• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Arkéa : heureusement que le ridicule ne tue pas

Arkéa : heureusement que le ridicule ne tue pas

Nouvel épisode dans le feuilleton de la privatisation d’Arkéa. Cette fois, notre patron Jean-Pierre Denis vient de décider, unilatéralement, quelles sont les agences de notation financière qui pourront — ou non — évaluer notre banque.

Dans sa volonté de privatiser le Crédit Mutuel Arkéa, Jean-Pierre Denis ne recule devant rien et n’a pas peur du ridicule.

Dès que notre patron a mis sur la table son projet de scission d’avec la Confédération Nationale du Crédit Mutuel (CNCM), les agences de notation financière, Standard & Poor's et Moody’s, l’ont averti d’un probable abaissement de sa note. Preuve de la dangerosité de celui-ci.

Avec Fitch Ratings, Standard & Poors et Moody’s font partie intégrante du paysage financier mondial, leur expertise est reconnue par tous et leur réputation n’est plus à faire. Mais qu’à cela ne tienne, Jean-Pierre Denis vient de décider qu’Arkéa ne serait plus notée par Standard & Poor's.

Pour justifier cette décision, les dirigeants de notre banque se sont placés en victime d’un complot fomenté par la CNCM et l’agence de notation, visant à mettre des bâtons dans les roues à Arkéa. Ces derniers, n’ayant peur de rien, ont également remis en cause les critères d’analyse et la méthodologie utilisés par Standard & Poor's.

D’après le communiqué de presse diffusé par notre banque, celle-ci continuera d’être notée par Moody’s et Fitch Ratings. Mais jusqu’à quand  ? Nos dirigeants rompront-ils tout contact si celles-ci menacent de rétrograder la note d’Arkéa trop sévèrement  ?

Jean-Pierre Denis n’écoute rien ni personne. Sa volonté d’avoir sa propre banque l’emporte sur le rationnel. Après avoir bâillonné les syndicats, menacé les salariés, voilà qu’il cherche à museler les agences de notation.


Moyenne des avis sur cet article :  3.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Chantecler Pink Marilyn 1er mars 09:51

    Qui note les agences de notation ?


    • Attila Attila 1er mars 13:39

      Les agences de notation sont rémunérées par les organismes demandeurs. Arkéa peut très bien se retirer de la notation. Mais les notes des agences sont très suivies par les investisseurs. Se retirer de la notation est un très mauvais signe envoyé par le père Denis.

      .


      • jorflim 1er mars 23:09

        Bonou,

        Moi je ne comprend pas les gents qui respecte des ordres de non élus. Déja que j’ai un mal fou a respecter un ordre d’élu pas par moi, que je vais chercher a être absolument sur qu’il est majoritaire abstention inclues avant de me soumettre de mauvais gré, tentant de muter l’ordre le plus possible, et de l’exécuter aussi lentement que possible.

        Mais franchement se soumettre volontairement a un seigneur contre rémunération, sans aucune menace armée pour vous y contraindre... ça me dépasse. Pourquoi ne quittez vous pas cette société qui divisé ou pas, unifié ou pas, reste un des élément connu et flagrant, de l’entente nationale illégales sur les prix des services bancaires et assurances ? Comment vous défendez-vous de l’association de malfaiteurs ?

        Tu partagera le sort des esclavagiste, si tu te trouve parmi eux. Seuls les démission, les alertes, les procès gagné d’avance/ perdus en corruption, multiples, peuvent sauver un banquer, un agent de banque, un employé bancaire, de l’amalgame avec la caste bancaire. Seul les dépression, les tentative de suicide, les burnout nombreux dans la branche, me rappellent parfois que vous avez été humain, avant.

        Ne comptez pas sur ma clémence, il n’y a pas d’espoir de changer le système de l’intérieur. Si vous êtes infiltrés, vous êtes sacrifiés pour quelques infos de dernière minutes, quelques opportunité d’abréger ou d’éviter des batailles inutiles. Ne vous attendez a aucune sympathie, fraternité, pitié par ce que vous êtes « au plus bas rang de l’adversaire ». Démissionnez ou vous serez amalgamés.

        ++

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

BretonEnColère


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès