• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Algérie : du Hirak (2)

Algérie : du Hirak (2)

La « révolution du sourire » venait de naître. D’emblée, on lança le mot « silmiya », qui veut dire, en français, « pacifique ». On prôna la non-violence, comme le fit jadis le Mahatma Gandhi (dans les années 40 du siècle dernier) pour mettre fin à la présence de la Grande-Bretagne aux Indes. On conseilla aux manifestants de ne pas répondre aux provocations d’où qu’elles viennent ; car l’on savait bien que le pouvoir était capable du pire. Il était capable de réprimer par les forces de l’ordre ou, le cas échéant, en ayant recours à des voyous qu’il enverrait, le moment venu, à la casse et au pillage au niveau de la ville, choses qu’il mettra ensuite sur le compte des manifestants pour disqualifier le mouvement populaire.

 C’est ce qui s’était produit d’ailleurs durant deux ou trois vendredis de suite mais sans grandes conséquences sur le mouvement citoyen ni sur la suite des évènements. Les services de sécurité avaient eux-mêmes reconnus que ces casseurs, qui agissaient à visages couverts et pratiquement à la fin des marches, étaient manipulés par des forces occultes, forces occultes représentées par des personnes qui n’avaient pas intérêt à ce qu’il y ait un véritable changement politique en Algérie.

Toujours est-il que, vu l’ampleur de ces manifestations qui drainaient chaque vendredi des millions d’Algériennes et d’Algériens dans toutes les villes d’Algérie, d’Est en Ouest et du Nord au Sud, le vice Président de la Défense Nationale, Ahmed Gaïd Salah, était, en quelque sorte, mis au pied du mur. Obligé de réagir aux cris de la « rue » contre le 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika et de montrer qu’il était au côté du peuple, il ordonna probablement au Président du Conseil Constitutionnel d’appliquer l’article 102 de la Constitution. Or celui-ci, le Président du Conseil Constitutionnel, a été désigné par le Président Abdelaziz Bouteflika. C était l’un de ses proches et homme de confiance de surcroit. Comment, dans ces conditions, pouvait-il, ce Taib Belaiz puisque c’est de lui qu’il s’agit, répondre à l’injonction de Gaid Salah fut-il vice Président de la Défense, et destituer celui par la grâce duquel il se retrouve à la tête d’une institution étatique de grande importance alors que réglementairement et constitutionnellement il n’en avait aucun droit ? Encore un non respect de la Constitution algérienne qui a été taillée sur mesure, par nos parlementaires indignes, au Président Abdelaziz Bouteflika. 

Mais que dit l’article 102 de cette Constitution tant triturée et tant violée par ceux-là même qui l’ont écrit ? Il dit ceci :

« Lorsque le président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement. » « Le président du Conseil de la nation assume la charge de chef de l’Etat pour une durée de quatre-vingt-dix (90) jours au maximum, au cours de laquelle des élections présidentielles sont organisées. »

Or, il était de notoriété publique que le Président Abdelaziz Bouteflika souffrait d’un handicap majeur tant physique que cognitif depuis son AVC de 2013 et que c’est à cette époque-là qu’on aurait dû appliquer cet article 102.

Le Président Abdelaziz Bouteflika était dans un état presque comateux dans un HUG à Genève et ignorait certainement tout ce qui se passait en Algérie. Son rapatriement s’était fait dans des conditions rocambolesques dignes d’une grande réalisation hollywoodienne. Et cela après que les urgences de cet hôpital Genevois furent assaillies d’appels téléphoniques de jeunes algériens à l’humour drolastique. 

A suivre

Par GHEDIA Aziz, membre fondateur de Jil jadid.  


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 avril 11:32

    @auteur


    Vous allez finir par vous discréditer vous-même, comme Chems Eddine Chitour ... Alignez-vous sur la Vérité et la Justice, ce serait mieux pour vous.

    EN 2015, J’ÉTAIS LE SEUL A REFUSER LE PROJET DU BROUILLON D’OUYAHIA ! Ceux qui ne savent même pas ce que signifie la TRANSITION ne doivent pas polluer les opinions ! La TRANSITION HONNÊTE ET RESPONSABLE EST LE PROGRAMME DÉMOCRATIQUE PAR EXCELLENCE, CELUI QUI REDRESSERA LE PAYS !



    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 avril 11:40

      @auteur

      Si vous ne comprenez pas pourquoi mon article :

      https://www.facebook.com/notes/mohammed-madjour/la-transition-ou-le-retour-aux-si%C3%A8cles-obscurs/1208298259195585


      N’a pas passé la barrière de la « modération » pour être publié, alors que le votre l’est si facilement... Demandez aux démocrates français soucieux de la liberté d’expression, ils vous expliqueront.



      • Christian Labrune Christian Labrune 25 avril 13:55

        @Mohammed MADJOUR

        J’ai lu votre article « qui n’a pas passé la barrière de la modération », ce qui n’est pas bien grave : les miens non plus, et je m’en fous. J’y lis ceci :

        « Ceux qui misent sur le « retour du FIS » ne comprennent pas la succession des événements qui avaient donné naissance à ce  »Parti«  qui avait d’abord, rappelons-le, raflé les Communes algériennes et plus tard la majorité des sièges du « parlement » sans difficulté et avec l’expression nette d’une totale « démocratie algérienne » ! Fallait-il « ANNULER LE SCRUTIN ET REFUSER SON RÉSULTAT NET ET CLAIR » »

        C’est intéressant parce que j’ai plusieurs fois, à la suite d’articles traitant de ce qui se passe aujourd’hui dans la rue algérienne, demandé ce qu’il en était des islamistes, dont on paraissait toujours oublier de parler, comme s’ils n’avaient jamais existé ou comme s’ils avaient définitivement disparu. Auraient-ils laissé un si mauvais souvenir qu’on voulût « refouler », comme disent les psychanalystes, ce souvenir très particulier. Or, Il y aurait donc encore des gens, en Algérie, qui « misent sur le retour du FIS » ?

        Il faut reconnaître que les élections lui avaient parfaitement réussi et que ses intentions étaient tout aussi nettement démocratiques que celles, plus tard, d’Ennahdha en Tunisie, et cette mouvance, par dessus le marché, aura considérablement contribué à pacifier l’Algérie dans les années 90. C’est bien dommage, je le reconnais, qu’on ait si arbitrairement écarté le FIS d’un pouvoir où Dieu paraissait avoir voulu le placer. L’Algérie, aujourd’hui, serait probablement aussi prospère que la grande démocratie iranienne désireuse, conformément au programme de Khomeiny, de « faire régner l’islam d’un bout à l’autre de la terre ».

        Vous concluez en disant, pour résumer votre propos : « Voilà ce qui s’appelle la véritable démocratie et la véritable religion musulmane ».

        J’avoue que je ne comprends pas très bien ce mariage contre-nature entre la démocratie et la religion musulmane, mais vous pourrez peut-être nous expliquer ça. La démocratie, c’est d’abord la liberté de pensée et d’expression, et je vois mal qu’elle puisse jamais être associée à un système de croyance particulier. Que vous soyez chrétien, bouddhiste, juif, taoïste, shintoïste ou hindouiste, la démocratie s’en fout complètement et n’a pas mettre son nez dans ce que croient ou ne croient pas les citoyens. J’ose espérer que nos proches voisins algériens, de l’autre côté de la petite mare, l’auront enfin compris !


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 25 avril 16:48

        @Christian Labrune

        «  »J’avoue que je ne comprends pas très bien ce mariage contre-nature entre la démocratie et la religion musulmane, mais vous pourrez peut-être nous expliquer ça.«  

        Je vous explique volontiers, mais ne posez plus de questions. Gardez cette réponse aussi longtemps que vous pouvez, je ne vous dirais pas plus :

         »La véritable démocratie, ici ou sur Mars s’appelle la Religion musulmane" !

        Voilà qui ne vous guérira pas de votre allergie à cette religion, voilà qui me dit que vous êtes irrécupérable. 


      • Christian Labrune Christian Labrune 26 avril 00:04

         »La véritable démocratie, ici ou sur Mars s’appelle la Religion musulmane" !

        ===============================
        @Mohammed MADJOUR

        L’imam Khomeiny se proposait, je le rappelais plus haut, par la guerre sainte, de « faire régner l’islam d’un bout à l’autre de la terre ».
        C’était déjà une grave erreur : « qui trop embrasse, peu étreint », dit la sagesse des nations, et le résultat de cet ambitieux programme, c’est que le régime islamo-nazi de Téhéran ne devrait plus trop tarder à connaître le même sort qu’un IIIe Reich qu’il s’efforce en tout d’imiter.
        La voix charmante de mon assistante Google que je viens d’interroger me dit avec la précision dont elle est coutumière que la distance entre la terre et la planète mars varie entre 56 et 76 millions de kilomètres. C’est vraiment énorme !
        Ainsi, quand je vais débarquer sur Mars, surtout si c’est pendant le ramadan, j’aurai quelque chance de trouver des loukoums et des makrouts (dont je suis très friand !), à proximité de la mosquée nouvellement construite ?
        J’en serai assurément si content que je crierai peut-être bien « Allah akbar ! »
        Cela dit, si ça devait se passer comme ça, c’est vraiment que les Algériens, avant peu, seront vraiment dans la merde, et je prie le dieu des athées (le mien !) d’avoir la bonté de leur épargner un avenir aussi funeste.


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 avril 00:37

        @Mohammed MADJOUR

        En tant qu’irrecuperable j’ai l’honneur de vous conchire .


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 avril 00:47

        @Aita Pea Pea

        Et pis vos menaces ...


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 26 avril 17:02

        @Christian Labrune

        Vous vous adressez à moi ou bien aux Iraniens ? 
        Un musulman au XXIe siècle ne se donne pas le devoir de « « faire régner l’islam d’un bout à l’autre de la terre ». »

        Voilà, pour la dernière fois je vais vous dire clairement ma pensée et on arrête, voulez-vous ? 

        La RELIGION MUSULMANE VOUS DIT MERDE et elle n’a pas l’intention d’enrôler les irréductibles, les ingrats, les hypocrites, les égoïstes et les barbares : Le religion est une lutte pour arriver à un but, elle n’est pas une idéologie de Marianne ! Si vous êtes allergique au turban, à la gandoura, et à autre chose, n’en faites pas de cela une religion ! Achetez-vous une soutane, c’est plus conforme au contenu de votre cervelle !


      • Christian Labrune Christian Labrune 26 avril 21:08

        @Mohammed MADJOUR

        Je viens d’apprendre avec douleur et consternation la mort d’Abessi Madani et je vous prie de bien vouloir recevoir ici l’expression de mes sincères condoléances.

        J’imagine la tristesse infinie des Algériens, du côté de la poste centrale d’Alger, qui n’ont pas oublié les dernières belles années de l’autre siècle et doivent tant à ce fondateur du FIS qui aura su soutenir aussi, avec cette obstination dans l’action commune à tous les grands hommes lorsqu’ils se sentent investis d’une mission sacrée, ces grandes organisations caritatives que furent le GIA et l’AIS.

        Je compte sur l’auteur de l’article pour qu’il dise à tous les démocrates Algériens aujourd’hui consternés la douleur que nous cause aussi, à nous Français une perte vraiment irréparable.
         


      • Jonas 27 avril 08:37

        @Mohammed MADJOUR
        L’islam est une religion en régression , partout , beaucoup de musulmans abandonnent cette religion arriérée et obscurantiste mais ne peuvent le faire à visage découvert, pour préserver leur vie et celle des leurs. C’est la démographie galopante dans ces pays qui cache cette réalité. Même dans votre pays l’Algérie , il y a des conversions. nombreuses, malgré la répression. 

        L’autre moyen de mesurer la régression de cette religion qu’est l’islam est l’immigration , la pauvreté , la misère et l’inculture politique ,vos frères algériens ont mis 53 ans pour s’apercevoir qu’ils vivaient en dictature. 
        Au Soudan le criminel Al-Béchir , malgré les 300 000 morts au Darfour , se promener, d’un pays arabe à l’autre et était protéger par la Ligue Arabe dont il était l’invité a chacune de ces conférences Les soudanais viennent , eux-aussi de se réveiller de leur léthargie . 
         
         Vous en tant que musulman, pourquoi , ne réagissez-vous pas à ce qui se passe au Xinjiang, cette région autonome Ouïgours de Chine. ? 

        1)Pour mémoire , 11 millions des 22 millions d’habitants , subissent des discriminations , infligées par des chinois Han. Plus d’1 million de Ouïgours , musulmans asiatiques sont enfermés dans des camps pour subir un lavage de cerveau, et 2 millions sont rééduqués dans des camps du jour. Tous les minarets hissent le drapeau chinois.

        2)Plus de 800 000 Rohingya , sont persécutés et chassé de leur pays par la Birmanie, et ne trouvent aucun soutien des masses musulmanes . 

        3) Le Bangladesh , pays musulman à 98% , ne veut plus de Rohingya musulmans et les cantonne dans des camps ou ils sont frappés de , famine et pluies diluviennes et bientôt, ils seront rejetés dans une Ile lointaine .  Aucun pays musulmans riche , et pourtant , ils son nombreux , ne veut aider le Bangladesh , ce sont les ONG Occidentaux  qui volent à leur secours. 

        Pourquoi les pays musulmans sont silencieux et ne disent rien contre la Chine et la Birmanie ? Pourquoi la « rue arabo-musulmane » et celle des pays musulmans , ne brûlent pas les drapeaux Chinois et Birman ? 

        Pourquoi les 57 pays musulmans ne protestent-ils pas auprès de la Chine et de la Birmanie en faveur de leurs frères musulmans ? 

        Y a t-Il des différences entre musulmans ? Ceux pour lesquels , on doit manifester et ceux qu’il faut oublier. 


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 27 avril 13:05

        @Christian Labrune

        C’est moi qui vous réponds...

        Le FIS dissout n’a jamais été un parti « terroriste »... Il a raflé les Communes, puis l’APN sans heurts et sans dégâts. C’est suite à cela que le terroriste et criminel de guerre Mitterrand avait donné l’ordre à qui vous savez pour annuler les élections... La suite tout le monde la connait mais la justice qui se fera personne ne la connait : La France sera jugée pour son ingérence terroriste et les générauxd’alger-gouerveneur-Bach-Aghas qui avaient obtempéré aux ordres du criminel Mitterrand sont déjà maudits pour l’éternité...

        La France aura tout son temps pour ruminer ses pertes car l’Afrique du Nord sera bientôt plus loin de Marseille que ne l’est la charpente métallique parisienne de Jupiter ! 

        Nous seront indépendants pas à la manière du CFL/FLNDIGOULEMITERRANDTERRORISTES, NON ! Nous seront indépendants de tout ce que Marianne a produit comme culture nauséabonde et comme histoires à dormir debout !

        Je vous prie de croire Missié LE RACISTE que la culture pornographique, homosexuelle, pédophile et animale n’aura sa place en Algérie même si Marianne arrive à s’introniser sur l’ensemble du système solaire !


      • Christian Labrune Christian Labrune 27 avril 13:56

        NON ! Nous seront indépendants de tout ce que Marianne a produit comme culture nauséabonde et comme histoires à dormir debout !

        ================================
        @Mohammed MADJOUR

        Marianne, mon cher Monsieur, c’est exactement la même chose que cette belle statue de Bartholdi qui accompagne chacune de mes interventions sur AgoraVox. Rien n’est plus beau que la liberté, et la liberté en Amérique est l’un des plus merveilleux héritages de la tradition française des Lumières.
        Par quoi voudriez-vous donc qu’on remplaçât la liberté, en démocratie ? J’ai beau me creuser la cervelle, je ne vois rien de mieux, pour tous les peuples en quête de leur réussite et de leur grandeur, que ce phare destiné à éclairer le monde. C’est un désir de liberté qui anime aujourd’hui les manifestants des villes d’Algérie. J’espère pour eux qu’ils seront moins déçus que ceux des premiers « printemps arabes », lesquels devinrent assez vite de terribles hivers.
        Marianne-la-salope (je traduis en clair votre dernier paragraphe) nous l’aimons beaucoup, elle nous est chère. Dans Le neveu de Rameau, Diderot écrit : « Mes pensées, ce sont mes catins ». Il suit tantôt l’une, tantôt l’autre. et il y trouve du plaisir, ce qui est quand même bien l’essentiel dans ce monde. Le vice et la vertu, qui peut prétendre savoir ce que c’est, à part les culs-bénits des religions d’autrefois ? La Rochefoucauld, déjà, sous le règne de Louis XIX, n’écrivait-il pas : « La plupart des vertus ne sont que des vices déguisés ».
        Les Algériens qui sont morts (deux cent mille, dit-on) par la grâce des vertus d’un Abassi Madani et de quelques autres du même calibre seraient à même d’en dire quelque chose s’ils existaient encore quelque part.


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 avril 14:08

        @Christian Labrune

        Madjour se dévoile de jours en jours , avec les événements algériens...


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 27 avril 16:25

        @Christian Labrune

        Non, vous êtes de plus en plus hors jeu, moi je parle des morts à cause du terrorisme français.


      • Jonas 27 avril 10:06

        @ Ghedia Aziz. 

        `J’espère que vous brillez , mieux dans votre profession , que dans vos analyses politiques. Les notes gribouillées concernant votre pays relèvent d’une ignorance crasse. Le calme des manifestations est due plus par les souvenirs indélébiles de , 1988, et des années noires( 200 000 morts) que par une maturation politique. et pacifique. 

        Comparaison n’est pas raison. Il n’ y a aucune analogie entre l’Algérie et l’Inde , dans leur lutte pour l’indépendance. Pour plusieurs raisons.

        En premier lieu, l’Inde est Hindouiste , l’Algérie est Arabo-musulmane .Ceci explique cela, l’Algérie ne se différencie en rien des pays du Moyen-Orient et leurs agitations. 

        L’Inde a eu la chance dans sa lutte pour l’indépendance , d’avoir en son sein deux grands hommes , deux grands intellectuels et deux hommes de haute culture. Gandhi et Nehru.

        L’Algérie n’a eu à sa tête que des paysans , plus baignaient dans la culture coranique et de  diriger un pays à la manière de sa soeur du Moyen-Orient.  Tous les premiers dirigeants , sont morts de mort violente à l’exception d’une minorité. Il faut revoir pour votre gouverne, les histoires des assassinats des dirigeants historiques. 

        L’Inde, grâce à l’intelligence de ses dirigeants , ne s’est pas lancée , dans le terrorisme, l’égorgement, les éventrations de femmes et le massacres des innocents dans les attentats dans lieux publics. 

        En Algérie , il n’y avait pas de mouvement pacifique , les seuls mots d’ordre étaient de tuer , de massacrer , d’égorger et de couper en deux non seulement le Français , mais également l’arabo-musulman cmme les Harkis.

        Les Hindous , n’ont pas liquidé leur Intelligentsia , les Algériens, OUI..

        En Inde , après l’indépendance , il n’y a jamais eu de coup d’Etat et ce pays reste une grande démocratie. En Inde l’armée est dans les casernes, ce qui n’est pas le cas de l’Algérie où cette institution domine le pays. 


        • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 27 avril 10:33

          Mr Jonas. Ça se voit que vous ne connaissez ni l’Algérie ni le peuple algérien. En tous les cas le mouvement citoyen Algérien fait bien des envieux chez vous, en France, où chaque samedi les Gilets jaunes s’adonnent à coeur joie à mettre le feu partout. Je sais que comparaison n’est pas raison mais si j’ai donné l’exemple de l’Inde, c’est beaucoup plus pour remonter le moral de nos concitoyens qui sont nombreux à nous lire sur Agoravox et les exhorter à plus de retenir et de pacifisme. Sans rancune.


          • foufouille foufouille 27 avril 10:56

            @GHEDIA Aziz
            ben chez nous, ce qui fonctionne est la violence. il me semble que l’on plus de droits depuis longtemps que dans ton pays et sans pétrole.


          • Christian Labrune Christian Labrune 27 avril 14:03

            c’est beaucoup plus pour remonter le moral de nos concitoyens qui sont nombreux à nous lire sur Agoravox et les exhorter à plus de retenue et de pacifisme.

            ==========================================

            @GHEDIA Aziz

            S’il faut en juger par cette page (je ne parle pas de votre article) et par plusieurs autres que l’ai lues ces derniers temps, vous allez avoir bien du boulot !

            Mais ne désespérons pas. Bon courage !


          • Christian Labrune Christian Labrune 27 avril 14:07

            @foufouille

            je ne comprends pas grand chose à ce que vous avez écrit, et pourtant je crois pouvoir disposer encore de toutes mes facultés. Vous auriez donc reçu un coup « violent » sur la tête, peut-être ? C’est à peu près tout ce que je parviens à deviner.


          • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 27 avril 14:19

            @Christian Labrune Pour comprndre tout, il faut attendre la suit et de mon article et des événements qui se produisent encore en Algérie. Nous n’avons, malheureusement, pas de baguette magique pour changer tout du jour au lendemain et d’asseoir une véritable démocratie mais nous parviendrons à le faire. Nous y croyons fermement.


          • Jonas 27 avril 18:27

            @GHEDIA Aziz
             Cher monsieur , je connais l’Algérie peut-être moins que vous , mais moins partisan que vous, c’est pour cela que votre exemple avec l’Inde est mal choisi. Pour remonter le moral de vos compatriotes , vous auriez pu choisir la révolte en Syrie , l’Irak , Yemen , Somalie ,etc qui par leurs violences ont débouché sur une violence plus grande. Et puis il ne faut pas oublier la résilience des algériens. Il y a un passé... 

            Quant à mes Gilets jaunes , c’est un ramassis de gens aigris, de ratés, de jaloux, qui se trouvent du jour au lendemain , sans bistrots , où ils se torchaient de mauvais vins. Ils profitent du laxisme de l’Etat , et s’adonnent, eux , aussi à coeur joie a la destruction du bien public et au saccage des magasins , qu’ils pillent comme des voyous de bas étage. Surtout ne pas les prendre pour des exemples . Ils sont le déshonneur de la France. 


          • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 27 avril 20:42

            @Jonas merci Jonas pour les conseils. Je tiens cependant à vous faire une petite remarque. Ne comparez, SVP, l’Algérie à la Syrie ou à la Libye. Ces deux pays ont été détruis justement par les forces du mal des pays de l’OTAN (dont la France). Dans ces deux pays, il s’agissait dune guerre d’ordre géopolitique entre les grandes puissances mondiales pour la main mise sur les ressources énergétiques (pétrole et gaz). Personne n’est dupe. Quant au problème algérien, il est purement algéro algérien, c’est à cause de ce satané 5e mandat que tout à commencer. Nous espérons que les choses ne dégénéreront pas et que le système pourri qui nous a gouverné de 1962 à ce jour finira par être forcé d’abdiquer.   


          • foufouille foufouille 28 avril 08:38

            @GHEDIA Aziz
            donc tous les pays qui ont du pétrole ont été détruit par ton OTAN ?


          • Jonas 28 avril 09:46

            @GHEDIA Aziz
            Le système pourri , a été reconduit par quatre fois, par les Algériens et non par des Martiens. 1999/73, 80% 2004/84,99% 2009/90,21%—2014/81,49%

             Le leitmotiv , des pays arabo-musulmans , devant les échecs , est celui d’accuser les autres de tous leurs maux, du panarabisme, en passant par panislamisme , le nationalisme et puis des indépendances : c’est toujours : « la faute aux étrangers » la faute aux Occidentaux « la faute aux juifs » a propos de ces derniers : selon ObservAlgérie ;<< Une militante du Rassemblement national démocratique ( RND) de l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia , s’est distinguée , hier mercredi 3 avril 2019 , par ses propos dangereux et déraisonnables au sujet des manifestations pacifiques du peuple algérien contre le système en place. Elle accuse « le système juif » d’être à l’origine de ce mouvement populaire.« C’est un réflexe naturel ! 

            Vous voyez , qu’il faut toujours un bouc émissaire , pour expliquer les problèmes du monde arabe.
            Je vous rappelle @Ghedia Aziz, qu’en 1982, le père de Bachar Al-Assad , Hafez Al-Assad, avait détruit la ville de Hama, et massacré plus de 40 000 personnes sans l’intervention de personne et dans un silence complet de la Ligue Arabe.
             
            Par ailleurs , la révolte , des syriens tout a fait au début , je dis bien au début , fut une révolte pacifique et non violente.Les Syriens voulaient simplement vivre libres et pouvoir respirer , sans être traqués par les moukhabarates.  Le cas du petit Hamza ,13 ,ans torturé et défiguré par le régime avait été un déclencheur puissant contre Bachar Al-Assad.. Un autre bouc émissaire invoqué par la porte -parole et conseillère de Bachar al-Assad , Bousseina Chaabane, en 2011. << j’ accuse certains réfugiés palestiniens du camp de Ramel ( proche de Lattaquié) d’avoir voulu créer la fitna en tirant sur les forces de sécurité et sur les manifestants , afin de faire monter la tension entre eux. >> Puis , ce sont les Occidentaux qui sont accusés a leur tour d’être derrière les révoltes. 

            J’espère que vous suivez les yoyos , des hydrocarbures . Les Etats -Unis sont le premier exportateur de pétrole , grâce aux shistes De plus la production de la syrie , avant 2011 , était faible ( 320 000 barils/jour) face aux Emirats du Golfe et de l’Arabie saoudite, de l’Algérie, de la Libye etc. 

            L’Algérie , fait partie des pays arabo-arabo-musulmans , et comme eux, elle a les mêmes réflexes et les mêmes manières de voir le monde. L’exemple du mal nommé » printemps arabe" qui s’est transformé en cauchemar arabe, doit inciter à la prudence, de ce qui se passe en Algérie. C’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens. Salut à vous !


          • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 27 avril 10:34

            Pardon : de retenue et non de retenir


            • GHEDIA Aziz GHEDIA Aziz 28 avril 10:02

              Mr Jonas, je me fiche éperdument de ce qu’ a dit c ou y. Personnellement, j’ai bien précisé que le problème est algero-algérien. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, on n’accuse au une partie étrangère même si, officieusement, le rôle de la France dans l’entêtement du pouvoir algerien à se maintenir coûte que coûte est un peu montré du doigt par les manifestants.


              • foufouille foufouille 28 avril 13:57

                @GHEDIA Aziz
                donc les électeurs sont payés par la france ?


              • Jonas 28 avril 14:32

                @GHEDIA Aziz, 
                Pardonnez-moi , cher monsieur , de vous rappeler , une vérité de la Palice. Le monde arabo-musulman n’est pas le monde scandinave, réglé , comme une horloge. Dans le monde arabo-musulman , la vérité d’un jour peut être démentie , le lendemain, avec la même conviction et la force qu’elle a été défendue la veille. C’est un monde complexe , il faut le reconnaître.
                 
                Vous dites : « jusqu’à aujourd’hui , on n’accuse aucune partie étrangère , même si la France dans l’entêtement du pouvoir algérien à se maintenir coûte que coute est un peu montré du doigt par les manifestants.>> Vous n’avez certainement , pas bien lu ma dernière réponse , où je vous ai signalé qu’une militante du RND ( parti de l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia , » accusant le système juifs d’être à l’origine de ce mouvement populaire.« 
                Cette militante , ne fait rien d’autre , que ce que l’ancien Premier , ministre de Boutéflika Ahmed Ouyahia disait concernant -les printemps arabes » . Selon le journal El Watan , du mois de mai , 2012, : << Les révolutions qui ont ébranlé les pays frères et amis tels que l’Irak, le Soudan, la Tunisie, le Mali, la Libye et l’Egypte ne sont pas fortuites , mais l’oeuvre du sionisme et de l’OTAN. Les pays de l’OTAN accordent des visa à des jeunes selon leurs objectifs , pour les former dans les nouvelles technologies afin de créer des troubles et se transformer en bombes prêtes à exploser dans leurs pays respectifs .. etc

                @Ghedia Aziz, si les manifestations des Algériens pendant des semaines ne débouchent pas sur des avancées significatives et des résultats dans leur vie quotidienne, vous aurez les coupables , qui seront désignés du doigt. N’ayez aucune crainte ! 

                J’aurai aimé connaître , combien de personnes parmi ces manifestants qui montrent la France du doigt ,n’ont pas voté pour Boutéflka pendant les quatre mandats avec des scores records ? Ce n’est certainement pas la France , qui faisait la fête a Boutéflika , dans ces déplacements dans les Wilayas d’Algérie , pendant des années. Ce n’est pas la France qui le recevait avec des youyous et des bousculades , mais bien des Algériens , ce sont certainement les mêmes qui le dénigrent et manifestent contre lui aujourd’hui. Il faut se méfier des peuples sans mémoire. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès