• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Al-Houthi  : quand le silence prend fin

Al-Houthi  : quand le silence prend fin

JPEG

Les sots creusent toujours leurs propres tombes. C’est ainsi que nous avons tiré les leçons de l’histoire. Le faux pouvoir incite souvent les gens comme Abdul Malik Al Houthi à commettre des crimes coupables parce qu’ils pensent qu’ils s’en tireront à chaque fois avec leur délit.

Mais ces milices terroristes sectaires se sont totalement trompées, selon tous les critères et calculs, lorsqu’elles ont envisagé d’attaquer des installations civiles aux Émirats arabes unis. Elles pensaient que ce crime s’ajouterait à une longue liste d’autres méfaits qu’elles commettent quotidiennement, que ce soit contre le peuple yéménite ou contre l’Arabie saoudite, dont les criminels ne cessent d’attaquer les installations civiles au point d’atteindre des proportions insupportables et intolérables.

Les EAU ont promis que le crime des Houthis d’attaquer des installations civiles ne passerait pas inaperçu cette fois-ci. Ils se réservent le droit de réagir à cette violation coupable du droit international. Les EAU s’efforcent toujours d’agir dans le cadre du respect des lois et des pratiques internationales.

Ils agiront conformément à leurs obligations internationales et dans le cadre de la tradition émirienne historique de coopération dans le cadre des Nations unies et du Conseil de sécurité des Nations unies. En tant qu’observateurs, nous pouvons promettre aux Houthis que le silence international sur leurs crimes continus prendra fin.

Il faudrait attendre des positions fermes pour s’attaquer à cette saga criminelle, un défi pour l’ensemble de la communauté internationale. Les menaces transfrontalières des Houthis ne peuvent plus être laissées sans réponse, et pas seulement parce qu’elles constituent une menace pour les pays du CCG.

Mais ces milices collaborent et coopèrent avec d’autres milices terroristes connues dans notre région et partagent leur soutien et leur expertise. Si nous gardons le silence maintenant, nous ouvrons la porte à une éventuelle escalade d’attaques terroristes.

La coordination et le soutien mutuel pourraient conduire à un chaos régional total, car ces milices ont tendance à exacerber et à intensifier les conflits, le chaos et les troubles au Moyen-Orient afin de poursuivre un agenda particulier connu de tous. Il est temps de ne plus se contenter de condamnations verbales face à ces crimes.

Cette remise en cause flagrante de la souveraineté des États et le non-respect des lois et conventions internationales n’ont cessé de mettre à l’épreuve la volonté de la communauté internationale et des grandes puissances. La menace houthi exige désormais plus qu’une réponse internationale opportune.

Elle exige des mesures sérieuses pour contraindre ces milices scélérates à mettre fin à leurs crimes peccamineux contre le peuple yéménite et les pays du Golfe et à se soumettre aux efforts visant à trouver une solution politique à la crise au Yémen.

Le maintien de la sécurité et de la stabilité internationales relève de la responsabilité du Conseil de sécurité des Nations unies et est au cœur de ses objectifs et de ses missions. La Charte des Nations unies a défini le rôle du Conseil de sécurité à cet égard et lui a donné les moyens de s’acquitter de cette tâche importante.

Les attaques des Houthis constituent désormais un test décisif de la volonté de l’organisation de remplir sa mission. Un consensus international et régional sans précédent s’est formé pour condamner le crime commis par la milice Al Houthi contre les EAU.

Cette situation d’unité et de convergence régionale et internationale doit cependant se traduire par une démarche résolue, une feuille de route claire, afin d’empêcher les Houthis de poursuivre leurs crimes et de se soumettre à la volonté de la communauté internationale de trouver une solution politique à la crise yéménite.

Les Houthis continuent de se dire publiquement qu’ils vont poursuivre leurs opérations offensives et que celles-ci vont «  croître et s’étendre.  »

Ils ne craignent pas la prolongation de l’escalade criminelle armée, avec toutes ses conséquences désastreuses pour la sécurité et la stabilité de la région, ni les souffrances continues de la population yéménite dues à l’effondrement des services et aux mauvaises conditions de vie et de santé.

Il est important que tous, dans la région et dans le monde, reconnaissent que les milices boutefeu peuvent provoquer d’autres catastrophes dans une région qui souffre déjà d’innombrables crises. Tout le monde devrait également reconnaître que les attaques des milices houthies ne sont pas seulement un problème pour l’un ou l’autre camp.

Cette boule de neige peut rouler et grandir puis nuire aux intérêts, à la sécurité et à la stabilité de tous. Nous savons que la colère contre les crimes des Houthis est largement partagée dans la région et au niveau international. Mais il est crucial de ne pas laisser la sécurité de toute la région du Golfe et du Moyen-Orient à la merci de dirigeants sectaires aux délires pervers.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • SilentArrow 20 janvier 16:19

    @Salem Alketbi

    C’est quoi la « communauté internationale » ?

    Où sont les textes qui la définissent ?

    Qui en fait partie et qui en est exclu, et au nom de quoi ?


    • Séraphin Lampion Schrek 20 janvier 16:25

      @SilentArrow

      En gros et en français, c’est l’OTAN !
      Vous savez, l’axe du bien, l’autre étant l’œuvre de Satan lui-même.
      Mais en plus,l’armée saoudienne est incapable de gagner la guerre au Yémen

      Ce qui devait durer « deux jours » est devenu le Vietnam de la maison Saoud.

      Un rapport secret français décrit d’ailleurs l’incompétence des forces saoudiennes.


    • SilentArrow 20 janvier 16:55

      @Schrek

      Un rapport secret français décrit d’ailleurs l’incompétence des forces saoudiennes.


      Malgré tout leur fric, ils ont un QI moyen qui reste bloqué en dessous de 84.
      Conséquence prévisibles des mariages consanguins sur plusieurs générations.

    • Anouar Anouar 21 janvier 06:38

      @SilentArrow

      ce dr salem est hypocrite. Il ne cite pas les crimes saoudiens et ment sur les Houthis


    • SilentArrow 21 janvier 08:17

      @Anouar

      Il est aux ordres de « sa majesté » bin machin bin je ne sais quoi.


    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 21 janvier 15:03

      @Schrek

      l’armée saoudienne est incapable

      Saoudienne, c’est un bien grand mot. Ils emploient des mercenaires soudanais en grande majorité.

    • SilentArrow 21 janvier 16:11

      @Opposition contrôlée

      Ils emploient des mercenaires soudanais en grande majorité.

      Ils sont tout aussi bêtes.

    • amiaplacidus amiaplacidus 20 janvier 16:21

      Parce que pour vous, lorsque les aviations des EAU et de l’Arabie Saoudite bombardent et détruisent complètement des hôpitaux yéménites, ce n’est pas du terrorisme d’état ? À vos yeux, c’est sans doute une action charitable.

      Vous êtes puant.


      • amiaplacidus amiaplacidus 20 janvier 16:23

        @amiaplacidus
        Je précise que je n’ai aucune sympathie particulière pour les Houthis.


      • Séraphin Lampion Schrek 20 janvier 16:28

        @amiaplacidus

        Ben moi, j’ai une antipathie particulière pour MbS qui affectionne les couvre-chefs similaires à celui de l’auteur de ces articles sporadiques nauséabonds.


      • amiaplacidus amiaplacidus 20 janvier 16:59

        @amiaplacidus

        On est bien d’accord.


      • voxa 20 janvier 17:30

        @amiaplacidus

        « Vous êtes puant. »

        mais non, mais non...
        C’est juste l’odeur des sales afistes.


      • voxa 20 janvier 17:33

        @Schrek

        « antipathie particulière pour MbS »

        MbS ???
         
        C’est Pas le fils de pute dégénérée qui fait découper les journalistes en rondelles ???

        .


      • samy Levrai samy Levrai 20 janvier 16:51

        Qui sème le vent récolte la tempête , moi je les trouve très cool ces houtis, il me font penser aux afghans , on sait maintenant comment cela se finit, je comprends donc l’agitation de l’auteur ( en plus s’il est croyant, l’enfer l’attend et la place ne s’achète pas ) .


        • SilentArrow 20 janvier 17:01

          @samy Levrai

          L’enfer, Allah et toutes ces bêtises coraniques, c’est bon pour la populace. Les intellectuels comme l’auteur savent très bien qu’il ne s’agit que d’un instrument de contrôle et d’exploitation de la population.


        • Séraphin Lampion Schrek 20 janvier 17:02

          @samy Levrai

          Les 72 houris, il faut les mériter !

          Ça ne s’achète pas avec des sous, mais en devenant un « martyr ». Reste à savoir ce que c’est, un martyr. Pour l’auteur, c’est peut-être faire la chasse aux Houtis ?


        • SilentArrow 21 janvier 08:22

          @Schrek

          Il y a eu tellement de « martyrs » ces derniers temps que les seules vierges qui restent au paradis d’Allah-la-mère-maquerelle, ce sont de vielles nonnes catholiques imbaisables.


        • Jonas 21 janvier 09:32

          La seule solution a cette énième guerre du Yemen est de trouver un terrain d’entente entre l’Arabie saoudite et l’Iran des mollahs, c’est d’ailleurs ce qui est en train de se dérouler en secret entre les deux pays. 

          Le Yemen est de plus en plus divisé par ces années de guerre , comme il l’était , lors des précédentes guerres , 1962 et 1994. Il aura bien du mal à se relever sans l’aide de l’Arabie saoudite et certains pays du Golfe , étant donné les destructions et le nombre de victimes et de blessés sans parler des divisions entre les 22 gouvernorats et la capitale .

           Ce n’est pas le régime des mollahs , qui viendra à son aide sur le plan financier . car à part susciter des conflits grâce à ses proxis en fournissant des armes , le régime des mollahs est incapable d’apporter la moindre aide. Il sait détruire mais pas construire , comme en Irak, Syrie, Liban et aujourd’hui au Yemen. 

          Souhaitant qu’un accord soit rapidement trouvé , pour le pauvre peuple Yéménite victime. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité