• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Appel des intellectuels en faveur des Rohingyas

Appel des intellectuels en faveur des Rohingyas

 APPEL A LA LIBERATION DES DEUX JOURNALISTES BIRMANS

AYANT DENONCE LE MASSACRE DES ROHINGYAS

Il y a presque cinq mois déjà, nous dénoncions publiquement et avec force (http://plus.lesoir.be/151882/article/2018-04-18/birmanie-appel-la-liberation-de-deux-journalistes) (https://www.marianne.net/debattons/tribunes/birmanie-appel-la-liberation-des-journalistes-ayant-denonce-le-massacre-des), portés par la double éthique de conviction et de responsabilité, l’absurde et mensongère sentence - « atteinte au secret d’Etat » - que la justice birmane a émise, par l’intermédiaire du juge Ye Lwin, à l’encontre de deux jeunes journalistes de l’agence Reuters, Wa Lone (32 ans) et Kyaw Soe Oo (27 ans), pour justifier leur emprisonnement, depuis le 4 avril 2018, suite à l’objective et courageuse enquête qu’ils ont menée, au seul nom des droits de l’homme et preuves photographiques à l’appui, sur le massacre commis en toute impunité, en septembre 2017, par des militaires d’obédience bouddhiste, en province de Rakhine, contre des civils Rohingyas, minorité musulmane persécutée sans relâche, depuis plusieurs mois, dans cette région du sud-est asiatique.

POUR LA LIBERTE DE LA PRESSE

Pis : cette même justice birmane a refusé à plusieurs reprises, au mépris de l’avis des instances internationales les plus crédibles, dont les Nations-Unies, Amnesty International et Reporters Sans Frontières, d’arrêter les poursuites, et donc leur remise en liberté, fût-elle conditionnelle, à l’encontre de ces deux excellents et braves journalistes, lesquels, en bons professionnels qu’ils sont, n’auront pourtant accompli ainsi, au nom de la liberté de la presse comme de la nécessité d’informer en toute impartialité, que leur devoir le plus strict et sacré tout à la fois. Leur procès, déjà reporté de nombreuses fois, devrait avoir enfin lieu, théoriquement, ce 3 septembre 2018. Ils risquent rien moins que quatorze ans de prison !

Bref : un énième abus de pouvoir, dans la foulée d’un procès aussi sommaire qu’arbitraire, de la part de ce pays, la Birmanie, qui, s’il n’est certes plus aujourd’hui l’horrible et sanglant régime militaire qu’il fut jusqu’il y a peu, n’en demeure pas moins, pour autant, une dictature n’ayant à offrir à l’opinion publique internationale, en guise de paravent démocratique afin de mieux cacher ses crimes, et contre l’humanité en cette terrible circonstance, que le piètre alibi d’un prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, nommé Premier Ministre, depuis les élections prétendument « libres » de 2015, d’un Gouvernement civil de pacotille puisqu’il s’avère encore et toujours, de fait, à la botte d’une armée réputée impitoyable envers ses hypothétiques « ennemis » !

C’est pourquoi nous, signataires de cet appel, nous demandons à nouveau, mais plus solennellement que jamais, la libération immédiate de ces deux journalistes !

L’HONNEUR PERDU D’AUNG SAN SUU KYI, INDIGNE PRIX NOBEL DE LA PAIX

D’où, au vu de cette flagrante injustice, et nantie de cette urgence propre à tout principe éthique qui se respecte, cette autre question : qu’attend donc le fameux comité du prix Nobel de la paix, s’il ne veut pas se discréditer et se déshonorer davantage encore, pour, face à cet assourdissant et complice silence de la part de son indigne lauréate de 1991, la déchoir de sa trop prestigieuse récompense ? Et ce, quand bien même le statut de cette vénérable institution ne le permettent pas officiellement. Il en ressortirait grandi, et ne serait même pas le premier, en l’occurrence, à poser un tel acte de courage moral, puisque, constatant cet évident manque de « solidarité » tout autant que cette flagrante « passivité », de la part d’Aung San Suu Kyi, face à l’ampleur de ce qu’il convient d’appeler là, sinon un génocide, du moins un « nettoyage ethnique » à l’encontre des Rohingyas, le Musée de l’Holocauste de Washington se prononça lui-même, le 7 mars dernier, en ce sens et à juste titre, en lui retirant le prix Elie Wiesel (autre prix Nobel de la paix) dont il l’avait un peu trop vite gratifiée, lui aussi, six ans auparavant, en 2012. (http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/03/07/97001-20180307FILWWW00397-le-musee-de-l-holocauste-des-etats-unis-retire-un-prix-accorde-a-aung-san-suu-kyi.php)

JUSTICE ET VERITE

Que justice et vérité triomphent donc enfin en ce tragique dossier concernant cet indicible et honteux martyre des Rohingyas, dont près de 700.000 personnes innocentes (femmes, enfants et vieillards confondus) ont dû fuir à ce jour, depuis un an déjà et dans une indifférence quasi générale, leurs terres natales, afin d’échapper à une mort atroce, pour aller se réfugier, en des conditions misérables, indignes de toute humanité, dans le Bangla Desh voisin, pays lui-même exsangue.

L’innommable atteint, là, son intolérable paroxysme, dont, soulevés par notre conscience d’humanistes, nous ne pouvons plus décemment être, en continuant lâchement à fermer les yeux sur les prétendus mérites d’Aung San Suu Kyi, la caution morale et intellectuelle ! Quant à cet autre prix Nobel de la paix que fut Andreï Sakharov, il doit aujourd’hui se retourner dans sa tombe, lui qui endura naguère les sévices de l’exil de Gorki sous la stalinienne férule de l’Union Soviétique, à l’idée que cette même Aung San Suu Kyi ait pu être, là encore, la lauréate, par la non moins aveugle volonté du Parlement Européen, du prix portant son glorieux nom !

SILENCE, ON TUE !

Morale de l’histoire ? Les enfants morts des Rohingyas seraient-ils donc moins dignes de compassion, de soins humanitaires à défaut d’intérêt géopolitique, de la part de l’Occident, que ceux de Syrie, où nous intervenons, parfois massivement, à coups de missiles ? Il est vrai, comble du cynisme, que la lointaine Birmanie, pas plus que la pauvre Bande de Gaza, ne revêt guère, aux hypocrites yeux des puissances occidentales, la même importance stratégique… Silence donc, on tue en Birmanie !

SIGNATAIRES :

DANIEL SALVATORE SCHIFFER : philosophe, écrivain, professeur-invité au Collège Belgique (sous le parrainage du Collège de France).

VERONIQUE BERGEN : philosophe, écrivain.

BOUZOUK : styliste, artiste plasticien.

JEAN-MARIE BROHM : professeur émérite de sociologie à l’Université de Montpellier III-Paul Valéry.

JACQUES DE DECKER : écrivain, dramaturge, Secrétaire perpétuel de l’Académie royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique.

NADINE DEWIT : artiste-peintre.

LUC FERRY : philosophe, ancien Ministre français de l’Education Nationale.

ELSA GODART : philosophe, psychanalyste.

MICHELE GOSLAR : écrivain, fondatrice du Centre International de Documentation Marguerite Yourcenar (Bruxelles).

JACK LANG : président de l’Institut du Monde Arabe (Paris), Ministre français de la Culture sous la présidence de François Mitterrand.

DANIEL MESGUICH : metteur en scène, comédien, écrivain.

FABIEN OLLIER : directeur de publication de la revue « Quel Sport ? ».

ROBERT REDEKER : philosophe.

PIERRE RIZZO : vice-président de l’association humanitaire « Médecins du Désert », en lien avec l’association caritative « Enfants de Birmanie ».

LOUIS SALA-MOLINS : professeur émérite de philosophie politique à Paris 1 Panthéon Sorbonne et à Toulouse 2 Jean-Jaurès.

ISA SATOR : artiste-peintre (Paris).

JEAN SOLER : historien des religions, philologue.

PIERRE-ANDRE TAGUIEFF : philosophe, historien des idées, directeur de recherche au CNRS.

VALERIE TRIERWEILER : journaliste, écrivain.


Moyenne des avis sur cet article :  1.23/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • sophie 31 août 17:25

    Que du beau monde en effet  smiley


    • Christ Roi Christ Roi 1er septembre 10:31

      @sophie
      ... Très américain surtout. L’Empire attaque des petits pays et tout naturellement les « intellectuels » à la solde de l’oligarchie s’en font le relais . C’est répugnant mais naturel. 


    • OMAR 1er septembre 19:05
      Omar9
      .
      @Christ Roi
      .
      Et comme par un curieux hasard, aucun notable français de confession musulmane ou d’origine arabo-maghrébine...
      .
      Que votre article et votre démarche sont crédibles, Daniel Salvator Schiffer !!!

    • cyborg 31 août 17:29

       
       
      « Méfiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher loin de leur pays des devoirs qu’ils dédaignent accomplir chez eux. Tel philosophe aime les Tartares pour être dispensé d’aimer ses voisins. » 
       
      Rousseau, Émile


      • Matlemat Matlemat 31 août 17:46

        Qui a tracé la frontière entre le Bangladesh et la Birmanie ? Ces deux pays faisait partie de l’empire britannique et on a laissé des populations musulmanes en Myanmar juste pour diviser et s’en servir ultérieurement comme moyen de pression. Faut il rappeler que le Myanmar est riche en pétrole et matières premières et que ce pays est proche de la Chine.


        • Cateaufoncel2 31 août 17:51

          Je ne me souviens pas d’avoir vu semblable appel pour les chrétiens du Proche Orient et d’Irak, mais je l’ai peut-être raté, le web est si vaste et si touffu...


          • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 18:05

            @Cateaufoncel2


            Oh oui, vous l’avez dû raté. Et pas que sur le web...

          • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 18:09

            @Nobody knows me


            Erratum : Oh oui, vous l’avez raté et pas que sur le web.

          • Ben Schott 31 août 17:53
             
            Je sais pas pourquoi, mais quand je vois « un appel des intellectuels en faveur de », j’ai une tendance naturelle à me méfier...
             
             


            • Odal GOLD Odal GOLD 31 août 19:23
               

               
              ... sujet qui vaut la peine, effectivement, d’être « creusé »...

            • Jonas 31 août 22:59

              @Ben Schott

              Effectivement, il faut replacer ces persécutions dans le contexte social et politique du pays.
              Les rohingyas sont issus en majorité de l’ethnie du Bangladesh de confession musulmane, venus progressivement peupler la côte ouest de Birmanie (province d’Arakhan), et cette migration va s’accélerer à partir des années 1980.
              A ne pas confondre avec l’ethnie des musulmans de Kaman, historiquement présente sur le territoire birman, et reconnue officiellement par les autorités birmanes.
              Ces rohingyas arrivés en masse en Birmanie (par exemple, le port de pêche de Thandwe a vu sa population de confession bouddhiste devenir minoritaire, en moins de 30 ans, remplacée par les rohingyas), une partie s’est constituée en communauté militante, et a construit plusieurs mosquées, financées par l’Arabie Saoudite, transformant le mode de vie des populations locales, en voulant imposer le Califat sous la charia, la loi islamique.

              Pour arriver à leurs fins, des attaques de villages sporadiques par des jihadistes rohingyas ont lieu afin de terroriser la population : filles mutilées, violées et massacrées, villages pillés et brûlés.
              On se souvient par exemple, entre autres, des habitants de plusieurs villages près de Maungdaw, attaqués par des centaines de musulmans rohingyas le 8 juin 2012 :

              Les armées jihadistes rohingyas expliquent qu’elles vont brûler et décapiter toutes les statues de Bouddha (hérésie en Islam). D’après Amnesty International, en août 2017, les jihadistes rohingyas ont massacré 99 villageois femmes, enfants, hommes hindous dans l’état d’Arakhan.
              Les bouddhistes birmans ont réagi négativement, entraînant des conflits.
              Pour contenir ces violences face à la situation devenue catastrophique (état d’urgence décrété dans la province d’Arakhan en particulier), le gouvernement birman ne veut plus de migrants rohingyas afin de stopper l’avancée du jihad.
              sources :
              https://vimeo.com/248870239
              https://vimeo.com/248869833
              https://vimeo.com/254766766
              https://www.youtube.com/watch?v=2X5wKKAOZss
              http://www.longwarjournal.org/archives/2013/07/jihadists_seek_to_op.php
              http://www.rfa.org/english/news/myanmar/attacks-in-myanmars-volatile-northern-rakhine-state-leave-71-dead-11-injured-08252017125843.html
              http://www.rfa.org/english/news/myanmar/myanmar-villagers-flee-maungdaw-township-amid-burnings-in-northern-rakhine-08282017165355.html
              http://hlaoo1980.blogspot.fr/2013/10/thandwe-transit-central-for-bengali.html
              http://fr.scribd.com/doc/175530387/RAPES-ATTACKS-AND-MURDERS-OF-BUDDHISTS-MUSLIMS-CREATE-THE-DISLIKE-OF-MUSLIMS


            • Odal GOLD Odal GOLD 31 août 18:48


              Le jour-même, les services secrets saoudiens et états-uniens donnaient le signal : le Mouvement pour la Foi, renommé par les Britanniques Armée du salut des Rohingyas de l’Arakan, divisé en 24 commandos, attaquait des casernes de l’armée et des postes de police, faisant 71 morts.
               
              L’islam politique contre la Chine


              • Odal GOLD Odal GOLD 31 août 18:55
                (En chine, il y aurait une cinquantaine de millions de citoyens musulmans.
                D’où l’idée tordue de nos dirigeants occidentaux : de se servir des Rohingas - comme avant en Afghanistan et en Syrie les mêmes genres de fanatiques - comme d’un coin « occidental » enfoncé dans l’Asie du Sud-Est.)



              • Jelena Jelena 31 août 18:55

                Cette fois ce ne sont plus les « gentils albanais », mais les rohingyas... Et sinon les yéménites, ils ne sont pas gentils ? Pardon ? Les saoudiens sont main dans la main avec euh... D’accord je comprends.


                • Joss Mandale Joss Mandale 31 août 19:22

                  J’apprécie le respect tout à fait aléatoire de l’ordre alphabétique de la liste des signataires  smiley


                  • Matlemat Matlemat 31 août 19:31

                    @Joss Mandale

                    Jack Lang, Luc Ferry, Valéry Trierweiler, du lourd !


                  • Joss Mandale Joss Mandale 1er septembre 10:48

                    @Robert Lavigue

                    Vous me rassurez, il devait obligatoirement y avoir une raison valable autre que la très haute estime que l’auteur semble avoir de lui même smiley


                  • Joss Mandale Joss Mandale 1er septembre 11:01

                    @Matlemat


                    Ouep, on navigue dans les hautes sphères de la pensée, mais le problème en altitude c’est le manque d’oxygène.

                  • Matlemat Matlemat 31 août 19:34

                    L’on se sert de la même façon des Oïgours de Chine. L’auteur ne se soucie pas autant des persécutions des Catalans.


                    • Clocel Clocel 31 août 19:43
                      Une façon élégante de démontrer que tout le monde s’en branle des rohingyas, en particulier les musulmans, quand il n’y a rien à gratter...

                      Parlons même pas de l’occident, tant que TF1 et BFM ne sonnent pas le tocsin de l’indignation, ça touche une couille du zombi sans remuer l’autre...

                      Les chinois disent que ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit, j’ai un doute.





                      • Passante Passante 31 août 20:00
                        Najat n’est pas là...
                         smiley

                        • Alavavite Alavavite 31 août 23:26
                          Quoi ?????
                          Même pas BHL ???
                          C’est pas sérieux .

                          • sirocco sirocco 1er septembre 13:01

                            @Alavavite

                            La mention de son nom est devenue contre-productive...
                            Mais vous pouvez être sûr qu’il défend la cause des Rohingyas. Pensez donc : des fouteurs de merde dans un pays frontalier de la Chine, ça se soutient !


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 31 août 23:38

                            Faudrait un appel contre les « intellectuels » , ceusses des sciences molles.


                            • phan 1er septembre 09:25

                              L’auteur de la pétition a refusé la signature du chauffeur-livreur : pas assez intellectuel !


                              • ZenZoe ZenZoe 1er septembre 10:20

                                Rien que le titre !!! Appel des intelliectuels, rien que ça...
                                Les autres bouseux seraient-ils trop cons pour signer ?


                                • Albert123 1er septembre 10:53

                                  @ZenZoe

                                  un jour, il faudra effectivement définir sur la base de critères concrets ce qu’est un intellectuel, et ce au sein d’une espèce animale caractérisé par la notion d’intelligence.

                                  m’est avis que celui qui produit une pensée creuse en la masquant par le verni d’une syntaxe parfaite n’en fait pas parti.

                                • Joss Mandale Joss Mandale 1er septembre 11:21

                                  @ZenZoe

                                  Effectivement ils sont trop cons ; ce n’est même pas l’appel « d’intellectuels » ou de « quelques/certains intellectuels », mais « des intellectuels ». La liste est donc exhaustive...Ce qui ne fait que confirmer que l’auteur ne se prend décidément pas pour de la merde.

                                • Alavavite Alavavite 1er septembre 14:29

                                  @Joss Mandale
                                  Pas mieux


                                • Coriosolite 1er septembre 12:23
                                  Bonjour,

                                  Souvenons nous :

                                  Les serbes menaient un prétendu génocide au Kosovo. La Serbie a été punie par l’OTAN et le Kosovo est devenu une immense base pour l’armée US. Le génocide ? Disparu des radars. Rien d’autre qu’un mensonge de plus.
                                  La Lybie : Khadafi préparait un massacre dans l’est du pays. Des preuves ? Aucune, sinon des racontars et de la propagande US. Khadafi a été assassiné et la Lybie est devenue un grand chaos et la plateforme de lancement de centaines de milliers d’immigrants vers l’Europe. Au bénéfice de qui ? Devinez !!
                                  2018, massacres en Birmanie, parait-il. Les birmans vont être punis. Au bénéfice de qui ? Devinez !

                                  Cordialement

                                  • hunter hunter 1er septembre 16:21
                                    Les « intellectuels » ne font pas de pétition quand dans nos campagnes, les gens crèvent de misère et d’abandon de la part d’un État macroniste génocidaire (oui, j’ose ce mot), qui a décidé de laisser crever sans services publics, sans médecins, sans trains, sans bus, sans plus grand chose en fait, des régions entières de son territoire !

                                    Les « intellectuels » ne font pas de pétition quand l’état génocidaire français vient nous polluer avec des crasseux importés, « so called refugees », mais vrais bandits assoiffés de viols, de rapines, de violence et de bordel en tout genre !

                                    Les « intellectuels » ne font pas de pétition, quand dans nos campagnes, de pauvres bougres se pendant à la poutre-maîtresse d’une grange, car en gagnant 350 balles par mois pour 90 heures de boulot par semaine, on ne peut plus payer les traites si chères au Crédit Agricole, et que crever permettra à la veuve et aux enfants de respirer un peu.....

                                    Et les « intellectuels » viennent essayer de nous tirer les larmes des yeux, pour une palanquée de fouteurs de merde muzz, qui veulent faire chier le Myanmar, et parce que ce pays, contrairement aux pays de fiottes où dominent les « intellectuels », eux ne se couchent pas et se défendent  !

                                    Je le savais déjà depuis longtemps, ayant été formé et ayant fréquenté les milieux « intellectuels », mais ça ne va pas en s’arrangeant avec le temps, les « intellectuels » en France, sont vraiment des charlots !

                                    Et je crois qu’en temps venu, on saura s’en souvenir.................

                                    Adishatz, et que vive le Myanmar libre de toute chienlit mahométane !

                                    H/

                                    • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 18:22

                                      @hunter


                                      En lisant votre prose, j’ose extrapoler une réaction de ces intellectuels : ça n’en vaut pas la peine...

                                    • Esprit Critique 1er septembre 17:00

                                      Les ROHINGYAS ont le choix !

                                      Birman ou musulman, c’est a dire Nazislamiste, pour être exact et précis.

                                      Ce choix va devoir s’imposer partout sur la planète.

                                      Sauf dans des pays comme l’Arabie Saoudite, le Yémen, L’Iran, etc … qui pourrons continuer a s’entretuer entre factions nazislamistes. 


                                      • Esprit Critique 1er septembre 17:07

                                        AUNG SAN SUU KYI, PRIX NOBEL DE LA PAIX, a connu précisément ce que sont des tortionnaires abrutis.

                                        ELLE, AUNG SAN SUU KYI, est parfaitement a même de juger des actes et des revendications des ROHINGYAS.


                                        • scylax 1er septembre 17:21

                                          Les Rohingyas sont les descndants d’immigrés bengalais musulmans introduits par le colonialisme britannique en Birmanie. Comme toujours, ces musulmans ne se sont pas intégrés à la société birmane et se sont reproduits comme des lapins.... Qu’ils refoutent le camp au Bangladesh ; !!!!


                                          • Matlemat Matlemat 1er septembre 17:55

                                            C’est un peu comme la fable Bachar massacre son peuple car il aime ça, la c’est pareil les Birmans massacrent les Rohingyas par pur plaisir sadique.


                                            • Zolko Zolko 3 septembre 10:42
                                              Bon, déjà, je suis bien content de voir dans les commentaires que les lecteurs ne sont plus dupes de ces supercheries impériales droitdelhommistes.
                                               
                                              Deuxio, je vois que comptent comme « intellectuel » maintenant des styliste, artiste plasticien, artiste-peintre, directeur de publication de la revue « Quel Sport ? », artiste-peintre, ... Je suis ingénieur dans la recherche publique fondamentale, et je me considère donc totalement « intellectuel », mais pourtant je ne vois aucun médecin, ingénieur, architecte ... dans la liste. Liste qui se lit plutôt comme un who’s-who du quartier latin parisien de bobos qui dénoncent l’injustice envers les Rohingyas en buvant une p’tite coupette de champagne.

                                              • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 18:15
                                                Je me demande jusqu’à quelle époque on va remonter dans le déni des crimes de guerre...
                                                Pour l’instant on entend « musulman », donc on trouve les excuses qu’il faut au gouvernement ultra-démocratique birman.
                                                Je n’ai lu personne nier l’holocauste perpétré par les nazis... mais ne soyons pas trop défaitiste.
                                                Face à un appel d’intellectuels, tout est possible.

                                                • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 18:26
                                                  Néanmoins, la dernière bonne idée pour aider les Rohyngias, c’est bien de faire signer qqs dizaines de blaireaux français pompeux.
                                                  Ok, on tente le symbolisme mais votre pétition là, ils vont se torcher avec, les autorités birmanes.
                                                  A la rigueur Manu va nous la lire sur un ton grandiloquent, à son prochain déplacement à Trifouillis-les-oies, l’œil embué, en observant bien la respiration des mots comme il le fait si bien, il est tellement beau...
                                                  A gerber.

                                                  • Nobody knows me Nobody knows me 3 septembre 18:29
                                                    Oh !! Y a même Robert Redeker !! Mais quelle mouche l’a piqué ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès