• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Après l’assassinat de Qassem Soleimani, les hauts dirigeants de la (...)

Après l’assassinat de Qassem Soleimani, les hauts dirigeants de la Corée du Nord doivent-ils craindre pour leur vie ?

En cas de sérieuse détérioration des relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, le président américain Donald Trump étudiera-t-il l'option d'éliminer un haut dirigeant politique ou militaire de la Corée du Nord ?

L'attaque a eu lieu dans la nuit. L'avion à bord duquel se trouvait le chef des forces spéciales du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) le général Qassem Soleimani a atterri à l'aéroport de Bagdad juste après minuit. Le général iranien a été accueilli par le chef adjoint des Unités de mobilisation populaire de l'Irak Abu Mahdi al-Muhandis – principal allié de l'Iran en Irak, écrit Daniel DePetris, collaborateur du centre analytique Defense Priorities, dans un article pour le média The National Interest

9 minutes plus tard, un drone américain MQ-9 Reaper, qui suivait les deux voitures, a attaqué le convoi. Soleimani et al-Muhandis ont été tués. Depuis, le président américain Donald Trump ne cesse de qualifier cette opération de merveilleux exploit.

L'assassinat de Qassem Soleimani a été un événement choquant du point de vue de la politique des Etats-Unis. Ni George W. Bush ni Barack Obama n'avaient osé le faire, jugeant cette démarche trop risquée. Après le meurtre du général iranien de nombreux experts ont changé d'avis au sujet du chef de l'Etat américain. L'ancien ambassadeur de France aux Etats-Unis Gérard Araud a déclaré à Bloomberg News que désormais les Américains étaient complètement imprévisibles. Nathalie Tocci, conseillère de l'ancienne chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, a qualifié la politique américaine de "plus irréfléchie" qu'au moment d'invasion de l'Irak 17 ans plus tôt.

D'où la question : si la tension dans les relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord se dégradaient sérieusement, Donald Trump songerait-il à l'élimination d'un haut dirigeant politique ou militaire de la Corée du Nord ? Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un deviendrait-il l'une des victimes potentielles ?

En temps normal une telle question semblerait étrange. Conformément à la législation les Etats-Unis ne peuvent pas assassiner des hauts fonctionnaires politiques, sauf si ces derniers ne travaillent pas pour les gouvernements qui participent aux activités militaires dirigées contre Washington. C'est cet argument qui a été invoqué par la Maison blanche après la mort de Qassem Soleimani, qui a été également inscrit par Washington sur la liste des terroristes internationaux. Les Etats-Unis ont cessé les attentats contre des hauts fonctionnaires étrangers dans les années 1970, après l'interdiction d'une telle tactique par le président américain Gerald Ford.

Un attentat contre des dirigeants de pays dotés de l'arme nucléaire relève d'une pure folie. Même si l'arsenal nucléaire de la Corée du Nord n'est pas comparable à celui d'autres puissances nucléaires comme la France (30 ogives nucléaires), le Royaume-Uni (215 ogives nucléaires) ou le Pakistan (150 ogives nucléaires). Pyongyang possède entre 30 et 60 ogives nucléaires, ce qui est incomparable avec l'arsenal nucléaire américain (plus de 6.000 ogives).

Cependant, une arme nucléaire est une arme nucléaire. Le lancement d'une seule ogive entraînerait un immense préjudice, la mort de centaines de milliers d'individus, la paralysie politique et la panique au sein de la population. Ce n'est une voie qu'oserait suivre un dirigeant responsable. Tout président devrait d'abord se demander si l'assassinat d'un ministre, d'un général ou du dirigeant de la Corée du Nord vaudrait les conséquences et le préjudice pour la réputation subis suite à cette décision odieuse.

Conclusion : le meurtre du général d'un pays qui ne dispose pas de l'arme nucléaire est une démarche très risquée. Cependant, ce risque est d'autant plus grand s'il s'agit de l'assassinat d'un haut fonctionnaire d'un pays qui possède l'arme la plus meurtrière du monde.

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1330


Moyenne des avis sur cet article :  1.47/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Massada Massada 25 janvier 11:40

    Après l’assassinat de Qassem Soleimani, les hauts dirigeants de la Corée du Nord doivent-ils craindre pour leur vie ?

     

    NON


    • OMAR 25 janvier 19:25

      Omar9
      .
      @Massacrado
      .
      T’as les chocottes pour commenter ta réponse ?
      .
      Et pourtant c’est simple : la Corée du Nord possède l’arme nucléaire...


    • prong prong 25 janvier 19:33

      @OMAR

      l’ Allemagne (ex-nazi) également :)
      le Pakistan , l’ inde, n’ en parlons pas ....
      et y en as même qui traîne en Turquie sur les base OTAN ... 

      Quelle poubelle cette planète smiley


    • Massada Massada 26 janvier 07:26

      @OMAR
       
      Les dirigeants de Corée du Nord sont rationnels, sous contrôle de la Chine et ne sont pas musulmans. (on peut négocier avec eux)
       
      En Iran les fous d’Allah sont un danger pour la planète, ils veulent exporter leur révolution islamique, détruire Israel et sont persuadés qu’une « intelligence » extra terrestre dirige le monde.


    • samy Levrai samy Levrai 25 janvier 12:54

      La ploutocratie terroriste américaine s’est prise une claque monumentale en réponse à son dernier attentat... Je ne pense pas qu’elle va réitérer son exploit avant longtemps, la réponse iranienne va faire jurisprudence.

      J’espère que les américains ont un stock de chapeaux et qu’ils ont de l’appétit.


      • njama njama 25 janvier 16:16

        @samy Levrai

        Étant donné l’exceptionnelle précision des missiles iraniens la flotte US qui fait des ronds dans l’eau dans le Golfe Persique (qui n’est pas « arabo-persique » !) ou le détroit d’Ormuz ferait bien de s’en méfier...


      • Jeekes Jeekes 25 janvier 17:28

        ’’Les hauts dirigeants de la Corée du Nord...’’

         

         

        Pitêt, rien n’est exclus avec ces tsalopes d’amères-loque$ionardes.

         

        Mais je crois qu’il faudrait pousser le bouchon un peu plus loin, mon brave petit Maurice.

        La bonne question devait être la suivante :

         

        A partir du moment ou il ne se met pas à quatre pattes devant les dictats de ces pourritures, est-ce que n’importe quel haut-dirigeant, n’importe où dans le monde, ne doit-il pas craindre pour sa vie.

         

        Et là, la réponse est clairement OUI !

         

         


        • JP94 25 janvier 18:05

          Les Etats-Unis ont tenté 789 fois en vain d’assassiner Fidel Castro...

          Sans doute ont-il essayé leurs attentats terroristes contre la Corée du Nord. Après tout, ils l’ont détruite à à 90% lors de la Guerre de Corée, en la bombardant à coups de bombes à l’uranium ( pas du type H).

          Je pense qu’on a tendance à sous-estimer les Coréens du Nord. Mais ils savent de quoi les Américains sont capables et les mesures de protection vis-à-vis du danger américain sont pensées dans tous les détails.

          Ainsi, aucun contact n’est direct entre un décisionnaire coréen et un interlocuteur étranger. Les petits arrangements et la corruption de hauts-fonctionnaires sont improbables, mais aussi la localisation des décisionnaires par des puissances étrangères est improbable.

          Je pense évident le fait qu’ils ont analysé et vu les erreurs commises par les Iraniens et qui permis aux Etats-Unis d’assassiner le général Soleimani.

          Le pays est très organisé ce qui est nécessité aussi par le blocus américain, pire que pour Cuba : il est interdit à la Corée du Nord d’acheter du pétrole et tous produits indispensables pour l’économie. Il est interdit à un Coréen du Nord  par les Etats-Unis, de travailler hors de son pays...( il y en a en Chine, malgré tout).

          Il faut imaginer un pays soumis à un siège permanent...

          Pourtant ce pays a depuis des années des médailles d’or et toujours des candidats parmi les premiers aux Olympiades de maths (alors que la France a régressé au 25ème rang). Et elle a développé l’arme atomique pour se préserver.

          Donc, à mon avis, il est difficile pour un étranger d’évaluer réellement les mesures de protection, le risque. Bien sûr 

          Le risque létal que représente les Etats-Unis est vrai pour tous les Coréens. La riposte coréenne est aussi difficile à prévoir, mais ne serait pas que symbolique. 

          Lors de ses essais militaires, la Corée a montré qu’elle pouvait atteindre des cibles américaines. 


          • CLOJAC CLOJAC 25 janvier 21:56

            @JP94

            « La riposte coréenne est aussi difficile à prévoir, mais ne serait pas que symbolique. »

            Connaissez-vous les bombes à neutrons ?

            Les militaires communiquent peu sur ces bombes à rayonnement renforcé qui émettent très peu de radiations, aveuglent tous les dispositifs électroniques de riposte, tout en laissant quasi-intactes les usines.

            En outre, elles présentent l’avantage de pouvoir être envoyées depuis le sol, depuis un canon ou un mortier adapté, à moyenne distance en tir long sous la couverture radars. 

            Officiellement, les USA comme la France auraient détruit leur stock... Mais je doute que le dictateur Nord Coréen gobe cette fable.


          • popov 26 janvier 10:45

            @JP94

            Pourtant ce pays a depuis des années des médailles d’or et toujours des candidats parmi les premiers aux Olympiades de maths (alors que la France a régressé au 25ème rang).

            Le Corée du Nord, contrairement à la France, n’importe pas en masse des populations de mahométans au QI moyen inférieur ou égal à 84.

          • Oceane 27 janvier 09:02

            @popov

            Avec un QI de plus de 84, comment a-t-on pu ne pas réfléchir aux conséquences éventuelles ?


          • Oceane 27 janvier 09:07

            L’autre question est, les officiels de la « nation indispensable » seront-ils toujours en sécurité dans le monde. Chez les moins 84 de QI ou non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès