• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Après les lynchages de policiers à Champigny, quelle est la politique (...)

Après les lynchages de policiers à Champigny, quelle est la politique sécuritaire de Manuel Macron ?

Le fait d'attaquer des policiers parce qu'ils sont policiers, alors qu'ils ne représentaient aucune menace, montre la volonté d'attaquer le symbole de l'Etat. L’impunité dans laquelle évolue ces voyous les amène à prendre le risque de tuer des policiers.

Les réactions se multiplient, toujours les mêmes ! Ce n’est pas la déclaration mollassonne de Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur, qui va rassurer les troupes.

La violence est quotidienne, aveugle, exponentielle… Il faut agir vite, fort et pendant longtemps. La politique de Tolérance zéro, pour être efficace, doit concerner tout le monde quel que soit le délit.

Le plan « Tolérance zéro » tient en trois actes :

- Le courage et l’exemplarité citoyenne

- L’application de la loi et l’efficacité des sanctions

- La volonté et la détermination politique 

Trop souvent, par lâcheté, par manque d’exemplarité, nous encourageons la délinquance à différents niveaux. 

L’exemplarité est primordiale. Chaque citoyen doit respecter la Loi. C’est-à-dire qu’il faut en finir avec l’exception d’exemplarité

L’exception d’exemplarité, ce sont tous ces moments où l’on critique, en public (souvent en voiture et devant ses enfants), une limitation de vitesse, un panneau de stop, l’emplacement d’un radar, mais aussi un montant d’imposition, une décision administrative, etc…

L’exception d’exemplarité c’est vouloir l’application totale de la loi pour son voisin mais pas pour soi-même ou ses proches.

L’exemplarité c’est participer au respect de la Loi. Cela demande du courage. 

Faire respecter la Loi ce n’est pas prendre un risque physique. C’est faciliter le travail des forces de l’ordre. C’est ne pas participer au désordre public.

Faire respecter la Loi, c’est aussi intervenir par la parole en usant de pédagogie et sans sectarisme. 

Faire respecter la Loi, c’est expliquer en quoi le comportement de la personne est délictueux ou associable ou injurieux.

Le dispositif législatif existe. Il faut l’appliquer.

La crise de l’autorité de l’État ne date pas d’hier. Les prisons sont surpeuplées, des dizaines de milliers de personnes restent libres alors qu’elles devraient être enfermées, la délinquance des mineurs explose, les armes de guerres circulent en toute impunité dans les quartiers, les peines prononcées sont souvent inadaptées, trop légères, pas appliquées…

Les lois de la République doivent être respectées partout et par tous, sans exception.

L’impunité n’est pas acceptable. Tout délit doit être sanctionné. Toute sanction doit être exécutée.

La politique de tolérance zéro s’appuie sur la théorie de la vitre brisée, dès qu’un carreau est cassé, il faut le réparer sinon c’est le signal que l’on peut tout dégrader. Cela signifie que chaque acte de délinquance doit être sanctionné rapidement et de manière proportionnée.

Les actes de rebellions, agressions, violences physiques ou verbales, injures à l’encontre d’un représentant de l’Etat, policiers, gendarmes, instituteurs, professeurs, membres de l’administration pénitentiaire, de l’administration fiscale, mais aussi éducateurs spécialisés dans les associations, encadrants d’activités sportives (notamment les arbitres), quel que soit la qualité ou la motivation de l’auteur doivent être publiquement, rapidement et sévèrement sanctionné.

La police et la gendarmerie sont chargées de maintenir l’ordre et pas uniquement de le rétablir. Les compétences des commissaires de police, des commandants de gendarmerie ou de C.R.S. doivent être augmentés afin de leur permettre de décider, sur le terrain, de la conduite à tenir.

Dans les quartiers, il faut organiser des opérations coup de poing, infiltrer les bandes de cités, recourir à l’armée… Mettre "le paquet" afin d’inverser le processus d’armement des jeunes issus des quartiers défavorisés, remonter les filières de revente d’armes de guerre, multiplier les unités de la Bac.

Il faut prendre le problème à la base.

Repérer les enfants qui ont un comportement violent ou qui posent un problème. Non pas pour les punir, mais pour prévenir toute dérive délinquante.

Responsabiliser les parents (suspension des allocations familiales, suivi par les services sociaux…). Dans les écoles, des amendes doivent pouvoir sanctionner les élèves absentéistes.

Placer les enfants à problèmes dans des pensionnats afin de les éloigner d’un environnement violent.

Isoler les mineurs délinquants dans des centres éducatifs fermés et contraignants ; les suivre continuellement à leur sortie et ce, jusqu'à une réinsertion totale.

Notre pays permet à chacun de s'instruire, de se former, de s'intégrer, de travailler, d'évoluer... Nos aides sociales, notre système de santé, nos institutions sont parmi les meilleurs au monde.

Aussi, il ne convient d’enfermer que des personnes particulièrement dangereuses pour la société.

Les braqueurs à main armée, les auteurs d’agressions avec violence, les assassins, violeurs, pédophiles, récidivistes… doivent être mis en prison, et pendant longtemps. 

Les peines de ces criminels ne devraient pas être compressées et la perpétuité (si elle est demandée) doit être appliquée réellement. 

La libération devra être assortie d’un contrôle strict (bracelet électronique à vie par exemple).

Pour ce qui est des assassins considérés comme "malades mentaux", l'enfermement en établissement spécialisé doit être généralisé.

Toutes les personnes qui sont actuellement en prison pour des affaires de stupéfiants (petits dealers, consommateurs réguliers…), vols, escroqueries, délits mineurs sans violence… doivent être mises en liberté sous bracelet électronique le temps de leur condamnation, et avec une obligation de suivi très contraignante (contrôle régulier de leur situation, sanctions à la moindre incartade).

En cas de manquement, il en sera fini de la liberté sous bracelet, et la peine sera commutée en prison ferme, sans remise de peine, et avec, de toute façon, la pose d’un bracelet à la sortie ! 

La volonté politique d’en finir avec la délinquance doit exister et faire l’objet d’une vaste adhésion.

La priorité est d’en finir avec la théorie de l’excuse. Entre l’absence parentale, le malaise social (chômage), la victimologie (délit de faciès), les déséquilibres psychologiques, l’âge etc… les excuses pour les délinquants ne manquent pas. Il faut cesser avec vision dangereuse et irréaliste, ne serait-ce que par respect pour la grande majorité des habitants et des jeunes de ces quartiers qui ne tombent pas dans la délinquance !

Il faut frapper vite et fort pour reconquérir ces territoires. Le ministère de l’intérieur dénombre 360 zones « sensibles ». Dans ces zones vivent 4 millions d’habitants, qui ne sont pas tous djihadistes, pas tous trafiquants de drogue, pas tous anti-français. Certainement qu’une grande partie d’entre eux sont des victimes, pris en otages par ces minorités agissantes.

Epaulée de la police qui connait le terrain, chaque cave, chaque squat, chaque recoin des cages d’escaliers doivent être inspectés. Les arrestations doivent se multiplier pour contrôler la situation des interpellés. Des expulsions ou des incarcérations doivent être prononcées par des magistrats mobilisés dans cette action d’envergure. La gangrène est là, il faut couper le membre infecté. Nous verrons plus tard comment l’empêcher de revenir.


Moyenne des avis sur cet article :  1.86/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Buzzcocks 3 janvier 13:58

    Reste à chiffrer le cout de vos desiderata parce que tout le problème est là.... Les gens veulent plus de prisons, plus d’internats pour sauvageons, mais quand il s’agit de passer à la caisse, les gens ne veulent plus. Car ils veulent aussi des piscines, des routes entretenues, des écoles gratuites, des maisons médicalisées à la campagne, des aéroports etc....


    • eddofr eddofr 3 janvier 16:25

      @Buzzcocks

      Ce qu’il faudrait déjà chiffrer, c’est le coup de l’inaction.

      Le délinquance, sous quelque forme que ce soit, à un coup économique, social et sociétal.

      Combien d’entreprises financent un service de sécurité plutôt qu’un poste de production ou de recherche ?

      Quel est le montant de nos impôts affecté à la réparation des dégâts occasionnés par toutes les petites et grandes incivilités ?

      Quel est l’impact sociétal de l’apparente impunité des certains, en termes de (perte de) crédibilité des institutions, d’incitation au civisme (à l’incivisme)  ?

      ...

      Après, on pourrait comparer le coût d’une vraie politique de sécurité avec ce coût réel et bien actuel.

      On y verrait peut-être de belles économies à faire ...

    • Fergus Fergus 3 janvier 14:00

      Bonjour, Méchant Réac

      Les flics font un boulot difficile et ingrat qui mérite le respect de tous. C’est pourquoi je suis scandalisé par ces attaques gratuites de policiers dans l’exercice de leur fonction sociale. A l’évidence, elles doivent être punies avec la plus grande rigueur !

      Mais si les policiers veulent être respectés, encore faut-il que, dans le même temps, les flics auteurs de bavures avérées soient eux aussi sanctionnés en proportion de leur actes et non protégés, là aussi de manière scandaleuse, par la Justice comme cela arrive dans l’écrasante majorité des cas !

      La loi doit passer pour tous !


      • Zolko Zolko 3 janvier 21:16

        @Fergus : « je suis scandalisé par ces attaques gratuites de policiers dans l’exercice de leur fonction »
         
        moi aussi. Mais je suis scandalisé que ces attaques réussissent, pas qu’elles soient tentées. Je suis scandalisé que la police soit tellement nulle qu’elle se laisse attaquer par des voyous de seconde zone. Je suis scandalisé que les policiers en fonction ne soient pas capables de mesurer la dangerosité d’une situation, et qu’il ne soient pas capables de faire face. Je suis scandalisé que 4 policiers soient envoyés pour une petite dispute familiale, et que seulement 2 policiers – dont une femme – soient envoyés pour calmer une fête qui a déjà dégénéré. Je suis scandalisé de savoir que la solution proposée est encore plus de surveillance et de prisons : ce n’est pas après qu’il faut agir, mais avant. Il faut former les policiers à faire face, pas des couilles-molles qui font les durs-à-cuirs quand il n’y a pas de danger.


      • wesson wesson 4 janvier 01:17

        @Fergus
        A la base de cette ténébreuse affaire, il y a surtout la très mauvaise réaction de la police face à une boum illégale. 


        Il faut un peu remettre le contexte, qui est le suivant : L’organisateur de cette boum s’est retrouvé dépassé par son succès. Après l’effondrement d’un mur causé par les personnes qui ne pouvaient y rentrer, les organisateurs ont paniqués et demandé l’intervention policière. 

        Ce n’est semble t’il pas moins de 15 CRS qui sont arrivés sur les lieux, et ont tiré flashball et gaz lacrymogène dans le bâtiment pour le faire évacuer alors que celui ci était plein. 

        Agir de la sorte sur un aréopage de viande à la fois jeune et saoule est à mon sens le meilleur moyen pour que ça dégénère, ce qui fut le résultat obtenu. 

        ayant de ma vie d’étudiant organisé des fêtes dont certaines furent assez grande (plusieurs milliers de personnes), c’est systématiquement que à la fin on se retrouve à gérer des personnes qui veulent se battre et/ou bourrées, et quelque fois cela s’est fait avec l’aide de la police. Avec un minimum de tact et de patience, on est toujours arriver à éviter quoique ce soit de fâcheux. Et surtout, sans jamais avoir recours à des armes, quelles qu’elles soient. La violence entraîne toujours plus de violence.

        Les agissements de la police dans ce cas, si ils sont confirmés tels que je les aient décrit relèvent de la faute professionnelle, et celui qui aurait donné l"ordre de faire usage des lacrymos/flashball mériterait une mise à pieds. 

        Cela n’excuse bien évidemment pas le lynchage ni les personnes qui s’y sont livrés, et qui doivent également être condamnés.

      • Le421 Le421 4 janvier 09:16

        @wesson
        Effectivement, dans plus de 90% des infos, la chronologie des évènements est soigneusement zappée.
        Il faut aussi tendre l’oreille pour apprendre que des jeunes « basanés » ont apporté secours aux policiers...
        Pensée unique exacerbée par les « vrais » fouteurs de merde en col blanc...
        Wauquiez jubile !!


      • Zolko Zolko 4 janvier 09:17

        @wesson : « Ce n’est semble t’il pas moins de 15 CRS qui sont arrivés sur les lieux »
         
        J’ai entendu que 2 policiers sont arrivés sur les lieux, dont 1 femme. Je doute que 15 CRS se seraient laissés tabasser. Pouvez-vous vérifier l’info ?


      • Vraidrapo 4 janvier 09:37

        @wesson
        Il faut réglementer la vente d’alcool... si c’est possible smiley.
        Lors de leur fête annuelle, j’ai vu certains de nos étudiants (IUT) bourrés affalés, tête sur la table en face de moi, dès 20hr30 au début du repas. Ils n’avaient pas attendu notre arrivée pour vider tout le whisky et le pastis... ajouter la bière à cela et vous voyez le tableau... Quelle idée de la fête ! Se mettre minables le plus vite possible. Autant dire que comme c’était de mal en pis, année après année, nous avons cessé de nous rendre à leur invitation...
        Quand on n’a ni éducation, ni culture... ni la béquille de la religion. Voilà le constat !
        Et ça fait la société du lendemain avec toutes ses crises, ses dérives, ses quiproquos familiaux ou plus généralement sociétaux.
        Voici pourquoi votre fille est muette


      • wesson wesson 4 janvier 11:45

        @Le421
        « Il faut aussi tendre l’oreille pour apprendre que des jeunes « basanés » ont apporté secours aux policiers... »


        C’est clair. 

        Et quand l’un d’entre eux qui a aidé la policière se pique de remettre les choses dans l’ordre sur un plateau télé, il passe instantanément du statut de héros à celui d’accusé : 


      • wesson wesson 4 janvier 11:52

        @Vraidrapo

        le nouvel an chrétien, leur fête annuelle ??? 

        si eux c’est d’alcool dont ils ont abusé, vous je ne sait pas ce que c’était, mais ça a l’air plus puissant ....

      • foufouille foufouille 4 janvier 12:32

        @wesson

        c’est non assistance à personnes en danger.


      • MagicBuster 3 janvier 14:35

        Cette policière aurait pu mourir ...

        Pourquoi la police n’ouvre -t-elle pas le feu sur ces sauvageons ?
        Pourquoi leur donne-t-on des armes ?

        Si les armes ne servent à rien , il faut leur retirer ; cela fera des économies et réduira le risque de vols.


        • Fergus Fergus 3 janvier 17:06

          Bonjour, MagicBuster

          « Cette policière aurait pu mourir »

          N’exagérons pas ! Aussi scandaleuse soit cette agression inadmissible, cela n’autorise pas à déformer exagérément la réalité : les coups reçus par cette policière lui ont valu... 7 jours d’ITT !

          Croyez-vous sérieusement que répondre par les armes à une agression qui a valu une telle ITT soit proportionnée ??? 


        • pemile pemile 3 janvier 17:20

          @Fergus « N’exagérons pas ! »

          Un seul coup de poing ou de pied à la tête peut tuer ou vous transformer en légume.


        • Aristide Aristide 3 janvier 17:20

          @Fergus

          Vous avez vu les images ? Cette femme est au sol, entourée de dizaines de salopards, elle est tapée de tous cotés avec des coups de pieds, ... Un coin de trottoir, un coup porté à la tempe, une cervicale qui casse, ...

          Enfin, pour votre formation, la légitime défense est un droit, dans ce cas si un policier avait usé de son arme, je suis sur que des bien-pensants auraient crié avec les loups pour condamner un simple acte de défense ...

        • Fergus Fergus 3 janvier 17:57

          Bonjour, Pemile

          Je veux seulement dire qu’user de son arme dans un tel contexte peut se révéler terriblement dangereux, tant pour les abrutis d’agresseurs - des gamins en l’occurrence - que pour la policière elle-même qui aurait pu voir sa vie pourrie par un tir meurtrier.

          Cela dit, j’espère que lesdits abrutis seront identifiés et sanctionnés très durement.


        • OMAR 3 janvier 19:08

          Omar9

          @MagicBuster

          Si la police n’a pas ouvert le feu sur ces sauvageons, c’est qu’elle a fait preuve de retenue, de sagesse et de responsabilité.

          Elle s’en sort grandie, ce qui est à son honneur.

          Mais peut-être « vous, vous auriez aimé voir 2 ou 3 »sauvageons" criblés de balles sur le carreau.

          Est-ce cela votre perception de la lutte contre l’incivilité et la violence ?


        • Aristide Aristide 3 janvier 19:33

          @OMAR


          L’honneur de la police n’est pas en cause, grandie ? Grandie de quoi ? Serait-ce donc qu’elle ait à se faire pardonner son travail de protection !!!
          Il ne s’agit pas à mon sens de se mettre à la place des policiers pour souhaiter une réaction, sa nature, son hauteur, ... Ce sont des professionnels en charge de prendre les décisions qui conviennent dans ces situations, et ils le font bien dans la quasi totalité des cas quoique’en dise quelques insoumis de circonstances .... 

          Ces policiers sont agressés, la fille est traitée comme on peut le voir dans les pires situations de lynchage. Personne ne peut dire ce qui aurait pu arriver si elle avait perdu connaissance et donc ne plus pouvoir parer les coups.

          S’il ne s’agit pas de souhaiter quelques victimes, pour moi il s’agit surtout de ne pas minimiser l’acte commis en parlant de 7 jours d’ITT comme l’a fait Fergus. 

          Face à une violence comme on l’a vu, vous parlez d’incivilité alors qu’il s’agit d’acte d’une toute autre nature, une nature criminelle, il ne s’agit pas d’un simple délit, mais d’une tentative en groupe d’atteinte à l’intégrité d’une personne. De plus une personne détentrice de l’autorité de l’Etat. 


        • Zolko Zolko 3 janvier 21:22

          @Fergus : « Croyez-vous sérieusement que répondre par les armes à une agression »
           
          ben oui, par définition : si quelqu’un agresse un policier, celui-ci tire à balles réelles. C’est le rôle de la police, sinon elle ne sert à rien. Mieux encore, apprendre aux policiers à se battre avec un bâton, comme-ça ils n’auront pas à tirer, ils peuvent simplement frapper, et frapper fort. Il y a des arts martiaux pour ça.
           
          Tant que les voyous savent qu’ils ne risquent rien de la police, il est absolument logique que les agressions continuent, et même s’amplifient.


        • Fergus Fergus 3 janvier 22:13

          Bonsoir, Zolko

          « si quelqu’un agresse un policier, celui-ci tire à balles réelles »

          Non, le rôle de la police est de maintenir - ou de rétablir - l’ordre en faisant usage de moyens dissuasifs, certes, mais proportionnés.

          Qui plus est, l’on ne peut mettre sur le même plan des gamins surexcités et frustrés et des malfrats chevronnés issus du grand banditisme.


        • Le421 Le421 4 janvier 09:21

          @pemile
          Un seul coup de poing ou de pied à la tête peut tuer ou vous transformer en légume.

          Un charpentier qui tombe du toit, ça fait aussi mal... Et beaucoup moins de bruit dans les médias !!

          Encore un qui n’a pas connu les bastons de fin de baloche dans les années 70 !!
          Des fois, le douze était dans le coffre.
          Et des fois, ça tombait.
          Mais on a oublié.
          Maintenant, c’est pas d’alcool, pas de tabac, pas de violence, pas de bagnole, pas de gonzesse, etc...
          Reste à la maison, allume la télé et regarde Naguy.
          Monde de cons !!


        • popov 4 janvier 09:42

          @Fergus

           
          Bonjour
           
          Le mot « proportionné » m’a toujours intrigué. Ce n’est pas exactement la même chose que proportionnel, car alors, il faudrait définir le facteur de proportionnalité.
           
          Ce terme me semble extrêmement vague et trop sujet à l’interprétation du juge.

        • Nestor Nestor 4 janvier 09:58

          Salut Le421 !

          « Encore un qui n’a pas connu les bastons de fin de baloche dans les années 70 !! Des fois, le douze était dans le coffre. Et des fois, ça tombait. »

          Magnifique ! C’était génial ... Des mecs qui complétement bourrés s’alunaient à coup de 12 !

          Qu’il est beau cet argument pour défendre une bande de gros craignos qui en meute fracassent au sol une femme représentante de l’ordre ... Pfffffff ...

          Puis, Pemile a raison un coup peut tuer, là où il se plante c’est que c’est pas spécialement à la tête !


        • Fifi35 Fifi35 4 janvier 10:26

          @popov

          Un acte proportionné de défense signifie que la riposte doit être de même nature que la gravité de l’atteinte. Si l’attaque peut être létale ou peut provoquer de graves conséquences comme une infirmité,la riposte peut être de même nature. Prendre des coups de pieds dans la figure peut provoquer la mort, la riposte par arme létale semble donc tout à fait justifiée.
          Quel juge honnête s’autoriserait d’argumenter dans un autre sens ?


        • pemile pemile 4 janvier 10:46

          @ysengrin « pemile est un fouteur de merde à la connerie insondable lui répondre est une perte de temps »

          Rhooo, monsieur appelle Pétain au secours et se vexe ! smiley


        • pemile pemile 4 janvier 11:06

          @Le421 « Mais on a oublié »

          Pas ceux qui sortaient infirmes de ces bastons ! smiley

          « Reste à la maison, allume la télé et regarde Naguy. »

          Plutôt un « bon » western ou polar dans lequel on se patate la gueule pendant 10 minutes pour ne finir qu’avec une lèvre fendue ?


        • foufouille foufouille 4 janvier 11:51

          @Fergus

          « gamins surexcités et frustrés » de quoi ?


        • Zolko Zolko 4 janvier 11:53

          @Fergus : « moyens dissuasifs, certes, mais proportionnés »
           
          mais vous n’avez rien compris au rôle d’un état !?!? Le rôle premier d’un état est l’exclusivité du droit à la violence. C’est la définition même d’un état. Donc qui que ce soit exerce de la violence contre cet état doit être convaincu que c’est une très mauvaise idée. Il est clair qu’il est hors de question de tuer pour cela, comme cela se pratique aux USA – là les flics sont des assassins – mais tirer à balles réelles dans le genoux de personnes qui donnent des coups de pieds à un policier à terre est parfaitement proportionnée.
           
          La police doit faire peur !!! Après, bien-sûr, il faut qu’ils soient à la hauteur. Mais une police qui se fait griller dans des voitures et se fait tabasser lors d’une fête de la Saint Sylvestre, qui refuse d’interpeller des malfrats en flagrant délit pour ne pas « stigmatiser » , n’est pas une police utile.


        • foufouille foufouille 4 janvier 13:45

          @Zolko

          « tirer à balles réelles dans le genoux »

          rien de mieux pour faire un handicapé à vie.


        • popov 4 janvier 14:00

          @Fifi35

           
          Merci pour ces explications.
           
          Quel juge honnête s’autoriserait d’argumenter dans un autre sens ?
           
          Avec les juges du Mur des Cons, j’ai comme un doute.


        • Fifi35 Fifi35 4 janvier 16:15

          .@popov

          Ce n’est pas faux malheureusement...
          Quand l’aveuglement idéologique prime sur la raison et l’honnêteté intellectuelle, il faut s’attendre à tout.


        • Fifi35 Fifi35 4 janvier 16:38

          @Zolko
          "Mais une police qui se fait griller dans des voitures et se fait tabasser lors d’une fête de la Saint Sylvestre, qui refuse d’interpeller des malfrats en flagrant délit pour ne pas « stigmatiser » , n’est pas une police utile."

          La police obéit aux instructions reçues, donc au Parquet pour les délit de droit commun et aux autorités préfectorales pour le maintien et le rétablissement de l’ordre.
          N’oubliez-pas que les policiers sont en colère, car ils ne peuvent exercer leurs missions comme il se doit. Le politique a trop d’emprise sur cette institution au mépris des citoyens honnêtes. Appliquez stricto sensu la Loi républicaine et vous mettrez bon nombre de villes à feu et à sang.


        • popov 4 janvier 17:03

          @Fifi35

           
          Si cela ne se fait pas maintenant au prix de quelques villes, c’est tout votre pays qui va être mis à feu et à sang comme la Serbie, l’Irak, la Syrie.
           
          Plus vous attendez, plus ce sera pénible.


        • libert_pensée 4 janvier 19:55

          @Le421

          Confondre une agression grave à tous points de vue avec un accident du travail me semble clairement relever d’une forme de confusion mentale.


        • Fifi35 Fifi35 5 janvier 10:08

          @popov

          J’ai déjà entendu des propos similaires de la bouche d’amis Libanais il y a 20 ans de cela. Ils ne cessaient de me répéter que la France prendrait le même chemin que leur pays. Et ce chemin était déjà pris par la Yougoslavie...Résigné, je dirais que cela fait parti du cycle de la vie d’une civilisation. Combattif, je m’opposerais à ce suicide collectif de notre pays. Mais qui suis-je pour prétendre détenir la vérité ?


        • capobianco 5 janvier 12:12

          @Nestor
          Bonjour,

           « là où il se plante c’est que c’est pas spécialement à la tête !

          Oui çà me rappelle la matraque qui avait glissée »accidentellement« . Plus sérieusement (?) donner un point de vue et des exemples ne permet pas de dire que Le 421 »défend" ces gamins bien énervés. Cette façon d’empêcher un débat tranquille et serein devient un peu trop la règle ces temps !!!



        • Nestor Nestor 5 janvier 12:38

          Salut Capobianco !

          Si indirectement voir même directement il les défend, il leur cherche des excuses ... Sauf que l’argumentation utilisée pour les excuser n’est pas adéquate ...

          Prendre comme exemple de mecs imbibés qui dans le passé réglaient leur blems à grand coup de 12 n’est à mes yeux pas bien approprié ...

          Puis tu sais là sur ce genre de sujet il n’y a pas vraiment possibilité de débat, soit tu trouves ça inadmissible ou pas !

          Ceux qui sont intervenus sur ce fil ... À la fin aucun n’aura changé d’avis tous seront restés campés sur leur position !

          À moins que qui sait ... Que Le 421 change d’avis ?  smiley


        • capobianco 5 janvier 13:40

          @Nestor
          Chacun sa façon de voir ! Ramener un fait divers même grave à une plus juste proportion n’est pas chercher des excuses. Vous êtes nombreux ici à estimer que «  soit tu trouves ça inadmissible ou pas  ! » Et pourquoi donc ? On peux trouver cela inadmissible mais chercher à comprendre, montrer que ce type de comportement n’est pas nouveau sans pour autant être traité de défenseur de ces jeunes.

          Quand j’était petit, il y avait les « hirondelles », des gendarmes à vélo ! (hé oui le temps passe !) Dans mon quartier, mais pas seulement, des jeunes (déjà ?) passaient certaines de leurs soirées à coincer ces « hirondelles » et pour les tabasser, et là pas de fête mal préparée, pas de mauvaise gestion d’une situation, pas de provocation particulière. Je n’ai pas le souvenir du comment cela s’est arrêté, peut-être en supprimant le vélo... Rappeler cela fait de moi un soutien des violences ?


          Bien sûr que vous ne changerez pas de position, chacun est là pour l’exprimer et la défendre. Mais au moins pourriez vous ne pas caricaturer ceux qui s’expriment différemment et donnent un avis plus nuancé que le votre. Le 421 a-t-il soutenu cette violence ? Bien sûr que non, alors pourquoi devrait-il changer d’avis ? J’ai personnellement le droit de replacer ce sujet dans le cadre plus global de la société sans être accusé de laxisme ou être insulté comme le font certains de ceux qui préfèrent la schlague pour régler le vivre ensemble...



        • Nestor Nestor 5 janvier 17:05

          Capobianco,

          Comme je lui dis sur un autre fil chercher des excuses à ce style de violence c’est l’encourager au présent comme au futur ... L’habit qu’elle porte je m’en tamponne pour moi c’est juste une femme qui se fait agresser pendant son taf et je trouve pas ça normal ... Une femme qui se fait démonter la gueule par plusieurs personnes j’appelle ça un lynchage !

          « Le 421 a-t-il soutenu cette violence ? Bien sûr que non, »

          Ne pas soutenir cette violence est une chose ne pas la condamner en est une autre ...


        • pemile pemile 5 janvier 17:43

          @capobianco « Le 421 a-t-il soutenu cette violence ? »

          Il semble quand même un peu nostalgique du « bon temps » des bastons des bals populaires et du calibre 12 comme outil de dialogue, non ?

          Sa conclusion sur mon commentaire critique de ce lynchage d’une femme au sol est quand même « Reste à la maison, allume la télé et regarde Naguy. Monde de cons !! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->