• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Après les fêtes, soldes tous azimuts...

Après les fêtes, soldes tous azimuts...

Dans les supermarchés, après les fêtes de fin d'année, on assiste à une grande braderie de toutes sortes de produits : friandises, chocolats, foies gras...

 

Ce n'est pas étonnant : les rayons débordent encore de marchandises, il faut les écouler le plus rapidement possible.

 

Au rayon des chocolats qui affiche des promotions à -50 %, c'est la cohue : les gens se précipitent pour s'emparer de la boîte qu'ils convoitent. Très rapidement, le désordre s'installe dans les rayons.

Les boîtes sont renversées pêle-mêle, il est difficile de se frayer un chemin pour atteindre les rayonnages.

Les gens se bousculent, les caddies empêchent le passage.

 

Plus loin, ce sont les foies gras qui sont bradés... les promotions sont tout aussi intéressantes : - 50% de remise immédiate.

 

Plus loin encore, le guacamole, le tarama sont également soldés. Il convient de vendre rapidement ces produits qui se périment facilement.

Les langoustes sont aussi moins chères.

 

Les consommateurs vont pouvoir se gaver de chocolats, de sucreries, de friandises en tous genres : c'est ainsi que va la société de consommation.

On pousse sans arrêt les gens à l'achat : et cela fonctionne à merveille dans nos sociétés d'abondance...

 

De grandes affiches sont installées un peu partout pour attirer le chaland.

L'heure est à l'achat compulsif : si c'est moitié moins cher, c'est forcément intéressant.

 

Mais comment se fait-il que les supermarchés puissent proposer des rabais aussi importants ? On peut se poser la question...

Il semble que les prix soient gonflés pendant la période de Noël et soudain,une fois les fêtes passées, les prix se dégonflent comme par magie.

 

Noël favorise ainsi le clinquant, et les gens se laissent séduire par tout ce qui brille. Boîtes de chocolats dorées, lumineuses, foies gras enveloppés de tissus chatoyants.... le consommateur paie aussi l'emballage.

Quant aux contenus, la qualité laisse souvent à désirer : additifs, colorants, sucres, graisses, produits chimiques, sans parler des tromperies sur les étiquettes...

Fuite en avant consumériste, surconsommation, recherche du profit : notre modèle économique mérite d'être remis en cause.

JPEG

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/01/apres-les-fetes-soldes-tous-azimuts.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.62/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 3 janvier 18:53

    maladie mortelle sans vaccin : la fièvre acheteuse


    • rosemar rosemar 3 janvier 19:01

      @gaijin

      Et nous avons tous tendance à y succomber.


    • Julien S 3 janvier 19:01

      Moi aussi j’achète les boîtes de bouchées à la cerise à l’eau de vie à moitié prix, mais c’est pour pouvoir en envoyer deux fois plus aux petits Chinois qui n’en ont jamais. 


      • pipiou 3 janvier 19:13

        On donne du pouvoir d’achat aux consommateurs et Mme trouve encore moyen de râler.


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 3 janvier 19:21

          @pipiou Dans le frigo de Rosemar y’a que la Pléiade.


        • rosemar rosemar 3 janvier 19:21

          @pipiou

          Mais, ce qu’on nous vend n’est pas toujours de bonne qualité.


        • patwa 3 janvier 21:34

          Bonjour,

          Oui ben c’est quant même trop cher, et je vais attendre encore un peu moi.

          ++


          • rosemar rosemar 3 janvier 22:41

            @patwa

            On attend le rabais à 70 % ?


          • patwa 4 janvier 11:42

            @rosemar

            On attente le prix réglementé, le prix coûtant, l’opération blanche.

            Il me semblerai raisonnable dans une société capitaliste de l’avoir sur demande.

            Je refuse de payer des actionnaires, de la R&D, de la R&H, sur de l’agriculture.


          • Julien S 3 janvier 22:58

            Si je comprends bien, Rosemar ne veut pas voir des produits à moitié prix après les fêtes. 

            Pourquoi ?????

            Parce ce que ça incite à les acheter !

            Ah, merde alors !!!

            C’t’un monde !!!

            A vrai dire on peut faire en sorte de ne pas avoir ces surplus à liquider qui font la honte du gérant. Il suffit d’être en pénurie volontaire avant. Cela se ainsi passait à l’Est, avant 1989. 


            • rosemar rosemar 3 janvier 23:25

              @Julien S

              C’est une façon d’inciter à la surconsommation et ça marche...



            • troletbuse troletbuse 4 janvier 07:43

              Heureusement que le prélèvement à la source va freiner ces soldes ... sauf pour l’érat qui a déjà de quoi se gaver avec l’impôt pris sur les revenus de décembre 2018 ou même du dernier trimetre 2018 si celui-ci est payé après le 31 décembre L’arnaque a déjà commencée. La France sera plus tôt en faillite.


              • jukp4 4 janvier 08:01

                Les agents de la dgse/dgsi collaborent main dans la main avec la cia, qui est une organisation terroriste ( attentats, meurtres, traffics en tout genre, destabilisation de personnes et de pays, etc..) et revendent les données des civils sur les réseaux criminels (tor par ex), aux mafias en tout genre ( comme la mafia israellienne qui corromp des agents) pour de l’argent et divulguent des informations à la mafia institutionnelles politique/financieres et economiques qui oeuvre contre la france. Ils perpetuent la harcelement en réseaux et la destruction physique, psychique et moral des personnes par ondes electromagnetiques.
                Sans parler des sectes en tout genre au plus haut sommet de l’etat.
                Tout est bien imbriqué : DGSE/DGSI/CIA responsables des crimes, politiques complices, média complices, corps médical pour beaucoup complices (psychatrisation de l’adverse/déni/discréditation), sectes, juges complices, hauts gradés de l’armée complices, et ce n’est pas une théorie complotiste les faits sont la, les preuves existent pour celui qui cherche et chaque jour le démontre.
                L’affaire merah est l’arbre qui cache la foret de tout ceci.


                • troletbuse troletbuse 8 janvier 11:52

                  @jukp4
                  De nombreux auteurs sur AV préfèrent être dans le déni. Lorsqu’on est cartésien, c’est la solution qui explique absolument tout, de Mérah à Benalla en passant pat l’aide à Daech. Mais chuuutt


                • troletbuse troletbuse 8 janvier 11:54

                  @jukp4
                  Et pourtant ce serait l’explication évidente qui permettrait de mettre tous les gouvernements depuis Sarko au pilori.


                • phan 4 janvier 08:35

                  A la boutique des Milles Bottes, on solde des tennis de pro.


                  • ZenZoe ZenZoe 4 janvier 11:05

                    La société de consommation effrenée et abêtissante est l’un des dadas de l’auteur.

                    Outre qu’elle est incapable de nous fournir un réel argument contre l’achat de promotions, cela révèle tout simplement un mépris de classe. Derrière, on voit bien que l’idée est de dire que les pauvres, et donc les crétins, achètent n’importe quoi et n’importe comment.


                    • rosemar rosemar 4 janvier 12:46

                      @ZenZoe

                      Mais enfin tout le monde est concerné par cette surconsommation, moi aussi. 


                    • Spartacus Spartacus 4 janvier 13:16

                      @rosemar
                      C’était mieux en Allemagne de l’Est ?
                      Une société de consommation dirigiste ?

                      Penser tous les gens comme soi même infantilisé et doivent être dirigé est assez triste.
                      Vous ne seriez irresponsable et incapable de vous contenir ?

                      -L’économie de marché fait appel à la responsabilité individuelle.
                      Les prix varient en fonction de l’offre et la demande. 

                      D’où le résultat : une offre abondante, un choix et une vulgarisation des biens et une richesse générale amplifiée.

                      -L’économie socialiste a des intellos qui décident ce qui est bien à acheter.
                      Les prix varient en fonction des intérêts que des intellos ont décidé.

                      D’ou une offre faible, un choix limité un temps élevé pour avoir les dernières innovations, des pénuries et des queues pour obtenir les biens. 


                    • arthes arthes 4 janvier 17:28

                      @Spartacus

                      Pas si simple...Si nous prenons par exemple les produits de la mer : Demande énorme pour des produits qui se raréfient car le consommateur se fiche (car pas sensibilisé) de la saisonnalité et des cycles de reproduction= Prix du poisson qui augmente et bientôt il n’y aura plus de poissons.
                      Car le consommateur veut avoir le choix et des étalages bondés de produits très vite périssables (crevettes grises= 2 jours) toute l’année, et un max de choix de poiscaille, même s’il n’achète pas, car le but est qu’il se dise « chez Leclecr, je sais que je peux tout trouver » donc les hyper marchés proposent un max de ces produits, quitte à les foutre en l’air, du moment que cela nuit aux petites poissonneries, lesquelles ont des étals bien moins pourvus, avec des prix plus élevés (pas toujours) et des produits plus frais (je sais de quoi je parle) , le but étant de les faire disparaitre et de capter et fidéliser le chaland chez « Leclerc » où autre qui en plus ont l’avantage d’avoir grand parking gratuit, et voila le cercle vicieux.

                      Donc, à chacun d’être responsable, c’est certain.
                      Rosemarie : Cessez d’aller dans les grandes surfaces, hors le pq où les pack d’eau minérale !

                      Par ailleurs : Le matraquage publicitaire est devenu une véritable nuisance, un « pousse à la consommation » monstrueux, indécent, illogique alors que nous parlons de transition écologique et de l’environnement à préserver. 


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 janvier 17:46

                      @arthes Love ...tu résumes en bien bien des nartics de la Rose ...y’a du hareng chez moi en ce moment...miam


                    • arthes arthes 4 janvier 18:40

                      @Aita Pea Pea

                      Yesss, restons maritimes !
                      C’est délicieux le hareng avec des pommes de terre et des zoignons roses et de l’huile d’arachide et de gros grains de poivre, mais cela ne vaut pas le : 

                      https://youtu.be/lkAAPcMvg4c smiley


                    • Spartacus Spartacus 5 janvier 11:15

                      @arthes
                      Prenons l’exemple des produits de la mer.
                      Heureusement que ce n’est pas cette caricature...
                      Il y a aura toujours du poisson. Mais peut être pas du sauvage ad vitam eternam.

                      La majorité des produits de la mer sont issus de l’élevage. Truites, saumons huîtres crevettes etc...

                      En Chine par exemple il y a plus 4fois plus de poisson d’élevage que dans toute la mer de chine comme dans tous les pays occidentaux.

                      C’est un problème de qualité de gestion
                      Contrairement à ce que l’on pense, les poissonneries, restaurants de poisson et métiers de la mer nécessitent pour leur rentabilité une gestion et une logistique au cordeau. Plus du tout adaptée aujourd’hui aux commerces indépendants ou peu organisés.

                      Avec les variations de prix extrêmement rapides à cause du temps et des arrivages, des prix effet de seuil qui fait que c’est vendu ou pas, la gestions des invendus, les saisonnalités une erreur coûte cher.


                    •  Aaah !!! des truffes du Périgord ...au chocolat praliné à prix cassé smiley

                       Quand l’ivresse de la consommation tourne à la gloutonnerie grrr grrr smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès