• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Algérie : Bouteflika, ce malade qui nous gouverne

Algérie : Bouteflika, ce malade qui nous gouverne

A la veille des présidentielles de 2009, Bouteflika s’apprête à violer la nation, par la perspective de réviser la constitution. Après l’avoir déshonorée durant presque une décennie de gouvernance archaïque, le voilà qu’il se projette en royaume autoritaire dans cette Algérie devenue, depuis 1999, une clinique psychiatrique où se traitent les grands projets délirants d’un déséquilibré déconnecté de la réalité des Algériens. Mais jusqu’à quand tiendra-t-il ? Il n’y a que le sursaut démocratique du peuple qui décidera de limoger le paranoïaque déguisé en petit père de la nation

L’Etat collectionne les rendez-vous électoraux et les sorties officielles qui n’ont apporté ni la paix tant désirée ni le renouveau longtemps programmé. Sous les yeux d’une population qui dans une anomie sociale, des dépenses pharamineuses alimente la propagande de l’un des concepteurs de la politique immature et populiste de l’Algérie indépendante : le président Bouteflika. Propulsé par la « muette » sur le devant de la scène, l’Algérie a redécouvert le nationaliste rancunier et haineux, fidele à l’école politique introduite par la contre-révolution du clan d’Oujda ; orfèvre dans la démagogie et la domination du peuple égaré et déchiré par des crises multiples. D’un mandat à l’autre la lâcheté et la mauvaise foi s’intensifient, avec la démagogie et les rapports de force comme outils de gouvernance.

Un peuple misérable dans un pays riche

Avec des réserves de change qui avoisinent les 100 milliards de dollars, l’Algérie est dans un marasme où le peuple cohabite avec un président qui ne cesse de le culpabiliser et de l’infantiliser. Ce peuple qui a encore faim, sans travail et sans logement, doit se soumettre et attendre la providence de Napoléon algérien. Il est le « petit père de la nation », qui venant extirper le mal se met à le propager par le biais de ces délires et blessures d’un déséquilibré mental qu’il est. Oui, le constat est triste : l’Algérie a comme président un malade mental.

Les facteurs du malaise social sont soit négligés soit cachés ; le retard exorbitant relatif au week-end universel, la séparation de la mosquée et de l’Etat, l’hypocrisie quant au statut de la femme, la protection de l’enfance, de la vieillesse et des personnes handicapées, les reformes économiques et la corruption, la question de l’environnement où plane le désastre, la justice aux ordres des politique, le chômage dont les chiffres sont dopés pour satisfaire l’autisme du président, le système éducatif où sévit l’intégrisme et le dogmatisme, la peine de mort non abolie, les victimes du terrorisme harcelées et mal écoutées, la liberté d’expression menacée et humiliée, la culture asphyxiée par des productions contrôlées et des importations démagogiques. La liste est bien longue chez le Boutefland où toute forme de responsabilité est bannie.

L’échec et le recours au bouc émissaire

Au fil des années, le président c’est avéré être un homme immature animé par une constante couardise. La preuve est sur le terrain de la misère quotidienne. Si ce président illégitime, arrivé par l’escalier du service, se dote d’une énergie extraordinaire dans les interminables déplacements et discours creux et populistes, ce n’est que pour essayer de cacher la misère du peuple et de faire croire que tout va bien, que la délivrance est proche et qu’il n’y a aucune raison de se révolter. Sa hantise de la « rue algérienne » se manifeste par les boucs émissaires qu’il désigne. Sans cesse, il prétend que le mal vient d’ailleurs et que l’Algérie est une convoitise des ennemis qui veulent la reconquérir. Faute de bonheur et de pain qu’il ne peut offrir au quotidien, il se met à critiquer les riches, dont il fait parti, et à attiser la fibre nationaliste aujourd’hui révolue et dont le peuple ne se soucie plus. Les ancêtres avaient des ennemis ils les ont combattus. L’Algérie « indépendante », depuis 1962 ne vit qu’avec des ennemis pas encore neutralisés.

Bouteflika est un manipulateur des frustrations et ne se prive pas d’offrir à son peuple le plat des hostilités contre le monde démocratique qui est un danger pour le réveil et la maturité des consciences. Bouteflika est un malade du pouvoir ; un déséquilibré ne peut être source de paix et de prospérité pour la collectivité

Le sursaut de la société civile

Que dit-on d’un président qui traite son peuple d’immature ? L’Algérien est-t-il atteint d’une amnésie ou seulement d’une ignorance volontaire ? Sait-il d’où vient cet homme qui le gouverne ? Sait-il que cet homme a une haine viscérale de ce peuple qui, à ce qu’il prétend, n’est pas encore prêt pour la démocratie ?

C’est du devoir des citoyens d’être plus exigeants en cessant de garder l’espoir à chaque remaniement gouvernemental qui étale des projets à perte de vue, mais dont la récolte n’est que hogra, violence et précarité. Et ça dure depuis 1999 ! L’enfer du quotidien des Algériens n’a qu’un unique remède : couper l’herbe sous les pieds du populisme et reconnaître que Bouteflika n’a réussi en aucun projet d’intérêt public hormis la capitalisation sauvage, la répression de toute volonté populaire et le déni de la réalité complexe du terrorisme en s’alliant avec les fous du Dieu, qu’il courtise par faiblesse et manque de projets défiants le statu quo alarmant. La fièvre du pouvoir est terrible ! Et c’est pour se protéger de cette épidémie politique que les démocraties ont vu le jour.

Si les choses stagnent encore c’est que le peuple n’est pas encore prêt pour la rupture. Le fruit n’est pas mûr et risque de prendre du temps si l’union nationale ne s’intensifie pas. L’acquis démocratique est un parcours long et douloureux ; au peuple d’accélérer les événements pour atteindre un Etat où le président ne sera pas le Dieu de la nation, mais le représentant et le responsable de tous, avec des fonctions précises, qui va gouverner avec des lois et non un caractère versatile et des délires dont on connaît l’impact tragique sur la destinée des peuples.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 10 octobre 2007 10:11

    Je me rappelle un proverbe Kabyle qui dit : « A l’indépendance, le pays était au bord du gouffre, depuis, il a fait un grand pas en avant ».

    Pour ma part, ignorant du quotidien des Algériens et incompétent pour faire un diagnostic averti, je ne sais pas si « Boutef » est un malade, je constate simplement que, grace au pétrole, le pays est riche en devises et que sa population n’en profite que très peu.

    En fait, il me semble que la révolution Algérienne a, essentiellement, remplacé les colons par une classe dirigeante, largement à base de militaires, qui s’accaparent le pouvoir, le plus souvent en plaçant des « fantoches » comme « Boutef » ...

    Une deuxième révolution, pacifique de préférence, reste sans doute à faire pour que ce pays évolue dans le sens du bien être de sa population.


    • jako jako 10 octobre 2007 10:43

      Bel article, c’est curieux en changeant juste quelques noms et quelques dates on pourrait presque l’appliquer à la france


      • fouadraiden fouadraiden 10 octobre 2007 13:48

        @auteur,

        Prenez le maquis !Ces salopards que vous avez à la tête de vos régimes ,et qui sont les mêmes dans les 22 pays arabes, vous videront de votre substance avant même que vous ayez eu le temps de vous en aprecevoir.le diagnostic que vous présentez tout le monde le connaît depuis 30 ans.il faut agir !

        Je sais c’est faicle de dire ça assis derrière mon écran, mais j’ai beau tourner le problème,qui me concerne aussi bien que vous, dans tous les sens et j’en arrive toujours à la meme conclusion :mais que peut -on proposer d’autres ? émigrer ? vers qui ?les sociétes européennes elles aussi vous videront de votre substance identaitaire.certes, vous aurez une tasse de café et une douche tous les deux jours mais Quid de vos enfants,de votre avenir ?

        prenez-vous en main,les autres ne substitueront pas leur richesse à votre misère.

        si vous ne faites rien dans 100 ans vous en serez encore à écrie des atrciles .et les articles,aujourd’hui, ne renversent plus les régimes.


        • A. NONAME 10 octobre 2007 15:13

          Cher « HAZARD »,

          Il faut être aveugle pour ne pas voir le renouveau de l’Algérie depuis l’arrivée de M. Abdelaziz Bouteflika aux responsabilités de ce pays et le retour au calme.

          Il faut être de mauvaise fois pour ne pas voir la croissance annuelle qui frôle les 6% de moyenne, la baisse significative du taux chômage (de 25% à 12% en 6 ans), le remboursement anticipé de la lourde dette qui pesait sur le citoyen algérien depuis l’indépendance, la relance des grands projets (dans le tourisme avec plus de 1 million et demi de visiteurs en 2006 (chiffres OMT), le BTP avec l’autoroute Est-ouest, l’agriculture, l’habitat social (1 million de logements pour 2009), le retour des compagnies aériennes européennes en Algérie, les investissements etrangers faramineux dans ce beau pays, etc.).

          Il faut être amnésique pour ne pas se rappeler que le candidat Bouteflika a été réélu démocratiquement par une confortable majorité d’algériens qui le plébiscitent encore.

          Il faut être sourd pour ne pas entendre les capitales occidentales dire chaque jour leur envie d’investir sur le marché algérien tellement il est porteur d’avenir.

          Il faut être parano-fascisant pour s’attaquer à la personne de Bouteflika (immature et populiste, rancunier et haineux, claniste d’Oujda, démagogue et dominateur, culpabilisateur et infantilisateur, Napoléon algérien et petit père de la nation, malade physique, malade mental, malade du pouvoir, autiste, couard, déséquilibré, versatile, etc.).

          Et votre maladie à vous elle est où ? Elle se serait pas parmi les « quituquistes » ou bien du côté de ceux qui prétendent dénoncer « l’imposture algérienne » ou encore de ces « Arouchites » qui tels des vautours cherchent désespérément à dépecer la République ?

          Allez, vous êtes démarqué ! Vous n’êtes qu’un « khouroutou » à la tête noire !

          Les algériens veulent vivre en paix, construire et aller de l’avant.

          Pour anecdote, lorsque Benchikou s’est emmuré dans son obsession de dénigrer à tout prix le Président, les journalistes du feu Le Matin lui disaient : « attention on est passé d’un tirage de 70 000 à 12 000 ex. ! ». Il leur rétorquait obstinément : « les lecteurs adorent çà ! ».

          Et vous, vous êtes malade de quoi, vous ?


          • Bulgroz 10 octobre 2007 17:11

            « Il faut être sourd pour ne pas entendre les capitales occidentales dire chaque jour leur envie d’investir sur le marché algérien tellement il est porteur d’avenir. » dit A.Noname.

            Michelin-Algérie a rapatrié en France les familles de ses cadres

            AFP 7/10/2007

            La compagnie française Michelin-Algérie a annoncé avoir rapatrié, il y a une semaine, les familles de ses cadres à « titre préventif » à la suite de menaces d’Al-Qaïda sur les intérêts français.

            Le 20 septembre, dans une vidéo mise en ligne, le numéro deux d’Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, avait appelé à soutenir la Branche d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (BAQMI, ex-GSPC algérien) et à « débarrasser » le Maghreb des Français et Espagnols installés dans les anciennes colonies d’Afrique du Nord.

            Ce rapatriement a été décidé « suivant une procédure propre au groupe après appréciation de la situation sécuritaire », selon un communiqué du groupe adressé ce week-end à la presse, et qui précise qu’il n’a reçu aucune menace terroriste directe.

            Michelin-Algérie souligne que seules les familles, une quarantaine de personnes, ont été rapatriées et que les cadres resteront à leur poste.

            Michelin, présente depuis 1963 en Algérie, est la plus ancienne entreprise française installée dans ce pays. Fermée en 1993 en raison de l’insécurité, elle a rouvert en 2002.

            Elle représente actuellement un investissement de 40 millions d’euros et 50% de sa production, soit 250.000 pneus, est destinée à l’exportation.

            Le rapatriement des familles des cadres de Michelin-Algérie intervient après celui, le 21 septembre, de deux ressortissants français travaillant à l’aéroport d’Alger pour le compte d’Aéroports de Paris (ADP) à la suite de menaces d’enlèvements par un « groupe terroriste de la mouvance d’Al-Qaïda ».


          • Serpico Serpico 11 octobre 2007 13:28

            NONAME :

            Il faut être menteur comme un arracheur de dents pour oser dire ce que vous déblatérez.


          • A. NONAME 11 octobre 2007 16:39

            Les directeurs des compagnies Françaises en Algérie reçus par leur Ambassadeur jeudi 11 octobre 2007.

            M. Bertrand Sirven, attaché de presse auprès de l’Ambassadeur de France en Algérie, a révélé à « El Khabar » que l’objectif de la prochaine rencontre qui aura lieu entre l’Ambassadeur de France et les compagnies Françaises basées en Algérie sera de rassurer les opérateurs Français et d’arriver à les convaincre que la situation sécuritaire actuelle ne nécessite pas le rapatriement des ressortissants Français, qu’il s’agisse des directeurs des compagnies, des employés ou de leurs familles.

            L’ambassadeur de France en Algérie, M. Bernard Bajolet, est parti plus loin dans son discours en prévoyant une augmentation des investissements Français en Algérie et une hausse du nombre d’employés Français y travaillant au cours des prochaines années.

            M. Sirven a affirmé à « El Khabar » que lors de la rencontre qui a eu lieu entre les représentants et responsables des compagnies Françaises, lundi dernier, au siège de l’Ambassade de France en Algérie et en présence du Conseiller du Commerce Extérieur Français et quelques membres de leurs familles, les garanties nécessaires ont été données.

            S. Hafid - el khabar du 11 octobre 2007


          • moebius 10 octobre 2007 22:41

            ..c’est quoi un caid ?


            • HELIOS HELIOS 10 octobre 2007 23:42

              L’Algerie ? un pays que la nature a gaté, mais un peuple qui a eu le malheur d’avoir du pétrole.

              Ses tendances orgueilleuses et fénéantes sont encouragées par un islam envahissant et une Sonatrach devenu la banque d’une bande de voyous distillant au compte goutte l’argent revenant de droit au peuple.

              Les relents du marxisme sont toujours là et s’appliquent au commun mais pas au puissant. Il faut dire, hélas, que condamner ces puissants c’est oublier que TOUTES la population se comporte de la même manière, selon son niveau.

              Les Algeriens n’ont encore rien construit depuis 40 ans, leur héritage se délabre et ce ne sont pas les quelques réalisations effectuées par des chinois ou par les pays du golfe qui change. De la classe dirigeante, des élites jusqu’au simple paysan, il est plus facile d’acheter que de faire. Rien sur les marchés, rien dans LE supermarché (le Carrefour d’Hussein Dey, de la taille d’une superette, on se demande ce qu’ils font là avec leur immeuble en verre bleu qui perd ses morceaux) et bien sur rien de rien.

              L’aide que l’Europe apporte pour son integration a l’OMC est détournée (pas l’argent) dans des solutions bancales toujours dans le but de proteger les privilèges de quelques uns.

              Il y a loin de la coupe au lèvre et parler de tourismes...ah, ah, ah, laisser moi rire... il existe DEUX, vous avez bien entendu DEUX distributeurs de billets à Alger, un a Val d’Hydra dans une BNP (quartier riche comme Neuilly) et l’autre dans un grand hotel... quand à payer avec avec la carte, seule la cafeteria à l’aeroport le permet depuis le mois de juin 2007 ! Sauf a considerer que le tourisme c’est accueillir les binationaux dEurope pendant les vacances... ces exemples sont là pour vous montrer le chemin à parcourir.

              Dommage... accuser Bouteflika c’est vraiment se tromper de cible. Je ne veux pas le défendre, il ne l’est d’ailleurs pas, mais lui, au moins, quel que soit la manière il a au moins tenté la paix interieure.

              Je ne pense pas que ce soit les Algeriens de l’intérieur qui remettrons le pays en marche. Je pense que ce sont les emmigrés qui lorsqu’ils rentrerons corrigerons, a l’aune de ce qu’ils ont compris a l’exterieur, referont le pays.

              Autrement dit, ce n’est pas pour demain.


              • yacine 11 octobre 2007 12:06

                Le problème de l’Algérie ce n’est pas son président, mais ses intellectuels (intelleconlectuels), c’est à eux d’eveiller les esprits,....


                • aladin 11 octobre 2007 12:16

                  je voudrais juste intervenir au sujet du monsieur qui pretend qu’il n’y a que 2 distributeurs de billets a Alger ! habitant Alger ,je peux affirmer qu’il y a un distribiteur au niveau de chaque bureau de poste ! Mentir aussi impunement , me sidere, et me fait penser que l’homme est encore loin d’etre le modele du regne animal


                  • HELIOS HELIOS 11 octobre 2007 12:57

                    Veuillez, monsieur, accepter mes excuses : il y a des distributeurs de billets dans les bureaux de poste et sur la façade des banques (lorsqu’ils marchent) mais hélas, et c’était là le sens de mon propos, ce sont des distributeurs privatifs : Vous ne pouvez pas utiliser ni une mastercard ni une visa, il faut avoir un compte ouvert dans la banque correspondante en Algerie.

                    De plus, je vous dis immédiatement que la raison en est simple, il n’y a aucune connexion informatique avec les reseaux visa ou mastercard et, même le « fer a repasser » ne fonctionnerait pas, le gouvernement algerien ne permet pas la liberté des changes.

                    Monsieur, vous jouez sur les mots, car tout le monde a bien compris le sens de mon message initial.


                  • HOUARI BOUMEDIENNE 11 octobre 2007 12:25

                    Pourqoui on s’acharne sur Bouteflika.Ce qui a été réalisé sous son régne est Titanesque. Regardez ces dizaines de barrages , ces stations de déssamlement d’eau de mer, ces milliers d’hectares mis en valeur, ces milliers de km de routes réalisés,... .Non ceux qui en veulent à Bouteflika en veulent à l’Algerie toute entière , ce sont ceux qui veulent que l’Algerie reste sous le diktat du terrorisme mondial qui leur profitait . Vive Bouteflika , gloire aux martyres du devoir qui ont donné leur vie pour extirper cette bete immonde de notre chère Algerie.


                    • momok13 11 octobre 2007 12:41

                      sincerement moi j’adore l’algerie. quand je lis des articles comme ca j’ai mal au coeur ! qu’il y a des algerien qui parle comme ca c’est vraiment malsaint. va demander a n’importe quel algerien sur son avi sur boutef et tu va recevoir 8/10 une reponse favorable. ce n’est peut-etre pas l’homme parfait mais il est mieu que pratiquement tout ce qui l’ont precedes. meme si c’est un peu grace a la hausse des prix du petrole que l’economie va bien il faut aller sur place pour voir que les gens vons bien.l’argent roule ! la situation est mieu que dans plusieur pays du moment. le probleme de l’algerie n’est pas son president mais la classe militaire qui la precede avec un regard bienveillant des puissance occidentale. et il aura fallu etre un grand diplomate pour satisfaire tout le monde parce tu ne pouvai les enlever du pouvoir juste comme ca ! (il y a qu’a voir l’example boudiaf). et quand quelqu’un parle de terrorisme maintenant c’est de alqaida kon parle non ?!... eh ba elqaida est une organisation mondiale et pas kon algerie. c un probleme de tout le monde et pas que l’algerie. et je pense sincerement qu’il y a une main invisible qui essaye de ne pas laisser les pays comme l’algerie de se developer comprenez le comme vous vous voulez... allez sur place et ayez de l’intelligence et aider la ba au lieu de dire des connerie comme votre article. en algerie on a de l’humour, des belles filles, des plages magnifiques qui ne sont pas engloutis par les touristes, on se sens superieur, de belles villes, des gens pas trop bien dans leurs tetes mais qu’on aime bien kanmeme, de la bonnne bouffe, des montagnes, un grand sahara, plein de petrole, de gaz et beaucoup d’autre chose( ce n’est pas pour rien que la france ne voulais pas nous lacher)... juste au football on est un peu mal smiley et bonne journee et aider ici au lieu de dire des connerie. a tout ceux qui aime l’algerie malgre nos defaut et croient en un avenir bien. aller saha ftourkoum.


                      • A. NONAME 11 octobre 2007 16:55

                        Excellent témoignage !

                        Comme toi, je pense qu’il y a des forces masquées qui ne veulent pas que l’Algérie s’en sorte. L’Algérie fait des envieux sur le scène internationale (aussi bien du coté arabe que de l’Europe ou des US). L’Algérie est constamment guettée par des vautours qui veulent la réduire au degré 0 de la misère et de la dépendance comme il l’ont fait avec d’autres pays d’Afrique.

                        Avec le Président Bouteflika, l’Algérie a retrouvée à place parmi les nations. Elle est écoutée et respectée.

                        Tahia El Djazaïr !

                        Tahia Abdelaziz Bouteflika !


                      • Pelmato 11 octobre 2007 14:03

                        C’est pour Saïd Sadi qu’il faut voter en Algérie. Mon marie a fallit servir de chair a Canon a Bouteflika ! Bouteflika a quand même fait assassiner une centaine de jeune kabyle en 2000 par les forces de l’ordre. Jeune qui manifestaient juste pour le droit d’exister...

                        Mon Marie défend et vote pour le RCD partie démocratique laïque en Algérie. Et chaque Algérien devrait faire la même chose !

                        C’est pour lui qu’il faut voter. Je l’ai rencontré en 2005 en Algérie lors d’un meeting dans un petit village de Kabylie. C’est aujourd’hui grace a Saïd Sadi si les Algériens sont sortis (pour le plus gros) de la spirale des terroristes en 90... C’est lui qui a aidé a interrompre le processus electoral dans le années 90 pour éviter que les Islamistes arrivent au pouvoir (alors que Miterrand réclamait que les élections aille jusqu’au bout !)...

                        http://www.rcd-algerie.org/

                        http://www.dailymotion.com/video/x2uubi_said-saadi-nous-interprete-lislamis_politics

                        Bref votez Saïd Sadi c’est bon pour l’Algérie.

                        PS : Bouteflika est bien un malade qui dessert son propre peuple... Il cours des rumeurs dailleurs qu’il est physiquement gravement malade...


                        • Pelmato 11 octobre 2007 14:11

                          Je confirme que l’on ne peu pas retirer d’argent avec une carte Mastercard en Algérie.


                          • A. NONAME 11 octobre 2007 16:59

                            Ras le bol du régionalisme !!!

                            C’est trop facile de porter de telles accusations !

                            « Gardez-moi de mes amis, quant à mes ennemis, je m’en charge »


                            • Signé Furax 11 octobre 2007 17:24

                              Bouteflika, c’est pas le mec qui vient régulièrement se faire soigner (gratuitement) au Val de Grâce et qui traite les Français de nazis ?

                              Après 45 ans d’indépendance, il n’a toujours pas trouvé un médecin local pour le soigner ?


                              • A. NONAME 11 octobre 2007 17:26

                                Moi, j’ai vu récemment un bijouterie en centre ville d’Alger qui vendaient des montres Audemars Piguet à ... 1 million d’euros pièce !

                                Les banques Société Générale, HSBC et BNP Paribas ont ouvert chacune en 2007 plus d’une dizaine d’agences sur Alger seulement !

                                Les Agences SG de El Biar, El Kouba, Delly Ibrahim ou avenue Larbi Ben M’hidi (pour ne citer que celles-là) ont toutes un guichet de retrait à l’extérieur identiques à ceux de Paris). Installés tout récemment, ils fonctionnent pour des cartes nationales et vont être opérationnels en 2008 pour les cartes internationales (réseau VISA auquel la Banque d’Algérie vient d’adhérer).

                                C’est une bonne nouvelles pour le citoyen algérien comme pour ces banques étrangères qui voient dans le secteur bancaire un développement aussi rapide que celui de la téléphonie mobile et des NTIC en général. C’est en tout cas ce que laisse entendre Mme Fatiha MENTOURI, ministre chargée de la Réforme financière qui a bien en main le dossier de la modernisation du secteur bancaire en Algérie.


                                • Pelmato 11 octobre 2007 17:42

                                  Avoir un téléphone mobil est bien utile quand il n’y a même pas l’eau toute la journée... Ou quand il n’y a pas de travail.

                                  Pour moi l’Algérie sombre dans un capitalisme débridé ou le riche ne fait que s’enrichir et le pauvre s’appauvrir.


                                • Pelmato 11 octobre 2007 17:44

                                  Oui la téléphonie marche bien en Algérie (je confirme) mais les jeunes n’ont pas de taf.

                                  Malgré tout j’ai ressentis quand même un certain « bouillonement »...


                                • HELIOS HELIOS 11 octobre 2007 19:24

                                  Effectivement la téléphonie GSM marche bien et en plus n’est pas chère, même pour les appels internationaux.

                                  J’ai même un portable simple à carte, « nedjma » qui fonctionne en France au même prix qu’en France, c’est pour dire... et en plus, le rechargement ne perime pas au bout d’un mois !

                                  Ceci ne change rien a Bouteflika, vous allez me dire.. le vrai problème, s’il y a problème, est dans la tête des Algeriens... il faudrait qu’ils se prennent en main tous seuls et qu’il cessent de penser que l’Europe et la France en particulier leur doivent quoi que ce soit.

                                  ce serait beaucoup plus sain pour eux.


                                • bledi 11 octobre 2007 18:04

                                  Extrait article wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alg%C3%A9rie

                                  L’Algérie est parmi les pays les plus riches du continent africain. Elle est la deuxième puissance économique en Afrique avec un PIB annuel de 120 milliards USD en 2006, après l’Afrique du Sud avec 255.0 milliards USD. Sa monnaie est le dinar algérien (DA) abréviation courante ou (DZD) abréviation bancaire.

                                  L’Algérie est un important producteur et exportateur de gaz naturel (5e producteur et 4e exportateur[30]) et de pétrole (13e producteur et 9e exportateur[31]), et dispose aussi de réserves importantes de fer au Sud-Ouest, ainsi que d’or, d’uranium et de zinc à l’extrême Sud. Le pétrole et le gaz naturel, exploités par la société nationale Sonatrach, sont les principales sources de revenus. L’Algérie a su diversifier son économie en réformant son système agraire et en modernisant son industrie lourde, mais les hydrocarbures constituent encore la quasi-totalité des exportations. En outre, même si parmi les productions agricoles de l’Algérie, le pays est dans le monde le 1er producteur de fève verte, 5e de figue, 6e de datte, 9e d’abricot ou encore 10e d’amande[32], il est le 5e pays qui exporte le moins sa production agricole[33]. La dette extérieure de l’Algérie s’élevait en décembre 2006 à 4,7 milliards USD contre 17,5 milliards USD en 2005 - le pays est en train de rembourser par anticipation de vastes parts de ses dettes, utilisant ainsi l’afflux de devises inattendues liées à la hausse du prix du pétrole (voir : Pic pétrolier).

                                  En 2006, l’Algérie a achevé le remboursement anticipé de la totalité de sa dette rééchelonnée. En effet, des accords ont été signés sur le remboursement par anticipation de dettes notamment avec la Pologne, l’Arabie saoudite, la Turquie, l’Inde, la Slovénie et le Portugal, selon la presse locale. Avec ses créanciers publics du Club de Paris, l’Algérie a clos à la mi-novembre tout le processus de remboursement anticipé pour un montant global de 7,75 milliards de dollars. Elle avait également remboursé par anticipation sa dette rééchelonnée avec le Club de Londres en septembre dernier pour un montant de 800 millions de dollars.

                                  Grâce à la hausse des prix de pétrole sur le marché international, la trésorerie de l’Algérie, membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), est relativement solide, ce qui lui permet non seulement de rembourser par anticipation ses dettes extérieures, mais aussi de lancer plusieurs importants projets d’infrastructures.

                                  D’après la Banque mondiale[34], le classement de 2006 par produit intérieur brut (PIB) des principales puissances économiques du continent africain positionne l’Algérie à la deuxième place.

                                  Je sais que Boutef n’est pas l’homme parfait mais il faut dire que depuis quelques années l’économie algérienne à fait un pas non négligeable et de nombreux projets nationaux ont été lancés (autoroute, métro, rénovation réseau routier....). Je sais également que la présence des « généraux » est toujours problématique, qu’il y a beaucoup plus de chomage que les 12% annoncées et que la vie n’est pas rose mais il faut arrêter de critiquer l’Algérie et il faudrait être aveugle pour ne pas s’apercevoir des progrès fait. Vive l’Algérie et Saha Ftourkoum !


                                  • Pelmato 11 octobre 2007 20:19

                                    « Il faut être amnésique pour ne pas se rappeler que le candidat Bouteflika a été réélu démocratiquement par une confortable majorité d’algériens qui le plébiscitent encore. »

                                    Ça se saurait si Bouteflika était élu démocratiquement : Un taux de 80 % digne des plus grande dictature comme la Tunisie dailleurs... Même les morts ont voté en Algérie en avril 2004. Y’a même des gens qui ont voté plusieurs fois dans des communes differentes ! Bouteflika paye aussi des bus pour envoyer les gens voter pour lui... Et il était prêt a revoir la constution pour s’assurer un 3e nouveau mandat comme président fantoche. Heureusement il ne tiens pas une grande forme.

                                    « Il faut être parano-fascisant pour s’attaquer à la personne de Bouteflika »

                                    En général c’est plutôt être sein d’esprit que de s’attaquer a Bouteflika. Ce type a détourné pas mal d’argent et il est responsable de l’affaire de la banque el Khalifa. Il a pactisé avec le FIS, le FLN...et organisé des élections pour la réconciliation national ou le score était lui aussi digne d’une grande dicature. Celui-ci fus pourtant honteusement salué par la France. En libérant les terroristes, Bouteflika est sans aucun doute lui-même responsable des derniers attentats qui finissent dailleurs par se retourner contre lui. Il interdit toute marche et manifestation de l’opposition. Il a emprisonné des journalistes dont l’ex directeur du journal « Le matin ». etc... Parano-fascisant est donc un terme tout a fait adapté au dictateur Bouteflika.

                                    Les Algériens veulent surtout je crois vivre en paix sans ce bonhomme.


                                    • caius 12 octobre 2007 11:25

                                      On peut aussi se demander ce que serait devenu ce pays s’il était resté français et ce qu’en pensent les « compagnons de route » du FLN qui expliquaient qu’avec les français les indigènes ne votaient pas, qu’on torturait, qu’une minorité de colons vivait dans le luxe, etc...

                                      Or, aujourd’hui, c’est la mafia du FLN qui se sucre pendant que sa police torture et assassine et depuis plus de quarante ans on attend toujours la démocratie...


                                      • Pelmato 12 octobre 2007 13:57

                                        « On peut aussi se demander ce que serait devenu ce pays s’il était resté français et ce qu’en pensent les »compagnons de route« du FLN qui expliquaient qu’avec les français les indigènes ne votaient pas, qu’on torturait, qu’une minorité de colons vivait dans le luxe, etc... »

                                        Si les Français étaient restés... Mais les Français sont partis et c’est très bien ainsi... Il y a toujours eu les gens en Algérie pour qu’elle soit elle-même, il y a toujours eu les forces pour que l’Algérie soit souveraine. La France s’est trompée quand elle a décidé de s’y installer et a causé un énorme gachis. Le nord de l’Afrique a un patrimoine historisque culturel très riche et des forces qu’elle a sous estimé. Il faut du temps aujourd’hui !... La nation Algérienne n’a que 45 ans d’existence et c’est pas beaucoup par rapport a notre pays qui n’a jamais été colonisé...De plus malgré beaucoup d’horreur (et ce que j’ai dit plus haut) elle s’en sort mieux que d’autre pays d’Afrique...

                                        Concernant les terres d’ancienne colonie restée Française, je trouve que ce qui s’y passe n’est pas très glorieux pour la métropole : Je pense à la Guyane Française... je connais un peu. Je suis très suprise et amère de constater comment la France métropilitaine « traite » ses dom-tom... La Guyane semble être sous perfusion et vivre comme un « reste » de la France. Tout est importé, rien n’est fabriqué sur place, rien n’est exploité non plus ou très peu. Un des membres de ma famille me racontait qu’il existe un jus de fruit dont les fruits sont cueillis en Guyane, puis envoyé en France pour être transformé en jus puis a nouveau expédié en Guyane... Du coup tout est cher. Sans parler des clandestins qui s’y installent toujours plus nombreux, de la pauvreté très importante, du taux de chomage record (que la métropole n’intégre même pas dans ses statistiques)... Bref... si c’est ça une ancienne colonie ... c’est vraiment du grand n’importequoi et ça montre bien les limittes. J’ouble volontairement Kourou qui semble n’être qu’un artifice de la France en mal de reconnaissance spatial...

                                        « Or, aujourd’hui, c’est la mafia du FLN qui se sucre pendant que sa police torture et assassine et depuis plus de quarante ans on attend toujours la démocratie... »

                                        La démocratie ça ne sort pas du chapeau, ça ne s’attends pas... ça se construit petit a petit... Il y a des mecs et des nanas en Algérie qui risquent leur vie tout les jours pour ça. Leur lieux de permanences sont parfois sacagés...Ils sont humilés mais ils existent.

                                        Les citoyens Algériens doivent être aussi derrière chaque urne et veiller a ce que les élections soient propre pour avoir un président propre... Les Algériens qui ont émigrés dans des démocraties doivent contribuer de toute leur forces a la démocrate de leur pays d’origine (surtout eux puisqu’ils prennent moins de risque) ...

                                        Et enfin voter pour Bouteflika ou un autre partie décadent en Algérie alors qu’on habite et qu’on vis dans une démocratie comme la France est un non sens total.

                                        Et enfin la France ne doit plus soutenir des dictateurs à l’étranger car cela a toujours une contrepartie, pétrole, certes mais aussi immigration.


                                        • Mohammed MADJOUR Mohammed 16 octobre 2007 11:31

                                          @Auteur et @Tous

                                          ATTENTION DANGER !!!

                                          SI « DEMOCRATIE » VEUT DIRE VOLONTE DU PEUPLE PAR LE BIAIS DES ELECTIONS :

                                          NE PAS PRECISER QUE BOUTEFLIKA A ETE ELU ET REELU TRES DEMOCRATIQUEMENT EST UN LEURRE, UNE DESINFORMATION QUI EMPECHE DE COMPRENDRE REELLEMENT LA SITUATION !!!

                                          SEULEMENT IL FAUT EXPLIQUER QUE DEPUIS 50 ANS, LA TERREUR MELEE A UNE CORRUPTION GENERALISEE A FINI PAR TRAVAILLER LES CONSCIENCES ET ALIGNER LES POPULACES COMME LE VEUT ET L’EXIGE LE FLN !!!

                                          L’OPPOSITION N’EXISTE PAS, ELLE FAIT EXACTEMENT CE QUE FAIT LE REGIME... DETROMPEZ VOUS !!!

                                          LA CONTRE REVOLUTION A DONC REUSSI, MAIS RIEN N’EST DEFINITIVEMENT GAGNE POUR LE REGIME DE LA PIRATERIE !!!

                                          LA DEMOCRATIE, LA VRAIE DEMOCRATIE EST LE SOMMET DE L’INTELLIGENCE HUMAINE, ELLE EST L’ABOUTISSEMNT DE L’ENTENDEMENT HUMAIN !!!

                                          UN PEUPLE PAYE A NE RIEN FAIRE DURANT DES DECENNIES, POLLUE PAR UNE CORRUPTION GENERALISEE ET DONT LE QUOTIDIEN EST SUSPENDU AUX CARGAISONS DE MARCHANDISES VENUES DU MONDE ENTIER N’EST PAS CAPABLE D’INITIATIVE, ATTENTION DONC AUX ATTENTES ET FAUX ESPOIRS « DEMOCRATIQUES » !!!

                                          MAIS LE PROBLEME ETANT A CE POINT GRAVISSIME, LES PAYS INTELLIGENTS DEVRAIENT RAPIDEMENT S’IMPLIQUER POUR EVITER L’APOCALYPSE ET CE N’EST PAS UNE SIMPLE APREHENSION !!!

                                          MOHAMMED.


                                          • Pelmato 31 octobre 2007 22:00

                                            SI « DEMOCRATIE » VEUT DIRE VOLONTE DU PEUPLE PAR LE BIAIS DES ELECTIONS : NE PAS PRECISER QUE BOUTEFLIKA A ETE ELU ET REELU TRES DEMOCRATIQUEMENT EST UN LEURRE, UNE DESINFORMATION QUI EMPECHE DE COMPRENDRE REELLEMENT LA SITUATION !!!

                                            Je ne comprends pas cette phrase et comment elle est tourné. Si tu veux dire que Bouteflika a été élu démocratiquement vous vous trompez lourdement.

                                            SEULEMENT IL FAUT EXPLIQUER QUE DEPUIS 50 ANS, LA TERREUR MELEE A UNE CORRUPTION GENERALISEE A FINI PAR TRAVAILLER LES CONSCIENCES ET ALIGNER LES POPULACES COMME LE VEUT ET L’EXIGE LE FLN !!!

                                            D’autre pays comme le Maroc n’ont pas laissé le temps a la terreur de s’installer...Ils s’en sortent un peu mieux. L’Algérie a bien une dizaine d’année de retard (si on peu dire cela comme ça) par rapport a ces pays. Ceci a cause de ses 10 ans de terreur. épouvantable Cela dit des hommes ont arrêté le processus electoral en 89 pour éviter la venus du FIS au pouvoir. C’est important et ce n’est pas à négliger. Si l’Algérie ne sombre pas dans une république Islamique c’est qu’elle a un socle culturel et volontaire important. Une résistance aussi insoupsonné.

                                            L’OPPOSITION N’EXISTE PAS, ELLE FAIT EXACTEMENT CE QUE FAIT LE REGIME... DETROMPEZ VOUS !!!

                                            L’opposition existe bien sur. Elle est a l’œuvre. Pas comme vous souhaitez la voire. C’est sur elle ne passe pas a la TV algérienne a une heure de grande écoute. A chaque moment elle est brimé, découragé, humilié emprisonné. A chaque moment Bouteflika et son systeme agis pour que cette opposition reste silencieuse et dans l’ombre. Vous avez vu/lu/entendu ce que subis Garry Kasparov (l’opposant à Poutine en Russi) ?? Ce sont exactement les même méthodes dont use le pouvoir Algérien pour décourager ses adversaires.

                                            UN PEUPLE PAYE A NE RIEN FAIRE DURANT DES DECENNIES, POLLUE PAR UNE CORRUPTION GENERALISEE ET DONT LE QUOTIDIEN EST SUSPENDU AUX CARGAISONS DE MARCHANDISES VENUES DU MONDE ENTIER N’EST PAS CAPABLE D’INITIATIVE, ATTENTION DONC AUX ATTENTES ET FAUX ESPOIRS « DEMOCRATIQUES » !!!

                                            Aucun pays ne se construit en un jour...aucun. Il y a 183 ans l’Algérie et d’autre pays d’Afrique ont été « pollué » par un système occidental qui n’était pas le leur. Ce systeme ils doivent l’absorber et se l’approprier avant de devenir de « vrai » démocratie comme nous l’entendons. Ce n’est pas encore le cas parceque leur idépendance est récente (à peine 40 ans). Du point de vue de l’occident l’Algérie et son systeme apparait en effet assez minable. Mais il faut voire plus loin... et comparer a d’autre pays d’Afrique qui s’en sorte bien moins. .Je le répète en Algérie : Ils ont les gens...la culture et ce qu’il faut. Paris ne s’est pas construit en 1 jour ! Il faudrait que toute la population soit allé a l’école déjà. Au sortir de la colonisation seul 1 Algérien sur 10 était scolarisé alors que plus de la moitier l’était en France (peut-être même les 3/4). Nombre de cette génération qui ne save ni lire, ni écrire leur propre nom ou même dire un mot d’arabe ! De plus l’Algérie a un « handicap » (une richesse en même temps) c’est sa diversité de population et se difference de culture, de langue...et un territoire immense (5 fois la France) qui ralentis considérablement l’unité du pays. Son autre pb c’est son gaz et son pétrole évidemment. Ce n’est pas si simple. Pour ma part je compte quelque siècle avant que l’Algérie arrive... En tout cas lui en vouloir ou la dédaigner ne lui sert a rien... L’Algérie a besoin de s’aimer et d’être aimé et elle a besoin aussi de légitimité et surtout pas de la France de grand’papa incarné par Sarkozy...

                                            MAIS LE PROBLEME ETANT A CE POINT GRAVISSIME, LES PAYS INTELLIGENTS DEVRAIENT RAPIDEMENT S’IMPLIQUER POUR EVITER L’APOCALYPSE ET CE N’EST PAS UNE SIMPLE APREHENSION !!!

                                            Qui sont les gens intelligent ? Ils ne sont pas assez intelligent en Algérie ???? Mon marie a dormis a coté des urnes en 2004 (pour vérifier qu’il n’y avait pas de trucage aux élections !). Des gens intelligent ? quoi qui quel pays intelligent ? Sarkozy... Je ne crois pas qu’il soit intelligent pour aider l’Algérie. Dailleurs celui-ci est allé prendre quelque conseil auprès de Bouteflika. Les pays que vous pensez « intelligent » en ont rien a faire du peuple Algérien. Tout ce qu’ils veulent c’est leur gaz et leur pétrole. Personne ne va sauver l’Algérie... Elle devra se sauver seul. Lisez les livre de Saïd Sadi et vous comprendrez que les gens sont la et sont tout a fait conscient de ce qui se passe chez eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès