• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Après le Berry, l’Allier chinois

Après le Berry, l’Allier chinois

Je ne suis pas de celles qui supportent que l’on crève de faim derrière sa porte fermée ; je n’imagine pas que l’on puisse laisser les gens mourir, pendant que l’on se goberge, au dehors de ses frontières.

D’un autre côté, voilà longtemps que je suis sensible à nos problèmes d’agriculture et aussi, particulièrement au problème du foncier en France.

Il faut dire, pour expliciter le lieu où je me situe, que la devise qui m’est le plus cher, presque unique, les autres débordant d’hypocrisie ou d’ambiguïté, est : la terre appartient à celui qui la travaille. C’est pourquoi je pense que la transmission par héritage de celles-ci, à ceux qui n’en ont rien à foutre sauf à être bien contents de leur valeur, devenue inabordable, est une hérésie.

La terre, quand elle est travaillée avec amour, c’est-à-dire avec la connaissance, le respect, la volonté toute ancestrale de la faire fructifier, non seulement pour aujourd’hui mais bien plus pour demain, trouve toujours repreneur. Si ce ne sont pas les enfants biologiques qui la reprennent, ce sont ceux qui y ont travaillé ; tout simplement parce que le paysan qui a passé sa vie, ou une partie de celle-ci, à l’apprendre, lui faire donner le meilleur, dans la durée, -à moins d’un accident prématuré-, désire plus que tout que sa tâche porte ses fruits et perdure.

Tandis que les exploitants qui ne lèvent pas le cul de leur tracteur et arrachent ce qu’ils ont planté deux ans plus tôt parce que les subventions tombent pour le faire, sèment ce qu’on leur dit de semer peu importe la récolte, n’engendrent guère de fils ou de filles qui ont envie de s’y coller.

Quand on est obligé de sortir casqué et masqué pour traiter, que déjà l’une ou l’autre sont morts de cancer, en général, les rejetons préfèrent trouver leurs gains ailleurs.

Alors me direz-vous, qu’avez-vous à faire que les Chinois achètent nos terres ?

Plusieurs choses.

D’abord, que les Chinois ne viendront pas travailler nos terres avec amour, peut-être même trouveront-ils sur place des ouvriers pour le faire, sans optique de durée, de dépassement de soi.

Ensuite, parce que, si ce n’est pas la colère, ce sont les larmes qui me viennent, que si peu de gens dans notre monde aient envie de cette vie, l’améliorer, y trouver épanouissement. Et que ce si peu qui en aurait envie, n’en ait pas les moyens.

La terre agricole est inabordable. Et je ne parle pas, évidemment, de celle qui est devenue constructible et de tous ces cons d’exploitants qui s’engraissent en vendant leurs prés, leurs vignes, pour faire des lotissements ou des zones industrielles ou commerciales. Quand on est capable de faire ça c’est qu’on est dépourvu de toutes qualités humaines.

Ici, dans l’Allier, ce sont neuf cents hectares qui ont été vendus dix millions d’euros ; comme dans le Berry récemment, il s’est agi se tourner autour du pot des lois, car ce ne sont pas des terres qu’ils achètent, mais de parts sociales !!

Des parts sociales, derrière, aucun humain ? À ce tarif, vous me direz, tout le monde céderait et personne d’autres que les Chinois ne pourraient acheter.

J’y pense tous les jours, je ne peux pas mettre un pied hors de chez moi sans longer les terres du milliardaire local qui fait sa fortune en Afrique et ne paye, en France, que des impôts sur sa propriété, ou bien plus loin, la connasse d’Anglaise, qui recevait dans son château Mickaël Jackson ou aujourd’hui Renaud Camus – vous savez, celui qui nous parle de sa terreur du grand remplacement, mais ne le voit sans doute pas quand il vient renifler les roses du parterre de son amie et se balade, peut-être, le long des sentiers de ses centaines et centaines d’hectares- et qui loue la partie la plus fertile mais ferme à quiconque le moindre passage de ses bois ou landes.

La terre appartient à celui qui la travaille… bon sang, combien de sang a coulé pour cette cause, et pourquoi, pourquoi est-elle en notre pays si désuète, oubliée, négligée ?

Alors les Chinois, qui comptent bien s’enrichir encore davantage et nourrir leur milliard d’individus aussi bien que l’Américain moyen, se rendent compte, savent, que ce ne sont pas leurs surfaces agricoles qui y parviendront.

Ils vont là où c’est agricole, bien sûr, mais là où le flanc est offert, mou, et où l’argent est un appât infaillible.

L’Afrique, et nous.

Je me demande pourquoi les politiques, y compris ceux de la FI, sont si discrets sur le sujet.

Donc j’y pense tous les jours, ma colère agrémentée de toutes les pollutions inhérentes à la politique agricole commune (! !), mais le motif de cet article vient de ma lecture aujourd’hui d’un autre de Charles Sannat. Que je vous donne en lien.

Je ne vais pas m’étendre, j’en ai beaucoup parlé, j’ai beaucoup écrit, et mon impuissance et ma colère restent telles quelles.

C’est vrai que je m’attarde parfois à l’écriture inclusive, aux frasques des machos et toutes sortes de problèmes très périphériques, mais le fait est que la terre, la nourriture, c’est-à-dire l’agriculture, l’élevage et toutes leurs abominations, restent pour moi, et j’espérerais pas seulement, le sujet premier, ma préoccupation première. Même si la santé, les vaccins y sont côtes à côtes à l’occasion de l’actualité !

Voilà, je vous souhaite bonne lecture de cet article qui est assez court et percutant.

 

https://insolentiae.com/a-vos-plumes-la-connerie-insondable-de-nos-elites-qui-ne-voient-pas-la-famine-arriver-explications-ledito-de-charles-sannat/

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

137 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 25 novembre 2017 11:27

    Bonjour ma belle,


    Il est des colères éphémères (comme celle de voir un article disparaître) et il est des colères viscérales comme la tienne. Celles-là ne disparaissent jamais et partiront avec nous.

    J’ai même vu, dans les environs, un nouveau propriétaire arracher des arbres fruitiers en bonne santé et donnant beaucoup de fruits, pour bâtir une villa de style provençal !!!

    Bon, moi qui aime les arbres, qui respecte ceux que mon père et mon compagnon ont plantés, je pleure parfois le peu d’intérêt qu’ils représentent.

    Quant aux chinois... Ils ne sont pas les seuls à mépriser notre terre. Des descendants de Cévenols font de même, et eux n’ont aucune excuse car ils ont vu leurs ancêtres y naître, y vivre et y mourir. Mais, « il faut vivre avec son temps » disent-ils avec un sourire ironique que j’ai envie de baffer.

    Bien à toi.




    • alinea alinea 25 novembre 2017 13:19

      @cevennevive
      Je sais bien ! la vérole argentée a empégué tout le monde ; c’est dommage qu’ils n’aient pas pensé à faire un vaccin avant la pandémie !! smiley
      moi aussi j’ai envie de baffer leur sourire entendu !!


    • Fergus Fergus 25 novembre 2017 17:27

      Bonjour, alinea & cevennevive

      Il est écrit ceci dans l’article :

      « je ne parle pas, évidemment, de celle qui est devenue constructible et de tous ces cons d’exploitants qui s’engraissent en vendant leurs prés, leurs vignes, pour faire des lotissements ou des zones industrielles ou commerciales. Quand on est capable de faire ça c’est qu’on est dépourvu de toutes qualités humaines. »

      En l’occurrence, les plus cons sont les élus qui ont modifié le POS pour rendre constructibles des terres qui ne l’étaient pas car à vocation agricole, autrement dit d’une valeur dérisoire à l’hectare. Que des paysans puissent, de ce fait, ramasser un paquet de fric est humain et je me vois mal leur jeter la pierre dans ces conditions.

      J’ajoute que cette question pose - pas toujours mais souvent - le problème des petits arrangements entre amis paysans et élus. 


    • alinea alinea 25 novembre 2017 17:50

      @Fergus
      Le PLU a été instauré, bien tardivement, pour empêcher les petits arrangements entre élus et électeurs !
      Normalement il ne devrait pas y avoir un seul paysan susceptible de vendre ainsi une grande partie de ses terres ; pourtant, c’est ce qui se passe dans le bled voisin !


    • Fergus Fergus 25 novembre 2017 18:12

      @ alinea

      En effet, les petits arrangements perdurent ici et là, et la Justice se garde bien d’y regarder de trop près.


    • petit gibus 25 novembre 2017 18:12
      @Fergus

      « 
      les plus cons sont les élus qui ont modifié le POS »

      Sauf que dans beaucoup de communes dites « agricoles »
      beaucoup d’élus sont des agriculteurs

      Le syndicat qu’ils préfèrent :la FNSEA !
      Les partis politique qu’ils soutiennent : les droites conservatrices capitalistes !

      Où est la logique du monde agricole actuel ?


    • GrandGuignol GrandGuignol 25 novembre 2017 19:24

      @petit gibus

      « Où est la logique du monde agricole actuel ? »

      Dans les GOPE (grandes orientations de politique économiques) prescrites par l’Union Européenne et sa commission non élue, qui imposent leurs directives aux états membres de l’UE.

      L’amour de la terre, d’une agriculture saine n’est pas à l’ordre du jour.

      Pour retrouver notre terre et des agriculteurs fiers de leurs productions et amoureux de leurs métiers il faut sortir de ces GOPE qui ne sont pas négociables, cela va sans dire puisque l’on ne peut renégocier quoique ce soit au sein de cette UE sans l’unanimité des états membres.

      Le mal est là et bien là, avant l’Ue, la France souveraine avait une agriculture saine et les normes de consommation favorisaient cette agriculture.
      Aujourd’hui l’UE et ses pesticides et autres OGM détruit la terre et la nature, asservit les agriculteurs qui doivent surproduire et se retrouvent endettés jusqu’au coup, nous empoisonnant chaque jour, nous et nos enfants.



    • RICAURET 25 novembre 2017 19:58

      @Fergus
      ceux qui sont coupables c est nous pas les élus c est nous qui leurs avons donnes les clés de la mairie ou autres institutions et après on s étonne
      de plus lorsque un élus modifie le POS combien d administres sont présent a la réunion enquête
      on devrait refuser du monde car elle modifie nos vies
      c est mieux de regarder les marseillais ou les chtis a Miami


    • alinea alinea 25 novembre 2017 20:11

      @RICAURET
      Je peux vous répondre que, que l’on soit présent ou non, la politique se mène ! sauf, si on a la chance d’avoir un maire rebelle.
      Il y a un village dans le Gard qui est comme ça : Bourdic ; seuls les enfants de paysans qui s’installent pour travailler au bled ont le droit de construire !


    • Fergus Fergus 25 novembre 2017 21:33

      Bonsoir, GrandGuignol

      « avant l’Ue, la France souveraine avait une agriculture saine et les normes de consommation favorisaient cette agriculture. »

      Désolé, mais ce discours est une vaste fumisterie ! Merci d’arrêter avec cette propagande UPR tendancieuse, manipulatrice et surtout mensongère. Certes, les GOPE existent, mais le fait est que la politique agricole productiviste de l’UE est née du modèle mis au point dans les années 50 par la FNSEA !!!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 21:36

      @Fergus
      Comme si l’ UPR découvrait la PAC et le Traité de Rome... !
      Avant le Traité de Rome et la PAC, les agriculteurs français produisaient sainement des produits vendus et consommés en saison.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 21:38

      @GrandGuignol
      La PAC date de 1962.


    • Fergus Fergus 25 novembre 2017 21:48

      @ Fifi Brind_acier

      « Avant le Traité de Rome et la PAC, les agriculteurs français produisaient sainement des produits vendus et consommés en saison »

      Mort de rire !!! Le modèle productiviste de l’UE était déjà sur les rails, bien avant le Traité de Rome : il était porté par la FNSEA dès les années 50, et c’est ce modèle qui a servi de base à la PAC.

      Ce modèle qui a détruit progressivement de nombreuses exploitations en France. Ce modèle qui, hors UE, se serait développé exactement de la même manière tant le lobby FNSEA a d’emblée été puissant auprès des instances politiques.

      Ayez au moins l’honnêteté de reconnaître cette filiation, au lieu de resservir sans cesse ce bobard d’Asselineau !


    • GrandGuignol GrandGuignol 25 novembre 2017 22:05

      Bonsoir Fergus,

      Ai je parlé de l’UPR ?non...Mais vous ne pouvez vous empêcher de dénigrer systématiquement ce mouvement de libération de la France du joug dictatorial de l’Ue que vous vénérez comme une idole.

      je parle de ma jeunesse vers les douze ans (j’en ai 54 ) où je passait des vacances à la ferme des amis de mes parents et où l’agriculture était saine et bio naturellement, d’ailleurs on ne parlait pas à l’époque de produits bio car c’était la norme.

      je parle de normes de consommation qui ne permettaient pas de mettre n’importe quoi dans nos assiettes et qui partent en fumée depuis que la France est entrée dans l’UE.

      « que la politique agricole productiviste de l’UE est née du modèle mis au point dans les années 50 par la FNSEA !!! »

      C’est possible mais les subventions actuellement allouées aux agriculteurs par l’UE concernent uniquement ceux qui appliquent ses directives à la lettre et la politique agricole productiviste comme vous dites, n’avait pas l’ampleur de nos jours, pas de ferme de milles vaches, pas d’OGM, pas d’obligations d’utiliser des pesticides, etc.
      Ceux qui résistent n’ont pas d’aides ou sont attaqués et obligés d’utiliser des pesticides.
      (je vous retrouve tous les articles que j’ai lu sur ce sujet si vous le voulez)

      Et non je ne ment pas, pas plus que l’UPR, par contre vous, en jongleries et pensées élastiques au service de l’UE, on fait pas mieux que vous.

      Expliquez donc comment on renégocie des traités qui demandent l’unanimité des 27 états membres pour changer de direction en ce qui concerne la politique agricole ?


    • Fergus Fergus 25 novembre 2017 23:02

      @ GrandGuignol

      « Ai je parlé de l’UPR ?non.. »

      Vos commentaires sont des copiés-collés de ceux de de Fifi, relais officiel de l’UPR sur ce site !

      « je passait des vacances à la ferme des amis de mes parents et où l’agriculture était saine et bio naturellement »

      Oui, mais des fermes comme celles-là, il y en avait déjà de moins en moins, les autres ayant été formatées au modèle FNSEA.

      Désolé, mais le reste de votre commentaire est là aussi du copié-collé des discours récurrents de l’UPR.


    • GrandGuignol GrandGuignol 25 novembre 2017 23:42

      @Fergus

      Je dis ce que je pense être la meilleure solution pour les français et même si celle ci est empreinte des analyses claires de l’UPR de même lorsque je soutenais Mélenchon (voyez mes anciens commentaires) cela n’en reste pas moins ma pensée (ne croyez pas que je sois fermé et dogmatique comme vous, je garde toujours mon libre arbitre, sinon je serais à la LFI au lieu de l’UPR), tout comme vous en ce qui concerne votre idolâtrie pour cette UE totalitaire et vos mots,eux, sont imprégnés de la propagande médiatique qui nous est assénée de décennies en décennies. A votre insu, surement, vos propos sont identiques et vous utilisez les mêmes méthodes, les mêmes ruses, les mêmes stratagèmes, n’hésitant pas dans l’attaque personnelle comme sur cette réponse à mon commentaire. Vous déviez sans cesse et vous prônez un humanisme qui fait fi de la souffrance que vont endurer, toujours plus vive, les plus démunis de ce pays en persistant à ne pas vouloir retrouver une nation démocratique et libre de ses mouvements et de sa politique.

      Oui, je sais, une France souveraine ce serait, la catastrophe, la fin du monde et l’univers entier partirait inéluctablement en Big Crunch !!! Oui vous prenez vraiment les français pour des idiots incapables de créer,de se réindustrialiser, de se projeter dans l’avenir, d’innover.....

      Je ne vais pas m’étendre avec vous, je vous connait assez pour savoir que la France n’est pas une de vos priorité même si l’UE détruit tout sur son passage.
      Bonne soirée


    • files_walQer files_walQer 26 novembre 2017 07:47

      Nous protestons contre la censure dont a été victime l’article du 17/11/2017 de Doctorix sur les 11 obligations vaccinales.

      Lettre de Doctorix


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 novembre 2017 08:16

      @Fergus
      La PAC, le Marché Commun et le Traité de Rome, c’est la même chose.
      Le Traité de Rome, c’est justement dans les années 50, plus précisément en 1957.


      La PAC était contenue dans le Traité de Rome,
      « Prévue par le traité de Rome du 25 mars 1957 et entrée en vigueur le 30 juillet 1962 ». Donc quand nous parlons d’avant la PAC, nous parlons d’avant le Traité de Rome, ce n’est quand même pas compliqué à comprendre ! Vous comptez expliquer les Traités européens à l’ UPR, alors que vous n’en connaissez visiblement aucun ??

      Quant au Marché Commun, voici ce qu’en disait la CGT dans les années 50 -60, au moins, vous pourrez faire la différence avec ses discours européistes actuels.

      « (...) »- La libre circulation des marchandises, donc le déchaînement de la concurrence fondée sur l’infériorité des salaires et de la législation sociale, l’harmonisation par le bas des conditions sociales dans les différents pays, l’opposition renforcée à toutes les revendications des travailleurs. (...)

      La libre circulation des capitaux, le danger d’évasion des capitaux, de dévaluation et même de remplacer la monnaie nationale par une monnaie commune. (...)"

      L’enjeu est énorme : le Marché commun conduit infailliblement, à plus ou moins brève échéance, à la disparition des souverainetés nationales, à la création d’un super-État européen, réduisant à sa plus simple expression tout ce qui pourrait subsister d’individuel, de politiquement et économiquement indépendant chez les membres de la Communauté.

      Ce super-État sera dominé par le pôle d’activité économique le plus puissant : la Ruhr ; par la puissance la plus énergique et la plus dynamique : l’Allemagne de l’Ouest. [...] Pour la France, la réalisation du Marché commun c’est l’acceptation de l’hégémonie allemande. Son industrie ne pouvant lutter contre la concurrence d’outre-Rhin tombera sous la coupe des konzerns de la Ruhr.(...) "


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 novembre 2017 08:24

      @Fergus
      Et alors ? Les commentaires des supporters de Mélenchon sont aussi toujours les mêmes : des insultes, des calomnies, des railleries, et votre incapacité chronique à argumenter.

      Sans parler de votre ignorance crasse en Histoire, en économie, et sur l’ Europe, que vous continuez à défendre, car vous croyez à votre « rêve européen »...

      Vous n’êtes même pas capable de vérifier vos infos sur Internet, vous voudriez qu’on vous tresse des lauriers « de grands opposants » et de « Résistants » ? ...


    • Le421 Le421 26 novembre 2017 08:54

      @petit gibus
      Et en plus, il suffit de crier « écologiste !! » dans la cour d’un agriculteur pour qu’il file chercher le douze et déboule en gueulant « Où ça, où ça ?? ».
      Alors qu’ils devraient être, eux, les premiers et véritables écologistes...

      Oui, l’argent a vraiment tout pourri.
      Voir le « sahara » de Beauce...


    • troletbuse troletbuse 26 novembre 2017 14:43

      @GrandGuignol
      La cible de l’Insoumis par opportunisme est Asselibeau et non Macaron pour qui il a voté.


    • chantecler chantecler 26 novembre 2017 15:10

      @troletbuse
      Bah , au second tour il n’y avait pas trop le choix .
      Macron ou l’abstention .
      Et puis ça sert à quoi de radoter ?


    • GrandGuignol GrandGuignol 26 novembre 2017 17:22

      @troletbuse
      « ’La cible de l’Insoumis par opportunisme est Asselineau.et non Macaron pour qui il a voté »

      c’est exactement ça....et il ne rate pas une occasion pour vomir sa haine sur Asselineau.

      Entre Asselineau et Macron, en européiste convaincu, il n’hésiterait pas une seconde.


    • troletbuse troletbuse 27 novembre 2017 08:31

      @chantecler
      Et c’est ça qui vous défrise ?


    • chantecler chantecler 12 décembre 2017 16:17

      @GrandGuignol
      Mouarf !
      Comme inversion des faits, dissonance cognitive, projection , etc , ici c’est un chef d’oeuvre !
      Suffit de lire les prosélytes UPR sur agx : les 2/3 sont des crachats contre JL M.
      Par contre JL M (et ses soutiens) se tapent comme de l’an 40 de F. Asselineau ....
      Dans 50 ans ce dernier sera sans doute opérationnel !


    • Legestr glaz Ar zen 12 décembre 2017 16:22

      @chantecler

      Il vous suffit de trouver des arguments pour prouver que JLM dit la vérité.

      Apportez donc la preuve du contraire ! Dire que la « désobéissance », prônée par JLM, est anticonstitutionnelle c’est « cracher » sur lui ? C’est étrange comme idée ?


    • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 12:03

      A part les jardiniers auto-suffisants, plus personne ne travaille la terre « avec amour ».


      Vous utilisez dans le texte un terme révélateur : les « exploitants ».
      Ca m’a rappelé un reportage en noir et blanc sur un vieux paysan bourguignon qui disait ; « ma terre, je ne l’exploite pas, je la cultive ». Il est mort. Notre pays n’est plus un pays rural, c’est comme ça.

      En lisant votre texte, et en particulier son refrain, « La terre appartient à celui qui la travaille… » je me disais aussi que c’était sans doute ce que pensaient les colons espagnols, anglais et français qui s’installaient dans le « nouveau monde » et considéraient les peuples déjà présents comme inférieurs puisqu’ils ne cultivaient pas grand chose à leurs yeux (sauf qu’ils leur ont fait découvrir le maïs, la patate et les tomates). Mais c’est un autre sujet et je ne veux pas vous embêter avec ça. Les Chinois vous suffisent pour occuper le week-end à taper dans un punching-ball.

      • alinea alinea 25 novembre 2017 13:14

        @Jeussey de Sourcesûre
        Je pense, à propos de la colonisation, que ceux qui sont partis vers la fin du dix neuvième siècle, pauvres paysans en France, et qui ont travaillé de leurs mains la terre qui leur était offerte en Algérie, l’ont aimée comme la leur ; cela n’empêche pas qu’il y eut des exploiteurs, des « gentlemen farmer »(! !) précurseurs de la FNSEA que probablement ils ont créée en venant en France, ou à tout le moins s’y sont rués.
        L’horreur de la colonisation, je ne la vois pas due aux premiers, mais aux seconds, toujours les mêmes,ou les pareils !
        Dans mon patelin et alentours, il y a des étrangers qui se tuent au boulot sur leur lopin ; cela ne cause aucun souci à personne.
        Le souci c’est le fric ; le milliardaire est français, il achèterait volontiers tout le département ; quant à l’Anglaise, c’est une publiciste pétée de tunes. Leur nationalité, là, ne joue pas !
        Malgré la colonisation, je pense que la terre appartient à celui qui la travaille ; au fond, cela ne dure qu’une courte vie.
        Sinon, il y a des vignerons qui travaillent « Nature et Progrès », des éleveurs bio ; tous aiment leur boulot ! enfin, je ne les connais pas tous, mais je ne connais pas de contre exemple !


      • alinea alinea 25 novembre 2017 13:16

        @Jeussey de Sourcesûre
        Ne croyez pas que je tape dans un punching ball ! je constate l’abandon de l’agriculture dans notre pays, cela me chagrine au plus haut point, c’est tout ; et surtout ne croyez pas qu’après le week-end je serai passée à autre chose.


      • Jelena Jelena 25 novembre 2017 13:51

        @Rachid ben Jeussey Al-SourceCNN >> Notre pays n’est plus un pays rural, c’est comme ça.
         
        Ça veut dire quoi pour toi « notre pays » ??


      • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 25 novembre 2017 15:12


        @Jelena

        Ça veut dire ça

        et pour toi ?


      • Fergus Fergus 25 novembre 2017 17:40

        Bonjour, Jeussey de Sourcesûre

        Vous parlez sans savoir : je connais en Auvergne des paysans actuels qui travaillent leur exploitation dans le respect des sols et des animaux ! Y compris dans ma propre famille dont certains membres sont encore en activité.

        J’ajoute que peu importe le mot : ont peut être un « exploitant agricole » et se conduire bien, de même qu’il a pu y avoir naguère des « paysans » aux comportements ignobles, que ce soit avec leur bétail ou leurs parcelles inscrites dans des paysages protégés !


      • alinea alinea 25 novembre 2017 17:46

        @Fergus
        Évidemment Fergus, le nom, ce n’est pas eux qui l’ont changé, mais le concept est quand même très différent, voire antinomique !
        Et, tu as raison, cela n’interdit pas aux gens bien de bien se comporter !


      • Jelena Jelena 25 novembre 2017 18:48

        @Rachid ben Jeussey >> et pour toi ?
         
        Moi ?... Je trouve cela choquant de voir quelqu’un d’aussi répugnant que toi dire « notre pays », car en disant tu salis les autres français.


      • Jelena Jelena 25 novembre 2017 18:52

        Correction >> car en disant cela tu (...)


      • mmbbb 25 novembre 2017 19:49

        @alinea « D’abord, que les Chinois ne viendront pas travailler nos terres avec amour »" Ils ne feront pas mieux que les agriculteurs industriels francais . Il faudrait eviter les mythes un peu comme les les publicitaires , telle la pub Herta qui nous fait accroire aux petites histoires pastorales de la vie a la ferme . Les chinois achetent les vignobles les chateaux les terres et meme le Club Med les francais sont depossedés de leur patrimoine ils s en foutent un peu a vrai dire .


      • alinea alinea 25 novembre 2017 20:04

        @mmbbb
        Je sais bien ! trois familles de Chinois viendraient au bled reprendre un vrai travail de la terre, il n’y aurait pas de problème. On me dit que je joue au punching ball avec les Chinois, mais ils ne seraient pas Chinois ce serait la même chose : le Capital achète nos terres et tout le monde s’en fout !
        Depuis le temps que je dis que l’invasion, c’est le fric, d’abord des Européens du nord, maintenant des Qataris, des Chinois, on me rétorque que non, ce sont les Musulmans.
        On peut répondre, l’un n’empêche pas l’autre, mais j’insiste : c’est le pognon qui nous envahit et nous réduit à l’esclavage. En tout cas, pour le moment, c’est ça.
        Le pognon n’a pas de patrie, on le sait ; et tout est pognon potentiel, la nourriture, et même l’eau !
        Je pense qu’il y a encore beaucoup de bien nourris, bien planqués dans ce pays, mais quand ils se réveilleront, il sera trop tard.


      • mmbbb 25 novembre 2017 20:36

        @alinea les africains vendent leurs belles terres arables notamment aux Chinois Un comble puisque la population de ce continent va doubler . Un autre pays vend ses terres la Roumanie mais les investisseurs ont senti le marche , il s agirait de produire BIO a grande echelle Moi je ne trouve pas l idee saugrenue puisque les produits de grande production francaise sont sur chimiquee Les agriculteurs ne le cachent pas


      • alinea alinea 25 novembre 2017 20:43

        @mmbbb
        Oui, ils sont bien capables de faire du bio en France ; le hic, c’est que nous produisons à peine le tiers de bio que nous consommons ! ne serait-il pas plus malin de le faire nous-mêmes ?
        Ceci dit, je n’ai aucune envie d’affamer les Chinois, mais on pourrait trouver échanges équitables !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 21:02

        @alinea
        Votre indignation me touche, mais je crois que vous n’avez pas bien compris les objectifs de la PAC, issue du Traité de Rome : en finir avec l’agriculture familiale et aller vers une agriculture industrielle, avec beaucoup de technologie et le moins possible de main-d’œuvre.


        Article 39 du TFUE : La politique agricole commune a pour but : a) d’accroître la productivité de l’agriculture en développant le progrès technique, en assurant le développement rationnel de la production agricole, ainsi qu’un emploi optimum des facteurs de production, notamment de la main-d’œuvre.
        Il n’y a rien dans les objectifs, qui parle de la santé des sols, de la santé des agriculteurs ou de celle des consommateurs... Circulez, ya rien à voir !

        Comme ce sont les lobbies de l’agroalimentaire, du machinisme agricole, de l’agrochimie, et de la grande distribution qui impulsent les lois à la Commission européenne, que le Parlement n’a qu’un avis consultatif, les lois européennes ne peuvent jamais aller dans le sens que les citoyens souhaiteraient...

        Plusieurs autres considérations aboutissent à ce que vous dénoncez :
        - Les produits agricoles en France coûtent plus chers qu’ailleurs, à cause des salaires et du SMIC agricole, que des pays comme l’Espagne ou l’Allemagne n’ont pas. Les centrales d’achats achètent le moins cher, les agriculteurs français n’ont plus qu’à fermer boutique. Les normes sanitaires, non plus, ne sont pas les mêmes, elles sont plus strictes en France.

        - Il n’est plus possible depuis Maastricht d’empêcher les capitaux de circuler librement et de s’investir où ils veulent. Que les Gouvernements soient d’accord ou pas, il est interdit d’interdire les mouvements de capitaux. C’est l’article 63 du TFUE. Tout doit circuler librement.

        Les Gouvernements regardent donc les achats de terres en France, (ou de toute autre partie du patrimoine) comme les vaches regardent passer les trains.... Dans le meilleur des cas, le Ministre proteste, et pi c’est tout, il n’a plus la main. Il ne peut plus interdire aucun de ces achats.
        Et la SAFER n’y peut rien non plus, les Chinois contournent la loi.

        - La Chine, devenue l’usine du monde, vend ses marchandises avec la monnaie internationale, le dollar, qui vaut peanuts, à cause que la planche à billets de la FED. La Chine a donc des monceaux de milliards de $ dans ses caisses. Plus vite elle s’en débarrasse en achetant des biens concrets, mieux c’est. De plus, c’est pour la Chine, une nécessité vitale.

        - La Chine n’a que très peu de terres agricoles, elle en achète donc un peu partout. Et comme on peut pas l’empêcher d’acheter des terres en France, puisqu’il n’y a plus de contrôle des mouvements de capitaux, elle achète. Elle pourrait acheter à la France des produits agricoles, mais comme l’euro, pour la France, est trop fort/ $, elle préfère acheter les terres.

        C’est pour toutes ces raisons qu’il faut sortir de l’ UE, sinon, nous n’aurons plus de paysans, uniquement des industriels de la malbouffe. Ou des hangars à conso, genre Amazon, ou des forages à gaz de schiste..., le pire n’est jamais bien loin.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 21:13

        @Fergus
        Alors, ils sortent du système européen de la PAC. C’est le cas de ceux qui assurent la vente directe de leurs produits, les circuits courts etc. Mais ce n’est qu’un infime partie de la production de nourriture en France. 95% passe par les 3 ou 4 centrales d’achats de la grande distribution, qui ne voit qu’une chose : acheter aux prix les plus bas pour faire les profits maximum.


        Et comme je l’expliquais à alinéa plus haut, les prix bas se trouvent dans les productions des pays à bas salaires, sans SMIC agricole, avec peu ou pas de normes sanitaires, venant de n’importe où en Europe et dans le monde.

        Peu importe que ces produits viennent de Pologne, du Chili, d’Espagne ou d’ailleurs. Il suffit qu’un produit arrivant de l’étranger en Europe soit emballé différemment, ou cuisiné, il devient « Made in Europe ».

        C’est ça la mondialisation imposée aux Français, la mise en concurrence généralisée.


      • alinea alinea 25 novembre 2017 21:17

        Fifi, à ce stade, je pense que c’est vous qui êtes cons ! parce que, à force de prendre tout le monde pour des cons, il y a un blême.
        Il y a des tas de choses que j’ai comprises voilà bien longtemps, peut-être devrais-je mettre mon mouchoir par dessus et penser à autre chose ?
        Mais ce n’est pas parce que vous avez découvert la pierre philosophale de la cause unique, que les effets ne sont pas déplorables.
        La prise de conscience a bien des effets positifs et je vais vous dire, quelle que soit la cause, un peuple uni en lutte la foutra par terre.
        Mais comme vous connaissez la cause, vous n’allez pas vous abaisser à la lutte !
        Vous êtes sur votre petit nuage, mais si vous ne voulez pas tomber de trop haut, atterrissez vite !


      • Fergus Fergus 25 novembre 2017 21:38

        Bonsoir, Fifi Brind_acier

        « vous n’avez pas bien compris les objectifs de la PAC, issue du Traité de Rome : en finir avec l’agriculture familiale et aller vers une agriculture industrielle »

        Vous avez oublié le principal : ISSU DU MODELE IMPOSE PAR LA FNSEA DANS LES ANNEES 50 !!! Pourquoi ces pudeurs de gazelle ? Evidemment, il est dur pour un salarié propagandiste de l’UPR de reconnaître que c’est bel et bien le modèle productiviste et destructeur des sols initié en France qui a ensuite essaimé en Europe et pas le contraire !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 21:58

        @alinea

        un peuple uni en lutte la foutra par terre.

        Je crois que c’est vous qui vivez un un petit nuage... Le peuple n’a plus confiance dans la Gauche, ni dans les syndicats, qui depuis au moins 40 ans, (et pour les Socialistes, depuis 70 ans) , lui ont vendu cette Europe de m..., que vous tenez tant à conserver, sans jamais expliquer les 5 ou 10 raisons valables pour y rester.


        En plus de ne rien expliquer, (parce que Mélenchon disserte sur tout, sauf sur les Traités), vous faites croire que vous allez changer les Traités, qui ont été faits, justement, pour qu’on ne puisse pas les changer...

        Alors, continuez à insulter l’ UPR qui fait le travail d’information et d’éducation populaire que ne fait pas la Gauche,(et encore moins la Droite), et continuez à vous tirer des balles dans le pied en défendant « une Autre Europe ».

        Surtout ne changez rien, insultez au lieu d’argumenter, vous apportez des adhérents à l’ UPR sur un plateau.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 22:10

        @Fergus
        Si la FNSEA a eu du poids, c’est que la France était un grand pays agricole, la bonne blague !!


        C’est le Traité de Rome qui a produit la PAC. Le Traité de Rome c’est 6 pays, et pour la France il a été signé par Guy Mollet de la SFIO, l’ancêtre pro américain du Parti Socialiste.

        Vous voyez, la trahison de la Gauche remonte à loin...
        Pour votre info, de Gaulle n’a signé aucun Traité européen, la Gauche les a tous signés.


        Vous avez écouté Asselineau devant les Mamamouchis de la FNSEA ?


      • mmbbb 25 novembre 2017 22:39

        @alinea Affamez les Chinois non mais que chaque pays soit responsables de sa demographie Les dirigeants chinois remettent en cause l enfant unique , bon il faudra a vous attendre a nourrir quelques centaines de millions de Chinois en plus Les courbes sont exponentielles celle de la production agricole non c est simple a comprendre


      • alinea alinea 25 novembre 2017 22:53

        @Fifi Brind_acier
        Je n’insulte personne Fifi ! et le peuple doit avoir confiance en lui-même ; qui vous parle de Mélenchon ( le seul au demeurant à porter un programme agricole et énergétique qui vaille le coup).
        Je ne suis pas obsédée par les élections, la politique actuelle ; je vois les choses, j’en sais les causes, mais je ne vois personne ici vouloir changer leur cours !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 novembre 2017 07:45

        @alinea
        Si, si, vous faites des cacas nerveux, car vous n’avez pas les réponses, comme tous les FI, qui sont incapables d’argumenter sur les analyses de l’ UPR.
        Voici une courte vidéo d’une réunion de la France Insoumise.
        A la question « Comment répondre à l’ UPR ? »
        Ben... le responsable de la réunion n’en sait rien du tout, et ne répond pas.


        mais je ne vois personne ici vouloir changer leur cours !

        Pour faire quoi ? Mélenchon prévoyait 1 million de manifestants, nada wallou, rien du tout.
        « Il faut continuer à lutter », dit-il. Mais contre qui ? Contre Macron.
        Sauf que Macron, c’est une marionnette, mais ça, Mélenchon ne le dit pas.
        Il l’a pourtant écrit en juin 2016, mais depuis, silence radio.
        Tous ses discours portent sur les effets et jamais sur les causes.
        Donc, il ne sert à rien.

      • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 08:17

        @alinea

        Comment pouvez vous écrire de telles énormités ? « Mélenchon ( le seul au demeurant à porter un programme agricole et énergétique qui vaille le coup ». 

        Encore une fois alinéa, le programme de Mélenchon est impossible dans le cadre de l’UE. Mais ceci vous refusez mordicus de l’imprimer. Vous en revenez inlassablement au programme qui ne pourra pas être appliqué puisque les traités l’interdisent. 

        Je me demande à quel moment vous allez vous réveillez et comprendre la supercherie.

        Il est « anticonstitutionnel » de désobéir aux traités !

        Si vous voulez découvrir l’article 62 de la Constitution française le voici. Vous m’en direz des nouvelles.

        Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l’article 61 ne peut être promulguée ni mise en application. 

        Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l’article 61-1 est abrogée à compter de la publication de la décision du Conseil constitutionnel ou d’une date ultérieure fixée par cette décision. Le Conseil constitutionnel détermine les conditions et limites dans lesquelles les effets que la disposition a produits sont susceptibles d’être remis en cause. 

        Les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucun recours. Elles s’imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles.



      • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 08:30

        @Fergus


        Le « productivisme » agricole est inscrit dans le traité sur le fonctionnement de l’UE, TFUE, article 39 que voici, premier paragraphe ;

        Article 39

        (ex-article 33 TCE)

        1. La politique agricole commune a pour but :

        a) d’accroître la productivité de l’agriculture en développant le progrès technique, en assurant le développement rationnel de la production agricole ainsi qu’un emploi optimum des facteurs de production, notamment de la main-d’œuvre,


        Et ce qui vaut pour l’agriculture, vaut pour la pêche. Extrait article 38 du TFUE :«  Les références à la politique agricole commune ou à l’agriculture et l’utilisation du terme »agricole« s’entendent comme visant aussi la pêche, eu égard aux caractéristiques particulières de ce secteur. »


        l’Union européenne depuis des décennies favorise la pêche industrielle. Comment s’étonner, dans ces conditions, que la pêche artisanale française soit en voie de disparition ? Les ports artisanaux se vident au fil des années sous les coups de boutoir de l’Union européenne. Une catastrophe organisée depuis Bruxelles. Maintenant ce sont des navires « Intermarché » qui aliment eux même les rayons poissons de ce groupe. Cette pêche industrielle insensée qui détruit les fonds marins. 

        J’enrage Fergus devant tant d’ignominie !

        http://www.letelegramme.fr/finistere/saint-guenole-petition-pour-la-peche-artisanale-05-02-2017-11389185.php



      • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 08:35

        @Fifi Brind_acier

        A lire pour ceux qui connaissent pas l’envers du décor de la grande distribution assassine. 

        « Les coulisses de la grande distribution » ou comment les producteurs sont étranglés.



      • Le421 Le421 26 novembre 2017 09:00

        @Fifi Brind_acier
        Article 39 du TFUE : La politique agricole commune a pour but : a) d’accroître la productivité de l’agriculture en développant le progrès technique, en assurant le développement rationnel de la production agricole, ainsi qu’un emploi optimum des facteurs de production, notamment de la main-d’œuvre.

        Cela fait partie des raisons essentielles pour lesquelles on avait voté « non » au TFUE en 2005.
        Effectivement.


      • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 09:54

        @Le421

        Mais ceci ne vous incite pas à sortir de l’UE ? « Non » en 2005 n’est pas l’équivalent de « non » aujourd’hui ?

        Les règles des traités sont institutionnalisés. Il est anticonstitutionnel de désobéir aux traités ! J’espère que vous le savez le 421 !


        Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l’article 61 ne peut être promulguée ni mise en application. 

        Une disposition déclarée inconstitutionnelle sur le fondement de l’article 61-1 est abrogée à compter de la publication de la décision du Conseil constitutionnel ou d’une date ultérieure fixée par cette décision. Le Conseil constitutionnel détermine les conditions et limites dans lesquelles les effets que la disposition a produits sont susceptibles d’être remis en cause. 

        Les décisions du Conseil constitutionnel ne sont susceptibles d’aucun recours. Elles s’imposent aux pouvoirs publics et à toutes les autorités administratives et juridictionnelles.


      • CN46400 CN46400 25 novembre 2017 13:26

        Il y a pourtant une solution : faire comme les chinois en Chine et les cubains à Cuba : nationaliser toute la terre et l’attribuer, en usufruit gratuit, à ceux qui veulent la travailler...


        • alinea alinea 25 novembre 2017 13:53

          @CN46400
          Bien sûr qu’il y a une solution !!! Malheureusement ils n’ont pas l’air nombreux ceux qui l’envisagent, et ce que je déplore le plus, je l’ai dit, c’est bien que personne ne comprend le problème, donc personne n’a idée d’y remédier !!


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 21:15

          @CN46400
          Des nationalisations, je n’en n’ai trouvé que dans le programme de l’ UPR.


        • jaja jaja 25 novembre 2017 21:28

          @Fifi Brind_acier

          Vous n’avez pas du trop chercher... dans le programme de Philippe Poutou notamment qui annonçait déjà vouloir socialiser tout le secteur bancaire, sans indemnités ni rachat aux gros actionnaires et toute une série de socialisations dans les secteurs des transports, de l’énergie etc...


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 21:33

          @jaja
          Sauf que les Français connaissent le NPA depuis des lustres, pas comme Asselineau, et qu’ils ne votent pas pour Poutou, c’est ballot.


        • jaja jaja 25 novembre 2017 21:38

          @Fifi Brind_acier

          Mélenchon a emporté beaucoup de voix de l’extrême gauche... C’était d’ailleurs le but de sa candidature et de sa sortie du PS... Mais bon...
          Quant à l’UPR, la nouvelle secte de droite elle fait moins de voix que le NPA... Ce qui ne pourra changer que lorsqu’elle aura le feu vert des capitalistes, quand ils en auront marre de l’Europe... Alors ils penseront peut-être au pote à Pasqua....



        • jaja jaja 26 novembre 2017 08:29

          @Fifi Brind_acier

          Il se définissait lui-même sur ses affiches électorales des listes Tibéri comme l’un de ses « proches collaborateurs »

          Proche collaborateur du chantre de la Centrafrique et de la milice anti-ouvrière du SAC avouez que ça dépare dans le tableau...

          Non ?


        • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 08:39

          @jaja

          Mélenchon n’était-il pas « près » et « proche » de « Francisque Mitterand » qu’il admire toujours ? Je vous perçois moins revendicatif sur le cas Mélenchon puisque vous avez voté pour lui. Votre réflexion est donc à deux vitesses. 

          François Mitterrand et « son » ami Mélenchon et l’extrême droite.


        • jaja jaja 26 novembre 2017 08:50

          @Ar zen

          Mélenchon je n’ai jamais voté pour lui ni ne le ferait jamais....

          C’est votre compréhension de ce qui vous est dit qui est à deux vitesses.... Depuis le temps que nous nous accrochons sur ce site vous devriez savoir ce que je pense de ce politicien professionnel... smiley


        • Le421 Le421 26 novembre 2017 09:04

          @CN46400
          Houlà !! Bizarre.
          Ils s’étripent sur Mélenchon et personne ne vous a repris en parlant de « kolkhoze » !!
          Marrant, hein ?

          Il est bien ce Jean-Luc.
          Un peu comme l’écolo du paysan.
          Toujours envie de lui coller un coup de fusil.

          Et pendant ce temps-là, Jupiter se marre.
          Et il a bien raison.
          Il doit se dire : « Regarde-moi ces cons !! »


        • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 15:05

          @jaja

          Je sais que votre seule vison de la politique se résume à « la Révolution ». C’est votre crédo, votre leitmotiv. Quoi d’autre Jaja ? 

          Vous nous avez assez souvent, effectivement, expliqué que le souhait de la majorité vous importait peu, que le pouvoir devait aller aux prolétaires. Vous êtes pour une dictature des prolétaires. 

          Ai-je bien résumé votre pensée ? 

        • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 15:08

          @Le421

          Jupiter à des oeillères, comme les chevaux de labour qui répondent aux injonctions de leur maître. 

          Si vous aviez écrit « Bruxelles » se marre, j’aurais mieux compris. 

          Mais peut être que cela vous passe au. dessus de la tête et que vous n’avez pas remarqué que la France appartenait à un système supranational ?

        • jaja jaja 26 novembre 2017 15:26

          @Ar zen

          Non... et je crois que vous devriez cesser d’essayer.... smiley


        • alinea alinea 26 novembre 2017 15:54

          @Ar zen
          C’est l’hôpital qui se fout de la charité ?


        • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 17:45

          @alinea

          Dans quel sens ? La France n’appartient pas à un système supranational consacré dans sa Constitution ?

        • Xenozoid Xenozoid 26 novembre 2017 17:50

          @Ar zen

          la france est une société privé ?


        • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 17:51

          @jaja

          Je reprends simplement ce que vous avez écrit, mais peut être avez vous des trous de mémoire ?

          jaja 20 novembre 15:22

          @Ar zen

          Effectivement le pouvoir du peuple je m’en tamponne le coquillard car dans la notion même de peuple se cachent des classes antagoniques et donc cela ne veut rien dire...
          Seul le pouvoir des travailleurs m’intéresse et ça ne peut pas se faire sans lutter contre la classe bourgeoise exploiteuse et ses alliés...

          Mais je veux bien qu’on inscrive dans la nouvelle Constitution la puissance du Prolétariat  bien que ce soit très théorique et sans réelle portée pratique, mais bon.


        • alinea alinea 26 novembre 2017 18:07

          @Ar zen
          Dans le reproche que vous faites à Jaja ! article cinquante contre révolution ! smiley


        • jaja jaja 26 novembre 2017 18:07

          @Ar zen

          Vous êtes lourd ! Vous écriviez : « Vous nous avez assez souvent, effectivement, expliqué que le souhait de la majorité vous importait peu, que le pouvoir devait aller aux prolétaires. Vous êtes pour une dictature des prolétaires. Ai-je bien résumé votre pensée ? »

          Je vous ai répondu non ! Ce qui motive ce nouveau post... Alors pourquoi ce non qui affirmait que vous ne résumiez absolument pas ma pensée...

          Et bien tout simplement parce que ce qui m’importe c’est le souhait de la majorité et que le prolétariat au sens marxiste du terme recoupe tous les travailleurs qui n’ont que leur force de travail, manuel ou intellectuel, à vendre aux capitalistes pour vivre. Ces travailleurs, dont la masse des chômeurs, et leurs familles constituent l’immense majorité de la population et non sa minorité comme vous vouliez mensongèrement me le faire dire !

          La politique est une chose précise et les trous de mémoire que vous m’attribuez valent bien vos lacunes conceptuelles...


        • alinea alinea 26 novembre 2017 18:12

          @jaja
          Vous avez bien du temps à perdre jaja !! Le fil a été squatté par les procéduriers qui, comme les motards, ne sortent jamais seuls !


        • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 18:26

          @alinea

          Article 50, effectivement, comme en Grande Bretagne. 

          Les Révolutions ? Toutes manipulées, pas une d’origine populaire. Les résultats qui les suivent sont des preuves irréfutables. Mais, l’utopie c’est ça, elle fait vivre. 



        • Jeekes Jeekes 26 novembre 2017 18:26

          @alinea
           
          ’’qui, comme les motards, ne sortent jamais seuls’’
           
          Là vous m’avez inquiété, un instant je me suis demandé ce que vous aviez contre les motards...
           
          Puis je me suis dit que vous deviez parler des ’’bleus’’ qui, effectivement, comme les verres de lunettes, vont toujours par deux.
          Me trompè-je ?
           
           smiley
           


        • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 18:34

          @jaja

          Même réponse Jaja. Cette fois ci je surligne. 

          (Vous êtes d’une trop grande sensibilité Jaja. Pour un révolutionnaire ce n’est pas très bon signe). 


          jaja 20 novembre 15:22

          @Ar zen

          Effectivement le pouvoir du peuple je m’en tamponne le coquillard car dans la notion même de peuple se cachent des classes antagoniques et donc cela ne veut rien dire...
          Seul le pouvoir des travailleurs m’intéresse et ça ne peut pas se faire sans lutter contre la classe bourgeoise exploiteuse et ses alliés...

          Mais je veux bien qu’on inscrive dans la nouvelle Constitution la puissance du Prolétariat  bien que ce soit très théorique et sans réelle portée pratique, mais bon.


          Je vous parlais d’inscrire dans la Constitution le pouvoir du peuple en supprimant la procédure du congrès, en y introduisant l’initiative populaire (celle qui permet au peuple de proposer des lois) et le référendum révocatoire (celui qui permet au peuple de rejeter des lois). Mais, visiblement, vous n’êtes pas pour le pouvoir du peuple lorsque celui-ci prend ses décisions à la majorité. 


          Je vous cite à nouveau : « le pouvoir du peuple, je m’en tamponne le coquillart ». Vous montrez votre véritable visage. Assumez vos propos !


        • alinea alinea 26 novembre 2017 19:09

          @Jeekes
          Non !! je n’ai rien contre les motards ; je pensais aux bleus qui vont toujours par deux... !
          mais,à y penser, c’est rare de voir une moto seule !!!


        • alinea alinea 26 novembre 2017 19:13

          @Ar zen
          Que saurais-je sans vous ? Pas une d’origine populaire, c’est vrai, la CIA avec les républicains espagnols, aussi avec les anarchistes qui ont pris le pouvoir en Ukraine, bien sûr en Amérique du Sud et à Cuba, derrière Kadhafi, sans parler de la Russie !
          Pour ce qui est de la nôtre, j’en sais assez !!!!


        • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 19:17

          @alinea

          Pas bien clair pour moi tout ça. 

        • Jeekes Jeekes 26 novembre 2017 19:22

          @alinea
           
          ’’mais, à y penser, c’est rare de voir une moto seule’’
           
          Z’avez raison, aujourd’hui.
           
          Mais à une époque (un temps que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaitre), il m’arrivait de quasiment traverser la France sans rencontrer une seule autre moto...
           
          J’dis pas que c’était mieux. Mais quand on voyait une bécane garée au bord d’une route, on s’arrêtait aussi sec.
          Histoire de voir si le proprio était pas en panne, ou de taper la discut’.
           
          O tempora, O mores, qu’y disait, l’autre...
           
           smiley
           


        • alinea alinea 26 novembre 2017 19:29

          @Jeekes
          Oui !! ça fait presque trente ans que je n’ai pas baladé à moto !!! mais c’était comme vous dîtes ; bon, je n’étais que la meuf sur le siège arrière, mais on s’est fait des copains comme ça !! La rareté attirait l’intérêt, et il arrivait qu’on fasse un bout de route ensemble !! smiley


        • alinea alinea 26 novembre 2017 19:32

          @Ar zen
          Vous me dîtes qu’aucune révolution ne fut populaire spontanée ; je vous en donne des exemples !!
          Soros n’a pas toujours existé !


        • Jeekes Jeekes 26 novembre 2017 19:37

          @alinea
           
          ’’je n’étais que la meuf sur le siège arrière’’
           
          Ben aujourd’hui, on dit ’’SDS’’ (Sac De Sable).
          Valorisant, isn’t it ?
          Comme quoi on n’arrête pas le progrès, et, après ça, on va nous gonfler avec l’écriture inclusive...
           
          Bon, c’est pas tout ça, faut qu’j’aille m’occuper du casse-croûte (ben oui, chez nous c’est moi qui fait la cuisine... Parait qu’je suis doué...).
           
          Allez bonne soirée !
           
           smiley


        • alinea alinea 26 novembre 2017 19:59

          @Jeekes
          Ce n’est de toutes façons pas très valorisant d’être la meuf sur le porte-bagage !! il y a des caricatures, la blonde avec les boules qui dépassent du casque ; mais, on n’y va pas pour se valoriser !!
          Moi je n’ai pas le permis moto, je conduisais une 125, bien suffisante pour les virées en Cévennes !!
          mais je suis contre l’écriture inclusive !! smiley


        • Legestr glaz Ar zen 26 novembre 2017 20:07

          @alinea

          Je ne comprenais effectivement pas. Vous avez mis l’Ukraine dans le tas ? L’Amérique du Sud ? La révolution russe ? Kadhafi ? 

          Je vous accorde Cuba avec des réserves. C’est une révolution de guérilleros qui veulent déloger un dictateur. Le peuple est bien absent dans tout ça

          « Après avoir dénoncé la corruption du gouvernement, Batista profite du support de l’armée pour déposer le président Prio Socarras à la suite d’un coup d’État qui se fait sans affrontement majeur. Alors que le présidentdéchu quitte pour le Mexique, Batista suspend temporairement la Constitution et décide de reporter les élections prévues pour le 1er juin 1952. Le nouveau gouvernement obtient rapidement la reconnaissance de plusieurs pays, notamment les États-Unis, dont il appuie la politique extérieure. Il est cependant contesté à l’intérieur, comme en témoigne l’assaut raté des rebelles de Fidel Castro contre le camp militaire de Moncada, à Santiago, le 26 juillet 1953. Candidat en prévision de l’élection du 1er novembre 1954, l’ex-président Ramon Grau San Martin se retire le 30 octobre et appelle au boycott, dénonçant la corruption du régime. Vainqueur sans opposition, Batista conservera le pouvoir jusqu’à ce que sa dictature soit renversée, en janvier 1959, par les troupes de Fidel Castro.  »
           

          La question sous jacente était ; Révolution avec quels résultats pour le peuple « libéré ». Vous avez 3 heures. 

          «  »avec les républicains espagnols, aussi avec les anarchistes qui ont pris le pouvoir en Ukraine, bien sûr en Amérique du Sud et à Cuba, derrière Kadhafi, sans parler de la Russie  !"

        • alinea alinea 26 novembre 2017 20:27

          @Ar zen
          J’aime bien Cuba ; le peuple ne veut rien dire, même dans des révoltes,tout le monde n’y est pas.
          En Ukraine,au début du vingtième siècle, il y a eu des « troubles », les anarchistes ont pris le pouvoir, tous ou quasi exterminés quelques mois plus tard par les communistes.
          Mélenchon est dans la veine des révolutions citoyennes d’Amérique du Sud ; là, une majorité de votants.
          Le seul hic, c’est qu’il n’y a plus de peuple en France ; mais on sait bien que toute révolution est récupérée par la bourgeoisie, entravée par d’autres factions révolutionnaires.
          L’important, c’est la prise de conscience, suivie par la prise de courage.
          C’est pas demain, alors je pense, que tous ceux d’entre nous qui veulent arrêter le massacre, jouent leur rôle dans ce but.
          Passer son temps à se foutre sur la gueule, c’est oublier le but. Il est vital pourtant.


        • jaja jaja 26 novembre 2017 20:53

          @alinea

          @alinea

           smiley c’est vrai que j’ai du temps à perdre maintenant que je suis à la retraite... d’ailleurs ça fait marrer certains militants du Npa de me voir ferrailler sur Avox...
          J’ai du leur expliquer que ça m’occupait... D’autres bricolent ou font du jardinage, moi je vis en ville et en appart....


        • alinea alinea 26 novembre 2017 21:09

          @jaja
           smiley  ! Il n’y a donc plus de bistrots en ville où l’on refait le monde jusqu’à pas d’heure ?
          Je ne suis plus en ville, mais je les regrette ! et je pense que je prends Avox un peu comme ça ! On fait le tour des tables, on sonde l’humeur, ça peut être très chouette et ça fait du bien, ou bien tendu, et ça fatigue !!


        • Xenozoid Xenozoid 26 novembre 2017 21:25

          @alinea
          sans la censure c’est mieux


        • jaja jaja 26 novembre 2017 21:28

          @alinea

          J’y vais souvent mais je ne le dis pas trop fort sur ce site... smiley


        • Legestr glaz Ar zen 27 novembre 2017 09:16

          @alinea

          Il vous suffit, si vous êtes honnête, d’observer les « Révolutions » et leurs résultats. 

          A la suite de laquelle le pouvoir a t-il été pris par le prolétariat ? J’ai la réponse alinéa : jamais ! Si je me trompe je vous prie de me le faire savoir. 

          Révolution du peuple = utopie. 

        • CN46400 CN46400 27 novembre 2017 09:31

          @Le421
          Rien à voir avec les « kolkhoses soviétiques » ou les « communes populaires » de Mao qui en plus de nationaliser la terre collectivisaient le travail et bureaucratisaient la gestion...


        • leypanou 25 novembre 2017 16:12

          et mon impuissance et ma colère restent telles quelles : pour avoir un minimum d’impact sur le cours des évènements, il faut avoir une visibilité, sinon on prêche dans le désert.

          L’achat de terres se fait de plus en plus, surtout dans des pays en manque de capitaux. La « Communauté internationale » fait le forcing pour que n’importe qui puisse acheter des terrains partout, pour le seul intérêt des acheteurs et cette ouverture fait même partie des conditions d’obtention d’« aides ». Si la terre est cédée non pas pour nourrir les locaux mais pour faire de la culture d’exportation -comme je l’ai lu récemment au Pérou pour faire de la culture de palmiers à huile-, gare aux conséquences plus tard.

          Avec le libéralisme à outrance -Macron est pire qu’Hollande, qui lui-même, n’avait rien à envier à Sarkozy- qui se met en place en France, c’est très mal engagé.

          Mais avec les choix politiques proposés, que peuvent faire les gens mal éduquées politiquement ?


          • alinea alinea 25 novembre 2017 17:44

            @leypanou
            Vous vous doutez bien que c’est pour nourrir les Chinois, ou les cochons des Chinois ; du reste Sannat l’explique !
            C’est exactement ce que vivent les Africains ; mais les Français sont plus malins, ils ne veulent pas être paysans et se battre, mais ils bosseront pour trois euros de l’heure dans les exploitations étrangères.
            Je m’en fous !! je n’y serai plus ! mais ça ne m’empêche pas de trouver cette désinvolture navrante.


          • Le421 Le421 26 novembre 2017 09:11

            @alinea
            Cependant, le français a le comportement du chat.
            Bien gavé avec un coin pour se blottir, il se mets en boule et ronronne.

            Mais le ventre vide et acculé à un mur, il vous saute à la figure.
            Et quelle que soit la taille de l’adversaire...


          • alinea alinea 26 novembre 2017 15:56

            @Le421
            On ne peut pas voir l’adversaire !! dommage ! sauterait-il à la figure du vide ? smiley


          • marmor 25 novembre 2017 16:52
            Alinéa, si vous me connaissez 10 hectares au prix que vous annoncez, je suis preneur !
            900 hectares pour 10 millions, ça ne fait que 1.10 € le M2
            Donc 11000 € pour 10 hectares, j’achète !

            • alinea alinea 25 novembre 2017 17:38

              @marmor
              c’est pas plutôt onze mille l’hectare ?


            • Fergus Fergus 25 novembre 2017 17:51

              @ alinea

              Comme je l’ai fait remarquer dans mon premier commentaire en début de fil, les prix agricoles sont dérisoires. Marmor a donc raison. A titre d’information, en 2016, le prix moyen de l’hectare agricole libre à la vente était d’environ 6 000 euros, soit 0.6 euros le m². Et encore s’agit-il d’une moyenne prenant en compte aussi bien les parcelles à valeur ajoutée de la culture viticole ou du maraîchage !


            • alinea alinea 25 novembre 2017 19:38

              @Fergus
              Dérisoire !!! ça dépend pour qui !
              Comment expliques-tu qu’il n’y a que les gros, et beaucoup complétement hors de l’agriculture, qui puissent se payer du terrain ?
              Il y a la terre, et il y a le bâti ! Va t’installer quand tu n’es pas héritier ! et quand tu es héritier, tu n’es pas trop enclin au boulot !!!


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 21:22

              @alinea
              Comment expliques-tu qu’il n’y a que les gros, et beaucoup complétement hors de l’agriculture, qui puissent se payer du terrain ?

              Parce que les agriculteurs familiaux ont suivi les bons conseils de la FNSEA, des conseillers du Crédit agricole et de la Chambre d’ Agriculture : ils se sont endettés jusqu’aux yeux pour « moderniser » leur exploitation.

              Et quand les cours du lait ou de la viande baissent, ils sont ruinés.

              Dans un système non protectionniste, ouvert à tous les vents, les produits agricoles français sont trop chers, à cause du SMIC agricole, des normes sanitaires et du taux de change de l’euro.
              Or, les centrales d’achats achètent au moins cher.


            • alinea alinea 25 novembre 2017 23:48

              @Fifi Brind_acier
              Je ne pensais pas à ceux-là ! par chez moi ce n’est pas le cas ; juste la spéculation, le désir de soleil, l’arrivée de européens du nord qui ont fait flamber les prix ; néanmoins, il reste un barème et il est loin d’être dans les prix des terres de l’Allier vendues aux Chinois.


            • Le421 Le421 26 novembre 2017 09:18

              @alinea
              11111 € l’Hectare soit 10.000m², donc 1.11 le M².

              Tout le monde a raison...  smiley


            • Le421 Le421 26 novembre 2017 09:19

              @Le421
              Sauf que pour 10.000€, ce sera 1 Ha et pas dix...


            • Le421 Le421 26 novembre 2017 09:21

              @Le421
              Et que chez moi, près de Sarlat, c’est 30€ le M²... Un cos de 5.7 et le foncier en relation.
              Mon cher jardin de 120m².


            • marmor 25 novembre 2017 17:34

              Erratum : 10 ha = 110000 € ( mais j’achète quand même !


              • alinea alinea 25 novembre 2017 17:40

                @marmor
                j’ai mis un quart d’heure à vérifier, me disant que, comme au bout de trois zéros je suis perdue, je devais me gourer !!
                C’est très cher ; ici, dans mon coin, une terre de première catégorie, c’est dans les 4000 ! les pâtures pour mes chevaux, 1000 !


              • jjwaDal jjwaDal 25 novembre 2017 19:27

                On l’a dit la CE est l’idiot du village planétaire, alors rien de surprenant. Asselineau l’a dit dans un discours, impossible de faire à l’identique en Chine.
                Le libre-échangisme est un désastre pour nous, on continue, l’euro une catastrophe pour notre économie, on continue, l’appartenance à la CE mortifère pour la démocratie, on continue, la création monétaire dans les mains du privé lui donne un pouvoir de chantage monstrueux sur les Etats, on continue.
                La liste est longue à en donner la nausée. La plupart des gens sont hors sol dans les pays dits « développés » au point qu’il faudrait une catastrophe climatique majeure et un rationnement alimentaire pour réveiller ce troupeau aveugle. On ne mangera jamais nos p*** d’ordis ou de portables si l’eau vient à manquer par ex.

                Ah, la connerie a de l’avenir...
                Heureux que toi que tu as plus de succès que moi à passer cette modération de plus en plus suspecte.

                • alinea alinea 25 novembre 2017 19:42

                  @jjwaDal
                  Tu ne passes pas la modé ? n’hésite pas à me faire signe si tu me vois, parce que, en modé, je n’y vais pas souvent !
                  La fin d’un monde, qui avait ses beautés, n’a pas l’air de faire frémir les gens ; je n’arrive pas bien à comprendre, aussi je pense qu’ils sont complétement inconscients.


                • mmbbb 25 novembre 2017 19:52

                  @jjwaDal Asselieneau 0,8 % au election , il a prêché dans le désert


                • RICAURET 25 novembre 2017 20:11

                  @mmbbb
                  merci pour ton constat
                  le français est comme un enfant il doit mettre les doigts dans la prise de courant pour dire il y a du 220v
                  merci 


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 novembre 2017 21:29

                  @mmbbb
                  Sauf qu’Asselineau est le seul à expliquer les conséquences des Traités sur l’agriculture française ! C’est pour cela qu’il est censuré par les médias.

                  Une courte vidéo UPR qui résume : « L’euro est dans le pré ».

                  A quoi servent tous ces responsables politiques qui passent dans les médias, se font élire ou font des scores mirobolants, mais n’expliquent jamais où sont les causes des problèmes ?


                • mmbbb 25 novembre 2017 22:33

                  @Fifi Brind_acier Si les francais sont idiots ce n est pas ma faute


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 novembre 2017 07:54

                  @mmbbb
                  Ils ne sont pas idiots, ils sont mal informés et manipulés par la propagande de tous les européistes. Mais rassurez-vous, les analyses de l’ UPR sur YouTube, c’est plus de 14 millions de vues.


                • jjwaDal jjwaDal 26 novembre 2017 09:25

                  @mmbbb
                  Il vaut mieux « prêcher » dans un désert (relatif) que je jouer de la flûte pour endormir la vigilance du grand nombre. Comme dirait Berruyer « les faits sont têtus » et la vérité l’est aussi. Au delà de l’UPR beaucoup d’autres ont dit (je pense à Lordon) qu’il n’y a aucune politique nationale possible (disons en faveur de tous les français) dans le cadre de la CE (telle qu’elle est) et dans le cadre de l’euro.


                • Pauline pas Bismutée 25 novembre 2017 19:39

                  @ Alinea et @ Cevennevive

                  Seulement pour dire que vous n’êtes pas les seules à osciller entre un désespoir poignant et des colères souvent en sourdine, comme lorsque je vois des imbéciles balancer des saloperies en plastique dans la nature ….

                  Évidemment c’est plus compliqué que les chinois ci et ça (il y a sûrement des paysans chinois qui respectent leurs terres, la bas en Chine !) mais la mondialisation ratiboise tout et rase gratis, et nous sommes évidemment gouvernés par ceux qui préfèrent spéculer sur le prix de produits que de se battre pour respecter la valeur de notre patrimoine humanitaire. Le gouvernement chinois a depuis belle lurette un programme précis en tête, et il l’applique, point par point, façon rouleau compresseur. Et franchement, c’était clair depuis le début, et nos gouvernements n’ont jamais rien fait pour tenter de contrôler le phénomène. Et ils ne sont pas les seuls (bonjour la déferlante des riches asiatiques en Océanie).

                  Les terres arables ne viennent pas en tête pour la sécurisation. En tête, c’est l’eau (exemple : conflit Israélo-palestinien).

                  Puis les terres. Le reste, communications, banques, « colonisation culturelle » (exemple Tibet), pas forcément dans l’ordre …

                  Bien sûr que l’on devrait « remettre les compteurs à zéro » donner/prêter une parcelle de terre a chacun selon ses besoins et tout recommencer … mais franchement qui y croit encore ? Certaines communautés essaient de fonctionner comme ça (chacun participe à la communauté selon ses capacités et les ressources de la communauté sont distribués entre les membres, comme a Auroville près de Pondichéry en Inde, je ne sais pas où ça en est…)  

                  Malheureusement l’avenir va plutôt ressembler à ce que décrit Moebus dans son commentaire sur l’article en lien, guerre civile et tutti quanti …

                  Les Iroquois avaient bien raison de dire que pour CHAQUE décision il faut réfléchir (aurait fallu !) à son impact sur les SEPT générations à venir …

                  La planète est en train de crever et on est bazardés de débats à la con, genre écriture inclusive, « balance ton porc » … (et si c’était fait exprès ?)

                  Quand la maison brûle, pas vraiment le moment de comparer les échantillons de tissu pour remplacer les rideaux …

                  Il ne nous reste que nos attitudes, dont nous sommes complètement responsables.

                  Bon courage ...

                   

                   

                   


                  • alinea alinea 25 novembre 2017 19:54

                    @Pauline pas Bismutée
                    Merci Pauline, bon courage à vous aussi !
                    Le désastre est bien que la maladie s’est infiltrée dans toutes les âmes, mais que l’on rencontre ça et là quelques égarés qui nous réjouissent.
                    Les choses fondamentales, saccagées, ne sont guère remises en question... parce que l’on en parle pas dans les médias et puis, il est tellement plus satisfaisant de brocarder les attardés, qui savent ce qu’ils aimaient, et souffrent de ne plus l’avoir !


                  • RICAURET 25 novembre 2017 20:04

                    HA une chose dont personnes ne pensent vous vendez vos terres a des chinois ou autres un jour s il le mal leur prend ils ne vous vendront plus leurs productions et nous crèverons de faim
                    continuez cela nous pends sur la tête ils privilégieront leurs populations


                    • alinea alinea 25 novembre 2017 20:15

                      @RICAURET
                      Mais ils le font pour ça ! mais quand on n’aura plus de terres agricoles, avec plus un seul gus qui sait et a envie de les travailler, nous boufferons leurs smartphones !


                    • Sparker Sparker 25 novembre 2017 21:16

                      @RICAURET

                      Ce doit bien être dans leurs perspectives, nous voir un jour dépendant et faisant la pluie et le beau temps...


                    • petit gibus 25 novembre 2017 20:15
                      @ Alinea

                      Un abonné de plus pour Sannat
                      merci de nous le faire connaître 

                      • alinea alinea 25 novembre 2017 20:16

                        @petit gibus
                        C’est souvent très sympa sa lettre ; plein d’humour, en plus !!


                      • velosolex velosolex 26 novembre 2017 02:48

                        Votre sujet est bien vaste, et je ne suis pas expert comme Fifi fil de fer sur la prairie : Héritage des terres, transmission, spéculation, pollution, désertification, mondialisation. Qui c’est qu’à commencer à merder, salement, avec ses dollars et ses bidons de saloperie ?

                        . Autrefois je m’en souviens bien, nous croquions les pommes à pleine dents, sans suspicion aucune. Enfin, pas pendant si longtemps que ça...A peine une génération ou deux,le temps de sortir le kg de pommes honteux du paradis terrestre, le jardin du curé, et celui où l’on a commencé à l’arroser de pesticides.....
                        Comment rattraper le coup ? Ce qui serait super, ca serait de donner quelques beaux hectares à un couple de migrants, des gens qui auraient envie de redonner de la vie à des villages abandonnés, comme on en trouve un peu partout dans les marges et les zones grises de ce pays. 
                        Je sais je suis en plein Giono. J’imagine le gars avec son gosse et sa femme à ses cotés recevoir pieusement le soc de sa charrue qui brille des mains du vieux forgeron sur son lit de mort. « Eh, té petit, est elle là sous le lit, t’as qu’à la prendre, je te la donne... ».
                        Je dois me faire vieux. J’ai pas d’argumentation, de vision. Bien que j’ai changé de lunettes. Les verres progressifs ne suffisent pas toujours cependant à tout accommoder. Cultivons notre jardin, comme disait voltaire. Oui, c’est ça, revenir aux fondamentaux, la marche en forêt, dans ces monts d’arrées qui dilatent l’espace, et puis le soir les classiques qui consolent. 
                        La raison majeure pour changer de lunettes, bien que la lecture vous fasse une vision intérieure, produise cette chose si moderne, indépassable. Je viens de lire « la chambre aux échos », de Richard Powers. Cela parle un peu de tout cela. De la fumisterie de l’homme. De la folie, de la fragilité humaine, et des grues sauvages qui continuent à franchir des espaces incommensurables, condamnés à se retrouver dans des zones de plus en plus petites. même au Nebraska. 
                        Les chinois avides renaissent ils en ces oiseaux, ou en rats des champs ?

                        • arthes arthes 26 novembre 2017 10:04

                          Mais bien sur que la terre appartient a ceux qui l exploitent (je dirais pas qui la cultivent avec amour) en l empoisonnant copieux au passage et en touchant des primes de ceci ou cela, les conseillers agricoles savent tres bien leur expliquer.

                          Ce principe s applique deja depuis longtemps : 
                          Les agriculteurs qui passent un contrat de fermage avec un particulier qui a une terre agricole dont il ne fait rien sont « invirables » et d une generation a l autre, d une part, ensuite si le proprietaire ou un heritier veut vendre le dit terrain parce qu il est passe en constructible ou parce que le futur acquereur le veut pour y faire paitre ses chevaux , c est niet car le paysan a un droit de preemption et forcement au tarif du terrain en agricole, autrement dit des cacahouettes.



                          • alinea alinea 26 novembre 2017 10:23

                            @arthes
                            C’est vrai aussi, et c’est très bien, les baux sont de neuf ans, pas de quoi fouetter un chat ! Quant au prix, normal qu’il y ait des barèmes, mais les frais de notaire sont énormes pour des terres non constructibles. Si vous voulez être maraîchers, vous pouvez encore vous en sortir parce qu’il ne faut pas énormément de surface, mais pour les céréales, il ne faut même pas en rêver !
                            Il y a terre de lien qui œuvre pour racheter des terres et les rendre bios, mais enfin ça reste quasi confidentiel.


                          • arthes arthes 26 novembre 2017 11:44

                            @alinea
                            C est tres bien. ?..Cela depend pour qui, lorsqu on ne peut pas vendre son constructible a cause d une parcelle agricole enclavee au centre , ou bien parce que le corps de ferme convoite est entoure de champs de mais , c est embetant...Les agents immobiliers savent tres bien qu il est impossible de casser un fermage, sauf vente ou reprise par le proprio pour exploiter lui meme, il est reconductible, c est l element discriminant pour une vente.

                            C est pour cela qu il existe d autres formules comme le pret gratuit, c est une convenance entre les deux partis, qui peut etre resiliee tous les ans je trouve cela plus net, c est un commodat.
                            Quant aux fraix de notaire exhorbitants pour acquisition de terre agricole, cela me surprend.


                          • velosolex velosolex 26 novembre 2017 12:52

                            @arthes
                            Non, même gentiment prêtés à un paysan, sans bail, vous ne pourrez pas récupérer votre terre s’il l’exploite ou mais un canasson ou deux vaches dessus. Maintes jurisprudences ont débouté des particuliers qui benoîtement croyaient rendre service, et se sont trouvé gros jean comme devant, par des paysans matois, qui connaissent eux parfaitement le droit....

                            .Le droit agricole est un droit féodal, semblable à celui qu’avait le clergé avant la révolution. Evidemment vous avez raison pour les baux. On ne peut récupérer une terre, les baux sont automatiquement reconduits, et ne peuvent être cassés, même à la mort du paysan si un de ses enfants reprend la succession....En clair il n’a la plupart du temps aucun intérêt à acheter une terre dont il est déjà le propriétaire dans les faits, et qu’il loue à une prix ridicule... 
                            De plus il faut savoir qu’en cas de récupération, ou si le paysan accepte de les acheter, il minorera les terres de ce que le droit paysan désigne comme une valorisation des terres : En langage clair, ça veut dire qu’on soustrait les apports, étant censés les avoir améliorer : Ainsi le glyphosate, et sa main d’oeuvre vous seront il facturés.
                             Au bout du compte, c’est tout juste si vous en devez pas quelque chose au paysan. Brave paysan jardinier de la nature, qui aura coupé les chênes autour des prairies pour le vendre en bois de chauffage aux particuliers...Bien sûr c’est interdit, normalement, mais allez vous cognez avec la justice... 

                          • alinea alinea 26 novembre 2017 12:58

                            @arthes
                            C’est pourtant vrai, certes il y a un plancher, puis au prorata du prix, mais c’est beaucoup plus cher que pour le terrain constructible.
                            Vous savez, au point où on en est, en tout cas dans les campagnes du sud, je trouve qu’il devrait y avoir une interdiction de bâtir sur des terrains agricoles ; c’est voir petit, à très court terme, et cela se conjugue à une anarchie insensée due au manque notoire de politique du bâti dans les villes et bourgs.
                            Ça coûte cher un urbaniste, et pourtant il serait utile, y compris dans mon village !
                            Quand vous montez au château de Hyères-les- Palmiers, vous regardez la carte sur la petite esplanade panoramique, et vous sautent aux yeux tous les pots de vin, les corruptions qui ont, non seulement défiguré la ville, mais empiété sur les terres jardinières les meilleures de France ! Un seul tout petit quartier a été pensé : il saute aux yeux, vu de là-haut, de loin !


                          • alinea alinea 26 novembre 2017 13:04

                            @velosolex
                            Je ne sais pas dans quel pays vous vivez mais ici ce n’est pas comme ça ; le bail n’est pas reconduit tacitement et si on vous prête quelque chose, on vous le reprend quand on veut !! C’est du vécu, pas de la supputation !


                          • velosolex velosolex 26 novembre 2017 13:19

                            @arthes
                            Il va sans dire que ce billet n’est pas une charge contre le monde paysan en général, que je respecte au plus haut point quand il conjugue ses intérêts avec l’intérêt général. Pendant longtemps, le slogan « paysan-jardinier de la nature » a été vrai. Notre campagne c’est un livre ouvert ; La lente domestication du sauvage, d’une nature impénétrable, initié par les moines cisterciens. Une sorte de contrat aimable si l’on peut dire ici, en rapport avec la dureté du travail, les éléments, la nécessité. Lire le beau livre de Braudel « L’identité de la France »....

                            Comme on peut le voir ici en Bretagne, qui fut pendant longtemps une province pauvre, aux terres morcelées, le passage à l’économie de marché fut une promesse, mais entama l’amorce d’une rapide descente lente aux enfers, sur fond de compétition,de cynisme, de rupture avec la tradition. 
                            Toute l’expérience et le savoir d’un monde était brocardé, ridiculisé. Les animaux la dedans perdirent cette posture de complicité et le contrat aimable qui les unissait avec leurs patrons, et ne furent plus que des objets, des monstres, parqués, torturés dans des volumes de plus en plus petits, des paquets de chair. 
                            Note monde paysan, c’est la rencontre de « Jour de fête » de Tati, avec la tournée survolté du facteur névrosée, « a l’américaine »et celui du meilleur des mondes, ou plutôt de « la ferme des animaux », d’Orwell. 
                             Les paysans la dedans sont désunis, rassemblés seulement sous la férule d’un syndicat qui les transforme en victimes, et les pousse en avant, dans une course mortifère au profit dont il est un des investigateurs.Le consommateur, multi victimes des chaines de complicités se rend compte de plus en plus que sa santé est le dernier soucis des prédateurs, qu’il est arrosé autant de glyphosate que le maïs.
                            Le bio n’est pas une nouveauté, c’est en fait la tradition qui revient. Le nouveau, ce sont les saloperies. Mais l’on a inversé cette vérité pour nous abuser, et caricaturé les opposants à la mort programmée en rêveurs et en « bobos ». Regardez l’état des terres, appauvries, friables. Même les terres riches de la Beauce sont devenues stériles, sur fond de nappes phréatiques asséchées, empoisonnées. Comment nommer cette chose, ce scandale à peine perçue. Car bien peu de gens le savent ; la France importe la plupart des produits alimentaires qu’on achète ; trois jours devant nous d’autonomie alimentaire !

                          • alinea alinea 26 novembre 2017 13:28

                            @velosolex
                            Votre commentaire est adressé à Arthès, mais puisqu’il me tombe sous les yeux, je ne peux qu’y souscrire et vous en remercier.


                          • velosolex velosolex 26 novembre 2017 13:29

                            @alinea
                            Ce que je vous dis, c’est simplement le droit, du nord au sud, et de l’est à l’ouest. Je le connais d’autant mieux que j’en suis victime : Impossibilité de vendre des terres dont j’ai hérité car le paysan ne veut rien savoir..Pas un petit paysan dois je dire, mais un type qui a une exploitation dans un autre bourg, et qui a tronçonné tous les arbres autour des prairies, au mépris de la loi...Je vous met en lien le premier article trouvé sur le net en tapant quelques mots clés. 

                            Récupèrer un terrain loué à un agriculteur - Droit-finances.net
                            Maintenant estimez vous heureuse d’être confronté à des gens honnêtes, qui ont une lecture du droit en rapport avec l’humain, et le social, propre à respecter les autres. 
                            Mais tombez sur un renard qui ne voudra rien savoir et le vécu sera alors tout autre, sans aucune autre supputation que la rigueur de la loi. Beaucoup de gens tombent de haut en apprenant la réalité du terrain pollué...

                          • velosolex velosolex 26 novembre 2017 13:45

                            @alinea

                            « Même si vous prétez a titre gracieux vos terres ATTENTION , j’ai lu dans un vieux France Agricole des procès gagnés par l’occupant car il donnait de temps en temps une douzaine d’oeufs et c’était par ce fait assimilé à un bail précaire avec paiement d’un loyer.
                            Possibilité de récuperrer des terres avec un enfant qui s’installe agriculteur, mais encore faudra-t -il qui est minimum un BTA en poche.
                            (un de mes voisins voulait s’installé sur ses terres avec CAP Agricole en poche, çà été jugé insuffisant). »



                          • alinea alinea 26 novembre 2017 13:53

                            @velosolex
                            J’ai des exemples croquignolesques aussi, de paysans malins qui extorquent un fermage sur le lit de mort du propriétaire, et ensuite, les héritiers ne peuvent pas vendre leur propriété, mais juste la maison ( en piteux état), donc, à des friqués du nord qui se foutent de la terre.
                            La parole est sacrée, quand on passe un contrat oral avec quelqu’un, on le respecte. Jamais eu l’idée de faire la mauvaise tête ou d’emmerder.
                            Renseignez-vous quand même sur les baux, car je sais qu’ils ont une durée de vie de neuf ans ! Que le fermier veuille les acheter, pourquoi pas ! mais elles se vendent au prix SAFER ! Et s’il ne veut pas les acheter, il dégage, c’est la loi !
                            Quant aux chênes tués en bord de terrain, j’en ai eu la mauvaise surprise l’autre jour ! sauf que le mec est chez lui, et chez soi, hein, on fait ce qu’on veut !


                          • arthes arthes 26 novembre 2017 14:58

                            @velosolex


                            Si si, avec un commodat, je vous assure que oui, c’est récupérable, par expérience on dira, même si le paysan fait la gueule, c’est un acte passé devant notaire différent d’un fermage, pour les baux de fermage en revanche, c’est certain que c’est pas la peine d’y penser, je suis d’accord avec vous pour tout le reste, étant de la campagne, depuis des générations, je sais comment ils fonctionnent, bref, ils dorment pas et quant la terre louée est loin du propriétaire qui n’est pas regardant, la surface cultivée a tendance à s’étendre chaque année sur les parcelles non louées...Ben voyons...Quand il n’y a pas « sous louage » à des tiers.

                          • arthes arthes 26 novembre 2017 15:28

                            @velosolex
                            J’ai connu la fin cet ancien temps dont vous parlez étant issue de la paysannerie, dans un e contrée aux terres aussi parcellées, et j’ai vu, non dans ma famille qui s’était affranchie de cette activité , mais chez les voisins cette modernisation avec l’ acquisition des plus gros engins agricoles et aux dernières cuisines super équipées grace aux taux bonifiés , ainsi que les exonérations fiscales ainsi que moult avantages , comme les bourses scolaires quelque soit le revenu, et l’acces exclusif pour enfants d agriculteurs à de bons postes bien rémunérés à la Chambre d’Agriculture bonne mère bien gavée.

                            Et les animaux parqués attendant l’abattoir, et de moins en moins de diversité d’animaux, et la terre torturée...L’argent, l’argent, la course à la prime.....Etc....Je partage votre constat.

                            Alors, un petit coin de ciel bleu, de ce qui se passe, ma mère vient de vendre la vieille ferme familliale avec quelques hectares à une jeune maraîchère vaillante et qui louait ailleurs jusque la , qui a acheté la grange et les terres pour y mettre ses serres et cultiver bio, cette bonne terre pourrie pendant 15 ans par le maïs chimique du paysan avec lequel ma mère avait juste passé ce commodat, histoire que ça reste pas en friche.
                            Bon, 2 ans avant le bio, mais elle pourra faire du tradi.
                            Et ce sont deux jeunes amis de cette maraîchère qui ont repris la vieille ferme et qui vont lui redonner vie.
                            ça me fait vraiment plaisir que cet endroit retrouve sa destination avec des gens qui aiment la terre, les bêtes, qui y travailleront et qui en prendront soin.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès