• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Apprenez la langue de bois avec nos élus

Apprenez la langue de bois avec nos élus

Voilà une série d’articles qui, sûr, vont assurer la notoriété du Professeur VaZlin tant ils s’adressent à tous, aux citoyens désireux de décrypter le message des politiques, comme aux politiques qui veulent surtout qu’ils ne le puissent pas.

Apprenez la Langue de Bois avec nos élus. Première leçon :

Le but de la langue de bois, c’est faire de superbes phrases qui sonnent avec d’autant de profondeur qu’elles n’ont aucune consistance. Car, comme on ne peut saisir ce qui n’a pas de sens, on peut encore moins le critiquer.

D’abord, choisir un vocabulaire sophistiqué est essentiel. Aujourd’hui, le mot à la mode est « ambition » C’est beau comme mot ! Notre président Macron l’adore, au point de l'avoir prononcé 3068 fois en un peu plus d'un an (1)

Et manifestement, cette « ambition » a déteint sur nos élus locaux.

Par exemple, (entendu à la Communauté d’agglomérations Pays Basque -la plus grande de France- pour défendre un budget qui passe mal) (2) : « il faut se donner les moyens de nos ambitions »

Or, le mot « ambition » utilisé seul n’est qu’un flou artistique. Un vrai discours serait : « nous avons l’ambition de faire ceci-cela, et voilà les moyens dont nous disposons. Suffisent-ils ou non ? Si non, que fait-on ? Qu’en pense le citoyen ? »

Employer le mot « ambition » seul, au contraire, lui confère une « aura » qui flatte le sentiment de l’auditeur, lequel a l’impression d’être partie prenante d’un projet « ambitieux ».

Quant à ceux qui connaitraient le truc, comment critiquer un projet « ambitieux » sans être accusé de « manquer d’ambition » ?

Donc voilà un mot parfait pour se sortir d’embarras sans avoir la moindre justification à fournir. Vous voyez le système : plus on est coincé, plus il faut faire dans le nébuleux, dans le « fondu-enchaîné »

Un excellent exemple nous est donné par le président de l’Agglo Pays Basque, Jean René Etchegaray. Répondant à un journaliste de Mediabask, il affirme que les dépenses de l’Agglo n’augmentent pas alors qu’à l’évidence le budget explose, il lâche alors à la désespérée : « notre ambition est supérieure à l'addition des ambitions d'hier » (3)

Alors là, chapeau l’artiste ! qui enchaine aussitôt : « Mais il faut être clair. Si on veut développer un certain nombre de politiques publiques, on ne le fera pas autrement qu'avec de la fiscalité »

Exactement le contraire de ce qu’il affirmait précédemment au journaliste !

 

1) https://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-mots-de-macron_2003974.html

2) entendu lors d’une séance du conseil de notre Agglo pour défendre un budget :

3)https://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk/20180206/j-r-etchegaray-notre-ambition-est-superieure-a-l-addition-des-ambitions-d-hier

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Arthur S François Pignon 28 décembre 2018 09:02

    Le mot le plus énervant est quand même : « pédagogie ».

    Quand il est utilisé par ces élus, il indique chez eux un grand regret de se voir obligé d’expliquer, en simplifiant, à des imbéciles illettrés comment ils vont faire leur bonheur malgré eux. S’ils étaient vraiment « représentatifs », c’est vis-à-vis d’eux que leurs mandants devraient faire de la pédagogie pour leur expliquer ce qu’ils attendent d’eux après es avoir élus. 

    On n’a jamais vu de négociatateur faire de la « pédagogie » à son employeur.


    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 17:14

      @François Pignon
      Pour moi, c’est plutôt quand nos « représentants » (?) utilisent ce mot dans l’expression : « nous avons manqué de pédagogie » que c’est le plus insultant pour nous, qui sommes bien sûr, incapables de les comprendre !
      Cordialement
      Le prof


    • JL JL 28 décembre 2018 09:57

      « L’esclave n’a qu’un maître ; l’ambitieux en a autant qu’il y a de gens utiles à sa fortune » La Bruyère, « Les caractères »

      « L’ambition est le dernier refuge de l’insuccès » Oscar Wilde


      • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 17:15

        @JL
        à retenir
        Cordialement, 
        le prof


      • Giordano Bruno 28 décembre 2018 10:12

        Le but de la langue de bois, c’est faire de superbes phrases qui sonnent avec d’autant de profondeur qu’elles n’ont aucune consistance.

        Certains les entendent d’une oreille différente. Elles sont, pour eux, porteuses d’une infinie laideur. Elles leur hérissent le poil, comme s’ils entendaient des ongles glisser sur un tableau. Ils éprouvent une répulsion tenace envers ces amphigouris et s’en tiennent rapidement et durablement éloignés.

        Car, comme on ne peut saisir ce qui n’a pas de sens, on peut encore moins le critiquer.

        Là, encore, ce n’est pas vrai pour tout le monde. Si on dispose d’une connaissance suffisante de la langue, tant de son vocabulaire que de sa syntaxe, on aperçoit aisément l’absence de sens, et par suite de profondeur, de ces discours. Et on en pose le diagnostic. Notre jugement est aussi sans appel envers ceux qui les ont produits et ceux qui les applaudissent ou s’en abreuvent benoîtement.

        Lorsqu’on a lu de nombreux livres, on a aussi remarqué que les meilleurs auteurs, les plus profonds, ceux qui exercent leur pensée sur des idées réellement complexes, font tout leur possible pour être compris de leurs lecteurs. Dans la préface de son livre ’La relativité« , Albert Einstein écrivait : »L’auteur n’a pas ménagé sa peine pour présenter les idées fondamentales d’une manière aussi claire et simple que possible ... Dans l’intérêt de la clarté, il m’a paru inévitable de me répéter souvent, sans me soucier le moins du monde de donner à mon exposé une forme élégante"

        Seules peuvent être abusées des personnes peu sûres de leur jugement, attribuant à tort leur incompréhension à leurs limites. A ce titre, un enseignement de qualité de la langue française me semble le meilleur rempart contre la nocivité de ces galimatias.


        • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 17:19

          @Giordano Bruno
          il est sur que celui qui utilise la langue de bois, soit cache la vérité, soit cache ses propres limites.
          Cordialement
          Le prof


        • Julien S 28 décembre 2018 10:27

          Sans langue de bois les infirmes seraient toujours infirmes au lieu d’être soulagés en devenant de simples personnes en situation de handicap. 


          • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 17:25

            @Julien S
             

            Et tout comme pour les infirmes, requalifier en « mal-comprenants » ceux qui nous gouvernent ne les rend pas plus brillants !

            Cordialement

            Le prof


          • biquet biquet 28 décembre 2018 11:22

            Les modérateurs ont une nouvelle fois refusé mon article, je me fais un plaisir de le publier dans tous les articles.

            Agoravox est-elle devenue la Pravda soviétique ?

            Tous les articles que je propose sont systématiquement refusés, cela depuis 1 an environ. Agoravox est le seul média citoyen en France. La Presse citoyenne ne fait jamais la Une de l’actualité, la Presse mainstream étant en France détenue par des grands groupes financiers, elle voit d’un mauvais œil ces gueux qui s’expriment.

            Texte

            Agoravox est-elle plus libre pour autant ? Assurément non. En ce moment, presque tous les articles tournent autour de ces pauvres gilets jaunes qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller au boulot, car celui-ci est à plus de 20 km et il n’y a aucun transport en commun. Mais il y a aussi une autre statistique, jamais mentionnée dans les articles d’Agoravox, c’est que 58 % des français choisissent de prendre leur voiture pour faire des trajets de moins d’un kilomètre. Le titre de mon dernier article était : taxe carbonne, l’urgence absolue. Je suis persuadé que les gilets jaunes font parti des 42 % qui ne prennent pas leur voiture pour un trajet inférieur à 1 km, et qu’une taxe carbonne pourrait pénaliser ceux qui font un usage immodéré de leur bagnole. Une partie de l’argent récolté pourrait servir alors à aider ceux qui sont obligés de faire 20 bornes pour aller au boulot avec leur voiture. Sont-ils si nombreux ? Représentent-ils 58 % de la population laborieuse ? Les agriculteurs qui, pour beaucoup gagnent moins de 300 euros par mois, ne font pas 20 km pour aller au travail.

            Si cet article n’est pas publié, c’est promis, je ne soumettrai jamais plus d’article sur AV. S’il est publié, un débat (et non un monologue) pourra s’engager.


            • Julien S 28 décembre 2018 16:37

              @biquet
              .
              Carbonne avec deux « n » est une riante petite ville de Haute-Garonne sur le fleuve, en amont de Muret et de Toulouse. Je ne compte plus les ricochets que j’y ai faits dans mon enfance avec les galets plats de la Garonne. 


            • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 17:34

              @biquet

              Je ne vois pas pourquoi votre texte mérite un censeur, en tout cas pas par moi. Par contre, je ne vois pas trop le but de votre raisonnement car il s’appuie non sur des données, mais sur vos impressions et parfois contradictoires. L’exemple de l’agriculteur à 300 €/ mois qui ne fait pas 20 km/jour, doit-il ou non rejoindre les gilets jaunes qui eux font moins que ces 20 km/ j etc..

              Mais c’est toute la difficulté d’être démonstratif : ça prend du temps pour rédiger et conseil : faites vous corriger par des amis pour voir s’ils comprennent. C’est ce que je fais.

              Cordialement

              Le prof


            • MagicBuster 28 décembre 2018 15:00

              Je vous laisse apprécier la langue de bois aux états-unis.

              Donald J. Trump
              The only problem our economy has is the Fed. They don’t have a feel for the Market, they don’t understand necessary Trade Wars or Strong Dollars or even Democrat Shutdowns over Borders. The Fed is like a powerful golfer who can’t score because he has no touch - he can’t putt !
              07:55 - 24 déc. 2018

              David Rothschild
              Just shut the fuck up. Seriously : every time President Trump talks about the Fed, the market tumbles. He needs the market to stabilize to save what is left of his presidency : is he so fucking stupid he cannot even manage just shutting the fuck up and doing nothing ?
              08:15 - 24 déc. 2018



              • baldis30 28 décembre 2018 20:06

                @MagicBuster

                bonsoir,
                sur l’origine de la montée en puissance des Rothschild il y a un événement et la diffusion d’une fausse nouvelle sur cet événement : la bataille de Waterloo
                 
                Ainsi ils récupérèrent la fortune d’un tas de pauvres gens .. ( vous savez .... le ruissellement ) en achetant à bas prix ce qu’ils revendirent avec fort profit quelques jours après .. Ils sont honnêtes ces gens-là .... honnêtes .... Honest IAGO !
                 A côté d’eux les emprunts russes font figures d’amusements de garnements mal éduqués ...


              • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 17:36

                @MagicBuster
                Trump is damn too stupid to speak « langue de bois ». He’s just a sucker !.
                Cordialement
                le prof


              • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 18:00

                @Gérard
                C’est vrai, il faut que je fasse gaffe !
                Merci
                le prof


              • zygzornifle zygzornifle 28 décembre 2018 15:20

                Les élus ne sont représentatif que d’eux même , ils ont plus de respect pour du Pcul que pour les citoyens ....

                Foutez toute cette merdasse au SMIC et ils se tailleront couler les boites du privé tellement ils sont LAMENTABLES , tous justes capable de pisser sans qu’on leur tienne ....


                •  C BARRATIER C BARRATIER 28 décembre 2018 20:31

                  Il est facile d’apprendre la langue de bois, et c’est rigolo

                  En table des news :

                  Dictionnaire de la langue de bois http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=161

                  • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 17:42

                    @C BARRATIER
                    Merci pour ce lien
                    Un peu difficile pour trier, mais très instructif
                    Cordialement
                    le prof


                  • ETTORE ETTORE 28 décembre 2018 23:20

                    La langue de bois, certe cela a sa puissance destructrice.

                    mais que dire par exemple des fausses lunettes portées par le sieur Benalla ?

                    Elles n’apparaissent que quand la cravate est là, étrange non ?

                    Le look, le look, genre bon chic bon genre, très proprêt sur lui, loin du nervi adepte

                    de la baston.

                    Le coup des lunettes....m’en souvient.... le fils sarko, avait fait le même coup

                    Ces gens là, mettent des binocles inutiles pour singer quoi au fond ?


                    • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 17:44

                      @ETTORE

                      Je ne sais pas si c’est très significatif. Moi-même, je porte parfois des lentilles (pour faire du sport par exemple)

                      Cordialement

                      Le prof


                    • ticotico ticotico 29 décembre 2018 09:10

                      Bon, et chez de vrais spécialistes, ça se passe comment ? Voici une perle récoltée à Cuba... Quand la langue de bois devient son propre objet.

                      « Los muchachos alcanzaron un alto nivel de protagonismo en la batalla de ideas. »

                      « sens » apparent : Les jeunes ont atteint un haut niveau d’implication dans la bataille d’idées.

                      Décodage : Les jeunes aussi ont amplement démontré qu’ils étaient capables de parler pour ne rien dire.

                      Entendu dans un reportage à l’issue d’un séminaire avec des étudiants.


                      • Professeur VaZlin' Professeur VaZlin’ 29 décembre 2018 17:50

                        C’est vrai que c’est une belle phrase !

                        D’autant que je n’ai jamais bien compris la bataille des idées mais ce n’est pas avec de telles phrases qu’elles vont se développer.

                        Peut-être que je me trompe, car déjà, comprendre une telle phrase, faut phosphorer !

                        Cordialement

                        Le prof

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès