• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Antarctique : selon deux études contradictoires, les glaces ☑︎ (...)

Antarctique : selon deux études contradictoires, les glaces ☑︎ augmentent / ☑︎ diminuent

A23a, un méga iceberg, s’est décroché du fond qui le retenait. Cet iceberg géant, fruit de la rupture de la banquise dans la mer de Weddel, était bloqué sur le fond rocheux. Après 37 ans d’immobilité le voilà libéré, délivré.

Alarmisme

A23a est son petit nom. Il est actuellement le plus grand iceberg du monde. Il était surveillé par satellite. Il a suffit qu’il perde un peu de masse pour s’en aller vers le large. À la dérive, au gré des courants.

L’immense plate-forme mesure 4 000 km2 et 400 m d’épaisseur. Deux fois la taille du grand Londres. Il s’est détaché du continent en 1986, puis s’est immobilisé sur le fond.

En réponse à la question subliminale qui ne manquera pas, non, ce n’est pas dû au réchauffement. Cela a toujours existé. Le phénomène est parfaitement normal. Sans icebergs le Titanic n’aurait jamais coulé.

Deuxième question : si un tel iceberg se détache, est-ce un signe d’un affaiblissement de la banquise, de son rétrécissement ?

On pourrait le penser suite aux nouvelles alarmistes de cet automne. On a pu ainsi lire dans Libération cet automne :

« Le record de diminution de la banquise est pulvérisé, a déclaré Walt Meier, spécialiste de la glace de mer au NSIDC. La croissance de la glace semble faible sur la quasi-totalité du continent et non dans une seule région. » Ainsi l’étendue est « …plus bas maximum pour la banquise dans les relevés allant de 1979 à 2023, et de loin. »

 

 

antarctique,inlandsis,banquise,réchauffement

Réduction, ou pas

L’information vient du NSIDC nord-américain, le National Snow and Ice Data Center. Une référence. La plupart des médias relaient cette baisse annoncée de l’étendue de la banquise antarctique, comme ici le 26 septembre dernier dans Le Temps :

« La banquise de l’Antarctique a atteint sa surface maximale pour l’année, et celle-ci n’a jamais été aussi petite depuis le début des relevés scientifiques, a annoncé lundi le National Snow and Ice Data Center (NSIDC), l’observatoire américain de référence. »

Une fonte importante n’est pas nouvelle.

Selon une étude publiée en janvier 2022 dans Nature Climate Change, autre référence, la reconstruction du climat offre une surprise de taille (image 2) :

« Malgré le réchauffement rapide et univoque du système climatique au cours des dernières décennies, la banquise ceinturant le continent antarctique n’a pas diminué. Elle s’est même légèrement étendue depuis le début des observations satellitaires en 1979, et ce, en dépit d’une chute brutale de sa surface entre 2016 et 2017 suite à un important épisode El Niño. »

Selon les uns elle a diminué en quarante ans, selon les autres elle a augmenté. À qui se fier ? Que croire ? Les deux informations s’annulent. Cette étude est contre-intuitive, puisque la théorie du réchauffement prévoit que la banquise et l’Inlandsis devraient se réduire.

 

 

antarctique,inlandsis,banquise,réchauffement

Rétroaction

Le National Geographic ajoute une note troublante. La calotte polaire australe aurait déjà perdu d’importantes masses de glace au début del’Holocène, selon une autre étude :

« Des scientifiques ont découvert qu’il y a 10 000 à 12 000 ans, la superficie de l’Inlandsis Ouest-Antarctique avait connu un important recul. L’effondrement d’une partie de l’Inlandsis s’est produit à la fin de la dernière ère glaciaire, alors que les températures étaient bien plus fraîches qu’elles ne le sont actuellement. »

En remontant encore le temps on découvre qu’au tout début de l’Holocène (image 3) un réchauffement spectaculaire s’est produit :

« Il y a environ 15 000 ans l’orbite terrestre se rapproche du soleil (hypothèse principale), la planète se réchauffe brusquement. C’est l’épisode du Bølling. On parle de +10°C ou même +20°C, en quelques décennies. Le Sahara, copieusement arrosé, « verdit » et le niveau de la mer monte d’une quinzaine de mètres en 3 siècles. Les courants océaniques induits refroidissent ensuite l’atmosphère, par rétroaction. »

10° ou 20° en quelques décennies ? De quoi relativiser l’actuelle phase de réchauffement.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 6 décembre 2023 08:35

    Il y a suffisamment de place dessus pour installer une usine embouteillage.


    • Gaspard des Montagnes Gaspard des Montagnes 6 décembre 2023 17:39

      Si vous voulez avoir une idée claire de l’évolution climatique depuis 150 ans, il suffit de regarder les photos des glaciers alpins à différentes époques, c’est le meilleur indicateur pour nous en France et en Europe

      .C’est très clair : longueur, épaisseur, etc. dramatique.

      Quant aux glaciers pyrénéens je vous conseille de venir faire un tour rapidement car la moitié a disparu, le reste se ratatine comme peau de chagrin !!


      • Rémy Rémy 6 décembre 2023 18:40

        @Gaspard des Montagnes

        Ce sont les cycles moyens/long solaire qui régissent le réchauffement ou le refroidissement de la Terre et du système solaire.... 
        L’activité humaine est totalement négligeable dans le réchauffement, par contre la dispersion de polluants divers et variés industriels ou militaires est néfaste pour le biotope. 

        Le C02 n’est pas un polluant mais une aubaine pour ce biotope, en l’occurrence pour la végétation qui absorbe et transforme en oxygène, entre autres....

        On peut donc aisément conclure que le narratif qui nous est servi sur le Co2 comme propagande abêtissante est faux et même totalement absurde....c’est un leurre pour cacher des problèmes bien plus graves !


      • Croa Croa 6 décembre 2023 22:33

        @Rémy
        FAUX : « L’activité humaine est totalement négligeable », car elle a un impact évident. Là où tu as raison c’est qu’effectivement le CO2 n’est pour rien là-dedans et qu’il est utile à la végétation. Justement couper des arbres et imperméabiliser des sols réduit la photosynthèse donc le taux de CO2 augmente. D’un autre côté, ainsi, c’est la nature qui se défend smiley 


      • Mozart Mozart 7 décembre 2023 08:51

        @Gaspard des Montagnes
        Par contre les glaciers himalayens ne régressent pas ! Nous suivons un cycle solaire et on arrive à un sommet de sa sinusoïde. Dans 100 ans il va faire plus froid et cela indépendamment du CO2. 


      • Legestr glaz Legestr glaz 7 décembre 2023 09:38

        @Mozart

        Copié-collé : « les glaciers himalayens ne régressent pas »

         Et pourtant, au mois de juin 2023, tous les médias s’emparaient du même titre : 

        « Entre 2011 et 2020, les glaciers de l’Himalaya ont fondu 65% plus vite que lors de la décennie précédente, alerte une étude scientifique. »

        Où peut-on trouver des informations fiables sur la régression, ou pas, de ces glaciers ?


      • Pimpin 7 décembre 2023 11:36

        @Gaspard des Montagnes Et sous les glaces fondues on trouve des traces de passage et de présence humaine, ce qui prouve que les glaciers étaient encore plus petits à certaines époques, ce qui est confirmé par les récits de traversées de montages. Il ne s’agit que de variations naturelles.


      • Alain Malcolm Alain Malcolm 6 décembre 2023 22:15

        Il faudra s’y faire : la nature est massivement inhumaine.


        • christophe nicolas christophe nicolas 10 décembre 2023 15:11

          Les mensonges finissent toujours par s’effondrer donc on peut dire que la nature se plait de corriger les faux et les hypocrites qui l’instrumentalisent, elle ne ne se met pas en quatre pour leur faire plaisir ce qui est très sain. Ils n’est pas inhumain de rabaisser les faux et les hypocrites... :)

          La réflexion de l’organisateur de la recherche de l’avion « glacier girl » tombé au Groëland qui dit « qui a dit qu’une strie de glace représentait une année, l’avion est tombé en 1942 et il y avait des milliers de stries » fera réfléchir les glaciologues climatiques.

          http://forum.spirit-modelcar.com/viewtopic.php ?f=117&t=1876

          Que valent les datations des paléo-glaciologues ?

          Savez vous que la glace sous 400 mètres d’épaisseur passe dans le domaine plastique, c’est-à-dire qu’elle s’écoule sous la pression. Si vous voyez l’Antarctique et le Groenland, voire les glaciers très épais, comme des gros blocs de glace dure alors vous avez tout faux, c’est comme une tourte aux pommes bombée où la masse visqueuse interne est retenue par une croûte dure donc il est normal que des icebergs se détachent surtout s’il y a eu de la végétation a une époque qui fait qu’il y a du méthane supercritique a l’interface sol-glace qui agit comme un tapis roulant. Le nombre des icebergs ne traduit pas un réchauffement mais un rechargement de glace par enneigement, la pluviométrie neigeuse.

          Que valent les carottes de Vostock ? Seuls les 400 premiers mètres vous assurent une relation temporelle en fonction de la profondeur et je vous rappelle « Glacier girl » au Groenland : 60 ans = 70 mètres d’épaisseur de glace



        • Jules Seyes 7 décembre 2023 00:52

          On rappelle que la température de mars augmente aussi.

          Mars : son atmosphère se réchauffe aussi ! (futura-sciences.com)

          C’est la faute des martiens qui polluent Vallée Marineris avec leurs soucoupes pour partir en WE.

          Lamentable de leur part.


          • Mozart Mozart 7 décembre 2023 08:51

            @Jules Seyes
            Et de la lune aussi : +1°.


          • sylvie 9 décembre 2023 17:04

            @Jules Seyes
            lol, quand on parle du réchauffement de mars on parle du MOIS de mars


          • sylvie 9 décembre 2023 17:07

            @sylvie
            pardon, je viens de lire que « futura » était un peu comme le gorafi....



            • Ouam (Paria statutaire non vacciné) Ouam (Paria statutaire non vacciné) 7 décembre 2023 11:30

              on s’en fous de ces conneries puisde toute maniere les Francais n’y peuvent rien quoiqu’ils fassent

              De plus nous sommes proches de l’éclatement ethnico-religieux du pays du à une immigration de submertion incontrolée et incontrolable voulue par l’hyperclasse et quelques idiots utiles qui n’ont encore rien compris et bien sur ceux qui en croquent via diverses assocs pour qui c’est un revenu important sur le dos de l’ensemble du peuple de France

               

              Bref vraiment d’autres chats à foutetter que ces histoires de variations climatiques


              • Gasty Gasty 8 décembre 2023 09:40

                @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

                On peut se foutre de toutes les conneries qui nous assaillent et jamais en discuter. Y compris l’éclatement ethnico-religieux. On est pas des guides de la pensée contrôlé.
                M’enfin !....
                Ou alors on se fout des « on » et de ce qu’ils pensent des « nous »


              • troletbuse troletbuse 7 décembre 2023 11:37

                L’important ce n’est pas le réchauffement hypothétique ou même faux ; l’important, ce n’est pas la rose mais l’important c’est de coller un passe carbone grâce à tous les imbéciles qui y croient exactement comme pour le waxxin, n’est-ce pas ?

                L’enjeu : décimer la population et installer le totalitarisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité