide, ou d'un inoffensif pétard. Mais cela fait partie du spectacle et n'est que stratégie footballistique pour déstabiliser l'adversaire. Alors n'allez pas me parler de racisme anti-corse parce que le match se déroulait sur le stade de l'ACA. Quant à dire, comme le président du club, Léon Luciani, que "C'est un complot pensé dans le seul but d'empêcher l'accession d'un club corse en Ligue 1" ; foutaise ! et tant qu'à dire n'importe quoi, il faudrait parler aussi de racisme anti-France ?

Alors, certains bien-pensants iront prétendre que ces débordements avant et pendant la rencontre entre Le Havre et Ajaccio sont une honte. Sans doute des gens qui n'ont jamais chaussé une paire de chaussures à crampons ! Ou encore, des gens qui n'ont jamais remarqué l'évolution d'une société de plus en plus violente. Voire même, des arriérés qui n'ont pas un compte sur un réseau social. Pire ! même pas internet. 

Voilà maintenant que l'ile s'embrase du nord au sud et que même des responsables politiques s'en mêlent ; les élites de la nation paraît-il ! C'est d'abord le SC Bastia qui naturellement soutient Ajaccio et dénonce un "lynchage médiatique" et demande un "respect et traitement équitable dans les médias" pour les clubs corses dans l'emblème est le drapeau à tête de Maure (a bandera testa maura). Car, « Une fois de plus, pour ne pas dire une fois de trop, le football corse est traîné dans la boue. Et à travers lui, c’est la Corse entière qui est bafouée ». « Certes, des faits répréhensibles se sont produits. Des faits qui n’ont pas leur place aux abords et dans une enceinte de football […] Mais que s’est-il passé de plus à François-Coty ces derniers jours que dans certains autres stades français cette saison ? ». Le club a raison, il ne s'est rien passé de plus extraordinaire que dans d'autres enceintes sportives, où chaque match ou presque devient une occasion pour le peuple de se défouler un peu. C'est quand même mieux que de shooter les CRS dans les manifestations de Philippe Martinez et Mélenchon, non ?

C'est vrai quoi ! « Le football corse est victime depuis de trop nombreuses années d’une systématisation du traitement en information générale des incidents autour des matchs de football ayant lieu dans l’île », « Stop à la justice à deux vitesses ! La Corse n’est pas le paillasson du football français ! ». Face à une telle injustice je ne vois qu'une solution... Un championnat de foot exclusivement corse. D'ailleurs, Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de l’île de Beauté, y pense et a dénoncé « le climat d’hystérie anti-corse » et « les pressions politiques venues du plus haut niveau de l’Etat ». Jupiter, ne vois-tu rien venir ?

Quant à Édouard Philippe, il s'est dit "consterné" et pour lui "le football a perdu". Car, « ce qui est inacceptable, c’est la violence, c’est l’insulte raciste. Ce qui est inacceptable c’est un niveau de brutalité et d’imbécillité qui n’a rien à voir avec le football ». 

Et allez les bleus quand même !

https://youtu.be/iJQGIMmEPMo


Moyenne des avis sur cet article :  2.23/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Dom66 Dom66 23 mai 14:32

    Peu importe l’endroit, en corse ou en Turquie ou à Tombouctou ;

    Les débordements avec violences sont inacceptable POINT.


    « Alors, certains bien-pensants iront prétendre que ces débordements avant et pendant la rencontre entre Le Havre et Ajaccio sont une honte. »


    Vous plaisantez je suppose là ! Car oui ce genre de comportement est une honte,

    et c’est un Corse qui vous le dit.


    Ce sont les petits cerveaux qui hurlent avec la foule.



    • gruni gruni 23 mai 15:19

      @Dom66


      Bien sûr je plaisante, et pas seulement là. Que peut-on faire contre les « petits cerveaux ». De l’ironie, même si ça ne servira à rien.

    • Fergus Fergus 23 mai 22:38

      Bonsoir, gruni

      Manifestement, certains n’ont effectivement pas compris l’ironie de cet article.

      Cela dit, bien sûr que Dom66 a raison sur le fond, et il est bon de le rappeler.

      En tout état de cause, cette affaire est consternante pour le football qui, une fois, ne sort pas grandi de cet épisode. Puisse le TFC battre Ajaccio ce soir pour éteindre l’incendie !


    • gruni gruni 24 mai 07:32

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      Je ne sais pas si tu as lu le Canard de cette semaine, mais le journal a traité les incidents du match Ajaccio-Le Havre de la même façon que moi, par la satire et l’ironie. Avec bien plus de talent, bien sûr.

      Je te donne un aperçu. Le titre d’abord... « L’île de bonté »

      Ensuite, l’introduction... LE « RACISME anti-Corses », dans ce qu’il a de plus abject, a encore honteusement frappé...La faute aux Normands, qui ont les provocations envers des insulaires parfaitement innocents...

      Sur le bus caillassé... 
      Ces énergumènes ont d’abord refusé d’accéder au stade le vendredi soir, au motif fallacieux que leur autocar, bloqué par un chaleureux comité d’accueil et des fumigènes, recevait des bombes agricoles, des projectiles sur le pare-brise, le tout agrémenté de quelques mots de bienvenue (« ramasseurs de coton » Français de merde"...) ect.

      Bien sûr, Dom66 a raison, ce qui s’est passé est lamentable



    • Dzan 24 mai 11:29
      @gruni
      Exact, je l’ai lu.

    • Jeekes Jeekes 23 mai 14:38

      ’’Tous ces mots doux adressés aux joueurs de l’équipe adverses en rapport avec la couleur de peau de l’ennemi d’un soir.’’
       
      Le pire c’est qu’ils ont les mêmes à la maison.
      C’est dire à quel point ils sont cons, ces ’’suporterres.’’
       
      Au fait ils disent quoi à ’’leurs joueurs’’ ?
       


      • gruni gruni 23 mai 15:22

        @Jeekes


        « Au fait ils disent quoi à ’’leurs joueurs’’ ? »

        Bin, vous savez, le vocabulaire des « suporterre » est assez limité. La même chose, sauf s’ils gagnent.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 mai 14:52

        J’ai eu peur, un drapeau bleu blanc rouge illustre votre article.

        Heureusement, en regardant mieux, on voit qu’il est barré.

        Tout rentre dans l’ordre


        • gruni gruni 23 mai 15:26

          @Olivier Perriet


          Bien vue, je ne l’avais pas remarqué.

        • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 mai 16:53

          @gruni

          Elle est authentique ou elle date d’un autre endroit, à un autre moment ?



        • troletbuse troletbuse 23 mai 15:51

          Vous auriez pu dire :’Il est bien Edouard Philippe" Mais vous êtes tellement faux-cul ...


          • bob14 bob14 23 mai 16:10
            Ajaccio-Le Havre..la vitrine du FOOT en France..un sport de voyou !

            • bob14 bob14 23 mai 17:29

              @big or no....Le constat de « connards » en caleçon qui coraiment un sport de cons.. smileyurent pendant 90 minutes..et les « cons » dans les tribunes qui gueulent des obscénités aux joueurs..et se mette des gnons à la sortie du stade...Vraiment un sport de cons smiley


            • velosolex velosolex 24 mai 00:35

              @bob14
              C’est pas le foot qu’est en cause, c’est les gus. Le foot n’est qu’un leurre. On peut se battre pour n’importe quoi. La preuve n’est plus à faire. L’homme est un loup pour l’homme, même sans balle au pied. A la main, ce n’est pas mieux. Jeux de mains, jeux de vilains. 

              L’esprit du foot, de la magie pure, ne connait pas elle les divisions. Je me souviens que gamin, on jouait souvent avec une boite de conserve. On pratique encore beaucoup la boite de conserve, aux quatre coins de monde. Ecoutez le bruit, c’est celui du bonheur ;
              Tous les gamins sont champions du monde !


            • Dzan 24 mai 11:31
              @velosolex
              Pourquoi en rugby ce n’est pas pareil ?
              Il y a pourtant des noirs.

            • oncle archibald 23 mai 16:14

              Ce qui pour moi est inexplicable c’est que les supporters du rugby sont tout aussi passionnés que ceux du football mais qu’ils savent respecter leurs adversaires et se retrouver supporters des vainqueurs et supporters des vaincus pour une troisième mi temps nettement plus festive que les bagarres qui sont l’apanage des fins de match de foot.

              Les supporters des « manchots » seraient-ils beaucoup plus cons que ceux des rugbymen et si oui pourquoi ?


              • gruni gruni 23 mai 18:44

                @oncle archibald


                Probablement une question de mentalité, dans la pratique du sport, mais aussi dans les tribunes. Maintenant, peut-être y a-t-il aussi des excès dans le rugby. Je ne suis pas spécialiste, j’ai toujours préféré le foot. Plus maintenant.

              • aimable 23 mai 18:47

                @oncle archibald
                si je vous comprend bien ce sont les supporteurs Manchois qui ont caillassé leur propre bus , franchement faut vraiment en tenir une bonne couche pour se tromper ainsi n’est ce pas !


              • oncle archibald 23 mai 21:59

                @aimable : vous ne me comprenez pas bien, les « manchots » sont ceux qui n’ont pas besoin de leurs bras pour jouer à la baballe... contrairement aux rugbymen ... C’est ma mère qui appelait les footballeurs « les manchots » parce que dans notre midi on est rugby, et on a plutôt tendance à mépriser les footeux ..... de mère en fils !


              • aimable 24 mai 00:41

                @oncle archibald

                les Manchots ou Manchois sont les habitants de la Manche d’ ou la méprise .
                mes plates excuses smiley

              • nono le simplet nono le simplet 24 mai 04:02
                @oncle archibald
                les « manchots » sont ceux qui n’ont pas besoin de leurs bras pour jouer à la baballe
                chez moi on dit aussi « les pousse-boulette »

              • Trelawney Trelawney 23 mai 16:36

                C’est quand même assez cocasse que la SC Bastia apporte son soutien à l’ACA, car ces derniers n’hésitent pas à taguer sur la route Ajaccio Bastia : « ACA=Gaulois ». Ce qui représente l’insulte suprême sur l’ile.

                L’ACA n’est pas un club de foot trés bien vu sur l’ile et à Ajaccio qui le trouve trop « francisé » lui préfère le gazelec. 
                Bon des énergumènes ont caillassé un but de fouteux comme au bon vieux temps des derbys (Lyon Sainté) ou des PSG-OM. Ensuite le match c’est déroulé dans de plutôt bonnes conditions (viril mais correct). Le Havre a perdu pas de quoi en faire un fromage.

                De toute façon les corse ne sont pas les derniers à critiquer les métropolitains, bien qu’ils soient tous fonctionnaires. Allez chercher l’erreur

                • gruni gruni 23 mai 18:47

                  @Trelawney


                  « plutôt bonnes conditions », pas vraiment si j’en crois les images des vidéos.

                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 23 mai 16:39

                  Moi c’est quand j’entends la musique corse que je deviens ...y’a pas qu’une oreille que je me bouche ...


                  • cassini 23 mai 17:52

                    Il est très facile de trouver un homme ordinaire qui se moque du foot. Disons un sur deux.

                    Il est très difficile de trouver un homme politique qui ne se déclare pas passionné par le foot. 
                    Eh bien qu’ils s’en débrouillent. 

                    • gruni gruni 23 mai 18:50

                      @cassini


                      Le foot est un sport populaire, ce qui explique cette passion du foot par nos élites. Bon, il y a sûrement de vrais passionnés parmi la classe politique.

                    • docdory docdory 23 mai 19:03

                      A mon avis, Ajaccio n’a pas été bien inspiré de s’en prendre au Havre, qui est la ville dont Edouard Philippe était le maire avant d’être Premier ministre. 

                      Il ne m’étonnerait pas complètement qu’il y ait de discrètes pressions sur les instances dirigeantes du football pour que soient prises quelques sanctions contre Ajaccio ( du genre annuler le résultat et rejouer le match à huis clos en terrain neutre. ) !

                      • gruni gruni 23 mai 19:15

                        @docdory


                        (du genre annuler le résultat et rejouer le match à huis clos en terrain neutre. ) !

                        Non, le résultat a été validé, mais le prochain match contre Toulouse se jouera bien à huis clos sur terrain neutre



                      • Fergus Fergus 23 mai 22:46

                        Bonsoir, docdory

                        Gruni a raison : le résultat a été validé et Le Havre définitivement écarté de la montée en Ligue1. Bien que les instances du football soient assez largement vérolées, preuve est faite que sur ce coup-là, elles n’ont pas cédé au politique !


                      • vesjem vesjem 23 mai 19:39

                        tous les excès sont le sel de la vie


                        • velosolex velosolex 24 mai 00:06

                          Bien écrit, et ironique. Le foot le sport, l’exemple à notre sainte jeunesse.....Je regarde moi aussi le foot, comme Marguerite Duras, ou Daniel cohn Bendit....Les clubs corses défraient souvent la chronique. Il y eut le match dément Bastia-Lyon, avec gros pétage de plomb des Bastiais l’an dernier.

                           Cette année, les « Play off », ont mérité leur nom. On peut se demander comment une équipe, un club, des supporter peuvent autant disjoncter. Ce qui prouve qu’à l’homme, rien d’impossible, surtout quand ça se corse. Gislain Grimbert, ajacien d’adoption, qui s’est laissé poussé la barbe pour ressembler à un corse, a envoyé son  poing au visage de Matela, l’avant centre du Havre, qui avait eu l’outrecuidance d’être heureux après avoir marqué un but. 
                          Matela a été exclu. 
                          Pas le frappeur, donc mais le frappé. Pourtant le frappadingue était corse ! On s’y retrouve plus. Je comprend les embrouilles corses bien mieux maintenant. Ce match valait mieux qu’une analyse sociologique. On devrait le diffuser dans les lycées. 
                          La corse semble en France, en europe diriez vous pour ne pas avoir de problèmes ?...Erreur sur toute la ligne. La corse est en Amérique du sud, le continent de la combinazione, et des péteurs de plomb. En 69, il y eut même une guerre entre le salvador et le honduras, a cosa d’une match de foot. 
                          La Guerre du foot - Ryszard Kapuscinski - Babelio

                          • gruni gruni 24 mai 07:46

                            @velosolex


                            Match entre les sélections amateurs du Pérou et de l’Argentine, 318 morts et 500 blessés. Non, la Corse n’atteindra jamais le niveau de « passion » footballistique de l’Amérique du Sud, mais que voulez-vous, c’est une île volcanique avec du caractère, parfois un peu trop.

                          • velosolex velosolex 24 mai 15:07

                            @gruni
                            Au delà du bon sens, j’aime le vélo, le tour, et le foot, malgré leurs mensonges, lié à une sorte de fidélité juvénile d’ex pratiquant...Supporter « conditionnel »du club de Lorient, « dits les merlus » d’où sont issus deux des joueurs exclus d’Ajaccio. Coutadeur, qui a menacé l’arbitre. et Selemani, jeune joueur, auteur de violences lui aussi sur les havrais. 

                            Selemani, « prété » à Ajjacio doit rejoindre Lorient à la fin de la saison. Curieux donc de voir tant « d’engagements », si l’on peut dire ainsi, de la part d’un joueur qui n’avait pas vocation de rester en corse...Si l’on veut bien adopter une logique fallacieuse
                            Y aurait t’il un climat particulier en corse, qui feraient changer les merlus en requins ?...Sans doute ai je des mauvaises pensées, mais je sais que certains produits modifient le comportement, et l’agressivité..On se rappellera d’une finale des moins de 18 ans entre le portugal et la france où les portugais ravagèrent les vestiaires, en laissant quelques seringues....
                            Parfum de scandale autour de France - Portugal - Le Parisien
                            Car une curieuse contagion ressemblant à un lynchage s’est emparé des joueurs. Le plus étonnant est de les voir se justifier, et se transformer en « victimes » le lendemain. Le foot là aussi est le miroir de la société. Les Havrais ont été les « palestiniens » sur qui les ultras ont projeté l’origine de la violence. Mocky réalisa « A mort l’arbitre », et il est maintenant près d’être dépassé par la réalité
                             Il faut s’attendre à tout dans ce milieu, où les enjeux financiers sont énormes. Les instances dirigeantes ferment souvent les yeux, pour des raisons extra sportives, voir mafieuses, ou politiques. Le cas Baltter, président de la Uefa, a défrayé la chronique, entraînant notre patoche national dans le discrédit. 
                            Scandale à l’UEFA : Ils osent s’attaquer à Platini !

                          • gruni gruni 24 mai 19:39

                            @velosolex


                            "j’aime le vélo, le tour, et le foot, malgré leurs mensonges, lié à une sorte de fidélité juvénile d’ex pratiquant...Supporter « conditionnel »du club... de Metz pour moi. Mais aujourd’hui je ne m’intéresse aux sports que de très loin. Mais, malgré tout ce qui se passe, je peux comprendre la passion des supporters. Jusqu’à un certains point.


                          • AC Ajaccio 0 - 3 Toulouse FC hier soir lors du match joué à huis-clos. La logique sportive a parlé. En plus de ses supporters irresponsables cette équipe n’a pas le niveau de la ligue 1...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès